* Les méta-termes correspondent à des spécialités biologiques ou médicales concernées par un ou plusieurs mots clés (ou arborescences de mots clés), qualificatifs, ou types de ressources. D'autres termes bénéficient également de cette structure, lorsque leur thématique le justifie, exemple enseignement et éducation. Voir la liste.

Recherche Doc'CISMeF filtrée pour cette spécialité :


Libellé préféré : vénéréologie;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Difficultés d’approvisionnement en benzathine benzylpénicilline - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Difficultes-d-approvisionnement-en-benzathine-benzylpenicilline-Point-d-Information
2018
false
false
false
France
français
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
pénicilline g benzathine
benzathine benzylpénicilline
benzathine benzylpénicilline

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte législatif
vaccination; médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
vaccin antihépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
dépistage systématique
vaccine
hépatite B
vaccins antihépatite A
vaccins combinés

---
N2-ASUPERVISER
Avis et recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST en Guyane et dans les Antilles françaises
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-outre-mer-2018/
Le Directeur général de la santé et la Directrice générale des outre-mer ont saisi le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) le 15 mai 2017 sur les modalités de mise en oeuvre de la stratégie nationale de santé sexuelle (SNSS) en Guyane et aux Antilles s’agissant de l’infection par le VIH, les hépatites virales et les autres infections sexuellement transmissibles (IST).
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Antilles
maladies sexuellement transmissibles
Guyane française
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur la notification formalisée aux partenaires
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-notification-2018/
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont, partout dans le monde, extrêmement fréquentes et parfois graves lorsqu’elles favorisent la survenue de cancers, provoquent des troubles de la fertilité voire menacent la vie des patients qui en sont atteints. Parce qu’elles passent souvent inaperçues avant la survenue de complications, elles nécessitent une optimisation des stratégies mises en oeuvre pour rendre leur dépistage plus efficace. Dans le cadre d’une approche ciblée vers les personnes les plus exposées au risque d’IST, le dépistage des partenaires sexuels des personnes chez qui un diagnostic d’IST a été porté représente une stratégie efficace, car elle permet de leur proposer une prise en charge précoce si nécessaire et d’interrompre la chaine de transmission. La stratégie de notification au partenaire est formalisée dans plusieurs pays qui ont mis en place un accompagnement structuré du patient dans cette démarche ; ce n’est pas le cas en France.
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation
maladies sexuellement transmissibles
partenaire sexuel
confidentialité
notification des maladies à déclaration obligatoire

---
N2-AUTOINDEXEE
INSTRUCTION N DGOS/R4/DGS/SP2/2018/94 du 5 avril 2018 relative à la compétence territoriale et au fonctionnement des comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH)
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43300
La présente instruction a pour objet le décret du 28 avril 2017 relatif à la coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH). Outre le cadre général, elle vise à apporter aux ARS des précisions sur l’extension du champ d’action et des missions des COREVIH aux IST dans une approche globale de santé sexuelle. La présente instruction vise également à préciser les modalités de la gouvernance régionale, les moyens financiers alloués ainsi que le rapport d’activité d’un COREVIH.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte législatif
relatif
aptitude
Virus
instruction
maladies sexuellement transmissibles
Compétence
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
lutte contre l'infection
Virus
Virus
Fracture induite
Lutte
coordination
Humains
infection à virus de l'immunodéficience humaine
compétence
virus
capacité mentale
humains

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST
http://www.rfi.fr/emission/20180508-ist
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Il existe plus de trente agents infectieux, bactéries, virus ou parasites, transmissibles de cette manière. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
ZOVIRAX aciclovir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2847921/fr/zovirax
Le service médical rendu par ces spécialités reste important dans les indications de l’AMM pour : - ZOVIRAX 200 mg, comprimé et ZOVIRAX 200 mg/5 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 800 mg, comprimé et ZOVIRAX 800 mg/10 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 250 mg et 500 mg , poudre pour solution injectable - ZOVIRAX 3%, pommade ophtalmique. Le service médical rendu ZOVIRAX 5% crème est insuffisant au regard des thérapies existantes pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans le traitement de la primo-infection génitale à virus Herpès simplex et des récurrences ultérieures éventuelles...
2018
false
false
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
J05AB01 - aciclovir
S01AD03 - aciclovir
D06BB03 - aciclovir
antiviraux
aciclovir
administration par voie orale
administration par voie topique
perfusions veineuses
injections veineuses
remboursement par l'assurance maladie
sujet immunodéprimé
herpès
zona
varicelle
adulte
adolescent
enfant
nourrisson
nouveau-né
sujet âgé
récidive
ZOVIRAX 200 mg, comprimé
ZOVIRAX 800 mg, comprimé
ZOVIRAX 200 mg/5 ml, suspension buvable en flacon
ZOVIRAX 800 mg/10 ml, suspension buvable en flacon
ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)
ZOVIRAX 500 mg, poudre pour solution injectable (IV)
ZOVIRAX 3 %, pommade ophtalmique
ZOVIRAX 5 %, crème
ZOVIRAX
avis de la commission de transparence
68670676
68750987
65123812
63761595
65069229
60485234
65391283
60618154
3400891039313
3400891707038
3400891021103
3400891021271
3400891209358
3400891636727
3400891707267
3400891707328

---
N1-VALIDE
Anomalies du tube neural rapportées chez des enfants nés de mères traitées par du dolutégravir au moment de la conception
Information destinée aux professionnels de santé dans le cadre de la prise en charge de l’infection par le VIH, infectiologues, virologues, gynécologues, obstétriciens, pédiatres, spécialistes en santé sexuelle et spécialistes VIH, pharmaciens, médecins généralistes
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Anomalies-de-fermeture-du-tube-neural-chez-les-enfants-nes-de-meres-traitees-par-le-dolutegravir-pendant-la-grossesse-Point-d-information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Anomalies-du-tube-neural-rapportees-chez-des-enfants-nes-de-meres-traitees-par-du-dolutegravir-au-moment-de-la-conception-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Tivicay (dolutégravir), Triumeq (dolutégravir, abacavir, lamivudine), Juluca (dolutégravir, rilpivirine) Dans une large étude observationnelle en cours menée au Botswana et évaluant des issues de grossesse, l'étude Tsepamo, une analyse préliminaire a identifié 4 cas d'anomalies du tube neural (AFTN) chez 426 nourrissons nés de femmes ayant pris du dolutégravir en association avec d’autres antirétroviraux avant la conception. Cela représente une incidence d’AFTN d'environ 0,9% par rapport à l’incidence attendue dans l’étude d'environ 0,1%...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
TIVICAY, TRIUMEQ et JULUCA (médicaments contenant du dolutégravir) – Risque possible d'anomalies du tube neural
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66998a-fra.php
Selon les premières constatations de l’étude Tsepamo menée actuellement au Botswana, il existerait un risque accru d’anomalies du tube neural (ATN) touchant le cerveau, la colonne vertébrale et la moelle épinière chez des nourrissons nés de mères traitées par le dolutégravir au moment de la conception. Aucun cas n’a été signalé chez des nourrissons nés de mères ayant amorcé un traitement par le dolutégravir durant la grossesse. Bien que l’expérience liée à la prise de dolutégravir durant la grossesse soit limitée, les données tirées d’études sur des animaux, du Registre de l’emploi des antirétroviraux chez la femme enceinte, des essais cliniques et de la pharmacovigilance n’ont fait ressortir aucun problème d’innocuité similaire. On invite les professionnels de la santé : à éviter de prescrire du dolutégravir aux femmes en âge de procréer qui tentent de devenir enceintes, sauf si aucune autre option thérapeutique adéquate n’est disponible; à tenir compte des risques et bienfaits du traitement par le dolutégravir lorsqu’il est prescrit aux femmes en âge de procréer; à informer les femmes en âge de procréer du risque potentiel d’ATN lors de la prise du dolutégravir au moment de la conception ou, par mesure de précaution, durant le premier trimestre de grossesse; à faire passer un test de grossesse aux femmes en âge de procréer avant l’instauration du traitement; à conseiller aux femmes en âge de procréer qui prennent du dolutégravir d’éviter de tomber enceintes et d’utiliser un moyen de contraception efficace tout au long du traitement; à instaurer un autre schéma thérapeutique lorsqu’une grossesse est confirmée durant le premier trimestre et la prise de dolutégravir...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
Nouveaux renseignements de sécurité pour les femmes qui utilisent le dolutégravir, un médicament servant à traiter le VIH
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67010a-fra.php
Au cours d'une étude au Botswana, des cas d’anomalie congénitale graves au tube neural ont été observés chez environ 1 % des bébés dont la mère utilisait du dolutégravir au moment de la conception. Les patientes qui utilisent du dolutégravir ne doivent pas cesser son utilisation avant d’avoir consulté leur professionnel de la santé, au risque d’aggraver l’infection à VIH. Les femmes qui souhaitent tomber enceintes et qui utilisent du dolutégravir doivent analyser les différents traitements possibles avec leur médecin avant de tomber enceintes. Les femmes qui utilisent du dolutégravir doivent éviter de tomber enceintes et utiliser une contraception efficace. Les femmes qui tombent enceintes pendant un traitement au dolutégravir doivent consulter immédiatement leur professionnel de la santé...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
brochure pédagogique pour les patients
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-SUPERVISEE
KALETRA - association fixe lopinavir et ritonavir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2831910/fr/kaletra
Le service médical rendu par KALETRA, solution buvable, est important dans l’extension d’indication aux enfants âgés de 14 jours à 2 ans. Cette nouvelle présentation est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations de KALETRA actuellement disponibles...
2018
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
association lopinavir ritonavir
association lopinavir ritonavir
KALETRA (80 mg + 20 mg)/ml, solution buvable
KALETRA
nouveau-né
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
J05AR10 - lopinavir et ritonavir
infections à VIH
agents antiVIH
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
association de médicaments
agents antiVIH
administration par voie orale
avis de la commission de transparence
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Evaluation de l'impact d'une action de prévention sur les infections sexuellement transmissibles adaptée pour les adolescents sourds de 11 a 19 ans
http://thesesante.ups-tlse.fr/2170/
Introduction : la prévalence des infections sexuellement transmissibles (IST) est en augmentation chez les adolescents. Les sourds sont exclus des campagnes de prévention habituelles et nécessitent d'être spécifiquement informés par des interventions adaptées en langue des signes française (LSF). Objectif : mise en évidence d'une amélioration des connaissances sur les IST après une action de prévention adaptée pour les adolescents sourds de 11 à 19 ans
2018
false
false
false
Université Paul Sabatier - Toulouse III
France
français
thèse ou mémoire
infecté
adolescent
maladie infectieuse
Abcès splénique
personnes malentendantes
maladies sexuellement transmissibles
dû à
Acanthome épidermolytique isolé
lutte contre l'infection
Adaptation
adolescence
adaptation
Infection
Adolescent
Adolescent
Évaluation

---
N1-VALIDE
Arrêt de fabrication de la Benzathine benzylpénicilline du laboratoire Sandoz - Sécurisation de l'approvisionnement en Extencilline - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Arret-de-fabrication-de-la-Benzathine-benzylpenicilline-du-laboratoire-Sandoz-Securisation-de-l-approvisionnement-en-Extencilline-Point-d-information
L’ANSM a été informée, par le laboratoire Sandoz, de l’arrêt de fabrication au niveau mondial de ses spécialités à base de benzathine benzylpénicilline, antibiotique de référence, en particulier pour le traitement de la syphilis. Cette décision fait suite à des problèmes industriels majeurs récurrents rencontrés à certaines étapes de fabrication de ces médicaments. L’ANSM rappelle que depuis les mois de mars et avril 2018, une autre spécialité à base de benzathine benzylpénicilline, l’Extencilline, est commercialisée par le laboratoire Delbert en ville et à l’hôpital...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
retraits du marché de médicaments
benzathine benzylpénicilline
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
antibactériens
antibactériens
benzathine benzylpénicilline
syphilis
EXTENCILLINE
EXTENCILLINE 1,2 M U.I., poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
EXTENCILLINE 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable IM
EXTENCILLINE 600 000 UI, poudre et solvant pour suspension injectable IM
injections musculaires
rhumatisme articulaire aigu
récidive
antibioprophylaxie
érysipèle récidivant
érysipèle
prophylaxie de l'érysipèle récidivant
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
prophylaxie des rechutes de rhumatisme articulaire aigu

---
N1-SUPERVISEE
CELSENTRI (maraviroc), antirétroviral antagoniste du récepteur CCR5
Intérêt clinique important et progrès thérapeutique mineur dans la prise en charge des adolescents et des enfants à partir de 2 ans infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités et en échec virologique
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848372/fr/celsentri
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848372/fr/celsentri-maraviroc-antiretroviral-antagoniste-du-recepteur-ccr5
CELSENTRI a désormais l’AMM dans le traitement des adolescents et des enfants (âgé de 2 ans ou plus et pesant au moins 10 kg), infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités par des antirétroviraux. Dans cette indication, c’est une option thérapeutique en association à un traitement antirétroviral optimisé, en cas d’échec virologique avéré. Son utilisation doit être guidée par les tests génotypiques de résistance et de tropisme. Une attention particulière doit être accordée aux posologies en fonction du poids et aux traitements concomitants afin de minimiser le risque d’exposition sous-optimale ou de surdosage. Il est préférable de réaliser un dosage de la concentration plasmatique de maraviroc afin de s’assurer qu’elle est au-dessus de la concentration considérée comme étant efficace...
2018
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
maraviroc
CELSENTRI 150 mg, comprimé pelliculé
CELSENTRI 300 mg, comprimé pelliculé
adolescent
enfant
adulte
résultat thérapeutique
recommandation de bon usage du médicament
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
infections à VIH
Antagonistes des récepteurs CCR5
Antagonistes des récepteurs CCR5
test de résistance génotypique aux médicaments
J05AX09 - maraviroc
Celsentri
CELSENTRI
maraviroc
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles

---
N3-AUTOINDEXEE
Intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000091/
La prévention clinique réfère à un ensemble d’interventions réalisées par un professionnel de la santé afin de promouvoir la santé et prévenir les maladies évitables, les problèmes psychosociaux et les blessures. L'intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), dans le contexte de la visite initiale et du counseling prétest ou de la visite subséquente et du counseling post-test, permet de réaliser les activités suivantes : la vaccination, le dépistage, la chimioprophylaxie, le counseling. Le document L'intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) illustre le lien entre les outils présentés ci-après et les différentes étapes de l'intervention.
2017
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
rapport
coït
maladies sexuellement transmissibles
sang

---
N1-SUPERVISEE
TOLEXINE
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2740628/fr/tolexine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1244177/tolexine-ge-50-mg-100-mg
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_468580/fr/tolexine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_399400/tolexine-50-mg-microgranules-en-comprime-boite-de-14-et-28-tolexine-100-mg-microgranules-en-comprime-boite-de-5-et-15
Le service médical rendu par TOLEXINE reste important dans les indications : Brucellose, Pasteurellose, Infections pulmonaires, génito-urinaires et ophtalmiques à chlamydiae, Infections pulmonaires, génito-urinaires à mycoplasmes, Rickettsioses, Coxiella burnetii, Gonococcie, Tréponèmes, Spirochètes, Choléra, Acné inflammatoire moyenne et sévère, et composante inflammatoire des acnés mixtes, Rosacée dans ses manifestations cutanées ou oculaires, Traitement prophylactique post-exposition et traitement curatif dans la maladie du charbon. Le service médical rendu par TOLEXINE reste insuffisant dans les indications « infections ORL et broncho-pulmonaires à Haemophilus influenzae, en particulier exacerbations aiguës de bronchites chroniques »...
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antibiothérapie
TOLEXINE 100 mg, microgranules en comprimé
TOLEXINE 50 mg, microgranules en comprimé
administration par voie orale
doxycycline
remboursement par l'assurance maladie
antibactériens
J01AA02 - doxycycline
TOLEXINE
avis de la commission de transparence
68217804
63836158
3400891785739
3400891785968

