Flux

118577 éléments (0 non lus) dans 124 flux

Belgique Belgique
Canada Canada
France France
Suisse Suisse
 «  Etendre/diminuer

Éléments récents

Déterminer le ou les dispositif(s) de formation en adéquation avec la finalité de votre projet d'entreprise et les projets professionnels de vos salariés

Pour répondre à chacun de vos besoins et à chacune des finalités de formation, un ou plusieurs dispositifs peuvent être mobilisés et articulés. Chacun de ces dispositifs répond à un cadre légal et réglementaire précis, en termes de conditions d'accès, de statut pendant la formation, de prise en charge, etc. Contactez votre OPCA de référence.

Les dispositifs de formation vous permettant de sécuriser le recrutement d'un ou plusieurs demandeurs d'emploi

● L'Action de formation préalable au recrutement (AFPR)
Lorsque que vous sollicitez Pôle emploi pour un recrutement (un CDD d'au moins six 6 mois à moins de 12 mois, un contrat de professionnalisation à durée déterminée, un contrat de travail temporaire pour des missions de minimum 6 mois dans les 9 prochains mois) et que votre conseiller a diagnostiqué avec vous la difficulté de trouver un candidat correspondant exactement au profil de poste.

L'objectif de l'AFPR est de résorber efficacement l'écart entre les compétences du candidat que vous retenez et les compétences requises par le poste, par la préparation à la prise de poste.

Prenez contact avec PĂ´le emploi

Pour en savoir plus sur l'Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

● La Préparation opérationnelle à l'emploi individuelle (POEI)
La POEI est une action de formation qui permet d'adapter les compétences du candidat aux caractéristiques du poste à pourvoir. Le programme de formation est élaboré avec l'entreprise, en fonction de vos besoins et des compétences recherchées. La formation est réalisée avant l'embauche, soit par vos soins, soit par un prestataire externe.


Prenez contact avec PĂ´le emploi
Pour en savoir plus sur la Préparation opérationnelle à l'emploi individuelle (POEI)

● La Préparation opérationnelle à l'emploi collective (POEC)
La POEC est une action de formation qui permet aux demandeurs d'emploi d'acquérir les compétences requises pour occuper des emplois correspondant à des besoins des entreprises identifiés soit par la branche professionnelle, soit à défaut par le conseil d'administration de l'OPCA, dont vous relevez.. Prenez contact avec votre OPCA de référence.

Pour en savoir plus sur la Préparation opérationnelle à l'emploi collective (POEC)

Le plan de formation

Il rassemble l'ensemble des actions de formation qui visent l'adaptation au poste de travail, l'évolution ou le maintien dans l'emploi ou le développement des compétences de vos salariés, définies dans le cadre de votre politique de gestion des ressources humaines.
Assuré sous votre responsabilité, après consultation des représentants du personnel, le plan d'action peut également comprendre des actions de bilan de compétences et de validation des acquis de l'expérience (VAE) et proposer des formations qui participent à la lutte contre l'illettrisme.

Pour en savoir + sur le plan de formation

La professionnalisation

Elle vise l'organisation de parcours individualisés de formation, alternant enseignements théoriques et activité professionnelle, pour des salariés en contrat de professionnalisation ou en période de professionnalisation.

â—Ź Le contrat de professionnalisation

C'est un contrat de travail qui permet d'assurer l'insertion ou la réinsertion du jeune de moins de 26 ans ou du demandeur d'emploi ou nouvellement recruté en lui permettant d'acquérir en alternance une qualification professionnelle reconnue ou de compléter sa formation initiale par une qualification complémentaire en vue d'accéder à un poste déterminé dans l'entreprise.

Pour en savoir + sur le contrat de professionnalisation

● La période de professionnalisation

Elle vise à favoriser l'évolution professionnelle et le maintien dans l'emploi de salariés de votre entreprise au travers d'un parcours de formation individualisé.

Pour en savoir plus sur la période de professionnalisation

Les dispositifs de formation à l'initiative du salarié

L'éventail des dispositifs de formation mis à disposition de l'entreprise et de ses salariés comprend aussi des dispositifs à l'initiative individuelle du seul salarié.

Vous êtes néanmoins concerné au titre de votre contribution à la formation professionnelle (contribution au titre du congé individuel de formation et du compte personnel formation), des modalités de départ en formation sur temps de travail mais vous pouvez également, lorsque le projet d'évolution de votre salarié rejoint la stratégie de l'entreprise, participer et abonder la formation visée par votre collaborateur.

