Libellé préféré : vaccination;

Acronyme CISMeF : Vx;

Terme MeSH Related : Immunisation active;

Synonyme CISMeF relié : Couverture vaccinale;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Protocole d'immunisation du Québec (PIQ) - Édition 7
vaccins ; vaccination
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000105/
Cette septième édition du PIQ a été conçue, une fois de plus, à partir du maillage des plus récentes connaissances scientifiques et de l'expertise dans le domaine de l'implantation des programmes d’immunisation. Le PIQ est rédigé par le groupe de travail sur l’acte vaccinal et est entériné par le CIQ. La section des vaccins pour les voyageurs est validée par le CCQSV. Comme par le passé, le PIQ représente un instrument incontournable pour tous les professionnels qui, au jour le jour, font du PQI une réalité sur le terrain. En matière d’immunisation, le PIQ est reconnu par les ordres professionnels comme étant la norme de pratique professionnelle au Québec et ceux-ci demandent à leurs membres de s’y conformer. Continuellement mis à jour, il est l’outil par excellence pour tous les professionnels de la santé impliqués en vaccination et a préséance sur tout autre document en matière de vaccination.
2018
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
vaccination de masse
vaccination de masse
vaccination
vaccination
vaccination
vaccins
vaccins
vaccins
vaccins
vaccins
stockage de médicament
vaccination de masse
programmes nationaux de santé
événements indésirables associés aux soins
rapport
vaccins
Québec
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Les interventions en face à face pour informer ou éduquer les parents sur la vaccination infantile
http://www.cochrane.org/fr/CD010038/les-interventions-en-face-face-pour-informer-ou-eduquer-les-parents-sur-la-vaccination-infantile
Question de la revue Le but de cette revue Cochrane était de déterminer si l’information ou l’éducation dispensées en face à face aux parents ou futurs parents amélioraient la situation vaccinale, le niveau de connaissance ou de compréhension de la vaccination chez les parents, les attitudes ou les opinions concernant la vaccination, ou l’intention de faire vacciner les enfants. Nous avons également cherché des données sur d’éventuels effets négatifs de l’intervention, tels que le niveau d’anxiété, et sur le coût de l’intervention et le ressenti des parents. Ceci est une mise à jour d’une revue initialement publiée en 2013. Dans cette mise à jour, nous avons trouvé quatre nouvelles études, pour un total de dix études.
2018
false
false
N
false
Cochrane
France
français
revue de la littérature
vaccins
vaccination
enfant
nourrisson
information en santé des consommateurs
résultat thérapeutique
parents
éducation pour la santé
promotion de la santé
résumé ou synthèse en français

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
vaccination; médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
Vaccins anti-hépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
dépistage systématique
vaccine
hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N1-VALIDE
Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2018
http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinations_2018.pdf
Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales «générales» et des recommandations vaccinales «particulières» propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.
2018
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-VALIDE
Obligations vaccinales chez le nourrisson
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1836
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1836.pdf
Afin de réduire les cas de maladies infectieuses, éviter la persistance de foyers épidémiques et améliorer la couverture vaccinale, la loi du 30 décembre 2017 étend le nombre de vaccinations obligatoires chez le nourrisson. A compter du 1er janvier 2018, huit vaccinations, qui étaient recommandées dans le calendrier vaccinal du nourrisson, deviennent obligatoires en plus des trois déjà obligatoires, en France, depuis plus de cinquante ans. Plus de sept enfants sur dix recevaient déjà l’ensemble de ces vaccinations inscrites au calendrier des vaccinations...
2018
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
nourrisson
calendrier vaccinal
maladies transmissibles
législation médicale

---
N1-VALIDE
Vaccination contre la rougeole avant l'âge de 12 mois suite à l'arrêt de commercialisation du vaccin monovalent ROUVAX
Recommandation vaccinale
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2844107/fr/vaccination-contre-la-rougeole-avant-l-age-de-12-mois-suite-a-l-arret-de-commercialisation-du-vaccin-monovalent-rouvax
La HAS actualise les situations pour lesquelles une vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois : prophylaxie post-exposition ; voyage en zone d’endémie ; infection par le VIH ou attente de transplantation. Dans ces situations, la HAS recommande désormais que les nourrissons âgés de moins de 12 mois reçoivent un vaccin trivalent ROR. Comme précédemment, ils devront recevoir par la suite les deux doses de vaccin trivalent ROR prévues par le calendrier vaccinal en vigueur (une dose à partir de 12 mois et une dose entre 16 et 18 mois) en respectant un intervalle minimal de un mois entre les doses. Ainsi, le vaccin trivalent ROR remplace le vaccin monovalent rougeoleux lorsque la vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois. La HAS rappelle que la vaccination n'est pas recommandée pour les nourrissons avant l'âge de 6 mois. Enfin, la HAS déplore l'arrêt de commercialisation du vaccin ROUVAX et l'absence de demande d'autorisation de mise sur le marché dans cette classe d'âge par les laboratoires commercialisant les vaccins trivalents ROR...
2018
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
nourrisson
rougeole
vaccination
recommandation de santé publique
Vaccin contre la rougeole
Vaccin contre la rougeole
ROUVAX
R.O.R. VAX
ROUVAX pdre/solv p susp inj SC IM
retraits du marché de médicaments
calendrier vaccinal
rappel de vaccin
J07BD01 - rougeole, virus vivant atténué
R.O.R. VAX pdre/solv p susp inj
prophylaxie après exposition
voyage
infections à VIH
transplantation
Immunogénicité des vaccins
réaction indésirable au vaccin antirougeoleux
complication d'une vaccination
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
J07BD52 - rougeole en association aux oreillons et à la rubéole, virus vivants atténués

---
N2-AUTOINDEXEE
Connaissances, opinion et comportements de la population réunionnaise à l’égard de la vaccination
https://www.ors-ocean-indien.org/IMG/pdf/rapp_kabp_vaccination_reunion_2018.pdf
L’ARS OI a chargé l’ORS OI de mener une étude en population générale à La Réunion, afin d’élargir les connaissances autour de la vaccination pour contribuer à l’élaboration d’actions, d’informations et de recommandations adaptées au contexte réunionnais et à terme, améliorer la couverture vaccinale de la population.
2018
false
false
false
ORS Océan Indien - Observatoire Régional de la Santé de L'Océan Indien - La Réunion / Mayotte
France
français
information scientifique et technique
vaccination
vaccination
comportement
connaissance
vaccination
vaccination; médication préventive
population
Vaccine
vaccination
jugement
Vaccins
Savoir
comportement
connaissance

---
N1-VALIDE
L’immunisation de l’enfant immunodéprimé : les principes fondamentaux
https://www.cps.ca/fr/documents/position/limmunisation-de-lenfant-immunodeprime
Pour assurer l’immunisation des enfants immunodéprimés, il faut adopter des stratégies de vaccination visant à maximiser la protection tout en minimisant les méfaits. Les dispensateurs de soins de première ligne et les spécialistes qui s’occupent de ces enfants partagent la responsabilité de la vaccination. Des lignes directrices détaillées figurent dans la version à jour du Guide canadien d’immunisation, mais les principes généraux sont exposés dans le présent point de pratique
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
recommandation pour la pratique clinique
sujet immunodéprimé
enfant
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Les freins des médecins généralistes à la vaccination
http://www.sfmg.org/publications/les_theses/_les_freins_des_medecins_generalistes_a_la_vaccination.html
Objectif : La vaccination est un moyen efficace pour réduire la morbidité et la mortalité de nombreuses maladies infectieuses. Elle est un enjeu de santé publique. Les médecins généralistes jouent un rôle majeur dans ce dispositif vaccinal en France. L’étude DIVA sur l’engagement des médecins généralistes vis-à-vis de la vaccination a permis de mettre en évidence un groupe de médecins défavorables à la vaccination. Notre objectif était de déterminer les freins à la vaccination dans ce groupe.
2018
false
false
false
SFMG - Société Française de Médecine Générale
France
français
information scientifique et technique
vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination
vaccination
médecins généralistes
vaccination; médication préventive
Médecins
généralisé
Vaccins
frein

---
N2-AUTOINDEXEE
La douleur liée à la vaccination chez les 0-6 ans : étude descriptive des pratiques en médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01799996
Les injections de vaccins peuvent être perçues comme source de douleurs iatrogènes. Il existe des recommandations concernant l’atténuation de la douleur liée à la vaccination dans certains pays. Cette étude de pratique évalue le geste vaccinal et les moyens mis en oeuvre par les médecins généralistes pour prendre en charge la douleur liée à la vaccination des enfants de la naissance à l’âge de 6 ans.
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
Médecins
Abcès du canal rachidien
(c) s.f.m.g. version 2003.2 test
vaccination; médication préventive
vaccination
Etudes générales
Etudes générales
vaccination
vaccination
douleur
collecte de données
douleur
Etudes générales
Vaccins
Etudes générales
généralisé
acouphene
Etudes générales
Etudes générales
vaccination
Médecine générale
Etudes générales
Pratique
Vaccine
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
La distraction par le clown thérapeutique pour le soulagement de la douleur et l’anxiété d’enfants en vaccination : une étude pilote
https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/handle/1866/20082
La distraction par le clown thérapeutique est une intervention qui semble prometteuse pour le soulagement de la douleur et de l’anxiété procédurale des enfants. Toutefois, aucune étude n’a évalué les effets de cette intervention auprès des enfants, leurs parents et les infirmières et aucune étude n’a été réalisée en contexte de vaccination. Ainsi, une étude pilote avec devis expérimental comprenant deux groupes, clown thérapeutique (CT) et soins usuels (SU), a été réalisée afin d’évaluer la faisabilité, l’acceptabilité et les effets préliminaires de cette intervention sur la douleur et l’anxiété d’enfants ainsi que l’anxiété de leurs parents et de l’infirmière lors de la vaccination de l’enfant.
2018
false
false
false
Papyrus - Université de Montréal
Canada
français
thèse ou mémoire
Enfant
enfant
vaccination
douleur de l'enfant
anxiété
loisir
Pilotes
anxiété
Enfant
vaccination; médication préventive
Thérapeutiques
vaccination
clown
enfant
Enfant
humeur anxieuse
vaccin thérapeutique
douleur
projets pilotes
vaccination
Thérapeutique
distraction
Enfant
Vaccins
Thérapeutique
douleur
Vaccine
anxiete
Pilotes
thérapeutique

---
N1-VALIDE
Recommandations sanitaires 2018 pour les voyageurs
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2018/BEH-hors-serie-Recommandations-sanitaires-pour-les-voyageurs-2018
https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=659
Ces recommandations ont été élaborées par la Commission spécialisée des Maladies infectieuses et des maladies émergentes et approuvées par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) le 13 avril 2018. Elles tiennent compte des données du Centre national de référence (CNR) du paludisme, du CNR des arboviroses, de Santé publique France, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) ainsi que des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS).
2018
false
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
recommandation de santé publique
médecine des voyages
vaccination
paludisme
médecine préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des immunodéprimés : enquête sur les connaissances des médecins généralistes en Poitou-Charentes
http://www.sudoc.fr/227427424
Introduction : Les sujets immunodéprimés sont exposés à un risque accru d'infections sévères responsables d'une morbi-mortalité importante. Le Haut Conseil de la Santé publique a publié en 2012 des recommandations concernant les particularités de la vaccination des immunodéprimés remises à jour en 2014. Cependant à l'heure actuelle, la couverture vaccinale des adultes immunodéprimés est insuffisante. Le but de cette étude est de savoir si les médecins généralistes, qui ont un rôle majeur dans la vaccination de la population générale, connaissent les recommandations spécifiques de la vaccination des immunodéprimés
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Médecins
Savoir
Médecins généralistes
Vaccination
médecins
Savoir
médecins généralistes
collecte de données
sujet immunodéprimé
vaccination
adhésion aux directives

---
N1-VALIDE
Prévention et traitement antiviral de la varicelle
http://www.omedit-centre.fr/portail/gallery_files/site/136/2953/5062/8133.pdf
FICHE DE BONNE PRATIQUE & BON USAGE
2018
false
false
false
OMéDIT Centre
France
français
recommandation de bon usage du médicament
varicelle
varicelle
antiviraux
grossesse
sujet immunodéprimé
nouveau-né
enfant
adolescent
adulte
aciclovir
ZOVIRAX
VARILRIX
injections veineuses
vaccin contre la varicelle
vaccination
VARIVAX
administration par voie orale
valaciclovir
transmission verticale de maladie infectieuse
aciclovir
valine
valine

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination contre le HPV prévient-elle l’apparition du cancer du col de l’utérus? Produit-elle des effets indésirables ?
http://swiss.cochrane.org/fr/news/la-vaccination-contre-le-hpv-pr%C3%A9vient-elle-l%E2%80%99apparition-du-cancer-du-col-de-l%E2%80%99ut%C3%A9rus-produit
De nouvelles données publiées récemment dans la Bibliothèque Cochrane montrent que la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) protège les jeunes femmes, en particulier celles vaccinées entre 15 et 26 ans, contre les lésions du col de l’utérus. Elles font également le point sur les effets indésirables qui ont été évalués dans le cadre d’essais contrôlés randomisés.
2018
false
false
false
Cochrane Suisse
Suisse
français
information scientifique et technique
vaccination
cancer
Cancer
efficace
Vaccination
Vaccine
cancer
vaccination; médication préventive
tumeur maligne, sai
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination
Vaccins
Cancer
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination des patients atteints de cancer sous chimiothérapie : enquête de pratiques auprès des médecins généralistes
http://www.sudoc.fr/227569652
Objectifs. Malgré des recommandations spécifiques explicites du haut conseil de santé publique, la couverture vaccinale des patients suivis pour un cancer ou une hémopathie maligne est insuffisante. L'objectif principal de l'étude était d'évaluer la réalisation de la vaccination des patients sous chimiothérapie par leur médecin généraliste
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
collecte de données
atteint
chimiothérapie
traitement médicamenteux
vaccination
Vaccins
a comme patient
cancer
Cancer
médecins généralistes
tumeur maligne, sai
enquêteur
Vaccine
généralisé
cancer
vaccination
Cancer
vaccination
vaccination
Médecins
vaccination; médication préventive
Chimiothérapie
patients
Pratique
chimiothérapie
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale et raisons de non-vaccination contre la grippe et le pneumocoque dans le syndrome de Gougerot-Sjögren
http://www.sudoc.fr/226970345
Introduction : Les patients atteints de syndrome de Gougerot-Sjögren primitif (SSp) ont un risque élevé de développer des infections. Certaines de ces infections telles que la grippe et les infections à pneumocoque peuvent être prévenues par les vaccins, qui sont recommandés chez tous les patients atteints de maladies auto-immunes. L’objectif de notre travail était d’évaluer la couverture vaccinale dans le SSp et les raisons de non-vaccination
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
vaccins antipneumococciques
vaccination contre la grippe
vaccination
vaccination
grippe
vaccins antigrippaux
Vaccination
streptococcus pneumoniae
syndrome de sjögren
Vaccine
syndrome de Gougerot-Sjögren
Syndrome de Sjögren
Grippe
Vaccins
pensée
vaccination; médication préventive
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Face à la vaccination, place à la communication ! : revue de littérature des moyens de communication sur la vaccination de l’enfant à disposition des professionnels de santé en consultation
http://www.sudoc.fr/227769120
L'opposition actuelle à la vaccination contribue au défaut de couverture vaccinale et à la recrudescence de maladie, comme la rougeole. Le médecin généraliste a un rôle essentiel face à cela. L'objectif de notre travail est de réaliser une revue de littérature afin d’identifier les moyens de communication sur la vaccination de l’enfant à disposition des professionnels de santé en consultation
2018
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
enfant
promotion de la santé
vaccination
moyens de communication

---
N3-AUTOINDEXEE
Fièvre jaune : un vaccin qui protège toute la vie
In Rev Prescrire 2018 ; 38 (417) : 534-536
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/55147/0/NewsDetails.aspx
Pour les voyageurs qui se rendent dans une zone où sévit la fièvre jaune, la vaccination est la principale mesure préventive...
2018
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
vaccination
fièvre
Bagassose
Vaccin antiamaril
Fièvre jaune
Vaccine
Vaccins
Fièvre jaune
amenorrhee
vaccination; médication préventive
Syndrome de l'artère mésentérique supérieure
vaccin contre la fièvre jaune
vaccination
Balanite à plasmocytes de Zoon
Vaccine
vie
Fracture induite
colique nephretique
Vaccins
Fièvre jaune
Vaccination
Acidémie
vaccine
fièvre jaune
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale antigrippale des rhumatismes inflammatoires chroniques sous traitement biologique et motifs de non-vaccination
http://www.sudoc.fr/22888795X
La maladie et les traitements des patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques sous biothérapie sont responsables d'une majoration de leur risque infectieux. La vaccination notamment celle antigrippale est donc particulièrement recommandée pour ce groupe de patients. Cependant, on observe un taux de vaccination d'environ 40 % dans la littérature. Nous avons étudié par autoquestionnaire le statut vaccinal antigrippal et les raisons de non-vaccination des patients atteints de rhumatismes inflammatoires chroniques sous biothérapie dans le service de rhumatologie du CHRU de Lille.
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
Rhumatismes
Vaccine
vaccination
Biologie
Biologie
Traités
rhumatisme
vaccination
biologie
vaccination
biologique
Rhumatisme inflammatoire
vaccination
maladie chronique
chronique
Rhumatisme inflammatoire
rhumatismes inflammatoires
vaccination; médication préventive
Vaccins
inflammation
rhumatisme articulaire aigu
rhumatismes
biologie
coopération internationale

---
N1-VALIDE
INSTRUCTION N DGS/SP/2018/163 du 27 juillet 2018 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoque
Guide pratique sur la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas d’infection invasive à méningocoque
http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/08/cir_43889.pdf
La présente instruction actualise les recommandations de prophylaxie autour d’un cas d’infection invasive à méningocoque (IIM) qui figuraient dans la précédente instruction. L’objectif de ce document demeure identique, il s’agit : - de réduire la transmission de la maladie chez les sujets contacts ; - de réduire la létalité ; - d’encadrer les mesures de prophylaxie. Afin d’être efficaces, les mesures de prophylaxie demandent une mise en oeuvre rapide ; il est donc fondamental de définir précisément ces mesures, les critères de leur mise en oeuvre ainsi que le rôle des différents acteurs : - Les cliniciens et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent un cas d’IIM doivent le signaler sans délai par téléphone à la plateforme de veille et de gestion sanitaires de l’ARS, avant transmission écrite. - Ce signalement permet à l’ARS d’évaluer les mesures de prophylaxie à prévoir, d’organiser leur mise en oeuvre ou de s’assurer qu’elles ont été prises. Il revient à l’ARS d’organiser en interne la permanence du dispositif de signalement et de gestion...
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
recommandation de santé publique
infections à méningocoques
maladie méningococcique invasive
vaccination
antibioprophylaxie
antibactériens
vaccins antiméningococciques
J07AH08 - méningocoques A,C,Y,W-135, antigènes polysaccharidiques tétravalents purifiés conjugués
NIMENRIX, poudre et solvant pour solution injectable. Vaccin méningococcique conjugué des groupes A, C, W135 et Y
NIMENRIX
nourrisson
enfant
rappel de vaccin
J07AH07 - méningocoque type C, conjugué à des antigènes polysaccharidiques purifiés
prophylaxie après exposition
notification des maladies à déclaration obligatoire
infections à méningocoques
France
transmission de maladie infectieuse
transmission de maladie infectieuse
infections à méningocoques
immunophénotypage
techniques de génotypage
infections à méningocoques
traitement d'urgence
ceftriaxone
céfotaxime
facteurs de risque
recommandation pour la pratique clinique
rifampicine
ciprofloxacine
résistance bactérienne aux médicaments
NEISVAC
NEISVAC, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin méningococcique polyosidique du groupe C (conjugué, adsorbé)
adulte
MENVEO
MENVEO, poudre et solution pour solution injectable. Vaccin méningococcique des groupes A, C, W-135 et Y conjugué
MENJUGATE
MENJUGATE 10 microgrammes, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin conjugué méningococcique groupe C
BEXSERO
formulaire
algorithme
neisseria meningitidis

