Retour

CONTRE ORCUS

 LA FABRIQUE DE PATRIMOINES EN NORMANDIE (Ethnopôle)

YANN LEBORGNE – Géographe Social

CHRISTOPHE HALAIS- Photographe

CHU DE ROUEN / CHU DE CAEN

Patrimoine Culturel Immatériel (PCI, en bref)

Selon la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée le 17 octobre 2003, le patrimoine culturel immatériel (PCI) – ou patrimoine vivant – est la source principale de notre diversité culturelle et sa continuation une garantie pour une créativité continue et est défini ainsi :
« On entend par patrimoine culturel immatériel les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. Aux fins de la présente Convention, seul sera pris en considération le patrimoine culturel immatériel conforme aux instruments internationaux existants relatifs aux droits de l’homme, ainsi qu’à l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus, et d’un développement durable. »

La Fiche d’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel des CHU

Les transformations sociales contemporaines conduisent à réinterroger l’identité et les valeurs hospitalières. En 2013, sous l’impulsion de sa délégation à la culture, le CHU de Rouen a initié un travail de recherche. Cette démarche a été reconnue par le Ministère et inscrite à l’Inventaire du PCI de la France.

« CONTRE-ORCUS c’est l’idée fondatrice  qui décrit la lutte contre ORCUS, le dieu des enfers dans la mythologie romaine, menée par l’ensemble des soignants et de leurs pratiques contre la douleur et la mort. Un hôpital n’est pas fait que de fonctions et réalités palpables, rationnelles, mesurables et chiffrables. C’est une communauté humaine dotée de puissants registres symboliques et imaginaires, qui les façonnent en tant que territoires de communautés toutes entières tournées vers le soin des Autres. Les savoir-faire et les savoir-être hospitaliers sont empreints de schémas culturels anciens qui se sont transmis, perpétués et recréés en traversant les époques. Ils puisent dans une histoire et des traditions hospitalières. Parfois, on peut aussi y trouver des pratiques qui ramènent à un fond mythologique et des figures connus de l’antiquité. Ont-ils totalement disparus, le dieu de la médecine Asclépios, la déesse de l’hygiène Hygie, ou l’inquiétante divinité de la dévoration Orcus… celle qui a donné son nom aux urgences… ?

Un hôpital est voué à la prise en charge des malades, mais on n’y lutte pas uniquement contre des pathologies. Ce territoire est en effet en guerre contre Orcus. Cet affrontement consiste en la sauvegarde de l’accueil de tous et d’une éthique du soin. Il éprouve l’humanité jusque dans ses limites.

C’est sous cet angle que l’opération d’inventaire du patrimoine culturel immatériel réinterroge les significations profondes des métiers exercés au sein des établissements hospitalo-universitaires. Les récits collectés au cours de l’enquête d’inventaire, les savoir-être et savoir-faire dépeints par les praticiens, montrent alors combien les territoires hospitaliers sont des seuils, tout à la fois bornes et passages, où se révèlent sans cesse éprouvées les limites de l’existence Humaine « .

Y.LEBORGNE

L’exposition

Le travail photographique procède d’un dialogue entre une recherche en science sociale (de géographie culturelle) et une étude photographique, toutes deux poursuivies aujourd’hui dans les CHU de Rouen et de Caen.
La forme iconographique, utilisant à la fois les techniques documentaires  et fictionnelles, traduit les différents axes de l’étude de recherche, fruit d’une collaboration entre le scientifique et l’artiste.
Ensemble, Christophe Halais et Yann Leborgne se sont mis en quête du patrimoine culturel immatériel hospitalier…

Du 15 septembre au 17 Novembre 2017
Porte 10 – Cour d’honneur – Hôpital Charles-Nicolle – 1 rue de Germont – 76000 ROUEN

 

Consulter la fiche d’Inventaire

L’inventaire du patrimoine culturel immatériel de communautés hospitalo-universitaires. Disponible en ligne sur le site du ministère de la culture et de la communication : Inventaire du patrimoine culturel immatériel

 

CONTRE-ORCUS-1-culture

Enregistrer

Enregistrer

© CHU de Rouen - Tous droits réservés - Version 20161019

CONTRE ORCUS - CHU de Rouen