● Le congé individuel de formation

Le congé individuel de formation (CIF) permet aux salariés de votre entreprise de réaliser au cours de leur vie professionnelle des actions de formation, pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir, le cas échéant, au sein de l'entreprise.
Si un salarié remplit les conditions d'ouverture du droit au CIF (ancienneté, délai de franchise) et respecte la procédure de demande d'autorisation d'absence, vous ne pouvez pas vous opposer à son départ. Vous pouvez cependant, après une consultation préalable des représentants du personnel, effectuer un report justifié de la date de départ en formation de 9 mois maximum.

Pour en savoir plus sur le congé individuel de formation

â—Ź Le compte personnel de formation

Le compte personnel de formation permet à toute personne active, dont le salarié, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu'à sa retraite, d'acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle.
L'ambition du CPF est de contribuer, à l'initiative de la personne elle-même, au maintien de son employabilité et à la sécurisation de son parcours professionnel.

Pour en savoir plus sur le compte personnel de formation :
Fiche sur le compte personnel de formation
Site internet du CPF

● Les formations à finalité spécifique

Au-delà des congés de formation précités, il existe des formations à finalité spécifique dont nombre d'entre eux sont destinés aux titulaires d'un mandat ou de responsabilités sociales.

Pour en savoir plus sur les formations à finalité spécifique

Ă€ NOTER

Les salariés en situation de handicap ayant obtenue la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), au-delà des actions de formation de droit commun, peuvent bénéficier d'actions de formation spécifiques, après orientation de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Deux types de formations peuvent être proposés :

● La formation de reconversion professionnelle : le travailleur peut bénéficier d'une formation de 21 à 27 mois, dans l'une des 9 écoles de reconversion professionnelle (ERP) afin d'obtenir un diplôme ;

● Le stage de rééducation professionnelle : le travailleur handicapé peut suivre une formation de 10 à 30 mois, au sein d'un centre de rééducation professionnelle (CRP), afin d'obtenir une qualification en vue d'une insertion professionnelle.

Pour en savoir plus sur ces formations.

SĂ©curisez le choix de la formation et de l'organisme de formation

Dans l'achat de formation, la qualité est le gage d'un cursus de formation réussi, répondant aux besoins du salarié et de l'entreprise

Votre OPCA de référence est le garant de la qualité des formations financées ; il vous conseille et vous accompagne dans le choix qualitatif de la formation et de l'organisme de formation.

Vous pouvez préalablement rechercher la formation projetée et/ou l'organisme de formation à partir des sites suivants :

â—Ź http://www.orientation-pour-tous.fr

● les sites régionaux des Centre d'animation, de ressources et d'information sur la formation (CARIF) pour accéder à l'offre de formation de votre région

Financer la formation professionnelle continue

L'effort de financement de la formation professionnelle réside désormais dans une contribution unique, collectée par un seul organisme, votre OPCA de référence :

Pour en savoir plus, consulter le guide pratique de formation professionnelle - Tableau des contributions - p 17

Spécificités de la contribution au titre du Compte Personnel de Formation (CPF) intégrée dans la contribution unique :

  • elle s'Ă©lève Ă  0,2 % de la masse salariale brute de l'entreprise ;
  • elle n'est pas due par les entreprises de moins de 10 salariĂ©s ; leurs salariĂ©s peuvent toutefois utiliser leur CPF sur les fonds mutualisĂ©s ;
  • pour les PME de 10 Ă  250 salariĂ©s qui dĂ©cident de gĂ©rer le CPF en interne, la contribution unique ne s'Ă©lève plus qu'0,8 % de la masse salariale brute.

Les versements à l'OPCA sont mutualisés.
Un principe de redistribution des fonds ainsi collectés vient financer de manière prioritaire, via l'OPCA ou les refinancements du FPSPP, les actions de formation des entreprises de moins de 50 salariés (coûts de formation, de transport, d'hébergement et de restauration et rémunération des salariés en formation).

Pour chaque dispositif de formation, l'OPCA définit ses priorités, critères et conditions de prise en charge.
Certains d'entre aux proposent à leurs entreprises adhérentes des formations collectives sur catalogue, à prix négociés, répondant aux besoins spécifiques des TPE-PME. Contactez votre OPCA de référence.

Les ressources utiles

â—Ź Les ouvrages :

â—Ź Les liens utiles :

La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue est un levier pour accompagner les transitions professionnelles de vos salariés. Elle favorise notamment l'intégration des nouveaux salariés en leur permettant d'être plus rapidement opérationnels, l'adaptation et/ou le développement des compétences de vos collaborateurs tout au long de leur vie professionnelle pour répondre aux évolutions de leur métier, aux besoins et aux objectifs de votre entreprise mais également permettre la réalisation des projets d'évolution professionnelle qui rejoignent la stratégie de l'entreprise.

