Retour

La congélation des embryons après fécondation in vitro

Qu’est ce que la préservation de la fertilité par fécondation in vitro (FIV) ?

Cette technique consiste à réaliser une stimulation hormonale afin d’obtenir plusieurs ovocytes, qui sont prélevés dans les ovaires par ponction sous anesthésie locale ou générale. Ces ovocytes sont fécondés au laboratoire avec les spermatozoïdes du conjoint. Des embryons sont obtenus, qui sont alors congelés. Ils seront réimplantés dans l’utérus de la patiente après guérison de la maladie si le projet parental du couple est toujours actuel.

Quelles sont ses chances de grossesse ?

Cette technique a fait les preuves de son efficacité. Les taux de grossesses sont de l’ordre de 25 à 30 % par cycle de décongélation.

A qui s’adresse la préservation de la fertilité par FIV ?

La réalisation d’une FIV avec congélation des embryons obtenus nécessite d’être en âge de procréer, d’être en couple et d’avoir un projet parental (loi de bioéthique de 2004).  Elle nécessite également de disposer du temps nécessaire pour réaliser cette FIV (un mois au moins), ce qui n’est pas possible si le traitement anticancéreux doit être débuté en urgence. Enfin, cette technique ne peut pas être utilisée dans certains cancers (par exemple cancer du sein), qui peuvent être aggravés par le changement hormonal induit par le traitement prescrit pour la FIV.

© CHU de Rouen - Tous droits réservés