Libellé préféré : tumeurs primitives multiples;

Synonyme CISMeF : tumeur primitive multiple;

Synonyme MeSH : Tumeurs synchrones; Tumeurs synchrones multiples primitives;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : Au moins deux croissances anormales de tissu se produisant simultanément. Les néoplasmes sont histologiquement différents et peuvent être trouvés dans de mêmes ou dans de différents lieux.;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Rôle de la panendoscopie dans la recherche de cancers synchrones et métachrones de la sphère ORL
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-N-400/Role-de-la-panendoscopie-dans-la-recherche-de-cancers-synchrones-et-metachrones-de-la-sphere-ORL
Les carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures (VADS) sont causés par le tabac et l’alcool. La survie ne s’est pas améliorée ces dernières décennies malgré un meilleur contrôle locorégional, possiblement à cause de la survenue de deuxièmes cancers. On observe un taux élevé de tumeurs synchrones de l’œsophage et des poumons, ainsi qu’une incidence de 4% par an de tumeurs métachrones. La panendoscopie classique, dans le bilan des carcinomes épidermoïdes des VADS, est à réévaluer : une œsophagoscopie souple avec colorations vitales doit être pratiquée à la recherche d’une tumeur synchrone de l’œsophage et un CT-scan des poumons peut remplacer la bronchoscopie pour la recherche d’un cancer du poumon. Lors du suivi, une tumeur métachrone doit être recherchée au niveau des VADS ; une recherche systématique au-delà des VADS est discutable au vu du pronostic réservé.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la tête et du cou
panendoscopie
tumeurs primitives multiples
seconde tumeur primitive
endoscopie
tumeurs oto-rhino-laryngologiques

---
N3-AUTOINDEXEE
Histoire naturelle d'une masse rénale suspecte chez une patiente atteinte d'un cancer gastrique
Comment évaluer le risque de tumeurs malignes multiples primitives (TMP)?
http://www.urofrance.org/fileadmin/documents/data/PU/2004/PU-2004-00141206/TEXF-PU-2004-00141206.PDF
La coexistence chez un patient de plusieurs tumeurs est un phénomène rare et correspond au syndrome des tumeurs malignes multiples primitives (TMP). Parmi les TMP les plus souvent diagnostiquées on retrouve au premier plan: Les tumeurs gastro-intestinales associées aux tumeurs d’origine urologique. La surexpression du gène STAG1 pourrait expliquer le développement de plusieurs tumeurs solides et être à l’origine du syndrome des tumeurs malignes multiples primitives. La découverte d’une masse suspecte rénale synchrone d’un cancer avéré est la plupart du temps une lésion de nature maligne et doit faire discuter un traitement radical chirurgical associé. Nous rapportons l’histoire naturelle d’une masse suspecte rénale chez un patient porteur d’une tumeur primitive gastrique réalisant un syndrome des TMP. Nous rappelons et discutons les éléments épidémiologiques, la physiopathologie, les éléments diagnostiques et la prise en charge thérapeutique des TMP.
2004
false
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
cas clinique
cancer
histoire naturelle
tumeurs primitives multiples
Évaluation
évaluation des risques
tumeurs du rein
Cancer de l'estomac
cancer
patients
tumeurs de l'estomac

---
Courriel
18/04/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.