Consulter la fiche "La formation des salariés : principes généraux"

La période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP)

Sur la base du volontariat et au titre de la responsabilité sociale des entreprises, vous pouvez décider que votre établissement soit le lieu d'accueil d'une ou plusieurs personnes accompagnées dans une démarche d'insertion sociale ou professionnelle placée(s) afin de leur permettre de se confronter à des situations réelles de travail pour découvrir un métier ou un secteur d'activité, confirmer un projet professionnel ou initier une démarche de recrutement.
En démarche préventive, il peut s'agir d'un bénéficiaire salarié en recherche d'emploi ou en réorientation professionnelle.
En démarche proactive, ce peut-être un bénéficiaire privé d'emploi, inscrit ou non auprès de Pôle emploi.
Vous contribuerez ainsi, avec l'appui des organismes prescripteurs de la PMSM (Pôle emploi, mission locale, Cap emploi…), à la mobilité professionnelle de ces personnes actives.

Consulter la fiche sur la période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) pour en savoir +

Le passeport orientation-formation-compétences

Indépendamment de la traçabilité des entretiens professionnels sous votre responsabilité, vous pouvez encourager vos salariés à renseigner, avec l'appui d'un conseiller en évolution professionnelle, un passeport orientation-formation-compétences qui sera sa propriété.

En effet, si vous êtes un patron de TPE ou de PME et que vous ne disposez pas de l'appui d'un service RH en capacité d'accompagner vos salariés dans l'ensemble de leurs démarches professionnelles, ce passeport leur permettra :

Consulter le site du compte personnel de formation pour en savoir + sur le passeport orientation-formation-compétences

Ce passeport est un « journal de bord professionnel » qui leur permettra ainsi de retracer leur parcours professionnel et d'être acteurs de leur évolution professionnelle.

  • 12:24

    Initier et animer une démarche de ressources humaines

     » ‎ Travailler Mieux
  • â—Ź Le Titre emploi simplifiĂ© agricole (TESA)

    Le TESA s'adresse à toutes les entreprises agricoles quel que soit leur effectif salarié et permet d'effectuer 11 formalités en une seule démarche.

    Pour en savoir plus et s'affilier, consulter le site de la MSA. Le site vous explique comment faire votre déclaration TESA.

    ● Le Chèque emploi associatif (CEA)

    Mobilisable par les associations loi 1901 à but non lucratif ou par les fondations dotées de la personnalité morale employant au maximum 9 salariés en équivalent temps plein, le chèque emploi associatif (CEA) permet de s'acquitter des principales obligations liées à la déclaration d'embauche d'un salarié (salaire, cotisations sociales…).

    Pour plus d'informations :

    Via le guichet unique du spectacle occasionnel (GUSO)

    Conçu pour les organisateurs non professionnels de spectacle vivant, ce guichet permet d'accomplir les principales formalités administratives pour l'embauche de salariés du spectacle vivant.

    Pour en savoir plus, consulter le site du GUSO.

    Le cas particulier de l'embauche via un groupement d'employeurs

    Le recours à un groupement d'employeurs permet à plusieurs employeurs de se regrouper pour embaucher des salariés qu'ils n'ont pas les moyens de recruter seuls et d'employer à temps plein pour une durée indéterminée ou déterminée (saisonniers par exemple).

    Ce type de recrutement vous permet de bénéficier d'une main d'œuvre qualifiée de façon souple, de répartir les coûts salariaux entre les différents membres du groupement et d'être déchargé des tâches administratives liés à la gestion des RH. Par ailleurs, le dirigeant d'entreprise peut bénéficier dans ce cadre d'un accompagnement à la gestion RH.

    Pour plus d'informations, consulter la fiche dédiée.

    Pour bénéficier d'un conseil et d'un accompagnement RH sur le groupement d'employeurs vous pouvez recourir à une prestation « conseil en ressources humaines » cofinancée par l'État.

  • 12:20

    Mobiliser les aides au recrutement

     » ‎ Travailler Mieux
  • 12:20

    Recourir Ă  l'alternance

     » ‎ Travailler Mieux
  • 12:20

    Identifier et recruter le bon candidat

     » ‎ Travailler Mieux
  • Diffuser votre offre d'emploi

    De nombreux supports vous sont accessibles pour diffuser une offre d'emploi : sites internet de recrutement, réseaux sociaux, annonces presse, salons professionnels.
    Cette prestation est proposée gratuitement par un grand nombre d'acteurs. Pour certaines professions, il existe des sites ciblés développés par les fédérations professionnelles.

