CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : ulcère de la cornée;

Synonyme CISMeF : ulcère cornée; ulcération cornénne;

Synonyme MeSH : Kératite ulcérative; Kératite ulcéreuse; Ulcère cornéen;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Interventions pour l'ulcère de Mooren
http://www.cochrane.org/fr/CD006131
L'ulcère de Mooren est un douloureux et chronique ulcère périphérique de la cornée. Sa cause reste inconnue mais, s'il n'est pas traité, il risque d'entrainer une perte de vision. Les patients présentant un ulcère de Mooren souffrent souvent de douleurs violentes et leurs yeux peuvent être extrêmement rouges, enflammés et photophobiques, avec larmoiement. Cette pathologie est rare dans l'hémisphère nord, mais plus fréquente dans le sud et le centre de l'Afrique, la Chine et le sous-continent indien.
2014
false
true
false
Centre Cochrane Français
France
ulcère de la cornée
résultat thérapeutique
ulcère de la cornée
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français

---
N1-VALIDE
Nicorandil et ulcérations graves - Lettre aux professionnels de santé
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Lettres-aux-professionnels-de-sante/Nicorandil-et-ulcerations-graves-Lettre-aux-professionnels-de-sante
http://www.ansm.sante.fr/content/download/40452/527139/version/1/file/lp-120320-Nicorandil.pdf
L'Afssaps, à la suite de notifications et de publications de nouvelles localisations d'ulcérations graves attribuées au nicorandil, souhaite vous informer sur le risque d'ulcérations cutanées et muqueuses associé au traitement : - Les ulcérations buccales ou anales sont des effets indésirables déjà connus du nicorandil mais de nouvelles localisations ont été observées : au niveau de l'ensemble des muqueuses du système digestif, mais aussi la peau, les zones péristomiales, l'appareil génital. - Des cas exceptionnels de localisation au niveau de la cornée ont également été rapportés. - Ces ulcérations peuvent être de localisation multiple chez un même patient. - Elles surviennent parfois tardivement après le début du traitement (après quelques mois, voire plusieurs années) et plus fréquemment aux doses thérapeutiques élevées (supérieures à 20 mg) - Le retard au diagnostic, fréquent, peut entraîner une aggravation des ulcérations vers des abcès, perforations, des hémorragies ou fistules. - La survenue de ces ulcérations doit conduire à l'arrêt définitif du nicorandil. - L'évolution est le plus souvent favorable à l'arrêt du traitement en l'absence de complications...
2012
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
NICORANDIL ALMUS 10 mg cp séc
NICORANDIL ALMUS 20 mg cp
administration par voie orale
ADANCOR 10 mg cp séc
ADANCOR 20 mg cp
IKOREL 10 mg cp séc
IKOREL 20 mg cp
NICORANDIL BIOGARAN 10 mg cp séc
NICORANDIL BIOGARAN 20 mg cp
NICORANDIL ZENTIVA 10 mg cp séc
NICORANDIL ZENTIVA 20 mg cp séc
nicorandil
médicaments génériques
C01DX16 - nicorandil
ulcère
ulcère buccal
ulcère de la cornée
vasodilatateurs
angine de poitrine
ADANCOR
IKOREL
NICORANDIL
avis de pharmacovigilance
recommandation de bon usage du médicament
61613167
61786176
67680190
60861252
66925249
69989602
66224312
67566016
61503831
61536799
3400891672626
3400891672794
3400891591620
3400891591798
3400893717554
3400893717615
3400893721056
3400893721117
3400893008218
3400893008386

---
Courriel
05/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.