---
N2-AUTOINDEXEE
Mise en place et évaluation d'un e-learning sur le thème de la vaccination auprès des médecins généralistes des Pays de la Loire
http://www.sudoc.fr/229609090
Contexte : la couverture vaccinale est insuffisante en France et la méfiance envers les vaccins est en augmentation. Elle met en difficulté les médecins généralistes qui expriment un besoin de formation sur le sujet. Le e-learning par vignette clinique est un outil de formation en essor qui a montré son efficacité. Objectifs : l'objectif principal était d'évaluer la faisabilité et l'intérêt d'une évaluation formative en ligne sur le thème de la vaccination. Le critère de jugement principal était le taux de réponses aux cas cliniques et la satisfaction des praticiens. Les objectifs secondaires étaient d'évaluer les connaissances des médecins généralistes sur la vaccination ainsi que leur progression après réalisation du e-learning, et de mettre en évidence les déterminants des bonnes réponses
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vaccine
vaccination
Médecins
vaccination
vaccination
médecins généralistes
Vaccins
Pays-de-la-Loire
vaccination; médication préventive
enseignement à distance
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination du prématuré
https://www.rp2s.fr/wp-content/uploads/2018_vaccins-premas_13mars.pdf
Ce document est un guide à destination des pédiatres des unités de néonatologie du RP2S, et des pédiatres et médecins en charge du suivi des enfants nés prématurés, adhérents ou non au réseau de suivi. Sauf mention contraire, il concerne les enfants nés 33 SA.
2018
false
false
false
Réseau Périnatal des 2 Savoie
France
français
recommandation professionnelle
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
Vaccine
Vaccins
immature
prématuré
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
La taille de l’aiguille pour les procédures de vaccination chez les enfants et adolescents
https://www.cochrane.org/fr/CD010720/la-taille-de-laiguille-pour-les-procedures-de-vaccination-chez-les-enfants-et-adolescents
Les vaccins contiennent des antigènes qui font produire par le système immunitaire de l’organisme des anticorps qui peuvent protéger contre les maladies, ce que l’on appelle une réponse immunitaire. Les antigènes sont des formes modifiées ou partielles du virus, de la bactérie ou de la toxine qui cause la maladie contre laquelle le vaccin protège. Comme l’antigène est modifié par rapport à sa forme d’origine, il ne peut pas provoquer la maladie, mais il peut déclencher une réponse immunitaire. Les vaccins peuvent être injectés à l’aide d’aiguilles de différentes longueurs et gauges. La gauge d’une aiguille (G) fait référence à la largeur (au diamètre) de l’aiguille. Plus le numéro de gauge est élevé, plus l’aiguille est fine. Par exemple, une aiguille 25G a un diamètre d’environ 0,5 mm et est plus fine qu’une aiguille 23G qui a un diamètre de 0,6 mm. Les directives se contredisent concernant les longueurs et gauges des aiguilles qui devraient être utilisées pour vacciner les enfants et les adolescents.
2018
false
false
false
false
Cochrane
France
français
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
vaccination
aiguilles
douleur
vaccins
enfant
adolescent
effets secondaires indésirables des médicaments

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination contre les virus du papillome humain (VPH) - Information à l'intention des intervenants - Octobre 2018
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001243/
Ce document s'adresse aux vaccinateurs et traite du programme de vaccination contre les VPH. Il présente des données à jour sur l’efficacité et la sécurité du vaccin, ainsi que les nouveautés du programme. Il présente aussi les éléments scientifiques et organisationnels, en lien avec l’implantation du programme de vaccination des VPH depuis 2008. Les éléments en lien avec le programme de vaccination contre les VPH des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes se retrouvent également dans ce document.
2018
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
information scientifique et technique
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
gestion de la sécurité
programmes de vaccination
Québec
calendrier vaccinal
homosexualité masculine

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie d’infections invasives à méningocoque B dans le Beaujolais (Rhône), 2016 : organisation de la vaccination et résultats
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/30-31/2018_30-31_2.html
Introduction – La survenue d’une épidémie d’infections invasives à méningocoque B sur une zone restreinte du département du Rhône a conduit l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes (ARS) à organiser, d’avril à juin 2016, une campagne de vaccination exceptionnelle ciblant les personnes âgées de 2 mois à 24 ans, résidant ou gardées ou scolarisées ou travaillant sur cette zone. Planification de la campagne – Dans un contexte d’accès restreint au vaccin, une offre de vaccination graduée a été proposée, depuis l’offre existante jusqu’au déploiement de centres de vaccination dédiés en passant par la vaccination en milieu scolaire. La gratuité et une pharmacovigilance renforcée ont été garanties. La couverture vaccinale (CV) a été suivie afin d’ajuster le dispositif au fil du temps. Résultats – Sur 4 438 personnes à vacciner résidant dans la zone, 2 038 ont reçu une dose de vaccin Bexsero , 1 716 personnes deux doses et 7 enfants trois doses. La CV estimée globale était de 47% à une dose et de 40% à deux doses. Elle variait selon la classe d’âge et la commune de résidence. La CV à deux doses était de 63% pour les 3-11 ans, de 36% pour les 12-15 ans, de 30% pour les 0-3 ans et de 8% pour les 16-24 ans. Près des trois quart (74%) des doses ont été dispensées en milieu scolaire et 15% par les médecins libéraux. Avec 152 notifications d’effets indésirables (EI) adressées au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) pour 4 069 doses administrées au total, le taux de notification pour 100 doses administrées était de 3,7%. Au total, 309 EI ont été rapportés, pour un profil de tolérance au vaccin qui était globalement conforme aux données du résumé des caractéristiques du produit. Discussion – Les CV les plus hautes ont été obtenues en milieu scolaire. Outre cette facilitation de l’accès à l’information et à la vaccination pour les familles, les séances ont été proposées rapidement après l’alerte. Les CV les plus basses des 0-3 ans et des 16-24 ans posent question, au regard de l’incidence élevée de la maladie dans ces classes d’âge. La méconnaissance du vaccin par les professionnels de santé, l’absence de connaissance sur la durée de protection, un vaccin non accessible initialement en pharmacie et peut-être une certaine défiance de la population envers les vaccinations, ont contribué pour partie à ces résultats.
2018
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
maladie infectieuse
Fracture de Pouteau-Colles
vaccination
infections à méningocoques
Organismes
vaccination
vaccination; médication préventive
Épidémies
flambées de maladies
Organisation
Vaccine
ayant comme résultat
invasif
Vaccins
infecté
organisateurs embryonnaires
Organisation
neisseria meningitidis
vaccination
vaccination
organisation

---
N2-AUTOINDEXEE
Épidémie d’infections invasives à méningocoque B dans le Beaujolais (Rhône), 2016 : de l’alerte à la prise de décision de vaccination
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/30-31/2018_30-31_1.html
Introduction – Entre février et mars 2016, 4 cas d’infections invasives à méningocoque de sérogroupe B (IIMB) sont survenus sur une zone circonscrite du Beaujolais (Rhône). Méthodes – Une investigation épidémiologique a été mise en œuvre afin de décrire les cas, d’identifier d’éventuelles chaines de transmission, de conduire une évaluation du risque dans la population et de proposer des mesures de contrôle. Le Centre national de référence (CNR) des méningocoques a réalisé le typage des souches et vérifié qu’elles étaient couvertes par le vaccin Bexsero . Conformément à l’algorithme décisionnel concernant la vaccination par Bexsero défini dans l’instruction du 24 octobre 2014 de la Direction générale de la santé, une cellule d’expertise multidisciplinaire a été mobilisée pour évaluer la nécessité d’une campagne de vaccination et en définir les modalités. Résultats – Les 4 cas d’IIMB étaient liés à une même souche appartenant au complexe cc32, rare en France. Cette souche était couverte par Bexsero . Le taux d’incidence des IIMB dans la plus petite zone regroupant les cas était de 23/100 000 habitants, dépassant le seuil épidémique. Ce foyer de cas signait l’introduction récente de cette souche et sa circulation active dans la population. À l’issue de la réunion d’expertise multidisciplinaire, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de proposer la vaccination à la population âgée de 2 mois à 24 ans résidant dans la zone (4 331 personnes) et aux personnes travaillant, étant gardées ou scolarisées dans la zone. Discussion – Cette campagne était la première campagne de vaccination par Bexsero organisée en France. L’étape la plus délicate a été la définition de la population cible, dans un contexte de difficultés d’approvisionnement du vaccin.
2018
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
vaccination; médication préventive
Épidémies
Organismes
vaccination
invasif
neisseria meningitidis
infecté
prise de décision
infections à méningocoques
Vaccins
Fracture de Pouteau-Colles
vaccination
vaccination
maladie infectieuse
vaccination
Vaccine
flambées de maladies

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude psychosociale sur les freins et leviers à la vaccination en contexte d’épidémie d’infections invasives à méningocoque B, Beaujolais (Rhône), 2016
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/30-31/2018_30-31_3.html
Lors de la campagne de vaccination contre les infections invasives à méningocoques B ayant eu lieu dans le Beaujolais en 2016, l’Agence régionale de santé a commandité une étude psychosociale pour mieux comprendre les freins et leviers à la vaccination. Une méthodologie en trois volets a été mise en œuvre : étude par questionnaire auprès des parents, étude par entretien auprès des professionnels impliqués, analyse des outils de communication au regard du cadre théorique et des résultats de l’étude. Le fait de percevoir le risque d’être infecté et la perception de l’efficacité du vaccin Bexsero ont été déterminants dans la décision de vaccination. Les communications sur la campagne auraient gagné à être mieux ciblées sur ces éléments. De plus, une information plus en amont des professionnels et un retour sur la campagne plus régulier auraient pu favoriser un rôle de relais plus efficace des professionnels.
2018
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
infecté
vaccination
Épidémies
frein
neisseria meningitidis
infections à méningocoques
Organismes
Vaccine
Fracture de Pouteau-Colles
collecte de données
flambées de maladies
vaccination
maladie infectieuse
Vaccins
vaccination; médication préventive
vaccination
invasif
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Interchangeabilité des vaccins
https://www.infovac.fr/index.php?option=com_docman&view=document&alias=1493-fiche-interchangeabilite&category_slug=fiches&Itemid=384
Entre les pénuries à répétition, la multiplicité des présentations vaccinales et la problématique du rattrapage des vaccinations des enfants migrants, le praticien est souvent confronté à la question de l’interchangeabilité des vaccins. Si le nombre de vaccins disponibles aujourd’hui en France, issus de fabricants différents, représente un atout majeur contre le risque de ruptures d’approvisionnement pour les années à venir, il peut être aussi source de nombreuses erreurs de prescription (par le même médecin utilisant dans sa pratique plusieurs vaccins différents ou par un confrère utilisant un vaccin différent) ou de délivrance par les pharmaciens. Les différents vaccins ne sont pas des génériques et ne sont donc pas substituables.
2018
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
recommandation de bon usage du médicament
vaccination
calendrier vaccinal
coqueluche
diphtérie
hépatite B
infections à haemophilus
méningite
poliomyélite
tétanos
infections à papillomavirus
rougeole
oreillons
rubéole
gastroentérite
infections à rotavirus
varicelle
grippe humaine
hépatite A
rage (maladie)
vaccins

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge de la douleur lors de la vaccination des nourrissons: enquête qualitative menée auprès de 13 médecins généralistes en Alsace
http://www.sudoc.fr/231466609
La vaccination du nourrisson est un geste quotidien en médecine générale. Elle est à l’origine de douleur et d’anxiété pour le nourrisson. Une mauvaise prise en charge de cette douleur entraîne une mémorisation et un risque d’anxiété anticipatrice pour les gestes ultérieurs. L’objectif est d’explorer les freins à une prise en charge optimale de cette douleur. Il s’agit d’une étude qualitative avec réalisation de 13 entretiens semi dirigés de médecins généralistes installés en Alsace. Les médecins généralistes interrogés considèrent la vaccination comme un geste douloureux cependant ils utilisent peu ou de façon non optimale les moyens de prévention existant, remettant en cause pour certains leur efficacité, notamment le patch EMLA . Il existe un manque de connaissance concernant la douleur des nourrissons et leur capacité de mémorisation. L’essentiel pour les médecins interrogés semble être l’aspect relationnel, avec le lien médecin, enfant et parents. Une mise en confiance de l’enfant et des parents est nécessaire. Summary :Infant vaccination is a daily gesture in general medicine. It causes pain and anxiety for the infant. Poor management of this pain leads to memory and a risk of anticipatory anxiety for subsequent actions. The goal is to explore the obstacles to optimal management of this pain. This is a qualitative study with 13 semi-directed interviews of general practitioners in Alsace. The general practitioners interviewed consider vaccination a painful gesture, however, they use little or no optimal means of prevention existing, calling into question for some their effectiveness, including the patch EMLA . There is a lack of knowledge about infant pain and their ability to memorize. The essential for the surveyed physicians seems to be the relational aspect, with the link doctor, child and parents. Confidence in the child and parents is necessary.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Douleur
vaccination
etat febrile ex
Vaccine
vaccination; médication préventive
Vaccins
médecins généralistes
vaccination
Abus de substance
gestion de la douleur
vaccination
douleur
vaccination
Alsace
Médecins
collecte de données
enquêteur

---
N2-AUTOINDEXEE
Internet et les anti-vaccins : comment les idéologies d’une minorité gagnent du terrain en France. Étude qualitative des rhétoriques en matière de vaccination des sites Internet officiels et des sites anti-vaccins
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01920245/document
Selon les derniers résultats du Bulletin épidémiologique de 2016, environ 25% des français seraient aujourd’hui réticents à la vaccination, contre seulement 10% en 2000. Le médecin traitant reste la principale source d’information pour les parents, juste avant Internet. Mais la génération « connectée » devient parent et nous savons déjà, suite à des recherches antérieures, qu’Internet va devenir LE facteur d’influence majeure, en l’occurrence sur la vaccination. br Méthode : br Cette étude comparative étudie la rhétorique employée par 4 sites à vocation antivaccins et celle de 4 sites officiels de santé publique. Les 8 sites se présentent comme des sites d’informations objectives. Le but de l’étude est d’analyser quelques mécanismes à l’oeuvre et les biais cognitifs sur lesquels chaque partie s’appuie pour comprendre l’augmentation de la réticence à la vaccination dans la population française. br Résultats : br Les sites anti-vaccins ont une parfaite maîtrise des vecteurs d’influence du monde d’Internet et surtout du Web 2.0 : Ils rendent leurs visiteurs actifs au sein de leur sites. Ils utilisent des récits et des images fortes pour promouvoir leur idéologie, plaçant ainsi la logique scientifique sur un pied d'égalité avec les expériences personnelles. Les sites officiels, eux, en plus de ne pas s’être adaptés au web 2.0, s’adressent à une population déjà acquise ( les pro-vaccin ) et ne répondent pas aux questions de la population hésitante qui finit par trouver les mauvaises réponses sur des sources alternatives. br Conclusion : br Internet est une boite de Pandore : une interface d’informations incroyable pour promouvoir des idées. Cependant les potentialités de cette interface ne sont que très peu exploitées par la santé publique en terme de vaccination. Les parents se posant des questions sur la vaccination s’orientent par conséquent de plus en plus, sans le vouloir, vers les sites anti-vaccins. A l’heure actuelle, seuls les médecins de familles ont encore une influence positive sur la vaccination. Mais avec la croissance de la consommation d’Internet, cela restera-t-il suffisant ?
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
France
vaccin
France
vaccination
vaccine
vaccination
français
France
Vaccins
vaccination
vaccination; médication préventive
Internet
vaccination
vaccins
France
recherche qualitative
France
Vaccine

---
N1-VALIDE
Réduire les risques d'infection au minimum après une transplantation d'organe en pédiatrie : des conseils aux praticiens
http://www.cps.ca/fr/documents/position/reduire-les-risques-infection-apres-transplantation-organe-pediatrie
Les patients d'âge pédiatrique qui ont subi une transplantation d'organe courent des risques associés à diverses maladies infectieuses. Ils y sont plus susceptibles en raison du traitement immunosuppresseur. Ces patients sont désormais de plus en plus soignés en milieu communautaire. Le présent point de pratique présente des conseils sur les aspects essentiels de la prévention et du traitement d'infections courantes
2018
false
false
N
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
transplantation d'organe
enfant
lutte contre l'infection
recommandation pour la pratique clinique
vaccins
vaccination
tests sérologiques
immunosuppresseurs
nourrisson

---
N1-VALIDE
Le parcours vaccinal des 0-2 ans
https://www.infovac.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=673:le-parcours-vaccinal-des-0-2-ans&catid=23&Itemid=119
6 rendez-vous – 10 injections , contre 11 maladies aux conséquences graves...
2018
false
false
false
InfoVac France - ligne directe d'information et de consultation sur les vaccins
France
français
vaccination
France
nouveau-né
nourrisson
vaccins
calendrier vaccinal
recommandation patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccinations
http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/medecine_de_premier_recours/Strategies/strategie_vaccinations.pdf
Les médecins de premier recours doivent pouvoir recommander les vaccinations aux patients adultes et établir un calendrier vaccinal personnalisé à chaque patient. Les recommandations de l’OFSP 2010 ont été utilisées afin d’établir une stratégie vaccinale pour la population générale mais aussi pour des situations et des groupes à risques particuliers.
2017
false
true
false
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
adulte
recommandation professionnelle
information scientifique et technique
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Faut-il craindre les adjuvants et autres composants des vaccins ?
In La Revue de la Médecine Générale n 346 octobre 2017
https://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/346/RMG346_18-21.pdf
Après vaccination, ce sont principalement les adjuvants qui provoquent les réactions au site d’injection et parfois une fièvre (accompagnée de plaintes telles que myalgies, maux de tête, etc.) qui peut persister quelques jours. Les adjuvants et autres composants aux doses très faibles présentes dans les vaccins n’ont pas de toxicité démontrée. Occasionnellement, une allergie à un de ces composants peut survenir...
2017
false
false
false
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
vaccins
vaccins
vaccination
adjuvants immunologiques
Myofasciite à macrophages
émulsifiants
Stabilisants
conservateurs pharmaceutiques
antigènes
maladies auto-immunes
article de périodique
excipients
fasciite
myosite

---
N1-VALIDE
Plan de vaccination suisse 2016
Office fédéral de la santé publique et Commission fédérale pour les vaccinations
https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/themen/mensch-gesundheit/uebertragbare-krankheiten/impfungen-prophylaxe/informationen-rund-ums-impfen/schweizerischer-impfplan.html
https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/i-und-b/richtlinien-empfehlungen/allgemeine-empfehlungen/schweizerischer-impfplan.pdf.download.pdf/schweizerischer-impfplan-fr.pdf
Le plan de vaccination est élaboré par la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) incluant des spécialistes de pédiatrie, de médecine générale, de médecine interne, de maladies infectieuses, d'épidémiologie, et de santé publique en collaboration avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et Swissmedic
2017
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
France
français
calendrier vaccinal
vaccins
vaccination
Suisse
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Avis relatif aux tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20170214_vaccinhepAetBtensionsapprov.pdf
Les difficultés d’approvisionnement des vaccins hépatite A adultes se poursuivent et justifient le maintien des recommandations de l’avis du Haut Conseil de santé publique (HCSP) du 19 mai 2016. Des difficultés d’approvisionnement des vaccins hépatite B adulte sont constatées, elles entraînent la nécessité de revoir les schémas vaccinaux et de définir des critères de priorisation parmi les personnes pour lesquelles le vaccin est recommandé. Le HCSP recommande de vacciner, en priorité : les personnes qui dans le cadre de leur exercice professionnel sont soumises à l’obligation vaccinale, notamment les professionnels de santé exposés au risque de contamination dans un établissement de soins, les élèves ou les étudiants des professions de santé et les militaires à l’incorporation ; les autres personnes en fonction de l’importance de leur exposition au risque (cf liste précise annexée à l’avis)...
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccination
hépatite A
hépatite B
J07BC01 - hépatite B, antigène purifié
Vaccins anti-hépatite B
France
Vaccins anti-hépatite A
calendrier vaccinal
recommandation de bon usage du médicament
sujet immunodéprimé
voyage
nourrisson
enfant
rappel de vaccin
adulte
mucoviscidose
maladies professionnelles
exposition professionnelle
ENGERIX B
HBVAXPRO
Twinrix
vaccins combinés
J07BC20 - associations de vaccins contre l'hépatite
TWINRIX
FENDRIX
nouveau-né
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-hépatite A

---
N3-AUTOINDEXEE
Quels sont les points de vue et les expériences des parents et des proches aidants quant à la communication sur la vaccination systématique des jeunes enfants ?
http://www.cochrane.org/fr/CD011787/quels-sont-les-points-de-vue-et-les-experiences-des-parents-et-des-proches-aidants-quant-la
Objectifs Les objectifs spécifiques de la revue étaient d'identifier, d'évaluer et de synthétiser les études qualitatives explorant : les points de vue et les expériences des parents et des proches aidants concernant la communication sur les vaccinations des jeunes enfants et la manière dont cela est communiqué ; ainsi que l'influence que la communication sur la vaccination a sur les décisions des parents et des proches aidants quant à la vaccination des jeunes enfants.
2017
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
communication
Vision
commun
vaccination
classification
vaccination
jeunes
enfant
parent
enfant
vaccination; médication préventive
vaccination
parents
aidants