    Par exemple : Utilisez les services de PĂ´le emploi pour trouver des candidats

    Choisir votre candidat

    Le choix du candidat est important, pour vous accompagner, des services ont été mis en place, par exemple :

    Par ailleurs, le diplôme ou l'expérience professionnelle ne sont pas toujours les critères les plus pertinents pour recruter.
    La méthode de recrutement par simulation (MRS) s'appuie par exemple sur les habiletés nécessaires pour occuper un poste de travail.

    Diversifier vos recrutements : des profils variés peuvent constituer une richesse pour votre entreprise.

    Des aides et/ou des accompagnements sont proposés si vous souhaitez diversifier vos recrutements :
    une aide financière peut être allouée à l'employeur qui a déposé une offre d'emploi auprès de Pôle emploi (dans des secteurs en déficit de candidatures où de nombreuses offres d'emploi ne sont pas pourvues) pour former un salarié avant son embauche (Préparation opérationnelle à l'emploi ou aide de formation préalable au recrutement). L'employeur s'engage à embaucher le demandeur d'emploi à l'issue de la formation.

    Pour en savoir + sur les aides Ă  la formation en cas d'embauche de demandeurs d'emploi.

    Trouver des compétences grâce à un groupement d'employeurs

    Si vous n'avez pas les moyens de recruter seul un salarié et à temps plein, vous pouvez rejoindre ou constituer avec d'autres un groupement d'employeurs.
    Le groupement d'employeurs permet à ses membres de recruter un ou plusieurs salariés qui sont mis à disposition des entreprises membres. Cela peut également vous permettre de recevoir un conseil et/ou un appui en matière de ressources humaines.

    Chaque entreprise membre partage et supporte les coûts liés aux frais salariaux. Les frais de gestion RH sont ainsi mutualisés et donc réduits au minimum pour chaque membre.

    Pour bénéficier d'un conseil et d'un accompagnement RH sur la création d'un groupement d'employeurs vous pouvez recourir à une prestation de « conseil en ressources humaines » cofinancée par l'État.

    Pour en savoir + sur la prestation de conseil en ressources humaines pour les TPE-PME.

    Les aides financières mobilisables dans le cadre de votre recrutement

    Outre le coût de l'embauche dont vous pouvez estimer le montant à partir d'outils consultables en ligne et gratuits (pour en savoir + ), vous pouvez être éligibles à des aides financières directement mobilisables.

    L'aide à l'embauche d'un premier salarié

    ● Pour toute TPE qui embauche son premier salarié ;
    ● Pour tout contrat de travail qui démarre entre le 9 juin 2015 et le 31 décembre 2016 ;
    ● Une aide d'un montant maximum de 4000 € sur 2 ans pour un salarié.

    Principal avantage : cette aide est cumulable avec la plupart des exonérations de charges et aides qui vous sont offertes

    Téléchargez directement le formulaire de demande d'aide et retrouver toutes les informations utiles en cliquant ici.

    L'aide Ă  l'embauche TPE-PME

    ● Pour toute TPE PME de moins de 250 salariés qui embauche ;
    ● En contrat de travail en CDI ou CDD de plus de 6 mois qui démarre entre le 18 janvier 2016 et le 31 décembre 2016, avec une rémunération comprise entre 1 et 1.3 SMIC
    ● Une aide d'un montant maximum de 4000€ sur 2 ans pour un salarié.

    Pour en savoir +, consultez le dossier "Embauche PME".

    L'aide TPE jeunes apprentis

    Vous envisagez de recourir à un apprenti, sachez que vous pouvez bénéficier d'une aide financière :

    â—Ź Pour toute TPE qui embauche un apprenti ;
    ● Pour tout contrat d'apprentissage signé à compter du 1er juin 2015, d'un jeune de moins de 18 ans à la date de la conclusion du contrat ;
    ● Une aide d'un montant maximum de 4400€ sur 12 mois.

    Retrouvez toutes les conditions et le formulaire de demande d'aide en cliquant ici.

    Pour en savoir plus sur les autres dispositifs d'aides au recrutement et sur les principales exonérations de charges, consultez cette fiche.

    L'Agence France Entrepreneur propose également un tableau récapitulatif des aides. Pour le consulter, cliquer ici.

  • 12:20

    Franchir le cap du premier recrutement

     » ‎ Travailler Mieux
  • 12:20

    Évaluer le coût d'une embauche

     » ‎ Travailler Mieux