* Les méta-termes correspondent à des spécialités biologiques ou médicales concernées par un ou plusieurs mots clés (ou arborescences de mots clés), qualificatifs, ou types de ressources. D'autres termes bénéficient également de cette structure, lorsque leur thématique le justifie, exemple enseignement et éducation. Voir la liste.

Recherche Doc'CISMeF filtrée pour cette spécialité :


Libellé préféré : vénéréologie;

vrai Meta (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Le livre des infections sexuellement transmissibles
https://www.santepubliquefrance.fr/docs/le-livre-des-infections-sexuellement-transmissibles-ist
Cette brochure fait le point sur les différentes IST : symptômes, traitement, prévention, dépistage, conseils. La dernière page indique où s'informer et où se faire dépister.
2019
false
true
false
INPES - Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé
France
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
information patient et grand public
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
STRIBILD, cobicistat ténofovir disoproxil (fumarate de) elvitégravir emtricitabine
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3080479/fr/stribild
Le service médical rendu par STRIBILD reste important dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez les adultes âgés de 18 ans et plus, naïfs de tout traitement antirétroviral ou infectés par une souche de VIH-1 dépourvue de mutation connue pour être associée à une résistance à l’un des trois agents antirétroviraux contenus dans STRIBILD. Du fait d’un risque potentiel de malformation congénitale suspecté lors de l’utilisation d’un autre inhibiteur de l’intégrase et d’un possible effet de classe, STRIBILD n’est pas recommandé chez la femme en âge de procréer. Du fait d’un risque de transmission mère-enfant, lié à une probable sous-exposition à l’elvitégravir en présence de cobicistat, STRIBILD ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte. Le service médical rendu de STRIBILD est insuffisant chez les adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans, pesant au moins 35 kg, infectés par une souche de VIH 1...
2019
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
infections à VIH
avis de la commission de transparence
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
STRIBILD
stribild

---
N1-SUPERVISEE
Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000090/
Le Guide québécois de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang regroupe l’information technique et scientifique nécessaire pour réaliser adéquatement l'intervention de dépistage. Les recommandations qui s’y trouvent sont issues des données scientifiques les plus récentes. Outil d’application du Programme national de santé publique 2015-2025, il définit les normes de bonne pratique dans le domaine du dépistage des ITSS et constitue l’ouvrage de référence pour tous les professionnels de la santé qui sont appelés à intervenir en ce domaine, quel que soit leur lieu de pratique, et pour tous ceux qui participent à la gestion des programmes de dépistage des ITSS. Il précise également les rôles et responsabilités des médecins, des infirmières et des sages-femmes dans un contexte d’interdisciplinarité.
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
Québec
pathogènes transmissibles par le sang
Dépistage de masse
Dépistage de masse
risque
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage de masse

---
N1-VALIDE
La prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH par ténofovir disoproxil/emtricitabine (TRUVADA et ses génériques)
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2750213/fr/la-prophylaxie-pre-exposition-prep-au-vih-par-truvada
Qu'est-ce que la PrEP ? Et le préservatif ? À qui s'adresse la PrEP ? Comment accéder à la PrEP ? En pratique ? Quels risques ? Quel bilan initial et quel suivi ? Pour plus d'informations Arbre décisionnel...
2019
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
administration par voie orale
Prophylaxie préalable à l'exposition au VIH
continuité des soins
risque
algorithme
adulte
Prophylaxie pré-exposition
séronégativité VIH
Rapports sexuels non protégés
comportement de réduction des risques
toxicomanie intraveineuse
agents antiVIH

---
N3-AUTOINDEXEE
État des lieux des IST et du dépistage chez les internes : une étude descriptive et transversale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01993112/document
Contexte : Les IST sont en hausse depuis 20 ans associé à une diversification des pratiques sexuelles et à un manque de dépistage chez les personnes à risque dont les jeunes et donc les étudiants en médecine. Il est décrit chez eux une haute consommation de produits psychoactifs, désinhibants sexuel et un suivi médical précaire. Objectif : état des lieux des facteurs de risque des IST et du dépistage chez les internes en médecine. Méthode : enquête épidémiologique descriptive, analytique transversale auto-déclarative multicentrique, menée à l’aide d’un questionnaire anonyme. Résultats : 456 réponses ont été obtenues de 12 villes participantes entre juin et août 2018. Les principaux facteurs de risque retrouvés étaient des rapports sexuels sous produits psychoactifs (68%), des rencontres sur internet (27%), l’absence d’utilisation du préservatif systématique en cas de risque (18%). 46% ont eu recours à l’auto-prescription pour la réalisation d’un dépistage et 38 % ont déclaré ne pas se faire dépister au début de chaque relation stable et 34 % lorsqu’ils estimaient avoir pris un risque sexuel. Parmi les dépistés, une infection par chlamydia (9,4%) et par HPV (3,4%) ont été déclarés. Les obstacles aux dépistages étaient respectivement la confiance dans le partenaire (18%) et le manque de temps (12%). Les internes se sont dits favorables (72%) à la mise en place de séances de dépistages ciblées. Conclusion : Les internes ont des facteurs de risque liés à la consommation de produits psychoactifs et ont des modalités de dépistage insuffisantes par rapport à leurs connaissances. La création d’un dépistage ciblé est plébiscitée qui permettrait d'estomper l'auto-prescription.
2019
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
maladies sexuellement transmissibles
médecin (médecine interne)
transverse
études transversales
Dépistage
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Estimation du risque associé aux activités sexuelles - Intervention préventive relative aux ITSS
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000097/
Cet outil vise à soutenir l'évaluation du risque associé à diverses activités sexuelles et le counseling visant l'adoption de comportements sécuritaires. Il fait partie d'une série d'outils conçus pour soutenir les activités préventives des cliniciens en matière d'infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS).
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
rapport
Appréciation des risques
maladies sexuellement transmissibles
comportement sexuel

---
N1-SUPERVISEE
Guides d'usage optimal sur le traitement pharmacologique des ITSS (mise à jour condylomes - mars 2019)
https://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/guides-dusage-optimal-sur-le-traitement-pharmacologique-des-itss-mise-a-jour-condylomes-mars-201.html
Mise à jour du Guide d’usage optimal Traitement pharmacologique des infections transmissibles sexuellement et par le sang – Condylomes externes (verrues anogénitales) Changements apportés à ce GUO : Les sections Généralités, Manifestations cliniques et Prise en charge ont été précisées et clarifiées; Une sous-section concernant l’histoire naturelle a été ajoutée pour compléter l’information; Aux éléments à prendre en considération lors de décision de traiter ou non les condylomes externes, mentionnons notamment la détresse psychologique, causée chez certaines personnes par les condylomes, et les effets indésirables liés au traitement. De plus, la section concernant les interventions préventives a été arrimée à celles des GUO sur le traitement pharmacologique des ITSS – Approche syndromique, ITSS – Chlamydia trachomatis, ainsi qu’à Neisseria gonorrhoeae publiés par l’INESSS en 2018. Le principal changement est l’ajout d’une option thérapeutique, soit l’onguent de sinécatéchines 10 %, à celles déjà en en place.
2019
false
true
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
condylomes acuminés
chlamydia trachomatis
neisseria gonorrhoeae
syphilis
rectite
cervicite
urétrite
épididymite
orchi-épididymite
orchite
maladie inflammatoire pelvienne
sérodiagnostic de la syphilis
recommandation professionnelle
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant - Lettre aux professionnels de santé
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Genvoya-R-Stribild-R-risque-accru-d-echec-virologique-et-secondairement-de-transmission-de-l-infection-VIH-de-la-mere-a-l-enfant-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Genvoya Stribild : risque accru d’échec virologique et secondairement de transmission de l’infection VIH de la mère à l’enfant en raison d’une réduction de l’exposition pharmacocinétique à l’elvitégravir et au cobicistat au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse...
2019
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
transmission verticale de maladie infectieuse
échec thérapeutique
infections à VIH
deuxième trimestre de grossesse
troisième trimestre de grossesse
infections à VIH
avis de pharmacovigilance
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
Genvoya
agents antiVIH
elvitégravir
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
recommandation de bon usage du médicament
risque
STRIBILD
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
J05AR18 - emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
J05AR09 - emtricitabine, ténofovir disoproxil, elvitégravir et cobicistat
grossesse
nouveau-né
JTK 303
Emtricitabine
Ténofovir
Cobicistat
association médicamenteuse
quinolinone
quinolinone

---
N3-AUTOINDEXEE
TETRALYSAL
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2962258/fr/tetralysal
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu de TETRALYSAL 150 mg et 300 mg reste important dans leurs indications. Insuffisant Le service médical rendu de TETRALYSAL 150 mg reste insuffisant dans ces indications, comme pour toutes les spécialités de la même classe.
2019
false
true
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
TETRALYSAL 150 mg, gélule
TETRALYSAL 300 mg, gélule
tétracycline
remboursement par l'assurance maladie
acné inflammatoire
antibactériens
lymécycline
brucellose
pasteurelloses
pneumonie à chlamydia
infections à chlamydia
infection génito-urinaire à Chlamydiae (maladie)
Infection ophtalmique à Chlamydia
pneumopathie à mycoplasmes
infection génito-urinaire à mycoplasmes
rickettsioses
coxiella burnetii
fièvre Q
gonorrhée
infections ORL à Haemophilus influenzae
infections à haemophilus
exacerbations aiguës de bronchite chronique
treponema
spirochaetales
maladie de Lyme
choléra
leptospirose
syphilis
avis de la commission de transparence
lymécycline
TETRALYSAL

---
N1-SUPERVISEE
Les ITSS - Mieux les connaître, mieux les éviter
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000277/
La brochure ITSS mieux les connaître, mieux les éviter est destinée aux jeunes âgés entre 12 et 17 ans. Elle vise à informer les jeunes sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et les moyens de les prévenir.
2019
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
Maladie transmise par le sang
adolescent
infections à VIH
transmission de maladie infectieuse
Dépistage de masse
préservatifs masculins
brochure pédagogique pour les patients
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
ISENTRESS 100 mg, granulés pour suspension buvable
Mise à disposition d'une forme granulés pour suspension buvable.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2966049/fr/isentress
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par ISENTRESS 100 mg, granulés pour suspension buvable est important dans l’indication de l’AMM, uniquement chez les enfants en impasse thérapeutique et en l’absence de mutations diminuant la sensibilité virale à cette molécule et à au moins deux autres ARV pouvant être utilisés en association. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux présentations déjà inscrites.
2019
false
true
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
ISENTRESS 100 mg, granulés pour suspension buvable
J05AX08 - raltégravir
inhibiteurs de l'intégrase
antirétroviraux
remboursement par l'assurance maladie
infections à VIH
avis de la commission de transparence
ISENTRESS
Isentress
Raltégravir de potassium

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS
raltégravir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2967178/fr/isentress
Le service médical rendu par ISENTRESS reste important dans l’indication de l’AMM...
2019
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
ISENTRESS 25 mg, comprimé à croquer
ISENTRESS 100 mg, comprimé à croquer
adolescent
enfant
infection à VIH-1
raltégravir potassique
association de médicaments
Raltégravir de potassium
Raltégravir de potassium
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
administration par voie orale
ISENTRESS 400 mg, comprimé pelliculé
J05AX08 - raltégravir
adulte
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
thérapie antirétrovirale hautement active
inhibiteurs de l'intégrase du vih
ISENTRESS 100 mg, granulés pour suspension buvable
ISENTRESS 600 mg, comprimé pelliculé
ISENTRESS
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
Instruction ministérielle N DGS/SP2/PP2/DGOS/PF2/DSS/1C/DGT/CT2/2019/45 du 25 février 2019 relative aux recommandations de prise en charge des accidents d'exposition au sang et aux liquides biologiques (AES) survenant dans un environnement professionnel et des accidents d'exposition sexuelle
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/05/cir_44696.pdf
La présente instruction a pour objet de préciser les dispositifs et les modalités de prise en charge et d’accès au traitement post-exposition que ce soit dans les établissements de santé ou dans les CeGIDD
2019
false
true
false
false
Legifrance
France
personnel de santé
prophylaxie après exposition
maladies sexuellement transmissibles
infections à VIH
hépatites virales humaines
texte juridique
accidents du travail
Accident d'exposition au sang
exposition professionnelle
liquides biologiques
pathogènes transmissibles par le sang

---
N3-AUTOINDEXEE
INTELENCE
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2972771/fr/intelence
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par INTELENCE reste important dans l’indication de l’AMM.
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
INTELENCE 25 mg, comprimé
INTELENCE 100 mg, comprimé
INTELENCE 200 mg, comprimé
remboursement par l'assurance maladie
étravirine
avis de la commission de transparence
pyridazines

---
N1-SUPERVISEE
TROBICINE spectinomycine (dichlorhydrate de) pentahydraté
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2972293/fr/trobicine
Le service médical rendu par TROBICINE reste important dans les indications de l’AMM.
2019
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antibiothérapie
résultat thérapeutique
TROBICINE 2 g, poudre et solvant pour solution injectable
spectinomycine
antibactériens
J01XX04 - spectinomycine
remboursement par l'assurance maladie
gonorrhée
urétrite
cervicite
injections
TROBICINE
avis de la commission de transparence
3400890952323

---
N3-AUTOINDEXEE
TROBICINE
Renouvellement d'inscription
https://www.has-sante.fr/jcms/c_2972293/fr/trobicine
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Le service médical rendu par TROBICINE reste important dans les indications de l’AMM.
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
TROBICINE 2 g, poudre et solvant pour solution injectable
avis de la commission de transparence
TROBICINE

---
N3-AUTOINDEXEE
INTELENCE
Renouvellement d'inscription
https://www.has-sante.fr/jcms/c_2972771/fr/intelence
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Le service médical rendu par INTELENCE reste important dans l’indication de l’AMM.
2019
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
INTELENCE 25 mg, comprimé
INTELENCE 100 mg, comprimé
INTELENCE 200 mg, comprimé
avis de la commission de transparence
INTELENCE
Intelence