---
N1-VALIDE
Counseling sur la santé sexuelle offert par les médecins
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)34995-7/abstract
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(17)30930-1/abstract
2017
false
false
false
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
maladies sexuellement transmissibles
sexualité
éducation sexuelle
Assistance
recommandation professionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000090/
Le Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang regroupe l’information technique et scientifique nécessaire pour réaliser adéquatement l'intervention de dépistage. Les recommandations qui s’y trouvent sont issues des données scientifiques les plus récentes. Outil d’application du Programme national de santé publique, il définit les normes de bonne pratique dans le domaine du dépistage des ITSS et constitue l’ouvrage de référence pour tous les professionnels de la santé qui sont appelés à intervenir en ce domaine, quel que soit leur lieu de pratique, et pour tous ceux qui participent à la gestion des programmes de dépistage des ITSS. Il précise également les rôles et responsabilités des médecins, des infirmières et des sages-femmes dans un contexte d’interdisciplinarité.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
Québec
pathogènes transmissibles par le sang
dépistage systématique
dépistage systématique
risque
maladies sexuellement transmissibles
dépistage systématique

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST chez les adolescents et les jeunes adultes
http://cns.sante.fr/rapports-et-avis/prise-en-charge-globale/avis-jeunes-2017/
le CNS a procédé à une analyse portant sur les besoins et pratiques des jeunes et les attentes des professionnels, sur les actions menées auprès des jeunes et les formations réalisées auprès des professionnels, sur la mobilisation institutionnelle et la cohérence des actions publiques, et sur une évaluation de la stratégie et des actions menées en Angleterre. Sur la base des constats en résultant, le CNS propose une série de recommandations pour optimiser la lutte contre les IST chez les jeunes, en l’adaptant à leur diversité et aux évolutions de leurs modes de vie et de leurs comportements sexuels.
2017
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la politique de santé
adolescent
jeune adulte
maladies sexuellement transmissibles
Angleterre

---
N1-VALIDE
Truvada dans la prophylaxie Pré-exposition (PrEP) au VIH : fin de la Recommandation Temporaire d’Utilisation - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Truvada-dans-la-prophylaxie-Pre-exposition-PrEP-au-VIH-fin-de-la-Recommandation-Temporaire-d-Utilisation-Point-d-information
La recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de Truvada dans la prophylaxie Pré-exposition au VIH (PrEP) établie par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en janvier 2016 prendra fin le 28 février 2017, compte tenu de l’extension de son AMM dans cette indication. Des documents de réduction des risques seront mis à disposition des professionnels de santé concernés dans ce cadre...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation patients
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
Prophylaxie pré-exposition
administration par voie orale
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
continuité des soins
gestion du risque
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
agents antiVIH
agents antiVIH
adulte
comportement sexuel à risque
dépistage systématique
surveillance de la fonction rénale (régime/traitement)

---
N3-AUTOINDEXEE
UNACIM INJECTABLE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2748748/fr/unacim-injectable
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par UNACIM reste important dans les infections suivantes : respiratoires et ORL : sinusite aiguë, exacerbation aiguë de bronchite chronique obstructive, pneumonie communautaire de l’adulte avec facteur de risque mais sans signe de gravité, otite moyenne aiguë, rénales et urogénitales (y compris les gonococcies), digestives et biliaires, gynécologiques, cutanées et sous-cutanées, ostéo-articulaires. Insuffisant Le service médical rendu par cette spécialité reste insuffisant dans les infections respiratoires et ORL suivantes : rhinites, rhinopharyngites, laryngites, trachéites, bronchites et les pneumopathies aiguës du sujet sain, angines aiguës.
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
UNACIM INJECTABLE 1 g, poudre et solution pour usage parentéral
sultamicilline
J01CR01 - ampicilline et inhibiteur de bêtalactamase
UNACIM
injections
ampicilline
sulbactam

---
N1-SUPERVISEE
Les infections sexuellement transmissibles : connaissances, comportements sexuels, attitudes de prévention et leurs obstacles, des jeunes haut-normands consultant en médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01482310
En France, l’infection à VIH reste active et les IST sont en recrudescence. Épidémiologiquement, les jeunes sont les plus touchés et connaissent moins bien leurs mécanismes de transmission. Objectif : Établir quelles sont les connaissances sur les IST et les attitudes préventives mises en place par les jeunes, en étudiant l’influence de certains facteurs démographiques.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Atazanavir Mylan
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004048/human_med_001988.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Atazanavir Mylan est un médicament anti-VIH utilisé pour le traitement des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), un virus qui provoque le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il est utilisé en association avec le ritonavir à faible dose et d'autres médicaments antiviraux dans le traitement des patients âgés de 6 ans et plus. Les médecins ne doivent prescrire Atazanavir Mylan qu’après avoir pris connaissance des médicaments pris par le patient et effectué des tests pour déterminer si le virus est susceptible de répondre à Atazanavir Mylan. Aucun bénéfice n’est attendu auprès des patients chez lesquels de nombreux médicaments de la même classe qu'Atazanavir Mylan (inhibiteurs de protéase) ne fonctionnent pas. Atazanavir Mylan contient le principe actif atazanavir. Atazanavir Mylan est un «médicament générique». Cela signifie qu'Atazanavir Mylan est similaire à un «médicament de référence» déjà autorisé dans l’Union européenne (UE), à savoir Reyataz...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
anglais
français
flux de syndication
Sulfate d'atazanavir
Sulfate d'atazanavir
résultat thérapeutique
médicaments génériques
atazanavir 150 mg gélule (produit)
atazanavir 200 mg gélule (produit)
atazanavir 300 mg gélule (produit)
J05AE08 - atazanavir
Syndrome d'immunodéficience acquise
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
infections à VIH
association de médicaments
adulte
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
évaluation médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
REYATAZ

---
N1-SUPERVISEE
Emtricitabine / Tenofovir disoproxil Mylan
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004050/human_med_002046.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan est un médicament antiviral utilisé en association avec au moins un autre médicament antiviral dans le traitement des adultes infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), virus qui provoque le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan contient deux principes actifs, l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil. C’est un «médicament générique». Cela signifie qu’il est similaire à un «médicament de référence» déjà autorisé dans l’Union européenne (UE), appelé Truvada...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
médicaments génériques
emtricitabine 200 mg + ténofovir 136 mg comprimé (produit)
grossesse
allaitement maternel
interactions médicamenteuses
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL MYLAN 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
adulte
agents antiVIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
résultat thérapeutique
évaluation de médicament
agents antiVIH
association de médicaments
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
TRUVADA
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
évaluation médicament

---
N1-VALIDE
La prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH par TRUVADA
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2750213/fr/la-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih-par-truvada
Qu'est-ce que la PrEP ? Et le préservatif ? À qui s'adresse la PrEP ? Comment accéder à la PrEP ? En pratique ? Quels risques ? Quel bilan initial et quel suivi ? Pour plus d'informations Arbre décisionnel...
2017
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
administration par voie orale
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
continuité des soins
risque
algorithme
adulte
Prophylaxie pré-exposition
séronégativité VIH
comportement sexuel à risque
comportement de réduction des risques
toxicomanie intraveineuse
agents antiVIH

---
N2-AUTOINDEXEE
TRUVADA
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2752856/fr/truvada
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par TRUVADA, en complément d’une stratégie globale de prévention, est important dans la prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection par le VIH 1 par voie sexuelle chez les adultes à haut risque de contamination. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Tenant compte de l’efficacité démontrée dans les études en termes de diminution de l’incidence de l’infection par le VIH chez des sujets à haut risque de contamination, mais considérant que : TRUVADA assure une protection partielle contre le VIH fortement dépendante de l’observance (réduction relative du risque de 44 à 86% selon les études), sans effet préventif sur les autres IST, TRUVADA expose des personnes non malades à une toxicité, notamment rénale et osseuse, le préservatif reste l’outil de prévention le plus efficace contre l’infection par le VIH et les autres IST, la Commission considère que TRUVADA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie globale de prévention du VIH dont l’outil central doit rester le préservatif.
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
TRUVADA

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention des infections à HPV : place du vaccin Gardasil 9
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=602
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=603
Le vaccin Gardasil 9 a obtenu le 10 juin 2015 l’autorisation européenne de mise sur le marché chez les filles et les garçons selon un schéma à 3 doses à partir de l’âge de 9 ans, puis le 4 avril 2016, selon un schéma à 2 doses chez ceux âgés de 9 à 14 ans. Il est indiqué pour l’immunisation active des personnes à partir de l’âge de 9 ans contre les maladies liées aux papillomavirus humains (HPV) : lésions précancéreuses et cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus, verrues génitales. Le vaccin Gardasil 9 contient cinq génotypes d’HPV à haut risque additionnels par rapport au vaccin Gardasil . Le HCSP rappelle que la stratégie actuelle de prévention des infections et des maladies liées aux HPV par la vaccination n’est pas modifiée : chez les filles âgées de 11 à 14 ans, et en rattrapage jusqu’à l’âge de 19 ans révolus ; chez les hommes ayant des rapports avec les hommes jusqu’à l’âge de 26 ans (HSH) ; chez les personnes immunodéprimées. Le HCSP recommande Gardasil 9 dans les situations suivantes : chez les jeunes filles non vaccinées antérieurement, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 selon le schéma à 2 doses chez celles âgées de 11 à 14 ans révolus ; à 3 doses chez celles âgées de 15 à 19 ans révolus ; chez les HSH, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 jusqu’à l’âge de 26 ans (3 doses) ; chez les personnes immunodéprimées, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 . Le HCSP recommande une information large et argumentée auprès des professionnels de santé et du public sur les maladies à HPV, les vaccins et l’efficacité de la vaccination HPV.
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccine
Infection
maladie infectieuse
lutte contre l'infection
GARDASIL
infecté
vaccination; médication préventive
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
prepuce adherence-phimosis
Vaccins
Vaccination
vaccination
Gardasil
vaccin
infections à papillomavirus
vaccine
infection
vaccins
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST
http://www.rfi.fr/emission/20170419-ist
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Il existe plus de trente agents infectieux, bactéries, virus ou parasites, transmissibles de cette manière. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention, dépistage et traitement des ITSS en milieu carcéral - Balises à l'intention des CISSS, des CIUSSS et des organismes communautaires
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001625/
Ce document présente de nouvelles balises à l’intention des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) et des organismes communautaires offrant des services de prévention, de dépistage et de traitement des ITSS en milieu carcéral. Il tient compte des avis des institutions internationales et des nouvelles données de recherche qui ont permis de dresser un portrait épidémiologique des ITSS dans les établissements de détention du Québec qui sont sous la juridiction du gouvernement du Québec.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
rapport
Organismes
Dépistage
médial
thérapeutique
maladies sexuellement transmissibles
intention
partie d'un organe
prisons
traitement préventif
Organismes
dépistage systématique
organismes

---
N1-SUPERVISEE
OCTAGAM 100 mg/ml, solution pour perfusion - Mise à disposition dans l’extension d’indication « Polyradiculoneuropathies Inflammatoires Démyélinisantes Chroniques (PIDC) ».
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2754740/fr/octagam
Le service médical rendu par OCTAGAM 100 mg/mL est important dans cette indication. Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à OCTAGAM 50 mg / mL déjà inscrite...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
avis de la commission de transparence
polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique
OCTAGAM 100 mg/ml, solution pour perfusion
immunoglobulines par voie veineuse
perfusions veineuses
J06BA02 - immunoglobulines humaines polyvalentes, pour administration intravasculaire
résultat thérapeutique
immunoglobuline G
facteurs immunologiques
Octagam
immunoglobulines par voie veineuse
Octagam
OCTAGAM

---
N2-TITRE
Les comportements face au VIH et autres IST des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse. Enquête SWAN 2016
https://www.iumsp.ch/fr/rds/276
Pour la première fois en 2016, une enquête a été menée auprès des travailleuses et des travailleurs du sexe (TS) exerçant en Suisse. Cette étude, nommée SWAN (Sex Workers ANswers), s’inscrit dans le dispositif de surveillance du VIH et des autres IST en Suisse, établi par l’Office fédéral de la santé publique. Les critères d’inclusion pour participer à cette enquête comprenaient toute personne (hommes, femmes, personnes transgenres et intersexe) ayant 18 ans ou plus et ayant eu des rapports sexuels en échange d’argent au cours des douze mois précédent l’enquête en Suisse.
2017
false
false
false
IUMSP - Institut universitaire de médecine sociale et préventive
France
français
rapport
Suisse
vih
Face
virus de l'immunodéficience humaine
comportement
femmes qui travaillent
maladies sexuellement transmissibles
comportement
suisses
travailleurs du sexe
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
enquêteur
collecte de données
face

---
N3-AUTOINDEXEE
Joindre, dépister et détecter, traiter - Intégrer la prévention des ITSS dans les plans d'action régionaux de santé publique
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001930/
Ce document est un supplément au Programme national de santé publique 2015-2025 et aux plans d’actions thématiques tripartites. Il vise à présenter une vue d’ensemble des actions à déployer aux fins de la lutte contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Il s’adresse aux directions de santé publique responsables de concevoir un plan d’action régional de santé publique (PAR) et peut intéresser d’autres directions des Centres intégrés de santé et de services sociaux et Centres intégrés universitaires de santé et services sociaux dans la mise en œuvre des services. Le document repose sur un ensemble d’actions qui couvre le continuum des interventions dans le domaine des ITSS, soit la promotion des comportements sains et sécuritaires et la prévention de l’acquisition des ITSS; le dépistage et la détection des ITSS et le suivi et le traitement des personnes infectées et de leurs partenaires.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
diagnostic
Santé publique
régional
thérapeutique
maladies sexuellement transmissibles
médecine préventive
Traités
enquêteur
santé publique
coopération internationale

---
N1-VALIDE
sexosafe.fr
http://sexosafe.fr/
Ce site est destiné au grand public, aux professionnels de santé et, de manière générale, à toute personne recherchant, dans le cadre de ses activités professionnelles ou à titre personnel, des informations sur la prévention du VIH et des IST chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.
false
false
false
France
français
information patient et grand public
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Gare aux excès durant les soirées d'été !
http://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/les-risques-de-l-ete/article/gare-aux-exces-durant-l-ete
L’été est souvent synonyme de fêtes entre amis, autrement dit, d’excès à répétition. L’abus d’alcool et la consommation de substances psychoactives augmentent les risques sur la route, mais également la contraction d’infections sexuellement transmissibles ou la survenue de grossesses non désirées. La vigilance ne doit pas prendre de vacances !..
2017
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
brochure pédagogique pour les patients
vacances
risque
consommation d'alcool
été
Abus d'alcool
troubles dus à l'abus d'alcool
maladies sexuellement transmissibles
grossesse non désirée
psychoanaleptiques
alcoolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
COMBIVIR
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2777368/fr/combivir
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par COMBIVIR reste important dans l’indication de l’AMM.
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
COMBIVIR

