Retour

La transplantation rénale

Votre parcours de pré-greffe rénale au CHU de Rouen

Aujourd’hui vos reins ne fonctionnent plus, ou très mal. Vous êtes traités par dialyse, ou le serez prochainement, en attendant une transplantation rénale. Nous allons vous montrer, à travers le témoignage de patients ayant bénéficié d’une greffe rénale, les différentes étapes qui vont vous conduire de votre situation d’aujourd’hui, à celle d’une personne vivant avec un organe transplanté.

Témoignages de patients

Regardez les témoignages vidéos de 8 patients greffés rénaux en cliquant sur chaque image 🎬

Témoignage de patients greffés rénaux : ChristopheChristophe a bénéficié d’une greffe pré-emptive, c’est-à-dire sans passer par la dialyse, grâce au don de rein de sa femme.
Témoignage de patients greffés rénaux : Daniel A.Daniel a bénéficié d’une greffe pré-emptive, c’est-à-dire sans passer par la dialyse. Sa première greffe, provenant d’un rein de sa femme s’est soldée par un échec. Il est alors dialysé jusqu’à sa seconde transplantation, provenant d’un donneur décédé.
Témoignage de patients greffés rénaux : Daniel M.Daniel a été dialysé plusieurs années, avec une contre-indication temporaire pendant plus d’un an. Il bénéficie d’une greffe provenant d’un donneur décédé en 2019.

 

Témoignage de patients greffés rénaux : GaoussouGaoussou a pratiqué l’hémodialyse à domicile durant 10 ans. En 2017, il bénéficie d’une greffe de rein provenant d’un donneur décédé.
Témoignage de patients greffés rénaux : JacquelineJacqueline a vécu 12 ans avec un rein provenant d’un donneur décédé. Puis, le greffon cessant de fonctionner, une nouvelle transplantation a été envisagée. Son mari, André, lui a fait don d’un rein.
Témoignage de patients greffés rénaux : KaraKara a été dialysée 4 ans avant de bénéficier d’une greffe provenant d’un donneur décédé.
Témoignage de patients greffés rénaux : Marie-AnnickLa première greffe de Marie-Annick s’est soldée par un échec. Elle a été dialysée 6 ans avant d’être appelée pour une seconde greffe, soumise à un traitement d’immuno-absorption.
Témoignage de patients greffés rénaux : SandrineGrâce au rein de son père, Sandrine fonde une famille et donne naissance à des jumeaux. 13 ans après cette première greffe, le greffon cesse de fonctionner. Elle bénéficie d’une dialyse péritonéale dans l’attente d’une nouvelle transplantation. En 2020, son mari lui fait don d’un rein.

La transplantation rénale au CHU de Rouen : des chiffres 2019 encourageants

En 2019, le CHU passe la barre symbolique des 100 transplantations rénales grâce à la progression du nombre de donneurs vivants : l’objectif national de 20% est dépassé. Mais il reste plus de 400 patients en liste d’attente de rein à Rouen, aussi le développement du prélèvement garde-t-il toute son importance.

Les bons résultats de la greffe rénale sont liés à l’implication de toutes les équipes du CHU (médico-chirurgicale, plateau technique radiologique et biologique…) et au dynamisme des IDE coordonnatrices de greffe de néphrologie (gestion du pré-greffe du donneur vivant).

Qu’est-ce que la transplantation rénale ?

La greffe de rein, lorsqu’elle est possible, est le traitement de choix de l’insuffisance rénale terminale. Le rein greffé permet le plus souvent d’assurer normalement toutes les fonctions du rein. Cette méthode est privilégiée aujourd’hui car elle améliore l’espérance et la qualité de vie du patient.

Au CHU de Rouen, tous les types de donneurs de rein sont proposés :

  • Donneur vivant
  • Donneur en mort encéphalique
  • Donneur après arrêt circulatoire (maastricht 3)
  • Donneur après arrêt cardiaque (maastricht 2)

Qui peut recevoir un rein ?

La greffe rénale est possible pour toute personne souffrant d’insuffisance rénale sévère qui ne présente pas de contre-indication au traitement immunosuppresseur ou pour qui les risques liés à l’opération ne sont pas excessifs (risques cardiovasculaires).

Il existe maintenant la possibilité de réaliser des transplantations rénales chez des patients ayant déjà eu des interventions chirurgicales multiples et/ou complexes de l’appareil urinaire et des vaisseaux sous réserve bien sur de la consultation avec le chirurgien transplanteur.

Quel est le parcours pour être inscrit sur la liste de transplantation ?

Pour recevoir un greffon d’un donneur décédé ou vivant, le patient doit être inscrit par son médecin transplanteur sur la liste nationale d’attente gérée par l’Agence de la biomédecine. Il recevra une lettre de confirmation de son inscription. Dans le cas d’une greffe à partir de donneur vivant, la date de l’opération chirurgicale peut être programmée à l’avance et la durée d’attente de dialyse raccourcie, voire annulée.

Quand être inscrit sur liste d’attente de transplantation ?

L’idéal est d’être inscrit avant même le début de la dialyse. La rencontre avec l’équipe de greffe doit se faire idéalement quand les reins ne fonctionnent plus qu’à 20% et que la transplantation peut être envisagée dès qu’ils ne fonctionnent plus qu’à 15%.

Existe-t-il une limite d’âge ?

Les receveurs sont fréquemment inscrits après 70 ans après étude de leur dossier. A noter que des greffes au-delà de 80 ans ont déjà été réalisées.

Infographie du parcours de pré-greffe rénale

Quelques chiffres

102 greffes de reins en 2019
22 à partir de donneurs vivants
6 à partir de donneurs décédés après arrêt circulatoire maastricht 3

© CHU de Rouen - Tous droits réservés