---
N1-SUPERVISEE
ATRIPLA (efavirenz / emtricitabine / fumarate de ténofovir disoproxil), association d’antiviraux
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3083824/fr/atripla
ATRIPLA a l’AMM dans le traitement de l’infection par le VIH-1 chez l’adulte contrôlé virologiquement par une association d’antirétroviraux en cours depuis plus de trois mois. Les patients ne doivent pas avoir présenté d’échec virologique avec un traitement antirétroviral antérieur et il doit être établi que ces patients n’ont pas archivé, avant l’initiation de leur premier traitement antirétroviral, de souches virales mutantes conférant une résistance significative à l’un des trois composants d’ATRIPLA. ATRIPLA ne devrait plus faire l’objet d’instauration de traitement en raison de : - la toxicité neurologique (lié à l’éfavirenz) et de la toxicité rénale et sur le métabolisme phospho-calcique (lié au fumarate de ténofovir disoproxil) de cette association fixe; - de l’existence d’alternatives thérapeutiques mieux tolérées et au moins aussi efficaces, telles que les combinaisons à base d’inhibiteur de l'intégrase (dolutégravir, elvitégravir, raltégravir). Il représente une option thérapeutique de deuxième intention. Il doit être utilisé sous surveillance de la fonction rénale et du métabolisme phospho-calcique. De plus, une bonne observance du traitement est recommandée en raison de la barrière génétique basse de l’éfavirenz. Le service médical rendu par ATRIPLA reste important dans l’indication de l’AMM...
2019
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
recommandation de bon usage du médicament
infections à VIH
infection à VIH-1
Association d'éfavirenz, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
éfavirenz
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
remboursement par l'assurance maladie
comprimés
administration par voie orale
adulte
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
résultat thérapeutique
J05AR06 - emtricitabine, ténofovir disoproxil et éfavirenz
ATRIPLA 600 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
ATRIPLA
avis de la commission de transparence
3400893086797
benzoxazines

---
N3-AUTOINDEXEE
Difficultés d’approvisionnement en benzathine benzylpénicilline - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Difficultes-d-approvisionnement-en-benzathine-benzylpenicilline-Point-d-Information
2018
false
false
false
France
français
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
pénicilline g benzathine
benzathine benzylpénicilline
benzathine benzylpénicilline

---
N2-AUTOINDEXEE
Maladies sexuellement transmissibles acquises en voyage, étude rétrospective monocentrique de 140 cas
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02135825
L’incidence des maladies sexuellement transmissibles (MST) ne cesse d’augmenter, représentant un enjeu mondial de santé publique. Le voyage joue un rôle majeur dans leur diffusion. Peu d’études se sont intéressées aux MST des voyageurs. L’objectif de ce travail était de décrire le spectre des MST chez les voyageurs, infectés ou non par le VIH, diagnostiquées entre 2008 et 2016 dans le service de Maladies Infectieuses et Tropicales de l’hôpital Pitié-Salpêtrière. Nous avons inclus rétrospectivement les patients ayant consulté pour une MST acquise en voyage dans la période d’étude via une recherche dans 2 bases de données cliniques puis l’analyse systématique de leur dossier. 140 épisodes de MST au retour de voyage ont été retenus. Ils concernaient principalement des hommes (89%), notamment ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH, 54%) et infectés par le VIH (40%). Chez les voyageurs VIH-, les principales MST étaient les primoinfections VIH (38%), les infections à Neisseria gonorrhoeae (NG, 17%) et les primoinfections herpétiques (14%). Chez les VIH , il s’agissait des syphilis (43%), des infections à Chlamydiae trachomatis (CT, 22%), des infections à NG (13%) et des hépatites C aigues (12%). Chez les VIH , les formes anales prédominaient pour les infections à CT et NG, reflétant la proportion élevée d’HSH. Les VIH contractaient principalement les MST en Afrique subsaharienne et les VIH en Amérique latine/Caraïbes et en Europe de l’ouest. Ce travail fournit une description et une analyse précises de 140 épisodes de MST en lien avec le voyage, avec un large spectre de diagnostics et de formes cliniques, et fournit des données nouvelles sur les voyageurs VIH .
2018
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
thèse ou mémoire
étude de cas
maladie acquise
études rétrospectives
maladies sexuellement transmissibles
présentations de cas
Agénésie du rein
maladies sexuellement transmissibles
Maladies
voyage
Maladie sexuellement transmissible
maladie transmissible

---
N2-ASUPERVISER
Avis et recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST en Guyane et dans les Antilles françaises
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-outre-mer-2018/
Le Directeur général de la santé et la Directrice générale des outre-mer ont saisi le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) le 15 mai 2017 sur les modalités de mise en oeuvre de la stratégie nationale de santé sexuelle (SNSS) en Guyane et aux Antilles s’agissant de l’infection par le VIH, les hépatites virales et les autres infections sexuellement transmissibles (IST).
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la pratique clinique
Antilles
maladies sexuellement transmissibles
Guyane française
infections à VIH
Syndrome d'immunodéficience acquise

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur la notification formalisée aux partenaires
https://cns.sante.fr/rapports-et-avis/avis-notification-2018/
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont, partout dans le monde, extrêmement fréquentes et parfois graves lorsqu’elles favorisent la survenue de cancers, provoquent des troubles de la fertilité voire menacent la vie des patients qui en sont atteints. Parce qu’elles passent souvent inaperçues avant la survenue de complications, elles nécessitent une optimisation des stratégies mises en oeuvre pour rendre leur dépistage plus efficace. Dans le cadre d’une approche ciblée vers les personnes les plus exposées au risque d’IST, le dépistage des partenaires sexuels des personnes chez qui un diagnostic d’IST a été porté représente une stratégie efficace, car elle permet de leur proposer une prise en charge précoce si nécessaire et d’interrompre la chaine de transmission. La stratégie de notification au partenaire est formalisée dans plusieurs pays qui ont mis en place un accompagnement structuré du patient dans cette démarche ; ce n’est pas le cas en France.
2018
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation
maladies sexuellement transmissibles
partenaire sexuel
confidentialité
Notification des maladies

---
N2-AUTOINDEXEE
INSTRUCTION N DGOS/R4/DGS/SP2/2018/94 du 5 avril 2018 relative à la compétence territoriale et au fonctionnement des comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH)
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43300
La présente instruction a pour objet le décret du 28 avril 2017 relatif à la coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH). Outre le cadre général, elle vise à apporter aux ARS des précisions sur l’extension du champ d’action et des missions des COREVIH aux IST dans une approche globale de santé sexuelle. La présente instruction vise également à préciser les modalités de la gouvernance régionale, les moyens financiers alloués ainsi que le rapport d’activité d’un COREVIH.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
relatif
aptitude
Virus
instruction
maladies sexuellement transmissibles
Compétence
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Prévention des infections
Virus
Virus
Fracture induite
Lutte
coordination
Humains
infection à virus de l'immunodéficience humaine
compétence
virus
capacité mentale
humains

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST
http://www.rfi.fr/emission/20180508-ist
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Il existe plus de trente agents infectieux, bactéries, virus ou parasites, transmissibles de cette manière. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2018
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
CELSENTRI (maraviroc), antirétroviral antagoniste du récepteur CCR5
Intérêt clinique important et progrès thérapeutique mineur dans la prise en charge des adolescents et des enfants à partir de 2 ans infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités et en échec virologique
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848372/fr/celsentri
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2848372/fr/celsentri-maraviroc-antiretroviral-antagoniste-du-recepteur-ccr5
CELSENTRI a désormais l’AMM dans le traitement des adolescents et des enfants (âgé de 2 ans ou plus et pesant au moins 10 kg), infectés par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5, prétraités par des antirétroviraux. Dans cette indication, c’est une option thérapeutique en association à un traitement antirétroviral optimisé, en cas d’échec virologique avéré. Son utilisation doit être guidée par les tests génotypiques de résistance et de tropisme. Une attention particulière doit être accordée aux posologies en fonction du poids et aux traitements concomitants afin de minimiser le risque d’exposition sous-optimale ou de surdosage. Il est préférable de réaliser un dosage de la concentration plasmatique de maraviroc afin de s’assurer qu’elle est au-dessus de la concentration considérée comme étant efficace...
2018
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
CELSENTRI 150 mg, comprimé pelliculé
CELSENTRI 300 mg, comprimé pelliculé
adolescent
enfant
adulte
résultat thérapeutique
recommandation de bon usage du médicament
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
infections à VIH
Antagonistes des récepteurs CCR5
Antagonistes des récepteurs CCR5
test de résistance génotypique aux médicaments
J05AX09 - maraviroc
Celsentri
CELSENTRI
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles
Maraviroc
Maraviroc

---
N1-VALIDE
Anomalies du tube neural rapportées chez des enfants nés de mères traitées par du dolutégravir au moment de la conception
Information destinée aux professionnels de santé dans le cadre de la prise en charge de l’infection par le VIH, infectiologues, virologues, gynécologues, obstétriciens, pédiatres, spécialistes en santé sexuelle et spécialistes VIH, pharmaciens, médecins généralistes
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Anomalies-de-fermeture-du-tube-neural-chez-les-enfants-nes-de-meres-traitees-par-le-dolutegravir-pendant-la-grossesse-Point-d-information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Anomalies-du-tube-neural-rapportees-chez-des-enfants-nes-de-meres-traitees-par-du-dolutegravir-au-moment-de-la-conception-Lettre-aux-professionnels-de-sante
Tivicay (dolutégravir), Triumeq (dolutégravir, abacavir, lamivudine), Juluca (dolutégravir, rilpivirine) Dans une large étude observationnelle en cours menée au Botswana et évaluant des issues de grossesse, l'étude Tsepamo, une analyse préliminaire a identifié 4 cas d'anomalies du tube neural (AFTN) chez 426 nourrissons nés de femmes ayant pris du dolutégravir en association avec d’autres antirétroviraux avant la conception. Cela représente une incidence d’AFTN d'environ 0,9% par rapport à l’incidence attendue dans l’étude d'environ 0,1%...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
obstétricien
gynécologue
Santé sexuelle
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage des infections sexuellement transmissibles chez les arrivants en milieu carcéral et détermination des facteurs de risque d’infection à Chlamydia Trachomatis
http://www.sudoc.fr/227425383
Introduction : L’étude a été instaurée dans un contexte préoccupant de progression des infections sexuellement transmissibles (IST) au niveau national dans la population générale. L’objectif principal de notre étude est de déterminer les prévalences des IST chez les arrivants en milieu carcéral et de définir les facteurs de risque d’infection à Chlamydia Trachomatis (CT)
2018
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
maladies sexuellement transmissibles
prisonniers
chlamydia trachomatis
prisons
Appréciation des risques
infections à chlamydia

---
N1-VALIDE
TIVICAY, TRIUMEQ et JULUCA (médicaments contenant du dolutégravir) – Risque possible d'anomalies du tube neural
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/66998a-fra.php
Selon les premières constatations de l’étude Tsepamo menée actuellement au Botswana, il existerait un risque accru d’anomalies du tube neural (ATN) touchant le cerveau, la colonne vertébrale et la moelle épinière chez des nourrissons nés de mères traitées par le dolutégravir au moment de la conception. Aucun cas n’a été signalé chez des nourrissons nés de mères ayant amorcé un traitement par le dolutégravir durant la grossesse. Bien que l’expérience liée à la prise de dolutégravir durant la grossesse soit limitée, les données tirées d’études sur des animaux, du Registre de l’emploi des antirétroviraux chez la femme enceinte, des essais cliniques et de la pharmacovigilance n’ont fait ressortir aucun problème d’innocuité similaire. On invite les professionnels de la santé : à éviter de prescrire du dolutégravir aux femmes en âge de procréer qui tentent de devenir enceintes, sauf si aucune autre option thérapeutique adéquate n’est disponible; à tenir compte des risques et bienfaits du traitement par le dolutégravir lorsqu’il est prescrit aux femmes en âge de procréer; à informer les femmes en âge de procréer du risque potentiel d’ATN lors de la prise du dolutégravir au moment de la conception ou, par mesure de précaution, durant le premier trimestre de grossesse; à faire passer un test de grossesse aux femmes en âge de procréer avant l’instauration du traitement; à conseiller aux femmes en âge de procréer qui prennent du dolutégravir d’éviter de tomber enceintes et d’utiliser un moyen de contraception efficace tout au long du traitement; à instaurer un autre schéma thérapeutique lorsqu’une grossesse est confirmée durant le premier trimestre et la prise de dolutégravir...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
avis de pharmacovigilance
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
recommandation de bon usage du médicament
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
JULUCA
JULUCA 50 mg/25 mg, comprimé pelliculé
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-VALIDE
Nouveaux renseignements de sécurité pour les femmes qui utilisent le dolutégravir, un médicament servant à traiter le VIH
http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67010a-fra.php
Au cours d'une étude au Botswana, des cas d’anomalie congénitale graves au tube neural ont été observés chez environ 1 % des bébés dont la mère utilisait du dolutégravir au moment de la conception. Les patientes qui utilisent du dolutégravir ne doivent pas cesser son utilisation avant d’avoir consulté leur professionnel de la santé, au risque d’aggraver l’infection à VIH. Les femmes qui souhaitent tomber enceintes et qui utilisent du dolutégravir doivent analyser les différents traitements possibles avec leur médecin avant de tomber enceintes. Les femmes qui utilisent du dolutégravir doivent éviter de tomber enceintes et utiliser une contraception efficace. Les femmes qui tombent enceintes pendant un traitement au dolutégravir doivent consulter immédiatement leur professionnel de la santé...
2018
false
false
false
Canadiens en santé
Canada
français
anglais
anomalies du tube neural
grossesse
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
inhibiteurs de l'intégrase du vih
infections à VIH
malformations dues aux médicaments et aux drogues
premier trimestre de grossesse
nouveau-né
TIVICAY
TIVICAY 10 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 25 mg, comprimé pelliculé
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association médicamenteuse
TRIUMEQ
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
J05AR13 - lamivudine, abacavir et dolutégravir
J05AR21 - dolutégravir et rilpivirine
brochure pédagogique pour les patients
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N1-SUPERVISEE
KALETRA - association fixe lopinavir et ritonavir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2831910/fr/kaletra
Le service médical rendu par KALETRA, solution buvable, est important dans l’extension d’indication aux enfants âgés de 14 jours à 2 ans. Cette nouvelle présentation est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations de KALETRA actuellement disponibles...
2018
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
association lopinavir ritonavir
association lopinavir ritonavir
KALETRA (80 mg + 20 mg)/ml, solution buvable
KALETRA
nouveau-né
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
J05AR10 - lopinavir et ritonavir
infections à VIH
agents antiVIH
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
association de médicaments
agents antiVIH
administration par voie orale
avis de la commission de transparence
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N2-AUTOINDEXEE
Evaluation de l'impact d'une action de prévention sur les infections sexuellement transmissibles adaptée pour les adolescents sourds de 11 a 19 ans
http://thesesante.ups-tlse.fr/2170/
Introduction : la prévalence des infections sexuellement transmissibles (IST) est en augmentation chez les adolescents. Les sourds sont exclus des campagnes de prévention habituelles et nécessitent d'être spécifiquement informés par des interventions adaptées en langue des signes française (LSF). Objectif : mise en évidence d'une amélioration des connaissances sur les IST après une action de prévention adaptée pour les adolescents sourds de 11 à 19 ans
2018
false
false
false
Université Paul Sabatier - Toulouse III
France
français
thèse ou mémoire
infecté
adolescent
maladie infectieuse
Abcès splénique
personnes malentendantes
maladies sexuellement transmissibles
dû à
Acanthome épidermolytique isolé
Prévention des infections
Adaptation
adolescence
adaptation
Infection
Adolescent
Adolescent