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention des infections à HPV : place du vaccin Gardasil 9
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=602
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=603
Le vaccin Gardasil 9 a obtenu le 10 juin 2015 l’autorisation européenne de mise sur le marché chez les filles et les garçons selon un schéma à 3 doses à partir de l’âge de 9 ans, puis le 4 avril 2016, selon un schéma à 2 doses chez ceux âgés de 9 à 14 ans. Il est indiqué pour l’immunisation active des personnes à partir de l’âge de 9 ans contre les maladies liées aux papillomavirus humains (HPV) : lésions précancéreuses et cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus, verrues génitales. Le vaccin Gardasil 9 contient cinq génotypes d’HPV à haut risque additionnels par rapport au vaccin Gardasil . Le HCSP rappelle que la stratégie actuelle de prévention des infections et des maladies liées aux HPV par la vaccination n’est pas modifiée : chez les filles âgées de 11 à 14 ans, et en rattrapage jusqu’à l’âge de 19 ans révolus ; chez les hommes ayant des rapports avec les hommes jusqu’à l’âge de 26 ans (HSH) ; chez les personnes immunodéprimées. Le HCSP recommande Gardasil 9 dans les situations suivantes : chez les jeunes filles non vaccinées antérieurement, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 selon le schéma à 2 doses chez celles âgées de 11 à 14 ans révolus ; à 3 doses chez celles âgées de 15 à 19 ans révolus ; chez les HSH, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 jusqu’à l’âge de 26 ans (3 doses) ; chez les personnes immunodéprimées, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 . Le HCSP recommande une information large et argumentée auprès des professionnels de santé et du public sur les maladies à HPV, les vaccins et l’efficacité de la vaccination HPV.
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccine
Infection
maladie infectieuse
lutte contre l'infection
GARDASIL
infecté
vaccination; médication préventive
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
prepuce adherence-phimosis
Vaccins
Vaccination
vaccination
Gardasil
vaccin
infections à papillomavirus
vaccine
infection
vaccins
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N3-AUTOINDEXEE
Erreurs liées aux vaccinations : des mesures pour les éviter
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52998/0/NewsDetails.aspx
Les conséquences des erreurs liées à la vaccination sont parfois graves et dépendent du patient, du vaccin concerné et du type d'erreur. L'analyse de leurs conséquences permet d'envisager des pistes pour les éviter...
2017
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
Mesures
vaccin
vaccination
vaccine
vaccination
Vaccine
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccins
poids et mesures
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination de l’enfant, de l’adolescent et des personnes à risque contre le méningocoque du groupe B
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9125-meningocoque
Dans cet avis scientifique sur la politique en matière de santé publique, le Conseil supérieur de la santé de Belgique émet des recommandations sur la prévention des infections à méningocoques du sérogroupe B chez l’enfant, l’adolescent et les personnes à risque. Cet avis vise à formuler, à l'intention des autorités publiques, des recommandations spécifiques quant à la vaccination contre le méningocoque du sérogroupe B dans le but de conférer une protection individuelle
2017
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Belgique
français
recommandation de santé publique
neisseria meningitidis
enfant
vaccination; médication préventive
vaccination contre le méningocoque
enfant
adolescent
vaccination
vaccination
personnes
risque
adolescence
personnes

---
N1-SUPERVISEE
Infections à pneumocoque - Nourrissons. Les 5 bonnes raisons de se faire vacciner
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1777
Ce dépliant à destination du public rappelle les bonnes raisons de vacciner les nourrissons contre le pneumocoque: quelles sont les différentes formes de cette infection grave ? Qui doit être vacciné? Le vaccin est-il remboursé ? Qui peut vacciner et où se faire vacciner?
2017
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
brochure pédagogique pour les patients
vaccins antipneumococciques
nourrisson
vaccination
infections à pneumocoques

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20170421-vaccination
A l’occasion de la Semaine mondiale de la vaccination qui se déroule du 23 au 29 avril 2017, nous faisons un point sur cette intervention sanitaire qui sauve des millions de vies chaque année. Selon l’OMS, 2 à 3 millions de décès sont ainsi évités tous les ans. Cependant, en Afrique, un enfant sur cinq n’a pas accès à ces vaccins. Une étude parue dans la revue scientifique Vaccine démontre comment des systèmes obsolètes d’approvisionnement et de distribution de vaccins retardent et limitent les effets des vaccins, en matière de protection de la santé des populations. Ainsi, un pays sur trois dans le monde subit au moins une rupture de stock, pour un vaccin pendant un mois minimum, et entre 19 et 38% des vaccins dans le monde sont accidentellement exposés à des températures négatives, ce qui compromet potentiellement leur efficacité. Où en est l’accès aux vaccins au niveau mondial ? Comment stimuler la recherche et le développement des futurs vaccins ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
vaccination
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Calendrier vaccinal
http://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal
La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis du Haut conseil de la sante publique (HCSP). Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.
2017
false
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
recommandation professionnelle
Vaccins
vaccin
calendrier vaccinal
Vaccination
Recommandations
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccine
Counseling directif
vaccine
vaccination
vaccins
vaccination
directives de santé publique
vaccine

---
N1-VALIDE
Vaccinations avant, pendant et après la grossesse - RPVP 2017
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1778
Ce document d'information synthétique destiné aux professionnels de santé rappelle les recommandations actuelles de vaccination avant et pendant la grossesse et également après l'accouchement. Mise à jour : février 2017
2017
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
information scientifique et technique
grossesse
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
HPV : La vaccination présente-t-elle un risque particulier ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/822_Vaccin%20HPV_Risque%20.pdf
La vaccination contre le Papillomavirus est recommandée en France depuis 2006 chez les jeunes filles et jeunes femmes dans l’indication « prévention du cancer du col de l’utérus ». Dans l’état actuel des connaissances, il n’y a pas encore de preuve formelle de l’efficacité de ce vaccin dans cette indication, ce qui pose de manière cruciale la question du risque que pourrait comporter cette vaccination et du bénéfice qu’on peut en tirer, notamment en matière de santé publique. Comme pour d’autres vaccins, des polémiques se sont fait jour dès le signalement des premiers effets secondaires. L’examen des dossiers de pharmacovigilance nous apporte des éléments de réponse.
2017
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccins contre les papillomavirus
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
risque
vaccination
Vaccination
vaccination

---
N1-VALIDE
GPIP - Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique
http://gpip.sfpediatrie.com/
Les buts du GPIP sont la recherche, l’enseignement et l’établissement de recommandations de bonne pratique concernant tous les sujets de pathologie infectieuse et tropicale de l’enfant ainsi que la vaccination.
false
false
false
Paris
France
Paris
français
association professionnels santé
pédiatrie
infectiologie
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la grippe saisonnière. Saison hivernale (2017-2018)
https://www.health.belgium.be/fr/avis-9418-vaccination-grippe-2017-2018
https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/css_9418_grippe_saisonniere_2017-2018.pdf
Cet avis porte sur la vaccination contre la grippe saisonnière et détermine quels groupes de la population devraient être vaccinés en priorité.
2017
false
false
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
France
français
recommandation de santé publique
Vaccination
vaccins antigrippaux
saisons
vaccination; médication préventive
grippe humaine
grippe
vaccination
vaccination contre la grippe
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
De quelle manière les parents souhaitent-ils être informés sur la vaccination de leurs enfants ?
http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nomem.jsp?NOMEM=2017MONT1015
Contexte : De nombreux parents sont réticents face à la vaccination de leurs enfants. Leur manque de connaissance est la principale cause de méfiance. Dans cette étude, nous avons interrogé des parents sur la manière dont ils voudraient être informés sur ce sujet. L’objectif principal de ce travail est de comprendre l’attente des parents vis à vis de l’information sur la vaccination de leurs enfants et de trouver des pistes afin de l’améliorer
2017
false
false
false
Bibliothèque Interuniversitaire de Montpellier
France
français
thèse ou mémoire
parents
information en santé des consommateurs
vaccination
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Typologie des médecins généralistes vis-à-vis de leur engagement dans la vaccination. données issues de l’étude DIVA
http://www.cmge-upmc.org/spip.php?article341
Reconnue pour ses effets salvateurs mondiaux, la vaccination est un des objectifs de santé publique. Le médecin généraliste français est l’acteur principal de cette prévention. Il est démontré que le médecin traitant a un rôle de conseiller et d’information avec des conséquences directes non négligeables. Notre travail a évalué les typologies des médecins généralistes au regard de leur engagement dans la vaccination grâce aux données de l’étude française des Déterminants des Intentions de la Vaccination (DIVA). Cette étude était observationnelle, descriptive, nationale, prospective, randomisée, centralisée.
2017
false
false
false
CMGE-UPMC - Collège des médecins généralistes enseignants de l’Université Pierre et Marie Curie
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
ensemble de données
vaccination
généralisé
dû à
virus de l'immunodéficience simienne
médecins généralistes
vaccination
vaccination; médication préventive
collecte de données
vis orthopédiques
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccin intranasal contre l'influenza (Flumist ) – Questions et réponses à l'intention des professionnels de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001752/
Ce document s'adresse aux vaccinateurs et traite du vaccin intranasal contre l’influenza qui est utilisé dans le programme québécois de vaccination contre la grippe.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
information scientifique et technique
professionnel
vaccin
grippe humaine
intention
vaccination
vaccins
Santé
questions-réponses
Vaccine
Vaccination
vaccination; médication préventive
personnel de santé
grippe
santé
questions-réponses
vaccine
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation des connaissances sur la vaccination acquises en deuxième cycle par les internes de médecine générale à Nantes
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=05d998ee-8875-4287-82f1-fac23ea3f4b8
Introduction : la vaccination est l'un des piliers de la médecine préventive. Les médecins et futurs médecins sont les garants de cette politique et, malgré des bénéfices incontestables, il existe une défiance de la population et de certains professionnels de santé vis-à-vis des vaccins. L'enseignement universitaire du deuxième cycle permet-il aux internes d'acquérir les connaissances requises en vaccinologie pour mener à bien cette politique ? L'étude cherche aussi à identifier les situations à risque en introduisant la notion de « feux rouges » vaccinaux
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
internat et résidence
personnel médical hospitalier
vaccination
Savoir
études d'évaluation comme sujet

---
N1-VALIDE
Formation des pharmaciens d’officine à la vaccination contre la grippe
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=617
Dans le cadre de l’expérimentation de la vaccination contre la grippe saisonnière par les pharmaciens d’officine, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a élaboré un avis sur l’extension des compétences des pharmaciens d’officine à cet acte de vaccination. Les personnes éligibles sont les adultes ayant une indication dans le calendrier vaccinal. Le HCSP recommande : d’aligner les critères d’éligibilité (primo-vaccination) pour la vaccination contre la grippe par les pharmaciens sur ceux définis pour les infirmiers ; d’orienter les personnes vers leur médecin traitant en cas de terrain immunodéprimé, réaction allergique, traitements anticoagulants ou par antiagrégants plaquettaires ; de bien prendre en compte la traçabilité de la vaccination et les échanges d’informations, ainsi que les éléments concourant à la sécurité des patients ; de définir des critères d’habilitation (locaux…) ; de réaliser régulièrement une évaluation auprès d’un échantillon aléatoire de pharmaciens dans les locaux ; de prévoir le repérage des pharmacies habilitées à pratiquer la vaccination grippale par le public...
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccination
grippe humaine
pharmaciens
formation professionnelle
vaccins antigrippaux
recommandation de santé publique

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination, la meilleure protection - Diminuer la douleur et l'anxiété liées à la vaccination chez les enfants
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001884/
Ce feuillet d'information présente des trucs et conseils à suivre afin d’aider à diminuer la douleur et l'anxiété chez les enfants qui doivent recevoir un vaccin.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
information patient et grand public
diminué
douleur
vaccination
diminuer
anxiete
vaccination
enfant
douleur
anxiété
enfant
vaccination
humeur anxieuse
vaccination; médication préventive
anxiété
téméfos

---
N2-AUTOINDEXEE
Enquête sur la vaccination du patient atteint de cancer en onco-hématologie
http://www.sudoc.fr/204082285
Introduction : La chimiothérapie (CT) expose à un risque majoré d'infections parfois graves, dont certaines peuvent être prévenues par la vaccination. Le haut conseil de santé publique recommande la vaccination contre le pneumocoque et la grippe en cours de CT, et la vaccination par le dTP-coqueluche acellulaire et contre l'hépatite B 3 à 6 mois après la fin de la CT. En France, les taux de vaccination restent bas par manque d'information des patients et des médecins. L'objectif de l'étude est d'évaluer la couverture vaccinale chez les patients en onco-hématologie et les facteurs associés à la vaccination en cours de CT.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
tumeur maligne, sai
collecte de données
atteint
vaccination; médication préventive
hématologique
patients
vaccination
vaccination
cancer
a comme patient
vaccination
cancer
enquêteur
Cancer
hématologie
tumeurs

---
N2-AUTOINDEXEE
L’importance de la vaccination des séniors en Europe : vers le « Healthy and Active Ageing »
http://www.sudoc.fr/221681981
La population européenne vieillit rapidement, à la fois en nombre et en proportion. De nombreux cas de maladies à prévention vaccinale sont présents chez les séniors. Ce phénomène peut conduire à une cascade d’évènements et d’enjeux d’ordre démographique, légal et économique conséquents sur cette population et la société en général. Une priorité croissante pour les gouvernements européens et les professionnels de santé est donc de créer et maximiser les conditions pour vieillir en bonne santé. Le plan d’action du Healthy and Active Ageing à l’initiative de l’OMS et suivi par l’Europe inclut des mesures préventives, parmi lesquelles se trouve la vaccination.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
vaccination
vaccination; médication préventive
vaccination
ACTIVIR
Europe
sujet âgé
vaccination
activateurs orthodontiques

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination coqueluche chez la femme enceinte : rationnel et acceptabilité chez les professionnels de santé en Loire-Atlantique : étude prevacoq-02
http://www.sudoc.fr/203370899
Introduction : la résurgence de la coqueluche et le risque élevé de décès chez les nouveau-nés et les nourrissons trop jeunes pour être vaccinés ont eu lieu dans plusieurs pays où le taux de couverture vaccinale était élevé et malgré la stratégie vaccinale cocooning. La vaccination maternelle contre la coqueluche peut protéger directement les jeunes nourrissons via le transfert d'anticorps maternels. Cette stratégie est considérée comme plus rentable et a récemment été recommandée dans plusieurs pays, avec des résultats encourageants publiés concernant l'efficacité et la tolérance. Nous avons évalué l'acceptabilité de cette stratégie et ses déterminants, chez les professionnels de santé.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Vaccin anticoquelucheux
Femmes enceintes
Femelle
Coqueluche
Vaccination
Santé
Vaccin anticoquelucheux
femmes enceintes
coqueluche
vaccination
collecte de données
santé
personnel de santé
adhésion aux directives
Femelle

---
N2-AUTOINDEXEE
De quelle manière les parents souhaitent-ils être informés sur la vaccination de leurs enfants ? : étude qualitative menée auprès des parents
http://www.sudoc.fr/19978096X
Contexte : De nombreux parents sont réticents face à la vaccination de leurs enfants. Leur manque de connaissance est la principale cause de méfiance. Dans cette étude, nous avons interrogé des parents sur la manière dont ils voudraient être informés sur ce sujet. L’objectif principal de ce travail est de comprendre l’attente des parents vis à vis de l’information sur la vaccination de leurs enfants et de trouver des pistes afin de l’améliorer
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
vaccination
enfant
enfant
vaccination
maniérisme
information aux parents
qualitatif
recherche qualitative
parent
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Déterminants de la décision vaccinale concernant la vaccination contre le méningocoque C par les médecins spécialistes de soins premiers dans trois départements de la région Occitanie
http://thesesante.ups-tlse.fr/1996/
Introduction : en France, les taux de couvertures vaccinales contre le méningocoque C escomptés par les autorités de santé ne sont pas atteints, sept ans après l'intégration au calendrier vaccinal. Les médecins spécialistes en soins premiers sont reconnus comme ayant un rôle majeur dans le processus de vaccination. Objectif : l'objectif de cette étude était de rechercher les déterminants de la décision vaccinale des spécialistes en soins premiers et de comparer leur attitude en fonction de leur département d'exercice.
2017
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
vaccination
régional
médecins
neisseria meningitidis
vaccination contre le méningocoque
médecin spécialiste
premiers secours
Soins
déterminé
vaccination; médication préventive
trois
Spécialistes
premier
vaccination
soins
spécialisation

---
N2-AUTOINDEXEE
Etat des lieux des vaccinations anti-hépatites A et hépatites B chez les patients alcooliques chroniques de la Corrèze
http://www.sudoc.fr/224038443
Le Haut Conseil de la Santé Publique préconise dans ses recommandations vaccinales annuelles, de vacciner contre le virus de l’hépatite A tout « patients atteints de pathologies hépatobiliaires susceptibles d’évoluer vers une hépatopathie chronique (notamment dues au virus de l’hépatite B, de l’hépatite C ou à une consommation excessive d’alcool) ». Cette recommandation n’est pas évoquée comme telle pour le virus de l’hépatite B. L’objectif de notre étude était donc de réaliser un état des lieux des statuts vaccinaux et sérologiques du VHA et du VHB, pour une population alcoolique chronique, hospitalisée pour réalisation d’un sevrage en milieu hospitalier, dans le centre hospitalier de Brive (Corrèze)
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Patients
Hépatite
Hépatite B
Vaccination
Vaccins
Vaccine
Alcooliques
Vaccins anti-hépatite B
patients
hépatite
hépatite B
vaccination
vaccins
maladie chronique
alcoolisme
alcools
Twinrix
adhésion aux directives
vaccine
alcooliques
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N2-AUTOINDEXEE
Déterminants de la vaccination HPV à la Réunion : une enquête auprès des professionnels de santé et des mères
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01628370
Introduction : le cancer du col touche chaque année 3000 femmes en France et cause 1000 décès par an. La vaccination HPV est disponible en France depuis 2007. La couverture vaccinale à la Réunion est médiocre, autour de 9% des patientes cibles. Méthode : il s’agit d’une enquête d’opinion auprès des professionnels de santé et des mères de patientes en âge d’être vaccinée, à la Réunion
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
vaccination
personnel de santé
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
vaccination
Santé
Réunion
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
vaccination; médication préventive
professionnel
Vaccins
Vaccination
Vaccine
déterminé
collecte de données
Santé maternelle
Mères
enquêteur
santé
vaccination
mères

---
N2-AUTOINDEXEE
Perceptions de la vaccination anti grippale saisonnière par les soignants paramédicaux intervenant au domicile des patients
http://www.sudoc.fr/225571269
Introduction : La grippe saisonnière, infection potentiellement grave, peut être prévenue efficacement par un vaccin recommandé aux personnes à risque de grippe grave, aux femmes enceintes et aux professionnels de santé. La couverture vaccinale reste très faible chez les soignants paramédicaux, autour de 20 %. L’objectif de cette étude a été de rechercher les déterminants à la vaccination antigrippale saisonnière, afin d’en dégager des axes d’amélioration.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Domicile
Vaccine
vaccins antigrippaux
patients
Vaccination
vaccination
vaccination
vaccination
vaccination; médication préventive
Vaccins
a comme patient
Perception
perception
Perception
aidants
perception
a comme soignant
auxiliaires de santé
caractéristiques de l'habitat
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Sclérose en plaques et vaccinations : revue de la littérature de 1995 à nos jours
http://www.sudoc.fr/22536414X
La sclérose en plaques est une pathologie inflammatoire, démyélinisante, chronique du système nerveux central dont les mécanismes physiopathologiques résulteraient de l'interaction entre des facteurs génétiques et environnementaux. Les vaccins font partis des facteurs environnementaux les plus fréquemment incriminés comme facteur déclenchant et d'aggravation de la maladie. Par ailleurs, la multiplication des traitements immunoactifs disponibles dans la SEP engendre des interrogations concernant leur impact sur l'efficacité et la sécurité des vaccins. Notre travail a permis de montrer qu'il n'existe actuellement aucun argument scientifique en faveur d'un lien causal entre vaccination et sclérose en plaques
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
sclerose en plaque
Vaccine
Vaccine
vaccin
Flutter auriculaire
vaccination
littérature de revue
Sclérose en plaques
littérature de revue comme sujet
quotidien
Littérature
vaccins
vaccination; médication préventive
vaccine
vaccination
Vaccins
vaccination
sclérose en plaques
sclérose en plaques
vaccination
sclérose en plaque
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Freins à la vaccination antigrippale saisonnière chez les personnes âgées de 65 ans et plus : étude qualitative menée auprès de patients non vaccinés en région Rhône-Alpes
http://www.sudoc.fr/225616645
Le vaccin anti grippal permet d'éviter plusieurs milliers de décès chaque année, en France, chez les personnes âgées de 65 ans et plus. La couverture vaccinale dans cette population reste insuffisante et diminue chaque année. Nous avons mené une étude qualitative pour mettre en évidence, à partir de leurs représentations autour de la grippe et du vaccin, les freins qu'ont les personnes âgées vis-à-vis de la vaccination antigrippale saisonnière. L'objectif secondaire était de cerner ce qui pourrait les inciter à se faire vacciner.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Régions
Rhône-Alpes
Acrogéria
vaccination
sujet âgé
Vaccine
Vaccine
vaccination; médication préventive
patients
vaccine
recherche qualitative
qualitatif
vaccination
frein
personne âgée
vaccins antigrippaux
vaccin contre le virus de l'influenza
sujet âgé de 80 ans ou plus
vaccin
a comme patient
Vaccins
vaccination
Vaccins
vaccination
âgé de plus de 65 ans
cicatrice
régional
PERSONNE AGEE