---
N1-SUPERVISEE
Perception par les adolescents du rôle du médecin généraliste dans la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles : enquête auprès de lycéens de Loire-Atlantique
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=d6536fda-8fe5-42cc-a77c-7b66de3060eb
Introduction : de nos jours,de nombreuses possibilités d'accès à l'information sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) existent. Pourtant, ces dernières années, la France observe une progression préoccupante et continue des IST, en particulier chez les jeunes, y compris chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans. C'est avant tout par le médecin généraliste que ces derniers accèdent au système de soins. L'objectif de ce travail était d'identifier la place actuelle du médecin généraliste dans la prévention et le dépistage des IST auprès des adolescents et le rôle que ces jeunes sont prêts à lui accorder
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
adolescent
maladies sexuellement transmissibles
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
rôle médical

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude observationnelle des situations et opportunités de dépistage des infections sexuellement transmissibles en consultation de soins primaires en région Pays de la Loire
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=858daa96-9770-4b3a-8910-4c9d42399348
Contexte et objectif : les infections sexuellement transmissibles (IST) ont une incidence stable malgré les politiques de santé publiques menées pour améliorer leur dépistage. Nous souhaitons déterminer quelles situations cliniques, nécessitant ou permettant un dépistage des MST, sont identifiées comme tel par les praticiens en situation de soins primaires de médecine générale.
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
diagnostic
maladies sexuellement transmissibles
maladie infectieuse
Dépistage
collecte de données
Consultation
Infection
consultation
principal
soins de santé primaires
consultants
Soins
infecté
régional
dépistage systématique
orientation vers un spécialiste
infection
soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Description de deux stratégies dijonnaises de dépistage des IST chez les HSH, à disposition des médecins généralistes de Côte-d'Or
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/dc4a1f73-d4a1-4a22-bc59-9a1db86a026b
Même si le nombre de découvertes de séropositivité à VIH est stable depuis 2007, le nombre de nouveaux diagnostics d'infection à VIH continue d'augmenter chez les HSH, même chez les plus jeunes. Parallèlement, on constate la progression des autres IST chez les HSH et la tendance à une plus grande précocité des diagnostics sur les années récentes ne se poursuit pas en 2014. Devant le constat d'un recours au dépistage VIH -IST insuffisant chez la population HSH, surtout en Bourgogne, notre étude a comme objectif principal la description et comparaison de deux stratégies de dépistage du VIH et des autres IST pour la population HSH à Dijon. Les deux stratégies à comparer sont le CDAG/CIDDIST existant par rapport au dispositif DIMMAGAY.
2017
false
false
false
ARchive des Travaux Universitaires et de la Recherche - Bourgogne Franche-Comté
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
maladies sexuellement transmissibles
disposition (psychologie)
Dispositifs
deux
généralisé
or
unilatéral
dispositif
diagnostic
intermédiaire
Or
Dépistage
or
ghana
médecins généralistes
équipement et fournitures
or
dépistage systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Sommaire des motifs de décision - Gardasil 9 - Santé Canada
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00222
2017
false
false
false
France
français
santé
Gardasil
GARDASIL
Canada
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N2-AUTOINDEXEE
Lutter contre les IST chez les jeunes
http://www.rfi.fr/emission/20170919-lutter-contre-ist-jeunes
En février 2017, le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) a publié ses recommandations sur la prévention et la prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) chez les adolescents et les jeunes adultes. Ces recommandations s’inscrivent dans un contexte d’augmentation de l’incidence des IST, chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, entraînant des conséquences importantes en termes de santé individuelle, physique et psychique, et de santé publique.
2017
false
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles
jeunes
adolescent

---
N2-AUTOINDEXEE
Conditions d’exercice des dermatologues en Bretagne et projection démographique : enquête transversale - In : Annales de Dermatologie et de Vénéréologie, Elsevier Masson, 2017, 144 (4), pp.255-262
https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01502532
Introduction: Le nombre de dermatologues exerçant en Bretagne est en baisse ( 4,5 % entre 2010 et 2014), et les délais de rendez-vous s’allongent. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’activité des dermatologues et d’établir une projection démographique à 5 ans
http://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2016.12.005
2017
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
dermatologique
Projection
dermatologie
transverse
exercice physique
Dermatologues
enquêteur
Enquêtes démographiques
projection
Prévision démographique
vénéréologie
dermatologue
collecte de données
projection
démographie

---
N2-AUTOINDEXEE
Pratique de médecins généralistes remplaçants concernant le dépistage et la prévention des infections sexuellement transmissibles : enquête qualitative réalisée en Hauts-de-France
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1529246
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont toujours un enjeu de santé publique en France. Plusieurs études ont prouvé l'importance des médecins généralistes remplaçants (MR) dans le système de soins mais aucune ne s'est intéressée à leur rôle concernant les IST. L'objectif principal de cette étude qualitative par entretiens auprès de 10 remplaçants ( 4 hommes, 6 femmes, âge moyen 31 ans) a été d'identifier la pratique des MR concernant le dépistage et la prévention des IST dans les Hauts-de-France. Les objectifs secondaires ont été d'en connaître les freins, les facteurs facilitants et de déterminer si les MR développent une attitude spécifique concernant les IST.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Remplacement professionnel
maladie infectieuse
enquêteur
médecins généralistes
Dépistage
lutte contre l'infection
généralisé
qualitatif
Infection
diagnostic
accomplissement
maladies sexuellement transmissibles
français
France
collecte de données
médecine préventive
infecté
dépistage systématique
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
GARDASIL 9, suspension injectable. Vaccin Papillomavirus Humain 9-valent
Inscription : Intérêt clinique important dans la prévention des lésions ano-génitales précancéreuses et cancéreuses mais pas d’avantage clinique démontré par rapport à GARDASIL
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9-vaccin-papillomavirus-humain-9-valent
GARDASIL 9 a l’AMM dans l’immunisation active contre les maladies liées à certains papillomavirus humains (HPV) : verrues génitales et lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus. Sa composition inclut cinq types d’HPV supplémentaires (HPV 31, 33, 45, 52 et 58) par rapport à GARDASIL, qu’il est destiné à remplacer. Il induit une réponse immunitaire comparable à celle de GARDASIL vis-à-vis des principaux HPV pathogènes (HPV 6, 11, 16 et 18) et son efficacité en termes de prévention des cancers reste à démontrer...
2017
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
GARDASIL
états précancéreux
états précancéreux de l'appareil reproducteur féminin
condition précancéreuse anale
tumeurs de l'anus
tumeurs du col de l'utérus
J07BM03 - Papillomavirus (humain types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52,58)
injections musculaires
tumeurs de la vulve
tumeurs du vagin
recommandation de bon usage du médicament
Immunogénicité des vaccins

---
N1-SUPERVISEE
La prescription des bilans de dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres infections sexuellement transmissibles en médecine générale : analyse des pratiques, attentes des médecins et perspectives d’avenir
http://www.sudoc.fr/204754062
Contexte : en 2017, les maladies sexuellement transmissibles représentent un problème de santé publique et nécessitent d’être dépistées chez le plus grand nombre afin d’éviter leur diffusion. Le médecin généraliste est l’acteur principal dans le dépistage qui est une mission complexe. Objectif : analyser les pratiques de dépistage en médecine générale, recueillir les attentes des médecins en matière d’aide à la prescription et envisager des perspectives d’avenir pour améliorer le dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres IST en France
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
hépatites virales humaines
infections à VIH

---
N2-AUTOINDEXEE
Démarches et attentes des adolescents dans leur recherche sur Internet d’informations sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles : étude qualitative chez des adolescents de 15-18 ans en Gironde et en Lot et Garonne
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01622915
Introduction : la santé sexuelle est aujourd’hui au cœur des préoccupations mondiales. En France, l’éducation sexuelle à l’école ne remplit pas totalement son ro le auprès des adolescents. Devant l’utilisation croissante d’Internet, il parai t intéressant d’étudier la démarche, les attentes et les représentations dans cette population lorsqu’ils y recherchent de l’information sur la santé sexuelle.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
contraception
extraction des données
algodystrophie
démarche
contraception
maladies sexuellement transmissibles
mémorisation et recherche des informations
adolescent
maladie infectieuse
Infection
qualitatif
attention
Internet
angine ex
infecté
démarche
contraception
adolescence
recherche qualitative
attention
infection

---
N1-VALIDE
Propositions de la SPILF pour des antibiothérapies plus courtes
In Info -antibio N 73, mars 2017
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/atb/info-antibio/info-antibio-2017-mars.pdf
Extrait d’un document rédigé par le Groupe Recommandations de la SPILF et basé sur la littérature récente. Il propose des durées d’antibiothérapie raccourcies pour les situations simples , en particulier en choisissant la borne basse de la fourchette lorsque des intervalles sont proposés dans les recommandations initiales...
2017
true
false
false
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
anglais
article de périodique
recommandation de bon usage du médicament
antibactériens
infections de l'appareil respiratoire
bactériémie
méningite bactérienne
endocardite bactérienne
dermatoses bactériennes
infections de la peau et des tissus mous
infections des tissus mous
infections intra-abdominales
infections urinaires
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
neutropénie fébrile
infections osseuses
infections ostéoarticulaires
infections de l'appareil reproducteur
traitement de courte durée

---
N2-AUTOINDEXEE
La consultation gynécologique à la maison d'arrêt de Caen : intérêt du dépistage des infections sexuellement transmissibles, place de la sage-femme
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01548169
Objectif : Étudier le déroulement de la consultation gynécologique effectuée à la Maison d'Arrêt de Caen auprès des femmes détenues en insistant sur la pratique du dépistage des infections sexuellement transmissibles.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
prisons
maladie infectieuse
diagnostic
consultants
gynécologique
Sages-femmes
arrêté
consultation
profession de sage-femme
infecté
Consultation
homo sapiens
Infection
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage
gynécologie
orientation vers un spécialiste
infection
dépistage systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude observationnelle des situations et opportunités de dépistage des infections sexuellement transmissibles en consultation de soins primaires en région Pays de la Loire
http://www.sudoc.fr/203356934
Contexte et objectif : les infections sexuellement transmissibles (IST) ont une incidence stable malgré les politiques de santé publiques menées pour améliorer leur dépistage. Nous souhaitons déterminer quelles situations cliniques, nécessitant ou permettant un dépistage des MST, sont identifiées comme tel par les praticiens en situation de soins primaires de médecine générale.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Soins
régional
collecte de données
infecté
soins de santé primaires
maladies sexuellement transmissibles
consultants
Infection
Dépistage
consultation
principal
maladie infectieuse
Consultation
diagnostic
soins
infection
dépistage systématique
orientation vers un spécialiste

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS 600 mg, comprimé pelliculé
Mise à disposition d’un dosage à 600 mg sous forme de comprimé pelliculé en 1 prise par jour.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2818004/fr/isentress
Le service médical rendu par ISENTRESS 600 mg est important dans l’indication de l’AMM : « ISENTRESS 600 mg, comprimés pelliculés est indiqué, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1), chez les adultes et les enfants pesant au moins 40 kg.» ISENTRESS 600 mg est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations d’ISENTRESS actuellement disponibles...
2017
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
ISENTRESS 600 mg, comprimé pelliculé
infections à VIH
administration par voie orale
résultat thérapeutique
inhibiteurs de l'intégrase du vih
association de médicaments
adulte
enfant
ISENTRESS
Raltégravir de potassium

---
N2-AUTOINDEXEE
EVIPLERA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2813827/fr/eviplera
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par EVIPLERA reste important dans l’indication de l’AMM.
2017
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
EVIPLERA

---
N2-AUTOINDEXEE
EDURANT
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2813809/fr/edurant
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par EDURANT : reste important, en association, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez des patients adultes naïfs de traitement antirétroviral ayant une charge virale 100 000 copies/ml d’ARN du VIH-1». est important, en association, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez des patients âgés de 12 ans à 18 ans naïfs de traitement antirétroviral ayant une charge virale 100 000 copies/ml d’ARN du VIH-1.
2017
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
EDURANT

---
N1-SUPERVISEE
TIVICAY (dolutégravir), inhibiteur de l’intégrase
Extension d'indication - Progrès thérapeutique mineur dans la prise en charge des enfants âgés de 6 à 12 ans infectés par le VIH-1 en l’absence de résistance aux inhibiteurs d’intégrase au même titre que chez l’adulte et l’adolescent. Intérêt clinique insuffisant chez les enfants et adolescents infectés par le VIH-1 en présence de résistance aux inhibiteurs d’intégrase.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2801228/fr/tivicay-dolutegravir-inhibiteur-de-l-integrase
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2801228/fr/tivicay
TIVICAY a une AMM en association à d’autres antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le VIH chez les enfants à partir de 6 ans. C’est une option thérapeutique de 1e ou de 2e intention, en alternative aux inhibiteurs de protéase (IP), chez les enfants et adolescents infectés par le VIH-1 sans résistance aux produits de la classe des inhibiteurs d’intégrase. Son utilisation doit être guidée par un test de résistance génotypique. Une surveillance des troubles psychiatriques chez l’enfant est nécessaire...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
dolutégravir sodique
dolutégravir sodique
dolutégravir
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
TIVICAY
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adolescent
association de médicaments
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de l'intégrase du vih
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
résistance virale aux médicaments
recommandation de bon usage du médicament
enfant
continuité des soins
infection à VIH-1
test de résistance génotypique aux médicaments
composés hétérocycliques 3 noyaux
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Le dépistage anonyme et gratuit des Infections sexuellement transmissibles intégré dans les centres de planification : Avis des patients fréquentant les centres de planification
http://www.sudoc.fr/224013211
Contexte : Les infections sexuellement transmissibles et leurs dépistages sont un problème de santé publique dont l’ampleur est mondiale. Dans son bulletin de surveillance, Santé Publique France montre qu’en 2015 les IST (infections sexuellement transmissibles) bactériennes continuent d’augmenter en France. Le but de cette étude est de connaitre l’intérêt et la valeur incitative de la présence d’un dépistage anonyme et gratuit pour les patients fréquentant les centres de planification et d’éducation familial (CPEF).
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
central
a comme patient
dépistage anonyme
patients
jugement
maladie infectieuse
infecté
maladies sexuellement transmissibles
Infection
planifié
fréquent
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST : état des lieux des connaissances des adolescents dans la région des Mauges
http://www.sudoc.fr/224263072
Introduction : le nombre de contaminations des IST augmente chaque année en France. Les différentes structures d’information sur ces IST manquent de visibilité et se font rares, surtout en milieu rural. L’objectif de ce travail est de savoir quelles connaissances sur les IST ont les adolescents d’un milieu rural
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
adolescent
régional
connaissance
maladies sexuellement transmissibles
adolescence
connaissance
connaissance

