Cardiologie : les 17 ans du TAVI

Les 17 ans du TAVI : une innovation Rouennaise du Pr Alain Cribier

Il y a 17 ans, le Pr Cribier a développé le TAVI, invention majeure dans le monde de la cardiologie. Le 5 juin dernier il est revenu, lors d’une conférence, sur l’histoire de cette invention ainsi que sur son évolution, qui aujourd’hui est reprise et enseignée aux chirurgiens dans le monde entier.

Le rétrécissement aortique calcifié touche près de 4% des sujets de plus de 65 ans et 13% des sujets de plus de 75 ans. La valve, se situant à la sortie du cœur entre le ventricule gauche et l’aorte ne peut s’ouvrir correctement en raison des dépôts de calcaire, entravant le passage du sang vers l’aorte.

L’opération afin de traiter les patients était une opération lourde. La valve était remplacée par une valve artificielle qui nécessitait une ouverture du thorax et une circulation extracorporelle permettant d’arrêter le cœur pendant l’intervention. Cette opération offrait de bons résultats mais malheureusement, un tiers des patients ne pouvaient pas en bénéficier à cause de leur état trop fragile.

La recherche de solutions

Face à cet important nombre, en 1985 le Pr Alain Cribier développe une première technique : la dilatation valvulaire aortique par ballonnet. Or, cette technique reste associée à un nombre de récidive élevé. Avec son équipe, il va donc décider de compléter la dilatation en implantant un stent. C’est en 1993 qu’il fera des tests post mortem sur des patients décédés de rétrécissement aortique. Cette implantation permettait de maintenir la valve ouverte de façon satisfaisante.

Lors de sa demande de financement dans le monde entier, le projet était décrit comme étant « le projet le plus stupide jamais proposé ». N’arrivant pas à obtenir de financements, c’est ainsi qu’il décide en 1999 de créer une startup avec deux ingénieurs aux USA. C’est en Israël, en 2000, que les premiers prototypes ont vu le jour. Puis, le 16 avril 2002, la première implantation chez l’homme a été faite au CHU à Rouen après qu’une centaine d’implantations valvulaires ont été réalisés sur des brebis.

Réalisée sous anesthésie locale, cette opération a suscité un enthousiasme considérable dans le milieu médical. En 2004, la start-up PVT est acquise par la compagnie Edwards Lifesciences, la plus expérimentée au monde dans le développement des bioprothèses. Des progrès technologiques très importants sont réalisés permettant notamment une “mise en place” beaucoup plus simple de la valve.

Et aujourd’hui

Aujourd’hui, 40 000 patients ont été implantés dans le monde avec 95% de succès d’implantation de la valve.

Cette technique, habituellement consacrée aux cas les plus graves, les indications tentent à s’étendre à des patients à moindre risque.

17 ans après la première implantation, valvulaire aortique, cette innovation thérapeutique française majeure fait partie de l’usage de l’arsenal thérapeutique usuel de cette affection valvulaire particulièrement fréquente.

A lire aussi...

L’équipe du service de cardiologie fête les 15 ans de la 1re implantation au...
Vendredi 15 novembre vers 19 heures, le CHU de Rouen a fait l’objet d’une...
Que pensez-vous de l’accueil et de l’accessibilité de nos hôpitaux ?