CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue;

URL : http://www.unaformec.org/

HON : 791181;

GIP UNF3S : false;

Synonyme CISMeF : UNAFORMEC;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Dépistage du diabète de type 2 : une illusion ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/788_depistage_DT2.pdf
Contexte. La prévalence du diabète de type 2 (DT2) est estimée en France à environ 2,7 millions de personnes traités pharmacologiquement. Il convient d’y ajouter les diabètes diagnostiqués non traités et les diabètes non diagnostiqués estimés respectivement à 0,6 et 1%. Son incidence augmente régulièrement de 5% par an [1].Par rapport à la population générale la mortalité toutes causes confondues est 1,4 fois plus élevée. Des complications précoces (neuropathie, rétinopathies) peuvent être déjà présentes au moment du diagnostic, dues au développement de lésions vasculaires au stade pré-clinique de la maladie. Indépendamment d’un dépistage ciblé compte tenu des principaux facteurs de risques (âge, poids, sédentarité, antécédents) recommandé par la HAS une stratégie de dépistage systématique des personnes asymptomatiques pourrait-elle permettre une identification et un traitement précoces susceptibles d’en réduire les conséquences? Deux études britanniques et une méta-analyse étasunienne apportent des éléments de réponse.
2016
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
information scientifique et technique
article de périodique
dépistage du diabète
illusions
diabète de type 2
illusion
Dépistage
diabete de type 2
dépistage systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Le temps de travail hebdomadaire : un facteur de risque cardiovasculaire comme les autres ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/790_Temps_de_travail_et_RCV.pdf
En France en 2014, 32% des actifs travaillent plus 40h/semaine, et près de 8% plus de 50h : 3,4% des salariés et 45,1% des travailleurs non salariés (TNS). La durée de travail hebdomadaire des TNS est de 51,3h en moyenne. L’impact de la pénibilité du travail (travail de nuit alternant, par quart, manutention, exposition à des agents dangereux...) sur la santé est connu: elle augmente la mortalité globale. Les longues heures de travail sont reconnues comme un facteur de risque psychosocial au travail, de dépression, de consommation augmentée de tabac et d’alcool et finalement de risque augmenté de coronaropathie. Qu’en est-il de l’augmentation du risque d’AVC? Des études apportent des éléments de réponse.
2016
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
facteur de risque
facteur temps
facteurs de risque
avec une période
métier
hebdomadaire
travail

---
N3-AUTOINDEXEE
La goutte : un facteur isolé de risque cardiovasculaire ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/795_Goutte_et_RCV.pdf
La gou'e, la plus fréquente des arthrites inflammatoires, affecte 1,4% de la popula on au Royaume Uni et en Allemagne et jusqu’à 4% aux USA [1]. Sa prévalence augmente avec l’âge a'eignant jusqu’à 7% chez les hommes 65 ans et 3% des femmes 85 ans. De nombreuses études ont suggéré que l’hyperuricémie, précurseur de la gou'e, mais aussi d’autres arthrites inflammatoires, étaient associées à une surmortalité toutes causes confondues et cardio-vasculaire. Cependant la nature exacte de ce'e associa on reste imprécise avec de nombreux facteurs de confusion, entre simple comorbidité et rela on directe de cause à effet. Une méta analyse récente [1] et une étude prospec ve de cohorte [2] apportent des éléments de réflexion.
2016
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
goutte
goutte
isolé
facteur de risque
en goutte
facteurs de risque
goutte
goutte

---
N2-AUTOINDEXEE
Prédiabéte : quelle prise en charge ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/793_Prediabete.pdf
2016
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
gestion des soins aux patients
prédiabète
état prédiabétique

---
N3-AUTOINDEXEE
L’adolescent déprimé
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/794_RevTh_DepresAdo.pdf
La dépression de l’adolescent a été longtemps méconnue, attribuée à une immaturité du développement psychique. Mais les études épidémiologiques les plus récentes ont montré qu’en fait, en fonction des critères diagnostics retenus, la prévalence varie selon les études de 0,4 à 8,3% pour les épisodes dépressifs majeurs alors que des symptômes dépressifs, ou «ambiance dépressive» seraient retrouvés chez 30% des adolescents avec une surreprésentation féminine (2/1). Selon les données de consommation de la CNAMTS 40 000 adolescents et enfants français sont traités chaque année par antidépresseurs. Cependant le diagnostic n’est fait que chez un patient sur trois, les deux autres n’ayant aucune prise en charge thérapeutique, et chez les patients traités le traitement n’est optimal qu’une fois sur deux.
2015
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
dépression
dépression
adolescence
adolescent

---
N1-SUPERVISEE
Diabète de type 2 : le paradoxe de l ’obésité
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/789_DT2_Obesite.pdf
Il est bien établi que l’obésité est un facteur de risque du diabète de type 2(DT2). Il est également bien établi qu’une perte de poids de 5 à 10% de la masse corporelle peut, au moins au début de la maladie, améliorer notablement les glycémies. Il est également bien établi que la clé de ce lien obésité-diabète est le mécanisme de résistance à l’insuline[1].Toutes les recommandations insistent sur l’hygiène de vie comme traitement de première intention du DT2.Le sur-risque de mortalité chez ces patients est représenté essentiellement par les maladies cardiovasculaires[Bibliomed 779]. Tous les patients diabétiques obèses présentent-ils le même risque de complications cardiovasculaires et de mortalité? Deux études récentes se sont intéressées à la relation entre obésité, diabète de type 2 et mortalité.
2015
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
facteurs de risque
diabète de type 2
obésité

---
N1-SUPERVISEE
Les maladies chroniques intestinales
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/791_Revth_Colon.pdf
Fréquentes, les pathologies chroniques intestinales entrainent un handicap fonctionnel majeur et un retentissement important sur la qualité de vie. Leur nature est complexe, multifactorielle, la symptomatologie et l’évolution sont variables et il existe une grande incertitude concernant les limites et associations entre troubles fonctionnels intestinaux, syndrome du côlon irritable et pathologies inflammatoires intestinales: maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, maladie cœliaque ou intolérance au gluten.
2015
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
syndrome du côlon irritable
maladies inflammatoires intestinales
maladie coeliaque
enfant
adulte
maladie chronique

---
N1-SUPERVISEE
La musique, remède contre l’insomnie ?
http://www.unaformec.org/uploads/Publications/bibliomed/792_Art_Oct%202015.pdf
Une revue Cochrane a analysé six essais de traitement de l’insomnie de l’adulte par la musique. Cinq essais évaluaient le sommeil grâce à l’indice de qualité du sommeil de Pittsburgh (PSQI) qui va de 0 (pas de difficulté de sommeil) à 21 (difficultés majeures de sommeil). Le sixième mesurait par polysomnographie la latence d'endormissement, le temps de sommeil total, les réveils et l'efficience du sommeil. Au total, ils ont inclus 314 participants qui ont écouté de la musique enregistrée pendant 25 à 60 minutes sur une période de trois jours à cinq semaines au moment du coucher (précision présente dans quatre essais seulement !). Tous les essais ont été considérés à forts risques de biais. Les choix musicaux étaient peu clairs, définis comme relaxants ou sédatifs.
2015
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
article de périodique
musicothérapie
musique
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil

---
N1-SUPERVISEE
Norgestrel et Lévonorgestrel
http://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=826
Le norgestrel est un progestatif de synthèse dérivé 19-norstéroïde. Le lévonorgestrel est son isomère actif. Ils sont utilisés notamment comme contraceptifs hormonaux, par voie orale, seuls ou associés à l'éthinylestradiol, par voie vaginale et par voie transdermique. Le norgestrel a une activité androgénique.
2013
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
norgestrel
lévonorgestrel
G03AA06 - norgestrel et éthinylestradiol
G03AB03 - lévonorgestrel et éthinylestradiol
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Pratiques sexuelles et usages contraceptifs à l'adolescence
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/650_Pratiques_sexuelles_et_usages_contraceptifs_adolescence.pdf
Les premiers rapports sexuels exposent au double risque d’infection sexuellement transmissible (IST) et de grossesse non désirée. L’usage ou non, pour le premier, du préservatif masculin (Bibliomed 472), pour le second d’une méthode de contraception efficace, pose des questions d’information et d’accessibilité encore problématiques en 2012. Les pratiques sexuelles des jeunes Français évoluent, comme dans les pays européens voisins. Des changements législatifs ont eu lieu.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sexualité
France
article de périodique
adolescent
comportement en matière de contraception

---
N1-SUPERVISEE
Troubles subjectifs de mémoire chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/651_Troubles_subjectifs_de_memoire_chez_la_personne_agee.pdf
Avec l’augmentation d’incidence et surtout le tapage médiatique fait autour de la mala-die d’Alzheimer (MA), le moindre trouble de mémoire fait rapidement évoquer ou craindre une MA débutante. C’est un motif de consultation courant, voire de recours à un « centre mémoire ». Pourtant, ces troubles de mémoire sont fréquents et banals dès l’âge de 50 ans. Une synthèse récente sur les troubles subjectifs de mémoire (TSM) en développe les divers aspects, ce qui peut faciliter la réponse aux nombreux consultants de ce domaine et leur éviter des inquiétudes inutiles.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
maladie d'Alzheimer
troubles de la mémoire
troubles de la mémoire
troubles de la mémoire
troubles de la mémoire
article de périodique
troubles de la mémoire
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
Anticoagulation dans la thrombose superficielle des membres inférieurs
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/652_Anticoagulation_dans_la_thrombose_veineuse_superficielle_des_membres_inferieurs.pdf
Le traitement de la thrombose veineuse superficielle (TVS) des membres inférieurs a longtemps été purement symptomatique : mobilisation sous contention veineuse, si les douleurs le permettent (classe II-III), traitements topiques divers (mais ils n’ont jamais démontré d’efficacité…), antalgiques. L’analyse du risque thromboembolique réel des TVS (Bibliomed 647) a permis des recommandations bien argumentées (pneumologues améri-cains, Afssaps), confortées par l’essai CALISTO en 2010.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
thrombose veineuse
grossesse
thrombose veineuse
anticoagulothérapie
article de périodique
membre inférieur
anticoagulants

---
N1-SUPERVISEE
Le généraliste face à un trouble de mémoire chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/653_Le_generaliste_face_a_un_trouble_de_memoire_chez_la_PA.pdf
Le bruit médiatique autour de la maladie d’Alzheimer, la crainte générée chez les personnes âgées, la fréquence croissante des troubles de mémoire avec l’âge, conduisent à une multiplication des demandes de consultations à ce sujet (Bibliomed 651). Mais peut-on seulement rassurer ces patients en se fondant sur les caractères cliniques du trouble ressenti ou faut-il des tests, voire des examens complémentaires ?
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
troubles de la mémoire
article de périodique
sujet âgé
troubles de la mémoire

---
N1-SUPERVISEE
Qu'en est-il du « secret médical » en 2012 ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/654_Qu_en_est_il_du_secret_medical_en_2012.pdf
Le secret médical est un droit pour le patient. Le jeune médecin qui vient de soutenir sa thèse s’engage à le respecter en prononçant l’antique serment d’Hippocrate. Mais ce droit par nature privé est devenu de plus en plus public du fait de l’évolution de nos so-ciétés. Qu’il s’agisse de maladie ou de garanties contre des risques éventuels, d’assurance maladie obligatoire ou d’assurance privée, le secret semble devoir être par-tagé par tant de détenteurs que son concept même semble totalement dépassé.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
article de périodique
confidentialité

---
N1-SUPERVISEE
Bisphénol A : quel risque pour l'homme ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/655_bisphenol_A.pdf
Les risques potentiels du bisphénol A (BPA) pour l’homme ont fait l’objet de nombreuses études expérimentales et cliniques… et d’une intense polémique. Il persiste nombre d’incertitudes. Une synthèse américaine récente et deux rapports, l’un de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), l’autre de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA), apportent des données très documentées mais encore fragmentaires sur ce problème et ce qu’il est actuellement possible d’expliquer aux patients qui nous interrogent.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
bisphénol A
composés benzhydryliques
phénols
composés benzhydryliques
phénols
enfant
nourrisson
grossesse
article de périodique
composés benzhydryliques
phénols

---
N1-SUPERVISEE
Secret médical et maltraitance
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/656_Secret_medical_et_maltraitance.pdf
L’obligation au secret médical ne peut être opposée à l’obligation générale d’assistance à personne en péril (Bibliomed 654). Lorsqu'un médecin pense que son patient est peut-être victime de mauvais traitements, il doit « mettre en oeuvre les moyens les plus adé-quats pour le protéger, en faisant preuve de prudence et de circonspection ». Il n’encourt aucune sanction disciplinaire en « signalant » le cas dans les conditions pré-vues par la loi. La maltraitance peut concerner des mineurs, mais aussi des personnes âgées, des conjoints, ou toute personne vulnérable, victimes de violences ou de négli-gences lourdes physiques ou psychiques.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
violence domestique
violence domestique
article de périodique
confidentialité

---
N1-SUPERVISEE
L'aluminium est-il dangereux pour la santé ? Oui, sans doute...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/657_L_aluminium_est-il_dangereux%20pour%20la%20sante_oui%20sans%20doute.pdf
Une récente émission de télévision a présenté des informations alarmistes sur les dan-gers de l’aluminium (Al) pour la santé : augmentation du risque de démences et autres troubles neurologiques, mais aussi dangers osseux, hématologiques, respiratoires, im-muno-allergiques, cancéreux, dans des situations de surexposition à l’Al (dialyse rénale, travail de l’aluminium) mais aussi dans la population générale (vaccinations). De très nombreux internautes font état de ces interrogations.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
aluminium
promotion de la santé
article de périodique
aluminium

---
N1-SUPERVISEE
L'aluminium est-il dangereux pour la santé : oui, peut-être...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/659_L_aluminium_dangereux_pour_la_sante_oui_peut_etre.pdf
Si l’aluminium (Al), métal ubiquitaire, est facteur de risque avéré pour la santé de cer-taines populations qui y sont particulièrement exposées (Bibliomed 657), ce n’est pas dé-montré pour la population générale. Les nombreux risques allégués sont surtout des hypothèses émises à partir de l’expérimentation animale, avec deux controverses domi-nantes sur la maladie d’Alzheimer (MA) et les vaccinations.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
aluminium
législation sur les produits chimiques ou pharmaceutiques
article de périodique
aluminium

---
N1-SUPERVISEE
Déficit en vitamine D chez l'adulte
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/660_Deficit_Vit_Adulte.pdf
Le vocable vitamine D regroupe un ensemble d’hormones lipophiles (essentiellement D2, ergocalciférol, et D3, cholécalciférol) régulant l’équilibre calcique par l’intermédiaire du tractus digestif, du rein, du squelette et des parathyroïdes. Ces vitamines viennent surtout de la synthèse cutanée liée à l’exposition solaire, un peu de l’alimentation (pois-sons gras, oeufs et lait). Les carences sévères sont responsables du rachitisme, de l'os-téomalacie et de myopathie.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
carence en vitamine D
carence en vitamine D
carence en vitamine D
article de périodique
adulte
carence en vitamine D

---
N1-SUPERVISEE
Maladie d'Alzheimer : le nouveau défi du French Paradox
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/661_MA_Le_nouveau_defi_du_French_Paradox.pdf
Un éditorial de l’International Journal of Epidemiology revendique comme Irlandais le « paradoxe » décrit par Ducimetière et al. dans les années 1980 à propos du faible ni-veau de risque cardiovasculaire (RCV) des Français par rapport aux autres populations de l’OCDE. Selon l’éditorialiste, un chirurgien de la Navy, MacBride, avait observé dès 1751 l’association chez les Irlandais entre RCV faible et 3 règles simples : consommation modérée « de vin et de punch », absence de surcharge pondérale et exercice physique suffisant. Le suivi sur 3 ans de patients âgés suggère l’effet préventif d’une consommation d’alcool modérée sur la maladie d’Alzheimer.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sujet âgé
consommation d'alcool
article de périodique
maladie d'Alzheimer

