CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : uvéite;

Définition VIDAL : Inflammation interne de l'oeil qui concerne l'iris et les structures voisines.;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Uvéites et biothérapies
La Revue de Médecine Interne Volume 36, Issue 2, February 2015, Pages 107–116
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S024886631400589X
Les biothérapies utilisées dans le traitement des uvéites non infectieuses incluent l’interféron (IFN), les immunoglobulines intraveineuses (IgIV), ainsi que les anticorps monoclonaux et les protéines de fusion (anti-TNFα, anakinra, tocilizumab, rituximab). L’IFN permet d’induire une rémission prolongée, se maintenant après l’arrêt du traitement, chez 20 à 40 % des patients. Les effets secondaires (syndrome pseudo-grippal, effets psychiatriques) limitent son utilisation. Les anti-TNFα (infliximab, adalimumab) représentent une alternative thérapeutique attractive dans les uvéites sévères résistantes aux immunosuppresseurs, en particulier dans la maladie de Behçet. Ils sont efficaces la plupart du temps ( 90 % des cas), et rapidement ; mais leur action est souvent suspensive. Les anti-TNFα sont utilisées de façon prolongée ou dans l’attente de l’efficacité d’un autre immunosuppresseur, une fois l’inflammation oculaire contrôlée. Les IgIV sont utilisées dans la maladie de Birdshot. Leur tolérance est bonne mais leur efficacité est transitoire. Le rituximab a montré son efficacité dans quelques observations d’inflammations oculaires variées (uvéites, sclérites et pseudo-tumeurs inflammatoires associées à la granulomatose avec polyangéite) ainsi que dans la pemphigoïde cicatricielle. Le risque d’infection limite son utilisation dans les maladies résistantes aux traitements conventionnels. L’anakinra (anti-IL1R) a montré des résultats intéressants en termes d’efficacité dans une petite étude ouverte sur la maladie de Behçet. Sa sécurité d’utilisation est bonne et son court délai d’action peut être intéressant pour le traitement des uvéites sévères...
http://dx.doi.org/10.1016/j.revmed.2014.07.008
2015
false
false
false
Elsevier
France
français
uvéite
article de périodique
biothérapie
facteur de nécrose tumorale alpha
maladie de Behçet
choriorétinopathie de Birdshot
immunoglobulines par voie veineuse
L01XC02 - rituximab
L04AB02 - infliximab
L04AB04 - adalimumab
résultat thérapeutique
L04AC03 - anakinra
Anakinra
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
interféron alfa-2a
L03AB04 - interféron alfa-2a
L04AC07 - tocilizumab
tocilizumab
Adalimumab
Infliximab
Rituximab
anticorps monoclonaux humanisés
choriorétinite
anticorps monoclonaux d'origine murine
protéines recombinantes
interféron alpha

---
N1-SUPERVISEE
Comparaison de lentilles artificielles placées dans les yeux atteints d'uvéites pendant la chirurgie de la cataracte
http://www.cochrane.org/fr/node/32211
Contexte : La formation d'une cataracte se produit souvent chez les personnes atteintes d'uvéites. On ignore quel type de lentilles intraoculaires (LIO) est optimum pour être utilisé lors de la chirurgie de la cataracte chez les patients souffrant d'uvéites. Objectifs : Résumer les effets des différentes LIO sur l'acuité visuelle, les autres critères de jugement visuels et la qualité de vie chez les personnes atteintes d'uvéites.
2014
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
extraction de cataracte
uvéite
lentilles intraoculaires
résultat thérapeutique
étude comparative

---
N2-AUTOINDEXEE
Arthrite granulomateuse de l'enfant - Arthrite granulomateuse pédiatrique - Arthrite inflammatoire granulomateuse - dermatite - uvéite - Blau, syndrome de - Sarcoïdose à début précoce - Synovite granulomateuse - uvéite
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=3274
Orphanet
France
information scientifique et technique
Syndrome de Blau
syndrome
pédiatrie
Syndrome de Blau
Sarcoïdose à début précoce
synovite
arthrite
Sarcoïdose à début précoce
sarcoïdose
pédiatre
dermatite
uvéite
enfant

---
N1-VALIDE
INFLAM'OEIL
http://www.inflamoeil.org/
Association française de patients souffrant d'uvéite et d'inflammation oculaire récidivante.
false
false
false
Paris
France
Paris
français
uvéite
association patients

---
N1-VALIDE
Les uvéites de l'enfant
http://pap-pediatrie.com/ophtalmologie/les-uv%C3%A9ites-de-lenfant
2011
false
false
false
Pas à Pas en Pédiatrie
France
français
enfant
uvéite
uvéite
algorithme
information scientifique et technique

---
N3-AUTOINDEXEE
Uvéite antigénique
Uvéite phaco-anaphylactique;Uvéite phako-anaphylactique;
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=209959
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
uvéite
antigènes

