Retour

personne âgée dépendante et sexualité

Une consultation dédiée aux personnes âgées dépendantes ou non, ou en institution est proposée avec le Dr BESTAUX, à l’hôpital d’Oissel.

Plus d’information au 02 32 88 65 19

Projet autour de la tendresse et de la sensorialité à l’hôpital d’Oissel

par la Compagnie La Magouille – Théâtre et Marionnette
Les artistes Solène Briquet et Cécile Lemaitre vont à la rencontre des patients au sein de l’USLD et de l’UHR. Elles glanent des informations ça et là, celles que chacun et chacune veulent bien leur confier. Ces histoires et remarques les nourrissent pour leurs interventions mais aussi pour leur art pour essayer d’être là, d’apporter leur pierre à l’édifice et notamment celui du bien-être.

Elles ont également déambulé dans les couloirs avec la marionnette du spectacle, un personnage enfant de 5 ans environ, taille réelle, qui répond au nom de « Blanc comme Neige ». Il est inuit et vit habituellement au Pôle Nord. Il est habillé de peaux de bêtes en fourrures toutes douces. Il mange du poisson cru, n’a pas le droit de manger de chocolat.
Blanc comme Neige déambule donc dans les couloirs, et rend visite aux patients, il discute avec les conjoints, rit avec les familles en visite. Blanc comme Neige aime aussi passer un moment avec les membres du personnel quels qu’ils/elles soient. Il est dynamique, joyeux, un peu insolent parfois mais jamais méchant. Il ose des choses, il court dans les couloirs, monte sur les tables, saute sur les lits, rigole, et fait la discussion, même en anglais, ou encore fait la course avec ceux qui veulent dans les fauteuils. Quand il va trop loin, ses compères marionnettistes interviennent et le gronde un peu.
Il aime tout le monde et surtout, il fait des câlins parfois énormes, qui durent jusqu’à 15 minutes, des bisous, des caresses, chante des chansons parfois au creux de l’oreille. Quand c’est nécessaire il devient copain avec untel et se transforme un peu plus en ado.

Certains voudraient qu’il reste avec eux toute la nuit, d’autres jouent à lui donner des coups, certain lui chuchotent à l’oreille des secrets, ou mènent avec lui un dialogue de sourds, ou parle en une langue inventée.

Il y a aussi un petit homme, Danny qui ravie le cœur de certaines dames par son côté grand séducteur, nous prévoyons de relire Casanova et Dom Juan. Certaines s’ouvrent à lui quand elles ne réagissent pas à la marionnette de l’enfant, voire l’embrassent un peu timidement, alors il leur dit des mots doux, leur fait des compliments, et leur baise la main, ou les chatouille dans le cou.

© CHU de Rouen - Tous droits réservés