---
N1-SUPERVISEE
ZOVIRAX aciclovir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2847921/fr/zovirax
Le service médical rendu par ces spécialités reste important dans les indications de l’AMM pour : - ZOVIRAX 200 mg, comprimé et ZOVIRAX 200 mg/5 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 800 mg, comprimé et ZOVIRAX 800 mg/10 ml, suspension buvable en flacon - ZOVIRAX 250 mg et 500 mg , poudre pour solution injectable - ZOVIRAX 3%, pommade ophtalmique. Le service médical rendu ZOVIRAX 5% crème est insuffisant au regard des thérapies existantes pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans le traitement de la primo-infection génitale à virus Herpès simplex et des récurrences ultérieures éventuelles...
2018
false
false
false
Insuffisant
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
J05AB01 - aciclovir
S01AD03 - aciclovir
D06BB03 - aciclovir
antiviraux
aciclovir
administration par voie orale
administration par voie topique
perfusions veineuses
injections veineuses
remboursement par l'assurance maladie
sujet immunodéprimé
herpès
zona
varicelle
adulte
adolescent
enfant
nourrisson
nouveau-né
sujet âgé
récidive
ZOVIRAX 200 mg, comprimé
ZOVIRAX 800 mg, comprimé
ZOVIRAX 200 mg/5 ml, suspension buvable en flacon
ZOVIRAX 800 mg/10 ml, suspension buvable en flacon
ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)
ZOVIRAX 500 mg, poudre pour solution injectable (IV)
ZOVIRAX 3 %, pommade ophtalmique
ZOVIRAX 5 %, crème
ZOVIRAX
avis de la commission de transparence
3400891039313
3400891707038
3400891021103
3400891021271
3400891209358
3400891636727
3400891707267
3400891707328

---
N2-AUTOINDEXEE
Évaluation des connaissances de la population adolescente genevoise à propos de deux Infections Sexuellement Transmissibles
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01859573
Diminution de la protection par le préservatif, changement des croyances, influence des réseaux sociaux, des applications de rencontre et de la pornographie, contenu des cours d'éducation sexuelles inadapté... les raisons de cette « épidémie » sont multiples ; nous avons réalisé auprès d'adolescents de notre consultation une étude pilote à l'aide d'un questionnaire, dans le but de mieux cerner cette population de la région genevoise et leurs connaissances vis-à vis de ces infections
2018
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
infecté
proposant
adolescence
Savoir
Adolescent
population
adolescent
deux
connaissance
Adolescence
Adolescentes
maladies sexuellement transmissibles
Adolescent
Infection
intermédiaire
connaissance
Infection
maladie infectieuse
infection

---
N3-AUTOINDEXEE
GENVOYA
Extension d'indication
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2868644/fr/genvoya
Service Médical Rendu (SMR). Important. Le service médical rendu par GENVOYA est important dans le traitement de l’infection à VIH-1 chez l’enfant âgés de 6 à moins de 12 ans. Amélioration du service médical rendu (ASMR). V (absence). Prenant en compte : - l’absence d’étude clinique spécifique dans la population de l’AMM, - les données de pharmacocinétiques disponibles montrant une surexposition importante liée à l’utilisation de la forme adulte, ce qui expose à des toxicités rénales et osseuses cette population en croissance, - le potentiel élevé d’interactions médicamenteuses liées au cobicistat et de la faible barrière génétique de résistance de l’elvitégravir, - l’existence d’alternatives thérapeutiques, notamment dans cette classe thérapeutique des INI, telles que le dolutégravir et le raltégravir, ayant un meilleur profil de tolérance, d’interactions médicamenteuses et de résistance en particulier pour le dolutégravir, la Commission considère que GENVOYA n’apporte pas d’amélioration de service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prise en charge des enfants âgés de 6 à moins de 12 ans.
2018
false
false
false
Important
Faible
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
GENVOYA

---
N3-AUTOINDEXEE
STRIBILD cobicistat - ténofovir disoproxil (fumarate de) - elvitégravir - emtricitabine
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2868568/fr/stribild
Service Médical Rendu (SMR). Insuffisant. Le service médical rendu par STRIBILD est insuffisant dans le traitement de l’infection à VIH-1 chez l’enfant et l’adolescent âgés de 12 à moins de 18 ans.
2018
false
false
false
Insuffisant
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
STRIBILD 150 mg/150 mg/200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
stribild
STRIBILD
Association d'elvitégravir, de cobicistat, d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil

---
N1-SUPERVISEE
CELSENTRI maraviroc
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2869665/fr/celsentri
Le service médical rendu par CELSENTRI reste important dans les indications de l’AMM : « En association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le VIH-1 à tropisme détecté uniquement CCR5 chez l’adulte, l’adolescent et l’enfant (âgé de 2 ans ou plus et pesant au moins 10 kgs), prétraités par des antirétroviraux...
2018
false
true
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
CELSENTRI 150 mg, comprimé pelliculé
CELSENTRI 300 mg, comprimé pelliculé
adolescent
enfant
adulte
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
infections à VIH
Antagonistes des récepteurs CCR5
Antagonistes des récepteurs CCR5
test de résistance génotypique aux médicaments
J05AX09 - maraviroc
CELSENTRI 20 mg/ml, solution buvable
CELSENTRI 25 mg, comprimé pelliculé
CELSENTRI 75 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
association de médicaments
Celsentri
CELSENTRI
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles
cyclohexanes
triazoles
Maraviroc
Maraviroc
Maraviroc

---
N1-SUPERVISEE
Connaissance et utilisation de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes
In Bull Epidémiol Hebd. 2018
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Connaissance+et utilisation+de la prophylaxie+pré-exposition+(PrEP)+parmi+les hommes+ayant+des relations+sexuelles+avec des hommes
La prévention de l’infection par le VIH est l’élément majeur de la lutte contre l’épidémie. En complément du préservatif, d’autres outils sont aujourd’hui disponibles et notamment la prophylaxie pré-exposition (PrEP) par un traitement antirétroviral (emtricitabine-tenofovir disoproxil fumarate, initialement disponible sous le nom de Truvada puis sous formes génériques depuis mars 2017) qui, pris lors d’un rapport sexuel à risque, permet de diminuer le risque de contamination par le VIH. L’objectif de cet article est d’évaluer la connaissance et l’utilisation de la PrEP qu’avaient les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) fréquentant les lieux de convivialité gay de cinq villes françaises, au dernier trimestre 2015, avant la mise en œuvre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du Truvada dans cette indication. Prevagay 2015 est une étude de séroprévalence du VIH, anonyme et aléatoire, qui a permis de renseigner un questionnaire comportemental et de recueillir un prélèvement de sang auprès des HSH fréquentant les bars, saunas et backrooms de cinq villes françaises. Au total, 2 164 HSH non séropositifs pour le VIH et résidant en France ont été retenus pour cette analyse. Parmi eux, 53% déclaraient avoir connaissance de la PrEP, principalement des hommes enquêtés à Nice ou Paris, âgés de 25 ans ou plus et ayant fait des études supérieures. Par ailleurs, 2,3% déclaraient avoir utilisé ce traitement préventif au cours des 12 derniers mois. La majorité d’entre eux s’était procuré la PrEP en participant à l’essai Ipergay (29%) ou par prescription médicale (27%). Le niveau de connaissance de la PrEP, non optimal, peut s’expliquer par le fait que l’étude a été réalisée avant la RTU du Truvada et donc avant les campagnes d’information institutionnelles. Cependant, s’agissant d’une population exposée aux messages de prévention, ces résultats incitent à poursuivre les actions d’information sur l’ensemble des outils de prévention, auprès de tous les publics HSH et notamment les plus éloignés de la communauté gay, afin que chacun puisse choisir sa protection de manière éclairée.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
français
article de périodique
infections à VIH
TRUVADA
France
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
agents antiVIH
infections à VIH
infections à VIH
études séroépidémiologiques
homosexualité masculine
Prophylaxie pré-exposition

---
N3-AUTOINDEXEE
PREZISTA darunavir (éthanolate de)
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2876133/fr/prezista
la Commission considère que le service médical rendu par PREZISTA, co-administré avec une faible dose de ritonavir, reste important dans les indications de l’AMM.
2018
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
PREZISTA 75 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 100 mg/ml, suspension buvable
PREZISTA 150 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 300 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 400 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 600 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 800 mg, comprimé pelliculé
éthanolate de darunavir
J05AE10 - darunavir
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
avis de la commission de transparence
PREZISTA
Prezista
Darunavir

---
N1-SUPERVISEE
La prévention des IST chez les jeunes
https://sud.lecrips.net/docs/dossiers/La-prevention-des-IST-aupres-des-jeunes-octobre-2018.pdf
Les années 2000 ont vu une recrudescence de la plupart des infections sexuellement transmissibles (IST) ainsi que la réapparition de certaines jusque-là quasiment éradiquées comme la syphilis et la lymphogranulomatose vénérienne (LGV) dans la plupart des pays occidentaux. Cette tendance a été contemporaine de l’augmentation des comportements sexuels à risque et de la diffusion des traitements antirétroviraux pour le VIH. Les IST peuvent avoir de profondes répercussions sur la santé alors même que certaines sont curables à l’aide d’antibiothérapies à dose unique, qu’il existe des vaccins et que l’on dispose de traitements efficaces permettant d’atténuer ou moduler les effets. Depuis 2016 des avancées notables ont eu lieu en matière de santé sexuelle. En l’introduisant dans le code de la santé publique, la loi de 2016 est venue consacrer la notion de santé sexuelle. Cela s’est traduit par l’élaboration d’une Stratégie Nationale de Santé Sexuelle (SNSS) qui fixe en la matière un cadre de référence national et des objectifs ambitieux à l’action publique, qui accorde une place importante à la lutte contre les IST et qui identifie clairement le public jeune comme une cible prioritaire.
2018
false
false
false
Crips PACA - Centre régional d'information et de prévention du sida Provence-Alpes-Côte d'Azur Marseille Nice
France
jeune adulte
maladies sexuellement transmissibles
France
Dépistage de masse
adolescent
préservatifs masculins
vaccination
éducation sexuelle
information scientifique et technique
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
VIREAD ténofovir disoproxil (fumarate de)
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2879777/fr/viread
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par VIREAD reste important dans les indications de l’AMM.
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
VIREAD 123 mg, comprimé pelliculé
VIREAD 163 mg, comprimé pelliculé
VIREAD 204 mg, comprimé pelliculé
VIREAD 245 mg, comprimé pelliculé
VIREAD 33 mg/g, granulés
fumarate de ténofovir disoproxil
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
infections à VIH
hépatite B chronique
J05AF07 - ténofovir disoproxil
avis de la commission de transparence
Viread
VIREAD
Ténofovir
Ténofovir

---
N1-SUPERVISEE
CONDYLINE podophyllotoxine
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2879354/fr/condyline
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par CONDYLINE 0,5% reste important dans l’indication de l’AMM.
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
podophyllotoxine
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
CONDYLINE 0,5 %, solution pour application cutanée
condylomes acuminés
D06BB04 - podophyllotoxine
avis de la commission de transparence
CONDYLINE

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostic des infections sexuellement transmissibles masculines aux urgences: intérêt d'un protocole intégré au logiciel de prescription
http://www.sudoc.fr/231923538
L'objectif de cette étude était de comparer la conformité de la prise en charge diagnostique des patients adultes masculins consultant aux urgences pour urétrite, orchi-épididymite, ou ulcération génitale, avant et après mise en place d’un protocole diagnostique intégré au logiciel de prescription. Il s'agissait d'une étude monocentrique réalisée aux urgences de l'Hôpital d'Instruction des Armées Bégin de janvier 2014 à décembre 2016. À mi étude, un kit diagnostique clé en main intégré au logiciel de prescription des urgences (Amadeus ) a été mis à disposition, comportant tous les éléments de prescription adapté à la pathologie rencontrée, avec aide au prélèvement disponible en box. Au total, 88 prises en charge de patients ont été incluses, 46 avant intervention et 42 après intervention. Le kit de prescription informatique proposé aux praticiens a été utilisé pour 32 prises en charge sur 42 (76.2%, IC 95% [63.3% – 89.9%]). Une amélioration significative de la prise en charge a été constatée après intervention (p 0.01), concernant notamment les prélèvements urétraux (p 0.03), la recherche de Mycoplasma genitalium (p 0.01), et les dépistages sérologiques des autres infections sexuellement transmissibles. Le kit de prescription diagnostique a permis une réelle amélioration de la prise en charge diagnostique, et a été bien accepté par les praticiens travaillant aux urgences. La proportion de consultation de suivi réalisée à l'Hôpital Bégin est resté faible (31% après intervention, contre 20% avant intervention), posant la question de l'intégration au parcours de santé permise par l'intervention, et comment celle-ci pourrait être améliorée.
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
Infection
maladies sexuellement transmissibles
sexe masculin, sai
diagnostic
prescription
Logiciel
maladie infectieuse
Infection
aucun diagnostic
logiciel
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
Dépistage du VIH, des hépatites et des IST chez les personnes migrantes primo-arrivantes au Caso de Médecins du Monde de Saint-Denis,
https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Dépistage+du VIH,+des hépatites+et des IST+chez+les personnes+migrantes+primo-arrivantes+au Caso+de Médecins+du Monde+de Saint-Denis,
Le Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH, les hépatites virales et les infections sexuellement transmissibles (CeGIDD) du département de Seine-Saint-Denis est partenaire du Centre d’accueil, de soins et d’orientation (Caso) de Médecins du Monde (MdM) de Saint-Denis. Les nouvelles personnes qui se présentent au Caso sont invitées à la consultation délocalisée du CeGIDD dans les locaux de MdM, où un dépistage du VIH, des hépatites et des infections sexuellement transmissibles leur est proposé. La consultation hebdomadaire à destination des personnes migrantes primo-arrivantes est assurée par une équipe pluridisciplinaire : un médecin, une infirmière, avec recours à des interprètes et/ou médiateurs et en présence d’une assistante sociale. Nous présentons les résultats de cette consultation pour la période 2012-2016. Les résultats de cette étude montrent des taux de séropositivité pour le VIH (3,6%) et pour les hépatites (VHB 10,9%, VHC 8,2%) supérieurs aux taux nationaux, ceux de l’ensemble du département et à ceux des autres départements de la région. Cette action de dépistage précoce devrait permettre une orientation et une inscription dans un parcours de soins plus rapide. Ces résultats confirment la pertinence des actions en partenariat avec les associations en direction des publics primo-arrivants dès leur arrivée en France, en vue de renforcer la prévention, limiter le risque d’infection et faciliter l’accès aux soins des personnes déjà infectées.
2018
false
false
false
InVS - Institut de Veille Sanitaire
France
article de périodique
hepatite
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
Médecins
hépatite
vih
Dépistage
virus de l'immunodéficience humaine
médecins
Personna +
saints
maladies sexuellement transmissibles
hepatite
hépatite
Hépatite
personnes
population de passage et migrants
Dépistage de masse
personnes

