Retour

Spécificités du cancer de la personne âgée

Les spécificités du cancer de la personne âgée peuvent nécessiter une prise en charge par l’oncologue et le gériatre.

Les cancers les plus fréquents chez la personne âgée sont :

  • chez l’homme : la prostate, le poumon et le colon rectum, lymphomes, cancers cutanés
  • chez la femme : le sein, le colon rectum et le poumon, lymphomes, cancers cutanés

Une population âgée hétérogène

Il n’y a pas d’âge officiel à partir duquel on parle de « personne âgée », il est souvent fixé à 70-75 ans en cancérologie.

L’âge civil n’est pas à lui seul un indicateur du vieillissement.

  • 60% des personnes âgées sont en bonne santé et ont un vieillissement dit « réussi »,
  • 20% sont poly-pathologiques et dépendants, on parle alors de vieillissement pathologique.
  • Entre ces 2 profils, 20% des personnes ont un vieillissement à risque, on parle alors de fragilité.

La fragilité peut être réversible si elle est dépistée et prise en charge précocement.

Un diagnostic trop souvent tardif

  • Chez la personne âgée, des symptômes souvent considérés comme banals, peuvent être des signes d’alerte d’une maladie en développement :
    • la fatigue persistante,
    • les troubles de la digestion,
    • les douleurs
    • l’amaigrissement.
  • Certains symptômes peuvent se confondre avec ceux de pathologies chroniques préexistantes.
  • Certaines personnes âgées ne dévoilent pas leurs symptômes, pour ne pas inquiéter ou protéger leur entourage.
  • Quelques idées reçues peuvent aussi perturber le parcours de soins et retarder la prise en charge.

Quelques chiffres

2/3 des cancers surviennent après l’âge de 65 ans
1/3 des nouveaux cas de cancer touche les 75 ans et plus

© CHU de Rouen - Tous droits réservés