---
N1-SUPERVISEE
Que peut « certifier » le médecin ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/662_Que_peut_certifier_le_medecin.pdf
Le seul texte concernant les certificats médicaux est le code de déontologie médicale, inséré depuis 2004 (articles R4127) dans le code de la santé publique (CSP). Certains certificats dits « obligatoires », d’ordre législatif ou réglementaire, prévoient une déro-gation relative au secret médical (Bibliomed 654, 656, 658). Mais les demandes de certificats se multiplient et deux questions se posent : l’utilité discutable de certains (nombreux certificats scolaires, sportifs ou autres), les tentatives de contournement du secret médical pour d’autres (notamment assuranciels).
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
responsabilité légale
médecins généralistes
Z02.7 - délivrance d'un certificat médical
confidentialité
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Sinusite aiguë de l'adulte : bactérienne ou virale ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/663_sinusite_aigue_adulte.pdf
La sinusite aiguë est la conséquence d’une inflammation des muqueuses respiratoires hautes, rhinosinusite plutôt puisque toutes ces muqueuses réagissent avec des symp-tômes communs que l’on retrouve chez 90% des patients atteints d’infections respira-toires hautes. Or, la majorité des virus en cause peut entraîner une sinusite aiguë lé-gère à modérée. Ce n’est donc généralement pas le diagnostic de rhinosinusite qui pose problème, mais plutôt son étiologie : virale, les antibiotiques sont inutiles ; bacté-rienne, ils peuvent – parfois - accélérer la guérison.
2012
false
true
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sinusite
article de périodique
adulte
sinusite

---
N1-SUPERVISEE
Inhibiteurs de la 5 alpha réductase et cancer de la prostate
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/664_5_alpha_reductase_et_Kc_prostate.pdf
Le finastéride et le dutastéride, inhibiteurs de la 5 alpha réductase (i5alphaR), sont utilisés dans le traitement de l’hypertrophie prostatique. Ils réduisent le volume prostatique et améliorent les symptômes dans 25% des cas (Bibliomed 449). L’étude PCPT montrait en 2003 que le fi-nastéride était associé à une réduction du nombre de cancers prostatiques incidents (Biblio-med 314). L’étude REDUCE conclut de même avec le dutastéride en 20102.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
article de périodique
inhibiteurs de la 5-alpha réductase
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Bactériurie ou infection urinaire ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/665_bacteriurie_infection_urinaire.pdf
L'infection urinaire est l'une des plus fréquentes des infections bactériennes aiguës chez la femme, et chez une patiente symptomatique, la découverte d'un germe à l’examen cytobactériologique des urines (ECBU) affirme le diagnostic et guide le choix antibio-tique. Mais de nombreuses situations cliniques non spécifiques (fatigue, mal-être inex-pliqué…) peuvent conduire à prescrire un ECBU « de dépistage » dans la recherche d’une étiologie possible.
2012
false
true
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
bactériurie
bactériurie
article de périodique
infections urinaires
bactériurie

---
N1-SUPERVISEE
Sinusite aiguë de l'adulte : quand et comment traiter ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/666_Sinusite_aigue_adulte_Quand_et_comment%20traiter.pdf
La majorité des rhinosinusites aiguës de l’adulte sont d’origine virale et ne nécessitent pas de traitement antibiotique. Une fièvre persistante et/ou élevée, une douleur et un écoulement purulent provenant du sinus atteint, ou une aggravation secondaire sont des critères empiriques d’une étiologie bactérienne probable justifiant une antibiothéra-pie d’emblée (recommandation forte, mais sur des preuves de niveau faible à modéré) ; dans le cas contraire, elle n’est pas indiquée durant la première semaine d’évolution (Bibliomed 663).
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
adulte
sinusite

---
N1-SUPERVISEE
Infection urinaire chez l'adulte
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/667_Infection_urinaire_adulte.pdf
L’infection urinaire (IU) de l’adulte est un motif de consultation très fréquent en méde-cine générale : 1% des consultations au Royaume Uni ou aux Pays-Bas, près de 8 millions de consultations annuelles aux USA (il n’y a pas de données françaises). Cette grande fréquence pose la question d’un éventuel sur-diagnostic, conduisant à une sur-utilisation des antibiotiques, au risque d’une sélection progressive de bactéries résistant à ces antibiotiques ou même à des classes d’antibiotiques.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
infections urinaires
article de périodique
infections urinaires
adulte

---
N1-SUPERVISEE
Cystite aiguë de la femme : proposer et expliquer...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/668_Cystite_aigue_de_la_femme_proposer_et_expliquer.pdf
La cystite aiguë est la plus fréquente des infections urinaires de la femme : plus de 50% en rapportent un épisode dans leur vie, récidivant dans 27 à 48% des cas. Le premier problème est diagnostique (bandelettes urinaires ? ECBU ?). Le deuxième est thérapeutique, le taux de résistance aux antibiotiques (AB) augmentant : plus de 20% aux triméthoprime et céphalosporines, 50% à l’amoxicilline ; une résistance constatée lors d’un premier épisode existe lors d’une récidive 3 et 12 mois plus tard.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
cystite
Relations médecin-patient
maladie aiguë
article de périodique
cystite

---
N1-SUPERVISEE
Sinusite aiguë de l'adulte : quand les symptômes persistent...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/669_sinusite_aigue.pdf
La décision de traiter par antibiotique une rhinosinusite aiguë de l’adulte repose sur des critères empiriques de probabilité : fièvre persistante et/ou élevée, douleur et écoulement purulent provenant du sinus atteint, aggravation secondaire ; une CRP au dessus de 25 est un argument supplémentaire (Bibliomed 663 et 666). Mais combien de temps faut-il pour-suivre une stratégie qui n’apporte pas d’amélioration ? Existe-t-il de signes de dangerosi-té particulière et pour quelles sinusites faut-il demander sans tarder un avis complémen-taire ? Les récentes recommandations de l’Infectious Diseases Society of America, résu-mées dans ce Bibliomed, argumentent les réponses à ces questions.
2012
false
true
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sinusite
sinusite
article de périodique
adulte
sinusite

---
N1-SUPERVISEE
Prostatites et pyélonéphrites : traiter ou hospitaliser ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/680_Prostatite_et_pyelonephrites_aigues.pdf
Ces deux infections urinaires (UI) ont en commun le risque de formes sévères nécessi-tant parfois l’hospitalisation. Dans la terminologie actuelle (Bibliomed 667), la prostatite (chez l’homme, toute « cystite » doit être considérée comme une prostatite) est par définition une IU compliquée du fait de la fréquence du risque de complications. Simple ou compliquée, l’infection parenchymateuse qui définit la pyélonéphrite aiguë peut s’accompagner d’un sepsis grave qui relève de la réanimation. Des synthèses récentes peuvent guider la décision médicale dans ces deux cas particuliers.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
prostatite
prostatite
prostatite
pyélonéphrite
pyélonéphrite
pyélonéphrite
article de périodique
hospitalisation
pyélonéphrite
prostatite

---
N1-SUPERVISEE
Les infections urinaires de la personne (très) âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/678_Infections_urinaires_de_la_personne_agee.pdf
La prévalence de l’infection urinaire (IU) augmente avec l’âge, notamment chez les per-sonnes institutionnalisées. Les bactériuries asymptomatiques (BA) posent de fréquents problèmes d’évaluation de la situation et de décision thérapeutique (Bibliomed 665), sur-tout chez des patients atteints de multiples comorbidités. Les sondages urinaires sont par ailleurs un facteur de risque important d’infection nosocomiale.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sujet âgé de 80 ans ou plus
infections urinaires
infections urinaires
infections urinaires
infections urinaires
article de périodique
infections urinaires
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
Quand faut-il « quantifier » un éventuel déficit en vitamine D ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/677_Quand_doser_la_vitaminemie_D.pdf
Les carences en vitamine D (vit D) les mieux documentées concernent le squelette (rachitisme chez l’enfant, ostéoporose chez le sujet âgé, voire ostéomalacie en cas de carences profondes), mais de nombreuses autres pathologies sont fréquemment évoquées (Bibliomed 660). Les dosages biologiques de plus en plus demandés reflètent-ils effectivement les besoins cliniques réels en vit D ? Sont-ils utiles à la décision en termes d’objectifs thérapeutiques ? Différentes revues générales et consensus d’experts débattent des informations qu’apporte ce dosage.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
vitamine D
vitamine D
carence en vitamine D
article de périodique
carence en vitamine D

---
N1-SUPERVISEE
Bandelettes urinaires : intérêt et limites
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/676_Bandelettes_urinaires.pdf
L’utilisation de bandelettes urinaires (BU) complète utilement l’examen clinique en cas de suspicion d’infection urinaire (IU) non compliquée chez la femme. L’objectif est de réduire le nombre de prescriptions antibiotiques inutiles, pourvoyeuses de résistances bactériennes (Bibliomed 665, 667, 668). Si l’intérêt de cette aide au diagnostic est indiscu-table, il faut en connaître les limites.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
infections urinaires
infections urinaires
article de périodique
bandelettes réactives

---
N1-SUPERVISEE
Prévalence et reconnaissance de la dépression en population générale
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/675_prevalence_reconnaissance_depression.pdf
La dépression apparaissait dans les années 2000 (Bibliomed 170) comme sous-reconnue (1 fois sur 3 toutes formes confondues, 2 sur 3 pour les formes graves) et sous-traitée en médecine générale, selon diverses études épidémiologiques. Mais ces données an-ciennes ne soulignaient-elles pas surtout le fait que la dépression était devenue depuis une trentaine d’années « une question de société, un enjeu pour la prévention, sur un phénomène dont les contours restent largement discutés » ? Elles renvoyaient ainsi à des représentations variables de mal-être sociétal, de souffrance psychique, de difficul-tés existentielles, parfois d’autres troubles psychiques…, jouant un rôle actif dans l’évolution même de ces représentations.
2012
false
true
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
dépression
article de périodique
trouble dépressif
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Particularités de la sinusite chez l'enfant
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/674_Sinusite_chez_l_enfant.pdf
La sinusite bactérienne est, après l’otite moyenne aiguë, l’une des indications les plus habituelles de l’antibiothérapie chez l’enfant. Comme chez l’adulte, il s’agit d’une rhino-sinusite le plus souvent consécutive à une infection virale respiratoire haute. Les cul-tures de prélèvements nasaux ou nasopharyngés ou l’imagerie n’apportent aucun ren-seignement sur le contenu réel du sinus infecté. Si le diagnostic est fait théoriquement par ponction au trocart du sinus atteint, difficile à bien des titres, il repose en pratique sur ce que rapportent les parents et l’examen clinique, qui ne différencient évidemment pas ce qui est viral de ce qui est bactérien.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sinusite
sinusite
sinusite
article de périodique
sinusite
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Infections urinaires durant la grossesse
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/673_Infections_urinaires_durant_la_grossesse.pdf
Les infections urinaires (IU) de la grossesse sont courantes du simple fait de l’âge (une femme sur 3 en âge de procréer a une IU) et des changements physiologiques de la grossesse (qui favorisent particulièrement ces infections). Non traitées, elles peuvent avoir des conséquences materno-foetales dramatiques. Le diagnostic et le traitement efficace des infections symptomatiques sont donc particulièrement justifiés, mais aussi, bien que faisant toujours débat, le repérage et le traitement des bactériuries asympto-matiques (BA).
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
grossesse
infections urinaires
infections urinaires
article de périodique
complications de la grossesse et maladies infectieuses
infections urinaires

---
N1-SUPERVISEE
Dépression : faits et controverses
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/672_Depression_faits_et_controverses.pdf
Si la dépression est le plus commun (le plus connu ?) des troubles mentaux, le mot même, (sur)abondamment utilisé dans nos sociétés, fait débat. Il est évoqué autant à propos de situations d’anxiété profonde que de souffrance morale intense, aussi bien pour des états qui se prolongent que pour des réactions passagères à des difficultés de la vie. De cet usage extensif « moderne » du mot, certains pensent qu’il ne s’agit que d’une unité factice née de la production de médicaments « antidépresseurs ».
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
trouble dépressif
article de périodique
trouble dépressif
controverses et dissensions
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Histoire naturelle des infections urinaires non compliquées de la femme
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/671_Histoire_naturelle_des_infections_urinaires_non_compliquees_de_la_femme.pdf
Les bactériuries asymptomatiques (BA) (Bibliomed 665), la cystite aiguë de la femme et ses récidives (Bibliomed 668) et les pyélonéphrites aiguës posent au clinicien de nom-breuses questions sur le bon usage de l’antibiothérapie et le risque de favoriser la sur-venue d’antibiorésistances (Bibliomed 667). Une meilleure connaissance de l’histoire naturelle de ces infections urinaires (IU) non compliquées et de leur pathogénie pourrait ai-der la décision thérapeutique, particulièrement face au risque de récidives.
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
infections urinaires
infections urinaires
infections urinaires
article de périodique
infections urinaires

---
N1-SUPERVISEE
Dépression chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/670_depression_personne_agee.pdf
Les données épidémiologiques les plus récentes (2010) de l’OMS soulignent la grande fréquence des épisodes dépressifs majeurs (EDM) après 65 ans, mais aussi le fait qu’ils sont insuffisamment diagnostiqués et traités, peut-être à cause de caractéristiques propres à cet âge. Ils sont par ailleurs associés à un taux accru d’incapacités, une sur-morbidité des pathologies d’organes et une surmortalité. Le taux de suicides y est plus élevé que dans n’importe quelle autre tranche d’âge.
2012
false
true
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
dépression
dépression
article de périodique
trouble dépressif
dépression
sujet âgé

---
N1-VALIDE
UNAFORMEC
Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec-2015/index.php?page=Union-Nationale
présentation
false
true
false
Paris
France
Paris
français
Formation médicale continue comme sujet
association professionnels santé
flux de syndication

---
N1-SUPERVISEE
L'enfant dyslexique : quels soins et quand ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/649_L_enfant_dylexique_Quels_soins_et_quand.pdf
Le diagnostic formel de troubles des apprentissages n’est possible qu’après leur mise en oeuvre, quand il est bien tard pour intervenir (Bibliomed 644), alors qu’il n’est pas possible de parler de dyslexie à leur début (Bibliomed 646). A défaut, existe-t-il une intervention pré-coce utile aux enfants « à risque de développer une dyslexie » mais aussi à l’ensemble des « mauvais lecteurs » ? Pour ceux qui « résisteraient » à cette aide de première inten-tion, quelle mode de prise en charge individuelle peut-on prévoir ?
2012
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dyslexie
enfant
article de périodique
dyslexie

---
N1-SUPERVISEE
6 mois à 2-3 ans : un âge bien particulier pour l'otite moyenne aiguë...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/616_6_mois_a_2-3_ans_un_age_bien_particulier_pour_l_OMA.pdf
L’otite moyenne aiguë (OMA) est extrêmement fréquente chez l’enfant : dans les pays industrialisés, plus d’un enfant sur 2 en a au moins un épisode avant 1 an, plus de 8 sur 10 avant 3 ans. La stratégie thérapeutique recommandée depuis quelques années, d’abord en Europe (Bibliomed 440), puis outre-Atlantique est de différer, en fonction de l’âge et des signes de gravité immédiats, l’antibiothérapie de 48-72 heures, l’évolution spontanée étant le plus souvent favorable.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
enfant d'âge préscolaire
nourrisson
otite moyenne
otite moyenne aiguë (maladie)
article de périodique
otite moyenne
otite moyenne aiguë

---
N1-SUPERVISEE
Thrombose veineuse superficielle : peut-être pas si bénigne...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/647_Thrombose_veineuse_superficielle_peut_etre_pas_si_benigne.pdf
La thrombose veineuse superficielle (TVS) des membres inférieurs est très fréquente (3 à 11 % de la population adulte, prévalence peut-être sous-estimée). Longtemps considérée comme « bénigne », elle est observée avec plus de suspicion depuis une dizaine d’années comme composante de la maladie thrombo-embolique. Sa prévalence estimée est double de celles réunies de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de l’embolie pulmonaire (EP) auxquelles elle est étroitement intriquée. Des synthèses, des études épidémiolo-giques et un essai randomisé récents précisent les données sur ce sujet.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
membre inférieur
thrombose veineuse
thrombose veineuse
thrombose veineuse
article de périodique
thrombose veineuse