---
N3-AUTOINDEXEE
Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec : année 2017 et projections 2018
https://www.inspq.qc.ca/publications/2471
Avec près de 37 000 cas déclarés en 2017, les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) représentent 77 % de l’ensemble des infections recensées dans le fichier des maladies à déclaration obligatoire (MADO). À celles-ci s’ajoutent l’infection par le VIH qui n’est pas à déclaration obligatoire, mais fait l’objet d’une collecte de renseignements à des fins de surveillance et d’autres infections transmissibles sexuellement très fréquentes telles l’herpès génital et les infections au virus du papillome humain, espaces compris.
2018
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
rapport
maladies sexuellement transmissibles
Fracture de fatigue
maladie infectieuse
projection
portraits comme sujet
projection
Fracture induite
Portrait
Infection
Québec
Infection
sang
Portrait
infection

---
N1-SUPERVISEE
Le vaccin contre le virus du papillome humain chez les enfants et les adolescents
https://www.cps.ca/fr/documents/position/VPH
On sait que le virus du papillome humain (VPH) cause des condylomes (des verrues génitales), le cancer du col de l’utérus, le cancer du pénis, le cancer anal et le cancer oropharyngé. En Amérique du Nord, l’incidence cumulative de l’infection par le VPH au cours de la vie est évaluée à plus de 70 % pour tous les types de VPH combinés. Un vaccin sécuritaire et efficace est offert contre neuf types de VPH. Le vaccin contre le VPH doit être administré systématiquement à l’ensemble des filles et des garçons âgés de neuf à 13 ans. Tous les jeunes qui n’ont pas été vaccinés dans le cadre d’un programme systématique devraient participer à un programme de rattrapage. Les médecins qui soignent des enfants et des adolescents devraient préconiser le financement et la mise en œuvre de programmes de vaccination universels contre le VPH.
2018
false
false
false
SCP - Société Canadienne de Pédiatrie
Canada
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
vaccination
tumeurs de l'anus
tumeurs du col de l'utérus
condylomes acuminés
calendrier vaccinal
GARDASIL 9
GARDASIL
CERVARIX
Canada
recommandation de santé publique
enfant
adolescent

---
N1-VALIDE
Sexual health info
https://www.sex-i.ch/fr/home/
Informations actuelles et médicalement vérifiées dans plusieurs langues sur des thèmes relatifs à la santé sexuelle. Des conseils personnels confidentiels vous seront donnés par votre médecin ou dans les centres de consultation en santé sexuelle.
false
false
false
Suisse
français
information patient et grand public
Santé sexuelle
contraception
maladies sexuellement transmissibles
grossesse
système génital

---
N1-SUPERVISEE
TRUVADA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2888480/fr/truvada
Service Médical Rendu (SMR) Important le service médical rendu par TRUVADA est important exclusivement chez les adolescents à haut risque de contamination âgés de 15 ans et plus, et en complément d’une stratégie globale de prévention. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Tenant compte de l’efficacité démontrée chez l’adulte en termes de diminution de l’incidence de l’infection par le VIH chez des sujets à haut risque de contamination, mais considérant que : - TRUVADA assure une protection partielle contre le VIH fortement dépendante de l’observance, sans effet préventif sur les autres infections sexuellement transmissibles (IST), - les difficultés d’observance chez l’adolescent sont plus fréquentes que chez l’adulte, - la toxicité, notamment rénale et osseuse, est particulièrement préoccupante dans cette population en croissance, - le préservatif reste l’outil de prévention le plus efficace contre l’infection par le VIH et les autres IST, la Commission considère, comme chez l’adulte, que TRUVADA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) chez les adolescents à haut risque de contamination âgés de 15 ans et plus, dans la stratégie globale de prévention du VIH dont l’outil central doit rester le préservatif.
2018
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
adolescent
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
résultat thérapeutique
infections à VIH
Prophylaxie pré-exposition
remboursement par l'assurance maladie
administration par voie orale
agents antiVIH
inhibiteurs de la transcriptase inverse
avis de la commission de transparence
Truvada
TRUVADA
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil

---
N2-AUTOINDEXEE
Comment le médecin généraliste peut-il apporter une information adaptée en matière de connaissances et de prévention des Infections Sexuellement Transmissibles chez les femmes de 18 à 29 ans?
http://www.sudoc.fr/232856192
Introduction : Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) constituent un problème majeur de santé publique du fait d’une nette augmentation de leur incidence depuis une vingtaine d’année, d’autant plus que leur expression est souvent silencieuse. Ceci s’inscrit dans un contexte d’évolution de la sexualité et d’un manque de connaissances dans la population générale concernant les IST et leurs moyens de prévention. Objectifs : Explorer les attentes de femmes âgées de 18 à 29 ans concernant l’abord des IST et leurs moyens de prévention en médecine générale et prendre connaissances de leurs représentations des IST, de leurs comportements préventifs ainsi que des facteurs d’influence de ces éléments. Matériel et méthode: Etude observationnelle qualitative basée sur l’analyse thématique d’entretiens individuels semi-dirigés réalisés auprès de onze patientes âgées de 19 à 28 ans consultant au CeGIDD de l’hôpital St Eloi ou dans deux cabinets de médecine générale entre Mars et Septembre 2018. Résultats: Les IST, souvent réduites au VIH, évoquent la vulnérabilité, la méconnaissance, la peur, le danger, la honte et révèlent d’importants tabous. L’usage de préservatifs et la réalisation de bilans de dépistages sont hétérogènes. Les principaux facteurs d’influence retrouvés sont l’éducation sexuelle, le milieu social, la maturité et la relation entretenue avec le partenaire. Le médecin traitant doit créer un espace de discussion ouvert au sujet de la sexualité au sein d’une prise en charge globale de chaque patient-e. Il doit questionner régulièrement ses patient-e-s en adoptant une attitude bienveillante et non jugeante. Il est tenu de sensibiliser ses patient-e-s aux IST et leurs moyens de prévention de manière personnalisée en fonction de leurs besoins. Enfin il doit proposer de réaliser régulièrement des bilans de dépistage adaptés à chacun de ses patient-e-s. Conclusion: Le médecin généraliste a un rôle majeur dans la prévention des IST. Afin de se perfectionner la réalisation de formations est essentielle, tant sur les IST que sur les techniques de communication
2018
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
thèse ou mémoire
connaissance
Information générale
Adaptation
Infection
Savoir
Médecins
maladies sexuellement transmissibles
Femelle
connaissance
maladie infectieuse
Prévention des infections
dû à
Femmes
médecins généralistes
Acanthome épidermolytique
adaptation
Accident de la vie courante
médecine générale
Infection
Réadaptation
Femelle
femmes
infection

---
N1-SUPERVISEE
KALETRA lopinavir ritonavir
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2896415/en/kaletra
Le service médical rendu par KALETRA reste important dans les indications de l’AMM.
2018
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
association lopinavir ritonavir
association lopinavir ritonavir
KALETRA (80 mg + 20 mg)/ml, solution buvable
KALETRA
nouveau-né
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
J05AR10 - lopinavir et ritonavir
KALETRA 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé
KALETRA 200 mg/50 mg, comprimé pelliculé
adulte
adolescent
enfant
infections à VIH
agents antiVIH
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
association de médicaments
agents antiVIH
administration par voie orale
avis de la commission de transparence
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse
ritonavir
lopinavir
association médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Abacavir (seul ou associé)
Mesures additionnelles de réduction du risque
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-medicaments/Mesures-additionnelles-de-reduction-du-risque/Liste-des-MARR-en-cours/Abacavir-seul-ou-associe
diaporama sur la prévention de l’hypersensibilité à l’abacavir pour : - rappeler le risque de réaction d’hypersensibilité à l’abacavir, son diagnostic et sa prise en charge ainsi que les facteurs de risques - éviter toute prescription de médicaments contenant de l’abacavir chez des patients aux antécédents d’hypersensibilité à l’abacavir - rappeler le rôle du dépistage de l’allèle HLA-B*5701 avant tout nouveau traitement par abacavir car le risque de réaction d’hypersensibilité à l’abacavir est plus élevé chez les patients dont le test de dépistage de l’allèle HLA-B*5701 est positif - souligner l’importance d’une vigilance clinique dans la prise en charge d’une suspicion d’hypersensibilité à l’abacavir...
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
hypersensibilité médicamenteuse
abacavir
ZIAGEN
ZIAGEN 300 mg, comprimé pelliculé
ZIAGEN 20 mg/ml, solution buvable
KIVEXA 600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
KIVEXA
kivexa
TRIUMEQ
association médicamenteuse
TRIUMEQ 50 mg/600 mg/300 mg, comprimé pelliculé
TRIZIVIR
TRIZIVIR 300 mg / 150 mg / 300 mg, comprimé pelliculé
association abacavir lamivudine zidovudine
gestion du risque
continuité des soins
recommandation de bon usage du médicament
facteurs de risque
Dépistage génétique
antigène HLA-B*5701 humain
hypersensibilité médicamenteuse
signes et symptômes
administration par voie orale
didéoxynucléosides
didéoxynucléosides
lamivudine
zidovudine
lamivudine
association médicamenteuse
antigènes HLA-B

---
N1-VALIDE
Emtricitabine - Ténofovir disoproxil
Mesures additionnelles de réduction du risque
https://www.ansm.sante.fr/Activites/Surveillance-des-medicaments/Mesures-additionnelles-de-reduction-du-risque/Liste-des-MARR-en-cours/Emtricitabine-Tenofovir-disoproxil
Brochure d'information sur la prophylaxie pré-exposition, check liste pour le professionnel de santé, fiche de déclaration de séroconversion VIH, courrier de liaison, brochure d'information destinée à la personne consultant pour une PrEP, carte de rappel des modalités de prise du médicament
2018
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
gestion du risque
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
infections à VIH
brochure pédagogique pour les patients
continuité des soins
information scientifique et technique
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Prophylaxie pré-exposition
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
recommandation de bon usage du médicament
adulte
adolescent
Séroconversion
résistance virale aux médicaments
Observance par le patient
maladies du rein
créatinine
comportement de réduction des risques
Dépistage de masse
infections à VIH
grossesse
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL MYLAN 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL BIOGARAN 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL EG 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL SANDOZ 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL TEVA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE/TENOFOVIR DISOPROXIL ZENTIVA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
agents antiVIH
agents antiVIH

---
N2-AUTOINDEXEE
NOTE D’INFORMATION relative à la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml et HBVAXPRO 10 microgrammes aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/index.php?action=afficherCirculaire&hit=1&r=43047
La présente note a pour objet d’informer de la reprise de l’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B, ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml du laboratoire GLAXOSMITHKLINE et HBVAXPRO 10 microgrammes du laboratoire MSD Vaccins aux centres de vaccinations et aux centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine et des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CeGIDD). La priorisation des publics cibles est maintenue, telle que précisée dans la note d’information N DGS/PP2/DGOS/DSS/2017/72 du 2 mars 2017.
2018
false
false
false
Circulaires.Gouv.Fr, Direction des Journaux Officiels, Site du Premier Ministre
France
français
texte juridique
vaccination; médication préventive
Engerix B
vaccination
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
vaccination
central
vaccin
vaccination contre l'hépatite b
hépatite virale
Twinrix
Vaccins
HBVAXPRO
vaccine
gout (anomalie du)
hepatite virale
maladie virale
Infection
virus de l'hépatite A humaine
anevrysme arteriel .
aucun diagnostic
hepatite
relatif
Centre
vaccination
infection à virus de l'immunodéficience humaine
Dépistage
hépatite virale
Vaccins anti-hépatite B
hepatite
maladies sexuellement transmissibles
vaccination
diagnostic
Vaccine
Hépatite B
centres d'information
hépatites virales humaines
ENGERIX B
vaccins
infection
Dépistage de masse
vaccine
hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
vaccins combinés

---
N3-AUTOINDEXEE
Intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000091/
La prévention clinique réfère à un ensemble d’interventions réalisées par un professionnel de la santé afin de promouvoir la santé et prévenir les maladies évitables, les problèmes psychosociaux et les blessures. L'intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), dans le contexte de la visite initiale et du counseling prétest ou de la visite subséquente et du counseling post-test, permet de réaliser les activités suivantes : la vaccination, le dépistage, la chimioprophylaxie, le counseling. Le document L'intervention préventive relative aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) illustre le lien entre les outils présentés ci-après et les différentes étapes de l'intervention.
2017
false
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Québec
Canada
rapport
coït
maladies sexuellement transmissibles
sang

---
N1-SUPERVISEE
TOLEXINE
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2740628/fr/tolexine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1244177/tolexine-ge-50-mg-100-mg
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_468580/fr/tolexine
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_399400/tolexine-50-mg-microgranules-en-comprime-boite-de-14-et-28-tolexine-100-mg-microgranules-en-comprime-boite-de-5-et-15
Le service médical rendu par TOLEXINE reste important dans les indications : Brucellose, Pasteurellose, Infections pulmonaires, génito-urinaires et ophtalmiques à chlamydiae, Infections pulmonaires, génito-urinaires à mycoplasmes, Rickettsioses, Coxiella burnetii, Gonococcie, Tréponèmes, Spirochètes, Choléra, Acné inflammatoire moyenne et sévère, et composante inflammatoire des acnés mixtes, Rosacée dans ses manifestations cutanées ou oculaires, Traitement prophylactique post-exposition et traitement curatif dans la maladie du charbon. Le service médical rendu par TOLEXINE reste insuffisant dans les indications « infections ORL et broncho-pulmonaires à Haemophilus influenzae, en particulier exacerbations aiguës de bronchites chroniques »...
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antibiothérapie
TOLEXINE 100 mg, microgranules en comprimé
TOLEXINE 50 mg, microgranules en comprimé
administration par voie orale
doxycycline
remboursement par l'assurance maladie
antibactériens
J01AA02 - doxycycline
TOLEXINE
avis de la commission de transparence
3400891785739
3400891785968