---
N1-SUPERVISEE
TRUVADA (emtricitabine, ténofovir disoproxil), association d’antirétroviraux
Extension d'indication : Intérêt clinique important dans la population des adolescents (12 - 18 ans) mais pas d’avantage clinique démontré par rapport à l’utilisation des formes libres (VIREAD ou EMTRIVA)
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2819632/fr/truvada-emtricitabine-tenofovir-disoproxil-association-d-antiretroviraux
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2819632/fr/truvada
TRUVADA a désormais l’AMM dans le traitement des adolescents infectés par le VIH-1, présentant une résistance ou des toxicités aux INTI empêchant l’utilisation des agents de première intention et âgés de 12 à moins de 18 ans. C’est une option en l’absence d’autre alternative thérapeutique, dans la population des adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans, dont la sensibilité du VIH au ténofovir a été établie et en l’absence d’insuffisance rénale. Sa prescription dans la population pédiatrique nécessite une approche multidisciplinaire et une surveillance appropriée pendant le traitement...
2017
false
true
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
165. Infections à VIH
français
avis de la commission de transparence
infection à VIH-1
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
adolescent
recommandation de bon usage du médicament
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
remboursement par l'assurance maladie
agents antiVIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
association de médicaments
résultat thérapeutique
TRUVADA
69481664
3400892741826

---
N1-SUPERVISEE
APTIVUS 250 mg, capsule molle - tipranavir
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2749464/fr/aptivus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1219566/aptivus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400997/fr/aptivus
Le service médical rendu par APTIVUS reste important dans l’indication de l’AMM : « APTIVUS, co-administré avec le ritonavir à faible dose, est indiqué dans le traitement de l’infection par le VIH-1 en association avec d’autres agents antirétroviraux, chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus, lourdement prétraités ayant des virus multi résistants aux inhibiteurs de protéase. APTIVUS doit être utilisé uniquement dans le cadre d’une association de traitements antirétroviraux chez des patients n’ayant pas d’autres alternatives thérapeutiques. »...
2017
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
pyridines
pyrones
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
inhibiteurs de protéase du VIH
adulte
association de médicaments
tipranavir
J05AE09 - tipranavir
APTIVUS 250 mg, capsule molle
infections à VIH
adolescent
Multirésistance virale aux médicaments
APTIVUS
avis de la commission de transparence
67219072
3400892805962

---
N1-VALIDE
Alternatives pour le traitement des syphilis non neurologiques dans un contexte de rupture de stock de benzathine pénicilline /- doxycycline)
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/alternatives-traitement-syphilis.pdf
2017
false
false
false
false
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
recommandation pour la pratique clinique
EXTENCILLINE
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
J01AA02 - doxycycline
syphilis
continuité des soins
injections musculaires
administration par voie orale
doxycycline sous forme orale (produit)
doxycycline
benzathine benzylpénicilline
grossesse
antibactériens
antibactériens
ceftriaxone
J01DD04 - ceftriaxone
CEFTRIAXONE
minocycline
évaluation des risques
J01AA08 - minocycline
MINOCYCLINE
azithromycine
AZITHROMYCINE
J01FA10 - azithromycine
azithromycine sous forme orale (produit)
minocycline sous forme orale (produit)
ceftriaxone (produit)
antibiothérapie
DOXYCYCLINE
doxycycline

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)
http://itss.gouv.qc.ca/
false
true
false
Gouvernement du Québec
information patient et grand public
sexualité
préservatifs masculins
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Maladies sexuellement transmissibles (MST)
aide-mémoire n 110
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs110/fr/
incidence, symptômes, traitement
2016
false
false
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
maladies sexuellement transmissibles
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
La RTU Truvada dans la prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) au VIH établie par l’ANSM est effective - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/La-RTU-Truvada-dans-la-prophylaxie-Pre-Exposition-PrEP-au-VIH-etablie-par-l-ANSM-est-effective-Point-d-Information
La Recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada dans la prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) au VIH a été établie par l’ANSM le 25 novembre 2015. Suite à la décision récente du remboursement du Truvada dans le cadre de cette RTU, celle-ci devient effective à compter du 4 janvier 2016...
2016
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
transmission de maladie infectieuse
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
comportement sexuel à risque
surveillance pharmacologique
continuité des soins
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
adulte
homosexualité masculine
personnes transgenres
recommandation de bon usage du médicament
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
LGBT

---
N1-SUPERVISEE
NORVIR 100 mg, poudre pour suspension buvable (code CIS : 65102533)
Mise à disposition d’une présentation sous forme de poudre pour suspension buvable en complément de la solution buvable et des comprimés pelliculés
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2588368/fr/norvir
Le service médical rendu par NORVIR 100 mg, poudre pour suspension buvable est important dans l’indication de l’AMM : « Le ritonavir est indiqué en association avec d’autres antirétroviraux pour le traitement des patients infectés par le VIH-1 (adultes et enfants de 2 ans et plus). » Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations déjà inscrites...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
infection à VIH-1
adolescent
ritonavir
administration par voie orale
inhibiteurs de protéase du VIH
J05AE03 - ritonavir
NORVIR
remboursement par l'assurance maladie
association de médicaments
adulte
enfant
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
évaluation des risques
résultat thérapeutique
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
TRUVADA
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2589181/fr/truvada
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2582227/fr/decision-n-2015-0279/dc/sem-du-9-decembre-2015-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-adoptant-la-recommandation-relative-a-la-prise-en-charge-a-titre-derogatoire-de-truvada-emcitrabine-/-fumarate-de-ten
Le service médical rendu par TRUVADA reste important dans l’indication de l’AMM : « TRUVADA est une association fixe d’emtricitabine et de ténofovir disoproxil (sous forme de fumarate), indiquée en association avec d’autres ARV pour le traitement des adultes âgés de 18 ans et plus infectés par le VIH-1.»...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
165. Infections à VIH
français
avis de la commission de transparence
infection à VIH-1
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
remboursement par l'assurance maladie
agents antiVIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
adulte
association de médicaments
résultat thérapeutique
TRUVADA
69481664
3400892741826

---
N1-VALIDE
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement Transmissibles
http://www.sfdermato.org/media/image/upload-editor/files/Guidelines%202016.pdf
La nouvelle version des Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles émise par la Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie (SFD) est terminée après une année d’un travail de collaboration et de multiples amendements par le Groupe de travail. La méthodologie utilisée et la présentation des textes ont été identiques à celle de la dernière version (2006). En particulier, nous avons gardé le plan précédent : dépistage, micro-organismes et affections qu’ils provoquent, approches syndromiques et situations spécifiques. Certains chapitres ont été simplement actualisés selon les données les plus récentes de la Science médicale (pubmed et revues Cochrane). D’autres, ont été profondément remaniées (en particulier les chapitres PVH, vaccinations et prévention).
2016
false
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
maladies sexuellement transmissibles
recommandation pour la pratique clinique
dépistage systématique
grossesse
infections à VIH
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
infections à neisseriaceae
gonorrhée
trichomonase
maladies sexuellement transmissibles
infections de l'appareil reproducteur
syphilis
herpès génital
chancre mou
lymphogranulomatose vénérienne
granulome inguinal
condylomes acuminés
gale
pédiculoses
molluscum contagiosum
urétrite
vaginose bactérienne
candidose vulvovaginale
cervicite
épididymite
balanite
prophylaxie après exposition
homosexualité
bisexualité
maladies sexuellement transmissibles
vaccin antihépatite B
vaccins antihépatite A
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins antiméningococciques

---
N1-VALIDE
Infection par le virus Zika : risque de transmission par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=540
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20160208_zikatransmissionvoiesexuelle.pdf
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue d’embryofoethopathies suite à une infection de la mère par le virus Zika, contractée pendant la grossesse. La survenue de syndrome de Guillain-Barré n’a pas été prise en compte car ces syndromes peuvent survenir après d’autres infections virales (grippe par exemple) ou bactériennes, et bénéficient d’une bonne prise en charge potentielle dans les pays développés
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
aedes
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
fièvre à virus zika
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à arbovirus
complications de la grossesse et maladies infectieuses
grossesse
recommandation de santé publique
Infection par le virus Zika

---
N1-SUPERVISEE
VIRAMUNE
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2610176/fr/viramune
Le service médical rendu par VIRAMUNE reste important dans l’indication de l’AMM : « VIRAMUNE est indiqué, en association à d'autres médicaments antirétroviraux, pour le traitement des adultes, adolescents et enfants de tout âge infectés par le VIH-1. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
VIRAMUNE 200 mg cp
VIRAMUNE 400 mg, comprimé à libération prolongée
infection à VIH-1
névirapine
névirapine
administration par voie orale
préparations à action retardée
remboursement par l'assurance maladie
J05AG01 - névirapine
VIRAMUNE
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
agents antiVIH
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
association de médicaments
adolescent
enfant
adulte
résultat thérapeutique
avis de la commission de transparence

---
N1-VALIDE
Traitement de la syphilis et prévention du rhumatisme articulaire aigu
Mise à disposition de spécialités à base de benzathine benzylpénicilline en France - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Traitement-de-la-syphilis-et-prevention-du-rhumatisme-articulaire-aigu-Mise-a-disposition-de-specialites-a-base-de-benzathine-benzylpenicilline-en-France-Point-d-information
’L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a délivré fin 2014 au laboratoire Sandoz une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour des spécialités à base de benzathine benzylpénicilline, antibiotique de référence dans le traitement de la syphilis et dans la prévention du rhumatisme articulaire aigu, suite à l’arrêt de la commercialisation d’Extencilline. La commercialisation de ces spécialités en ville et à l’hôpital est effective à compter de ce jour...
2016
false
false
false
false
ANSM
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
syphilis
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
rhumatisme articulaire aigu
antibactériens
injections musculaires
agrément de médicaments
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)

---
N1-VALIDE
État de santé des personnes en situation de prostitution et des travailleurs du sexe et identification des facteurs de vulnérabilité sanitaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2615057/fr/etat-de-sante-des-personnes-en-situation-de-prostitution-et-des-travailleurs-du-sexe-et-identification-des-facteurs-de-vulnerabilite-sanitaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2623621/fr/etat-de-sante-des-personnes-en-situation-de-prostitution-et-des-travailleurs-du-sexe-et-identification-des-facteurs-de-vulnerabilite-sanitaire-rapport
En réponse à la saisine qui lui a été adressée par la Direction générale de la santé, la HAS a réalisé un état des lieux des connaissances sur la situation sanitaire des personnes en situation de prostitution et sur les facteurs de vulnérabilité sanitaire de ces personnes. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’éventuelles modifications réglementaires futures, susceptibles d’avoir un impact sur la santé des personnes en situation de prostitution, et ont pour vocation de servir de socle de connaissances à une politique de réduction des risques.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
travailleurs du sexe
prostitution
état de santé
populations vulnérables
évaluation en santé publique
troubles liés à une substance
Allemagne
Belgique
Danemark
Espagne
France
Italie
Pays-Bas
Angleterre
Suède
maladies sexuellement transmissibles
préservatifs masculins
troubles mentaux
Sévices
pauvreté

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation du Plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST 2010-2014
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=547
Depuis trente ans, les politiques publiques de lutte contre le VIH-sida ont donné lieu au déploiement d’orientations et d’outils stratégiques. Le Plan national de lutte contre le VIH-sida et les infections sexuellement transmises (IST) 2010-2014, est ainsi le cinquième plan d’une politique publique nationale de lutte contre le VIH-sida et le principal outil de programmation dans la lutte contre les IST. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été chargé de son évaluation par une saisine de la Direction générale de la santé (DGS) d’octobre 2014. Ce rapport tient compte des deux évaluations menées à mi-parcours : celle portant sur le plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST en direction des populations d’outre-mer, commandée en 2012 par la Direction générale des outre-mer (DGOM) et celle du plan national en France métropolitaine conduite en 2013 par le Conseil national du sida (CNS). Au terme de cette évaluation, le HCSP considère comme essentiel de spécifier que des outils de prévention comportementale et biomédicale, dépistage et traitement, spécifiques au VIH, doivent être mobilisés au sein d’une stratégie nationale globale de santé sexuelle regroupant tous les éléments de la lutte contre toutes les IST (prévention et prise en charge). Il recommande aussi le maintien et le renforcement d’une politique de réduction des autres IST les plus importantes (syphilis, gonococcie, infections à Chlamydia, hépatites virales). Au total, le rapport formule trente-huit recommandations, dont vingt-neuf portant sur la prévention, le dépistage, la prise en charge médicale, la prise en charge sociale et la lutte contre les discriminations, la surveillance et l’observation.
2016
false
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
infections à VIH
politique de santé
évaluation de programme
lutte contre l'infection
maladies sexuellement transmissibles
programmes gouvernementaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Deux cas traceurs pour évaluer la mise en oeuvre du Programme national de santé publique du Québec : la prévention de l’obésité et des infections transmissibles sexuellement et par le sang
https://www.inspq.qc.ca/publications/2116
Ce rapport d’évaluation vise à comprendre certaines conditions de mise en œuvre du Programme national de santé publique 2003-2012 (PNSP) du Québec à travers des cas traceurs permettant d’observer le fonctionnement du système de santé publique. Il s’adresse aux acteurs de santé publique, plus particulièrement aux décideurs, gestionnaires et professionnels qui exercent un rôle dans la planification, l’organisation et l’évaluation des services dans le système de santé et des services sociaux.
2016
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
Santé publique
obésité
évaluation de programme
sang
maladie infectieuse
programmes nationaux de santé
infecté
maladies sexuellement transmissibles
Québec
médecine préventive
obésité
deux
intermédiaire
lutte contre l'infection
obesite
Infection
obésité
santé publique
infection

---
N1-SUPERVISEE
PREZISTA
Extension de l'indication à l’ensemble des patients infectés par le VIH-1 à partir de l’âge de 3 ans et 3 kg ; incluant les patients naïfs de 3 à 12 ans
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621282/fr/prezista
Le service médical rendu par PREZISTA, co-administré avec une faible dose de ritonavir et en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, est important dans l’indication de l’AMM. Absence d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) chez les enfants à partir de 3 ans et pesant au moins 15 kg dont le virus ne présente aucune mutation de résistance aux médicaments de la classe des inhibiteurs de protéase...
2016
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Darunavir
Darunavir
infection à VIH-1
ritonavir
avis de la commission de transparence
PREZISTA
PREZISTA 150 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 300 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 600 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 75 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
éthanolate de darunavir
association de médicaments
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
adulte
enfant
adolescent
résultat thérapeutique
essais cliniques de phase II comme sujet
remboursement par l'assurance maladie
63428548
63216342
67128815
67875450
3400893391778
3400893280676
3400893391839
3400892950082
sulfonamides
sulfonamides
éthanolate de darunavir

---
N1-SUPERVISEE
GENVOYA (emtricitabine, cobicistat, elvitégravir et ténofovir alafénamide), association d’antiviraux
Traitement de deuxième intention dans la prise en charge du VIH.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621468/fr/genvoya
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621468/fr/genvoya-emtricitabine-cobicistat-elvitegravir-et-tenofovir-alafenamide-association-d-antiviraux
Le service médical rendu GENVOYA est important dans l’indication de l’AMM : « Traitement des adultes et des adolescents (âgés de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg) infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) dépourvu de toute mutation connue pour être associée à une résistance à la classe des inhibiteurs de l’intégrase, à l’emtricitabine ou au ténofovir. GENVOYA n’apporte pas d’amélioration de service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prise en charge des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1)...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
association médicamenteuse
ténofovir alafénamide
elvitégravir
infections à VIH
agents antiVIH
adulte
adolescent
infection à VIH-1
administration par voie orale
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de la transcriptase inverse
J05AR18 - emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
Cobicistat
Emtricitabine
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
GS 7340
JTK 303
adénine
adénine
quinolinone