---
N1-SUPERVISEE
L'enfant dyslexique : repérer et faire le diagnostic
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/646_L_enfant_dyslexique_reperer_et_diagnostiquer.pdf
De nombreuses observations, depuis plus d’un siècle, ont conduit à l’hypothèse d’un trouble spécifique de l’apprentissage de la lecture, la dyslexie. Sa prévalence est difficile à estimer puisqu’elle dépend de la langue et du système d’écriture d’une part, de la défini-tion et du seuil de sévérité choisis d’autre part (Bibliomed …). Des facteurs de risque ont pu attirer l’attention très tôt, vers 3-5 ans (difficultés d’acquisition du langage oral, hyperac-tivité, antécédents familiaux), permettant une prise en charge adaptée (Bibliomed 341). Mais ils ne sont pas toujours prédictifs d’une dyslexie ultérieure.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dyslexie
article de périodique
dyslexie
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Activités sociales ou intellectuelles, éléments du « bien vieillir »
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/645_Activites_sociales_ou_intellectuelles_chez_la_personne_agee.pdf
Le « bien vieillir » dépend des fonctions cognitives, comme des activités physiques et de l’état nutritionnel. S’il est démontré que la stimulation cognitive est bénéfique (Bibliomed 643), les programmes proposés dans les essais sont complexes. Plusieurs études ont analysé l’influence d’activités sociales ou même individuelles et sédentaires plus proches de la vie quotidienne.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
autonomie personnelle
+ - perte d'autonomie
exercice physique
Vieillissement cognitif
sujet âgé
article de périodique
vieillissement

---
N1-SUPERVISEE
Les troubles de l'apprentissage chez l'enfant d'âge scolaire
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/644_Troubles_apprentissage_enfant_age_scolaire.pdf
Environ 5 à 15 % des enfants sont en difficultés d’apprentissage de la lecture en début de scolarité, selon les méthodes de recensement et les pays. Les conséquences, pour beaucoup d’entre eux, sont des échecs des autres apprentissages, à court et à long terme, par-fois une souffrance psychique marquée, comme l’ont montré en France des rapports officiels (OCDE, Insee, ministères de la culture et de l’éducation…). Cependant, si certaines difficultés sont d’ordre sociologique, pédagogique ou psychologique, d’autres relèvent de « troubles spécifiques » tels que la dyslexie, la dysorthographie ou la dyscalculie.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
troubles de l'apprentissage
troubles de l'apprentissage
troubles de l'apprentissage
article de périodique
enfant
troubles de l'apprentissage

---
N1-SUPERVISEE
Renforcer les fonctions cognitives chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/643_Renforcer_les_fonctions_cognitives_chez_la_personne_agee.pdf
La perte d’autonomie chez la personne âgée dépend pour beaucoup de son activité physique et de son état nutritionnel. Mais la qualité et la rapidité des processus cognitifs contribuent aussi aux activités de la vie quotidienne, aux possibilités de déplacement, à la conduite automobile. Plusieurs études ont permis de comprendre les enjeux du maintien d’une bonne fonction cognitive et les moyens à mettre en oeuvre pour la conserver, voire l’améliorer chez les personnes âgées en bonne santé.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
troubles cognitifs
thérapie cognitive
article de périodique
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
L'éducation thérapeutique du patient et le médecin généraliste
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/642_L_ETP_et_le_generaliste.pdf
Les données disponibles montrent que des programmes structurés d’éducation théra-peutique du patient (ETP) sont efficaces en termes de résultats et de sécurité des soins dans l’asthme et le diabète de type 1. Il est plus difficile d’évaluer les compétences d’auto-soin et d’adaptation acquises par le patient. La loi HPST prévoit le cadre législatif et réglementaire de l’ETP « à la française ». Le HCSP définit la même année les condi-tions de sa nécessaire intégration aux soins de premier recours.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
éducation du patient comme sujet
médecine générale
article de périodique
éducation du patient comme sujet
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
Connaître, repérer et traiter la sarcopénie chez la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/641_sarcopenie_PA.pdf
Le syndrome de fragilité de la personne âgée regroupe la plupart des conditions qui mè-nent à la dépendance. Parmi celles-ci, la sarcopénie, définie par la diminution de masse, de force et de qualité musculaire, est fréquemment en cause. Il faut savoir la rechercher et proposer des solutions adaptées pour prévenir ou retarder la dépendance. De nom-breuses études réunies dans deux revues générales récentes font comprendre ce concept, son intérêt et les solutions à proposer.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sarcopénie
sarcopénie
sarcopénie
article de périodique
sujet âgé
sarcopénie

---
N1-SUPERVISEE
Il ne suffit pas de « conseiller » pour être écouté...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/640_Il_ne_suffit_pas_de_conseiller_pour_etre_ecoute.pdf
La consultation est très souvent le lieu et le moment privilégié du « conseil » (tabac, alcool, alimentation, exercice physique, observance thérapeutique, etc.). Pourtant, ce conseil n’est suivi d’effet que dans 5 à 10% des cas. C’est déjà remarquable pour une intervention « brève » (mais il arrive aussi à chacun, sans intervention externe, de mo-difier un comportement dangereux).
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
médecins généralistes
comportement de réduction des risques
Relations médecin-patient
conseil
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Interruption volontaire de grossesse à l'adolescence
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/639_IVG_a_adolescence.pdf
La plupart des grossesses survenant chez les adolescentes sont imprévues. La décision d’interruption volontaire de grossesse (IVG) est fortement corrélée à l’âge ou aux conditions de vie de l’adolescente. Sur l’ensemble des IVG, environ 6% concernent des mineures aux USA, 9,5% en Grande Bretagne, 15% en France, soit en 2007 (dernières statistiques françaises publiées2) 12 560 chez les 15-17 ans et 850 chez les moins de 15 ans.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
grossesse
adolescent
interruption légale de grossesse
interruption légale de grossesse
article de périodique
grossesse de l'adolescente
interruption légale de grossesse

---
N1-SUPERVISEE
Contraception d'urgence : craintes injustifiées, attentes déçues
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/637_Contraception_urgences.pdf
Depuis 2000, la loi permet en France la délivrance sans prescription à des mineures du levonorgestrel en contraception d'urgence (CU), à titre anonyme gratuit, dans les phar-macies ou les infirmeries scolaires (Bibliomed 390-391). Elle vise à prévenir les interruptions volontaires de grossesse (IVG) chez ces très jeunes femmes en cas de rapports non protégés. La simplification de l’accès à cette solution de « rattrapage » explique sans doute en partie la forte augmentation de son utilisation chez les adolescentes.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
interruption légale de grossesse
contraception post-coïtale
adolescent
article de périodique
contraception post-coïtale

---
N1-SUPERVISEE
Les enjeux de l'éducation thérapeutique du patient
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/636_Les%20enjeux_de_l_ETP.pdf
De nombreuses études ont montré que le succès ou l’échec du traitement sont intime-ment liés au patient, notamment en cas de maladie chronique. Le concept d’éducation thérapeutique du patient (ETP), apparu dans les années 1990, a été formalisé en 1996 par le bureau européen de l’OMS. L’OMS suggérait le développement de réponses structurées plus réactives que la traditionnelle « prise en charge ».
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
éducation du patient comme sujet
Relations médecin-patient
article de périodique
éducation du patient comme sujet

---
N1-SUPERVISEE
La consultation pour la première contraception
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/635_Consultation_pour_la_premiere_contraception.pdf
Plus de 40 ans après la loi Neuwirth (1967) et malgré le large usage de la contraception dans notre pays, ses « échecs » sont toujours aussi nombreux. Selon les rapports suc-cessifs de la DREES, le nombre d’IVG reste stable, à plus de 200 000 par an, dont envi-ron 15% chez les 15-19 ans. Cet échec est constaté, à quelques différences mineures près, dans tous les pays industrialisés. Il est probablement multifactoriel, comme l’ont montré plusieurs recommandations et rapports de ces dernières années. C’est en tout cas un enjeu de qualité pour les soins primaires, où le contenu de la consultation pour la 1ère contraception est déterminant pour le suivi.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
avortement provoqué
adolescent
Relations médecin-patient
article de périodique
consultation médicale
contraception

---
N1-SUPERVISEE
Que vient faire « l'éducation » dans le champ de la santé ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/634_Que_vient_faire_l_education_dans_le_champ_de_la_sante.pdf
Nous avions fait le point sur l’éducation thérapeutique du patient il y a 2 ans (Bibliomed 530, 532, 536, 537, 539), il nous a paru intéressant de revenir sur ce thème encore nova-teur et fondamental pour la pratique. Passer de la simple information à l’éducation est pour le médecin une révolution conceptuelle, c’est aider l’autre à devenir autonome, dans une relation plus partenariale que directive. A la différence de l’éducation à la san-té inscrite dans une démarche de prévention, l’éducation thérapeutique du patient s’intéresse à la façon dont le patient gère au quotidien sa maladie et son traitement.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
promotion de la santé
article de périodique
éducation pour la santé

---
N1-SUPERVISEE
Que signifie « vieillir » ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/633_Que_signifie_vieillir.pdf
Dans notre société, où la part des plus de 60 ans augmente chaque année, la question du « bien vieillir » est primordiale. La réponse dépend pour beaucoup des choix de vie personnels, mais aussi de facteurs socioculturels. Selon des études Suisse et Française, les représentations de la vieillesse et du vieillissement – et les comportements qui en découlent - diffèrent profondément selon l’âge, les conditions sociales et le par-cours de vie. Il est important pour le médecin de le prendre en compte pour choisir ce qui est le mieux adapté pour la personne qui le consulte.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
vieillissement
sujet âgé
article de périodique
vieillissement

---
N1-SUPERVISEE
Genoux « à risque » chez les sportifs
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/632_Genoux_a_risque_chez_les_sportifs.pdf
Le risque de gonarthrose, chez un sujet génétiquement prédisposé (40 à 60% des cas d’arthrose), est en partie lié à l'âge, facteur de risque non modifiable… Il est aussi lié à divers facteurs biomécaniques : surcharge pondérale, bien qu’il soit difficile d’établir si et avec quelle amplitude la perte de poids modifie ou évite le développement d’une gonar-throse précoce ; réduction de force musculaire et défauts d’alignement des surfaces articulaires.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
traumatismes sportifs
traumatismes sportifs
gonarthrose
gonarthrose
article de périodique
athlètes

---
N1-SUPERVISEE
Qu'attendent les « usagers » de leur médecin généraliste ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/631_Qu_attendent_les_usagers_de_leur_medecin_generaliste.pdf
Nous avons analysé précédemment ce que pourrait être une médecine générale réellement centrée sur le patient, exigeant sans doute de profondes transformations de notre système de soins. Une étude française auprès de 80 « usagers » sur divers aspects du soin en médecine générale montre qu’elle répond aux attentes de nos patients. Les auteurs ont utilisé la méthode Delphi classant qui met en interaction les répondants : chacun compare sa propre réponse à celle du groupe et peut alors décider de la maintenir ou de la modifier au tour suivant pour converger ou non vers celle du groupe.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
indicateurs qualité santé
médecine générale
article de périodique
médecins généralistes

---
N1-SUPERVISEE
« Eduquer » pour soulager l'arthrose ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/630_ETP_et_arthrose.pdf
Près de 40% des plus de 65 ans sont porteurs d’une arthrose symptomatique, coxarthrose et gonarthrose en étant les deux manifestations les plus invalidantes. Aucun traitement ne peut modifier l’évolution des altérations articulaires et osseuses. En dehors de la chirurgie, les options thérapeutiques pour soulager la douleur sont limitées (Bibliomed 628). Diverses mesures non pharmacologiques semblent d’autant plus utiles et efficaces qu’elles sont centrées sur les réels besoins et préférences du patient.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sujet âgé
traitement par les exercices physiques
arthrose
éducation pour la santé
article de périodique
arthrose

---
N1-SUPERVISEE
Attitudes psychologiques face au cancer et survie après diagnostic
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/629_Attitudes_psychologiques_face_au_cancer_et_survie.pdf
Les troubles psychologiques sont très fréquents, souvent insuffisamment reconnus, lors de l’annonce du cancer et au cours de son traitement (Bibliomed 625). Leur prise en charge, dont l’empathie et le soutien sont les deux principes fondamentaux (Bibliomed 627) améliore la qualité de vie des patients. Mais cela modifie t-il le risque de récidive et la durée de survie après diagnostic ?
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs
tumeurs
attitude envers la santé
article de périodique
survie

---
N1-SUPERVISEE
Quels antalgiques pour soulager l'arthrose chez la personne âgée ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/628_Antalgiques_et_arthrose_personne_agee.pdf
L’arthrose est souvent considérée comme une conséquence inéluctable, peu améliorable, du vieillissement, aggravée par l’existence d’une surcharge pondérale. En dehors de la chirurgie de remplacement prothétique, les options thérapeutiques sont actuellement très limitées : aucun traitement n’a montré une quelconque efficacité sur l’évolution des altérations articulaires et osseuses liées à l’arthrose. L’objectif thérapeutique est donc de soulager au mieux les douleurs induites.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
analgésiques
arthrose
sujet âgé

---
N1-SUPERVISEE
Comment accompagner un patient atteint de cancer ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/627_Comment_accompagner_un_patient_atteint_de_cancer.pdf
L’annonce du diagnostic puis le vécu du cancer sont facteurs d’anxiété, de dépression et plus généralement d’altération de la qualité de vie. Les attentes du patient en matière d’information et d’accompagnement, les réponses des soignants à ces attentes, ont fait l’objet de nombreuses études consacrées aux moments importants de la maladie, aux principes à respecter, à l’efficacité des actions effectuées, aux acteurs en jeu, médecins (comment coordonner leurs interventions) ou non.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs
continuité des soins
dépression
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Otite moyenne aiguë : certains enfants sont-ils plus vulnérables ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/626_OMA_vulnerabilite.pdf
Plus de 8 enfants sur 10 font au moins un épisode d’otite moyenne aiguë (OMA) avant 1 an, (Bibliomed 624), et les récurrences sont fréquentes jusqu’à 7 ans, ce qui pose des problèmes toujours difficiles : la morbidité de la maladie reste importante malgré les progrès liés à l’antibiothérapie et aux différentes prises en charge ORL (Bibliomed 624). De nombreux facteurs personnels, infectieux, allergiques et environnementaux contribuent au développement de l’OMA. On ne peut rien sur la prématurité, l’immunodéficience ou les antécédents familiaux. Mais sur d’autres points, des conseils aux parents limitent le danger avec des niveaux de preuve (NP) convenables confortés dans des revues systématiques récentes.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
facteurs de risque
facteurs socioéconomiques
otite moyenne aiguë (maladie)
article de périodique
otite moyenne aiguë
otite moyenne
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Troubles psychologiques chez un patient atteint de cancer
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/625_Troubles_psychologiques_et_cancer.pdf
Que le psychisme puisse favoriser la survenue d’un cancer est une idée très ancienne, largement répandue… et toujours bien incertaine (Bibliomed 551). Cependant, la dépression et les difficultés d’adaptation psychologique sont très fréquentes lors de l’annonce d’un cancer et au cours de son traitement. La fréquence de ces troubles, les stratégies thérapeutiques possibles, médecines « alternatives » comprises, leurs conséquences sur l’évolution de la maladie cancéreuse, ont été analysées dans de nombreuses études, concernant plus particulièrement le cancer du sein.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs
troubles de l'humeur
troubles de l'humeur
tumeurs
tumeurs
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Otite moyenne chez l'enfant : quelques repères pour la décision
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/624_Otite_moyenne_chez_l_enfant_reperes_decision.pdf
L’otite moyenne (OM) est l’une des pathologies les plus communes de l’enfant. Elle peut survenir à tout âge mais pour 80 à 90% des cas avant 6 ans, certaines études montrant 2 pics d’incidence (6 à 18 mois, puis 4-5 ans, à l’entrée en milieu scolaire). Les récurrences sont fréquentes : 1 enfant sur 3 fait 6 épisodes ou plus d’OM aiguës avant l’âge de 7 ans ; ceux qui en ont fait un avant 1 an semblent les plus à risque de récurrence ou de chronicité.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
otite moyenne
otite moyenne
otite moyenne
article de périodique
enfant
otite moyenne

