Don d’ovocytes : Paroles de donneuse

Aurélie, 33 ans, a donné ses ovocytes. Elle nous raconte pourquoi elle a fait cette démarche et comment elle l’a vécue.

Qu’est-ce qui vous a poussé à donner vos ovocytes ?
Ma sœur est en attente d’un don d’ovocytes pour être maman. Elle m’a expliquée qu’en donnant anonymement mes ovocytes, je pourrais permettre à un couple en attente d’un don de pouvoir réaliser son projet parental.

Comment avez-vous vécu les différentes étapes du don, de la première consultation à la ponction ?
Très bien. Je me suis sentie parfaitement accompagnée et toujours bien informée. Toutes les explications étaient très claires. L’hospitalisation pour la ponction ovocytaire s’est très bien passée, j’ai été très bien accueillie.

Est-ce douloureux ?
La stimulation ovarienne est douloureuse après la ponction mais les douleurs sont plutôt bien calmées par les médicaments. Et après 48h les douleurs avaient disparu.

Aviez-vous eu des informations sur le don avant que votre sœur vous en parle ?
Oui, je connaissais une personne qui avait déjà fait un don d’ovocytes et je m’étais renseignée sur internet.

Que diriez-vous aux femmes qui hésitent encore à donner ?
Beaucoup de femmes et d’hommes souhaitent avoir un enfant. Je pense que nous devrions nous mettre à la place de ceux qui sont dans l’attente et l’impossibilité de réaliser leur projet parental. Si vous pouvez aider, faites-le !

Selon vous, qu’est-ce qui devrait être amélioré dans le parcours des donneurs ?
S’il était possible de raccourcir le délai entre la première consultation et la ponction, cela pourrait peut-être faciliter les démarches de don.

 

Comme Aurélie, vous souhaitez être donneuse ?
Contactez le CECOS du CHU de Rouen
Tél. : 02 32 88 82 26

>En savoir plus sur le don d’ovocytes

A lire aussi...

Avis d’experts, au programme du mois de novembre 2017 : Le don d’ovocytes et...
L’ensemble des équipes du CHU de Rouen se mobilise fortement pour prendre en charge...
Aurélie, 33 ans, a donné ses ovocytes.