Retour

Adapter les conditions de travail

L’amélioration des conditions de travail constitue un élément important pour l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi.

Les aides techniques et individuelles

Le CHU de Rouen s’engage depuis de nombreuses années dans une démarche visant à garantir à l’ensemble de ses agents les meilleures conditions de travail possibles. Dans ce cadre, les agents reconnus en situation de handicap peuvent bénéficier d’aides individuelles adaptées à leurs besoins.

Les acteurs concernés

Les aménagements des postes de travail au profit d’agents reconnus en situation de handicap (RQTH) sont gérés au fur et à mesure des demandes par l’ensemble des acteurs concernés :

  • Médecine du travail
  • Ergonome
  • Correspondante handicap-maintien dans l’emploi

 

Camille Coutaut, ergonome

« En tant qu’ergonome ma mission est d’accompagner les personnes en difficulté à leur poste de travail par le biais d’un aménagement adapté. Celui-ci peut se faire sur un plan organisationnel, humain ou matériel. Je rencontre l’agent une première fois pour identifier ses besoins, nous nous revoyons ensuite à plusieurs reprises pour faire le point sur les essais de matériel par exemple ou sur de nouvelles organisations de l’espace de travail ou des tâches que la personne aura testées. L’important est que l’aménagement de l’ensemble du poste corresponde vraiment aux besoins de chacun. Il n’y a pas d’aménagement standard »

Emmanuel Hardy, kinésithérapeute

« Après un début de carrière industrielle et suite à une pathologie oculaire, j’ai fait à 40 ans une reconversion professionnelle. Aujourd’hui, je suis kinésithérapeute/ostéopathe en pédiatrie au CHU de Rouen.
Dans mon activité auprès des patients, j’ai bénéficié de l’aide de la médecine du travail pour évaluer les besoins de compensation de mon handicap visuel. Cette étude ergonomique s’est concrétisée par la mise en place d’écran adapté, de logiciel d’agrandissement et de loupes portatives.
Cet accompagnement me permet aujourd’hui d’accéder et de renseigner les logiciels patients, de pouvoir exploiter les données visuelles communes à tout professionnel soignant (comptes rendus, radios, données médicales…) et aussi de pouvoir accéder aux diverses formations proposées dans mon domaine professionnel.
Cette aide au handicap me permet aujourd’hui d’exercer mon métier avec un maximum d’autonomie dans mes pratiques, avec un confort visuel optimisé et une compensation aux incapacités dues à ma pathologie. »

© CHU de Rouen - Tous droits réservés