---
N1-SUPERVISEE
La marche rapide, marqueur du « bien vieillir »
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/623_Marche_rapide_marqueur_du_bien_vieillir.pdf
L’activité physique est bénéfique chez la personne âgée et très âgée en termes de prévention de la dépendance, de morbidité, de mortalité (Bibliomed 494 et 496). Des bénéfices substantiels peuvent être obtenus avec une marche de durée suffisante, au moins 30 mn 4 fois par semaine, les activités de haut niveau ne semblant pas supérieures. Trois études, israélienne, française et américaine montrent que l’aisance de la marche (estimée sur sa vitesse) est un bon marqueur de l’état de santé global de la personne âgée.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
sujet âgé
autonomie personnelle
exercice physique
sujet âgé de 80 ans ou plus
article de périodique
marche à pied

---
N1-SUPERVISEE
HTA : entité complexe, regard critique indispensable...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/622_HTA_entite_complexe_regard_critique_indispensable.pdf
L’hypertension artérielle (HTA) a été longtemps considérée comme une « maladie » parce qu’elle était identifiée à partir de symptômes. Ce n’est plus le cas depuis qu’elle est dépistée et traitée précocement. Son « seuil » théorique a été régulièrement abaissé, arbitrairement, puisque le plus bas niveau statistiquement associé à un risque correspond à une pression artérielle (PA) systolique de 115 mmHg, au dessus de laquelle se trouve 90% de la population…
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
hypertension artérielle
hypertension artérielle
hypertension artérielle
maladies cardiovasculaires
article de périodique
hypertension artérielle

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer du sein : qu'en attendre aujourd'hui ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/614_Depistage_du_cancer_du_sein_qu_en_attendre_aujourd_hui.pdf
La mise en oeuvre de programmes de dépistage du cancer du sein par mammographie dans de nombreux pays industrialisés est fondée sur les résultats des essais randomisés réalisés durant les 2 dernières décennies du XXème siècle. Selon un document de référence de l’OMS, en 2002, les preuves étaient suffisantes pour attendre du dépistage, à un intervalle compris entre 1 et 3 ans, une baisse de la mortalité par cancer du sein d’environ 25% pour les femmes âgées de 50 à 69 ans.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs du sein
article de périodique
tumeurs du sein
dépistage systématique

---
N1-SUPERVISEE
Patients à risque et pression artérielle : toujours plus bas ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/613_Patients_a_risque_et_PA_toujours_plus_bas.pdf
Nous avions déjà analysé le caractère relatif des cibles tensionnelles proposées chez les hypertendus (Bibliomed 556). Pour les patients à haut risque cardiovasculaire (CV) : diabétiques, insuffisants rénaux, coronariens ou équivalents (risque coronarien évalué à plus de 10% à 10 ans), la cible préconisée par les recommandations internationales de ces 5 dernières années est 130/80.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
hypertension artérielle
hypertension artérielle
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Développement professionnel continu et petits groupes de praticiens
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/610_DPC_et_petits_groupes_de_praticiens.pdf
Le concept de développement professionnel continu (DPC) rappelle opportunément que la formation de professionnels en exercice ne peut se concevoir qu’à partir d’un regard critique sur les pratiques. S’il peut y avoir des temps spécifiques (formation, évaluation, etc.), la finalité est unique : qualité/sécurité des soins. La mise en oeuvre peut être très diverse, mais les approches collectives, staffs hospitaliers ou groupes de libéraux, semblent prometteuses.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Formation médicale continue comme sujet
Formation médicale continue comme sujet
Formation médicale continue comme sujet
article de périodique
Formation médicale continue comme sujet

---
N1-SUPERVISEE
Quels sont aujourd'hui les risques de mourir de cancer du sein ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/609_Depistage%20_du_cancer_du_sein_Les_risques_de_mourir_de_ce_cancer_1.pdf
Tous les débats – et controverses - sur le dépistage du cancer du sein portent sur la réduction du risque de mortalité due à ce cancer, éventuellement sur la mortalité toutes causes qui lui est associée. On sait depuis longtemps que le risque absolu (la probabilité) de mourir d’un cancer du sein dépend notamment de l’âge et d’autres facteurs de risque. Ce n’est que par rapport à ce risque absolu que l’on peut rendre compte de l’intérêt du dépistage et en peser les avantages attendus au regard des inconvénients possibles.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs du sein
facteurs de risque
article de périodique
tumeurs du sein

---
N1-SUPERVISEE
HTA et facteurs de risque comportementaux
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/615_HTA_et_facteurs_de_risque_comportementaux.pdf
Les études épidémiologiques ont montré que le risque cardiovasculaire (RCV) est une variable continue, sans « seuil » de dangerosité, d’autant que l’âge et le sexe comptent pour plus de 80% (Bibliomed 523). Tout facteur additionnel – HTA, diabète, accident coronarien ou autre – n’en modifie pas la nature, mais le niveau. Des facteurs comportementaux – tabagisme, sédentarité, obésité – contribuant à cette aggravation, certains intervenant directement sur la pression artérielle (PA).
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
hypertension artérielle
prise de risque
article de périodique
facteurs de risque
hypertension artérielle
Comportement à risque

---
N1-SUPERVISEE
Meilleurs voeux 2012 : sur le téléphone portable ou non ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/648_Telephone_portable.pdf
Il y a dans le monde plus de cinq milliards d'abonnements à la téléphonie mobile, en cons-tante augmentation, y compris chez les très jeunes. La question du risque cérébral d’une exposition aux champs électromagnétiques du portable tenu près de l'oreille fait débat de-puis longtemps (Bibliomed 215). La majorité des études épidémiologiques ont des résultats rassurants, mais avec des biais majeurs (études rétrospectives cas-témoins, données dé-claratives…) qui empêchent toute conclusion définitive.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
rayonnement électromagnétique
article de périodique
Téléphones portables

---
N1-SUPERVISEE
Hypertension artérielle : les diurétiques toujours en première ligne ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/617_HTA_Diuretiques_toujours_en_premiere_ligne.pdf
La question est ancienne (Bibliomed 288, 290, 320). En 2003, les experts européens et américains étaient en désaccord sur la prescription en première ligne de thiazidiques à faible dose, selon les conclusions de l’étude ALLHAT. Cependant, en 2008, les pratiques étaient similaires des deux côtés de l’Atlantique, le pourcentage de nouveaux antihypertenseurs coûteux ayant considérablement augmenté aux USA malgré les données factuelles et les recommandations ; ce que déplorait un article grand public du New York Times, soulignant que le coût annuel d’un traitement par diurétiques était de 25 , pour 250 par IEC et 500 par inhibiteur calcique…
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
antihypertenseurs
article de périodique
hypertension artérielle
diurétiques

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer du sein : quel est le « prix à payer »?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/618_Depistage_du_cancer_du_sein_quel_est_le_prix_a_payer.pdf
Les programmes de dépistage du cancer du sein s’adressent aux femmes dont le risque n’est pas particulièrement élevé. En cas de mammographie « positive » (Bibliomed 612), des examens complémentaires (imagerie et biopsie) complètent ce premier test. Comme tout dépistage, celui du cancer du sein – ou les examens complémentaires ou interventions qui suivent - peut être douloureux, psychologiquement difficile. Il comprend une part de faux positifs et de faux négatifs, expose au risque de surdiagnostic.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs du sein
article de périodique
tumeurs du sein
dépistage systématique

---
N1-SUPERVISEE
HTA : un peu mieux ces 10 dernières années ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/619_HTA_Un_peu_mieux_ces_10_dernieres_annees.pdf
Depuis l’apparition des 1ers diurétiques, il y a une cinquantaine d’années, les nombreux antihypertenseurs disponibles ont permis de contrôler la majorité des hypertensions artérielles (HTA). De nombreux essais d'intervention ont montré que cela réduisait l'incidence des maladies cardiovasculaires indépendamment de l'âge, du sexe, du type ou de la gravité de l'HTA, de la présence de comorbidités.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
hypertension artérielle
hypertension artérielle
article de périodique
hypertension artérielle

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer du sein : quelle information partager ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/620_Depistage_du_cancer_du_sein_quelle_information_partager.pdf
Le dépistage du cancer du sein par mammographie sauve des vies (Bibliomed précédents). Mais qu’il s’agisse du gain de mortalité ou des effets du surdiagnostic, les pourcentages en jeu sont extrêmement faibles et dépendent de nombreux facteurs, notamment l’âge de la femme au moment du dépistage. Cette « évidence » est largement méconnue.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs du sein
tumeurs du sein
article de périodique
dépistage systématique
tumeurs du sein

---
N1-SUPERVISEE
Otite moyenne aigüe de 6 mois à 2-3 ans : antibiotiques ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/621_OMA_avant_2_ans_et_antibiotherapie.pdf
Le diagnostic de l’otite moyenne aiguë (OMA) du petit enfant (Bibliomed 616) n’est jamais simple, notamment parce que l’examen otoscopique est difficile à cet âge. La décision d’antibiothérapie probabiliste ne l’est pas davantage : la stratégie recommandée de différer, en cas d’incertitude diagnostique et sauf sévérité clinique, la prescription, fait controverse. Les uns attribuent à l’antibiothérapie systématique la disparition quasi-totale des suppurations graves d’autrefois, les autres lui reprochent son manque de discernement et le risque d’induction de résistances bactériennes multiples.
2011
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
nourrisson
enfant d'âge préscolaire
otite moyenne
maladie aiguë
otite moyenne aiguë (maladie)
article de périodique
otite moyenne aiguë
antibactériens
otite moyenne

---
N1-SUPERVISEE
Chocolat, noix et autres fruits à écale : quels bénéfices ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/608_chocolat_etc_quels_benefices.pdf
Le chocolat, les noix et autres fruits à écale réduisent les facteurs de risque cardiovasculaires (CV), selon des mécanismes d’action différents (Bibliomed 607). Les études qui démontrent ces actions permettent des conseils plus précis aux patients concernés : 2 études prospectives récentes pour le chocolat, en complément des données à court terme déjà présentées (Bibliomed 527) ; 25 petits essais randomisés regroupés, plusieurs grandes études prospectives et un grand essai randomisé pour les noix.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
article de périodique
cacaoyer
noix

---
N1-SUPERVISEE
Choix d'une contraception par DIU : décision « partagée » ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/576_Contraception_par_DIU_Decision_partagee.pdf
L’efficacité théorique d’une contraception ne préjuge pas de son efficacité pratique, comme le souligne le récent rapport de l’IGAS sur l’IVG. L’objectif visé est « que la femme (et le couple), informés sur les méthodes utilisables dans leur situation, soient impliqués dans le choix d’une méthode contraceptive, afin que la compatibilité pratique de la contraception avec leur mode de vie soit la meilleure possible ».
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dispositifs intra-utérins
dispositifs intra-utérins
article de périodique
comportement de choix
dispositifs intra-utérins

---
N1-SUPERVISEE
Fibrillation auriculaire de la personne âgée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/578_FA_de_la_personne_agee.pdf
La prévalence de la fibrillation auriculaire (ACFA) augmente avec l’âge. De 0,4% en population générale, elle dépasse 10% chez les plus de 85 ans. Les facteurs associés sont nombreux, au cours desquels une ACFA marque souvent un tournant évolutif. Elle est une grande cause d’AVC, 5 à 7% par an, croissant avec l’âge. Ses aspects cliniques chez les personnes âgées peuvent être trompeurs, notamment lors de sa découverte.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
article de périodique
sujet âgé
fibrillation auriculaire

---
N1-SUPERVISEE
Consultation : que demande le patient, que lui proposer ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/579_Consultation_que_demande_le_patient_que_lui_proposer.pdf
Côté patient, le motif de consultation exprimé masque parfois d’autres problèmes qu’il peut hésiter à formuler. Côté médecin, les propositions de dépistages, d’information ou d’éducation thérapeutique font partie de l’évolution récente d’une médecine qui va très au-delà des demandes explicites ou non du patient. Dans tous les cas, la relation de confiance qui s’établit ou se poursuit durant la consultation est la base nécessaire de l’adhésion du patient aux propositions qui lui seront faites dans l’immédiat et dans la durée.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
accès à l'information
article de périodique
consultation médicale

---
N1-SUPERVISEE
L'apport sodé excessif, facteur de risque cardiovasculaire ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/580_Apport_sode_excessif.pdf
Depuis l’apparition des thiazidiques et d’autres antihypertenseurs, les régimes de restriction sodée ne sont plus au premier plan dans le traitement de l’hypertension. Trois études anglaise, américaine et canadienne4 font le point sur les données les plus récentes sur ce sujet : danger d’un apport sodé excessif et effet préventif d’une réduction de cet apport dans le risque cardiovasculaire, rôle de l’industrie alimentaire dans l’augmentation des apports sodés, nécessité d’associer deux approches, individuelle et de santé publique.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
chlorure de sodium alimentaire
maladies cardiovasculaires
régime pauvre en sel
risque cardiovasculaire
article de périodique
facteurs de risque

---
N1-SUPERVISEE
Hypogonadisme masculin : angoissante question de société
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/581_Hypogonadisme_masculin_acquis_probleme_de_civilisation.pdf
La vie actuelle dans les sociétés « industrielles » pose à l’individu mâle – et en corollaire à celles ou ceux qui partagent sa vie quotidienne – des problèmes émergents de déficience androgénique qu’aggrave l’avancée en âge. Des équipes de renommée internationale se préoccupent d’évaluer ce problème depuis une décennie.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
hypogonadisme
hypogonadisme
hypogonadisme
article de périodique
hypogonadisme

---
N1-SUPERVISEE
Adapter la consultation aux besoins actuels : durée ou style ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/582_Duree_de_la_consultation.pdf
Les conditions pratiques de la consultation du généraliste ont beaucoup changé dans les dernières années. Elles impliquent peut-être plus qu’autrefois la résolution d’un problème ponctuel parfois lourd, la prise en compte des autres problèmes du patient, la recherche et le dépistage des divers facteurs de risque, l’accompagnement au long cours des maladies chroniques (Bibliomed 579).
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
médecins généralistes
médecins généralistes
article de périodique
consultation médicale
besoins et demandes de services de santé

---
N1-SUPERVISEE
Les examens paracliniques ne sont que « complémentaires »
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/583_Les_examens_paracliniques_ne_sont_que_complementaires.pdf
Le diagnostic, les conclusions de la consultation, sont avant tout fondés sur l’entretien et l’examen clinique. Si l’on admet cette approche décisionnelle, les examens dits « complémentaires » ont pour but de confirmer et de préciser les orientations thérapeutiques, malgré certaines opinions ou comportements actuels selon lesquels la décision serait orientée plus efficacement par une batterie préalable d’investigations. D’ailleurs, n’est-ce pas l’attente des patients ? Pourtant, les examens paracliniques ne sont que complémentaires. Ils doivent être orientés par la clinique.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
examen physique
examens biologiques
Relations médecin-patient
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Particularités de la dépression chez l'adolescent
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/584_Particularites_de_la_depression_chez_l_adolescent.pdf
La dépression chez l’adolescent est très fréquente, souvent associée au risque suicidaire. Dans ce domaine, comme le montrent nombre d’études, le généraliste, principal interlocuteur des adolescents, est au premier plan. Cependant le diagnostic n’est fait que chez un patient sur 3, les deux autres n'ayant aucune prise en charge thérapeutique. Et le traitement n’est optimal qu’une fois sur 2 chez les patients traités. Mieux connaître les spécificités de la dépression de l’adolescent, et surtout les conditions de son repérage est important en situation de premier recours. Quelques études et synthèses récentes nous apportent des données intéressantes sur ces points.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
trouble dépressif
article de périodique
trouble dépressif
adolescent
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Consultation : d'abord l'écoute, l'examen physique, la clinique
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/585_Consultation_%20d_abord_l_ecoute_l_examen_physique_la_clinique.pdf
La clinique reste, doit rester, le fondement de toute pratique. Pourtant, la formation des futurs médecins dans des hôpitaux universitaires, hauts lieux d’une médecine technologique triomphante (en sommes-nous si sûrs…), tend à dévaloriser l’approche clinique par rapport à une approche plus « technique » fondée sur les données d’examens paracliniques systématiques.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
anamnèse
article de périodique
consultation médicale
examen physique