---
N1-VALIDE
Counseling sur la santé sexuelle offert par les médecins
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)34995-7/abstract
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(17)30930-1/abstract
2017
false
false
false
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
Santé sexuelle
maladies sexuellement transmissibles
sexualité
éducation sexuelle
Assistance
recommandation professionnelle

---
N1-VALIDE
Avis suivi de recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST chez les adolescents et les jeunes adultes
http://cns.sante.fr/rapports-et-avis/prise-en-charge-globale/avis-jeunes-2017/
le CNS a procédé à une analyse portant sur les besoins et pratiques des jeunes et les attentes des professionnels, sur les actions menées auprès des jeunes et les formations réalisées auprès des professionnels, sur la mobilisation institutionnelle et la cohérence des actions publiques, et sur une évaluation de la stratégie et des actions menées en Angleterre. Sur la base des constats en résultant, le CNS propose une série de recommandations pour optimiser la lutte contre les IST chez les jeunes, en l’adaptant à leur diversité et aux évolutions de leurs modes de vie et de leurs comportements sexuels.
2017
false
false
false
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation pour la politique de santé
adolescent
jeune adulte
maladies sexuellement transmissibles
Angleterre

---
N1-VALIDE
Truvada dans la prophylaxie Pré-exposition (PrEP) au VIH : fin de la Recommandation Temporaire d’Utilisation - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Truvada-dans-la-prophylaxie-Pre-exposition-PrEP-au-VIH-fin-de-la-Recommandation-Temporaire-d-Utilisation-Point-d-information
La recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de Truvada dans la prophylaxie Pré-exposition au VIH (PrEP) établie par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en janvier 2016 prendra fin le 28 février 2017, compte tenu de l’extension de son AMM dans cette indication. Des documents de réduction des risques seront mis à disposition des professionnels de santé concernés dans ce cadre...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation patients
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
Prophylaxie pré-exposition
administration par voie orale
TRUVADA
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
continuité des soins
gestion du risque
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
agents antiVIH
agents antiVIH
adulte
Rapports sexuels non protégés
Dépistage de masse
surveillance de la fonction rénale (régime/traitement)

---
N3-AUTOINDEXEE
UNACIM INJECTABLE
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2748748/fr/unacim-injectable
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par UNACIM reste important dans les infections suivantes : respiratoires et ORL : sinusite aiguë, exacerbation aiguë de bronchite chronique obstructive, pneumonie communautaire de l’adulte avec facteur de risque mais sans signe de gravité, otite moyenne aiguë, rénales et urogénitales (y compris les gonococcies), digestives et biliaires, gynécologiques, cutanées et sous-cutanées, ostéo-articulaires. Insuffisant Le service médical rendu par cette spécialité reste insuffisant dans les infections respiratoires et ORL suivantes : rhinites, rhinopharyngites, laryngites, trachéites, bronchites et les pneumopathies aiguës du sujet sain, angines aiguës.
2017
false
false
false
Insuffisant
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
remboursement par l'assurance maladie
UNACIM INJECTABLE 1 g, poudre et solution pour usage parentéral
sultamicilline
J01CR01 - ampicilline et inhibiteur de bêtalactamase
UNACIM
injections
ampicilline
sulbactam

---
N1-SUPERVISEE
Les infections sexuellement transmissibles : connaissances, comportements sexuels, attitudes de prévention et leurs obstacles, des jeunes haut-normands consultant en médecine générale
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01482310
En France, l’infection à VIH reste active et les IST sont en recrudescence. Épidémiologiquement, les jeunes sont les plus touchés et connaissent moins bien leurs mécanismes de transmission. Objectif : Établir quelles sont les connaissances sur les IST et les attitudes préventives mises en place par les jeunes, en étudiant l’influence de certains facteurs démographiques.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Atazanavir Mylan
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/atazanavir-mylan
Atazanavir Mylan est un médicament anti-VIH utilisé pour le traitement des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), un virus qui provoque le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il est utilisé en association avec le ritonavir à faible dose et d'autres médicaments antiviraux dans le traitement des patients âgés de 6 ans et plus. Les médecins ne doivent prescrire Atazanavir Mylan qu’après avoir pris connaissance des médicaments pris par le patient et effectué des tests pour déterminer si le virus est susceptible de répondre à Atazanavir Mylan. Aucun bénéfice n’est attendu auprès des patients chez lesquels de nombreux médicaments de la même classe qu'Atazanavir Mylan (inhibiteurs de protéase) ne fonctionnent pas. Atazanavir Mylan contient le principe actif atazanavir. Atazanavir Mylan est un «médicament générique». Cela signifie qu'Atazanavir Mylan est similaire à un «médicament de référence» déjà autorisé dans l’Union européenne (UE), à savoir Reyataz...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
anglais
français
flux de syndication
Sulfate d'atazanavir
Sulfate d'atazanavir
résultat thérapeutique
médicaments génériques
atazanavir 150 mg gélule (produit)
atazanavir 200 mg gélule (produit)
atazanavir 300 mg gélule (produit)
J05AE08 - atazanavir
Syndrome d'immunodéficience acquise
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
agents antiVIH
inhibiteurs de protéase du VIH
infections à VIH
association de médicaments
adulte
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
évaluation médicament
résumé des caractéristiques du produit
notice médicamenteuse
REYATAZ

---
N1-SUPERVISEE
Emtricitabine / Tenofovir disoproxil Mylan
https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/emtricitabinetenofovir-disoproxil-mylan
Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan est un médicament antiviral utilisé en association avec au moins un autre médicament antiviral dans le traitement des adultes infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), virus qui provoque le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan contient deux principes actifs, l'emtricitabine et le ténofovir disoproxil. C’est un «médicament générique». Cela signifie qu’il est similaire à un «médicament de référence» déjà autorisé dans l’Union européenne (UE), appelé Truvada...
2017
false
false
false
EMA - Agence européenne des médicaments
Royaume-Uni
français
anglais
flux de syndication
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
médicaments génériques
emtricitabine 200 mg + ténofovir 136 mg comprimé (produit)
grossesse
Allaitement naturel
interactions médicamenteuses
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL MYLAN 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
EMTRICITABINE TENOFOVIR DISOPROXIL
adulte
agents antiVIH
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
résultat thérapeutique
évaluation de médicament
agents antiVIH
association de médicaments
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
TRUVADA
notice médicamenteuse
résumé des caractéristiques du produit
évaluation médicament

---
N2-AUTOINDEXEE
TRUVADA
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2752856/fr/truvada
Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par TRUVADA, en complément d’une stratégie globale de prévention, est important dans la prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection par le VIH 1 par voie sexuelle chez les adultes à haut risque de contamination. Amélioration du service médical rendu (ASMR) V (absence) Tenant compte de l’efficacité démontrée dans les études en termes de diminution de l’incidence de l’infection par le VIH chez des sujets à haut risque de contamination, mais considérant que : TRUVADA assure une protection partielle contre le VIH fortement dépendante de l’observance (réduction relative du risque de 44 à 86% selon les études), sans effet préventif sur les autres IST, TRUVADA expose des personnes non malades à une toxicité, notamment rénale et osseuse, le préservatif reste l’outil de prévention le plus efficace contre l’infection par le VIH et les autres IST, la Commission considère que TRUVADA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie globale de prévention du VIH dont l’outil central doit rester le préservatif.
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
TRUVADA

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention des infections à HPV : place du vaccin Gardasil 9
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=602
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=603
Le vaccin Gardasil 9 a obtenu le 10 juin 2015 l’autorisation européenne de mise sur le marché chez les filles et les garçons selon un schéma à 3 doses à partir de l’âge de 9 ans, puis le 4 avril 2016, selon un schéma à 2 doses chez ceux âgés de 9 à 14 ans. Il est indiqué pour l’immunisation active des personnes à partir de l’âge de 9 ans contre les maladies liées aux papillomavirus humains (HPV) : lésions précancéreuses et cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus, verrues génitales. Le vaccin Gardasil 9 contient cinq génotypes d’HPV à haut risque additionnels par rapport au vaccin Gardasil . Le HCSP rappelle que la stratégie actuelle de prévention des infections et des maladies liées aux HPV par la vaccination n’est pas modifiée : chez les filles âgées de 11 à 14 ans, et en rattrapage jusqu’à l’âge de 19 ans révolus ; chez les hommes ayant des rapports avec les hommes jusqu’à l’âge de 26 ans (HSH) ; chez les personnes immunodéprimées. Le HCSP recommande Gardasil 9 dans les situations suivantes : chez les jeunes filles non vaccinées antérieurement, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 selon le schéma à 2 doses chez celles âgées de 11 à 14 ans révolus ; à 3 doses chez celles âgées de 15 à 19 ans révolus ; chez les HSH, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 jusqu’à l’âge de 26 ans (3 doses) ; chez les personnes immunodéprimées, que la vaccination soit initiée par Gardasil 9 . Le HCSP recommande une information large et argumentée auprès des professionnels de santé et du public sur les maladies à HPV, les vaccins et l’efficacité de la vaccination HPV.
2017
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
Vaccins contre les papillomavirus
Vaccine
Infection
maladie infectieuse
Prévention des infections
GARDASIL
infecté
vaccination; médication préventive
autre maladie virale; maladie virale non classée ailleurs
prepuce adherence-phimosis
Vaccins
Vaccination
vaccination
Gardasil
vaccin
infections à papillomavirus
vaccine
infection
vaccins
vaccination
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N2-AUTOINDEXEE
Les IST
http://www.rfi.fr/emission/20170419-ist
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Il existe plus de trente agents infectieux, bactéries, virus ou parasites, transmissibles de cette manière. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2017
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention, dépistage et traitement des ITSS en milieu carcéral - Balises à l'intention des CISSS, des CIUSSS et des organismes communautaires
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001625/
Ce document présente de nouvelles balises à l’intention des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) et des organismes communautaires offrant des services de prévention, de dépistage et de traitement des ITSS en milieu carcéral. Il tient compte des avis des institutions internationales et des nouvelles données de recherche qui ont permis de dresser un portrait épidémiologique des ITSS dans les établissements de détention du Québec qui sont sous la juridiction du gouvernement du Québec.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
rapport
Organismes
Dépistage
médial
thérapeutique
maladies sexuellement transmissibles
intention
partie d'un organe
prisons
traitement préventif
Organismes
Dépistage de masse
organismes

---
N1-SUPERVISEE
OCTAGAM 100 mg/ml, solution pour perfusion - Mise à disposition dans l’extension d’indication « Polyradiculoneuropathies Inflammatoires Démyélinisantes Chroniques (PIDC) ».
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2754740/fr/octagam
Le service médical rendu par OCTAGAM 100 mg/mL est important dans cette indication. Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport à OCTAGAM 50 mg / mL déjà inscrite...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
avis de la commission de transparence
polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique
OCTAGAM 100 mg/ml, solution pour perfusion
immunoglobulines par voie veineuse
perfusions veineuses
J06BA02 - immunoglobulines humaines polyvalentes, pour administration intravasculaire
résultat thérapeutique
immunoglobuline G
facteurs immunologiques
Octagam
immunoglobulines par voie veineuse
Octagam
OCTAGAM

---
N2-TITRE
Les comportements face au VIH et autres IST des travailleuses et travailleurs du sexe en Suisse. Enquête SWAN 2016
https://www.iumsp.ch/fr/rds/276
Pour la première fois en 2016, une enquête a été menée auprès des travailleuses et des travailleurs du sexe (TS) exerçant en Suisse. Cette étude, nommée SWAN (Sex Workers ANswers), s’inscrit dans le dispositif de surveillance du VIH et des autres IST en Suisse, établi par l’Office fédéral de la santé publique. Les critères d’inclusion pour participer à cette enquête comprenaient toute personne (hommes, femmes, personnes transgenres et intersexe) ayant 18 ans ou plus et ayant eu des rapports sexuels en échange d’argent au cours des douze mois précédent l’enquête en Suisse.
2017
false
false
false
IUMSP - Institut universitaire de médecine sociale et préventive
France
français
rapport
Suisse
vih
Face
virus de l'immunodéficience humaine
comportement
femmes qui travaillent
maladies sexuellement transmissibles
comportement
suisses
travailleurs du sexe
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
enquêteur
collecte de données
face

---
N3-AUTOINDEXEE
Joindre, dépister et détecter, traiter - Intégrer la prévention des ITSS dans les plans d'action régionaux de santé publique
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001930/
Ce document est un supplément au Programme national de santé publique 2015-2025 et aux plans d’actions thématiques tripartites. Il vise à présenter une vue d’ensemble des actions à déployer aux fins de la lutte contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Il s’adresse aux directions de santé publique responsables de concevoir un plan d’action régional de santé publique (PAR) et peut intéresser d’autres directions des Centres intégrés de santé et de services sociaux et Centres intégrés universitaires de santé et services sociaux dans la mise en œuvre des services. Le document repose sur un ensemble d’actions qui couvre le continuum des interventions dans le domaine des ITSS, soit la promotion des comportements sains et sécuritaires et la prévention de l’acquisition des ITSS; le dépistage et la détection des ITSS et le suivi et le traitement des personnes infectées et de leurs partenaires.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
France
français
rapport
diagnostic
Santé publique
régional
thérapeutique
maladies sexuellement transmissibles
médecine préventive
Traités
enquêteur
santé publique
coopération internationale

---
N1-VALIDE
sexosafe.fr
http://sexosafe.fr/
Ce site est destiné au grand public, aux professionnels de santé et, de manière générale, à toute personne recherchant, dans le cadre de ses activités professionnelles ou à titre personnel, des informations sur la prévention du VIH et des IST chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.
false
false
false
France
français
information patient et grand public
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-VALIDE
Gare aux excès durant les soirées d'été !
http://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/les-risques-de-l-ete/article/gare-aux-exces-durant-l-ete
L’été est souvent synonyme de fêtes entre amis, autrement dit, d’excès à répétition. L’abus d’alcool et la consommation de substances psychoactives augmentent les risques sur la route, mais également la contraction d’infections sexuellement transmissibles ou la survenue de grossesses non désirées. La vigilance ne doit pas prendre de vacances !..
2017
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
France
français
brochure pédagogique pour les patients
vacances
risque
consommation d'alcool
été
Abus d'alcool
troubles dus à l'abus d'alcool
maladies sexuellement transmissibles
grossesse non désirée
psychoanaleptiques
alcoolisme