---
N1-SUPERVISEE
BEH hors-série - Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2017
http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2017/BEH-hors-serie-Recommandations-sanitaires-pour-les-voyageurs-2017
L'Institut de veille sanitaire (InVS) développe des projets d'assistance technique et répond aux urgences épidémiologiques internationales et aux demandes d'expertise du ministère des Affaires étrangères et du ministère chargé de la Santé. Des actions de coopération dans le domaine de la surveillance épidémiologique, de l'informatique appliquée à la santé publique ou de la formation en épidémiologie d'intervention sont ainsi mises en œuvre.
2017
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
Paris
France
recommandation de santé publique
médecine des voyages
vaccins
vaccination
voyage
paludisme
médecine préventive

---
N1-VALIDE
Livret Vaccination
http://www.acadpharm.org/dos_public/Livret_Vaccination_AnP_VF.pdf
Ce livret représente l’exégèse des principales réflexions et contributions académiques menées entre 2010 et 2015...
2016
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
vaccination
programmes de vaccination
vaccins
rôle professionnel
pharmaciens
éducation du patient comme sujet
rapport
comportement méfiant
vaccination
adjuvants immunologiques
maladies transmissibles
recommandation de santé publique

---
N1-SUPERVISEE
Vaccinations
http://www.ameli-sante.fr/vaccinations.html
Comprendre Pourquoi se faire vacciner ? Les vaccins obligatoires Les vaccins recommandés Quand se faire vacciner ?
2016
false
true
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
vaccination
vaccins
diphtérie
tétanos
poliomyélite
fièvre jaune
lutte contre l'infection
enfant

---
N1-VALIDE
Méthodologie de gradation des recommandations en pratique vaccinale fondée sur le niveau de preuves scientifiques
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=538
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160112_gradationrecovaccbasnivpreuvscie.pdf
Dans ce rapport, le HCSP présente une analyse de la littérature sur les différents systèmes de gradation des recommandations. Il évalue la pertinence de ces systèmes par rapport à la formulation des recommandations vaccinales. Il prend en compte l’application en pratique de la gradation des recommandations à l’échelon national et international et il propose un référentiel de bonnes pratiques de recommandations vaccinales.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccination
vaccins
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
rapport

---
N1-VALIDE
Avis sur l'acte de vacciner par le personnel infirmier
http://www.armb.be/index.php?id=5426
Les communautés française et flamande ont comme objectif d'atteindre et de maintenir un taux de vaccination optimal de la population. En Flandre, le plan d'action 2012–2020 a pour but un programme de vaccination de qualité qui protégera la population contre les maladies infectieuses. La Fédération Wallonie-Bruxelles vise aussi par son programme à vacciner un nombre maximal de personnes. Document non daté
false
true
false
Académie Royale de Médecine de Belgique
Belgique
français
vaccination
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Les adjuvants aluminiques : le point en 2016
http://www.acadpharm.org/dos_public/Rapport_Adjuvants_aluminiques_VF_CORR_5.pdf
La vaccination, acte individuel de protection pour un bénéfice épidémiologique collectif, a permis le recul, voire la disparition de maladies infectieuses dont les conséquences sont dramatiques tout particulièrement dans les pays non industrialisés. Cependant, on assiste aujourd’hui en France à une baisse de confiance de la population, relayée par les médias, vis-à-vis de la politique vaccinale. Bien plus, l'utilité de certains vaccins et la sécurité des vaccins en général, mais plus particulièrement des vaccins à adjuvants aluminiques, sont remises en question par une partie de la population et du corps médical. Cette situation, à l’origine de débats, rapports et publications contradictoires, est liée à la description d’une lésion histologique post-vaccinale appelée myofasciite à macrophages (MFM), associée à des manifestations cliniques. C’est pourquoi l’Académie nationale de Pharmacie a mis en place un groupe de travail pour ré-analyser, avec rigueur et objectivité, le rapport bénéfice/risque des vaccins contenant un adjuvant aluminique en se fondant sur des éléments scientifiques fournis par les études récentes. Après un rappel des connaissances actuelles sur l’aluminium et les adjuvants aluminiques, seront présentées les données récentes obtenues par les études cliniques et les données actualisées de pharmacovigilance et de pharmaco-épidémiologie ainsi que par les études expérimentales...
2016
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
rapport
adjuvants pharmaceutiques
composés de l'aluminium
composés de l'aluminium
adjuvant de vaccin
aluminium
aluminium
composés de l'aluminium
vaccins
pharmacovigilance
Myofasciite à macrophages
évaluation des risques
Myofasciite à macrophages
Myofasciite à macrophages
injections musculaires
France
contrôle des maladies contagieuses
vaccination
fasciite
myosite
fasciite
myosite
fasciite
myosite

---
N3-AUTOINDEXEE
Calendrier des vaccinations 2016
http://social-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/calendrier-des-vaccinations-2016
2016
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
information scientifique et technique
Vaccins
vaccination
Vaccine
Vaccination
vaccin
vaccination
calendrier vaccinal
vaccine
vaccine
vaccination
vaccins

---
N1-SUPERVISEE
Optimisation de l’utilisation du vaccin BCG en situation de pénurie
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=549
L’avis du HCSP s’appuie sur les évolutions des données épidémiologiques et celles de la couverture vaccinale depuis la modification de la politique vaccinale en 2007, ainsi que sur les études d’efficacité de la vaccination chez les enfants âgés de plus de 5 ans. L’avis définit trois niveaux de priorité. Le premier niveau inclut : les nouveau-nés en Guyane et à Mayotte ; dans l’ensemble des autres départements y compris ceux de l’Ile de France, les enfants âgés de moins de 5 ans ayant un facteur de risque identifié à l’exclusion de la seule résidence en Ile-de-France...
2016
false
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
recommandation de bon usage du médicament
vaccin BCG
Comores
Guyane française
France
tuberculose
vaccination
enfant
nouveau-né
nourrisson
J07AN01 - tuberculose, bactérie vivante atténuée
VACCIN BCG SSI, poudre et solvant pour suspension injectable
VACCIN BCG SSI
Mayotte
vaccin BCG

---
N1-VALIDE
BEH hors-série - Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2016
http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2016/BEH-hors-serie-Calendrier-des-vaccinations-et-recommandations-vaccinales-2016
Le calendrier des vaccinations 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus, avec un rattrapage possible d’un an pour les personnes âgées entre 75 et 79 ans. Il simplifie la vaccination contre la fièvre jaune : le rappel de cette vaccination n’est plus nécessaire, sauf cas particuliers, pour les résidents du département de la Guyane âgés de 2 ans et plus et pour les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s’y rendre.
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
recommandation de santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean : rapport d’analyse du second volet d’une enquête populationnelle
https://www.inspq.qc.ca/publications/2107
Ce rapport présente les résultats du second volet d’une enquête téléphonique dont l’objectif était d’évaluer différents aspects liés à l’acceptabilité de la campagne de vaccination ciblée contre le méningocoque de sérogroupe B (vaccin 4CMenB) dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ce volet de l’enquête a été réalisé en février 2015, auprès de répondants ayant consenti, au moment du premier volet de l’enquête en mai 2014, à être contactés de nouveau. Ces répondants étaient des parents d’enfants âgés entre 2 mois et moins de 16 ans ainsi que des jeunes adultes âgés de 16 ans à moins de 21 ans. Les principales mesures incluaient la décision vaccinale concernant le méningocoque de sérogroupe B, les raisons de vaccination et de non-vaccination, la présence de manifestations cliniques inhabituelles (MCI) et l’impact de celles-ci sur les doses subséquentes du vaccin 4CMenB ou des autres vaccins du calendrier ainsi que les attitudes sur la vaccination en général.
2016
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
enquêteur
rapport albumine/globuline
saints
régional
collecte de données
rapport (information)
Vaccination
rapport de recherche
neisseria meningitidis sérogroupe B
vaccination de masse
vaccination contre le méningocoque
vaccination
Sérogroupe
vaccination
Sérogroupe

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination des enfants et des adolescents en Île-de-France - Actualisation 2015
http://www.ors-idf.org/dmdocuments/2016/2016_04_vaccination_IDF_Web.pdf
2016
false
false
false
ORS Ile-de-France
France
français
rapport
enfant
vaccination
France
enfant
adolescent
français
vaccination
adolescence
vaccination
Paris

---
N1-VALIDE
Vaccination Info Service
http://www.vaccination-info-service.fr/
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
information patient et grand public
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
MesVaccins.net - Mon carnet de vaccination électronique
https://www.mesvaccins.net/
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
information patient et grand public
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
médecine des voyages

---
N1-VALIDE
MesVaccins
https://itunes.apple.com/fr/app/mesvaccins/id571258719?mt=8
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.gep.controller
MesVaccins est le premier Carnet de Vaccination Électronique (CVE) intelligent, partagé et sécurisé pour iPhone. Il permet d'enregistrer facilement tous vos vaccins et de savoir immédiatement contre quelles maladies vous devriez être protégé. Cette application est une extension du site www.mesvaccins.net ; elle permet de gérer sur son iPhone son compte MesVaccins.net
false
false
false
SPF - Santé publique France
France
français
application mobile
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes âgées
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=559
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20160311_vaccinationpersonnesagees.pdf
Le risque infectieux et plus encore le risque d’infections graves augmente avec l’âge. Les personnes âgées fragiles ou dépendantes sont non seulement plus à risque de contracter une infection que les personnes âgées vigoureuses, mais aussi plus à risque de présenter des complications graves en cas d’infection. Ces éléments justifient de mettre à disposition des professionnels de santé un document pratique spécifiquement dédié à la vaccination des personnes âgées qui a pour principaux objectifs : de faire la synthèse des données épidémiologiques et immunologiques disponibles à ce jour concernant cette population ; de rappeler les recommandations vaccinales qui existent pour les personnes âgées non seulement en routine mais également dans des contextes particuliers (voyages, entrée en institution, existence de co-morbidités...) ; de faire des propositions de communication pour améliorer la couverture vaccinale chez les personnes âgées, de leur entourage et des professionnels de santé qui les prennent en charge.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
sujet âgé
Immunosénescence
vaccination
infections bactériennes
maladies virales
vaccins antipneumococciques
anatoxine tétanique
Vaccin anticoquelucheux
Vaccin contre le zona
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins antigrippaux
Vaccins anti-hépatite A
Vaccin antiamaril
vaccins antirabiques
vaccins
Vaccin antidiphtérique antitétanique

---
N1-VALIDE
Recommandations sanitaires pour les voyageurs
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=562
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcsp_beh_2016.pdf
Ces recommandations ont été élaborées par le Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation et adoptées par le Haut Conseil de la santé publique. Elles tiennent compte notamment du Calendrier vaccinal 2016, des données du Centre national de référence du paludisme, du CNR des arboviroses, de Santé publique France ainsi que, pour les vaccins et médicaments, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM). Elles concernent tous les voyageurs, quelles que soient leur destination et les conditions du voyage. Elles rappellent l’importance, dans la prévention des pathologies liées aux voyages, de la vaccination, de la chimioprophylaxie du paludisme, des mesures de protection contre les moustiques et autres arthropodes, des mesures d’hygiène alimentaire et de lavage des mains.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
voyage
médecine des voyages
recommandation de santé publique
vaccins
vaccination
paludisme
lutte contre les moustiques
diarrhée

---
N1-VALIDE
Lupus Erythémateux Systémique
http://www.fai2r.org/index.php/recommandations/recommandations/lupus-erythemateux-systemique
https://gallery.mailchimp.com/4ee662ef89beb0fc6c927e39f/files/Pr%C3%A9vention_des_infections_au_cours_du_LS_chez_l_adulte_et_l_adolescent.pdf
L’objectif de ce travail était de proposer des recommandations relatives aux modalités des vaccinations, de la prévention de la pneumocystose et du dépistage du cancer du col de l’utérus dans le lupus systémique (LS) chez l’adulte et l’adolescent.
2016
false
false
true
FAI²R - Filière des maladies autoimmunes et autoinflammatoires rares
France
français
recommandation par consensus
lupus érythémateux disséminé
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
adulte
adolescent
sujet âgé
grossesse
maladies virales
infections bactériennes

---
N2-AUTOINDEXEE
Concertation Citoyenne sur la Vaccination
http://concertation-vaccination.fr/
2016
false
false
false
France
français
information patient et grand public
vaccination
vaccination
vaccination
comportement coopératif
CONCERTA

---
N1-VALIDE
Vaccinations en santé au travail
http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%20154
http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TC-154/tc154.pdf
http://www.rst-sante-travail.fr/rst/pages-article/ArticleRST.html?ref=RST.TC%20154
En milieu de travail, la vaccination a deux objectifs : - avant tout, protéger les salariés contre un risque professionnel ; - mais aussi, éviter, en les immunisant, qu'ils ne contaminent leur entourage (collègues, patients en milieu de soins...) Elle doit s'intégrer dans une démarche globale de prévention des risques biologiques élaborée par l'employeur en collaboration avec le médecin du travail et le Comité d'hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Son indication reposera sur une évaluation du risque, qu'il s'agisse d'une vaccination obligatoire ou simplement recommandée. Elle ne saurait remplacer les mesures de protection collective et individuelle visant à réduire l'exposition
2016
false
false
false
INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité
RST - Références en Santé au Travail
France
français
article de périodique
santé au travail
médecine du travail
vaccins
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination
http://www.medqual.fr/images/Grand_Public/Vaccination/2016-Vaccination-GP.pdf
Introduction. Qu’est ce qu’un vaccin et comment cela fonctionne? Pourquoi vacciner les enfants dès l’âge de 2 mois? Quelles sont les maladies protégées par les vaccins? Quand se faire vacciner? Pourquoi faire des rappels? Questions pratiques
2016
false
false
false
Medqual
France
français
information patient et grand public
enfant
calendrier vaccinal
vaccins
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/vaccination-2d683482fcec86f6e2875c5322df1797.pdf
Personnes à vacciner, schéma vaccinaux et stratégie de contrôle de l'immunité, vaccination contre le virus de l'hépatite A (VHA), vaccination contre l'infection génitale à papillomavirus, vaccinaction anti-méningococcique.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
nouveau-né
enfant
adulte
personnel hospitalier
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins antiméningococciques
nourrisson
médecine des voyages
toxicomanie intraveineuse
sujet immunodéprimé
population de passage et migrants
vaccination

---
N1-VALIDE
Peut-on réduire le nombre d’adultes qui contractent la grippe ou développent des complication par une activité physique avant la vaccination ?
http://www.cochrane.org/fr/CD011857/peut-reduire-le-nombre-dadultes-qui-contractent-la-grippe-ou-developpent-des-complication-par-une
Question de la revue Nous avons cherché à savoir si l’exercice physique avant la vaccination contre la grippe (antigrippale) pouvait réduire le nombre d’adultes qui contractent la grippe et les complications de la maladie.
2016
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
grippe humaine
adulte
sujet âgé
activité motrice
techniques d'exercices physiques
vaccins antigrippaux
vaccination
grippe humaine

---
N1-VALIDE
Trousse du vaccinateur
http://www.sf-pediatrie.com/page/trousse-du-vaccinateur
Vaccinations en France - Aspects pratiques - Populations particulières - Maladies prévenues par la vacccination
2016
false
false
false
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
français
information scientifique et technique
vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Atténuation de la douleur et de l’anxiété lors de la vaccination – Questionnaire aux vaccinatrices
https://www.inspq.qc.ca/publications/2164
Ce rapport présente les résultats d’une enquête dont l’objectif était de décrire les connaissances des infirmières vaccinatrices et leur perception de l’implantation des mesures recommandées dans le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) depuis novembre 2015 afin d’atténuer la douleur et l’anxiété durant la vaccination.
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
anxiete
vaccins atténués
vaccin contre la vaccine
atténué par
vaccination
Questionnaires
anxiété
Vaccins
vaccination
humeur anxieuse
douleur
anxiété
douleur
Vaccine
Enquêtes et questionnaires
vaccins
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin intranasal contre l'influenza (Flumist ) – Questions et réponses à l'intention des professionnels de la santé
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001752/
Ce document s'adresse aux vaccinateurs et traite du vaccin intranasal contre l’influenza qui est utilisé dans le programme québécois de vaccination contre la grippe.
2016
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
rapport
questions-réponses
Santé
Vaccine
grippe humaine
vaccins
vaccin
personnel de santé
vaccination
Vaccination
professionnel
intention
grippe
questions-réponses
santé
vaccine
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis sur la pertinence d’un programme de vaccination universelle avec le vaccin méningococcique protéinique à quatre composantes au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/2169
Une campagne de vaccination de masse ciblant les personnes âgées entre 2 mois et 20 ans a été menée en 2014 dans la région sociosanitaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean en vue de contrôler une situation d’incidence élevée d’infections invasives à méningocoque causée par un clone virulent de sérogroupe B. Un vaccin méningococcique protéinique comportant quatre composantes a été utilisé (4CMenB).
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
pertinence
Vaccins
vaccin contre la vaccine
neisseria meningitidis
vaccination
protéines
protéines humaines
programmes de vaccination
Québec
quatre
composé
Vaccination
protéine
vaccins antiméningococciques
asteraceae
Vaccine
universel
vaccins
vaccination
vaccine
collodion

---
N1-VALIDE
Obligations vaccinales des professionnels de santé
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=577
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20160927_obligationsvaccinalesprosant%C3%A9.pdf
L’obligation vaccinale pour des professionnels de santé concerne la prévention d’une maladie grave avec un risque élevé d’exposition pour le professionnel, un risque de transmission au patient ou à la personne prise en charge et avec l’existence d’un vaccin efficace et dont la balance bénéfices-risques est largement en faveur du vaccin.
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccination
personnel de santé
médecine du travail

---
N2-AUTOINDEXEE
Résumé de l'examen de l'innocuité - SOLIRIS (éculizumab) et BEXSERO (vaccin à constituants multiples contre le méningocoque B [recombinant, adsorbé]) - Évaluation du risque potentiel d'hémolyse et de faible taux d'hémoglobine chez les patients traités par Soliris et vaccinés par Bexsero
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/soliris-bexsero-fra.php
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
avis de pharmacovigilance
évaluation des acquis scolaires
hémoglobines
Vaccine
évaluation des risques
vaccination
neisseria meningitidis
vaccination
plural
éculizumab
hémoglobine a2'
a comme patient
vaccination
SOLIRIS
vaccin
hémoglobine
hémolyse
hémolyse
asthénie
vaccins
hémoglobine a>2<
Traités
vaccine
éculizumab
BEXSERO
hémoglobine a>3<
patients
vaccination contre le méningocoque
vaccine
coopération internationale
vaccins antiméningococciques
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
SCSESSI - Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation
http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vs-sv/index-fra.php
Le Système canadien de surveillance des effets secondaires suivant l'immunisation (SCSESSI) est un système fédéral-provincial-territorial de surveillance post-commercialisation de la sécurité des vaccins en santé publique. SCSESSI a pour objectifs de : Surveiller continuellement l'innocuité des vaccins commercialisés au Canada; Détecter les hausses de fréquence ou de gravité des réactions liées aux vaccins précédemment décelées; Cerner les effets secondaires précédemment inconnus de l'immunisation qui pourraient être liés aux vaccins (effets secondaires imprévus suivant l'immunisation); Déterminer les secteurs où des études ou des enquêtes plus approfondies s'avèrent nécessaires; Fournir de l'information opportune sur les profils de déclaration des effets secondaires suivant l'immunisation visant les vaccins commercialisés au Canada pouvant éclairer les décisions relatives à l'immunisation...
false
false
false
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
anglais
vaccins
vaccination
surveillance post-commercialisation des produits de santé
Canada
site institutionnel
Systèmes de signalement des effets indésirables des médicaments
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Résumé de l'examen de l'innocuité - Cervarix (vaccin contre les types 16 et 18 du virus du papillome humain [recombinant, avec adjuvant AS04])- Évaluation du risque potentiel d'affection où le système immunitaire de l'organisme attaque les nerfs (syndrome de Guillain-Barré)
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/reviews-examens/cervarix-fra.php
Cervarix est un vaccin qui est utilisé pour prévenir les infections par les types 16 et 18 du virus du papillome humain, qui peut causer les cancers du col utérin et de l'anus. Santé Canada a évalué le risque de syndrome de Guillain-Barré, une affection rare où le système immunitaire de l'organisme attaque les nerfs, causant une faiblesse musculaire et parfois une paralysie. Cet examen a été entrepris après que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de la France a publié une étude révélant une légère augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré à la suite de l'administration de Cervarix. L'examen de tous les renseignements disponibles mené par Santé Canada n'a fait ressortir aucun risque accru de syndrome de Guillain-Barré à la suite de l'administration de Cervarix. Santé Canada continuera de surveiller l'innocuité de Cervarix...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
évaluation médicament
évaluation des risques
vaccination
CERVARIX
CERVARIX, suspension injectable en seringue pré-remplie .Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16, 18] (Recombinant, avec adjuvant, adsorbé)
syndrome de Guillain-Barré
vaccin papillomavirus humains L1 types 16 et 18
infections à papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
tumeurs de l'anus
surveillance post-commercialisation des produits de santé
J07BM02 - Papillomavirus (humain type 16, 18)
événements indésirables associés aux soins
Vaccins contre les papillomavirus

