Retour

Aides et traitements à l’arrêt du tabac

Les différents aides et traitements pour vous aider à cesser de fumer

L’évaluation de la motivation et de la détermination à l’arrêt du tabac pendant la consultation permet d’instaurer le mode de prise en charge et les éventuels traitements.

Au moment du choix de la prescription, l’intérêt des différents traitements et leur mode d’action vous sont expliqués.

Si les traitements sont particulièrement efficaces sur la dépendance physique et le besoin de fumer, ils n’empêchent pas toujours l’envie de fumer liée à un comportement existant depuis de nombreuses années. Tout au long du suivi ces différents aspects sont abordés.

Le rythme du patient est toujours respecté tout en sachant qu’un arrêt à terme est le seul objectif à envisager pour un bienfait pour la santé.
Cette direction vers le “zéro tabac fumé” peut se faire en commençant par une réduction accompagnée ou d’emblée par un objectif d’arrêt « rapide ».

Les rendez-vous de suivi sont importants pour que la démarche s’inscrive dans la durée et que vous deveniez un ex-fumeur.

Les substituts nicotiniques

Les timbres ou les substituts oraux doivent être prescrits à dose efficaces et utilisés de manière suffisamment prolongée. Le dosage est adapté non pas avec le nombre de cigarettes mais en fonction de la dépendance et de l’intensité de l’inhalation.

Le seul objectif est le confort du patient en cours de sevrage

La varénicline

Sous forme de comprimés ce médicament est donné sur prescription médicale uniquement. Il vise à bloquer les récepteurs nicotiniques cérébraux.

La vape

L’intérêt de cet outil est évalué avec le patient. La vape peut être une aide intéressante, qu’on tentera de limiter si possible dans le temps.

Ces différents aides ou traitements sont évalués et adaptés lors des rendez-vous de suivi.
Les traitements sont diminués et ensuite arrêtés quand le sevrage se passe bien et seulement si les risques de reprise sont mineurs

L’hypnose

L’un des deux médecins tabacologues est formé à l’hypnose médicale et à la méditation de pleine conscience.

Ces deux accompagnements peuvent être proposés dans le cadre du sevrage tabagique à la suite de la première consultation d’évaluation, seuls ou couplés avec un traitement selon le type de dépendance et l’évaluation médicale. Le nombre de séance est variable mais limité.

La consultation avec une psychologue

Si nécessaire pour compléter l’accompagnement des consultations médicales, un suivi par une psychologue spécialisée en tabacologie peut être mis en place.

© CHU de Rouen - Tous droits réservés