CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : tumeurs musculaires;

Synonyme MeSH : tumeurs des muscles; tumeurs du muscle; cancer musculaire;

Hyponyme MeSH : Cancer du muscle;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N3-AUTOINDEXEE
Enquête observationnelle du Comité de cancérologie de l’association française d’urologie (CCAFU) sur la pratique des instillations postopératoires précoces (IPOP) de mitomycine C pour le traitement des tumeurs de vessie n’infiltrant pas le muscle (TVNIM)
http://urofrance.org/nc/publications-livres/publications-scientifiques/resultats-de-la-recherche/html/enquete-observationnelle-du-comite-de-cancerologie-de-lassociation-francaise-durologie-cc.html
Objectif : Évaluer la pratique des instillations postopératoires précoces (IPOP) de mitomycine C pour le traitement des tumeurs de vessie n’infiltrant pas le muscle (TVNIM) par les urologues membres de l’Association Française d’urologie (AFU). Matériel et méthode : Enquêtes observationnelles portant sur les indications et les modalités de pratique des IPOP dans le traitement des TVNIM réalisée chez 915 urologues interrogés par questionnaire en mai 2014. Résultats : Deux cent quatre-vingt-dix-huit urologues ont participé à l’enquête (taux de réponse : 32,6 %) et 57 % prescrivaient l’IPOP. La fréquence médiane de prescription d’IPOP était de 3,3 % et était supérieure dans le secteur d’exercice public universitaire. Les recommandations du CCAFU étaient auto-évaluées comme connues ou bien connues dans 67 % des cas. Les critères de sélections de l’IPOP étaient correctement identifiés par 62 % des urologues, sans différence selon le secteur d’activité. Les modalités de prescription de l’IPOP étaient déclarées comme un obstacle à la prescription pour 41,9 % des urologues et ce plus fréquemment dans le secteur privé. Les délais de réalisation de l’IPOP étaient déclarés 24h dans 91 % des cas. On voit que 28,5 % des urologues prescrivaient une alcalinisation urinaire. La fréquence moyenne des complications de l’IPOP était 0,91 par urologue. Conclusions : La fréquence de prescription de l’IPOP était supérieure chez les urologues exerçant dans le secteur public universitaire. Ni le niveau des connaissances des recommandations ni la fréquence des complications de l’IPOP n’expliquaient cette différence. En revanche, les modalités de prescriptions étaient plus fréquemment déclarées comme un obstacle à leur réalisation dans le secteur privé. Niveau de preuve : 3.
2016
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
article de périodique
tumeurs de la vessie urinaire
mitomycine
collecte de données
Tumeurs
instillation
instillation de médicaments
Traitement précoce
tumeurs musculaires
enquêteur
précoce
injections articulaires
mitomycine
mitomycine
urologique
Muscles
oncologie médicale
association
infiltration
urologie
tumeurs
prévention secondaire
muscles

---
Courriel
05/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.