---
N1-VALIDE
L’allaitement au sein permet-il de réduire la douleur lors de la vaccination des bébés âgés de 1 à 12 mois ?
http://www.cochrane.org/fr/CD011248/lallaitement-au-sein-permet-il-de-reduire-la-douleur-lors-de-la-vaccination-des-bebes-ages-de-1-12
Contexte On utilise des injections pour les premières vaccinations des nourrissons et les soins médicaux pendant les maladies infantiles. Ces piqûres sont indispensables mais douloureuses. Elles causent de la détresse aux bébés et souvent aussi à leurs parents et aux soignants, et peuvent entraîner par la suite anxiété et peur des piqûres. Allaiter un nouveau-né pendant une prise de sang réduit la douleur. L’allaitement maternel, lorsqu’il est possible et réalisable, pourrait aussi réconforter les bébés et réduire leur douleur après la période néonatale et tout au long de la petite enfance.
2016
false
false
false
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
Allaitement naturel
vaccination
douleur
nourrisson
enfant
Douleur au site d’une vaccination
revue de la littérature
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Vaccinations chez les réfugiés adultes - Recommandations pour la pratique quotidienne
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2016.02829/
Rares sont les requérants d’asile qui arrivent en Suisse sans la moindre vaccination, mais ils sont rarement en mesure de présenter un carnet de vaccination. En règle générale, les réfugiés doivent dès lors être considérés comme non vaccinés et être vaccinés le plus rapidement possible conformément à la version actuelle du Plan suisse de vaccination de l’Office fédéral de la santé publique (vaccinations de rattrapage chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées). Dans cet article, nous fournissons des recommandations pour une vaccination judicieuse lors du premier contact médical et des consultations suivantes.
2016
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
revue de la littérature
réfugiés
émigrants et immigrants
population de passage et migrants
vaccination
vaccins
médecine générale
médecins généralistes

---
N2-AUTOINDEXEE
Quelle vaccination contre le pneumocoque chez les personnes âgées ?
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/quelle-vaccination-contre-le-pneumocoque-chez-les-personnes-%C3%A2g%C3%A9es
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_274B_Synthese_Pneumocoques.pdf
Avec la vaccination contre la grippe, se pose aussi, pour les personnes âgées, la question de la vaccination contre le pneumocoque. Une vaccination assez peu suivie chez nous malgré la virulence redoutable de cette bactérie qui cause pneumonies, méningites et septicémies, avec une mortalité qui peut dépasser 20% chez les plus de 85 ans. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) et l’Universiteit Antwerpen ont réalisé une étude coût-efficacité des deux vaccins contre le pneumocoque commercialisés en Belgique, pour déterminer quel serait le schéma de vaccination de notre population de seniors qui permettrait de les protéger de façon optimale sans grever trop lourdement le budget de la santé.
2016
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
évaluation économique
vaccination
streptococcus pneumoniae
personne âgée
Vaccination
vaccination
vaccins antipneumococciques
Sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
vaccination; médication préventive
vaccination
sujet âgé

---
N1-VALIDE
Sommes-nous tous égaux face à la vaccination ? - La Conversation scientifique
https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/sommes-nous-tous-egaux-face-la-vaccination
Depuis quelques années, une défiance croissante envers les vaccins gagne la population française. Des rumeurs alarmantes circulent à leur sujet, notamment sur leurs effets secondaires. Que faut-il en penser ? Qui croire ? Comment savoir ?
2016
false
false
false
France Culture
France
français
émission radiophonique
vaccination
vaccination
événements indésirables associés aux soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des effets à long terme d’une stratégie novatrice de promotion de la vaccination
http://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/8826
L’objectif du présent projet est d’évaluer l’impact à long terme de l’intervention testée dans le cadre de l’étude Promovac. D’une part, sur les connaissances, les croyances, les attitudes et l’intention de vaccination des mères et d’autre part, sur les taux de CV à 13, 19 et 24 mois de vie de leurs nourrissons ainsi que sur l’ensemble du calendrier vaccinal de la petite enfance.
2016
false
false
false
Savoirs UdeS - Université de Sherbrooke
France
Canada
français
thèse ou mémoire
vaccination; médication préventive
vaccination
long
vaccination
efficace
régions promotrices (génétique)
vaccination
Effets à long terme
études d'évaluation comme sujet
temps

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination de la femme avant la grossesse et pendant la grossesse
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/la-vaccination-de-la-femme-avant-la-grossesse-et-p-1208
La vaccination de la femme enceinte vise à protéger la mère et le foetus de maladies évitables par cette démarche. Les vaccins autorisés contiennent des virus inactivés, dans le cas contraire (virus vivants), ils sont contre indiqués pendant la grossesse
2016
false
true
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
vaccins antigrippaux
vaccin contre la varicelle
vaccin antirubéoleux
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins antituberculeux
Vaccin antiamaril
grossesse
vaccination
femmes enceintes

---
N1-SUPERVISEE
Réticences autour de la vaccination : analyse des discours des forums de discussion internet
http://www.sudoc.fr/192553615
En France, de nombreuses controverses vaccinales émergent dans l espace public, traduisant une adhésion incomplète de la population à la vaccination. L objectif de ce travail est de comprendre les réticences associées à la vaccination pour mieux y répondre en tant que professionnel de santé et optimiser les taux de couverture vaccinale. Internet constituant un lieu privilégié pour l expression d opinions minoritaires, les forums de discussion internet ont été choisis comme terrain d étude
2016
false
false
false
Bibliothèque de l'Université Claude Bernard Lyon1
France
français
thèse ou mémoire
forums de discussion
vaccination
Internet

---
N2-AUTOINDEXEE
Pratique de la vaccination anti-pneumococcique chez la personne adulte par les médecins généralistes du Gard
http://www.biu-montpellier.fr/florabium/jsp/nomem.jsp?NOMEM=2016MONT1227
Introduction : Les infections à pneumocoque ont une incidence et une morbi-mortalité élevées au niveau mondial. Malgré l'existence de vaccins et de recommandations, la couverture vaccinale anti-pneumococcique semblerait insuffisante. L'objectif de notre travail était d'évaluer la pratique de la vaccination anti-pneumococcique chez l'adulte par les médecins généralistes du Gard
2016
false
false
false
Bibliothèque Interuniversitaire de Montpellier
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
adulte
généralisé
vaccination; médication préventive
vaccins antipneumococciques
vaccination pneumococcique
vaccination
Vaccination
médecins généralistes
adulte
personnes
vaccination
personnes

---
N2-AUTOINDEXEE
Le suivi des vaccinations chez les enfants de médecins généralistes : étude pilote
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01412360
Introduction : Le suivi médical des enfants de médecin ne fait l’objet d’aucune recommandation en France. De plus, peu d’études comparent si le suivi des enfants de médecins généralistes est aussi bien effectué lorsqu’il est réalisé par un parent médecin ou par un autre médecin. Objectif : L’objectif de cette thèse est de proposer un protocole d’étude permettant d’étudier ces 2 types de suivi, en s’appuyant sur le calendrier vaccinal. Une étude pilote a été réalisée afin d’identifier la méthodologie la plus pertinente
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
vaccination
vaccin
pédiatrie
études de suivi
vaccins
Pilotes
projets pilotes
Vaccine
enfant
vaccine
vaccination; médication préventive
généralisé
Enfant
vaccination
médecins généralistes
vaccination
Pilotes
vaccine
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Vaccination des enfants en affection longue durée : recommandations et couverture vaccinale, apport potentiel du Carnet de Vaccination Electronique
http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381280
Les enfants atteints de maladie chronique représentent une cible prioritaire dans la prévention des maladies infectieuses. Les registres électroniques de vaccination, disposant d’un système d’aide à la décision vaccinale, pourraient être un atout chez ces patients. Nous avons mené une étude descriptive sur le CHU de Bordeaux et le Centre Hospitalier d’Agen pour évaluer la couverture vaccinale des enfants en Affection Longue Durée (ALD), concernant leurs recommandations particulières. Nous avons ciblé en priorité les enfants atteints de diabète de type 1, néphropathies, drépanocytose et mucoviscidose. Un Carnet de Vaccination Electronique (CVE) était créé à l’inclusion pour compléter le profil de santé et l’historique vaccinal
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
maladie chronique
vaccination
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
La vaccination : modes d’informations et perception de la population en médecine générale iséroise
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01387185v1
Introduction : L’objectif de ce travail était de connaître les sources d’informations utilisées sur la vaccination par les patients en médecine générale en Isère,et d’explorer leur perception et leur confiance envers les vaccins. Nous avons cherché s’il existait un lien entre certains modes d’informations et la perception vis-à-vis des vaccins.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
vaccination
médecine générale
vaccination; médication préventive
population
vaccination
généralisé
perception
perception
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Le médecin généraliste picard face aux vaccinations en 2016
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1460488
Introduction : l’hésitation de la population face à la vaccination augmente. Les objectifs de couverture vaccinale ne sont pas atteints. Les médecins généralistes ont une forte influence sur la décision des patients de se faire vacciner et sont des acteurs primordiaux de la vaccination. L’objectif principal était d’étudier les faiblesses et les atouts du médecin généraliste pour vacciner. Les objectifs secondaires étaient d’étudier son attitude face à un refus vaccinal et ses moyens pour convaincre un patient de se faire vacciner
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Refus de la vaccination
vaccination
médecins généralistes
vaccins
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
La consultation de vaccination chez l'enfant de moins de deux ans : pratique et vécu du médecin généraliste : étude qualitative menée auprès de 11 médecins généralistes de la Somme
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1371638
Introduction : Depuis plusieurs années, la couverture vaccinale progresse, mais reste cependant insuffisante pour certains vaccins. Le médecin généraliste a un rôle important en matière de vaccination. Notre objectif était de connaître le déroulement d’une consultation de vaccination chez l’enfant de moins de deux ans en médecine générale et de recueillir le ressenti du médecin généraliste
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Médecine générale
généralisé
enfant
deux
enfant
vaccination
qualitatif
vaccination
vaccination
recherche qualitative
vaccination; médication préventive
Consultation
consultation
intermédiaire
médecins généralistes
consultants
médecine générale
orientation vers un spécialiste

---
N1-SUPERVISEE
Quelles sont les inquiétudes entourant la vaccination de l'enfant en Ariège, chez les parents et les médecins généralistes ?
http://www.sudoc.fr/197944159
Introduction : La population française est la plus inquiète au monde concernant la sécurité vaccinale. Les inquiétudes peuvent être regroupées en 4 familles ; intégrité des politiques vaccinales, théorie du complot, doutes concernant l'efficacité, et la dangerosité des vaccins. Nous avons réalisé la première étude évaluant et comparant les inquiétudes des médecins généralistes (MG) et des patients, et avons observé l'association entre ces craintes et une attitude plus ou moins vaccinante. Méthode : Notre étude concerne le département de l'Ariège, en France.
2016
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
parents
anxiété
vaccination
médecins généralistes
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Représentations sociales de la vaccination obligatoire chez les patients et les médecins généralistes en Moselle
http://www.sudoc.fr/203804759
Contexte : Les polémiques vaccinales nuisent à l'image de la vaccination. Fin 2014, apparaissait la rupture de stock en vaccins tétra et pentavalents, tandis que l'obligation vaccinale était débattue. Objectif : Étudier les représentations sociales de la vaccination obligatoire chez les médecins généralistes et les patients, et les comparer.
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Vaccination obligatoire
médecins généralistes
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Les obstacles à la vaccination des professionnels de santé libéraux: une étude qualitative par focus group
http://www.bichat-larib.com/publications/publications.dmg.php?phase=affichage_documents&numero_publication=1457
l’objectif de cette étude est d’identifier les différents obstacles à la vaccination antigrippale chez les soignants, ainsi que de mettre en évidence d’éventuelles différences d’opinion chez les différents acteurs (infirmiers, pharmaciens, médecins, internes)
2016
false
false
false
DMG Paris Diderot - Département de médecine générale de l'Université Paris Diderot
France
français
thèse ou mémoire
Santé
Vaccination
collecte de données
recherche qualitative
santé
personnel de santé
vaccination
groupes focalisés

---
N2-AUTOINDEXEE
L'utilisation de topique de lidocaïne prilocaïne chez l'enfant avant la vaccination a t'elle un pouvoir antalgique ? revue de la littérature
http://www.bichat-larib.com/publications/publications.dmg.php?phase=affichage_documents&numero_publication=1404
L’objectif de cette revue de la littérature est de démonter la faisabilité et l’efficacité de l’EMLA dans la prévention des douleurs liées à la vaccination chez le nourrisson et l’enfant.
2016
false
false
false
DMG Paris Diderot - Département de médecine générale de l'Université Paris Diderot
France
français
thèse ou mémoire
analgésiques
littérature de revue
lidocaïne
enfant
vaccination
lidocaïne
littérature de revue comme sujet
prilocaïne
vaccination; médication préventive
vaccination
enfant
local
revue de la littérature
prilocaïne
lidocaïne
LIDOCAINE PRILOCAINE
prilocaïne
vaccination
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
Vaccination contre l’hépatite B Succès et perspectives
https://www.medecinesciences.org/fr/articles/medsci/full_html/2016/08/medsci2016328-9p739/medsci2016328-9p739.html
Cette revue discute les problèmes non encore résolus en matière de vaccination et les perspectives de la vaccination en matière d’élimination globale des infections dues au VHB
2016
false
false
false
M/S médecine sciences
France
français
revue de la littérature
Hépatite B
Hépatite
Vaccination
hépatite B
accomplissement
Vaccins anti-hépatite B
hépatite
vaccination
Twinrix
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination chez la femme enceinte : une piqûre de rappel
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-534/Recommandations-de-vaccination-chez-la-femme-enceinte-une-piqure-de-rappel
Alors que pendant longtemps on évitait de vacciner une femme enceinte, hormis contre le tétanos en l’absence de primovaccination, certaines vaccinations sont maintenant recommandées justement pendant la grossesse. C’est le cas pour la coqueluche et la grippe, avec comme objectif d’éviter des complications tant chez le fœtus et la future mère pendant la grossesse que chez le nouveau-né et la mère après la naissance. Cet article a pour but de rappeler ces recommandations, leur justification, ainsi que de répondre à certaines préoccupations souvent relevées par les médecins et leurs patientes. Enfin, certains aspects pratiques de la vaccination sont détaillés.
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
grossesse
femmes enceintes
vaccins antigrippaux
Vaccin anticoquelucheux
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Mise en place d'une campagne de sensibilisation à la vaccination au centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet et au centre hospitalier de Revel
http://www.sudoc.fr/196884519
En France, dans la population générale comme chez les professionnels de santé, les objectifs de couverture vaccinale fixés par la loi de santé publique ne sont pas atteints pour la plupart des vaccinations. C'est dans ce contexte qu'une campagne de sensibilisation à la vaccination a été réalisée au sein du Centre Hospitalier Intercommunal de Castres-Mazamet et du Centre Hospitalier de Revel entre janvier 2014 et avril 2016.
2016
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Hôpitaux
Vaccination
hôpitaux de campagne
hôpitaux
vaccination
hypersensibilité
unités sanitaires mobiles
vaccination de masse
divulgation
personnel hospitalier

---
N1-VALIDE
Mon patient va recevoir une immunosuppression : quelles vaccinations pour quelle situation ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-540/Mon-patient-va-recevoir-une-immunosuppression-quelles-vaccinations-pour-quelle-situation
Le but de cet article est de fournir des informations pratiques concernant la gestion de l’immunisation active chez les patients immunodéprimés (hormis pour les patients transplantés ou en attente de transplantation, dont la prise en charge plus spécifique est assurée la plupart de temps par les centres spécialisés) ou mieux, avant l’introduction d’un traitement immunosuppresseur, afin de minimiser le risque infectieux potentiel
2016
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
immunosuppresseurs
sujet immunodéprimé
cas clinique
vaccins
vaccination
antinéoplasiques

---
N2-AUTOINDEXEE
La consultation de vaccination chez l'enfant de moins de deux ans : pratique et vécu du médecin généraliste : étude qualitative menée auprès de 11 médecins généralistes de la Somme
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01371638
Introduction : Depuis plusieurs années, la couverture vaccinale progresse, mais reste cependant insuffisante pour certains vaccins. Le médecin généraliste a un rôle important en matière de vaccination. Notre objectif était de connaître le déroulement d’une consultation de vaccination chez l’enfant de moins de deux ans en médecine générale et de recueillir le ressenti du médecin généraliste.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Enfant
recherche qualitative
Etudes générales
Etudes générales
Médecins
Vaccins
vaccination
Etudes générales
médecins généralistes
Pratique
Etudes générales
Enfant
Enfant
intermédiaire
Enfant
généralisé
vaccination
vaccination
consultation
vaccination
deux
qualitatif
enfant
vaccination; médication préventive
enfant
Etudes générales
Etudes générales
Etudes générales
Médecine générale
Abcès splénique
Vaccine
Consultation
consultants

---
N2-AUTOINDEXEE
Renforcer le processus de prise de décision au niveau national pour les politiques vaccinales : où en est-on de la mise en place des Groupes Techniques Consultatifs pour la Vaccination et les Vaccins (GTCV) dans le monde en 2014 ?
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01291544
Introduction : Les Groupes Techniques Consultatifs pour la Vaccination et les Vaccins (GTCV) sont des comités multidisciplinaires d’experts nationaux apportant une aide technique sur les questions relatives aux vaccins et programmes de vaccination aux autorités sanitaires. En approuvant le Plan d’Action Mondial pour les Vaccins (PAMV), les 194 états membres de l’OMS se sont engagés à généraliser leur mise en place avant 2020. Cette étude vise à évaluer le statut des GTCV en 2014 et son évolution depuis 2010, à l’échelle internationale ainsi qu’à identifier les facteurs déterminant cette progression
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Fracture comminutive
vaccination
renforcement
vaccination
vaccination
Techniques
Techniques
Techniques
vaccins
consultation
prise de décision
Techniques
Vaccine
processus politique
renforcement (psychologie)
Vaccins
vaccin contre la vaccine
groupes focalisés
vaccination; médication préventive

---
N3-AUTOINDEXEE
Déterminants socio-économiques de vaccination et de dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin (FCU)
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2016/Determinants-socio-economiques-de-vaccination-et-de-depistage-du-cancer-du-col-par-frottis-cervico-uterin-FCU
2016
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
cancer
dépistage du cancer
économies
déterminé
col de l'utérus
vaccination
cancer
Économie
vaccination
test de papanicolaou
dépistage du cancer
vaccination
utérus, sai
tumeurs
économie
Dépistage précoce du cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
vaccinations : situations particulieres
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/F2.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation professionnelle
vaccination
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination pour les patients atteints d'une maladie rhumatismale inflammatoire
https://www.rheuma-net.ch/fr/dok/sgr-dokumente/behandlung/therapie-fr/autres/373-recommandations-de-vaccination-pour-les-patients-atteints-d-une-maladie-rhumatismale-inflammatoire/file?force-download=1
cas des patients n'ayant pas encore commencé le traitement de fond, cas des patients suivant un traitement de fond à visée immunosuppressive, cas des patients suivant un traitement de fond à visée non-immunosuppressive
2015
false
false
N
false
Société suisse de Rhumatologie - Société suisse de Médecine Physique et Réadaptation
Suisse
français
Contre-indications aux procédures
vaccins
vaccination
rhumatismes
maladie chronique
immunosuppresseurs
antirhumatismaux
recommandation pour la pratique clinique
Contre-indications aux médicaments

