Retour

Pathologies mammaires : du dépistage au diagnostic

Le cancer du sein est la tumeur maligne la plus fréquente de la femme. Plus le diagnostic est précoce, plus le pronostic est bon avec les traitements disponibles. Dans ce contexte, le dépistage radiologique et clinique régulier permet d’éviter une prise en charge tardive.

Nos experts

Écoutez nos expertes dans l’émission « Les experts »

FranceBleu-Normandie Podcast de l’émision Les Experts de France Bleu Normandie (100.1), du mardi 3 octobre 2017

Nos experts vous répondent

[Question] Bonjour, Je suis une jeune femme de 26 ans et je ressens depuis quelques temps des grosseurs (boules) dans mon sein. Je ne parviens pas a prendre de rendez-vous gynécologique car souvent délais très long. Serait-il possible de faire une mammographie à la maison des seins sans ordonnance. Merci de votre écoute
[Réponse] Bonjour, Dans ce contexte de douleurs mammaires, le mieux est d’être avant toute chose examinée en consultation et en fonction, des examens peuvent être prescrits. Dans votre cas, oui nous pouvons vous recevoir à la maison du sein (nous traitons les pathologies malignes mais aussi bénignes du sein) et une échographie mammaire serait plus adaptée a mon sens. Cordialement

[Question] Bonjour, Je souhaiterais savoir si après une sleeve, et donc une grande perte de poids et de poitrine, la chaîne ganglionnaire devient plus apparente, palpable, de façon bilatérale, traversant chaque sein ? Merci. Cordialement.
[Réponse] Bonjour, En effet, s’il y a une grande perte de poids, nous pouvons mieux palper les aires ganglionnaires notamment au niveau du sein et de l’aisselle. Les ganglions sont entourés de graisse et donc si cette dernière est dissimulée, ils sont mieux palpés. Cordialement

[Question] Bonjour, Je me permets de vous contacter afin d’être bien conseillée. J’ai effectué une mammographie en septembre 2014 à la demande de mon gynécologue. Lors de la consultation (que j’ai faite au CHU) on m’avait précisé qu’il fallait à partir de cette fois effectuer une mammo tout les 2 ans. En 2016, j’ai donc demandé à mon médecin traitant de me fournir une ordonnance pour que je puisse prendre RDV. Elle a refusé. Ma question est donc est-ce qu’elle a eu raison de refuser sachant que ma mère a eu un cancer de stade 2 en 2014. Que j’ai une cousine de moins de 60 ans qui est décédée en 2015 des suites de son cancer du sein, et que j’ai des problèmes gynécologiques : on m’a retiré l’utérus à causes de nombreux fibromes en 2016. Actuellement je n ai plus de gynéco puisqu’elle est a partie à la retraite. Je vous remercie des informations et conseilles que vous allez m’apporter. Cordialement
[Réponse] Bonjour, Je ne sais pas quel est votre âge. Actuellement, les recommandations sont de réaliser un dépistage tous les 2 ans a partir de 50 ans, sauf s’il y a eu un cancer du sein plus jeune dans la famille. Dans ce cas, il faut commencer 5 ans avant l’age de la personne la plus jeune et ce tous les deux ans. Si vous avez 50 ans ou plus, avez-vous été contactée par l’association EMMA qui est l’organisme qui s’occupe du dépistage en Normandie ? Par ailleurs, un suivi annuel est recommandé sur le plan gynécologique même s’il est difficile d’avoir des rendez-vous. Cordialement

[Question] Bonjour, Voilà j’ai 20 ans et je souffre d’une ptose mammaire qui est survenue suite à une grosse perte de poids due à une maladie que j’ai eu pendant mon adolescence. Et j’aurais voulu savoir quels étaient vos tarifs pour une opération de ce type avec également une injection de graisse pour retrouver un volume par la suite ? Cordialement
[Réponse]
Bonjour, Le cure de ptose est de 2 500 euros et l’injection de graisse en ambulatoire est de 1 900 euros dans le cadre de la chirurgie plastique. Ce sont les tarifs du CHU (gynécologie et surtout chirurgie plastique). Cordialement