---
N3-AUTOINDEXEE
Panniculite infantile avec uvéite et granulomatose systémique
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=251304
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
uvéite
panniculite

---
N3-AUTOINDEXEE
TINU, syndrome
Néphrite tubulo-interstitielle et uvéite;Néphrite tubulo-interstitielle et uvéite aiguë;
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=91500
2011
Orphanet
France
information scientifique et technique
néphrite interstitielle
Néphrite tubulo-interstitielle et uvéite
uvéite
syndrome
Néphrite tubulo-interstitielle et uvéite

---
N1-VALIDE
Uvéites : ce que je dois savoir
http://www3.chu-rouen.fr/Internet/services/ophtalmologie/patients/Maladies/Uveites/
Les uvéites sont des inflammations des structures internes de l'oeil, qui se manifestent par une baisse de la vision, et souvent par une rougeur et des douleurs oculaires...
2011
false
N
CHU de Rouen
Rouen
France
français
brochure pédagogique pour les patients
uvéite

---
N1-SUPERVISEE
Epidémiologie et diagnostic de l'uvéite
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2007/2007-50/2007-50-022.pdf
- L’uvéite est la maladie inflammatoire de l’oeil la plus fréquente et elle constitue l’une des principales causes de cécité et de perte de vision sévère. - L’uvéite antérieure est la forme qui prédomine dans la plupart des populations. Dans les pays occidentaux, l’uvéite antérieure aiguë associée au HLA-B27, avec ou sans spondylarthropathie (SPA) est, avec les uvéites idiopathiques, la forme la plus courante. Les inflammations du segment antérieur de l’oeil sont cependant également observées dans le cadre de nombreuses maladies systémiques, les segments intermédiaire et postérieur étant alors également fréquemment impliqués. Chez l’enfant, l’uvéite antérieure chronique associée à une polyarthrite juvénile idiopathique est une forme d’inflammation intraoculaire classique. L’uvéite intermédiaire est la forme la plus rare. La sarcoïdose et la sclérose en plaques sont parmi les principales associations ou maladies causales. L’uvéite postérieure vient au second rang dans lamajorité des pays et représente 15–30% des cas. La plupart des uvéites postérieures reste d’étiologie incertaine. La choriorétinite toxoplasmique est proportionnellement la plus représentée. - Une approche systématique tenant compte des données épidémiologiques connues a été élaborée pour faciliter le diagnostic en pratique de médecine générale/interne. Un traitement approprié, le plus spécifique possible, si ce n’est causal, ne peut résulter que d’une procédure diagnostique fiable avec, le cas échéant, la mise en évidence d’une étiologie claire.
2007
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
uvéite
uvéite
panuvéite
tableau
article de périodique
uvéite

---
N1-SUPERVISEE
L'uvée et le cristallin : toxicité des nouveaux medicament
http://www.ophthalmologia.be/download.php?dof_id=446
Le développement de l'industrie pharmaceutique nous offre un raffinement continuel d'agents thérapeutiques novateurs dont le mécanisme d'action est très spécifique. Quel que soit leur mode d'administration, systémique, périoculaire ou topique, ces médicaments ont un potentiel toxique parfois important sur les tissus oculaires. L'OMS a défini des critères afin d'établir le degré de certitude du lien de causalité entre l'agent pharmacologique et l'effet toxique qui s'ensuit. Cet article passe en revue les atteintes inflammatoires de l'uvée d'une part ainsi que les répercussions sur le cristallin d'autre part, qui peuvent être occasionnées par l'arsenal thérapeutique disponible à ce jour. Il développe les agents pharmacologiques récents, et actualise les agents plus anciens parfois décrits dans le Bulletin de la Société belge d'Ophtalmologie de 1972 dont la toxicité sur l'uvée ou sur le cristallin était alors méconnue ou rarement rapportée dans la littérature. 12 pages
2007
false
false
false
Ophthalmologia.be
Belgique
français
uvéite dûe à des médicaments ou à des drogues (maladie)
uvéite
effets secondaires indésirables des médicaments
maladies du cristallin
article de périodique

---
N1-VALIDE
Uvéites (Les) (212b)
- Examen Classant National : Question(s) 212 Module(s) 11 -
http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/ophtalmo/baissevision/212b/lecon212b.htm
http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/corpus/disciplines/ophtalmo/baissevision/212b/leconimprim.pdf
définition, généralités, sémiologie clinique, l'évolution, le diagnostic étiologique, le diagnostic positif, le traitement : principes, conclusion
2004
false
N
true
3eme cycle / doctorat
2eme cycle / master
Université Joseph Fourier, Faculté de médecine de Grenoble
Grenoble
Besançon
France
Isère
081. OEil rouge et/ou douloureux
français
uvéite
épreuves classantes nationales
image

---
Courriel
30/11/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.