Retour

Coloscopie

La Coloscopie

La coloscopie permet l’analyse de la paroi du colon (gros intestin) et du rectum (ainsi que des derniers centimètres de l’intestin grêle) via un coloscope (tube souple couplé à une caméra) que l’on introduit par l’anus. On parle de coloscopie courte lorsque l’objectif est l’analyse du rectum et du colon gauche ou de coloscopie complète lorsque l’ensemble du colon est visualisé.

Pourquoi faire une coloscopie ?

L’objectif de la coloscopie peut-être diagnostique : dépistage de polypes ou de cancer du colon, recherche de lésion expliquant une anémie, une diarrhée ou des douleurs abdominales. La coloscopie peut également être réalisée dans un but thérapeutique : résection de polypes par mucosectomie ou dissection sous muqueuse, coagulation de vaisseaux fragiles etc.

Comment se déroule la coloscopie ?

La coloscopie courte peut être réalisée sans anesthésie générale. La coloscopie complète est  généralement réalisée durant une anesthésie générale.

  •  1/ Avant la coloscopie :

Avant toute coloscopie complète, il est nécessaire de vider le colon. Il faut en effet que le colon soit parfaitement propre pour pouvoir visualiser toute anomalie de la paroi et/ou traiter les polypes détectés. Une préparation colique (parfois appelée purge) vous sera prescrite à cet effet et sera à boire la veille au soir et le matin de la coloscopie. De même, un régime sans résidus devra être réalisé durant les 3 jours précédant l’examen. Sauf rares exceptions, cette préparation est toujours réalisée à domicile.

Comme pour tout examen sous anesthésie générale, vous devrez bénéficier d’une consultation pré anesthésique quelques jours ou semaines avant la coloscopie. C’est au cours de cette consultation que le médecin anesthésiste pourra vous demander de stopper certains médicaments (anticoagulants etc.)  quelques jours avant la coloscopie.

  • 2/ Pendant la coloscopie :

Le médecin introduit le coloscope par l’anus et remonte prudemment le long de tout le colon. La paroi du colon est analysée attentivement durant l’examen. La coloscopie dure le plus souvent entre 15 et 60 minutes. Dans la majorité des cas vous pourrez rentrer à domicile le jour même (ambulatoire), en accord avec l’équipe médicale.

Si une lésion est détectée au cours de la coloscopie, elle sera le plus souvent traitée immédiatement : résection des polypes (sauf si polype de très grande taille), coagulation d’un saignement… Ces traitements n’occasionnent pas de douleurs.

  • 3/ Après la coloscopie :

Il est possible de se sentir « ballonné » dans les heures qui suivront l’examen. En revanche la survenue de véritables douleurs, de fièvre ou d’un saignement important n’est pas normal et  nécessite de contacter rapidement le médecin gastro-entérologue ou de venir aux urgences du CHU.

Vidéo

A lire aussi...

Avis d’experts, au programme du mois de mars 2019 : Le cancer colorectal Consultez...

© CHU de Rouen - Tous droits réservés