---
N1-VALIDE
Actualisation de l’avis du HCSP du 8 février 2016 relatif aux mesures recommandées pour éviter la transmission du virus Zika par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=565
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue de microcéphalies suite à une infection de la mère, par le virus Zika, contractée pendant la grossesse..
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
aedes
infections à arbovirus
fièvre à virus zika
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
grossesse
complications de la grossesse et maladies infectieuses
infections à arbovirus
transmission de maladie infectieuse
voyage
lutte contre les moustiques
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Truvada en prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection à VIH 1 chez les adultes à risque élevé – recommandations visant à appuyer une utilisation appropriée
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-07-fra.php#inn
Risque de pharmacorésistance liée à une utilisation inappropriée de Truvada en PPrE : Dans le cadre d’une PPrE, Truvada ne doit être prescrit qu’à des personnes confirmées séronégatives au VIH juste avant la prise initiale et reconfirmées comme telles périodiquement (au moins tous les 3 mois) pendant l’utilisation de ce produit. Des variants du VIH‑1 présentant une pharmacorésistance peuvent émerger chez les personnes dont l’infection par le VIH‑1 n’a pas été détectée et qui prennent uniquement Truvada, car ce produit à lui seul ne constitue pas un schéma thérapeutique complet pour la prise en charge du VIH‑1. Les patients devraient être conseillés de suivre strictement le schéma posologique recommandé pour Truvada. L’efficacité de Truvada pour réduire le risque d’infection par le VIH-1 est fortement corrélée avec l’observance de ce schéma comme l’ont démontré les taux de médicaments mesurables lors d’essais cliniques...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
TRUVADA
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Canada
administration par voie orale
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
dépistage systématique
résistance virale aux médicaments
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
séronégativité VIH

---
N1-SUPERVISEE
CRIXIVAN - indinavir (sulfate d')
Maintien du remboursement uniquement chez les patients virologiquement contrôlés n’ayant pas d’alternatives thérapeutiques appropriées
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2656376/fr/crixivan
Le service médical rendu par CRIXIVAN reste important uniquement chez les patients virologiquement contrôlés n’ayant pas d’alternatives thérapeutiques appropriées. « Crixivan est indiqué en association avec les antirétroviraux analogues des nucléosides dans le traitement des adultes infectés par le VIH-1. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
sulfate d'indinavir
indinavir
administration par voie orale
inhibiteurs de protéase du VIH
J05AE02 - indinavir
remboursement par l'assurance maladie
CRIXIVAN 200 mg, gélule
CRIXIVAN 400 mg, gélule
association de médicaments
adulte
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
CRIXIVAN
avis de la commission de transparence

---
N1-VALIDE
Infections Sexuellement Transmissibles
http://www.rfi.fr/emission/20160817-infections-sexuellement-transmissibles
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2016
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/depistage-des-mst-ist-159e1d12e7cb63129d1ee36e0e0a26f8.pdf
Le dépistage des différentes MST/IST est envisagé par le clinicien dans différentes situations. Cette démarche de dépistage est évidente lorsque le motif de consultation est une prise de risque sexuel ou une pathologie génitale. Elle doit également pouvoir être effectuée chez les consultants asymptomatiques dans certaines situations lors de recours aux soins.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
population de passage et migrants
homosexualité masculine
personnes transgenres
infections à VIH
Receveurs de transplantation
prisons
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
gonorrhée
maladies sexuellement transmissibles
dépistage systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/guidelines-2016-ee9cb2d294994c4dbda62a03d625786a.pdf
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
Recommandations
maladie transmissible
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
Thérapeutique
Counseling directif
directives de santé publique
thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/prevention-des-mst-ist-ed4c0d4eb721df48555ff412312e809c.pdf
La prévention des MST consiste à inciter à adopter un comportement sexuel à moindre risque grâce à l’écoute, l’information et l’accompagnement au dépistage en particulier auprès des personnes les plus exposées aux MST. Il s’agit aussi de dépister les MST chez les personnes asymptomatiques (cf : chapitre dépistage des MST), d’aider les personnes ayant une MST à en informer leur(s) partenaire(s) sexuel(les) afin de les dépister et de les traiter.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
comportement sexuel sans risque
prévention primaire
promotion de la santé
homosexualité masculine
préservatifs masculins
préservatifs féminins
digues dentaires
infections à VIH
circoncision masculine
éducation sexuelle
toxicomanie intraveineuse
population de passage et migrants
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Trichomononse
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/trichomonose-c45b526c66838139b708515093a8be44.pdf
Trichomonas vaginalis est un protozoaire flagellé, mobile, extracellulaire, anaérobie Parasite strictement humain, il n’existe que sous forme végétative. Il est très sensible à la dessiccation et meurt rapidement dans le milieu extérieur. Sa transmission d’un individu à l’autre ne peut s’effectuer qu’en milieu humide.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
trichomonase
trichomonase
signes et symptômes
maladies sexuellement transmissibles
Femelle
Mâle
trichomonas vaginalis
grossesse
allaitement maternel

---
N1-SUPERVISEE
MST anorectales
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/mst-anorectales-e1c62c60cd4b8fe6bf53144bd903784d.pdf
Symptomatologie, traitement de première intention et traitement de deuxième intention pour les anorectites, les chancres et ulcérations.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies du rectum
maladies de l'anus
maladies sexuellement transmissibles
herpès génital
gonorrhée
lymphogranulomatose vénérienne
signes et symptômes
infections à chlamydia
giardiase
amibiase
syphilis
chancre mou
granulome inguinal
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
MST mineures (ectoparasitoses externes, molluscums contagiosums)
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/mst-mineures-ectoparasitoses-externes-molluscums-contagiosums-67dc5f3c424280fc386fcc38f4bf22a0.pdf
Les MST mineures comportent certaines ectoparasitoses cutanées et les molluscums contagiosums.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
gale
pédiculoses
phthirus
signes et symptômes
maladies sexuellement transmissibles
ectoparasitoses
molluscum contagiosum

---
N1-SUPERVISEE
MST et grossesse
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/mst-et-grossesse-8d334c94352709631c8240d4ff4466b7.pdf
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques. Risque pour le nouveau-né, répercussion foetale, mode de transmission, traitement mère, traitement nouveau-né.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
transmission verticale de maladie infectieuse
nouveau-né
foetus
syphilis
gonorrhée
infections à chlamydia
vaginite à trichomonas
condylomes acuminés
vaginose bactérienne
herpès génital
hépatite B
maladies sexuellement transmissibles
grossesse

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections sexuellement transmissibles : la spectinomycine n'est plus commercialisée malgré son utilité
In Rev Prescrire 2016 ; 36 (397) : 820
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/52304/0/NewsDetails.aspx
La spectinomycine (Trobicine) n'est plus commercialisée en France, malgré son utilité dans le traitement des gonococcies...
2016
false
false
false
Prescrire
France
français
résumé ou synthèse en français
spectinomycine
infecté
spectinomycine
marketing
Infection
maladies sexuellement transmissibles
maladie infectieuse
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
VIBRAMYCINE N
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2661850/fr/vibramycine-n
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par VIBRAMYCINE N reste important dans les indications : Brucellose, Pasteurellose, Infections pulmonaires, génito-urinaires et ophtalmiques à chlamydiae, Infections pulmonaires, génito-urinaires à mycoplasmes, Rickettsioses, Coxiella burnetii (fièvre Q), Gonococcie, Tréponèmes (dans la syphilis, les tétracyclines ne sont indiquées qu'en cas d'allergie aux bêtalactamines), Spirochètes (maladie de Lyme, leptospirose), Choléra, Acné inflammatoire moyenne et sévère, et composante inflammatoire des acnés mixtes, Rosacée dans ses manifestations cutanées ou oculaires, Traitement prophylactique post-exposition et traitement curatif dans la maladie du charbon. Insuffisant Le service médical rendu par VIBRAMYCINE N reste insuffisant dans les infections ORL et broncho-pulmonaires à Haemophilus influenzae, en particulier exacerbations aiguës de bronchites chroniques.
2016
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
Catégorie soins de santé
VIBRAMYCINE N

---
N2-AUTOINDEXEE
DOXY
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2680647/fr/doxy
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par DOXY reste important dans les indications : Brucellose, Pasteurellose, Infections pulmonaires, génito-urinaires et ophtalmiques à chlamydiae, Infections pulmonaires, génito-urinaires à mycoplasmes, Rickettsioses, Coxiella burnetii (fièvre Q), Gonococcie, Tréponèmes (dans la syphilis, les tétracyclines ne sont indiquées qu'en cas d'allergie aux bêtalactamines), Spirochètes (maladie de Lyme, leptospirose), Choléra, Acné inflammatoire moyenne et sévère, et composante inflammatoire des acnés mixtes, Traitement prophylactique post-exposition et traitement curatif dans la maladie du charbon. Le service médical rendu par DOXY est important dans les indications : Rosacée dans ses manifestations cutanées ou oculaires, Traitement prophylactique du paludisme du voyageur dans les zones d'endémie en cas de résistance, de contre-indication ou d'intolérance à la méfloquine. Faible Le service médical rendu par DOXY est faible dans les parodontites agressives en complément du traitement mécanique local. Insuffisant Le service médical rendu par DOXY reste insuffisant dans les infections ORL et broncho-pulmonaires à Haemophilus influenzae, en particulier exacerbations aiguës de bronchites chroniques.
2016
false
false
false
Insuffisant
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
DOXY

---
N2-AUTOINDEXEE
Prévention des infections sexuellement transmissibles chez les travailleuses du sexe : revue de la littérature
http://doc.rero.ch/record/277638?ln=fr
Cette revue de la littérature a pour but d'identifier et d'analyser les différents facteurs influençant les comportements sexuels à risque afin d'envisager des propositions de prévention primaire et secondaire luttant contre la survenue d'infections sexuellement transmissibles. En effet, si les comportements sexuels sont plus adaptés, la fréquence de con-tracter des IST pourrait diminuer.
2016
false
false
false
RERO DOC - Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
Suisse
français
thèse ou mémoire
littérature de revue comme sujet
maladie infectieuse
travailleurs du sexe
Infection
maladies sexuellement transmissibles
lutte contre l'infection
sexe
revue de la littérature
infecté
littérature de revue
infection
revue de la littérature

---
N2-AUTOINDEXEE
AZACTAM
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2732134/fr/azactam
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par AZACTAM reste important dans les indications de l’AMM.
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
AZACTAM

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge actualisée en médecine générale des infections sexuellement transmissibles bactériennes les plus fréquentes en soins primaires. A propos d'une revue de littérature
http://thesesante.ups-tlse.fr/1290/
Introduction : les infections sexuellement transmissibles, en France, ont une incidence qui est actuellement en augmentation. Les médecins généralistes sont en première ligne pour la prise en charge des infections sexuellement transmissibles sur le plan thérapeutique. Actuellement, il y a des profils de résistances à certaines catégories d'antibiotiques qui se développent pour les agents infectieux. Cela doit être pris en compte dans le choix des traitements probabilistes
2016
false
false
false
Thèses d'exercice de Santé - Université Paul Sabatier
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
résistance bactérienne aux médicaments
médecine générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec : année 2015 (et projections 2016)
https://www.inspq.qc.ca/publications/2201
Avec plus de 31 000 cas déclarés en 2015, les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) représentent 75 % de l’ensemble des infections recensées dans le fichier des maladies à déclaration obligatoire (MADO). À celles-ci s’ajoutent l’infection par le VIH qui n’est pas à déclaration obligatoire mais fait l’objet d’une collecte de renseignements à des fins de surveillance et d’autres infections transmissibles sexuellement très fréquentes telles l’herpès génital et les infections au virus du papillome humain.
2016
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
maladies sexuellement transmissibles
Infection
maladie infectieuse
projection
infecté
sang
portraits comme sujet
Portraits
projection
Québec

---
N2-AUTOINDEXEE
Les infections sexuellement transmissibles chez les patients de 15 à 25 ans en médecine générale en Seine-Maritime : recherche des facteurs de risque et étude de dépistage
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1425602
Les infections sexuellement transmissibles sont un enjeu majeur de prévention primaire et secondaire. En effet, elles touchent environ 1 million de personnes dans le Monde par jour et entraînent des conséquences importantes à moyen et long terme sur la vie sexuelle et la fertilité. En France, leur prévalence est en augmentation depuis plusieurs années, principalement chez les jeunes de 15 à 25 ans. Le médecin généraliste a un rôle majeur dans le dépistage des IST. À notre connaissance, il n'existait pas d'étude sur les facteurs de risque d' IST présentés par les jeunes de 15 à 25 ans consultant en médecine générale. Nous avons donc réalisé une enquête sur les comportements sexuels des jeunes de 15 à 25 ans et le dépistage réalisé par leur médecin traitant.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
patients
infecté
recherche
facteurs de risque
Dépistage
dû à
maladie infectieuse
collecte de données
maladies sexuellement transmissibles
évaluation des risques
médecine générale
Infection
généralisé
a comme patient
facteur de risque
dépistage systématique
infection

---
N1-SUPERVISEE
État des pratiques des médecins généralistes de Charente concernant l'éducation à la santé de leurs patients adolescents en matière de prévention sexuelle
http://www.sudoc.fr/194093077
Introduction : Les taux d'IST (infection sexuellement transmissible) et d'IVG (interruption volontaire de grossesse) chez les adolescents sont élevés mais stables depuis plusieurs années ce qui est un vrai enjeu de santé publique. Le médecin généraliste est le premier interlocuteur médical des adolescents et ils en ont une bonne opinion. Une consultation uniquement dédiée à l'éducation à la santé en matière de prévention sexuelle réalisée par les médecins généralistes pourrait essayer de sensibiliser cette population et ainsi diminuer les taux d'IVG et d'IST. Matériel et méthode : Un questionnaire visant à étudier l'état des pratiques des médecins concernant la prévention sexuelle de leurs patients adolescents a été envoyé aux 259 médecins généralistes de Charente
2016
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
maladies sexuellement transmissibles
adolescent
éducation du patient comme sujet
médecins généralistes
médecine préventive

---
N2-AUTOINDEXEE
Universex : croyances, attitudes et comportements des étudiants face aux infections sexuellement transmissibles (IST). Résultats d'une campagne de dépistage à l'Université de Saint-Denis de la Réunion
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01501863
Contexte. À La Réunion, le nombre important d’IST et d’interruptions volontaires de grossesses précoces témoignent de prises de risque sexuelles. L’enquête KABP Réunion 2012 constatait des méconnaissances sur l’infection à VIH chez les plus jeunes. L’objectif est d’évaluer les connaissances et pratiques sexuelles des étudiants et d’estimer la fréquence des IST dans cette population.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
maladie infectieuse
diagnostic
étudiant
étudiants
Croyances
ayant comme résultat
infecté
maladies sexuellement transmissibles
saints
comportement
posture
Réunion
Face
Infection
attitude
comportement
universités
Dépistage
culture (sociologie)
face
infection
dépistage systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Connaissances, attitudes et pratiques vis-à-vis des infections sexuellement transmissibles dans l'armée française
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01342566
Introduction : Les infections sexuellement transmissibles (IST) restent un problème majeur de santé publique. La population militaire est particulièrement exposée au risque de transmission d'une IST. L'objectif était d'obtenir un état des lieux des connaissances, des attitudes et des pratiques vis à vis des IST auprès d'un échantillon de militaires français
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Infection
maladies sexuellement transmissibles
connaissance
virus de l'immunodéficience simienne
personnel militaire
infecté
connaissances, attitudes et pratiques en santé
maladie infectieuse
connaissance
posture
dû à
vis orthopédiques
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Les infections sexuellement transmissibles chez les patients de 15 à 25 ans en médecine générale en Seine-Maritime : recherche de facteurs de risque et étude de dépistage
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01425602
Le médecin généraliste a un rôle majeur dans le dépistage des IST. À notre connaissance, il n'existait pas d'étude sur les facteurs de risque d' IST présentés par les jeunes de 15 à 25 ans consultant en médecine générale. Nous avons donc réalisé une enquête sur les comportements sexuels des jeunes de 15 à 25 ans et le dépistage réalisé par leur médecin traitant.
2016
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
patients
généralisé
maladies sexuellement transmissibles
dû à
maladie infectieuse
Infection
évaluation des risques
Dépistage
médecine générale
facteurs de risque
infecté
collecte de données
a comme patient
recherche
facteur de risque
infection
dépistage systématique