[Question] Bonjour j ai passé une mammo et écho puis découverte de nodules un au sein droit un au sein gauche. J ai ensuite eu une cytologie et une biopsie sur les deux seins. La cystologie est négative j attends le résultat de la biopsie celle ci peut elle être positive? Merci de votre réponse je stresse un peu en attendant le résultat
[Réponse] Bonjour, Je ne sais pas quelle est votre age mais la présence de nodules de manière bilatérale se retrouve plutôt dans les pathologies bénignes. Malheureusement, malgré une cytologie négative, il faut attendre les résultats de la biopsie. En effet, la cytologie n’a de valeur que si elle est « positive » (c’est-à-dire avec des cellules cancéreuses). Si elle est négative, cela n’élimine pas le cancer. C’est donc la biopsie qui est indispensable dans ce contexte. Normalement, les résultats sont disponibles en une semaine donc j’espère que votre attente ne sera pas trop longue même si je vois plutôt des facteurs rassurants dans ce que vous me dites (bilatéralité, cytologie possible donc a priori, il y avait une part liquidienne a votre nodule, des kystes ?). Cordialement

[Question] La Maison du sein est une entité à part entière. Est-ce que cela signifie que tous les examens et interventions chirurgicales sont pratiqués dans les locaux du pavillon mère-enfant ?
[Réponse] La Maison du sein est une organisation multidisciplinaire à part entière mais avec plusieurs services concernés. Dans ce contexte, l’équipement de radiologie ne peut être déplacé. C’est pour cela que les consultations initiales sont en gynécologie, les bilans radiologiques ainsi que les biopsies se font en radiologie. Concernant les interventions chirurgicales, elles se déroulent en gynécologie.

[Question] Vous proposez une prise en charge en une journée pour établir un diagnostic. Quel est le délai pour obtenir un rendez-vous ?
[Réponse]
Globalement, le délai est d’une semaine a quinze jours pour avoir un rendez-vous.

[Question] Le CHU est-il doté d’un appareil de mammographie dernière génération qui permet un examen moins douloureux ?
[Réponse]
Ce qui est douloureux est la compression du sein concernant la mammographie quel que soit la génération. Si vous voulez parler de la tomosynthèse, un appareil est en cours d’acquisition.

[Question] Est-ce que des internes assurent des consultations de suivi ou de diagnostic ?
[Réponse]
Il arrive que des internes suivent des consultations avec nous mais ils ne sont jamais seuls.

[Question] Quel est l’établissement qui assure la prise en charge post-chirurgie (chimiothérapie, rayon…) ? Et s’il s’agit de Becquerel, quelle est la plus-value apportée par le CHU par rapport à une prise en charge globale du CLCC ?
[Réponse]
Cela dépend du domicile et du désir des patientes. Il n’y a pas de chimiothérapie et de radiothérapie réalisées au CHU. Sur l’agglomération rouennaise, les options sont Becquerel ou le privé comme Saint-Hilaire notamment. Les prises en charges peuvent aussi se faire sur Évreux ou Le Havre si cela est plus simple pour les patientes en terme de trajets.
Concernant votre deuxième question, d’un point de vue strictement gynécologique et chirurgical concernant le cancer du sein, il n’y a pas de plus-value connaissant mes collègues de Becquerel et les côtoyant régulièrement. Nous travaillons conjointement : nous avons une réunion de concertation pluridisciplinaire commune. Néanmoins, j’ai pu constater que nous faisions un suivi plus long qu’eux car nous réalisons aussi le suivi dit « standard » en gynécologie. De plus, à la Maison du sein, nous prenons aussi en charge des patientes présentant des pathologies bénignes du sein contrairement à Becquerel.

[Question] Quelle est la démarche à effectuer pour obtenir un second avis auprès du CHU ? Et à l’inverse si le diagnostic est fait au CHU, est-il possible d’obtenir un second avis auprès d’un autre établissement ?
[Réponse]
Il suffit d’appeler le secrétariat de gynécologie pour prendre rendez-vous à la Maison du sein (Tél. : 02 32 88 87 54).
Par ailleurs, chaque patiente est libre de consulter pour obtenir un second avis où que ce soit. A mon sens, l’important est qu’il y ait une prise en charge en cas de cancer du sein où qu’elle soit réalisée. Pour cela, il faut aussi une adhésion des patientes au projet thérapeutique et une relation de confiance avec les médecins les prenant en charge.

[Question] Il n’y a pas de psychologue ou de psychiatre dans la liste des professionnels. C’est un choix délibéré ?
[Réponse]
Il y a bien une psychologue ainsi que des psychiatres dans le service de gynécologie. Ils sont dédiés à la fois à la gynécologie (dont les cancers) et à l’obstétrique. Il y a donc un oubli dans la liste des professionnels.

[Question] Est-ce que des tests génétiques sont proposés aux patientes après un diagnostic de cancer ?
[Réponse]
L’indication de tests génétiques est discutée pour chaque patiente en réunion de concertation pluridisciplinaire en fonction de critères précis (âge, antécédents familiaux, type de tumeur).

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

© CHU de Rouen - Tous droits réservés - Version 20161019

Pathologies mammaires : du dépistage au diagnostic - CHU de Rouen