---
N2-AUTOINDEXEE
COMBIVIR
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2777368/fr/combivir
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par COMBIVIR reste important dans l’indication de l’AMM.
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
COMBIVIR

---
N1-SUPERVISEE
Perception par les adolescents du rôle du médecin généraliste dans la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles : enquête auprès de lycéens de Loire-Atlantique
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=d6536fda-8fe5-42cc-a77c-7b66de3060eb
Introduction : de nos jours,de nombreuses possibilités d'accès à l'information sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) existent. Pourtant, ces dernières années, la France observe une progression préoccupante et continue des IST, en particulier chez les jeunes, y compris chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans. C'est avant tout par le médecin généraliste que ces derniers accèdent au système de soins. L'objectif de ce travail était d'identifier la place actuelle du médecin généraliste dans la prévention et le dépistage des IST auprès des adolescents et le rôle que ces jeunes sont prêts à lui accorder
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
adolescent
maladies sexuellement transmissibles
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
rôle médical

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude observationnelle des situations et opportunités de dépistage des infections sexuellement transmissibles en consultation de soins primaires en région Pays de la Loire
http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=858daa96-9770-4b3a-8910-4c9d42399348
Contexte et objectif : les infections sexuellement transmissibles (IST) ont une incidence stable malgré les politiques de santé publiques menées pour améliorer leur dépistage. Nous souhaitons déterminer quelles situations cliniques, nécessitant ou permettant un dépistage des MST, sont identifiées comme tel par les praticiens en situation de soins primaires de médecine générale.
2017
false
false
false
Bibliothèque Universitaire de l'Université de Nantes
France
français
thèse ou mémoire
diagnostic
maladies sexuellement transmissibles
maladie infectieuse
Dépistage
collecte de données
Consultation
Infection
consultation
principal
soins de santé primaires
consultants
Soins
infecté
régional
Dépistage de masse
orientation vers un spécialiste
infection
soins

---
N2-AUTOINDEXEE
Description de deux stratégies dijonnaises de dépistage des IST chez les HSH, à disposition des médecins généralistes de Côte-d'Or
https://nuxeo.u-bourgogne.fr/nuxeo/site/esupversions/dc4a1f73-d4a1-4a22-bc59-9a1db86a026b
Même si le nombre de découvertes de séropositivité à VIH est stable depuis 2007, le nombre de nouveaux diagnostics d'infection à VIH continue d'augmenter chez les HSH, même chez les plus jeunes. Parallèlement, on constate la progression des autres IST chez les HSH et la tendance à une plus grande précocité des diagnostics sur les années récentes ne se poursuit pas en 2014. Devant le constat d'un recours au dépistage VIH -IST insuffisant chez la population HSH, surtout en Bourgogne, notre étude a comme objectif principal la description et comparaison de deux stratégies de dépistage du VIH et des autres IST pour la population HSH à Dijon. Les deux stratégies à comparer sont le CDAG/CIDDIST existant par rapport au dispositif DIMMAGAY.
2017
false
false
false
ARchive des Travaux Universitaires et de la Recherche - Bourgogne Franche-Comté
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
maladies sexuellement transmissibles
disposition (psychologie)
Dispositifs
deux
généralisé
or
unilatéral
dispositif
diagnostic
intermédiaire
Or
Dépistage
or
ghana
médecins généralistes
équipement et fournitures
or
Dépistage de masse

---
N2-AUTOINDEXEE
Sommaire des motifs de décision - Gardasil 9 - Santé Canada
https://hpr-rps.hres.ca/reg-content/sommaire-motif-decision-detailTwo.php?lang=fr&linkID=SBD00222
2017
false
false
false
France
français
santé
Gardasil
GARDASIL
Canada
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18

---
N2-AUTOINDEXEE
Lutter contre les IST chez les jeunes
http://www.rfi.fr/emission/20170919-lutter-contre-ist-jeunes
En février 2017, le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) a publié ses recommandations sur la prévention et la prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) chez les adolescents et les jeunes adultes. Ces recommandations s’inscrivent dans un contexte d’augmentation de l’incidence des IST, chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans, entraînant des conséquences importantes en termes de santé individuelle, physique et psychique, et de santé publique.
2017
false
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles
jeunes
adolescent

---
N2-AUTOINDEXEE
Conditions d’exercice des dermatologues en Bretagne et projection démographique : enquête transversale - In : Annales de Dermatologie et de Vénéréologie, Elsevier Masson, 2017, 144 (4), pp.255-262
https://hal-univ-rennes1.archives-ouvertes.fr/hal-01502532
Introduction: Le nombre de dermatologues exerçant en Bretagne est en baisse ( 4,5 % entre 2010 et 2014), et les délais de rendez-vous s’allongent. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’activité des dermatologues et d’établir une projection démographique à 5 ans
http://dx.doi.org/10.1016/j.annder.2016.12.005
2017
false
false
false
HAL Archives ouvertes
France
français
article de périodique
dermatologique
Projection
dermatologie
transverse
exercice physique
Dermatologues
enquêteur
Enquêtes démographiques
projection
Prévision démographique
vénéréologie
dermatologue
collecte de données
projection
démographie

---
N2-AUTOINDEXEE
Pratique de médecins généralistes remplaçants concernant le dépistage et la prévention des infections sexuellement transmissibles : enquête qualitative réalisée en Hauts-de-France
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/view/index/docid/1529246
Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont toujours un enjeu de santé publique en France. Plusieurs études ont prouvé l'importance des médecins généralistes remplaçants (MR) dans le système de soins mais aucune ne s'est intéressée à leur rôle concernant les IST. L'objectif principal de cette étude qualitative par entretiens auprès de 10 remplaçants ( 4 hommes, 6 femmes, âge moyen 31 ans) a été d'identifier la pratique des MR concernant le dépistage et la prévention des IST dans les Hauts-de-France. Les objectifs secondaires ont été d'en connaître les freins, les facteurs facilitants et de déterminer si les MR développent une attitude spécifique concernant les IST.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
médecine générale
Remplacement professionnel
maladie infectieuse
enquêteur
médecins généralistes
Dépistage
Prévention des infections
généralisé
qualitatif
Infection
diagnostic
accomplissement
maladies sexuellement transmissibles
français
France
collecte de données
médecine préventive
infecté
Dépistage de masse
infection

---
N2-AUTOINDEXEE
GARDASIL 9, suspension injectable. Vaccin Papillomavirus Humain 9-valent
Inscription : Intérêt clinique important dans la prévention des lésions ano-génitales précancéreuses et cancéreuses mais pas d’avantage clinique démontré par rapport à GARDASIL
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2796800/fr/gardasil-9-vaccin-papillomavirus-humain-9-valent
GARDASIL 9 a l’AMM dans l’immunisation active contre les maladies liées à certains papillomavirus humains (HPV) : verrues génitales et lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus. Sa composition inclut cinq types d’HPV supplémentaires (HPV 31, 33, 45, 52 et 58) par rapport à GARDASIL, qu’il est destiné à remplacer. Il induit une réponse immunitaire comparable à celle de GARDASIL vis-à-vis des principaux HPV pathogènes (HPV 6, 11, 16 et 18) et son efficacité en termes de prévention des cancers reste à démontrer...
2017
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
vaccination
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
GARDASIL
états précancéreux
états précancéreux de l'appareil reproducteur féminin
condition précancéreuse anale
tumeurs de l'anus
tumeurs du col de l'utérus
J07BM03 - Papillomavirus (humain types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52,58)
injections musculaires
tumeurs de la vulve
tumeurs du vagin
recommandation de bon usage du médicament
Immunogénicité des vaccins

---
N1-SUPERVISEE
La prescription des bilans de dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres infections sexuellement transmissibles en médecine générale : analyse des pratiques, attentes des médecins et perspectives d’avenir
http://www.sudoc.fr/204754062
Contexte : en 2017, les maladies sexuellement transmissibles représentent un problème de santé publique et nécessitent d’être dépistées chez le plus grand nombre afin d’éviter leur diffusion. Le médecin généraliste est l’acteur principal dans le dépistage qui est une mission complexe. Objectif : analyser les pratiques de dépistage en médecine générale, recueillir les attentes des médecins en matière d’aide à la prescription et envisager des perspectives d’avenir pour améliorer le dépistage du VIH, des hépatites virales et des autres IST en France
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
médecins généralistes
maladies sexuellement transmissibles
médecine générale
hépatites virales humaines
infections à VIH

---
N2-AUTOINDEXEE
Démarches et attentes des adolescents dans leur recherche sur Internet d’informations sur la contraception et les infections sexuellement transmissibles : étude qualitative chez des adolescents de 15-18 ans en Gironde et en Lot et Garonne
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01622915
Introduction : la santé sexuelle est aujourd’hui au cœur des préoccupations mondiales. En France, l’éducation sexuelle à l’école ne remplit pas totalement son ro le auprès des adolescents. Devant l’utilisation croissante d’Internet, il parai t intéressant d’étudier la démarche, les attentes et les représentations dans cette population lorsqu’ils y recherchent de l’information sur la santé sexuelle.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
contraception
extraction des données
algodystrophie
démarche
contraception
maladies sexuellement transmissibles
mémorisation et recherche des informations
adolescent
maladie infectieuse
Infection
qualitatif
attention
Internet
angine ex
infecté
démarche
contraception
adolescence
recherche qualitative
attention
infection

---
N1-VALIDE
Propositions de la SPILF pour des antibiothérapies plus courtes
In Info -antibio N 73, mars 2017
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/atb/info-antibio/info-antibio-2017-mars.pdf
Extrait d’un document rédigé par le Groupe Recommandations de la SPILF et basé sur la littérature récente. Il propose des durées d’antibiothérapie raccourcies pour les situations simples , en particulier en choisissant la borne basse de la fourchette lorsque des intervalles sont proposés dans les recommandations initiales...
2017
true
false
false
Infectiologie.com
France
français
anglais
article de périodique
recommandation de bon usage du médicament
antibactériens
infections de l'appareil respiratoire
bactériémie
méningite bactérienne
endocardite bactérienne
dermatoses bactériennes
infections de la peau et des tissus mous
infections des tissus mous
infections intra-abdominales
infections urinaires
maladies sexuellement transmissibles bactériennes
neutropénie fébrile
infections osseuses
infections ostéoarticulaires
infections de l'appareil reproducteur
traitement de courte durée
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Difficultés d’approvisionnement en benzathine benzylpénicilline - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Difficultes-d-approvisionnement-en-benzathine-benzylpenicilline-Point-d-Information
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été informée par le laboratoire Sandoz d’une rupture de stock de la spécialité Benzathine benzylpénicilline Sandoz 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (voie intramusculaire) à compter du début du mois de décembre 2017 et ce pour une durée d’au moins 6 mois. Un risque de rupture de stock est également attendu pour la spécialité Benzathine benzylpénicilline Sandoz 1,2 MUI. En attendant de nouveaux approvisionnements, les spécialités Benzathine benzylpénicilline Sandoz vont de façon transitoire être uniquement dispensées dans les hôpitaux et mises à disposition dans les CeGIDD . Il est nécessaire de réserver la prescription de Benzathine benzylpénicilline aux seules situations cliniques pour lesquelles la possibilité d’utiliser des alternatives thérapeutiques ne serait pas adaptée aux patients...
2017
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
avis de pharmacovigilance
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
injections musculaires
benzathine benzylpénicilline
antibactériens
antibactériens
syphilis

---
N2-AUTOINDEXEE
La consultation gynécologique à la maison d'arrêt de Caen : intérêt du dépistage des infections sexuellement transmissibles, place de la sage-femme
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01548169
Objectif : Étudier le déroulement de la consultation gynécologique effectuée à la Maison d'Arrêt de Caen auprès des femmes détenues en insistant sur la pratique du dépistage des infections sexuellement transmissibles.
2017
false
false
false
DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance
France
français
thèse ou mémoire
prisons
maladie infectieuse
diagnostic
consultants
gynécologique
Sages-femmes
arrêté
consultation
profession de sage-femme
infecté
Consultation
homo sapiens
Infection
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage
gynécologie
orientation vers un spécialiste
infection
Dépistage de masse

---
N2-AUTOINDEXEE
Étude observationnelle des situations et opportunités de dépistage des infections sexuellement transmissibles en consultation de soins primaires en région Pays de la Loire
http://www.sudoc.fr/203356934
Contexte et objectif : les infections sexuellement transmissibles (IST) ont une incidence stable malgré les politiques de santé publiques menées pour améliorer leur dépistage. Nous souhaitons déterminer quelles situations cliniques, nécessitant ou permettant un dépistage des MST, sont identifiées comme tel par les praticiens en situation de soins primaires de médecine générale.
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
Soins
régional
collecte de données
infecté
soins de santé primaires
maladies sexuellement transmissibles
consultants
Infection
Dépistage
consultation
principal
maladie infectieuse
Consultation
diagnostic
soins
infection
Dépistage de masse
orientation vers un spécialiste

---
N1-SUPERVISEE
ISENTRESS 600 mg, comprimé pelliculé
Mise à disposition d’un dosage à 600 mg sous forme de comprimé pelliculé en 1 prise par jour.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2818004/fr/isentress
Le service médical rendu par ISENTRESS 600 mg est important dans l’indication de l’AMM : « ISENTRESS 600 mg, comprimés pelliculés est indiqué, en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1), chez les adultes et les enfants pesant au moins 40 kg.» ISENTRESS 600 mg est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations d’ISENTRESS actuellement disponibles...
2017
false
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
ISENTRESS 600 mg, comprimé pelliculé
infections à VIH
administration par voie orale
résultat thérapeutique
inhibiteurs de l'intégrase du vih
association de médicaments
adulte
enfant
ISENTRESS
Raltégravir de potassium

---
N2-AUTOINDEXEE
EVIPLERA
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2813827/fr/eviplera
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par EVIPLERA reste important dans l’indication de l’AMM.
2017
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
EVIPLERA

---
N2-AUTOINDEXEE
EDURANT
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2813809/fr/edurant
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions. Service Médical Rendu (SMR) Important Le service médical rendu par EDURANT : reste important, en association, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez des patients adultes naïfs de traitement antirétroviral ayant une charge virale 100 000 copies/ml d’ARN du VIH-1». est important, en association, dans le traitement de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) chez des patients âgés de 12 ans à 18 ans naïfs de traitement antirétroviral ayant une charge virale 100 000 copies/ml d’ARN du VIH-1.
2017
false
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
EDURANT