---
N2-AUTOINDEXEE
Agents infectieux mis en évidence chez les victimes de violences sexuelles : étude rétrospective descriptive menée au Centre d’Accueil en Urgence des Victimes d’Agression du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01409028
Introduction : les agressions sexuelles sont quotidiennement rencontrées en médecine légale clinique et constituent une problématique plurielle aux enjeux judiciaires et médicaux majeurs. Il existe peu de données dans la littérature concernant les infections sexuellement transmissibles (IST) dans ce contexte spécifique. L’objectif principal de cette étude est de contribuer à une meilleure connaissance de l’épidémiologie des IST au sein de cette population.
2016
false
true
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
Violence
Violence sexuelle
violence sexuelle
Études rétrospectives
Centres hospitaliers universitaires
Centres d'urgences
Hôpitaux
Hôpitaux universitaires
Urgences
violence
études rétrospectives
collecte de données
hôpitaux universitaires
hôpitaux
stress physiologique
urgences
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
TELZIR
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2606860/fr/telzir
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1198174/telzir
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_642930/fr/telzir
Le service médical rendu par TELZIR reste important dans l’indication de l’AMM : « TELZIR associé à de faibles doses de ritonavir et à d'autres antirétroviraux est indiqué dans le traitement des adultes, adolescents et enfants âgés de 6 ans et plus, infectés par le virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1). Chez les adultes modérément prétraités par antirétroviraux, TELZIR associé à de faibles doses de ritonavir n'a pas été aussi efficace que l'association lopinavir/ritonavir. Aucune étude comparative n'a été réalisée chez les enfants et les adolescents. L'utilisation de TELZIR associé à de faibles doses de ritonavir n'a pas été suffisamment étudiée chez les patients lourdement prétraités. Chez les patients prétraités par inhibiteurs de protéase (IP), le choix de TELZIR devra prendre en compte les résultats individuels des tests de résistance virale du patient et les traitements antérieurs. »...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
fosamprénavir calcique
infection à VIH-1
carbamates
sulfonamides
inhibiteurs de protéase du VIH
agents antiVIH
organophosphates
administration par voie orale
infections à VIH
adolescent
enfant
remboursement par l'assurance maladie
association de médicaments
résultat thérapeutique
fosamprénavir
J05AE07 - fosamprénavir
TELZIR 700 mg, comprimé pelliculé
TELZIR 50 mg/ml, suspension buvable
adulte
TELZIR
63544054
61312477
3400892649306
3400892619668
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
EXTENCILLINE
Avis favorable à la prise en charge dans les collectivités
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2660147/en/extencilline
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_713135/extencilline
Le service médical rendu par EXTENCILLINE est important dans les indications de l’AMM : « Les indications procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la benzathine benzylpénicilline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles. Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, et notamment : • Prophylaxie des rechutes du rhumatisme articulaire aigu, • Traitement de la syphilis et du pian. Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l’utilisation appropriée des antibactériens. »...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
prévention secondaire
antibiothérapie
benzathine benzylpénicilline
antibactériens
injections musculaires
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
EXTENCILLINE 600 000 UI, poudre et solvant pour suspension injectable IM
EXTENCILLINE 1,2 M U.I., poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
EXTENCILLINE 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable IM
remboursement par l'assurance maladie
pian
syphilis
rhumatisme articulaire aigu
EXTENCILLINE
avis de la commission de transparence
64615821
64699367
67923589
3400890341479
3400890341530
3400890341769

---
N1-SUPERVISEE
CIFLOX - UNIFLOX
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2588553/fr/ciflox-uniflox
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1062719/ciflox-uniflox
Le service médical rendu par UNIFLOX et CIFLOX reste important dans les indications de l’AMM...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
antibiothérapie
ciprofloxacine
antibactériens
administration par voie orale
UNIFLOX, comprimé pelliculé sécable
perfusions veineuses
CIFLOX 250 mg, comprimé pelliculé sécable
CIFLOX 500 mg, comprimé pelliculé sécable
CIFLOX 500 mg/5 ml, granulés et solution pour suspension buvable
CIFLOX 200 mg/100 mL, solution pour perfusion (IV)
CIFLOX 400 mg/200 ml, solution pour perfusion (IV)
J01MA02 - ciprofloxacine
remboursement par l'assurance maladie
adulte
enfant
adolescent
CIFLOX
UNIFLOX
60195010
65126598
69206903
67020451
65636245
64728922
3400891679250
3400891242584
3400891213379
3400891897081
3400891213430
3400891984811

---
N1-SUPERVISEE
La prévention du VIH et des IST chez les jeunes
http://paca.lecrips.net/spip.php?article386
http://paca.lecrips.net/IMG/pdf/La_prevention_du_VIH_et_des_IST_chez_les_jeunes_-_juin_2015-2.pdf
Les jeunes face à l’épidémie de sida et aux IST - Jeunes, VIH et IST : contexte épidémiologique - Les connaissances et croyances sur le VIH - Utilisation et perception du préservatif - Le recours au dépistage Politiques publiques en matière de prévention des risques liés à la sexualité - Les jeunes : public prioritaire pour la prévention - Prendre en compte les jeunes les plus vulnérables - Le rôle de l’Education Nationale - L’accès des jeunes au préservatif Enjeux et stratégies de la prévention auprès des jeunes - Pour une approche globale de la sexualité - La prévention par les pairs - La place d’internet et des réseaux sociaux - La nécessaire articulation entre prévention dépistage et prise en charge Conclusion Bibliographie
2016
false
false
false
Crips PACA - Centre régional d'information et de prévention du sida Provence-Alpes-Côte d'Azur Marseille Nice
France
français
rapport
infections à VIH
adolescent
jeunes
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
infections génitales masculines et IST
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/C2.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Infections sexuellement transmissibles (IST)
http://www.ameli-sante.fr/infections-sexuellement-transmissibles-ist.html
Les infections sexuellement transmissibles ou IST sont des infections dues à des bactéries, virus et parasites et transmises par voie sexuelle. Les IST sont multiples. En France, leur fréquence est en augmentation sauf pour le VIH dont le nombre annuel de découvertes de séropositivité est stable depuis 2007.
2015
false
true
false
Améli Santé
France
français
information patient et grand public
maladies sexuellement transmissibles
dépistage systématique
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
VIH-sida / IST
http://invs.santepubliquefrance.fr/fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/VIH-sida-IST
Infection à VIH et sida : Actualités / Aide-mémoire / Dépistage du VIH / Déclaration obligatoire de l'infection à VIH et du sida / Incidence de l'infection par le VIH / Prévalence du VIH / Populations / Publications; Infections sexuellement transmissibles (IST) : Comment surveiller les IST ? / Bulletin des réseaux de surveillance / Questionnaires pour la surveillance; Donneurs de sang : Dépistage des donneurs de sang / Surveillance des maladies à prions et donneurs de sang / Risque résiduel de transmission d'infections virales.
2015
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
infections à VIH
infections à VIH
sérodiagnostic du SIDA
notification des maladies à déclaration obligatoire
épidémiosurveillance
maladies sexuellement transmissibles
donneurs de sang
information scientifique et technique
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)

---
N2-AUTOINDEXEE
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2009486/fr/benzathine-benzylpenicilline-sandoz
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
information sur le médicament
benzathine benzylpénicilline
benzathine benzylpénicilline
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
pénicilline g benzathine
Benzylpénicilline
benzylpénicilline

---
N1-SUPERVISEE
OCTAGAM 50 mg/ml , solution pour perfusion - immunoglobuline humaine normale
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2014035/fr/octagam
Extension d'indication. Le service médical rendu par OCTAGAM 50 mg/ml est important dans le traitement immunomodulateur dans les polyradiculoneuropathies inflammatoires démyélinisantes chroniques (PIDC). OCTAGAM n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge des polyradiculoneuropathies inflammatoires démyélinisantes chroniques par rapport aux autres immunoglobulines (TEGELINE, PRIVIGEN)...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
avis de la commission de transparence
polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique
immunoglobulines par voie veineuse
perfusions veineuses
OCTAGAM 50 mg/ml, solution pour perfusion
J06BA02 - immunoglobulines humaines polyvalentes, pour administration intravasculaire
résultat thérapeutique
immunoglobuline G
facteurs immunologiques
Octagam
immunoglobulines par voie veineuse
Octagam
OCTAGAM

---
N2-AUTOINDEXEE
OROKEN
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2026235/fr/oroken
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
OROKEN

---
N1-VALIDE
Sustiva (efavirenz): arrêt de commercialisation de la solution buvable - recommandations concernant l'utilisation de la forme gélule
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Sustiva-R-efavirenz-arret-de-commercialisation-de-la-solution-buvable-recommandations-concernant-l-utilisation-de-la-forme-gelule
La solution buvable de Sustiva 30 mg/ml ne sera plus commercialisée à partir de fin octobre 2015. Cette décision fait suite à la faible utilisation de cette formulation du fait, en partie, d'une acceptabilité limitée en raison de son goût. L'administration par l'ouverture de la gélule et son mélange à la nourriture permet une meilleure acceptabilité pour les enfants. Ce mode d'administration est également adapté pour les adultes incapables d'avaler des gélules entières...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
SUSTIVA
SUSTIVA 30 mg/ml, solution buvable
SUSTIVA 50 mg, gélule
SUSTIVA 100 mg, gélule
SUSTIVA 200 mg, gélule
SUSTIVA 600 mg, comprimé pelliculé
éfavirenz
solutions pharmaceutiques
capsules
retraits du marché de médicaments
recommandation de bon usage du médicament
éfavirenz
infections à VIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
agents antiVIH
agents antiVIH
J05AG03 - éfavirenz
adulte
enfant
nourrisson
adolescent
continuité des soins
benzoxazines
benzoxazines

---
N2-AUTOINDEXEE
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé - dolutégravir abacavir lamivudine
Code CIS : 64287253
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=64287253
2015
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
avis de la commission de transparence
notice médicamenteuse
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
TRIUMEQ
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
lamivudine
sulfate d'abacavir
dolutégravir sodique
association médicamenteuse
abacavir
dolutégravir
didéoxynucléosides
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N3-AUTOINDEXEE
INSTRUCTION N DGS/RI2/2015/195 du 3 juillet 2015 relative à la mise en place des centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=39798
Instructions pour la mise en place des centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles. Présentation de la procédure et du dossier d’habilitation et du cahier des charges des CeGIDD.
2015
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte législatif
central
Infection
dépistage systématique
maladie virale
hepatite
hépatite virale
hepatite virale
Diagnostic
hépatite virale
infection à virus de l'immunodéficience humaine
centres d'information
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
relation centrée
Dépistage
virus de l'hépatite A humaine
hépatites virales humaines
maladies sexuellement transmissibles
relatif
instruction
aucun diagnostic
infection
diagnostic
hypogonadisme
ophtalmoplégie
maladies mitochondriales

---
N1-VALIDE
Le PRAC démarre une mise à jour de l’évaluation des risques de syndrome régional douloureux complexe (SRDC) et de syndrome de tachycardie posturale orthostatique (STPO) à la suite d’une vaccination anti-HPV - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Le-PRAC-demarre-une-mise-a-jour-de-l-evaluation-des-risques-de-syndrome-regional-douloureux-complexe-SRDC-et-de-syndrome-de-tachycardie-posturale-orthostatique-STPO-a-la-suite-d-une-vaccination-anti-HPV-Point-d-information
Des cas faisant état de l’un ou l’autre de ces syndromes ou des symptômes les évoquant ont été rapportés depuis la commercialisation de ces vaccins. Ils ont été principalement notifiés en Australie, Allemagne, Japon pour le SRDC et aux Etats-Unis, Japon et Danemark pour le STPO. A ce jour, en France il a été rapporté 3 cas de SRDC et 1 cas de STPO au système national de pharmacovigilance. Ces événements ont fait l’objet d’évaluations européennes régulières depuis 2013, qui n’ont pas permis, jusqu’à maintenant, d’établir une relation de causalité entre ces syndromes et la vaccination...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
syndrome de tachycardie orthostatique posturale
information sur le médicament
évaluation des risques
évaluation de médicament
syndrome douloureux régional complexe
GARDASIL
CERVARIX
GARDASIL, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain [Types 6, 11, 16, 18] (Recombinant, adsorbé)
CERVARIX, suspension injectable en seringue pré-remplie .Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16, 18] (Recombinant, avec adjuvant, adsorbé)
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
vaccin papillomavirus humains L1 types 16 et 18
J07BM02 - Papillomavirus (humain type 16, 18)
J07BM01 - Papillomavirus (humain type 6, 11, 16, 18)
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N1-SUPERVISEE
ATRIPLA (efavirenz / emtricitabine / fumarate de ténofovir disoproxil), association d’antiviraux
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2044339/fr/atripla
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2044339/fr/atripla-efavirenz-/-emtricitabine-/-fumarate-de-tenofovir-disoproxil-association-d-antiviraux
ATRIPLA a l’AMM dans le traitement de l’infection par le VIH-1 chez l’adulte contrôlé virologiquement par une association d’antirétroviraux en cours depuis plus de trois mois. Les patients ne doivent pas avoir présenté d’échec virologique avec un traitement antirétroviral antérieur et il doit être établi que ces patients n’ont pas archivé, avant l’initiation de leur premier traitement antirétroviral, de souches virales mutantes conférant une résistance significative à l’un des trois composants d’ATRIPLA. ATRIPLA ne devrait plus faire l’objet d’instauration de traitement en raison de : - la toxicité neurologique (lié à l’éfavirenz) et de la toxicité rénale et sur le métabolisme phospho-calcique (lié au fumarate de ténofovir disoproxil) de cette association fixe; - de l’existence d’alternatives thérapeutiques mieux tolérées et au moins aussi efficaces, telles que les combinaisons à base d’inhibiteur de l'intégrase (dolutégravir, elvitégravir, raltégravir). Il représente une option thérapeutique de deuxième intention. Il doit être utilisé sous surveillance de la fonction rénale et du métabolisme phospho-calcique. De plus, une bonne observance du traitement est recommandée en raison de la barrière génétique basse de l’éfavirenz. Le service médical rendu par ATRIPLA reste important dans l’indication de l’AMM...
2015
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
recommandation de bon usage du médicament
infections à VIH
infection à VIH-1
Association d'éfavirenz, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
éfavirenz
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
remboursement par l'assurance maladie
comprimés
administration par voie orale
adulte
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
résultat thérapeutique
J05AR06 - emtricitabine, ténofovir disoproxil et éfavirenz
ATRIPLA 600 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
ATRIPLA
avis de la commission de transparence
64005832
3400893086797
benzoxazines

