Retour

Don d’organes : pour ou contre, il faut le dire…

Le don d’organes et de tissus par consentement présumé

En France, la loi applique le principe du consentement présumé pour le don d’organes. C’est à dire que nous sommes tous donneurs potentiels d’organes et de tissus sauf si nous nous sommes exprimés contre le don de notre vivant.

Comment refuser ?

  1. Le registre national des refus (RNR)
    Vous pouvez exprimer votre refus en vous enregistrant sur le registre national des refus.                                                 
  2. Document écrit
    Vous pouvez également faire valoir votre refus de prélèvement par écrit daté et signé sur papier libre et confier ce document à un proche. En cas d’impossibilité d’écrire et de signer vous-même ce document, deux témoins pourront attester que le document rédigé par une tierce personne correspond bien à l’expression de votre souhait.
  3. Via un proche
    Vous pouvez communiquer oralement votre opposition à vos proches qui devront en attester auprès de l’équipe médicale. Une retranscription écrite des circonstances de l’expression de ce refus sera réalisé.

Le refus de prélèvement reste révisable et révocable à tout moment.

Obtenez plus de précisions sur le site de l’agence de la biomédecine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

© CHU de Rouen - Tous droits réservés