---
N1-SUPERVISEE
TIVICAY (dolutégravir), inhibiteur de l’intégrase
Extension d'indication - Progrès thérapeutique mineur dans la prise en charge des enfants âgés de 6 à 12 ans infectés par le VIH-1 en l’absence de résistance aux inhibiteurs d’intégrase au même titre que chez l’adulte et l’adolescent. Intérêt clinique insuffisant chez les enfants et adolescents infectés par le VIH-1 en présence de résistance aux inhibiteurs d’intégrase.
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2801228/fr/tivicay-dolutegravir-inhibiteur-de-l-integrase
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2801228/fr/tivicay
TIVICAY a une AMM en association à d’autres antirétroviraux, dans le traitement de l’infection par le VIH chez les enfants à partir de 6 ans. C’est une option thérapeutique de 1e ou de 2e intention, en alternative aux inhibiteurs de protéase (IP), chez les enfants et adolescents infectés par le VIH-1 sans résistance aux produits de la classe des inhibiteurs d’intégrase. Son utilisation doit être guidée par un test de résistance génotypique. Une surveillance des troubles psychiatriques chez l’enfant est nécessaire...
2017
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
avis de la commission de transparence
dolutégravir sodique
dolutégravir sodique
dolutégravir
dolutégravir
J05AX12 - dolutégravir
TIVICAY
TIVICAY 50 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adolescent
association de médicaments
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de l'intégrase du vih
résultat thérapeutique
remboursement par l'assurance maladie
résistance virale aux médicaments
recommandation de bon usage du médicament
enfant
continuité des soins
infection à VIH-1
test de résistance génotypique aux médicaments
composés hétérocycliques 3 noyaux
composés hétérocycliques 3 noyaux

---
N2-AUTOINDEXEE
Le dépistage anonyme et gratuit des Infections sexuellement transmissibles intégré dans les centres de planification : Avis des patients fréquentant les centres de planification
http://www.sudoc.fr/224013211
Contexte : Les infections sexuellement transmissibles et leurs dépistages sont un problème de santé publique dont l’ampleur est mondiale. Dans son bulletin de surveillance, Santé Publique France montre qu’en 2015 les IST (infections sexuellement transmissibles) bactériennes continuent d’augmenter en France. Le but de cette étude est de connaitre l’intérêt et la valeur incitative de la présence d’un dépistage anonyme et gratuit pour les patients fréquentant les centres de planification et d’éducation familial (CPEF).
2017
false
false
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
central
a comme patient
Test de dépistage anonyme
patients
jugement
maladie infectieuse
infecté
maladies sexuellement transmissibles
Infection
planifié
fréquent
infection

---
N1-SUPERVISEE
Les IST : état des lieux des connaissances des adolescents dans la région des Mauges
http://www.sudoc.fr/224263072
Introduction : le nombre de contaminations des IST augmente chaque année en France. Les différentes structures d’information sur ces IST manquent de visibilité et se font rares, surtout en milieu rural. L’objectif de ce travail est de savoir quelles connaissances sur les IST ont les adolescents d’un milieu rural
2017
false
true
false
SUDOC - Catalogue du Système Universitaire de Documentation
France
français
thèse ou mémoire
compétence informationnelle en santé
adolescent
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
TRUVADA (emtricitabine, ténofovir disoproxil), association d’antirétroviraux
Extension d'indication : Intérêt clinique important dans la population des adolescents (12 - 18 ans) mais pas d’avantage clinique démontré par rapport à l’utilisation des formes libres (VIREAD ou EMTRIVA)
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2819632/fr/truvada-emtricitabine-tenofovir-disoproxil-association-d-antiretroviraux
https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2819632/fr/truvada
TRUVADA a désormais l’AMM dans le traitement des adolescents infectés par le VIH-1, présentant une résistance ou des toxicités aux INTI empêchant l’utilisation des agents de première intention et âgés de 12 à moins de 18 ans. C’est une option en l’absence d’autre alternative thérapeutique, dans la population des adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans, dont la sensibilité du VIH au ténofovir a été établie et en l’absence d’insuffisance rénale. Sa prescription dans la population pédiatrique nécessite une approche multidisciplinaire et une surveillance appropriée pendant le traitement...
2017
false
true
false
Important
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
165. Infections à VIH
français
avis de la commission de transparence
infection à VIH-1
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
adolescent
recommandation de bon usage du médicament
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
remboursement par l'assurance maladie
agents antiVIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
association de médicaments
résultat thérapeutique
TRUVADA
3400892741826

---
N1-SUPERVISEE
Un nouveau vaccin contre le cancer du col de l’utérus
In La Revue de la Médecine Générale n 345, septembre 2017
https://www.ssmg.be/images/ssmg/files/RMG/345/RMG345_20-21.pdf
Le nouveau vaccin dirigé contre 9 types d’HPV offre une protection supplémentaire contre les lésions cancéreuses et précancéreuses liées à ce virus. Son utilisation généralisée pourrait permettre une importante régression des pathologies associées à cette infection sexuellement transmissible si fréquente...
2017
false
false
false
RMG - Revue de la Médecine Générale
Belgique
vaccination
tumeurs du col de l'utérus
GARDASIL 9
GARDASIL 9, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin Papillomavirus Humain 9-valent (Recombinant, adsorbé)
Vaccins contre les papillomavirus
infections à papillomavirus
condylomes acuminés
tumeurs de l'anus
tumeurs de la vulve
tumeurs du vagin
états précancéreux
états précancéreux de l'appareil reproducteur féminin
vaccins synthétiques
adolescent
jeune adulte
calendrier vaccinal
J07BM03 - Papillomavirus (humain types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52,58)
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
APTIVUS 250 mg, capsule molle - tipranavir
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2749464/fr/aptivus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1219566/aptivus
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_400997/fr/aptivus
Le service médical rendu par APTIVUS reste important dans l’indication de l’AMM : « APTIVUS, co-administré avec le ritonavir à faible dose, est indiqué dans le traitement de l’infection par le VIH-1 en association avec d’autres agents antirétroviraux, chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus, lourdement prétraités ayant des virus multi résistants aux inhibiteurs de protéase. APTIVUS doit être utilisé uniquement dans le cadre d’une association de traitements antirétroviraux chez des patients n’ayant pas d’autres alternatives thérapeutiques. »...
2017
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
anglais
pyridines
pyrones
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
résultat thérapeutique
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
inhibiteurs de protéase du VIH
adulte
association de médicaments
tipranavir
J05AE09 - tipranavir
APTIVUS 250 mg, capsule molle
infections à VIH
adolescent
Multirésistance virale aux médicaments
APTIVUS
avis de la commission de transparence
3400892805962

---
N1-VALIDE
Alternatives pour le traitement des syphilis non neurologiques dans un contexte de rupture de stock de benzathine pénicilline
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/alternatives-traitement-syphilis.pdf
En raison de problèmes de production, le laboratoire Sandoz a déclaré une rupture de stock pour la spécialité Benzathine benzylpénicilline 2,4 MUI à compter de début décembre 2017. Les problèmes de production concernent aussi le dosage à 1,2 MUI. Cependant les stocks pour ce dosage sont plus importants et permettront de pallier, dans une certaine mesure et de manière provisoire, l’absence du dosage à 2,4 MUI. D’autres pays européens sont concernés par cette rupture de stock et contrairement à 2014 il ne sera pas possible de compenser cette situation par le recours à la Sigmacillina. (point d’information ANSM Novembre 2017.)
2017
false
false
false
false
Infectiologie.com
France
français
recommandation pour la pratique clinique
EXTENCILLINE
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
J01AA02 - doxycycline
syphilis
continuité des soins
injections musculaires
administration par voie orale
doxycycline sous forme orale (produit)
doxycycline
benzathine benzylpénicilline
grossesse
antibactériens
antibactériens
ceftriaxone
J01DD04 - ceftriaxone
CEFTRIAXONE
minocycline
Appréciation des risques
J01AA08 - minocycline
MINOCYCLINE
azithromycine
AZITHROMYCINE
J01FA10 - azithromycine
azithromycine sous forme orale (produit)
minocycline sous forme orale (produit)
ceftriaxone (produit)
antibiothérapie
DOXYCYCLINE
doxycycline

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)
http://itss.gouv.qc.ca/
false
true
false
Gouvernement du Québec
information patient et grand public
sexualité
préservatifs masculins
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Item 158 UE 6 - Maladies sexuellement transmissibles: Gonococcies, chlamydiose, syphilis
Examen Classant National
http://www.cngof.net/E-book/GO-2016/CH-23.html
Pour comprendre; Principales infections sexuellement transmissibles; Principales conséquences des IST
2016
true
true
false
true
2eme cycle / master
CNGOF - Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français
Paris
France
158. Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses, syphilis, papillomavirus humain (HPV), trichomonose
français
gynécologie
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
cours
épreuves classantes nationales
gonorrhée
infections à chlamydia
syphilis
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
NORVIR 100 mg, poudre pour suspension buvable (code CIS : 65102533)
Mise à disposition d’une présentation sous forme de poudre pour suspension buvable en complément de la solution buvable et des comprimés pelliculés
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2588368/fr/norvir
Le service médical rendu par NORVIR 100 mg, poudre pour suspension buvable est important dans l’indication de l’AMM : « Le ritonavir est indiqué en association avec d’autres antirétroviraux pour le traitement des patients infectés par le VIH-1 (adultes et enfants de 2 ans et plus). » Cette spécialité est un complément de gamme qui n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux autres présentations déjà inscrites...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
infection à VIH-1
adolescent
ritonavir
administration par voie orale
inhibiteurs de protéase du VIH
J05AE03 - ritonavir
NORVIR
remboursement par l'assurance maladie
association de médicaments
adulte
enfant
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
Appréciation des risques
résultat thérapeutique
avis de la commission de transparence

---
N1-SUPERVISEE
TRUVADA
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2589181/fr/truvada
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2582227/fr/decision-n-2015-0279/dc/sem-du-9-decembre-2015-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-adoptant-la-recommandation-relative-a-la-prise-en-charge-a-titre-derogatoire-de-truvada-emcitrabine-/-fumarate-de-ten
Le service médical rendu par TRUVADA reste important dans l’indication de l’AMM : « TRUVADA est une association fixe d’emtricitabine et de ténofovir disoproxil (sous forme de fumarate), indiquée en association avec d’autres ARV pour le traitement des adultes âgés de 18 ans et plus infectés par le VIH-1.»...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
165. Infections à VIH
français
avis de la commission de transparence
infection à VIH-1
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
TRUVADA 200 mg/245 mg, comprimé pelliculé
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
remboursement par l'assurance maladie
agents antiVIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
adulte
association de médicaments
résultat thérapeutique
TRUVADA
3400892741826

---
N1-VALIDE
Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement Transmissibles
http://www.sfdermato.org/media/image/upload-editor/files/Guidelines%202016.pdf
La nouvelle version des Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles émise par la Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie (SFD) est terminée après une année d’un travail de collaboration et de multiples amendements par le Groupe de travail. La méthodologie utilisée et la présentation des textes ont été identiques à celle de la dernière version (2006). En particulier, nous avons gardé le plan précédent : dépistage, micro-organismes et affections qu’ils provoquent, approches syndromiques et situations spécifiques. Certains chapitres ont été simplement actualisés selon les données les plus récentes de la Science médicale (pubmed et revues Cochrane). D’autres, ont été profondément remaniées (en particulier les chapitres PVH, vaccinations et prévention).
2016
false
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
maladies sexuellement transmissibles
recommandation pour la pratique clinique
Dépistage de masse
grossesse
infections à VIH
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
infections à neisseriaceae
gonorrhée
trichomonase
maladies sexuellement transmissibles
infections de l'appareil reproducteur
syphilis
herpès génital
chancre mou
lymphogranulomatose vénérienne
granulome inguinal
condylomes acuminés
gale
pédiculoses
molluscum contagiosum
urétrite
vaginose bactérienne
candidose vulvovaginale
cervicite
épididymite
balanite
prophylaxie après exposition
homosexualité
bisexualité
maladies sexuellement transmissibles
Vaccins anti-hépatite B
Vaccins anti-hépatite A
Vaccins contre les papillomavirus
vaccins antiméningococciques

---
N1-VALIDE
Infection par le virus Zika : risque de transmission par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=540
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspa20160208_zikatransmissionvoiesexuelle.pdf
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue d’embryofoethopathies suite à une infection de la mère par le virus Zika, contractée pendant la grossesse. La survenue de syndrome de Guillain-Barré n’a pas été prise en compte car ces syndromes peuvent survenir après d’autres infections virales (grippe par exemple) ou bactériennes, et bénéficient d’une bonne prise en charge potentielle dans les pays développés
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
aedes
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
fièvre à virus zika
transmission verticale de maladie infectieuse
infections à arbovirus
Complications infectieuses de la grossesse
grossesse
recommandation de santé publique
Infection par le virus Zika

---
N1-SUPERVISEE
VIRAMUNE
Maintien du remboursement dans les mêmes conditions
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2610176/fr/viramune
Le service médical rendu par VIRAMUNE reste important dans l’indication de l’AMM : « VIRAMUNE est indiqué, en association à d'autres médicaments antirétroviraux, pour le traitement des adultes, adolescents et enfants de tout âge infectés par le VIH-1. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
VIRAMUNE 400 mg, comprimé à libération prolongée
infection à VIH-1
névirapine
névirapine
administration par voie orale
préparations à action retardée
remboursement par l'assurance maladie
J05AG01 - névirapine
VIRAMUNE
inhibiteurs de la transcriptase inverse
inhibiteurs de la transcriptase inverse
agents antiVIH
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
association de médicaments
adolescent
enfant
adulte
résultat thérapeutique
avis de la commission de transparence

---
N1-VALIDE
Traitement de la syphilis et prévention du rhumatisme articulaire aigu
Mise à disposition de spécialités à base de benzathine benzylpénicilline en France - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Traitement-de-la-syphilis-et-prevention-du-rhumatisme-articulaire-aigu-Mise-a-disposition-de-specialites-a-base-de-benzathine-benzylpenicilline-en-France-Point-d-information
’L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a délivré fin 2014 au laboratoire Sandoz une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour des spécialités à base de benzathine benzylpénicilline, antibiotique de référence dans le traitement de la syphilis et dans la prévention du rhumatisme articulaire aigu, suite à l’arrêt de la commercialisation d’Extencilline. La commercialisation de ces spécialités en ville et à l’hôpital est effective à compter de ce jour...
2016
false
false
false
false
ANSM
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
information sur le médicament
syphilis
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE
benzathine benzylpénicilline
J01CE08 - benzathine benzylpénicilline
rhumatisme articulaire aigu
antibactériens
injections musculaires
agrément de médicaments
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)