---
N1-SUPERVISEE
Evaluer la sévérité de la dépression chez l'adolescent
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/586_Evaluer_la_severite_de_la_depression_chez_l_adolescent.pdf
Quels que soient les aspects cliniques de la dépression chez l’adolescent, les enjeux à court et à long terme sont extrêmement importants (Bibliomed xx). Le généraliste doit décider avec son patient, parfois malgré lui, des modalités de prise en charge qui peuvent aller jusqu’à l’hospitalisation immédiate en milieu spécialisé dans les situations d’urgence.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
échelles d'évaluation en psychiatrie
dépression
trouble dépressif
article de périodique
adolescent
dépression
trouble dépressif

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer de la prostate: sur quoi fonder la décision?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/587_Cancer_de_la_prostate_options_therapeutiques.pdf
L'incidence du cancer de la prostate a considérablement augmenté en France comme partout depuis la mise en oeuvre du PSA, de 33 pour 100 000 personnes-années en 1985, à 121 en 2005 ; sa mortalité a diminué, de 18 pour 100 000 personnes-années en 1985, à 13,5 en 2005. 90% seraient actuellement diagnostiqués au stade localisé.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
L'adolescent déprimé : quel traitement ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/588_L_adolescent_deprime_quel_traitement.pdf
Selon les données épidémiologiques, la dépression survient plus de 9 fois sur 10 à l’occasion de difficultés psychosociales durables, très rarement à la suite d’un évènement personnel très blessant, sur un mode aigu ou plus progressivement dans un environnement difficile. Quels que soient les « modèles » envisagés (piste génétique, biochimique, endocrine, psychosociale, etc.), il s’agit surtout chez l’adolescent d’une vulnérabilité initiale qui interagit avec un évènement de vie.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
dépression
article de périodique
adolescent
dépression

---
N1-SUPERVISEE
Traitement du cancer de la prostate: partager la décision
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/589_Cancer_de_la_prostate_partager%20_la_decision.pdf
La stratégie thérapeutique optimale du cancer de la prostate localisé n'est pas encore établie, entre surveillance active, prostatectomie radicale, radiothérapie et autres. Ce ne sont donc pas les critères risques/bénéfices comparés qui fondent les choix de traitement mais ceux du médecin consulté ou divers critères psychosociaux : le patient est confronté à des conseils médicaux parfois conflictuels (chirurgien, radiothérapeute, oncologue...), ceux de divers média et ceux de parents ou d'amis, l'exposant à des regrets ultérieurs quant aux choix effectués...
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
autonomie personnelle
tumeurs de la prostate
Préférence du patient
exposition professionnelle
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Arthrose digitale : fréquente et parfois douloureuse
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/590_Arthrose_digitale.pdf
L’arthrose digitale paraît très fréquente chez les personnes âgées bien que sa prévalence réelle soit assez mal connue, sans doute parce que la gêne fonctionnelle est souvent minime ou la douleur absente, ce qui n’en fait pas un motif de consultation habituel. Cependant, elle peut devenir douloureuse, inflammatoire et érosive, parfois plus rapidement que prévu.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
articulation du doigt
arthrose
arthrose
arthrose
sujet âgé
article de périodique
arthrose

---
N1-SUPERVISEE
Dépression et suicide sont fortement corrélés chez l'adolescent
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/591_Depression_et_suicide_chez_ladolescent.pdf
Le suicide est l’une des principales causes de mortalité à cet âge : près de 1 000 décès annuels chez les 15-24 ans, probablement près de 100 fois plus de tentatives de suicide (TS), dont 3 sur 4 n’entraînent pas d’hospitalisation, et de nombreux accidents de circulation assimilables à des comportements suicidaires. Ces données françaises datant de 10 ans semblent toujours d’actualité.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépression
trouble dépressif
article de périodique
dépression
suicide
trouble dépressif
adolescent

---
N1-SUPERVISEE
Quel dépistage pour les IST à Chlamydia trachomatis ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/592_Quel_depistage_pour_les_IST_a_Chamydia_trachomatis.pdf
Le dépistage opportuniste des infections uro-génitales à Chlamydia trachomatis (CT) est justifié par leur très grande prévalence dans les populations à risque et la gravité potentielle de leurs complications (Bibliomed 291), notamment des atteintes inflammatoires pelviennes (AIP). L’ANAES suggérait en 2003 trois options de dépistage : 1/ isolément chez toutes les femmes de moins de 25 ans, 2/ chez les femmes de moins de 25 ans et les hommes de moins de 30 ans (pour diminuer le portage de CT dans la population), 3/ chez toute personne ayant eu plus d’un partenaire sexuel l’année précédente.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
infections à chlamydia
infections à chlamydia
article de périodique
maladies sexuellement transmissibles
chlamydia trachomatis
dépistage systématique

---
N1-SUPERVISEE
L'insuffisance rénale chronique en 2010
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/593_IRC_en_2010.pdf
L’insuffisance rénale chronique (IRC) regroupe des pathologies très hétérogènes dont les manifestations cliniques et l’histoire naturelle dépendent autant des causes du dysfonctionnement rénal que des comorbidités associées. Chez les patients dialysés, les registres tenus depuis les années 90 montrent que l’IRC des pathologies rénales classiques (pyélonéphrite, glomérulonéphrite, néphrite lupique…), très minoritaire, décroît alors que l’IRC de l’hypertension ou du diabète, très largement dominante, croît, notamment chez les personnes âgées.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
insuffisance rénale chronique
sujet âgé
article de périodique
insuffisance rénale chronique

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage du cancer de la prostate : des données pour la décision
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/569_Depistage_cancer_de_la_prostate_Donnees_pour_la_decision.pdf
Les données des essais ERSPC et PLCO ne permettent pas de clore le débat sur la réduction de la mortalité (Bibliomed 567). Il persiste de nombreuses autres incertitudes : qu’en est-il du risque de diagnostics par excès et du « prix à payer » par le patient (investigations inutiles et effets adverses non négligeables chez des hommes à risque faible), que faire après un dépistage « positif », y a-t-il des marqueurs pronostiques ?
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
tumeurs de la prostate
article de périodique
dépistage systématique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Diarrhée avant 5 ans : quels médicaments ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/570_Diarrhees_du_nourrisson_medicaments.pdf
La gastroentérite est une affection banale qui touche la plupart des enfants de moins de 5 ans (Bibliomed 359, 484, 549). Les seuls médicaments « indispensables » sont les solutés de réhydratation hypo-osmolaires (SRO) en traitement de première ligne dans cette pathologie le plus souvent spontanément résolutive au prix de quelques mesures élémentaires d’hygiène et de réalimentation.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
diarrhée
enfant
enfant d'âge préscolaire
article de périodique
antidiarrhéiques

---
N1-SUPERVISEE
Contraception orale : le type de pilule favorise t-il l'observance ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/571_Contraception_orale_type_de_pilule_et_observance.pdf
Les Françaises utilisent très largement aujourd’hui la contraception médicalisée (pilule et stérilet). Pourtant, une grossesse sur 3 est toujours qualifiée de non prévue par les femmes elles-mêmes et 30% surviennent sous contraception médicalisée. Il y a donc une différence considérable entre l’efficacité contraceptive théorique (taux d’échec estimé à 0,3/ 100 femmes-années) et son efficacité pratique.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
contraceptifs oraux
Observance thérapeutique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer de la prostate : décider ensemble de dépister ou non
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/572_Depistage_cancer_de_la_prostate_Decider_ensemble.pdf
Des essais randomisés de conclusions incertaines (Bibliomed 567), un test de dépistage manquant de sensibilité et de spécificité, beaucoup de diagnostics par excès, donc d’investigations inutiles et d’effets adverses non négligeables chez des hommes à risque faible (Bibliomed 569), des recommandations contradictoires, mais une demande très forte parmi le grand public.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dépistage systématique
Relations médecin-patient
tumeurs de la prostate
article de périodique
tumeurs de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Contraception orale : quel risque thromboembolique ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/573_Contraception_orale_quel_risque_thromboembolique.pdf
Les antécédents personnels ou familiaux de thrombose des veines profondes sont l’une des contre-indications de la contraception estroprogestative (recommandations OMS). Le risque thromboembolique est bien sûr particulièrement élevé s’il existe chez la femme des facteurs prédisposants (dont la présence, chez 5% des femmes européennes, du facteur V de Leiden). En dehors de ces cas particuliers, les études cas-contrôle ont montré un risque relatif qui va de 2,1 à 4,4 en cas d’utilisation de contraception orale, dépendant à la fois de la dose d’estrogène et du type de progestatif.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
contraceptifs oraux
contraceptifs oraux
facteurs de risque
article de périodique
contraceptifs oraux
thromboembolie

---
N1-SUPERVISEE
Stérilet : l'« autre » contraception
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/574_Sterilet_L_autre_contraception.pdf
Neuf dispositifs intra-utérins (DIU) sont admis au remboursement à 65% par l’assurance maladie en France (données Vidal janvier 2009 in1) : 8 « au cuivre » (375 ou 380 mm² selon le dispositif, prix public imposé de 30,50 , réglementation des dispositifs médicaux et de la matériovigilance) et un au lévonorgestrel (LNG ; Mirena , prix public imposé 125,37 , réglementation du médicament et de la pharmacovigilance)1. Les données scientifiques de la synthèse faite par le groupe de travail de l’ANAES en 2004 ainsi que celles du NICE britannique en 2005 restent d’actualité, comme le montre le dossier de la revue Prescrire.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
dispositifs intra-utérins
dispositifs intra-utérins
dispositifs intra-utérins
article de périodique
dispositifs intra-utérins

---
N1-SUPERVISEE
Le patient « mineur » et son médecin
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/575_Le_patient_mineur_et_son_medecin.pdf
Comment faire participer le patient mineur, enfant ou adolescent, à la prise de décision médicale qui le concerne ? Il ne s’agit pas (uniquement) de problèmes de confidentialité par rapport aux parents (Bibliomed 559) ou de difficultés de communication (Bibliomed 561, 563, 566) mais des conditions d’un réel partage de la décision médicale, quel que soit l’âge. Le cadre juridique en a été précisé par la loi du 4 mars 2002, qui envisage explicitement la possibilité de faire échec à l’autorité parentale et les conditions dans lesquelles doit s’appliquer le secret médical. Trois synthèses récentes clarifient ces différents points.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
enfant
adolescent
Participation du patient
Participation du patient
Participation du patient
Participation du patient
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
La communication non verbale dans la consultation
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/577_Communication_non_verbale_en_consultation.pdf
Les études sur la relation médecin-patient s’intéressent le plus souvent à la qualité de communication verbale entre médecin et patient. Cependant, la communication non verbale agit aussi sur la satisfaction du patient, son adhésion aux conseils et par là sur les résultats cliniques. Une étude polonaise récente apporte des données précises sur les divers aspects de cette communication. L’évolution du comportement médical liée à l’usage de plus en plus courant de l’ordinateur durant la consultation renforce l’importance de bien comprendre ce qui se passe dans la consultation en dehors des mots.
2010
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
article de périodique
consultation médicale
communication non verbale

---
N3-AUTOINDEXEE
Syndrome métabolique : concept utile ou artifice spécieux ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/503_Syndrome_metabolique_concept_utile_ou_artifice_specieux.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
syndrome métabolique X
Conception
phénomènes métaboliques

---
N3-AUTOINDEXEE
Le cannabis augmente t-il le risque d'usage d'autres drogues ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/504_Cannabis_et_risque_d_autres_drogues.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
cannabis
usagers de drogues
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
Cannabis : quelle prise en charge « sociétale » ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/505_Cannabis_Prise_en_charge_societale.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
gestion des soins aux patients
cannabis

---
N3-AUTOINDEXEE
Parents et médecins face aux troubles du sommeil avant 5 ans
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/528_Parents_et_medecins_face_aux_troubles_du_sommeil_de_l_enfant.pdf
La plupart des troubles du sommeil avant 5 ans sont des troubles « fonctionnels ». De nombreux facteurs d’ordre social, culturel et familial interférent. Parents et médecins n’ont pas nécessairement les mêmes conceptions et représentations à ce sujet. Par ailleurs, ce qui fait a priori consensus – pas de prescription médicamenteuse dans la plupart des cas – ne semble pas réellement appliqué. Des études sur ces paradoxes apparents apportent des éléments de réflexion.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
enfant d'âge préscolaire
enfant
article de périodique
Trouble veille sommeil

---
N3-AUTOINDEXEE
Annoncer une mauvaise nouvelle : toute vérité est-elle à dire ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/540_Toute_verite_est-elle_a_dire.pdf
Annoncer une mauvaise nouvelle est toujours difficile pour le médecin. Le pragmatisme des anciens les conduisait souvent à cacher, ou au moins retarder au maximum, l’heure d’une « vérité » inéluctable. Mais la loi française a fait de la vérité de l’information un droit pour le patient et une obligation pour le médecin. L’annonce, surtout en cas de handicap, de maladie chronique, de mise en jeu du pronostic vital, reste cependant difficile à vivre pour le patient.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
révélation de la vérité
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Education du patient : que conclure des expériences françaises ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/539_Education_du_patient_que_conclure_des_experiences_francaises.pdf
L’éducation thérapeutique du patient (ETP) est partie prenante d’une médecine moderne, partageant des données factuelles avec le patient, lui laissant toute sa part de choix dans la décision, l’accompagnant dans la durée. Elle devrait donc être intégrée aux soins ambulatoires en s’appuyant sur toutes les complémentarités nécessaires entre secteurs (primaires, spécialisés, hospitaliers).
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
France
article de périodique
éducation du patient comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Education du patient : le Disease Management est-il la réponse ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/537_Disease_management.pdf
On parle beaucoup des programmes de Disease Management (DM), fondés sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP), mis en place par les compagnies d’assurance des USA dès 1990 pour améliorer le suivi de maladies chroniques, en termes d’efficacité médicale et d’efficience économique. Le Royaume Uni, l’Allemagne s’en sont inspirés en les adaptant à leur contexte.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
article de périodique
éducation du patient comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
La pronation douloureuse de l'enfant
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/536_Pronation_douloureuse_de_l_enfant.pdf
La « pronation douloureuse » de l’enfant est décrite comme une urgence pédiatrique « fréquente », malgré l’absence de données épidémiologiques : il n’en existe pas en France et les quelques données américaines dont on dispose sont anciennes et uniquement hospitalières. Une récente étude française, les données nationales générales de l’enquête EHLASS sur les accidents de la vie courante et une étude contrôlée américaine plus ancienne permettent de faire le point.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
arthralgie
arthralgie
arthralgie
arthralgie
enfant d'âge préscolaire
618.920 472 - Douleur chez les enfants
gestion de la douleur
article de périodique
pronation
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Mise en oeuvre d'une médecine « éducative »
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/535_Mise_en_oeuvre_dune_medecine_educative.pdf
Faire de cette approche une médecine « à part » sans doute inadéquat : ses principes sont ceux d’une médecine centrée sur le patient, d’une relation médecin/patient constructive. Il ne peut y avoir de bonne observance des prescriptions sans un climat de confiance mutuel et un partage de la décision. Cependant, la démarche éducative est spécifique en ce qu’elle s’appuie sur les principes de la pédagogie d’adultes, donc suppose une formation adaptée et du temps pour mettre en oeuvre ses principes de base. Elle s’inscrit dans la durée et implique des collaborations interprofessionnelles.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
éducation pour la santé
médecins généralistes
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Le sommeil à l'adolescence (13-18 ans)
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/534_Le_sommeil_a%20l_adolescence.pdf
Les « besoins » habituels de sommeil de l’adolescent sont habituellement estimés à 8 à 9h par 24h, bien qu’il y ait de grandes variations individuelles comme à tous les âges. Pourtant, de récentes enquêtes, notamment aux USA ont montré une moyenne plus proche de 7 heures, en raison surtout de couchers tardifs, ce qui induit une « dette de sommeil » qui s’alourdit progressivement. Les troubles du sommeil résultent d’une combinaison variée entre facteurs prédisposants (vulnérabilité génétique, comorbidités…), précipitants (stress…) et chronicisants (hygiène du sommeil inadaptée, abus de caféine ou autre) qui compliquent la prise en charge.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Trouble veille sommeil
article de périodique
sommeil
adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
Coqueluche du nourrisson : souvent atypique
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/533_Coqueluche_du_nourrisson_souvent_atypique.pdf
Le taux de couverture vaccinale contre la coqueluche est maintenant de 80 à 90% dans tous les pays occidentaux, de sorte que l’on parle maintenant d’une ère post-vaccinale de la maladie. Cependant, la bactérie continue à circuler et de jeunes nourrissons non encore ou insuffisamment vaccinés sont infectés (Bibliomed 395 et 397). L’apparition de formes atypiques pose chez eux des problèmes diagnostiques qui ne sont pas tous résolus.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
nourrisson
coqueluche