---
N1-SUPERVISEE
Rapport de consultation sur le développement de la surveillance des infections transmissibles sexuellement et par le sang au Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/1998
L’objectif de ce document est d’identifier les avenues de développement les plus intéressantes dans le domaine de la surveillance des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. Dans un effort visant à prioriser certains indicateurs de surveillance, nous avons sollicité l’aide d’experts épidémiologistes et autres experts de la santé publique familiers avec la surveillance des ITSS au Québec.
2015
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
maladies transmissibles
maladies transmissibles
épidémiosurveillance
Québec
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Infections Sexuellement Transmissibles - chlamydiose, gonorrhée, syphilis, trichomonase
http://www.rfi.fr/emission/20150818-infections-sexuellement-transmissibles-ist-chlamydiose-gonorrhee-syphilis-trichomo
Chaque jour, plus d’un million de personnes contractent une infection sexuellement transmissible (IST). On estime que, chaque année, 500 millions de personnes contractent l’une des quatre IST suivantes : chlamydiose, gonorrhée, syphilis ou trichomonase.
2015
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
maladies sexuellement transmissibles
émission radiophonique

---
N2-AUTOINDEXEE
LYSOCLINE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2052653/fr/lysocline
2015
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
LYSOCLINE

---
N2-AUTOINDEXEE
TROBICINE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2055739/fr/trobicine
2015
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
TROBICINE

---
N1-VALIDE
Vaccination contre les infections à HPV et risque de maladies auto-immunes : une étude Cnamts/ANSM rassurante - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccination-contre-les-infections-a-HPV-et-risque-de-maladies-auto-immunes-une-etude-Cnamts-ANSM-rassurante-Point-d-information
Les résultats de l’étude réalisée conjointement par l’ANSM et l’Assurance Maladie, portant sur une cohorte de 2,2 millions de jeunes filles âgées de 13 à 16 ans, montrent que la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) par Gardasil ou Cervarix n’entraîne pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes, confirmant ainsi les données de la littérature française et internationale. Une augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré après vaccination contre les infections à HPV apparaît toutefois probable. Ce syndrome est déjà identifié dans l’autorisation de mise sur le marché (AMM) du produit. De surcroît, ses conséquences sont limitées (1 à 2 cas pour 100 000 filles vaccinées) compte tenu de la rareté de la maladie, les deux institutions estiment que les résultats de cette étude ne remettent pas en cause la balance bénéfice-risque pour les vaccins concernés...
2015
false
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
rapports et études
information sur le médicament
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccins contre les papillomavirus
GARDASIL
GARDASIL, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain [Types 6, 11, 16, 18] (Recombinant, adsorbé)
CERVARIX, suspension injectable en seringue pré-remplie .Vaccin Papillomavirus Humain [Types 16, 18] (Recombinant, avec adjuvant, adsorbé)
CERVARIX
J07BM01 - Papillomavirus (humain type 6, 11, 16, 18)
vaccin papillomavirus humains L1 types 16 et 18
vaccin papillomavirus humains L1 types 16 et 18
J07BM02 - Papillomavirus (humain type 16, 18)
infections à papillomavirus
syndrome de Guillain-Barré
maladies auto-immunes
évaluation des risques
maladies inflammatoires intestinales
tumeurs du col de l'utérus
études de cohortes
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N2-AUTOINDEXEE
KIVEXA
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2559109/fr/kivexa
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
KIVEXA
kivexa
didéoxynucléosides
lamivudine
association médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Traitement de la syphilis et la prévention du rhumatisme articulaire aigu : Point de situation sur les spécialités à base de benzathine benzylpénicilline en France - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Traitement-de-la-syphilis-et-la-prevention-du-rhumatisme-articulaire-aigu-Point-de-situation-sur-les-specialites-a-base-de-benzathine-benzylpenicilline-en-France-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a délivré fin 2014 au laboratoire Sandoz une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour une spécialité à base de benzathine benzylpénicilline, antibiotique de référence dans le traitement symptomatique de la syphilis et dans la prévention du rhumatisme articulaire aigu, suite à l’arrêt de la commercialisation de l’Extencilline. En raison de problèmes de production, la commercialisation de cette spécialité n’est pas effective à ce jour. Pour pallier cette indisponibilité, la spécialité Sigmacillina (benzathine benzylpénicilline), seringue pré-remplie au dosage unique de 1,2 MUI, reste disponible dans les pharmacies hospitalières...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
France
syphilis
rhumatisme articulaire aigu
benzathine benzylpénicilline
benzathine benzylpénicilline
EXTENCILLINE
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
antibactériens
injections musculaires
information sur le médicament
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)

---
N2-AUTOINDEXEE
EPIVIR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561573/fr/epivir
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
EPIVIR

---
N2-AUTOINDEXEE
INVIRASE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561567/fr/invirase
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
INVIRASE

---
N2-AUTOINDEXEE
CELSENTRI
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561558/fr/celsentri
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
maraviroc
CELSENTRI
cyclohexanes
triazoles

---
N1-SUPERVISEE
AZADOSE - ZITHROMAX
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2572194/fr/azadose-zithromax
Le service médical rendu par ZITHROMAX 250 mg et ZITHROMAX 40mg/ml ENFANT reste important dans les angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé. Le service médical rendu par ZITHROMAX 250 mg comprimé pelliculé reste important dans : les exacerbations sévères des bronchites chroniques d’origine bactérienne (stade II) avec expectoration franchement purulente verdâtre, les infections stomatologiques. Le service médical rendu par ZITHROMAX monodose 250 mg reste important dans les urétrites et cervicites non gonococciques dus à Chlamydiae trachomatis. Le service médical rendu par AZADOSE 600 mg reste important dans les infections à Mycobacterium avium-intracellulaire (MAC) chez les patients infectés par le VIH. Le service médical rendu par ZITHROMAX 250 mg reste insuffisant dans les surinfections des bronchites aigües....
2015
false
true
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
administration par voie orale
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
AZADOSE 600 mg, comprimé pelliculé
ZITHROMAX MONODOSE
ZITHROMAX 40 mg/ml ENFANTS, poudre pour suspension buvable
ZITHROMAX 250 mg, comprimé pelliculé
ZITHROMAX MONODOSE 250 mg, comprimé pelliculé
antibactériens
antibioprophylaxie
infections opportunistes liées au SIDA
infection due à mycobacterium avium-intracellulare
azithromycine
J01FA10 - azithromycine
angine à streptocoque A bêta-hémolytique
pharyngite
infections à streptocoques
cervicite
infections à chlamydia
urétrite non gonococcique à chlamydia trachomatis
urétrite
infection stomatologique
exacerbation de bronchite chronique
surinfection de bronchite aiguë
bronchite
maladies du système stomatognathique
antibiothérapie
ZITHROMAX
AZADOSE

---
N1-SUPERVISEE
STRIBILD
cobicistat - ténofovir disoproxil (fumarate de) - elvitégravir - emtricitabine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2570626/fr/stribild
Le service médical rendu par STRIBILD est important dans l’indication de l’AMM : « STRIBILD est indiqué pour le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez les adultes âgés de 18 ans et plus, naïfs de tout traitement antirétroviral ou infectés par une souche de VIH-1 dépourvue de mutation connue pour être associée à une résistance à aucun des trois agents antirétroviraux contenus dans STRIBILD ».
2015
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
infection à VIH-1
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
avis de la commission de transparence
agents antiVIH
agents antiVIH
administration par voie orale
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
J05AR09 - emtricitabine, ténofovir disoproxil, elvitégravir et cobicistat
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
résistance virale aux médicaments
adulte
STRIBILD
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de l'intégrase du vih
synergie des médicaments
essais cliniques de phase III comme sujet
gestion du risque

---
N2-AUTOINDEXEE
RETROVIR
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2573221/fr/retrovir
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
RETROVIR

---
N1-VALIDE
L’ANSM établit la RTU de Truvada dans la prophylaxie pré-exposition au VIH - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/L-ANSM-etablit-la-RTU-de-Truvada-dans-la-prophylaxie-pre-exposition-au-VIH-Point-d-information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a établi le 25 novembre 2015 une Recommandation Temporaire d’Utilisation (RTU) du Truvada dans la prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) au VIH. La RTU sera effective au terme du processus d’instruction de la prise en charge qui interviendra au plus tard au début de l’année 2016. Truvada est indiqué dans la PrEP en tant qu’outil additionnel d’une stratégie de prévention diversifiée de la transmission du VIH et concerne les personnes âgées de 18 ans ou plus à haut risque d’acquisition du VIH par voie sexuelle...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
transmission de maladie infectieuse
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
comportement sexuel à risque
surveillance pharmacologique
continuité des soins
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
adulte
homosexualité masculine
personnes transgenres
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
LGBT

---
N1-SUPERVISEE
Genvoya - elvitegravir / cobicistat / emtricitabine / tenofovir alafenamide
http://www.ema.europa.eu/ema/index.jsp?curl=pages/medicines/human/medicines/004042/human_med_001940.jsp&mid=WC0b01ac058001d124
Genvoya est un médicament antiviral utilisé pour le traitement des individus infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), un virus responsable du syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il est utilisé chez les adultes et les adolescents âgés de plus de 12 ans, dont la maladie ne devrait pas résister aux substances antivirales présentes dans Genvoya...
2015
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
résultat thérapeutique
flux de syndication
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
évaluation médicament
association médicamenteuse
agrément de médicaments
Europe
ténofovir alafénamide
ténofovir alafénamide
elvitégravir
elvitégravir
infections à VIH
interactions médicamenteuses
grossesse
allaitement maternel
surveillance post-commercialisation des produits de santé
évaluation préclinique de médicament
agents antiVIH
agents antiVIH
adulte
adolescent
infection à VIH-1
administration par voie orale
inhibiteur de transfert de brin médié par l’intégrase
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de l'intégrase du vih
Inhibiteurs du cytochrome P-450 CYP3A
Inhibiteurs du cytochrome P-450 CYP3A
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
J05AR18 - emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
Cobicistat
Cobicistat
Emtricitabine
Emtricitabine
GS 7340
GS 7340
JTK 303
JTK 303
adénine
adénine
adénine
quinolinone
quinolinone

---
N1-VALIDE
Mise à jour - Les études de l'innocuité du vaccin Gardasil ne révèlent pas de nouveaux risques
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2015/56240a-fra.php
Après avoir examiné des renseignements du Canada et de l’international au sujet de l’innocuité du vaccin Gardasil contre le VPH, Santé Canada informe la population canadienne que les avantages du vaccin continuent de l’emporter sur les risques. L’ensemble des éléments probants continue de démontrer que ce vaccin peut être utilisé sans danger et qu’il n’y a pas de nouveaux risques pour la sécurité associés à son utilisation...
2015
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
vaccination
GARDASIL
GARDASIL, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain [Types 6, 11, 16, 18] (Recombinant, adsorbé)
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
condylomes acuminés
tumeurs de l'anus
information sur le médicament
J07BM01 - Papillomavirus (humain type 6, 11, 16, 18)
évaluation des risques
évaluation de médicament

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS 100 mg (raltégravir), granulés pour suspension buvable, antirétroviral
Traitement de recours chez les nourrissons infectés par le VIH, âgés de 4 semaines à 2 ans et ayant un poids compris entre 3 et 20 kg
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2580837/fr/isentress
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2580837/fr/isentress-100-mg-raltegravir-granules-pour-suspension-buvable-antiretroviral
Le service médical rendu par ISENTRESS, granulés pour suspension buvable, est important dans l’indication de l’AMM uniquement chez les enfants en impasse thérapeutique et en l’absence de mutations diminuant la sensibilité virale à cette molécule et à au moins deux autres ARV pouvant être utilisés en association...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
enfant
infection à VIH-1
raltégravir potassique
association de médicaments
nourrisson
nouveau-né
Raltégravir de potassium
Raltégravir de potassium
recommandation de bon usage du médicament
ISENTRESS 100 mg, granulés pour suspension buvable
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
administration par voie orale
J05AX08 - raltégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
thérapie antirétrovirale hautement active
inhibiteurs de l'intégrase du vih
ISENTRESS
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
Prévention et santé publique: Protection contre les maladies sexuellement transmissibles: que savent les jeunes?
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2015.02523/
2015
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies sexuellement transmissibles
adolescent
compétence informationnelle en santé
médecine préventive
santé reproductive

---
N1-SUPERVISEE
VIDEX - didanosine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561591/fr/videx
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_970612/videx
Le service médical rendu par VIDEX reste important uniquement chez les patients virologiquement contrôlés avec cet INTI n’ayant pas d’autres alternatives thérapeutiques appropriées...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
résultat thérapeutique
infection à VIH-1
VIDEX 100 mg, comprimé à croquer ou dispersible
VIDEX 125 mg, gélule gastro-résistante
VIDEX 150 mg, comprimé à croquer ou dispersible
VIDEX 2 g, poudre pour solution buvable en flacon
VIDEX 200 mg, gélule gastro-résistante
VIDEX 25 mg, comprimé à croquer ou dispersible
VIDEX 250 mg, gélule gastro-résistante
VIDEX 400 mg, gélule gastro-résistante
VIDEX 50 mg, comprimé à croquer ou dispersible
didéoxyinosine
administration par voie orale
VIDEX
J05AF02 - didanosine
remboursement par l'assurance maladie
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
association de médicaments
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
OFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé sécable - MONOFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé - OFLOCET 1,5 mg/0,5 ml, solution auriculaire
Ofloxacine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2034334/fr/oflocet-monoflocet
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_991891/monoflocet-oflocet
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_461115
Le service médical rendu par : MONOFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé et OFLOCET 1,5 mg/0,5 ml, solution auriculaire reste important dans les indications et aux posologies de l’AMM. OFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé sécable reste important dans les indications et aux posologies de l’AMM, excepté dans l’indication du « traitement de l’urétrite gonococcique et non gonococcique ». Le service médical rendu par OFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé sécable reste insuffisant dans l’indication « traitement de l’urétrite gonococcique et non gonococcique »...
2015
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antibiothérapie
comprimés
OFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé sécable
MONOFLOCET 200 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
OFLOCET 1,5 mg/0,5 ml, solution auriculaire en récipient unidose
instillation de médicaments
remboursement par l'assurance maladie
ofloxacine
antibactériens
anti-infectieux urinaires
J01MA01 - ofloxacine
S02AA16 - ofloxacine
MONOFLOCET
OFLOCET
63222377
68399214
66484819
3400891917055
3400891836059
3400891141887
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
REYATAZ
atazanavir
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561597/fr/reyataz
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_991888/reyataz
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Le service médical rendu par REYATAZ reste important dans l’indication de l’AMM : « REYATAZ gélules, co-administré avec le ritonavir à faible dose, est indiqué, en association avec d'autres agents antirétroviraux, dans le traitement de l'infection par le VIH-1 chez l'adulte, l’adolescent et l’enfant âgé de 6 ans ou plus. »...
2015
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
infection à VIH-1
REYATAZ 150 mg, gélule
REYATAZ 200 mg, gélule
REYATAZ 300 mg, gélule
ritonavir
Sulfate d'atazanavir
inhibiteurs de protéase du VIH
agents antiVIH
administration par voie orale
J05AE08 - atazanavir
remboursement par l'assurance maladie
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
thérapie antirétrovirale hautement active
REYATAZ
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
ALDARA
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2579404/fr/aldara
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_945892/aldara
Le service médical rendu par ALDARA 5%, crème reste important dans : les verrues génitales et périanales externes (condylomes acuminés) de l'adulte, les petits carcinomes baso-cellulaires superficiels (CBC) de l'adulte seulement dans les situations où la chirurgie est contre-indiquée (CBC inopérable) ou lorsque elle risque d’être mal tolérée, les kératoses actiniques cliniquement typiques, non hypertrophiques, non hyperkératosiques du visage ou du cuir chevelu, chez l’adulte immunocompétent lorsque la taille ou le nombre des lésions limite l’efficacité et/ou la tolérance de la cryothérapie et si les autres traitements topiques sont contre-indiqués ou moins appropriés...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Carcinome basocellulaire superficiel
imiquimod
administration par voie cutanée
onguents
aminoquinoléines
remboursement par l'assurance maladie
antinéoplasiques
D06BB10 - imiquimod
ALDARA 5 %, crème
condylomes acuminés
adulte
carcinome basocellulaire
kératose actinique
administration par voie topique
adjuvants immunologiques
inducteurs de l'interféron
résultat thérapeutique
aminoquinoléines
ALDARA
avis de la commission de transparence
66916232
3400892071220

