Retour

La préservation de la fertilité chez l’homme

Pourquoi préserver la fertilité masculine ?

Les progrès réalisés au cours des dernières années dans le traitement des cancers ont permis une augmentation de l’espérance de vie des homme qui en sont atteints. Cependant, ces traitements bénéfiques pour guérir du cancer peuvent être toxiques pour la formation des spermatozoïdes et altérer la fertilité masculine en détruisant partiellement ou totalement la spermatogenèse.
Par ailleurs, d’autres circonstances, relativement nombreuses, pouvant représenter un risque pour la fertilité future imposent une préservation de la fertilité

Les méthodes de préservation de la fertilité vont permettre :

  • de préserver la possibilité de devenir père à des patients qui doivent subir un traitement ou une intervention chirurgicale risquant de les rendre stériles

Loi n°2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique :

Art. L. 2141-11. “En vue de la réalisation ultérieure d’une assistance médicale à la procréation, toute personne peut bénéficier du recueil et de la conservation de ses gamètes ou de tissu germinal, avec son consentement et, le cas échéant, celui de l’un des titulaires de l’autorité parentale, ou du tuteur lorsque l’intéressé mineur ou majeur fait l’objet d’une mesure de tutelle, lorsqu’une prise en charge médicale est susceptible d’altérer sa fertilité, ou lorsque sa fertilité risque d’être prématurément altérée”

  • d’optimiser la réalisation de techniques d’assistance médicale à la procréation.

Quand doit-on envisager une préservation de la fertilité chez l’homme ?

En cas de traitement médical pouvant altérer de manière transitoire ou définitive la production de spermatozoïdes, comme par exemple les chimiothérapies ou les radiothérapies

  • En cas d’intervention chirurgicale, pouvant modifier l’éjaculation normale des spermatozoïdes, sur : la prostate, le col de la vessie, certains curages ganglionnaires…
  • En cas de vasectomie, c’est à dire une stérilisation chirurgicale à visée contraceptive
  • Quand disposer de sperme congelé augmente les chances de réalisation d’une assistance médicale à la procréation.

Comment  préserver la fertilité masculine ?

Plusieurs méthodes existent :

La conservation de sperme obtenu par auto-masturbation (la plus fréquente et la plus facile à mettre en œuvre).

Dans de rares cas si le prélèvement de sperme par masturbation n’est pas possible l’équipe médicale vous proposera des méthodes d’éjaculation médicalement assistée  (vibromasseur, électroéjaculation).

Le prélèvement testiculaire sous anesthésie.

 

© CHU de Rouen - Tous droits réservés