18
Nov
24
Nov

Antimicrobiens : à utiliser avec prudence

Semaine mondiale du bon usage des antimicrobiens

Du 18 au 24 novembre se déroule la semaine mondiale pour le bon usage des antimicrobiens ainsi que la journée européenne d’information sur les antibiotiques.

Le slogan retenu – « Antimicrobiens : à utiliser avec prudence » – souligne combien tous les antimicrobiens, et pas seulement les antibiotiques (dont les antifongiques et les antiviraux), sont une ressource fragile. Leur mauvais usage chez l’homme mais aussi chez l’animal génère des résistances très problématiques.

Une consommation française des antimicrobiens supérieure à la moyenne européenne

Pour les antibiotiques, l’année 2020 a été marquée en maints pays par une nette baisse de leur usage, effet indirect de la pandémie à travers l’application des mesures barrière et aussi parfois un moindre recours à certains soins. Cependant, les consommations françaises restent bien supérieures à la moyenne européenne, soulignant la marge de progrès qui demeure, pour savoir s’en tenir seulement à des traitements pleinement appropriés.

Les autres antimicrobiens, tels les antiviraux ciblant le VIH/SIDA, imposent de même un usage des mieux raisonné, faute de quoi des résistances émergent, compromettant l’efficacité non seulement chez le patient traité, mais dans la population en cas de transmission.

Les équipes du CHU mobilisées pour le bon usage des antimicrobiens

Dans cette lutte du quotidien pour le bon usage des anti-infectieux, les équipes du CHU se mobilisent, en multi-professionnel, aussi bien au laboratoire pour l’analyse des souches, qu’en clinique pour la conduite des traitements, arrêtés en concertation multidisciplinaire chaque fois que nécessaire, au bénéfice des patients hospitalisés comme de ceux reçus en consultation.

Le CHU de Rouen contribue aussi fortement à NormAntibio, centre régional en antibiothérapie, apportant notamment des conseils à tous les confrères de ville le souhaitant, ainsi qu’à ceux des établissements de santé ne disposant pas encore d’infectiologue référent.

Les équipes rouennaises portent également de longue date une équipe de recherche universitaire, désormais au format normand et « santé globale », agrégeant microbiologistes, cliniciens et vétérinaires, rassemblés sur la thématique de la dynamique microbienne des infections urinaires et respiratoires, venant tout juste d’être labellisée INSERM.

Conjoncturellement, le CHU est enfin très engagé dans le combat contre la pandémie COVID, laquelle illustre à la caricature combien il vaut mieux prévenir que guérir. Alors que l’incidence réaugmente de façon préoccupante, chacun en retard sur son calendrier vaccinal, et notamment sur le rappel à 6 mois pour toutes les personnes fragiles et tous les métiers de santé, est invité à ce geste qui procède aussi au bon usage des antimicrobiens.

Les antibiotiques, c’est pas automatique !

4 idées reçues sur les antibiotiques

Les réservations en ligne ne sont pas disponibles pour cet événement.