---
N1-VALIDE
État de santé des personnes en situation de prostitution et des travailleurs du sexe et identification des facteurs de vulnérabilité sanitaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2615057/fr/etat-de-sante-des-personnes-en-situation-de-prostitution-et-des-travailleurs-du-sexe-et-identification-des-facteurs-de-vulnerabilite-sanitaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2623621/fr/etat-de-sante-des-personnes-en-situation-de-prostitution-et-des-travailleurs-du-sexe-et-identification-des-facteurs-de-vulnerabilite-sanitaire-rapport
En réponse à la saisine qui lui a été adressée par la Direction générale de la santé, la HAS a réalisé un état des lieux des connaissances sur la situation sanitaire des personnes en situation de prostitution et sur les facteurs de vulnérabilité sanitaire de ces personnes. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’éventuelles modifications réglementaires futures, susceptibles d’avoir un impact sur la santé des personnes en situation de prostitution, et ont pour vocation de servir de socle de connaissances à une politique de réduction des risques.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
travailleurs du sexe
prostitution
état de santé
populations vulnérables
évaluation en santé publique
troubles liés à une substance
Allemagne
Belgique
Danemark
Espagne
France
Italie
Pays-Bas
Angleterre
Suède
maladies sexuellement transmissibles
préservatifs masculins
troubles mentaux
Sévices
pauvreté
Vulnérabilité

---
N1-SUPERVISEE
Évaluation du Plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST 2010-2014
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=547
Depuis trente ans, les politiques publiques de lutte contre le VIH-sida ont donné lieu au déploiement d’orientations et d’outils stratégiques. Le Plan national de lutte contre le VIH-sida et les infections sexuellement transmises (IST) 2010-2014, est ainsi le cinquième plan d’une politique publique nationale de lutte contre le VIH-sida et le principal outil de programmation dans la lutte contre les IST. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a été chargé de son évaluation par une saisine de la Direction générale de la santé (DGS) d’octobre 2014. Ce rapport tient compte des deux évaluations menées à mi-parcours : celle portant sur le plan national de lutte contre le VIH-sida et les IST en direction des populations d’outre-mer, commandée en 2012 par la Direction générale des outre-mer (DGOM) et celle du plan national en France métropolitaine conduite en 2013 par le Conseil national du sida (CNS). Au terme de cette évaluation, le HCSP considère comme essentiel de spécifier que des outils de prévention comportementale et biomédicale, dépistage et traitement, spécifiques au VIH, doivent être mobilisés au sein d’une stratégie nationale globale de santé sexuelle regroupant tous les éléments de la lutte contre toutes les IST (prévention et prise en charge). Il recommande aussi le maintien et le renforcement d’une politique de réduction des autres IST les plus importantes (syphilis, gonococcie, infections à Chlamydia, hépatites virales). Au total, le rapport formule trente-huit recommandations, dont vingt-neuf portant sur la prévention, le dépistage, la prise en charge médicale, la prise en charge sociale et la lutte contre les discriminations, la surveillance et l’observation.
2016
false
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
rapport
infections à VIH
politique de santé
évaluation de programme
Prévention des infections
maladies sexuellement transmissibles
programmes gouvernementaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Deux cas traceurs pour évaluer la mise en oeuvre du Programme national de santé publique du Québec : la prévention de l’obésité et des infections transmissibles sexuellement et par le sang
https://www.inspq.qc.ca/publications/2116
Ce rapport d’évaluation vise à comprendre certaines conditions de mise en œuvre du Programme national de santé publique 2003-2012 (PNSP) du Québec à travers des cas traceurs permettant d’observer le fonctionnement du système de santé publique. Il s’adresse aux acteurs de santé publique, plus particulièrement aux décideurs, gestionnaires et professionnels qui exercent un rôle dans la planification, l’organisation et l’évaluation des services dans le système de santé et des services sociaux.
2016
false
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
rapport
Santé publique
obésité
évaluation de programme
sang
maladie infectieuse
programmes nationaux de santé
infecté
maladies sexuellement transmissibles
Québec
médecine préventive
obésité
deux
intermédiaire
Prévention des infections
obesite
Infection
obésité
santé publique
infection

---
N1-SUPERVISEE
PREZISTA
Extension de l'indication à l’ensemble des patients infectés par le VIH-1 à partir de l’âge de 3 ans et 3 kg ; incluant les patients naïfs de 3 à 12 ans
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621282/fr/prezista
Le service médical rendu par PREZISTA, co-administré avec une faible dose de ritonavir et en association avec d’autres médicaments antirétroviraux, est important dans l’indication de l’AMM. Absence d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) chez les enfants à partir de 3 ans et pesant au moins 15 kg dont le virus ne présente aucune mutation de résistance aux médicaments de la classe des inhibiteurs de protéase...
2016
false
false
false
Important
Faible
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
Darunavir
Darunavir
infection à VIH-1
ritonavir
avis de la commission de transparence
PREZISTA
PREZISTA 150 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 300 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 600 mg, comprimé pelliculé
PREZISTA 75 mg, comprimé pelliculé
administration par voie orale
éthanolate de darunavir
association de médicaments
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
infections à VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
inhibiteurs de protéase du VIH
adulte
enfant
adolescent
résultat thérapeutique
essais cliniques de phase II comme sujet
remboursement par l'assurance maladie
3400893391778
3400893280676
3400893391839
3400892950082
sulfonamides
sulfonamides
éthanolate de darunavir

---
N1-SUPERVISEE
GENVOYA (emtricitabine, cobicistat, elvitégravir et ténofovir alafénamide), association d’antiviraux
Traitement de deuxième intention dans la prise en charge du VIH.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621468/fr/genvoya
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2621468/fr/genvoya-emtricitabine-cobicistat-elvitegravir-et-tenofovir-alafenamide-association-d-antiviraux
Le service médical rendu GENVOYA est important dans l’indication de l’AMM : « Traitement des adultes et des adolescents (âgés de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg) infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) dépourvu de toute mutation connue pour être associée à une résistance à la classe des inhibiteurs de l’intégrase, à l’emtricitabine ou au ténofovir. GENVOYA n’apporte pas d’amélioration de service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prise en charge des patients infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1)...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
résultat thérapeutique
association médicamenteuse
ténofovir alafénamide
elvitégravir
infections à VIH
agents antiVIH
adulte
adolescent
infection à VIH-1
administration par voie orale
inhibiteurs de l'intégrase du vih
inhibiteurs de la transcriptase inverse
J05AR18 - emtricitabine, ténofovir alafénamide, elvitégravir et cobicistat
GENVOYA
GENVOYA 150 mg/150 mg/200 mg/10 mg, comprimé pelliculé
Cobicistat
Emtricitabine
avis de la commission de transparence
recommandation de bon usage du médicament
GS 7340
JTK 303
adénine
adénine
quinolinone

---
N1-SUPERVISEE
SUSTIVA
Elargissement de la prise en charge à l’enfant de 3 mois à 3 ans pesant au moins 3.5 Kg
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2617563/fr/sustiva
Le service médical rendu par SUSTIVA reste important dans l'indication « en association avec d'autres antirétroviraux dans le traitement de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez l'adulte, l'adolescent et l'enfant de 3 ans et plus ». Le service médical rendu par SUSTIVA est important dans l’indication « en association avec d'autres antirétroviraux dans le traitement de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez l'enfant de 3 mois à 3 ans et pesant au moins 3,5 kg ». La Commission considère que SUSTIVA n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la prise en charge de l'infection par le virus-1 de l'immunodéficience humaine (VIH-1) chez les enfants de 3 mois à 3 ans et pesant plus de 3.5 Kg...
2016
false
false
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
avis de la commission de transparence
nourrisson
infection à VIH-1
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
adolescent
enfant
association de médicaments
résultat thérapeutique
éfavirenz
agents antiVIH
administration par voie orale
remboursement par l'assurance maladie
inhibiteurs de la transcriptase inverse
SUSTIVA 100 mg, gélule
SUSTIVA 200 mg, gélule
SUSTIVA 50 mg, gélule
SUSTIVA 600 mg, comprimé pelliculé
J05AG03 - éfavirenz
benzoxazines
SUSTIVA
3400892010656
3400892410821
3400892120287
3400892405629
3400892120119

---
N1-VALIDE
Actualisation de l’avis du HCSP du 8 février 2016 relatif aux mesures recommandées pour éviter la transmission du virus Zika par voie sexuelle
http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=565
L’objectif majeur des recommandations est de prévenir la survenue de microcéphalies suite à une infection de la mère, par le virus Zika, contractée pendant la grossesse..
2016
false
false
false
HCSP - Haut Conseil de la Santé Publique
France
français
recommandation de santé publique
aedes
infections à arbovirus
fièvre à virus zika
infections à arbovirus
maladies sexuellement transmissibles virales
grossesse
Complications infectieuses de la grossesse
infections à arbovirus
transmission de maladie infectieuse
voyage
lutte contre les moustiques
Infection par le virus Zika

---
N1-VALIDE
Truvada en prophylaxie pré-exposition pour réduire le risque d’infection à VIH 1 chez les adultes à risque élevé – recommandations visant à appuyer une utilisation appropriée
http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/hpiw-ivps_2016-07-fra.php#inn
Risque de pharmacorésistance liée à une utilisation inappropriée de Truvada en PPrE : Dans le cadre d’une PPrE, Truvada ne doit être prescrit qu’à des personnes confirmées séronégatives au VIH juste avant la prise initiale et reconfirmées comme telles périodiquement (au moins tous les 3 mois) pendant l’utilisation de ce produit. Des variants du VIH‑1 présentant une pharmacorésistance peuvent émerger chez les personnes dont l’infection par le VIH‑1 n’a pas été détectée et qui prennent uniquement Truvada, car ce produit à lui seul ne constitue pas un schéma thérapeutique complet pour la prise en charge du VIH‑1. Les patients devraient être conseillés de suivre strictement le schéma posologique recommandé pour Truvada. L’efficacité de Truvada pour réduire le risque d’infection par le VIH-1 est fortement corrélée avec l’observance de ce schéma comme l’ont démontré les taux de médicaments mesurables lors d’essais cliniques...
2016
false
false
false
Santé Canada
Canada
français
anglais
recommandation de bon usage du médicament
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
adulte
TRUVADA
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
Canada
administration par voie orale
J05AR03 - ténofovir disoproxil et emtricitabine
Dépistage de masse
résistance virale aux médicaments
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil
séronégativité VIH

---
N1-SUPERVISEE
CRIXIVAN - indinavir (sulfate d')
Maintien du remboursement uniquement chez les patients virologiquement contrôlés n’ayant pas d’alternatives thérapeutiques appropriées
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2656376/fr/crixivan
Le service médical rendu par CRIXIVAN reste important uniquement chez les patients virologiquement contrôlés n’ayant pas d’alternatives thérapeutiques appropriées. « Crixivan est indiqué en association avec les antirétroviraux analogues des nucléosides dans le traitement des adultes infectés par le VIH-1. »...
2016
false
true
false
Important
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
sulfate d'indinavir
indinavir
administration par voie orale
inhibiteurs de protéase du VIH
J05AE02 - indinavir
remboursement par l'assurance maladie
CRIXIVAN 200 mg, gélule
CRIXIVAN 400 mg, gélule
association de médicaments
adulte
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
CRIXIVAN
avis de la commission de transparence

---
N1-VALIDE
Infections Sexuellement Transmissibles
http://www.rfi.fr/emission/20160817-infections-sexuellement-transmissibles
Syphilis, blennorragie, verrues génitales, chlamydiae, etc. Les infections sexuellement transmissibles (IST) ont de profondes répercussions sur la santé sexuelle et reproductive dans le monde. Selon l’OMS, chaque jour, plus d’un million de personnes contractent des infections sexuellement transmissibles. Quels sont les traitements et les moyens de prévention ?
2016
false
false
false
RFI - Radio France International - Priorité santé
France
français
émission radiophonique
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/depistage-des-mst-ist-159e1d12e7cb63129d1ee36e0e0a26f8.pdf
Le dépistage des différentes MST/IST est envisagé par le clinicien dans différentes situations. Cette démarche de dépistage est évidente lorsque le motif de consultation est une prise de risque sexuel ou une pathologie génitale. Elle doit également pouvoir être effectuée chez les consultants asymptomatiques dans certaines situations lors de recours aux soins.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
population de passage et migrants
homosexualité masculine
personnes transgenres
infections à VIH
Receveurs de transplantation
prisons
hépatite C
hépatite B
syphilis
infections à chlamydia
gonorrhée
maladies sexuellement transmissibles
Dépistage de masse

---
N1-SUPERVISEE
Prévention des MST / IST
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/prevention-des-mst-ist-ed4c0d4eb721df48555ff412312e809c.pdf
La prévention des MST consiste à inciter à adopter un comportement sexuel à moindre risque grâce à l’écoute, l’information et l’accompagnement au dépistage en particulier auprès des personnes les plus exposées aux MST. Il s’agit aussi de dépister les MST chez les personnes asymptomatiques (cf : chapitre dépistage des MST), d’aider les personnes ayant une MST à en informer leur(s) partenaire(s) sexuel(les) afin de les dépister et de les traiter.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
Rapports sexuels protégés
prévention primaire
promotion de la santé
homosexualité masculine
préservatifs masculins
préservatifs féminins
digues dentaires
infections à VIH
circoncision masculine
éducation sexuelle
toxicomanie intraveineuse
population de passage et migrants
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
Trichomononse
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/trichomonose-c45b526c66838139b708515093a8be44.pdf
Trichomonas vaginalis est un protozoaire flagellé, mobile, extracellulaire, anaérobie Parasite strictement humain, il n’existe que sous forme végétative. Il est très sensible à la dessiccation et meurt rapidement dans le milieu extérieur. Sa transmission d’un individu à l’autre ne peut s’effectuer qu’en milieu humide.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
trichomonase
trichomonase
signes et symptômes
maladies sexuellement transmissibles
Femelle
Mâle
trichomonas vaginalis
grossesse
Allaitement naturel

---
N1-SUPERVISEE
MST anorectales
http://www.sfdermato.org/media/pdf/recommandation/mst-anorectales-e1c62c60cd4b8fe6bf53144bd903784d.pdf
Symptomatologie, traitement de première intention et traitement de deuxième intention pour les anorectites, les chancres et ulcérations.
2016
false
false
false
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation professionnelle
maladies du rectum
maladies de l'anus
maladies sexuellement transmissibles
herpès génital
gonorrhée
lymphogranulomatose vénérienne
signes et symptômes
infections à chlamydia
giardiase
amibiase
syphilis
chancre mou
granulome inguinal
maladies sexuellement transmissibles

---
N1-SUPERVISEE
MST mineures (ectoparasitoses externes, molluscums contagiosums)
http://www.sfde