---
N3-AUTOINDEXEE
Faire l’impasse sur la vaccination : les véritables risques
http://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/faire-limpasse-sur-la-vaccination-les-veritables-risques
2015
false
false
false
Hôpital de Montréal pour Enfants
France
français
information patient et grand public
vaccination
risque
vaccination
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Un vaccin est-il plus sûr que la maladie qu’il prévient?
http://www.hopitalpourenfants.com/infos-sante/pathologies-et-maladies/q-un-vaccin-est-il-plus-sur-que-la-maladie-quil-previent
2015
false
false
false
Hôpital de Montréal pour Enfants
France
français
information patient et grand public
vaccination
Vaccine
Maladie
Maladies
vaccins
maladie
vaccination
vaccin
vaccine
maladie

---
N3-AUTOINDEXEE
Recherche des déterminants de l’absence d’adhésion à une campagne de vaccination en population générale
Enquête sur la campagne de vaccination MenBvac en Seine-Maritime entre 2006 et 2011
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2015/Recherche-des-determinants-de-l-absence-d-adhesion-a-une-campagne-de-vaccination-en-population-generale
2015
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
pergolide mésilate
adhésifs
dû à
adhésif
Vaccination
BENERVA 250 mg, comprimé enrobé
vaccination
population rurale
généralisé
déterminé
collecte de données
enquêteur
recherche
Population
vaccination
vaccination de masse
vaccination
population

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins
Pourquoi font-ils peur ?
https://www.inserm.fr/information-en-sante/magazine-scienceetsante/science%26sante-ndeg24
http://fr.calameo.com/read/00515445059842d4664b5
Les Français boudent les vaccins. Peur de la piqûre ? C’est plutôt leur composition et leurs effets secondaires présumés qui inquiètent. Alors qu’il y a dix ans la vaccination faisait presque l’unanimité, près de 40 % de la population s’en est détournée ces dernières années. À l’heure de mettre ses vaccins à jour, lors de la semaine de la vaccination, du 20 au 25 avril 2015, Science&Santé se penche sur les modes d’action, les bienfaits et les risques de ces médicaments pas comme les autres, qui sauvent chaque année deux à trois millions de vie dans le monde.
2015
false
true
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
information patient et grand public
article de périodique
vaccins
vaccination
opinion publique
attitude envers la santé
événements indésirables associés aux soins
peur

---
N1-VALIDE
Faut-il en finir avec l'obligation de se faire vacciner ? - Science publique
http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-faut-il-en-finir-avec-l-obligation-de-se-faire-vacciner-2015-03-06
Quelles sont aujourd’hui les vaccinations obligatoires et celles qui sont recommandées ? - Que risquent, pénalement, les parents qui refusent de faire vacciner leur enfant ? - Alors que les mouvements anti-vaccin semblent gagner du terrain en France, la critique la plus souvent avancée, celle des effets nocifs des adjuvants des vaccins, est-elle justifiée ? - Que penser de la vaccination contre le papillomavirus qui est recommandé pour les filles à partir de 11 ans et contre laquelle des pétitions circulent ? - Comment et pourquoi la méfiance contre les vaccins, également forte aux Etats-Unis, s’est-elle propagée et faut-il, dans ce contexte, en finir avec l’obligation vaccinale ?
2015
false
false
false
France Culture
France
français
vaccination
vaccins
émission radiophonique
obligatoire

---
N1-SUPERVISEE
Planète vaccination - 2015
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1062
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1062.pdf
Ces 13 affiches composent, avec leur livret d'accompagnement « Planète vaccination » compris en 5 exemplaires dans ce kit, une exposition gratuite sur le mécanisme de la vaccination, son histoire et les principales maladies contre lesquelles elle protège. L'exposition peut être utilisée dans différents contextes : centres médico-sociaux, établissements hospitaliers, centres d'accueil de l'assurance maladie, établissement scolaire. Chacun y trouvera les informations tant épidémiologiques que médicales avec les dernières actualités de ce vaste domaine.
2015
false
true
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
information scientifique et technique
vaccination
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccinations : attitudes et pratiques des médecins généralistes
http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/vaccinations-attitudes-et-pratiques-des-medecins-generalistes
http://drees.social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er910.pdf
Depuis près de deux siècles, la vaccination est un mode de prévention essentiel des maladies infectieuses et a largement contribué à diminuer la mortalité et la morbidité qui leur sont associées. Les médecins généralistes jouent un rôle pivot dans la vaccination de la population en France. La quasi-totalité des médecins interrogés dans le cadre du panel de médecins généralistes de ville sont favorables à la vaccination en général, et la très grande majorité font confiance aux sources officielles (autorités et agences sanitaires).
2015
false
false
false
false
DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
France
français
vaccination
vaccins
médecins généralistes
enquête santé
confiance
risque
information en santé des consommateurs
pratique professionnelle
médecine générale
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Argumentaire en faveur de la vaccination par les pharmaciens
http://www.acadpharm.org/dos_public/Argumentaire__en_faveur_de_la_vaccination_par_les_pharmaciens_VF_DEF_2015.05.05.pdf
http://www.acadpharm.org/dos_public/CommuniquE_vaccination_par_les_pharmaciens_VF_2015_05_04.pdf
La vaccination est l’un des plus grands succès des politiques de santé. La vaccination d’un grand nombre de personnes dès le plus jeune âge a entraîné une nette diminution des maladies infectieuses à prévention vaccinale qui, pour certaines, ont disparu de la mémoire collective. Des millions de vies ont pu être sauvées grâce à ce geste de prévention. Limiter la transmission des maladies infectieuses, voire aller vers leur élimination, est donc possible. Cet objectif ne peut être atteint que si chacun recourt à la vaccination pour se protéger, mais aussi pour protéger les autres, enfants et adultes, sachant que parmi les plus fragiles, certains ne peuvent être vaccinés du fait de leur âge ou de leur état de santé. Pourtant, la France est un pays où se développe le doute, où des résistances farouches à la vaccination ont supplanté l’enthousiasme de naguère. De nouvelles mesures doivent être mises en place afin de développer la couverture vaccinale en France, parmi lesquelles figure la vaccination par les pharmaciens...
2015
false
false
false
Académie Nationale de Pharmacie
France
français
France
pharmaciens
rôle professionnel
vaccination
maladies transmissibles
transmission de maladie infectieuse
information scientifique et technique
formation professionnelle

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes immunodéprimées ou aspléniques. Recommandations
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=504
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20141107_vaccinationimmunodeprime.pdf
La vaccination des personnes atteintes d’une immunodépression congénitale ou acquise, et/ou aspléniques, présente des particularités qui justifient des recommandations spécifiques. Afin de tenir compte des évolutions depuis la publication du premier rapport en 2012, le Haut Conseil de la santé publique a actualisé ses recommandations vaccinales en fonction des situations pour les adultes et pour les enfants : infection par le VIH, transplantation d’organe solide, greffes de cellules souches hématopoïétiques, traitement par chimiothérapie, asplénie ou hyposplénie, maladies auto‑immunes ou inflammatoires chroniques, déficits immunitaires héréditaires. Ces recommandations concernent les vaccinations du Calendrier vaccinal en vigueur et n’abordent pas les vaccins du voyageur.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
déficits immunitaires
sujet immunodéprimé
adulte
enfant
recommandation de santé publique
Asplénie
rapport
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
transplantation d'organe
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
tumeurs
tumeurs hématologiques
maladies auto-immunes
Maladie inflammatoire
maladie chronique
vaccins
vaccination
hyposplénisme
déficits immunitaires
adolescent
vaccins
Contre-indications aux procédures
Contre-indications aux médicaments

---
N1-VALIDE
La santé des enfants
http://www.rfi.fr/emission/20150527-sante-enfants/
En ce moment se déroule à Tours, le congrès de la Société Française de Pédiatrie et de l’Association des Pédiatres de Langue Française. L’occasion de parler des avancées en pédiatrie et les échanges nord sud dans ce domaine. Nous allons mettre l’accent sur la vaccination : Diphtérie, tétanos Polio, BCG, méningite, mais aussi rougeole, oreillons rubéole, hépatite B…. Quels sont les vaccins indispensables ? En effet, on estime qu’encore aujourd’hui 24 millions d’enfants, qui naissent chaque année – n’ont pas reçu en 2007 la totalité des vaccins prévus pendant la première année de vie, c'est-à-dire un enfant sur 5. Ils sont donc exposés à des maladies dangereuses, mortelles. En cause : le manque de ressources, la défaillance des systèmes de santé, les conflits mais aussi l’exclusion sociale et géographique.
2015
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
vaccins
vaccination
enfant
émission radiophonique

---
N1-VALIDE
Vaccins en rhumatologie pédiatrique
http://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/11-15.pdf
Pour les enfants avec une maladie rhumatismale (MR) les infections représentent un problème majeur. Différents troubles immunologiques à la base des MR de l’enfant et de l’adolescent, dont l’arthrite juvénile idiopathique (AJI), le lupus érythémateux systémique (LES), la dermatomyosite juvénile et des vasculites primaires, constituent un risque accru d’infections avec leur corollaire de complications...Par cet article nous souhaitons résumer les connaissances et les recommandations actuelles concernant la vaccination des patients avec une MR
2015
false
false
false
Paediatrica - Société Suisse de Pédiatrie
Suisse
français
article de périodique
enfant
adolescent
vaccins
vaccination
recommandation pour la pratique clinique
rhumatismes

---
N1-VALIDE
Centre de vaccinations internationales et de conseils aux voyageurs - Service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Louis
http://vaccin-voyage-ghparis10.aphp.fr/
conseils aux voyageurs, vaccinations
false
true
false
AP-HP - Assistance Publique - Hôpitaux de Paris
Paris
France
Paris
français
service de santé
vaccins
vaccination
voyage

---
N3-AUTOINDEXEE
La vaccination demeure un des fondements de la médecine préventive
http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2015/06/15.6.16-BEGUE-v-15.6.18-EC.pdf
2015
false
false
false
false
Académie Nationale de Médecine
France
français
information scientifique et technique
vaccination
vaccination
médecine préventive
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche acellulaire, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae b, et l’hépatite B des prématurés
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=507
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20150522_recovaccprematures.pdf
Le HCSP a recommandé en 2013 une simplification du calendrier vaccinal. Pour les nourrissons, un schéma allégé et raccourci a été proposé pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, et l’Haemophilus influenzae b. Afin de déterminer si des recommandations spécifiques concernant cette vaccination étaient nécessaires pour les nouveau-nés prématurés, le HCSP a pris notamment en considération des données sur le développement immunitaire, l’immunogénicité post-vaccinale et l’épidémiologie de la coqueluche et des infections à Haemophilus influenzae b chez les nourrissons nés prématurés. Il rappelle que la prématurité expose à un risque infectieux majoré en termes d’incidence et de gravité, pour certaines maladies infectieuses du jeune nourrisson, et tout particulièrement pour la coqueluche. Le HCSP recommande de vacciner sans retard les nourrissons nés prématurés selon le calendrier vaccinal en vigueur, c’est-à-dire à l’âge de 8 semaines de vie. Il insiste sur l’importance de mettre en place une protection indirecte contre la coqueluche par la stratégie du cocooning, seul moyen de prévention précoce pour ces nourrissons nés prématurés. Le HCSP estime qu’il n’existe pas à ce jour de données épidémiologiques justifiant de recommander un schéma vaccinal renforcé pour l’immunisation des nourrissons nés prématurés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et les infections à Haemophilus influenzae b. De plus, le HCSP rappelle que le schéma vaccinal vis-à-vis des infections invasives à pneumocoque n’est pas modifié et que pour les nouveau-nés prématurés de mère porteuse de l’antigène HBs, la recommandation d’un schéma renforcé de vaccination dès la naissance contre l’hépatite B est maintenue...
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
vaccination
calendrier vaccinal
prématuré
coqueluche
système immunitaire
phénomènes du système immunitaire
diphtérie
poliomyélite
tétanos
infections à haemophilus
recommandation de santé publique
haemophilus influenzae type B
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
Vaccins anti-Haemophilus
vaccins antipoliomyélitiques

---
N1-VALIDE
Le PRAC démarre une mise à jour de l’évaluation des risques de syndrome régional douloureux complexe (SRDC) et de syndrome de tachycardie posturale orthostatique (STPO) à la suite d’une vaccination anti-HPV - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Le-PRAC-demarre-une-mise-a-jour-de-l-evaluation-des-risques-de-syndrome-regional-douloureux-complexe-SRDC-et-de-syndrome-de-tachycardie-posturale-orthostatique-STPO-a-la-suite-d-une-vaccination-anti-HPV-Point-d-information
Des cas faisant état de l’un ou l’autre de ces syndromes ou des symptômes les évoquant ont été rapportés depuis la commercialisation de ces vaccins. Ils ont été principalement notifiés en Australie, Allemagne, Japon pour le SRDC et aux Etats-Unis, Japon et Danemark pour le STPO. A ce jour, en France il a été rapporté 3 cas de SRDC et 1 cas de STPO au système national de pharmacovigilance. Ces événements ont fait l’objet d’évaluations européennes régulières depuis 2013, qui n’ont pas permis, jusqu’à maintenant, d’établir une relation de causalité entre ces syndromes et la vaccination...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
syndrome de tachycardie orthostatique posturale
information sur le médicament
évaluation des risques
évaluation de médicament
syndrome douloureux régional complexe
GARDASIL
CERVARIX
GARDASIL, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain [Types 6, 11, 16, 18] (Recombinant, adsorbé)
CERVARIX, suspension injectable en seringue pré-remplie .Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16, 18] (Recombinant, avec adjuvant, adsorbé)
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
vaccin papillomavirus humains L1 types 16 et 18
J07BM02 - Papillomavirus (humain type 16, 18)
J07BM01 - Papillomavirus (humain type 6, 11, 16, 18)
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18
événements indésirables associés aux soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Lignes directrices nationales sur l'entreposage et la manipulation des vaccins pour les vaccinateurs
http://canadiensensante.gc.ca/publications/healthy-living-vie-saine/vaccine-storage-entreposage-vaccins/index-fra.php
2015
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
recommandation professionnelle
maniement (psychologie)
vaccins
vaccin contre la vaccine
vaccination
manipulation
Vaccine
recommandations comme sujet
vaccination
vaccine

---
N1-VALIDE
Réduction de la douleur au moment de la vaccination. Note de synthèse: position de l’OMS – septembre 2015
http://www.who.int/wer/2015/wer9039/fr/
http://www.who.int/entity/wer/2015/wer9039.pdf?ua=1
Cette note de synthèse est le premier document politique sur l’atténuation de la douleur au moment de la vaccination. Il intègre des informations relatives à la réduction de la douleur, du stress et des craintes lors de la vaccination dans l’ensemble des tranches d’âge. Une revue systématique, ayant examiné 55 interventions (y compris pour des injections sans lien avec la vaccination) réalisées chez des nourrissons, des enfants, des adolescents et des adultes, a servi de base à l’examen du SAGE. 2 Les interventions ont été sélectionnées en vue d’une mise en œuvre éventuelle à l’échelle mondiale en tenant compte des critères suivants: effets bénéfiques et préju diciables; valeurs et préférences des patients; utilisation des ressources, coûts de l’intervention; incidence en termes d’équité; acceptabilité et faisabilité dans la perspective d’une mise en œuvre mondiale.
2015
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
recommandation professionnelle
Douleur au site d’une vaccination
vaccination
douleur
gestion de la douleur
nourrisson
enfant
adulte
adolescent
618.920 472 - Douleur chez les enfants
événements indésirables associés aux soins

---
N1-VALIDE
Vaccins et vaccination
Un bénéfice individuel et collectif
https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/vaccins-et-vaccinations
La vaccination consiste à protéger un individu contre une maladie en stimulant son système immunitaire. Les vaccins préventifs permettent de prévenir l’apparition d’une maladie d’origine infectieuse. Les vaccins thérapeutiques permettent quant à eux d’aider le patient à lutter contre une maladie en cours, par exemple un cancer. La recherche vaccinale vise non seulement à développer de nouveaux vaccins, mais aussi à améliorer le confort, la tolérance et l’efficacité des vaccins déjà existant.
2015
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
vaccins
vaccination
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Calendrier des vaccinations 2015 - Disque
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1664
2015
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
information scientifique et technique
calendrier vaccinal
vaccination
Vaccination
vaccination
Vaccine
vaccin
Vaccins
vaccine
vaccination
vaccine
vaccins

---
N3-AUTOINDEXEE
Extension des compétences des sages-femmes en matière de vaccination des personnes de l’entourage d’un nouveau-né
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=529
Actuellement les sages-femmes peuvent prescrire et administrer certains vaccins aux femmes et aux nouveau-nés. Les sages-femmes pourraient vacciner les personnes vivant régulièrement dans l’entourage du nouveau-né (non vacciné) afin d’en assurer sa protection. C’est dans cette perspective qu’il a été demandé au HCSP de préciser la liste des vaccinations de l’entourage qui contribuent à renforcer la protection des nourrissons et les conditions de mise en œuvre spécifiques éventuelles pour chacune des vaccinations proposées. Le HCSP précise que l’entourage est défini comme les personnes vivant sous le même toit. Le HCSP a pris en considération les compétences actuelles des sages-femmes en matière de vaccination, leurs modalités d’intervention auprès des femmes et de leur entourage et les maladies pour lesquelles la protection du nouveau-né et du petit nourrisson repose pour tout ou partie sur l’immunisation de l’entourage. Il recommande l’intervention des sages-femmes au titre de la vaccination de l’entourage pour la prévention de la coqueluche (stratégie du cocooning), des infections invasives à méningocoque C, de la rougeole et de la grippe (pour la protection des nourrissons à risque). Par ailleurs, il rappelle les exigences que comporte la pratique de l’acte vaccinal en matière de sécurité et de traçabilité et précise les mesures d’accompagnement susceptibles de faciliter la pratique de la vaccination par les sages-femmes.
2015
false
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
information scientifique et technique
compétence
vaccination
vaccination
vaccination
en extension
nouveau-né
aptitude
personnes
traction
Compétence
nouveau-né
Sages-femmes
profession de sage-femme

---
N1-VALIDE
Les enfants prématurés, une population à haut risque d’infection qui doit être protégée par la vaccination
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/article/les-enfants-prematures-une-population-a-haut-risqu-1102
http://www.amub.be/revue-medicale-bruxelles/download/1102
Cet article fait le point sur les recommandations actuelles pour la vaccination des enfants prématurés
2015
false
false
false
Revue Médicale de Bruxelles
Belgique
français
article de périodique
prématuré
calendrier vaccinal
nouveau-né
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Enfant voyageur en zone tropicale : risques et prévention
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Enfant-voyageur-en-zone-tropicale-risques-et-prevention
L’enfant voyage de plus en plus sous les tropiques. Par rapport à l’adulte, le risque de sévérité de la malaria et de déshydratation sur diarrhée, ainsi que le nombre d’épisodes infectieux, sont accrus. Paradoxalement, l’enfant reçoit moins de conseils prévoyage que l’adulte, et certains parents s’opposent aux vaccins. La consultation doit cibler certains sujets de prévention essentiels. Nous présentons les schémas de vaccination selon l’âge pour les fièvres jaune et typhoïde, les hépatites A et B, les encéphalites à tiques et japonaise et la rage. Nous discutons la prévention non médicamenteuse de la malaria, des accidents, du mal d’altitude, et les prescriptions d’antipaludéens, de solution de réhydratation et d’antibiotiques en réserve, en fonction du poids.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
voyage
médecine des voyages
médecine tropicale
enfant
nourrisson
vaccins
vaccination
paludisme
antipaludiques

---
N1-VALIDE
Le senior en voyage : revue et conseils
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Le-senior-en-voyage-revue-et-conseils
Grâce aux progrès dans les domaines de la santé et des transports, un nombre croissant de personnes âgées voyage. Cette population présente des caractéristiques qui nécessitent d’adapter la consultation prévoyage. Le risque de maladies liées au voyage est associé aux comorbidités préexistantes. En effet, un voyageur âgé en bonne santé n’est pas plus à risque d’être malade pendant le voyage qu’un voyageur plus jeune. Néanmoins, la fréquence et la gravité des complications de certaines maladies liées au voyage sont augmentées. La consultation prévoyage s’occupera, en plus des conseils habituels de prévention et de vaccination, d’identifier les risques de décompensation des comorbidités préexistantes, d’adapter si nécessaire les traitements en cours aux conditions du voyage, et de planifier les soins en cas de décompensation.
2015
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
voyage
médecine des voyages
vaccins
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Données et outils pour l'optimisation de l’impact de la vaccination prophylactique contre les papillomavirus humains en France
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01325228
Introduction : Depuis 2007, la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) est recommandée en complément du dépistage du cancer du col utérin (CCU). Cependant, au vu de la faible couverture vaccinale en France, l’impact épidémiologique de la vaccination est discuté, ainsi que le choix de la population cible et les moyens déployés pour son adhésion à la recommandation. Cette thèse propose des données et des outils originaux pour l’évaluation et l’optimisation de l’impact de la vaccination HPV en France
2015
false
false
false
TEL - Thèses en ligne
France
français
thèse ou mémoire
Vaccination
vaccination
français
Humains
papillomaviridae
outil
papillomavirus humain
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination; médication préventive
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
France
vaccination
vaccination
humains
ensemble de données