---
N1-SUPERVISEE
EFUDIX 5 POUR CENT, crème
fluorouracile
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2565124/fr/efudix
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400913/fr/efudix-5-pour-cent-creme-tube-de-20-g-code-cip-321-843-2
Le service médical rendu par EFUDIX 5 % reste important dans les kératoses actiniques préépithéliomateuses, dans les condylomes génitaux et dans la maladie de Bowen. Maintien du remboursement dans les mêmes conditions...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Kératose pré-épithéliomateuse
érythroplasie de queyrat
antimétabolites
antinéoplasiques antimétabolites
EFUDIX 5 POUR CENT, crème
remboursement par l'assurance maladie
L01BC02 - fluorouracil
kératose actinique
condylomes acuminés
maladie de Bowen
érythroplasie
résultat thérapeutique
administration par voie topique
Fluorouracil
EFUDIX
avis de la commission de transparence
60627235
3400893039953
3400890305341

---
N1-SUPERVISEE
PHYSIOMYCINE, gélule
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2049877/fr/physiomycine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_944571/physiomycine
Le service médical rendu par PHYSIOMYCINE reste important dans les indications de l’AMM. Indications thérapeutiques « Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la méthylènecycline. Elles tiennent compte à la fois de la situation de cet antibiotique dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles et des connaissances actualisées sur la sensibilité des espèces bactériennes, notamment dans le domaine des affections bucco-dentaires...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
infections urinaires
maladies du système stomatognathique
infection stomatologique
infections de l'appareil reproducteur
gonorrhée
syphilis
acné vulgaire
sepsie
infections de l'appareil respiratoire
chlorhydrate de métacycline
antibiothérapie
antibactériens
métacycline
administration par voie orale
J01AA05 - métacycline
PHYSIOMYCINE, gélule
remboursement par l'assurance maladie
PHYSIOMYCINE
avis de la commission de transparence
65655224
3400890716390

---
N1-SUPERVISEE
FUZEON 90 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable
enfuvirtide
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2561585/fr/fuzeon
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1198159/fuzeon
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400022/fuzeon-90-mg/ml-poudre-et-solvant-pour-solution-injectable-boite-de-60-flacons-de-poudre-pour-solution-injectable-60-flacons-de-solvant-60-seringues-de-3-ml-60-seringues-de-1ml-et-180-tampons-alcoolises
aintien du remboursement dans les mêmes conditions. Le service médical rendu par FUZEON reste important dans l’indication de l’AMM : « FUZEON est indiqué, en association avec d'autres antirétroviraux, dans le traitement des patients infectés par le VIH-1, exposés et en échec à un traitement comprenant au moins un médicament de chacune des classes antirétrovirales suivantes : inhibiteurs de protéase, analogues non nucléosidiques de la transcriptase inverse et analogues nucléosidiques de la transcriptase inverse, ou présentant une intolérance aux traitements précédemment cités. »...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
infection à VIH-1
enfuvirtide
injections sous-cutanées
J05AX07 - enfuvirtide
remboursement par l'assurance maladie
inhibiteurs de fusion du VIH
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
résultat thérapeutique
adulte
enfant
essais cliniques comme sujet
études de cohortes
association de médicaments
FUZEON 90 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable
fragments peptidiques
protéine d'enveloppe gp41 du VIH
FUZEON
62723129
3400892473574

---
N1-VALIDE
EVIPLERA 200 mg/25 mg/245 mg, comprimé pelliculé
rilpivirine / emtricitabine / ténofovir disoproxil
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2570617/fr/eviplera
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1250131/eviplera
Le service médical rendu par EVIPLERA est important dans l’indication de l’AMM.En dépit d’une simplification du schéma d’administration et du profil de tolérance de la rilpivirine globalement plus favorable que celui de l’éfavirenz, EVIPLERA n’apporte pas d’Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR V) dans la prise en charge des patients adultes infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) dépourvu de mutations connues pour être associées à une résistance à la classe des inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI), au ténofovir ou à l’emtricitabine, et présentant une charge virale 100 000 copies/mL d’ARN VIH-1...
2015
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
Association d'emtricitabine, de rilpivirine et de ténofovir
Association d'emtricitabine, de rilpivirine et de ténofovir
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
J05AR08 - emtricitabine, ténofovir disoproxil et rilpivirine
adulte
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
agents antiVIH
agents antiVIH
essais cliniques de phase III comme sujet
résultat thérapeutique
EVIPLERA
EVIPLERA 200 mg/25 mg/245 mg, comprimé pelliculé
63578537

---
N3-AUTOINDEXEE
Infections génitales féminines et IST
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/C3.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccins papillomavirus (Gardasil, Cervarix) : encore beaucoup d'incertitudes. Une sélection commentée des principaux textes du dossier
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49801/0/NewsDetails.aspx?page=8
http://www.prescrire.org/Fr/3/31/49012/0/2013/ArchiveNewsDetails.aspx?page=1
Depuis 2007, Prescrire suit et actualise régulièrement le dossier de l'évaluation des vaccins papillomavirus, de leur efficacité et de leurs effets indésirables, ainsi que le dossier de la prévention des cancers du col de l'utérus...
2014
false
false
false
Prescrire
résumé ou synthèse en français
GARDASIL
CERVARIX
Vaccins contre les papillomavirus
vaccination
incertitude

---
N1-VALIDE
Invirase (saquinavir) : Actualisation des recommandations électrocardiographiques - Lettre aux professionnels de santé
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Invirase-saquinavir-Actualisation-des-recommandations-electrocardiographiques-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Des allongements dose-dépendants des intervalles QT et PR avaient déjà été observés chez des volontaires sains recevant Invirase « boosté » par le ritonavir. Chez les patients naïfs de traitement antirétroviral : - les prescripteurs doivent continuer à initier le traitement par Invirase à dose réduite, soit 500 mg deux fois par jour pendant les sept premiers jours, avant de passer à la dose standard de 1000 mg deux fois par jour, en association avec ritonavir 100 mg deux fois par jour et d'autres agents antirétroviraux, - en plus d'un ECG avant l'instauration du traitement, un ECG doit dorénavant être fait après environ 10 jours de traitement, au moment où l'allongement de l'intervalle QTcF atteint son maximum. Pour les patients en cours de traitement par Invirase /Ritonavir (1000/100 mg deux fois par jour), les modalités de surveillance par ECG restent inchangées (voir ci-dessous la rubrique « informations complémentaires »)...
2014
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
-
France
français
administration par voie orale
recommandation de bon usage du médicament
avis de pharmacovigilance
saquinavir
saquinavir
mésilate de saquinavir
mésilate de saquinavir
J05AE01 - saquinavir
INVIRASE
INVIRASE 200 mg, gélule
INVIRASE 500 mg, comprimé pelliculé
syndrome du QT long
infections à VIH
électrocardiographie
continuité des soins
surveillance pharmacologique
inhibiteurs de protéase du VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
association de médicaments
ritonavir
allongement de l'intervalle PR
Cardiotoxicité

---
N3-AUTOINDEXEE
Guide d'intervention sur les infections transmissibles sexuellement à déclaration obligatoire - Édition 2014
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000100/
2014
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
rapport
édition
déclaration obligatoire
maladies sexuellement transmissibles

---
N2-AUTOINDEXEE
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=65768058
2014
BDPM - base de données publique des médicaments
résumé des caractéristiques du produit
stribild
comprimés
pellicules
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
pellicules
STRIBILD

---
N1-SUPERVISEE
INTELENCE 25mg CPR B/120
Code CIP/ACL : 3400926887629
http://www.meddispar.fr/Medicaments/INTELENCE-25-B-120/(type)/letter/(value)/I/(cip)/3400926887629
prescription, première délivrance, renouvellement
2014
false
false
false
MEDDISPAR Ordre des pharmaciens - MEDicaments à DISpensation PARticulière
information sur le médicament
INTELENCE 25 mg, comprimé
étravirine
J05AG04 - étravirine
administration par voie orale
ordonnances médicamenteuses
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
agents antiVIH
INTELENCE
pyridazines

---
N1-SUPERVISEE
Ténofovir (Viread) et AINS : insuffisance rénale aiguë
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v16n2_f.html#1
Du 18 mars 2003 au 1er décembre 2005, Santé Canada a reçu 22 déclarations canadiennes d'effets indésirables soupçonnés d'être associés à l'utilisation du ténofovir. Dix de ces déclarations portaient sur des réactions néphrotoxiques, dont 3 ont été observées lorsqu'un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) a été ajouté à une thérapie aux antirétroviraux qui comprenait du ténofovir...
2014
false
false
false
Santé Canada
Ottawa
Canada
français
J05AF07 - ténofovir disoproxil
VIREAD
Ténofovir
agents antiVIH
interactions médicamenteuses
anti-inflammatoires non stéroïdiens
atteinte rénale aigüe
avis de pharmacovigilance

---
N3-AUTOINDEXEE
Clinique médicale l’Actuel
ITSS
http://www.cliniquelactuel.com/
false
false
false
Canada
français
clinique
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
TIVICAY 50 mg (dolutégravir), inhibiteur de l’intégrase
dolutégravir sodique
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1748396/fr/tivicay
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1748396/fr/tivicay-50-mg-dolutegravir-inhibiteur-de-lintegrase
Le service médical rendu par TIVICAY dans l’indication « traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH 1) chez les adultes et l’adolescent à partir de 12 ans » est important chez les patients naïfs de tout traitement antirétroviral et chez les patients prétraités en échec d’un précédent traitement...
2014
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
dolutégravir sodique
dolutégravir sodique
dolutégravir
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
TIVICAY
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
adolescent
association de médicaments
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de l'intégrase du vih
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
essais cliniques comme sujet
résistance virale aux médicaments
recommandation de bon usage du médicament
composés hétérocycliques 3 noyaux
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS 100mg CPR CROQ B/60
Code CIP/ACL : 3400926992576
http://www.meddispar.fr/Medicaments/ISENTRESS-100-B-60/(type)/letter/(value)/I/(cip)/3400926992576
prescription, première délivrance, renouvellement
2014
false
false
false
MEDDISPAR Ordre des pharmaciens - MEDicaments à DISpensation PARticulière
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
ordonnances médicamenteuses
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
agents antiVIH
J05AX08 - raltégravir
ISENTRESS
ISENTRESS 100 mg, comprimé à croquer
Raltégravir de potassium

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS 25mg CPR CROQ B/60
Code CIP/ACL : 3400926992408
http://www.meddispar.fr/Medicaments/ISENTRESS-25-B-60/(type)/letter/(value)/I/(cip)/3400926992408
prescription, première délivrance, renouvellement
2014
false
false
false
MEDDISPAR Ordre des pharmaciens - MEDicaments à DISpensation PARticulière
France
français
information sur le médicament
administration par voie orale
ordonnances médicamenteuses
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
ISENTRESS
ISENTRESS 25 mg, comprimé à croquer
J05AX08 - raltégravir
agents antiVIH
Raltégravir de potassium

---
N3-AUTOINDEXEE
Les activités de prévention auprès des hommes gais ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes : rapport sur la consultation auprès des porteurs régionaux du dossier ITSS
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000096/
2014
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
LGBT
rapports sexuels
relatif
Hommes
consultation médicale
coït
activités humaines
homosexualité masculine
Consultation
régional
rapport de recherche
rapport (information)
consultation
maladies sexuellement transmissibles
état du porteur

---
N2-AUTOINDEXEE
INTELENCE 200mg CPR B/60
http://www.meddispar.fr/Medicaments/INTELENCE-200-B-60/(type)/letter/(value)/I/(cip)/3400921946697
2014
false
false
false
MEDDISPAR Ordre des pharmaciens - MEDicaments à DISpensation PARticulière
France
français
information sur le médicament
INTELENCE

---
N2-AUTOINDEXEE
ISENTRESS 25 mg, comprimé à croquer - raltégravir
Code CIS : 67315206
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=67315206
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
ISENTRESS
comprimés
compression
raltégravir
pilule
67315206
pyrrolidones

---
N2-AUTOINDEXEE
ISENTRESS 100 mg, comprimé à croquer - raltégravir
Code CIS : 63586968
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=63586968
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
pilule
raltégravir
ISENTRESS
comprimés
compression
63586968
pyrrolidones

---
N2-AUTOINDEXEE
INTELENCE 25 mg, comprimé - étravirine
Code CIS : 66595716
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=66595716
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
66595716
INTELENCE
comprimés
étravirine
INTELENCE 25 mg, comprimé
étravirine
pilule
étravirine
compression
pyridazines

---
N2-AUTOINDEXEE
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé - dolutégravir
Code CIS : 62685155
http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/extrait.php?specid=62685155
2014
false
false
false
BDPM - base de données publique des médicaments
France
français
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
dolutégravir
compression
comprimés
dolutégravir
TIVICAY
pellicules
pilule
62685155
séborrhée sèche
pellicules
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-SUPERVISEE
Programmes pour la prévention de la grossesse et de la maladie à l'aide de deux méthodes de contraception
http://www.cochrane.org/fr/CD010915/programmes-pour-la-prevention-de-la-grossesse-et-de-la-maladie-a-laide-de-deux-methodes-de-contraception
Objectifs : Nous avons examiné les études comparatives des interventions comportementales pour améliorer l'utilisation de la double méthode de contraception. L'utilisation de la double méthode fait référence à l'utilisation de préservatifs ainsi qu'une autre méthode de contraception moderne. Notre intention était d'identifier les interventions efficaces pour prévenir aussi bien les grossesses que la transmission du VIH / IST.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
français
méta-analyse
préservatifs masculins
maladies sexuellement transmissibles
contraception
résumé ou synthèse en français
éducation du patient comme sujet
évaluation de programme
contraceptifs
étude comparative

---
N1-VALIDE
PREZISTA (darunavir), inhibiteur de protéase
Extension d'indication
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1747988/fr/prezista-darunavir-inhibiteur-de-protease
PREZISTA a désormais l’AMM dans le traitement de l'infection par le VIH chez les adolescents de 12 à 17 ans pesant au moins 40 kg, naïfs d’antirétroviraux