Retour

Centre expert de pelvi-périnéologie

Les pathologies fonctionnelles pelvi-périnéales concernent les domaines de la gynécologie, de l’urologie, de la gastro-entérologie et de la chirurgie digestive.

Si nombre d’entre elles sont spécifiques d’un appareil (incontinence urinaire isolée par exemple), il existe de nombreuses «pathologies de chevauchement» qui nécessitent une prise en charge conjointe de dysfonctions vésico-sphincté­riennes, génitales et/ou anorectales. Les principales situations concernées sont :

  • L’incontinence urinaire
  • L’incontinence anale
  • Les troubles de rétention chronique urinaire
  • La constipation
  • Les prolapsus
  • Les syndromes douloureux pelviens chroniques

Pour améliorer la prise en charge multi-disciplinaire des patients, nous avons créé un centre expert en pelvi-périnéologie qui propose des consultations et explorations spécialisées.

Les consultations spécialisées sont :

  • Consultations d’urologie
  • Consultations de gynécologie
  • Consultations de gastro-entérologie
  • Consultations de chirurgie digestive
  • Consultations de proctologie

Les examens réalisés sont :

  • Le bilan urodynamique
  • La manométrie anorectale
  • La défécographie- l’IRM défécographie
  • L’échographie endo-anale
  • L’électrophysiologie périnéale
  • L’anuscopie-rectoscopie

Après avoir vu les différents spécialistes concernés, et effectué les examens nécessaires, le dossier du patient sera discuté en réunions de concertations pluri-disciplinaires avec les gastro-entérologues, gynécologues, urologues, chirur­giens digestifs, kinésithérapeutes, radiologues et un avis sera donné concernant l’attitude pratique.

Ces réunions sont ouvertes aux spécialistes de la Région qui peuvent venir présenter un dossier de patient s’ils le souhaitent.

Contacts

Lieu : service d’urologie – bibliothèque universitaire – RDC pavillon Derocque

Dates des réunions de concertations pluridisciplinaires

  • 8 janvier 2021
  • 22 janvier 2021
  • 5 février 2021
  • 19 février 2021
  • 5 mars 2021
  • 19 mars 2021

© CHU de Rouen - Tous droits réservés