---
N1-SUPERVISEE
La polyarthrite rhumatoïde : traitements immunomodulateurs et stratégies vaccinales associées
https://petale.univ-lorraine.fr/notice/view/univ-lorraine-ori-35285
La polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques de l’adulte. Cette affection touche la membrane synoviale et les gaines des tendons. Sa pathogénie est d’ordre dysimmunitaire. Les récents traitements s’appuient sur ces mécanismes. L’objectif de cette thèse est de présenter cette pathologie, puis de développer sa physiopathogénie en soulignant les points d’impacts des traitements immunomodulateurs actuellement disponibles. Ces traitements seront cités et leurs effets secondaires seront abordés sous l’angle du risque infectieux en particulier.
2015
false
false
false
PETALE - Publications Et Travaux Académiques de Lorraine
France
français
thèse ou mémoire
polyarthrite rhumatoïde
facteurs immunologiques
facteurs immunologiques
vaccins
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Réalisation d’un guide d’aide à la prescription vaccinale destiné aux médecins généralistes, après évaluation des freins à la vaccination et des attentes des médecins et des patients
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01362455
L’objectif principal était la réalisation d’un guide d’aide à la prescription vaccinale destiné aux médecins généralistes centré sur des argumentaires d’efficacité et des données de tolérance afin de pouvoir fournir une information rapide et concrète aux patients en consultation. Les objectifs secondaires étaient de préciser les freins à la vaccination chez les patients et d’évaluer l’utilité potentielle du guide.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
information en santé des consommateurs
médecins généralistes
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
Couverture vaccinale de l’hépatite B chez l’adulte en cabinet de médecine générale : déterminants de la non vaccination et connaissance des modes de transmission
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01513835
Introduction : L’incidence de l’hépatite B en France est parmi les plus élevées en Europe de l’ouest. Le dernier taux de couverture vaccinale national reste inférieur à 50 %. Devant l’augmentation constante des flux migratoires venant des régions de haute endémicité, nous avons essayé d’estimer la couverture vaccinale niçoise contre l’hépatite B. Dans un second temps nous avons tenté de mettre en évidence des déterminants de la non vaccination et d’évaluer les connaissances de cette population sur les modes de transmission.
2015
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Couverture vaccinale
hépatite B
connaissance
syndrome de Propping-Zerres
vaccination
Savoir
déterminé
hepatite
adulte
vaccination
vaccination; médication préventive
connaissance
adulte
hépatite virale
hépatite virale b
médecine générale
hepatite
vaccination
généralisé
anodontie
région mammaire
dysplasie ectodermique
obstruction du canal lacrymal
ongles malformés
troubles de la pigmentation
anomalies morphologiques congénitales des membres

---
N1-VALIDE
Recommandations sanitaires pour les voyageurs
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=505
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2015/BEH-n-21-22-2015
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcsp_beh_21_22_2015.pdf
Ces recommandations ont été élaborées par le Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation et adoptées par le Haut Conseil de la santé publique. Elles tiennent compte notamment du Calendrier vaccinal 2014, des données du Centre national de référence du paludisme, du CNR des arboviroses, de l’Institut de veille sanitaire ainsi que, pour les vaccins et médicaments, de l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM). Elles concernent tous les voyageurs, quelles que soient leur destination et les conditions du voyage. Elles rappellent l’importance, dans la prévention des pathologies liées aux voyages, de la vaccination, de la chimioprophylaxie du paludisme, des mesures de protection contre les moustiques et autres arthropodes, des mesures d’hygiène alimentaire et de lavage des mains. Cette année, une partie importante est consacrée à la prise en compte de maladies d’importation, souvent d’apparence banale au retour de voyages, mais susceptibles de générer des problèmes de santé publique en France par leur capacité à s’y implanter. Ont également été développées, les recommandations relatives à la prévention des maladies thromboemboliques et à la prise en compte du décalage horaire.
2015
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
recommandation de santé publique
voyage
médecine des voyages
vaccination
vaccins
paludisme
lutte contre les moustiques
enfant
grossesse
sujet âgé

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin diphtérie
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=273
2014
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
grossesse
vaccination
grossesse à haut risque
tératogènes
grossesse
diphtérie
grossesse
vaccins
diphterie
vaccination

---
N1-VALIDE
Hépatite B - Vaccination - Repères pour votre pratique
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1528
Ce document indique au médecin le schéma vaccinal concernant l'hépatite B, chez le nourrisson et l'enfant et à partir de 16 ans. Il rappelle que cette vaccination est obligatoire chez certains professionnels de santé et étudiants dont ceux des filières de santé, et qu'aucun lien de cause à effet n'a été établi entre cette vaccination et la survenue d'une maladie démyélinisante. Il réaffirme que la vaccination est la principale mesure de prévention de la maladie, qui cause 1500 décès par an, avec l'adoption de certaines règles d'hygiène et l'utilisation du préservatif. Une liste de sites internet est proposée pour en savoir plus...f
2014
false
N
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
français
hépatite B
Vaccins anti-hépatite B
vaccination
calendrier vaccinal
nourrisson
enfant
adolescent
adulte
professions de santé
Étudiants des professions de santé
recommandation de santé publique

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin méningocoque
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=281
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
vaccination
grossesse
grossesse à haut risque
tératogènes
grossesse
grossesse
neisseria meningitidis
vaccins
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
VACCINATION
classification internationale des maladies - diagnostic - épidémiologie - France - incidence - prévalence - répartition par âge - signes et symptomes - actes - résultat de consultation
http://omg.sfmg.org/content/donnees/donnees.php?rc_id=760
SFMG - Société Française de Médecine Générale
France
information scientifique et technique
vaccination
France
répartition par âge
incidence
prévalence
diagnostic
consultation médicale
épidémiologie
signes et symptômes
vaccination
classification internationale des maladies

---
N1-SUPERVISEE
Vaccinations obligatoires ou recommandées en milieu professionnel
https://webtv.univ-rouen.fr/videos/permalink/v12515a17440d3mswe70/
Pourquoi vacciner?, Vaccinations obligatoires: textes, hépatite B, DTP, tuberculose, Vaccinations conseillées : pour les soignants, le risque de leptospirose, le risque d'hépatite A, Conclusion.
2014
false
false
false
false
1er cycle / licence
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
maladies professionnelles
calendrier vaccinal
médecine du travail
exposition professionnelle
hépatite B
diphtérie
tétanos
poliomyélite
tuberculose
personnel de santé
615.372 - Vaccins
matériel d'enseignement audio-visuel
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination Antiparasitaire
http://www.univ-montp1.fr/recherche/unites_de_recherche/vaccination_antiparasitaire
Université de Montpellier 1 (UM1)
Toulouse
France
structure recherche
vaccination
antiparasitaires
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
VACCIN GENHEVAC B PASTEUR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1726950/fr/vaccin-genhevac-b-pasteur
2014
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
GENHEVAC B
GenHevac B Pasteur
vaccination
vaccination
GenHevac B Pasteur
vaccins

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination en Auvergne
http://www.ors-auvergne.org/travaux-etudes/la-vaccination-en-auvergne/
Le Baromètre santé a été réalisé pour la première fois au début des années 1990 par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Il est réalisé tous les cinq ans et aborde des thèmes variés liés à la santé (addiction, santé mentale, sexualité…). L’objectif de cette étude est de décrire les principaux comportements, attitudes et perceptions liés à l’état de santé de la population française. Depuis la fin des années 90, en lien avec la Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors), le Baromètre santé multithématique national s’est décliné en région.
2014
false
true
false
ORS Auvergne
rapport
vaccination
vaccination
vaccination
vaccination
France
adolescent
adulte
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Carnet de vaccination. Adolescents et adultes.
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1516
http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1516.pdf
Ce carnet individuel de vaccination pour les adolescents et adultes consigne l'ensemble des vaccins et rappels obligatoires ou facultatifs en 2014 (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, grippe, HPV, méningocoque, etc.). Il permet d'enregistrer leur date d'administration, le numéro du lot et la signature et cachet de l'administrateur du vaccin. Il est utile pour éviter une rupture dans le suivi vaccinal (qui débute souvent vers les 11-13 ans) et donc à conserver soigneusement par chacun.
2014
false
false
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
information patient et grand public
adulte
adolescent
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
VACCIN TETANIQUE PASTEUR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1738597/fr/vaccin-tetanique-pasteur
2014
HAS - Haute Autorité de Santé
France
avis de la commission de transparence
vaccins
VACCIN TETANIQUE
tétanie
vaccination
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Opinion et formation des sages-femmes québécoises sur la vaccination
https://www.inspq.qc.ca/publications/1833
Les sages-femmes jouent un rôle important dans la prévention de la maladie et la promotion de la santé des nourrissons. La politique de périnatalité du MSSS, 2008-2018, prévoit que les sages-femmes assurent le suivi périnatal et assistent l’accouchement de 10 % des femmes enceintes d’ici 2018. Au Québec, la pratique des sages-femmes a officiellement été reconnue en 1999.
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
infirmières sages-femmes
promotion de la santé
Québec
vaccination
vaccination
Relations entre professionnels de santé et patients
profession de sage-femme

---
N1-VALIDE
SOMIPEV - Société Marocaine d’Infectiologie Pédiatrique et de Vaccinologie
http://www.somipev.com/
Buts de la société : 1- La promotion et le développement des connaissances dans les maladies infectieuses pédiatriques et la vaccinologie au Maroc 2- La promotion de l'éducation sanitaire pour la prévention des maladies infectieuses chez le citoyen marocain 3- L’enseignement et la formation continue en médecine et en pharmacie 4- L'encouragement à la recherche scientifique en infectiologie pédiatrique et en vaccinologie ...
2014
false
false
false
Marrakech
Maroc
français
vaccins
vaccination
infectiologie
enfant
adolescent
nourrisson

---
N3-AUTOINDEXEE
Organisation de la vaccination et mesure de la couverture vaccinale en région Corse
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2014/Organisation-de-la-vaccination-et-mesure-de-la-couverture-vaccinale-en-region-Corse
2014
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
rapport
Couverture vaccinale
vaccination
régional
Corse
vaccination
France
Mesures
organisateurs embryonnaires
vaccination
organisation
poids et mesures

---
N1-SUPERVISEE
Mise à jour des vaccins suite à une blessure - Un article de la série «Questions sur la vaccination»
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00726/
De nombreux médecins de famille sont confrontés chaque jour au thème de la vaccination. Alors que beaucoup d’aspects relèvent de la routine, des questions délicates se posent toujours. Il y a sûrement des collègues qui sont de véritables experts en vaccination. Cette série s’adresse volontairement aux médecins manquant encore d’expérience et elle se concentre sur les points pour lesquels les recommandations de la commission fédérale pour les vaccinations n’apportent pas toujours une réponse simple.
2014
false
true
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
rappel de vaccin
vaccins antipoliomyélitiques
Vaccin antidiphtérique antitétanique
vaccins combinés
adulte
enfant
Vaccin anticoquelucheux
infection de plaie
J07 - vaccins
antibiothérapie
plaies et blessures
vaccination

---
N2-AUTOINDEXEE
FLUENZ, suspension pour pulvérisation nasale. Vaccin grippal (vivant atténué, nasal)
Cide CIS : 65525113
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=65525113
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
vaccination
suspensions
FLUENZ
nez, sai
Vaccine
pulvérisations nasales
atténué par
vaccin
vaccins
suspension
vaccination
vaccine

---
N2-AUTOINDEXEE
BEXSERO suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin méningococcique groupe B (ADNr, composant, adsorbé)
Code CIS : 64493883
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=64493883
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
composé
Vaccins
ADN ribosomique
neisseria meningitidis
asteraceae
seringue
injection
vaccination
Vaccine
suspensions
Vaccination
vaccin
injections
vaccins antiméningococciques
BEXSERO
suspension
seringues
vaccins
vaccine
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Rapport intérimaire de surveillance de la sécurité de la première dose du vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B au Saguenay–Lac-St-Jean
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1885_Vaccin_Menincogoque_SerogroupeB.pdf
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
vaccination
rapport albumine/globuline
vaccins
infirmières administratives
sécurité
rapport (information)
vaccination contre le méningocoque
neisseria meningitidis sérogroupe B
vaccination
Vaccine
rapport de recherche
vaccine

---
N3-AUTOINDEXEE
Avis relatif à la politique vaccinale et à l’obligation vaccinale en population générale (hors milieu professionnel et Règlement sanitaire international) et à la levée des obstacles financiers à la vaccination
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=455
La vaccination est l’action de santé publique la plus efficace. Outre son effet de protection individuelle, elle présente un intérêt collectif car, pour nombre de vaccins, elle permet de protéger les personnes qui ne peuvent être vaccinées. Parmi les pays industrialisés, seules la France et l’Italie ont encore des obligations vaccinales. Afin d’apprécier l’opportunité de faire évoluer la législation, le Haut Conseil de la santé publique a analysé la situation française. Il a pris en considération : les obligations vaccinales actuelles en population générale qui sont, à ce jour, limitées à l’enfant ; les paradoxes et les problèmes soulevés par leur application ainsi que les craintes de voir chuter le taux de couverture vaccinale des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés combinés aux vaccins obligatoires. Le HCSP considère notamment que : le maintien ou non de l’obligation vaccinale en population générale relève d’un choix sociétal méritant un débat que les autorités doivent d’organiser ; si ce principe est maintenu, la liste des vaccins obligatoires doit être révisée et faire l’objet d’un avis du HCSP ; les autorités compétentes devraient définir un statut juridique pour toutes les vaccinations inscrites au calendrier vaccinal ; toute modification du régime des obligations devra s’accompagner d’une forte communication des autorités de santé mettant en exergue l’intérêt à vacciner et les risques de la non‑vaccination. De plus, le HCSP considère que le dispositif public de vaccination actuel est complexe, illisible et inégalitaire. Il recommande de réorganiser l’offre publique de vaccination sur la base notamment de la gratuité et de la maîtrise des coûts, et de promouvoir les centres publics de vaccination. Le Haut Conseil de la santé publique appelle à promouvoir une nouvelle organisation rendant la vaccination plus accessible et estime nécessaire que le Programme national d’amélioration de la politique vaccinale de la Direction générale de la santé soit effectivement mis en œuvre.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
généralisé
Politique
Population
législation comme sujet
médial
relatif
vaccination
vaccination
vaccination
professionnel
politique
population

---
N1-VALIDE
Le nouveau calendrier vaccinal est-il adapté à l’ancien prématuré ?
http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/actualites/vaccination_ancien_premature_recos_gpip_2014.pdf
http://www.sf-pediatrie.com/actualite/grands-pr%C3%A9matur%C3%A9s-quels-vaccins
http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/recommandations/vaccination_ancien_premature_recos_gpip_2014_0.pdf
Le calendrier vaccinal 2013 répondant à un objectif de simplification à efficacité comparable, a diminué le nombre d’injections recommandées et a en particulier supprimé l’injection effectuée à l’âge de trois mois en population générale. En dehors de la prévention des infections invasives à pneumocoque pour laquelle il est recommandé de maintenir trois doses en primovaccination, la vaccination du prématuré n’est pas abordée dans ce nouveau calendrier. Les grands prématurés peuvent-ils bénéficier de ce nouveau calendrier ou doit-on maintenir chez eux trois injections ? L’objectif de ce travail est de préciser ce point à travers les données disponibles dans la littératur
2014
false
false
false
SFP - Société Française de Pédiatrie
France
calendrier vaccinal
prématuré
nouveau-né
article de périodique
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccinations
http://www.ameli-sante.fr/vaccinations/reaction-organisme-face-aux-virus.html
La vaccination permet de lutter contre des maladies qui peuvent être graves et qui, pour certaines, ne peuvent pas être traitées de manière efficace. Elle déclenche la formation d'anticorps qui protègent contre ces maladies. On se vaccine pour soi-même, mais aussi pour protéger sa famille et son entourage.
2014
false
false
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal

---
N1-SUPERVISEE
MICI et vaccinations
http://www.snfge.org/download/file/fid/1108
La prévention des risques infectieux par la vaccination doit être envisagée dès le diagnostic de la MICI. L'histoire des vaccinations doit être reconstituée par l'interrogatoire et le carnet de vaccination.
2014
false
true
false
SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-entérologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies inflammatoires intestinales
vaccination

---
N1-VALIDE
L'examen médical périodique de l'adulte vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-308-07W.pdf
Dans un contexte où le traitement des maladies associées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) devient l’enjeu principal du suivi clinique des personnes vivant avec le VIH, la prise en charge de ces patients nécessite une connaissance approfondie des soins de première ligne tout en tenant compte des particularités de l’infection par le VIH. S’inscrivant dans cette approche de suivi clinique global, ce guide contient des recommandations de divers groupes d’experts pouvant être appliquées à la réalité québécoise et au contexte de l‘infection par le VIH. Il a été écrit par un groupe de rédaction et approuvé par le Comité consultatif sur la prise en charge clinique des personnes vivant avec le VIH. Les principales lignes directrices canadiennes ou internationales sur les soins de première ligne quant au dépistage et au suivi ont été révisées ainsi que les recommandations d’experts internationaux sur le suivi des personnes infectées par le VIH. Les recommandations contenues dans ce document intègrent celles qui sont proposées en 2012 par la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en collaboration avec le Collège des médecins du Québec, pour l’évaluation médicale périodique de l’adulte, lesquelles ont été adaptées au contexte de l’infection par le VIH. Un outil d’aide à la pratique clinique est également disponible.
2014
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
infections à VIH
recommandation par consensus
prise en charge de la maladie
continuité des soins
Syndrome d'immunodéficience acquise
vaccins
vaccination
Comportement toxicomaniaque
évaluation des risques
maladies cardiovasculaires
Fumer
maladies du rein
ostéoporose
tumeurs
Troubles de la cognition
trouble dépressif
contraception

---
N1-VALIDE
Mise à jour des vaccins avant un voyage - Un article de la série «Questions sur la vaccination»
https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2014.00727/
De nombreux médecins de famille sont confrontés chaque jour au thème de la vaccination. Alors que beaucoup d’aspects relèvent de la routine, des questions délicates se posent toujours. Il y a sûrement des collègues qui sont de véritables experts en vaccination. Cette série s’adresse volontairement aux médecins manquant encore d’expérience et elle se concentre sur les points pour lesquels les recommandations de la commission fédérale pour les vaccinations n’apportent pas toujours une réponse simple
2014
false
false
false
Primary and Hospital Care
Suisse
français
article de périodique
vaccins
vaccination
médecine des voyages
voyage

---
N1-VALIDE
Couverture vaccinale antirougeoleuse parmi les internes de la faculté de pharmacie de l’université d’Aix-Marseille - Identification des raisons de vaccination et de non-vaccination Provence-Alpes-Côte d’Azur, avril 2013
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Maladies-infectieuses/2014/Couverture-vaccinale-antirougeoleuse-parmi-les-internes-de-la-faculte-de-pharmacie-de-l-universite-d-Aix-Marseille
http://invs.santepubliquefrance.fr/content/download/97208/351581/version/2/file/plaquette_couverture_vaccinale_antirougeoleuse_internes_pharmacie_Aix-Marseille.pdf
La rougeole est une maladie hautement contagieuse présentant un risque de complications graves. Des études ont montré que le risque de contracter la rougeole était plus élevé chez les professionnels de santé que dans la population générale. Par ailleurs, les personnes non vaccinées sont plus à risque de transmettre la maladie à leurs patients : enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou immunodéprimées. La vaccination contre la rougeole est particulièrement recommandée pour les professionnels de santé du fait de la forte contagiosité de la maladie, des complications et séquelles qu’elle entraîne ainsi que de l’absentéisme et des coûts de gestion qu’elle génère.
2014
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
internat et résidence
étudiant pharmacie
Vaccin contre la rougeole
rougeole
enquête santé
vaccination
attitude envers la santé
Interne
Couverture vaccinale
personnel médical hospitalier

---
N1-VALIDE
Médecine des voyages: Que comporte-t-elle? Quand faut-il consulter?
http://www.cfp.ca/content/60/12/e571.full
Objectif Définir la pratique de la médecine des voyages, présenter les éléments fondamentaux d’une consultation complète préalable aux voyages à des voyageurs internationaux et aider à identifier les patients qu’il vaudrait mieux envoyer en consultation auprès de professionnels de la médecine des voyages.
2014
false
false
false
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
médecine des voyages
vaccins
vaccination
article de périodique
algorithme