---
N3-AUTOINDEXEE
Le médecin « éducateur » du patient ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/532_Le_medecin_educateur_du_patient.pdf
La réflexion sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP) s’est approfondie face à l’observance médiocre des prescriptions dans les maladies chroniques, et l’échec des premières tentatives d’ETP fondées sur les seules informations sur la maladie et son traitement. Il s’agit maintenant d’établir un partenariat constructif patient-soignants, alors que la formation médicale actuelle concerne surtout la dimension biomédicale, et méconnaît souvent les aspects pédagogiques, psycho-sociaux, et de suivi au jour le jour et à long terme.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
article de périodique
éducation du patient comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Troubles du sommeil à l'âge scolaire (6-12 ans)
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/531_Troubles_du_sommeil_age_scolaire.pdf
On estime habituellement qu’il y a peu de problèmes de sommeil à cette période médiane de l’enfance. C’est un moment où se mettent en place les « bonnes habitudes » de sommeil – entre autres – mais aussi où les particularités de l’enfant se développent, notamment celles de son cycle circadien personnel (le besoin de sommeil se fait plus tardif). La prévalence des troubles du sommeil est pourtant plus importante que ce qui est habituellement reconnu, le plus souvent en rapport avec une hygiène du sommeil défaillante. La nature et le traitement de ces troubles posent des problèmes spécifiques qu’éclairent des synthèses et études récentes.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
enfant
article de périodique
Trouble veille sommeil

---
N3-AUTOINDEXEE
Education du patient : « nouvelle » approche de la médecine ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/530_Education_du_patient_Nouvelle_approche_de_la%20medecine.pdf
Les besoins sanitaires de nos sociétés ont considérablement évolué ces 30 dernières années. La prévention, avec la prise en compte des facteurs de risque, les maladies chroniques représentent une part croissante de l’activité médicale. Par ailleurs, la revendication d’un rôle plus actif de l’individu pour tout ce qui le concerne, problèmes de santé compris, fait partie de l’évolution sociologique générale. L’internet met à sa portée immédiate de multiples sources d’information.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
Relations médecin-patient
article de périodique
éducation du patient comme sujet

---
N1-SUPERVISEE
Reflux gastro-oesophagien : stratégies décisionnelles 2009
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/529_RGO_2009.pdf
Nous avons analysé l’apport des IPP à la prise en charge du reflux gastro-oesophagien (RGO), véritable révolution dans ce domaine (Bibliomed 526). Mais comment insérer ces médicaments dans les stratégies décisionnelles, au quotidien comme dans la durée ? Quelle place reste-t-il aux autres classes pharmacologiques et à la chirurgie ? Diverses études et synthèses récentes apportent des éléments de réponse à ces deux questions.
2009
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
reflux gastro-oesophagien
article de périodique
reflux gastro-oesophagien

---
N3-AUTOINDEXEE
Traumatisme de la cheville sans fracture chez l'enfant
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/541_Traumatisme_de_la%20cheville_sans_fracture_chez_lenfant.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
fracture
enfant
fractures osseuses
traumatisme
fracture
traumatismes de la cheville
fracture de la cheville

---
N3-AUTOINDEXEE
Attention, personne âgée fragile.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/542_Personne_agee_fragile.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
attention

---
N3-AUTOINDEXEE
Annonce d'une mauvaise nouvelle : qui et comment ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/543_Annonce_mauvaise_nouvelle_qui_comment.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
divulgation

---
N3-AUTOINDEXEE
Fibrillation auriculaire : quels patients anticoaguler ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/544_Fibrillation_auriculaire_quels%20patients%20anticoaguler.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
patients
fibrillation auriculaire
anticoagulants
fibrillation auriculaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Comment prévenir le déclin fonctionnel des personnes âgées ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/545_Prevenir_le%20declin_fonctionnel_des_personnes_agees.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
sujet âgé de 80 ans ou plus

---
N3-AUTOINDEXEE
Fibrillations auriculaires isolées : lesquelles anticoaguler ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/546_Fibrillations_auriculaires_isolees_lesquelles_anticoaguler.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
fibrillation auriculaire
anticoagulants
fibrillation auriculaire

---
N3-AUTOINDEXEE
Quel taux d'HbA1c viser chez le diabétique de type 2 ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/547_Quel_taux_HbA1C_chez_DT2.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
hémoglobine A glycosylée
diabète de type 2
diabete de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Aspirine et prévention primaire chez le diabétique de type 2
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/548_Aspirine_et_diabete.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
diabete de type 2
prévention primaire
ASPIRINE
acide acétylsalicylique
diabète de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Diarrhées de l'enfant de moins de 5 ans : évaluer la déshydratation
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/549_Diarrhee_de_l_enfant_evaluer_la_deshydratation.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
déshydratation
enfant
Évaluation
diarrhee
diarrhée
deshydratation
déshydratation
diarrhée

---
N3-AUTOINDEXEE
Que proposer au diabétique de type 2 hypertendu ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/550_Que_proposer_chez_le_DT2_hypertendu.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
diabète de type 2
diabete de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Le psychisme peut-il favoriser la survenue d'un cancer ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/551_Stress_et_cancer.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
cancer
cancer

---
N3-AUTOINDEXEE
Quelle stratégie de traitement pour le diabète de type 2 ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/552_Quelle_strategie_traitement_DT2.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
diabete de type 2
diabète de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
Lombalgie aiguë : l'imagerie est elle nécessaire d'emblée?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/553_Lombalgie_et_imagerie.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
lombalgie
lombalgie

---
N3-AUTOINDEXEE
Grippe A(H1N1) : quelques données, beaucoup d'incertitudes
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/554_Grippe_A_H1N1_Donnees_et_incertitudes.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
grippe
incertitude
grippe humaine

---
N3-AUTOINDEXEE
Grippe A(H1N1) : prévention et prise en charge
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/555_Grippe_AH1N1_prevention_et_prise_en_charge.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
gestion des soins aux patients
grippe
grippe humaine

---
N3-AUTOINDEXEE
HTA : les « cibles » recommandées sont-elles justifiées ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/556_HTA_les_cibles_recommandees_sont_elles%20justifiees.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
hta
conseil directif
hypertension artérielle
évaluation de la technologie biomédicale
recommandations comme sujet

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention primaire du diabète de type 2 chez les sujets prédisposés
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/557_Prevention_primaire_du_diabete_de_type_2.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
personnes
prévention primaire
diabète de type 2
diabete de type 2

---
N3-AUTOINDEXEE
HTA : comment expliquer les « mauvais » chiffres obtenus ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/558_HTA_Comment%20expliquer_les_chiffres_obtenus.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
information sur le médicament
hypertension artérielle
évaluation de la technologie biomédicale
hta

---
N3-AUTOINDEXEE
L'adolescent et son médecin : avec ou sans les parents ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/559_L_adolescent_et_son_medecin_avec_ou_sans_les_parents.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
médecine de l'adolescent
parents
Adolescentes
Adolescence

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccin anti-papillomavirus : balance bénéfices/ risques
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/560_Vaccin_anti_HPV_Benefices_risques.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
vaccination
vaccins antipapillomavirus
risque

---
N3-AUTOINDEXEE
L'adolescent et son médecin : quelle est la vraie question ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/561_L_adolescent_et_son_medecin_quelle_est_la_vraie_question.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
Adolescence
Adolescentes
médecine de l'adolescent

---
N3-AUTOINDEXEE
Fibrillation auriculaire : réduire ou ralentir ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/562_Fibrillation_auriculaire_Reduire_ou_ralentir.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire

---
N3-AUTOINDEXEE
L'adolescent en situation de handicap ou de maladie chronique
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/563_Adolescent_en_situation_de_handicap_ou_de_maladie_chronique.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
maladie chronique
Adolescentes
personnes handicapées
Adolescence
adolescent
Malade chronique

---
N3-AUTOINDEXEE
Vaccination contre la grippe A/H1N1v
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/564_Vaccination%20A_H1N1.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
grippe
vaccination
vaccins antigrippaux

---
N3-AUTOINDEXEE
Fibrillation auriculaire : quel antiarythmique prescrire ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/565%20FA_Quel_antiarythmique_prescrire.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
antiarythmiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Adolescent et pathologie chronique : favoriser l'observance
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/566_Adolescent_et_pathologie_chronique_favoriser_l-observance.pdf
2009
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
Observance thérapeutique
Adolescentes
Adolescence
adolescent
maladie chronique

---
N1-SUPERVISEE
Troubles du sommeil et médicaments à l'adolescence
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/538_Troubles_du_sommeil_et_medicaments_a_l-adolescence.pdf
Les adolescents français consomment beaucoup de psychotropes. Les données disponibles ne permettent pas d'identifier ce qui est lié à des troubles du sommeil. Cependant, on peut en approcher à partir de différentes enquêtes épidémiologiques de ces dernières années, reprises dans un récent rapport parlementaire...
2009
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
Trouble veille sommeil
psychoanaleptiques
adolescent
études épidémiologiques
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Numéro 501 : Effets somatiques du cannabis
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/501_Effets_somatiques_du_cannabis.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
cannabis

---
N1-SUPERVISEE
Consommation de café : risque ou chance ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/520_Consommation_de_cafe_risque_ou_chance.pdf
Des études épidémiologiques anciennes accusaient le café d'être responsable de décès précoces, notamment par maladie cardiovasculaire (MCV) ; d'autres lui conféraient au contraire un rôle protecteur. Des études plus récentes ont associé sa consommation à un moindre risque de diabète de type 21, de MCV et de certains cancers à forte composante inflammatoire, notamment chez les femmes ménopausées2,3 et les professionnels de santé4. Le débat reste largement ouvert, mais les données actuelles sont plutôt rassurantes pour les nombreux caféinomanes de ce pays'
2008
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
café
diabète de type 2
article de périodique

---
N3-AUTOINDEXEE
Numéro spécial : Bibliomed : une information dédiée médecine générale.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/512_bis_HS_rentree_2008.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
médecin spécialiste
services d'information
médecine générale

---
N3-AUTOINDEXEE
Obésité : médicaments utiles ou dangereux ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/512_Approche_pharmacologique_de_l_obesite.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
obesite
obésité
agents antiobésité

---
N3-AUTOINDEXEE
Information du patient : les obligations du médecin.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/511_Information_du_patient_%20obligations_du_medecin.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
obligation de mise en garde
médecine
médecins

---
N3-AUTOINDEXEE
L'information, un droit du patient ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/510_Information_un_droit_du_patient.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
information en santé des consommateurs
droits des patients

---
N3-AUTOINDEXEE
Obésité de l'enfant : quel risque à l'âge adulte ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/509_Obesite_de_l_enfant_quel_risque_a_l_age_adulte.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
obesite
obésité
sujet âgé
risque
enfant
adulte
obésité

---
N3-AUTOINDEXEE
Prévention du diabète : mode de vie, metformine ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/508_Mode_de_vie_metformine_prevention_du_diabete.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
diabète
metformine
mode de vie

---
N3-AUTOINDEXEE
Risque cardiovasculaire et cholestérol : statines d'emblée.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/507_RCV_et_cholesterol_statines_d'emblee.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
risque cardiovasculaire
information scientifique et technique
résumé ou synthèse en français
hypercholestérolémie
risque
cholestérol
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase

---
N3-AUTOINDEXEE
Baisse de l'incidence du cancer du sein et THM en France.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/506_Baisse_de_l_incidence_du_cancer_du_sein_et_THM_en_France.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
résumé ou synthèse en français
information scientifique et technique
incidence
cancer
France
cancer
hormonothérapie substitutive
trihalogénométhanes
tumeurs du sein

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluation des pratiques professionnelles : quels enjeux ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/513_EPP_quels_enjeux.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
Évaluation
pratique professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Obésité : comportements et représentations.
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/514_Obesite_comportements_et_representations.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
comportement
obésité
obésité
obesite

---
N3-AUTOINDEXEE
Le chocolat est-il « bon pour le coeur » ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/527_Le_chocolat_est-il_bon_pour_le_coeur.pdf
Faut-il tenter de dissuader les addicts au chocolat de céder à leurs pulsions ? Mettent-il en danger leur coeur et leurs artères ? La littérature médicale est abondante sur le sujet, vantant en particulier la richesse du chocolat (surtout noir) en flavonoïdes : leurs vertus anti-oxydantes seraient bénéfiques en prévention du risque cardiovasculaire (RCV), au même titre que celles des flavonoïdes du vin, heureuse coïncidence en cette fin d’année !
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
maladies cardiovasculaires
article de périodique
cacaoyer

---
N3-AUTOINDEXEE
Reflux gastro-oesophagien : l'apport des IPP
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/526_%20RGO_apport_des%20_IPP.pdf.pdf
Plusieurs synthèses viennent de paraître sur le reflux gastro-oesophagien (RGO) précisant les données sans modifier radicalement les stratégies définies antérieurement (voir Bibliomed 422 et 423). Ces données concernent l’usage des IPP et les stratégies de traitement à court et long terme. La place dominante des IPP semble maintenant bien prouvée tant sur les symptômes que sur l’oesophagite associée (1/3 des cas), à court terme et à long terme, le coût posant quelques problèmes.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
reflux gastro-oesophagien
inhibiteurs de la pompe à protons

---
N3-AUTOINDEXEE
Convulsion fébrile : quels conseils donner aux parents ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/524_Convulsions_febriles_3.pdf
Voir leur enfant convulser à l’occasion d’un épisode fébrile est généralement pour les parents la « frayeur de leur vie », probablement l’un des moments où l’arrivée du médecin est attendue avec le plus grand sentiment d’urgence et d’anxiété… Informer pour rassurer est nécessaire au titre de la prise en charge immédiate, dans ce contexte difficile. Mais compte tenu du risque important de récidive (30%...), anticiper est tout aussi indispensable puisqu’aucun traitement ne peut l’éviter (voir Bibliomed précédents).
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
crises convulsives fébriles
parents

---
N3-AUTOINDEXEE
Cholestérol et prévention primaire : « seuils » et « cibles
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/523_Cholesterol_seuils_et_cibles.pdf
Le risque cardiovasculaire (RCV) est l’une des causes majeures de décès dans le monde entier. De nombreuses études d’observation ont montré la relation entre RCV et LDL-cholestérol et tout l’intérêt d’une prise en charge – médicamenteuse ou non - même ou surtout avant toute manifestation clinique1. Les recommandations internationales, françaises comprises2, fondées sur cet argument épidémiologique, déterminent pour différents taux de LDL des seuils d’intervention thérapeutique et des cibles à atteindre.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
maladies cardiovasculaires
article de périodique
prévention primaire
cholestérol

