Histoire de jardins dans le pôle EHPAD-USLD

Un jardin thérapeutique à Boucicaut

Le pavillon Béthel, de l’hôpital de Boucicaut à Mont-Saint-Aignan, dispose d’un jardin thérapeutique clos, ouvert aux résidents et aux familles. Lors des belles périodes ensoleillées, les résidents s’y promènent ou y prennent le goûter. Les résidents d’Arcadie et de Bethel, avec le concours de Marie Alice, ergothérapeute et de Nadine, animatrice, ont pu planter des herbes aromatiques en attendant de pouvoir cultiver tomates, fraises et salades.

L’objectif premier du jardin thérapeutique est de permettre aux résidents de reprendre une activité déjà pratiquée à leur domicile ou dans leur vie professionnelle. L’utilisation de bacs à hauteur variée permet à chacun de s’inscrire dans ce loisir quelque soit son autonomie. Chacun d’entre eux peut ensuite déguster lors de repas, notamment des barbecues prévus l’été, le fruit de leur travail. Il leur appartiendra de continuer à désherber, arroser et entretenir le jardin.

Un jardin zen à Oissel

Un nouvel espace, créé par un paysagiste, a vu le jour l’été dernier à l’unité d’hébergement renforcé de l’hôpital de Oissel. Destiné aux résidents, ce jardin zen est un patio à ciel ouvert, à l’intérieur de l’unité de soins.

C’est un lieu ouvert dans la journée où les patients sont apaisés et stimulés. Différentes essences de fleurs qui changent au gré de saisons, des carillons, une fontaine à eau : tout est prévu pour faire appel au sens du patient et favoriser son bien-être. Ce projet est particulièrement apprécié par les familles qui disposent de bancs afin de passer du temps au jardin, « comme à la maison ».

Le jardin zen est aussi utilisé par les soignants pour des activités de chant ou de danse. Pour ces patients qui présentent des troubles du comportement, les mesures non médicamenteuses sont un moyen thérapeutique pour permettre un quotidien et une vie relationnelle de qualité.

Le jardin des « 4 Saisons » à Saint-Julien

Dés l’arrivée sur le pavillon « 4 Saisons », le regard se porte sur le jardin sécurisé et agrémenté. Il suffit de franchir une porte vitrée pour se retrouver dans un patio bordé de plantes, de rosiers  et autres fleurs variées selon les mois de l’année. Une jardinière haute permet aux résidents de retrouver le plaisir de jardiner et de récolter avec fierté quelques fruits et légumes : fraises, tomates.  Un emplacement ensoleillé est destiné aux framboisiers.

Aux beaux jours, les résidents de l’EHPAD ou de l’unité Giverny (USLD) peuvent s’installer sous la gloriette ou sur un banc à l’ombre des trois palmiers  accompagnés de leurs proches. Certains préfèreront être seuls avec pour toute compagnie un livre, d’autres choisiront de se prélasser au soleil. Enfin, quelques tours de jardin permettent à certains résidents d’entretenir  leur forme physique. Afin de développer la fréquentation de cet espace extérieur, quelques aménagements supplémentaires sont prévus : une table et des chaises de jardin,  des bancs et aussi des jeux pour enfants. Situé au cœur du pavillon, les résidents peuvent le contempler par la fenêtre de leur chambre au rythme des  » 4 saisons ».

A lire aussi...

L’ensemble des équipes du CHU de Rouen se mobilise fortement pour prendre en charge...
Aurélie, 33 ans, a donné ses ovocytes.
Participez à une étude sur le bénéfice d’un traitement ralentissant la fréquence cardiaque.