Une plateforme Internet pour les malades d’Alzheimer et leurs aidants

Les équipes du service de médecine interne-gériatrie de Saint-Julien et de gériatrie de Oissel, associées au pôle de gériatrie du CHI Elbeuf-Louviers, participent à un projet Européen financé dans le cadre Horizon 2020.

Dans le but d’aider les pays européens à être compétitifs sur le marché mondial, l’Union Européenne finance des projets de recherche interdisciplinaires et innovants, susceptibles de répondre aux défis économiques et sociaux. Ce projet est doté de 4 Millions d’Euros dont 690 k€ pour le CHU et le CHI.

Ce projet consiste à développer une plateforme digitale intelligente pour soutenir les patients atteints de maladie d’Alzheimer et leurs aidants.

L’Université Polytechnique de Catalogne est le coordonnateur du projet. Le CHU de Rouen aura pour partenaires une start-up informatique de Barcelone (Mobiles Dynamics) qui est à l’origine du projet, la Fondation Universitaire de Bages en Espagne, l’Université de Hull au Royaume Uni , Q-PLAN International LTD et le Centre de Recherche et Technologie en Grèce, la Cooperative Sociale de Marche en Italie. Ces partenaires sont issus de différents horizons comme le milieu de l’Intelligence Artificielle, les nouvelles technologies, le domaine de la santé et des sciences sociales et vont travailler ensemble pendant 3 ans pour développer cette plateforme et la tester auprès de 600 couples aidés/aidants.

La maladie d’Alzheimer touche 850 000 personnes en France. La prise en charge d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée est souvent difficile pour les familles, entraîne un remaniement profond des familles et est source d’épuisement pour les aidants. Les aidants ont eux-aussi besoin d’être aidés. Ils souffrent fréquemment de troubles psychologiques (anxiété, dépression, troubles du sommeil), et présentent plus fréquemment que la population générale des problèmes cardio-vasculaires, infectieux, oncologiques et nutritionnels…

L’objectif de cette plateforme est d’apporter aux aidants, tout au long de l’évolution de la maladie de leurs proche, un soutien sous différentes formes : 1- apport d’informations et formation en e-learning des aidants adaptés aux symptômes présentés et au stade de la maladie, 2- dépister les troubles psycho-comportementaux des patients et le burn-out de l’aidant, 3- accès à un réseau social spécifique dans le but de permettre aux aidants de rompre leur isolement par le partage d’expériences.

Les médecins pourront accéder à certaines données de cette plateforme et pourront mieux suivre leurs patients et mieux conseiller leurs aidants.

Le développement de cette plateforme prendra 15 mois avant de pouvoir l’évaluer auprès de couples aidants/aidés en France, au Royaume Uni, en Espagne et en Italie.

A lire aussi...

Le 5 avril 2018, le président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, s’est rendu...
Avis d’experts, au programme du mois d’avril 2018 : Sommeil : mieux vivre pour...
Trois jours pour se préparer au pire grâce au damage control Médecins, infirmiers, pompiers...