---
N3-AUTOINDEXEE
Convulsion et fièvre chez l'enfant : association toujours difficile
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/521_Convulsions_febriles_1.pdf
On parle de convulsions fébriles (CF) lorsqu’elles surviennent durant une maladie fébrile chez un enfant âgé de 3 mois à 5 ans1 (7 selon d’autres auteurs2) qui ne convulse pas lorsqu’il n’a pas de fièvre. Leur prévalence varie entre 3 et 8% chez les enfants de moins de 7 ans, les définitions et méthodes diagnostiques variant selon les lieux et les cultures .
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
crises convulsives fébriles
article de périodique
fièvre
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluer les pratiques professionnelles : limites et perspectives
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/519_EPP_Limites_et_perspectives.pdf
Il n’existe pas de définition universellement acceptée de la qualité des soins (cf Bibliomed 513, 515, 517). Les premières intégraient les points de vue du planificateur, du soignant et du patient. De plus récentes s’inspirent de la démarche qualité utilisée dans l’industrie en utilisant des indicateurs mesurables suffisamment nombreux pour s’approcher du « zéro défaut ». Pour d’autres la santé est trop complexe pour une approche simpliste de type « produit », la qualité y est un concept multidimensionnel.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
qualité des soins de santé
article de périodique
pratique professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Soins dentaires et prévention thrombo-embolique
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/518_Soins_dentaires_et_prevention_thromboembolique.pdf
Selon la société française de cardiologie, 3 à 4 millions de français sont sous aspirine dans le cadre de la prévention thromboembolique et 500 000 sous traitement combiné aspirine/clopidogrel à la suite d’une angioplastie ou d’un syndrome coronarien aigu. Environ 600 000 français sont sous AVK. Tous sont susceptibles de devoir bénéficier de soins dentaires. La crainte d’une hémorragie liée à la poursuite de ces traitements, comme la crainte d’une complication liée à leur arrêt, ont posé des questions complexes pour lesquels le consensus actuel repose sur des arguments solides.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
thromboembolie
soins dentaires

---
N3-AUTOINDEXEE
Comment évaluer les pratiques professionnelles ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/517_Comment_evaluer_les_pratiques_professionnelles.pdf
L’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) permet de comparer le « réel » au « souhaitable » défini pour une part de l’activité médicale à partir de « référentiels », déclinés en « indicateurs » objectifs, mesurables, identifiables dans le dossier médical, reproductibles chez un même médecin ou dans un groupe de médecins. Mais la méthode même a des limites : ces référentiels ne sont que des guides et non des normes, ils ne sont pas toujours « cliniquement signifiants » et n’explorent pas toutes les réalités des pratiques nécessaires à l’évaluation.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
qualité des soins de santé
article de périodique
pratique professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Les verrues anogénitales de l'enfant
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/516_Verrues_anogenitales_de_l_enfant.pdf
Le terme est préférable à celui de « condylomes acuminés », plus stigmatisant. Différentes synthèses récentes parlent d’une recrudescence de cette pathologie depuis les années 80, mais l’histoire naturelle de la maladie est en fait mal connue. L’incidence semble mieux établie pour les atteintes laryngées (papillomatose récurrente) : 1 enfant sur 400 né de mère infectée par Human Papillomavirus (HPV) aux USA serait atteint (données 1988). Les verrues génitales de l’enfant posent deux questions : la 1ère celle de la possibilité d’un abus sexuel ; la 2nde celle du choix thérapeutique, qui peut être l’abstention.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
condylomes acuminés
article de périodique
condylomes acuminés
enfant

---
N3-AUTOINDEXEE
Evaluer les pratiques professionnelles : avec quels indicateurs ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/515_EPP_Avec_quels_indicateurs.pdf
Le seul véritable intérêt d’une évaluation des pratiques professionnelles des médecins (EPP) est d’améliorer la qualité des soins délivrés. Encore faut-il définir au préalable ce qui caractérise des soins de qualité ; et parallèlement à quels paramètres objectivables, les indicateurs, ils correspondent en matière de pratiques professionnelles. Il s’agira alors de comparer les soins réels à ces indicateurs, comparaison qui ne peut se faire sur des données purement déclaratives.
2008
false
true
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
qualité, accès, évaluation des soins de santé
indicateurs qualité santé
article de périodique
pratique professionnelle

---
N3-AUTOINDEXEE
Numéro 502 : Cannabis : dépendance, effets cognitifs et psychiatriques
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/502_Dependance_effets_cognitifs_et_psychiatriques.pdf
2008
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
article de périodique
cognition
psychiatrie
psychiatre
abus de marijuana
psychiatres

---
N3-AUTOINDEXEE
Médicaments de hypertrophie bénigne de la prostate
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/449_Medicaments_de_hypertrophie_bnigne_de_la_prostate.pdf
2007
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
lecture critique d'article
prostate (hypertrophie)
préparations pharmaceutiques
hyperplasie de la prostate
hypertrophie bénigne de la prostate

---
N1-SUPERVISEE
Cancer du col utérin : des ratés dans la prévention secondaire ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/455_Cancer_col_uterus_les_ratees_prevention_secondaire.pdf
Le cancer du col utérin (CCU) est peut-être le meilleur candidat au dépistage : sa cause la plus habituelle est la persistance d'une infection virale ; elle induit des lésions dont l'évolution vers un cancer invasif se fait habituellement en plus de 10 ans ; le frottis décrit par Papanicolaou (en 1943 !) les dépiste ; les recommandations pour le suivi des frottis anormaux reposent sur des niveaux de preuves élevés, connus et régulièrement actualisés. Pourtant, le CCU reste dans notre pays le 7ème cancer féminin en nombre de nouveaux cas, et le 13ème en taux de mortalité par cancer. L'ensemble des données scientifiques, sociologiques et économiques du dépistage montre qu'il reste des progrès à accomplir.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tumeurs du col de l'utérus
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Enfant et tabagisme parental
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/452_Enfant_et_tabagisme_parental.pdf
L'enfant est une des principales victimes du tabagisme passif (TP) par le biais du tabagisme parental1. La majorité des enfants naissent de parents âgés de 26 à 34 ans, tranche d'âge où 46% des hommes et 36% des femmes sont fumeurs2. Plusieurs études et synthèses précisent la nature du risque pour la santé du nourrisson et de l'enfant et confirment la fréquence de l'exposition, ainsi que la difficulté de réduire le TP.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
enfant
tabagisme
parents
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Epicondylite : infiltration corticoïde, physiothérapie, ou conseils ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/464_Epicondylite.pdf
L'épicondylite est un motif fréquent de consultation (4 à 7 pour 1000 patients en médecine générale), avec un pic entre 35 à 54 ans1 . Cette tendinopathie est due 9 fois sur 10 à des tractions répétées sur les fibres d'insertion des épicondyliens lors des mouvements d'extension du poignet et de prono-supination de l'avant bras. Le sport (tennis elbow) n'est pas seul en cause : l'origine professionnelle est fréquente (ouvriers du bâtiment, carreleurs, travailleurs à la chaîne…) et 30% des cas sont idiopathiques2 . L'évolution naturelle se fait vers la guérison spontanée en 6 mois à 2 ans1 . Des études récentes peuvent aider dans le choix thérapeutique à court terme : antalgiques, infiltration corticoïde ou physiothérapie
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
épicondylite
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
HTA et grossesse
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/457_HTA_et_grossesse.pdf
La pression sanguine s'abaisse physiologiquement au début de la grossesse normale puis revient progressivement à ses chiffres habituels. Mais une pression systolique 140 mmHg et/ou diastolique 90 mmHg, est observée dans 5 à 15% des cas, associée dans 10% de ces cas à une prééclampsie1-3. Comment interpréter ces élévations tensionnelles et quels en sont les risques pour la mère et l'enfant ? Faut-il traiter et comment ? Plusieurs synthèses apportent quelques éléments de réponses
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
grossesse
hypertension de la grossesse
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Comment extraire une tique - et éviter d'en arriver là ...
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/483_Comment_extraire_une_tique.pdf
Les tiques, acariens de grande taille, peuvent transmettre à l'homme ou l'animal de nombreuses maladies bactériennes (dont la borréliose ou maladie de Lyme), parasitaires et virales (encéphalites à tique)1. Les tiques Ixodes responsables de la maladie de Lyme sont retrouvées dans les écosystèmes forestiers où l'humidité leur assure une bonne survie. On les trouve en France notamment en Bretagne et Normandie dans les milieux de type bocager2, peu en zone méditerranéenne ou en haute montagne, un peu plus au dessus de 1000m. Leur pic d'activité maximum se situe en avril/mai, avec parfois un 2ème pic en septembre/octobre. Les oiseaux jouent un rôle disséminateur, l'homme étant un hôte accidentel pour les adultes dont l'unique repas sanguin de plusieurs jours, vital pour l'acarien, se fait au détriment de mammifères de grande taille. La Borellia est généralement transmise, uniquement par la tique femelle, au cours de la deuxième partie de ce « repas », au cours de laquelle la tique grossit considérablement. Que faire lorsque l'on constate la présence de cet hôte indésirable ? Et peut-on l'éviter ?
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tiques
maladie de Lyme
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
BPCO : améliorer la qualité et l'espérance de vie
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/478_BPCO_ameliorer_la_qualite_de_vie.pdf
Les approches non pharmacologiques sont l'un des aspects essentiels de la prise en charge de la BPCO. Au-delà de sa grande prévalence, ce qui caractérise cette maladie est sa longue phase asymptomatique, pendant que s'installe la détérioration de la fonction respiratoire. Les données des études des 10 dernières années ont bien montré la possibilité d'obtenir, faute de régression, une stabilisation de la dégradation fonctionnelle autrement inéluctable, en réduisant les facteurs de risque, surtout le tabagisme, presque toujours en cause1, et modifiant le style de vie. L'American Thoracic Society et l'European Respiratory Society ont fait le point factuel à ce sujet et proposé des recommandations2. Un essai randomisé multicentrique en a testé le bien-fondé, au moins à court terme3. Toutes les études convergent : il est possible de réduire la dyspnée, augmenter les performances physiques, réduire les hospitalisations, donc améliorer la qualité et l'espérance de vie de ces patients
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
broncho-pneumopathie chronique obstructive
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Le psoriasis et ses traitements locaux
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/454_Le_psoriasis_et_ses_traitements_locaux.pdf
Le psoriasis est fréquent (prévalence moyenne : 2%, dont 80% pour le psoriasis en plaques). Il est le plus souvent bénin. Sa répercussion sur la qualité de vie peut être importante ; 5 à 20% des patients peuvent présenter un rhumatisme psoriasique parfois invalidant. Aucun traitement ne permet de guérison définitive. Les traitements généraux, notamment cytotoxiques et immunodépresseurs, sont de 2ème intention en raison d¿effets indésirables graves. Dans 70 à 80% des formes légères à modérées, le traitement de 1er recours est percutané2. Trois synthèses récentes permettent de faire le point à ce sujet
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
traitement corticostéroïde
corticothérapie
psoriasis
administration par voie cutanée
essais cliniques comme sujet
résultat thérapeutique
hormones corticosurrénaliennes
émollient
acide salicylique
kératolytiques
goudrons
extraits de plantes
huile de Cade
calcitriol
calcitriol
dithranol
produits dermatologiques
D05A - médicaments contre le psoriasis à usage topique
extraits de plantes
article de périodique
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Exacerbations de BPCO : le rôle du généraliste
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/475_Exacerbations_BPCO_role_generaliste.pdf
Si les exacerbations sont fréquentes chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), la moitié ne font pas l'objet d'un recours médical, et pour les autres, le plus souvent des formes légères à modérées, les recommandations pour le traitement ambulatoire, issues surtout d'études hospitalières, sont imprécises1,2. Faudrait-il des consultations plus précoces, l'éducation des patients est-elle utile, qui traiter à domicile, avec quoi, qui hospitaliser ? Quelques études apportent des éléments de réponse
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
exacerbation de la bronchite chronique obstructive
médecins généralistes
broncho-pneumopathie chronique obstructive
rôle médical
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Prévention du cancer du col utérin : que faire des frottis anormaux ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/456_Cancer_du_col_uterus_que_faire_des_frottis_anormaux.pdf
L'histoire naturelle du cancer du col utérin passe par différentes étapes pré-cancéreuses que l'on peut mettre en évidence sur le frottis cervical1. Plusieurs points sont à rappeler : le frottis est un examen de dépistage, pas de diagnostic ; la qualité du prélèvement est essentielle pour éviter les frottis ininterprétables et les faux négatifs ; la réalisation d'un frottis correct suppose seulement l'application de quelques règles élémentaires (c'est un geste technique simple). Ces préalables acquis, et en dehors du problème général des « ratés » du dépistage, les recommandations en cours et les connaissances récentes sur l'épidémiologie du human papilloma virus (HPV) permettent de faire le point sur les éléments à prendre en compte pour le suivi des frottis anormaux
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tumeurs du col de l'utérus
frottis vaginal
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Hypertrophie bénigne de la prostate et abstention active
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/450_HBP_abstention_conseils.pdf
La stratégie de prise en charge de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est classiquement basée sur une « escalade thérapeutique » : abstention sans traitement, traitements médicaux, gestes locaux. Peu de données sont apportées sur la manière de gérer cette abstention. Doit-elle être une simple attente avant les traitements médicamenteux ou locaux ? Une abstention « active » de type comportemental peut-elle apporter un bénéfice au patient et repousser les autres alternatives ? Une étude anglaise apporte des données intéressantes sur la réalisation et l'efficacité d'un « self-management » actif
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
hyperplasie de la prostate
abstinence sexuelle
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tabagisme : l'aide médicamenteuse au sevrage
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/463_Tabagisme4_L_aide_medicamenteuse_au_sevrage.pdf
Environ 10% des fumeurs arrêtent de fumer sans aucune intervention médicale. Celle-ci augmente ce nombre de 2% (simple conseil) à 25 à 30% (interventions longues, répétées, avec supports pharmacologiques divers). La rechute est fréquente, même après une longue abstinence : dans l'un des rares suivis à 8 ans d'un essai randomisé, près d'un « abstinent » de fin d'essai sur 2 fume, dans les groupes traitement et contrôle. Aucune méthode de prévention des rechutes n'a fait à ce jour la preuve de son efficacité. C'est dans ce contexte un peu flou que l'on peut envisager les règles de l'aide médicamenteuse : jamais de prescription de médicament sans soutien psychologique, à prolonger très au-delà de la seule prescription, limites de prescription en durée et dans le respect des contreindications. Différentes synthèses précisent ces données
2007
false
false
false
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
Varénicline
trouble lié au tabagisme
bupropione
nicotine
nicotine
sevrage tabagique
arrêt du tabac
N07BA - médicaments utilisés dans la dépendance tabagique
article de périodique
information sur le médicament

---
N1-SUPERVISEE
Infections sexuellement transmissibles et préservatif masculin
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/472_IST_et_preservatif_masculin.pdf
La plupart des études sur l'efficacité du préservatif masculin en prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) ont fourni des résultats peu probants, le plus souvent par insuffisances méthodologiques : en 2001, un rapport du NIH américain1 concluait que les données disponibles ne permettaient pas d'affirmer ou infirmer cette efficacité, à la seule exception de la transmission du VIH, efficacité largement démontrée. Trois méta-analyses parues depuis et le rapport de l'INVS sur les 10 dernières années de surveillance épidémiologique des IST en France et en Europe apportent des éléments plus convaincants.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
maladies sexuellement transmissibles
préservatifs masculins
article de périodique
épidémiosurveillance

