Retour

Atherectomie rotationnelle (rotablator)

Qu’est-ce que la technique du rotablator ?

L’athérectomie rotationnelle, plus communément appelée rotablator, est une technique spécialisée permettant de déboucher une artère coronaire. Elle est préconisée lorsque d’autres traitements plus classiques comme l’angioplastie n’ont pas d’effet.

La technique consiste à utiliser une petite fraise en diamant tournant à très grande vitesse (135 000 à180 000 rotations par minute) pour détruire les plaques d’athéromes obstruant l’artère. Les plaques sont réduites en particules fines qui rejoignent la circulation sanguine. Cette technique est particulièrement efficace lorsque les plaques d’athéromes sont calcifiées et donc plus dures.

Comment se passe l’intervention ?

Pour cet examen vous serez installé(e) dans une salle spéciale (salle de cathétérisme) équipée de matériel de radiologie et d’imagerie adapté. Il s’agit d’une intervention peu douloureuse qui se déroule sous anesthésie locale. Elle dure entre 45 minutes et 1 heure :

  1. Un cathéter, une sorte de tube souple et creux, est introduit au niveau de l’aine ou du poignet (artère fémorale ou radiale). Il est ensuite remonté jusqu’au cœur, au niveau du vaisseau à traiteR.
  2. Le médecin positionne une fraise de rotablator au niveau de la zone rétrécie (figure 1)
  3. L’angioplastie est ensuite complétée par le gonflage d’un ballonnet et la pose d’un stent.

Si vous êtes éligibles à la prise en charge ambulatoire, vous avez la possibilité de sortir le jour même (pour en savoir plus vous pouvez consulter la page sur la chirurgie ambulatoire).

Pour en savoir plus :

Si vous souhaitez plus d’informations sur ce traitement, voici une vidéo sur l’athérectomie.

 

 

Quelques chiffres

135 000 à 180 000 rotation par minute.

A lire aussi...

Insuffisance cardiaque : une approche pluridisciplinaire Dans l’insuffisance cardiaque, une approche pluridisciplinaire réduit les...
La première implantation chez l’homme de la microsonde quadripolaire Axone a eu lieu en...
La FHU CARNAVAL, un réseau de recherche dédiée à l’insuffisance cardiaque et au rétrécissement...

© CHU de Rouen - Tous droits réservés