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C en situation de pénurie de vaccins
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=473
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20141107_vaccmeningCenpenurievaccin.pdf
Des difficultés d’approvisionnement de vaccins méningococciques conjugués contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C (IIM C) sont à prévoir. Dans cet avis, le HCSP a pris en considération les données épidémiologiques et celles de couverture vaccinale. Il rappelle les recommandations vaccinales actuelles et fait le point sur les caractéristiques des vaccins méningococciques disponibles.
2014
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
vaccine
vaccination
vaccination
neisseria meningitidis sérogroupe C
invasif
vaccination contre le méningocoque
vaccins
maladie infectieuse
vaccination
infecté
infections à méningocoques
vaccin

---
N1-SUPERVISEE
Vaccinations chez l'enfant
http://campus.cerimes.fr/media/campus/deploiement/pediatrie/enseignement/vaccination_enfant/site/html/1.html
Pour bien comprendre, Bases immunologiques, Efficacité vaccinale, Vacciner un enfant en pratique courante, Informations aux parents, Modalités d’administration, Principaux vaccins prescrits chez l’enfant, Recommandations générales, Recommandations particulières, Calendrier vaccinal en France, Stratégies vaccinales, Calendrier vaccinal, Rattrapage vaccinal, Annexes.
2014
true
false
false
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Pédiatrie
France
143. Vaccinations
français
cours
calendrier vaccinal
vaccins
vaccins
vaccins
vaccination
médecine des voyages
efficacité du vaccin
vaccination
vaccins
enfant

---
N1-VALIDE
Montaigne Santé - Centre de bilan de santé et de vaccination internationale
http://www.bilan-sante-vaccination-paris.fr/
http://www.montaigne-sante.fr/
Le centre médical Montaigne Santé réalise des bilans de santé ou check up pour une clientèle nationale ou internationale
false
N
Paris
France
français
structure privée
cabinet médical
vaccins
vaccination
dépistage multiple
bilan de santé
dépistage / prévention / check-up de routine

---
N1-VALIDE
Vaccination des personnes avec maladies rhumatismales auto-immunes inflammatoires : résumé des principes et recommandations
http://www.infovac.ch/fr/?option=com_gd&view=listing&fid=830&task=ofile
Les vaccinations sont particulièrement importantes pour les personnes atteintes de maladies rhumatismales auto-immunes inflammatoires. Afin de clarifier quand quelle vaccination peut être administrée à quelles conditions, la Commission fédérale pour les vaccinations a mandaté une revue extensive de la littérature scientifique afin d'en déduire des principes et recommandations spécifiques pour ces patients à risques. Ces derniers sont résumés ici.
2014
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
français
article de périodique
recommandation de santé publique
maladies auto-immunes
rhumatismes
inflammation
vaccins
vaccination
immunosuppresseurs

---
N1-VALIDE
Recommandations de vaccination avant et après transplantation d'organe solide
http://www.infovac.ch/fr/?option=com_gd&view=listing&fid=827&task=ofile
Les personnes qui ont besoin d'une transplantation d'organe solide sont particulièrement à risque après transplantation de développer des formes sévères de maladies infectieuses. C'est pourquoi elles devraient autant que possible être vaccinées avant la transplantation. Les personnes en contact étroit devraient également être vaccinées. Les vaccins vivants atténués sont en principe contre-indiqués après une transplantation d'organe solide.
2014
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Suisse
français
transplantation d'organe
vaccination
vaccins
article de périodique
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Abcos Santé
http://www.abcossante.com/
false
N
Paris
France
français
bilan de santé
dépistage multiple
vaccins
vaccination
structure privée

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin encéphalite à tiques
information sur le risque tératogène durant la grossesse
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=274
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
information sur le médicament
grossesse
grossesse à haut risque
grossesse
grossesse
vaccins
vaccination
encéphalites à tiques
tératogènes
vaccination

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin grippal nasal (Fluenz) chez les enfants : autant en rester au vaccin injectable
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/48499/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Chez les enfants qui justifient d'une prévention de la grippe, le vaccin grippal vivant atténué administré par voie nasale n'a pas été évalué sur les complications de la grippe. Mieux vaut en rester au vaccin injectable...
2013
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
vaccins
injections
vaccination
enfant
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination des requérants d'asile dans le canton de Vaud
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-385/Vaccination-des-requerants-d-asile-dans-le-canton-de-Vaud
Même si seule une petite proportion de requérants d'asile obtient un permis de résidence définitif, un nombre très significatif reste pour une période prolongée, voire indéfinie dans notre pays, de manière légale ou illégale. Ces requérants d'asile peuvent être soit vecteurs, soit victimes de maladies infectieuses. Certaines de ces maladies peuvent être prévenues par des vaccinations. Cet article résume les récentes décisions qui ont été prises dans le canton de Vaud quant aux vaccinations proposées aux requérants d'asile. Ces nouvelles recommandations privilégient une couverture large d'un maximum de requérants d'asile. Les vaccins contre la varicelle et les papillomavirus sont dorénavant recommandés en plus des vaccinations déjà proposées dans le passé. Finalement, les visites médicales pour les vaccinations seront également une opportunité pour dépister l'hépatite B chronique qui a été négligée jusqu'à présent.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
vaccins
vaccination
Suisse
article de périodique
émigrants et immigrants
émigration et immigration
population de passage et migrants
réfugiés

---
N1-SUPERVISEE
Injections sans douleur chez les bébés
http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/TestsAndTreatments/GivingMedication/Pages/painfree-injections-in-babies.aspx
La vaccination permettra de protéger votre bébé contre les maladies infectieuses nuisibles. Toutefois, comme les vaccins sont administrés à l’aide d’une piqûre, ils sont douloureux. Cette situation est pénible tant pour les bébés que pour les parents. Voici des façons de réduire la douleur et l’angoisse durant la vaccination.
2013
false
true
false
AboutKidsHealth
Canada
vaccination
gestion de la douleur
nourrisson
nouveau-né
enregistrement vidéo
douleur
injections
618.920 472 - Douleur chez les enfants
événements indésirables associés aux soins
information patient et grand public
injections

---
N1-SUPERVISEE
Injections sans douleur chez les enfants âgés de plus de 1 an
http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/TestsAndTreatments/GivingMedication/Pages/Painfree-Injections-in-Children.aspx
La vaccination permettra de protéger votre enfant contre les maladies infectieuses nuisibles. Toutefois, comme les vaccins sont administrés à l’aide d’une piqûre, ils sont douloureux. Cette douleur est pénible tant pour les enfants que les parents. Voici des façons de réduire la douleur et l’angoisse durant la vaccination.
2013
false
true
false
AboutKidsHealth
Canada
vaccination
gestion de la douleur
enfant d'âge préscolaire
enregistrement vidéo
injections
douleur
618.920 472 - Douleur chez les enfants
événements indésirables associés aux soins
information patient et grand public
enfant
injections

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination
http://www.medqual.fr/images/grandpublic/Infectiologie/969-VACCINATION-GP-2013.pdf
Introduction, Qu’est ce qu’un vaccin et comment cela fonctionne ? - Les vaccins vivants atténués - Les vaccins inertes, Pourquoi vacciner les enfants dès l’âge de 2 mois ?, Quelles sont les maladies protégées par les vaccins ? - Les vaccinations obligatoires - Les vaccinations fortement recommandées, Quand se faire vacciner ?, Pourquoi faire des rappels ?, Questions pratiques - Le vaccin rend-il malade ? - Comment conserver les vaccins ? - Quand je voyage, à quels vaccins dois-je penser ? - Où se faire vacciner?
2013
false
true
false
Medqual
information patient et grand public
vaccins atténués
vaccins inactivés
rappel de vaccin
enfant
voyage
nourrisson
vaccins
médecine des voyages
vaccination

---
N1-SUPERVISEE
Vaccins chez la femme enceinte
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=451
Tous les vaccins inactivés, anatoxines ou fragments cellulaires peuvent être utilisés quel que soit le terme de la grossesse...
2013
false
N
CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
France
français
grossesse
vaccins
vaccination
J07 - vaccins
information sur le médicament

---
N1-VALIDE
Les réticences à la vaccination. Approche du phénomène à travers les données de la littérature
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2379&langue=FR
Bien qu’ayant toujours existé, les réticences à la vaccination semblent aujourd’hui connaître une force parti - culière. A l’aide des données de la littérature, l’article propose, dans un premier temps, de décrire les ressorts de cette résis - tance. Le recul des maladies infectieuses conduit à une plus grande attention aux effets secondaires des vaccins, de même que l’évolution sociétale conduit les individus à une recherche du risque zéro dans de nombreux aspects de leur vie. A ces phénomènes, s’ajoutent une plus grande méfiance vis-à-vis de l’Etat, ainsi que l’influence des médias, faisant leurs gros titres des possibles effets délétères associés à tel ou tel vac - cin. Les mouvements anti-vaccination participent de cette défiance face à la vaccination, utilisant Internet pour relayer leurs opinions. Dans un deuxième temps, l’article cherche à évaluer la vision générale que la population a de la vaccina - tion. Cette vision reste très largement positive, même si des questionnements demeurent. Une typologie des patients per - met de dégager quatre profils principaux. Enfin, après s’être intéressé à la vision qu’ont les médecins eux-mêmes de la vac - cination, l’article se termine par quelques conseils concernant la manière de concevoir la relation thérapeutique autour de la vaccination.
2013
false
true
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
vaccination
vaccins
Acceptation des soins par les patients

---
N1-SUPERVISEE
La vaccination
http://unt-ori2.crihan.fr/unspf/Concours/2013_Angers_Oger_Goncalves_Boquel_Vaccination/index.html
Historique et intérêts de la vaccination. Etat des lieux des vaccinations chez les étudiants en pharmacie d’Angers.
2013
false
true
false
true
UNSPF - Université Numérique des Sciences Pharmaceutiques Francophones
France
français
vaccination
vaccin BCG
vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche
vaccins antipoliomyélitiques
vaccins antigrippaux
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins contre les papillomavirus
vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
information patient et grand public
étudiants
vaccins
matériel enseignement
614.47 - Immunisation
vaccination

---
N1-VALIDE
Le programme d'innocuité vaccinale canadien en huit étapes : des notions en matière de vaccination
Paediatr Child Health 2009;14(9):608-11
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2806081/
L'érosion de la confiance du public envers les vaccins semble se poursuivre malgré plus de 20 ans d'efforts pour informer le public des risques des maladies évitables par un vaccin ainsi que des bienfaits et de l'excellent profil d'innocuité des vaccins recommandés pour les enfants. Une démarche élargie s'impose pour assurer et, au besoin, rétablir la confiance du public envers les vaccins. Les dispensateurs de soins qui participent à l'administration des vaccins ont un rôle essentiel à y jouer. Le présent commentaire sur les maladies infectieuses en pédiatrie expose une stratégie pour aider les dispensateurs de soins à accroître la confiance du public envers les vaccins.
2013
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
français
vaccination
vaccins
Canada
adolescent
attitude envers la santé
enfant
nourrisson
programmes de vaccination
article de périodique

---
N1-VALIDE
Vaccination des enfants - Est-ce important ?
http://www.enfant-encyclopedie.com/fr-ca/vaccination-enfant/est-ce-important.html
http://www.enfant-encyclopedie.com/pages/PDF/vaccination.pdf
Vaccination des enfants et santé cérébrale Effets secondaires neurologiques après la vaccination « Il ne peut pas y avoir une autre cause! » Quand la vaccination entraîne des troubles neurologiques Démystifier le ROR et l'autisme
2013
false
N
Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants
Canada
français
événements indésirables associés aux soins
vaccins
vaccination
enfant
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
maladies du système nerveux

---
N1-VALIDE
Semaine mondiale de la vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20130424-1-semaine-europeenne-vaccination
http://www.rfi.fr/emission/20130424-2-semaine-europeenne-vaccination
Dans le cadre de la Semaine mondiale de la vaccination, s'ouvre aujourd'hui à Abu Dhabi, un sommet qui réunit plus de 300 leaders afin de mobiliser la société internationale. Car encore aujourd'hui un enfant sur 5 ne bénéficie pas des vaccins essentiels. On estime que les vaccins sauvent, chaque année, la vie de 2 à 3 millions d'enfants. D'après l'UNICEF, 1 million et demi d'enfants ne seraient pas morts en 2011, s'ils avaient été vaccinés. En effet, on estime 22 millions d'enfants des pays en développement seraient donc exposés aux maladies dangereuses, faute de vaccins de base, selon un numéro spécial vaccination paru la semaine dernière dans la revue Vaccine. En cause : le manque de ressources, la défaillance des systèmes de santé, les conflits mais aussi l'exclusion sociale et géographique. Pourquoi se faire vacciner ? Quels vaccins faire, et à quel moment ? Est-on vacciné une fois pour toutes ? La vaccination est-elle gratuite ? La vaccination comporte-t-elle des risques ?
2013
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
information scientifique et technique
vaccination
vaccins
enfant
nourrisson

---
N1-VALIDE
Réunion du Groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination, avril 2013 - Conclusions et recommandations
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8820/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8820.pdf
Le Groupe stratégique consultatif d'experts (SAGE) sur la vaccination s'est réuni du 9 au 11 avril 2013 à Genève (Suisse). Le présent rapport résume les discussions, conclusions et recommandations auxquelles il est parvenu.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
recommandation de santé publique
vaccins contre la dengue
dengue
vaccins antipoliomyélitiques
poliomyélite
Vaccin antiamaril
fièvre jaune
Vaccins anti-Haemophilus
haemophilus influenzae type B
vaccins contre le paludisme
paludisme
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
La vaccination - C la Santé
http://www.youtube.com/watch?v=UbsgbK5AvPk&feature=youtube_gdata
Émission enregistrée en pleine semaine européenne 2013 de la vaccination dans les jardins de l'Hôtel Dieu de Marseille, ancien hôpital construit au 18ème siècle et transformé aujourd'hui en hôtel. C'est l'occasion de parler du nouveau calendrier vaccinal lancé en 2013. Pourquoi se faire vacciner ? À quel âge ? Quels sont les vaccins prioritaires à effectuer ? Les réponses dans l'émission avec nos invités.
2013
false
N
AP-HM - Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille
Paris
France
français
vaccination
vaccins
enregistrement vidéo
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Conseils aux voyageurs
http://www.rfi.fr/emission/20130628-1-conseil-voyageurs
http://www.rfi.fr/emission/20130628-2-conseils-voyageurs
Tous les ans, avant les vacances d'été, l'Institut de Veille sanitaire publie des recommandations sanitaires pour les voyageurs. En effet, selon des études reprises par l'Institut de veille sanitaire, le taux de voyageurs malades varie de 15% à 64% en fonction des destinations et des conditions de séjour. Parmi les pathologies les plus fréquentes, on trouve les diarrhées, les affections des voies aériennes, les dermatoses et la fièvre. En France métropolitaine, le paludisme est en recrudescence depuis l'an passé avec 4600 cas recensés et une dizaine de morts. Quels sont les vaccins à prévoir et les précautions à prendre ?
2013
false
N
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
voyage
médecine des voyages
émission radiophonique
information patient et grand public
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Comité consultatif mondial de la Sécurité vaccinale, 12-13 juin 2013
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8829/fr/index.html
http://www.who.int/entity/wer/2013/wer8829.pdf
Le GACVS a tenu sa 28e réunion à Genève (Suisse), les 12 et 13 juin 2013.2 Il a examiné 7 questions spécifiques: 1) l'expérience de 4 pays d'Asie dans l'utilisation du vaccin pentavalent contenant la valence Haemophilus influenzae type b (Hib); 2) le profil d'innocuité des vaccins antivaricelleux; 3) l'innocuité de la vaccination pendant la grossesse; 4) la surveillance de l'innocuité du vaccin antiamaril pendant les campagnes de vaccination de masse menées en Afrique; 5) le profil d'innocuité des vaccins contre l'encéphalite japonaise; 6) les mises à jour sur le risque de narcolepsie lié à l'utilisation du vaccin contre la grippe pandémique Pandemrix ; et 7) les données récentes sur la surveillance post-autorisation des vaccins anti-papillomavirus humain.
2013
false
N
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
information scientifique et technique
vaccins
vaccination
grossesse
vaccin contre la varicelle
vaccins antigrippaux
Vaccins contre l'encéphalite japonaise
Vaccin antiamaril

---
N1-VALIDE
Recommandation sur les prophylaxies anti-infectieuses des patients atteints de Déficits Immunitaires Héréditaires
https://www.ceredih.fr/uploads/Reco_ProphylDIP_CEREDIH_2_Long.pdf
https://www.ceredih.fr/uploads/Reco_ProphylDIP_CEREDIH_2_Court.pdf
Indication du niveau de preuve, Cependant, il existe peu de données dans la littérature sur ces mesures prophylactiques, et les attitudes sont souvent variables d'un centre à un autre. Le but de ce travail est de faire la synthèse des données existantes sur les risques infectieux associés à différents déficits immunitaires primitifs, ainsi que sur les mesures prophylactiques évaluées dans la littérature. Dans le but de permettre une prise en charge plus adaptée et homogène d'un centre à l'autre en France, le Centre National de Référence des Déficits Immunitaires Héréditaires (CEREDIH) a émis des recommandations, basées sur les données de la littérature et les avis de différents experts provenant de différentes disciplines.
2013
false
false
O
false
CEREDIH - Centre de Référence Déficits Immunitaires Héréditaires
France
français
antibiothérapie
déficits immunitaires
lutte contre l'infection
antibioprophylaxie
antibactériens
vaccination
vaccins
recommandation professionnelle
chimioprévention

---
N1-VALIDE
La vaccination à l'âge adulte: de la prévention à la thérapie
http://www.youtube.com/watch?v=hPr1ODh7xf8&feature=youtube_gdata
Mieux se protéger pour protéger son entourage c'est l'objectif de la vaccination prophylactique chez l'adulte. Mais qu'en est-il aujourd'hui de la vaccination thérapeutique ? En 2013, le Pr Pierre-Yves Dietrich a été désigné « Cancer Researcher of the year » aux USA pour ces recherches sur l'immunothérapie pour traiter les tumeurs cérébrales. A découvrir dans ce nouveau numéro de Pulsations TV, le magazine des HUG.
2013
false
N
HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève
Genève
Suisse
français
enregistrement vidéo
information patient et grand public
vaccination
vaccins

---
N1-VALIDE
Immunisation des travailleurs de la santé, des stagiaires et de leurs professeurs - Recommandations
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000254/
Ce guide fait état des dernières recommandations de santé publique relativement à l'immunisation des travailleurs de la santé, des stagiaires et de leurs professeurs qui oeuvrent au sein de milieux qui offrent des soins de santé. Ce guide aborde également le dépistage de la tuberculose au moyen du test cutané à la tuberculine. Il s'adresse principalement aux vaccinateurs qui offrent l'immunisation aux travailleurs de la santé, aux stagiaires et à leurs professeurs ainsi qu'aux personnes des milieux de la santé ou de l'enseignement concernées par l'immunisation de ces groupes.
2013
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
français
recommandation de santé publique
exposition professionnelle
professions de santé
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Vaccination chez le voyageur immunosupprimé
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-385/Vaccination-chez-le-voyageur-immunosupprime
Avec l'augmentation des voyages internationaux et des indications à un traitement immunosuppresseur, il n'est pas rare de devoir conseiller des patients sous traitement immunosuppresseur avant un voyage les exposant à des risques infectieux. La problématique de la vaccination lors d'immunosuppression est double et concerne non seulement son éventuel risque de maladie vaccinale lors de l'administration d'un vaccin vivant atténué, mais aussi son efficacité. Les résultats sont d'autant meilleurs que la réponse immune repose sur une immunité mémoire et, dans les autres cas, des contrôles sérologiques peuvent être utiles afin de confirmer l'efficacité de la vaccination. Nous présentons quelques cas cliniques afin d'illustrer la problématique en pratique clinique.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
voyage
sujet immunodéprimé
déficits immunitaires
médecine des voyages
vaccins
vaccination
article de périodique
immunosuppresseurs
cas clinique

---
N1-SUPERVISEE
Le carnet de vaccination électronique suisse
https://bullmed.ch/fr/article/doi/bms.2013.01501
Le carnet de vaccination électronique suisse sera présenté dans le cadre de la semaine européenne de la vaccination 2013 (cf. encadré à la page suivante). Il permettra aux personnes spécialisées et aux patients de mieux gérer les vaccins. La plateforme développée par la Prof. Claire-Anne Siegrist (Université et Hôpitaux Universitaires de Genève) est accessible en quatre langues et propose toutes les recommandations actuelles en matière de vaccination.
2013
false
true
false
Bulletin des médecins suisses
Suisse
dossiers médicaux électroniques
dossiers médicaux électroniques
article de périodique
vaccination
Suisse

---
Courriel
05/12/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.