---
N1-SUPERVISEE
Consommateurs de cannabis en France : qui sont-ils ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/468_Consommateurs_de_cannabis_en%20France.pdf
Le cannabis est le produit psycho actif le plus consommé en France. Depuis 15 ans, on a noté un doublement des expérimentations et un triplement des usages répétés. En 2005, on relevait 12,4 millions d'expérimentateurs, 3,9 de consommateurs occasionnels et réguliers définis par au moins 10 prises dans le mois. Même si la part des adultes a un peu augmenté ces dernières années, ce sont essentiellement les jeunes qui sont concernés : 14% des 18-25 ans sont des usagers occasionnels, 9% des usagers réguliers. Qui sont exactement ces consommateurs, quel est leur type d'usage, quelles sont leurs motivations ? Des données françaises nous apportent des informations
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
consommation de marijuana
adolescent
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Les enseignements des consultations cannabis
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/470_Les_enseignements_des_consultations_cannabis.pdf
La France est l'un des pays d'Europe les plus touchés par la croissance de la consommation de cannabis chez les adolescents et les jeunes, le plus souvent associée au tabac et à l'alcool. Face aux risques que représente cette situation, la mission interministérielle de lutte contre la drogue et les toxicomanies (MILDT) a mis en place des consultations spécifiques dans tous les départements. Une étude fait le premier bilan sur ces « consultants » spécifiques, leurs motivations et les modalités de consultations proposées. Ces données nous ont paru utiles pour analyser ensuite la place du généraliste dans ce domaine.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
consommation de marijuana
consultation médicale
adolescent
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tabagisme : de la dépendance au sevrage
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/458_De_la_dependance_au_sevrage.pdf
Chez les fumeurs la mortalité est presque doublée par rapport aux non fumeurs, principa- lement par cancer, maladie cardiovasculaire ou respiratoire. Chez les femmes, le cancer du poumon, jusqu'ici rarissime, progresse rapidement . La durée du tabagisme semble plus importante que la consommation journalière : le risque de cancer du poumon est multiplié par avec le triplement du nombre de cigarettes quotidien et par 100 avec le triplement de la durée du tabagisme . L'arrêt de la consommation permettrait de réduire la mortalité et la morbidité globale due au tabac de façon constante, d'autant plus que le fumeur est jeune, mais avec bénéfice quel que soit l'âge1-3 . On peut en déduire que l'objectif « santé » priori- taire est l'arrêt du tabac… Plusieurs synthèses nous apportent des arguments d'actualité
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
sevrage tabagique
dépendance (psychologie)
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments « nouveaux » : prescrire ou pas ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/477_Medicaments_nouveaux_prescrire_ou_pas.pdf
La prescription varie beaucoup selon les médecins. Dans une étude suisse, pour des situations identiques, le nombre moyen de médicaments par patient passe du simple au double, le nombre de spécialités utilisées du simple au triple selon le prescripteur . La prescription a de nombreux déterminants : mode d'information du médecin, influence de l'industrie, atten- tes réelles ou supposées des patients sont les principaux . Les variations entre médecins sont particulièrement marquées pour les médicaments récemment commercialisés. Plusieurs études ont analysé divers aspects de cette question : volume de prescription des nouveaux médicaments, caractéristiques des médecins gros prescripteurs, facteurs incitant à prescrire ce qui semble innovant, réalité de l'innovation des médicaments « nouveaux »
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
ordonnances médicamenteuses
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Diarrhées du nourrisson et rotavirus en France
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/484_Diarrhees_du_nourrisson_et_rotavirus.pdf
Le rotavirus est responsable des gastro-entérites aiguës sévères du nourrisson et de l'enfant de moins de 5 ans partout dans le monde, principale cause de mortalité infantile dans les pays en voie de développement . En France comme dans les autres pays industrialisés, si les décès sont peu fréquents, les diarrhées infectieuses restent la deuxième cause d'hospitalisation et cause la plus fréquente de consultation pédiatrique (près de 6% des consultations avant 1 an en 2005 selon l'observatoire de la SFMG2 ). La mise sur le marché de deux vaccins par voie orale contre le rotavirus a-t-elle modifié la donne ? La vaccination est fortement recommandée par une société scientifique pédia- trique (GFHGNP) mais pas par le conseil supérieur de l'hygiène (CSHP) .
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
gastroentérite
nourrisson
vaccins anti-rotavirus
diarrhée du nourrisson
rotavirus
France
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Médecins et patients face à l'obésité
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/482_Medecins_et_patients_face_a_l_obesite.pdf
L'obésité semble de plus en plus se répandre dans nos sociétés développées sous forme épidémique, avec des déterminants et des conséquences connus en terme de mortalité et morbidité, bien être somatique, psychique et social. L'approche diététique associée à une réduction de la sédentarité est la base de toute amélioration, médicaments et a fortiori chirurgie n'étant que des palliatifs. Pourtant, les résultats à long terme de tous les programmes de perte de poids (à l'exception de la chirurgie) sont peu satisfaisants pour le patient parce que la perte de poids est minime et souvent suivie d'un phénomène de yo-yo mal perçu. Ces échecs seraient-ils liés à une approche purement « comptable » de l'équilibre nécessaire entre apports et dé- penses énergétiques, sans tenir compte de ce qui pose réellement problème au patient ? Une analyse genevoise apporte des éléments de réflexion à ce sujet
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
obésité
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Exacerbations de BPCO : les données des études
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/474_Exacerbations_BPCO%20_les_donnees_etudes.pdf
Chez les patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), au-delà des symptômes qui permettent longtemps une vie normale ou acceptable, les exacerbations constituent le risque principal et marquent très souvent un tournant évolutif. C'est à la capacité de réduction de leur fréquence et leur sévérité qu'est apprécié le bénéfice des traitements des formes symptomatiques. Quelle est la définition des exacerbations, leur fréquence et leurs risques ? Comment les traiter, quelle y est la place des corticoïdes et des antibiotiques ? Les études apportent des données utiles, avec la réserve de leur hétérogénéité et de leur provenance essentiellement hospitalières-
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
exacerbation de la bronchite chronique obstructive
broncho-pneumopathie chronique obstructive
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Attente des patients et prescription des médecins
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/479_Attente_des_patients_et_prescription_des_medecins.pdf
la prescription médicale, au-delà de l'état de santé, a de nombreux déterminants : information scientifique, information en provenance de l'industrie, perception de l'innovation. Les attentes du patient jouent aussi un rôle important, quels que soient les systèmes de santé, largement libéral comme en France ou très organisé comme au Royaume-Uni. Mais comment et pourquoi - ces attentes sont-elles prises en compte par le médecin ? Sa perception est-elle conforme à la réalité du patient ? De nombreuses études, surtout britanniques, ont analysé cette question
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
ordonnances médicamenteuses
satisfaction du patient
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Dépister le cancer du sein avant 50 ans ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/473_Depistage_cancer_du_sein_avant_50_ans.pdf
Ces dernières années ont été marquées par d'importantes interrogations sur l'efficacité du dépistage systématique du cancer du sein par mammographie chez les femmes de plus de 50 ans. Qu'en est-il entre 40 et 50 ans ? En 1999, le manque d'arguments décisifs faisait apparaître raisonnable de s'en tenir à un dépistage individualisé selon les risques et les préférences de la patiente. Une étude randomisée anglaise, deux revues systématiques, l'une du rapport bénéfice/risque du dépistage entre 40 et 50 ans, l'autre des effets à long terme des faux positifs apportent des éléments de réflexion sur ce difficile problème.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tumeurs du sein
dépistage systématique
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
BPCO : de plus en plus fréquente, mais sous-diagnostiquée
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/465_BPCO_de_plus_en_plus_frequente.pdf
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un problème de santé publique croissant, passant en 15 ans dans le monde du 5ème au 3ème rang en terme de mortalité, et du 12ème au 5ème comme cause de handicap1. Cette évolution est liée au vieillissement de la population, mais surtout au tabagisme. Et pourtant la maladie est encore mal connue par les patients, et largement sous-diagnostiquée par les médecins, et cela dans tous les pays. Quelle est sa définition ? Quelle est sa prévalence réelle, sa morbi-mortalité et son coût économique ? Quels sont ses facteurs de risque ? Pourquoi est-elle si méconnue ? Plusieurs études et synthèses nous apportent des données
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
broncho-pneumopathie chronique obstructive
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Risque cardiovasculaire et mortalité liés au tabagisme passif
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/448_Tabagisme_passif_risque_CV_mortalite.pdf
Le risque du tabagisme « actif » est indiscutable et justifie à lui seul toute les campagnes « anti-tabac ». Le tabagisme passif (TP) et ses conséquences sont moins bien connus. Il serait responsable de 3 000 morts par an en France, et le généraliste doit être une des voies d¿information du public. Sur quelles données se basent ces chiffres ? Comment ont été conduites les études pour un risque difficile à analyser, et quelle est leur fiabilité ? Quels en sont les biais et les incertitudes ? Nous présentons ici quelques données sur le risque cardiovasculaire, la mortalité globale et les commentaires qui les ont accompagnées.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
risque cardiovasculaire
maladies cardiovasculaires
pollution par la fumée de tabac
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Cancer du col de l'utérus : données épidémiologiques actuelles
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/453_Cancer_du_col_de_l_uterus_epidemio.pdf
Le cancer du col de l'utérus est le deuxième cancer féminin dans le monde entier, le premier dans la plupart des pays en voie de développement (plus de 80% de ces cancers). Toutes les études épidémiologiques le confirment : il a pour cause essentielle une infection sexuellement transmissible (IST) à papillomavirus. Dans les pays industrialisés, lamélioration des conditions dhygiène de vie et la mise en oeuvre, même imparfaite, du dépistage pourraient inciter à penser que ce cancer devient rare. La mise sur le marché de vaccins contre les papillomavirus potentiellement les plus dangereux pose de nombreuses questions en termes d¿éthique, d¿épidémiologie et de politique de santé. Deux synthèses de l'INSERM et de l'institut de veille sanitaire ont actualisé les données françaises.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
tumeurs du col de l'utérus
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tabagisme : comprendre la dépendance pour agir
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/460_Tabagisme2_comprendre_la_dependance_pour_agir.pdf
Tous les fumeurs ne développent pas de « dépendance », au sens psychopharmacologique de trouble chronique lié à une substance psychoactive, caractérisé par une envie compulsive de fumer et une relative incapacité à s'en passer. L'explication « pharmacologique » de la dépendance ne suffit donc pas. Des variables psycho et sociologiques contribuent à l'initiation au tabagisme, à son maintien et au développement des motivations pour l'arrêt. On ne peut comprendre le tabagisme qu'à partir des 3 facteurs qui interviennent:génétiques,environnementaux et pharmacologiques. Une synthèse de l¿INSERM, et des études récentes apportent des données d'explication
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
sevrage tabagique
dépendance (psychologie)
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tabagisme : Accompagner le processus de changement
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/461_Tabagisme3_Accompagner_le_processus_de_changement.pdf
Le modèle de Prochaska et DiClemente (modèle des stades et processus de changement) a fait avancer la réflexion sur le tabagisme. Il a posé les bases d¿un accompagnement moins intuitif, fondé sur la connaissance du stade de maturation du fumeur quant à son envie de fumer : 1/ non-motivation (fumeur heureux), 2/ contemplation (envisage l¿arrêt), 3/ préparation (pense arrêter dans le mois, au moins un essai antérieur), 4/ action (ne fume plus depuis moins de 6 mois), 5/ maintenance (ne fume pas depuis plus de 6 mois). Mais ce modèle théorique a des limites pratiques : la 1ère est que le « parcours » est rarement linéaire, fait surtout d'oscillations entre les stades 2 et 3 ; la 2ème est que les fumeurs qui demandent une aide médicale sont pour la plupart à ces 2 stades, rarement avant ou après. Le modèle à 5 stades est alors en fait un modèle à 2 stades (demande/non demande)¿ Des analyses récentes en ont tiré les conséquences pratiques.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
sevrage tabagique
dépendance (psychologie)
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Vaccin anti HPV et cancer du col de l'utérus
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/459_Vaccin_anti_HPV_et_cancer_du_col_de_l_uterus.pdf
Les caractéristiques du cancer du col et des différentes lésions pré-cancéreuses suggèrent la transmission sexuelle d¿un facteur oncogénique majeur : le papillomavirus humain (HPV), retrouvé dans presque 100% des cas. Parmi les 50 types identifiés dans le tractus génital, certains ont un fort potentiel oncogène (16, 18, 45, 31, 6, 58, 35, et 33 fréquemment retrouvés chez les femmes). Un vaccin bivalent (ciblé HPV 16 et 18), l¿autre quadrivalent (6,11, 16, 18), arrivent sur le marché. Leur efficacité, dans les limites de leur « cible », n¿est pas discutable, leurs effets indésirables mineurs à court terme. Mais il se pose de nombreuses questions auxquelles plusieurs synthèses et éditoriaux tentent de répondre.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
vaccins antipapillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Les migraines : peut-on en réduire la fréquence et la sévérité ?
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/462_Traitement_de_fond_migraine.pdf
La migraine est une maladie très hétérogène, souvent très handicapante. Les migraineux ont pourtant peu recours au système de soins et beaucoup à l'automédication. Ils utilisent de façon très variable les médicaments de la crise et sont souvent désabusés. Des mesures préventives, pharmacologiques ou non, peuvent réduire fréquence et sévérité des crises, plus que les faire totalement disparaître. Plusieurs études et recommandations analysent ces mesures et leur efficacité, et précisent comment et à qui les proposer.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
céphalée
N02C - antimigraineux
migraines
migraines
résultat thérapeutique
facteurs précipitants
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Tabagisme passif risque respiratoire
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/451_Tabagisme_passif_risque_respiratoire.pdf
De nombreuses études ont analysé ces 30 dernières années les risques associés au tabagisme passif (TP) et les morts prématurées qui lui sont liées. Si le risque cardiovasculaire garde encore quelques incertitudes, le risque respiratoire, surtout pour les professionnels qui y sont exposés sur leurs lieux du travail, semble indiscutable et justifie les législations d¿interdiction du tabac dans les lieux publics de nombreux pays : Irlande, Ecosse, pays scandinaves, 11 états des USA, 9 provinces canadiennes, 5 pays européens, Nouvelle Zélande... Une synthèse suisse et plusieurs études précisent sur quelles données se fondent ces décisions et envisagent le bénéfice à en attendre.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
pollution par la fumée de tabac
maladies de l'appareil respiratoire
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Histoire naturelle de la BPCO
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/466_BPCO_2_Histoire_naturelle.pdf
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un problème croissant en fréquence et en gravité, mais largement méconnu, en particulier dans ses formes longtemps asymptomatiques des stades 1 et 21. Le tabac en est le principal responsable, mais tous les fumeurs ne sont pas atteints, ce qui pose deux questions au clinicien : Quel est le risque de la poursuite du tabagisme et quel est le bénéfice de son arrêt. Plusieurs études concernant l¿histoire naturelle de la BPCO apportent des réponses.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
broncho-pneumopathie chronique obstructive
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
BPCO : traitement des formes symptomatiques
http://www.mbpu-unaformec.net/unaformec/uploads/Publications/bibliomed/469_BPCO_traitement_des_formes_symptomatiques.pdf
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est longtemps asymptomatique. La seule mesure efficace pour ralentir l¿évolution de la maladie est l¿arrêt du tabac, aucun médicament n¿ayant montré de bénéfice sur le devenir des patients. L¿apparition de symptômes (toux, expectoration, dyspnée) justifie toujours l¿arrêt du tabac qui, là encore, a prouvé son efficacité, mais implique également des moyens pharmacologiques et non pharmacologiques. Leur efficacité devra être appréciée sur l¿amélioration des symptômes, de la fonction respiratoire, de la qualité de vie, la diminution de fréquence des exacerbations et des hospitalisations, et au total la réduction de la mortalité. De quels moyens disposons nous, quelle est leur efficacité, leur rapport avantages/inconvénients, selon les stades degravité, léger, modéré, ou sévère ? Quatre synthèses nous apportent des réponses.
2007
false
N
UNAFORMEC - Union Nationale des Associations de Formation Médicale Continue
France
français
broncho-pneumopathie chronique obstructive
article de périodique

---
Courriel
09/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.