CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Titre : Trouble déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) : quels liens avec l’attachement ?;

Année de publication : 2009;

URL : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19540412

URL : http://www.masson.fr/masson/S0013-7006(08)00153-X

Auteurs : Franc N; Maury M; Purper-Ouakil D;

Lien DOI : 10.1016/j.encep.2008.04.007;

Résumé : abstract-sec simple-para Le trouble déficit d’attention/hyperactivité (TDAH) est un trouble d’apparition précoce, d’origine multifactorielle. La vulnérabilité génétique décrite dans le TDAH pourrait être modulée par des facteurs environnementaux : la qualité de l’attachement mise en place au cours des interactions précoces semble constituer un paramètre développemental interpersonnel pertinent. La sécurité de l’attachement pourrait moduler les capacités de régulation attentionnelle et de focalisation de l’attention ; de même, l’existence d’un tempérament difficile pourrait constituer une vulnérabilité commune aux troubles externalisés et aux perturbations du processus d’attachement. Les études cliniques montrent que le style d’attachement non sécure est un facteur de risque de trouble externalisé chez l’enfant ; pour le TDAH, cet effet serait modéré et ne s’exprimerait que pour des groupes d’enfants présentant d’autres facteurs de risque. La qualité du italic caregiving /italic parental, un paramètre étroitement associé au processus d’attachement, serait un facteur de protection face à la survenue de complications évolutives du TDAH dont la comorbidité à un trouble des conduites. Par ailleurs, le trouble réactionnel de l’attachement décrit chez des enfants ayant subi des carences précoces sévères serait cliniquement fortement associé à des symptômes d’inattention/hyperactivité, soulevant la question du diagnostic différentiel et des liens entre ces deux troubles. Le rôle des facteurs périnataux semble déterminant dans la constitution d’une vulnérabilité pour la mise en place de l’attachement et pour le TDAH, avec certains facteurs de risque repérés (tabagisme prénatal et prématurité) et d’autres qui représentent des pistes de recherche prometteuses (anxiété et dépression prénatales). Des mécanismes épigénétiques pourraient entraîner un dysfonctionnement de l’axe hypothalamo-hypophysaire et créer une vulnérabilité biologique commune à ces deux troubles. /simple-para ;

Mois de publication : Jun;

Numéro : 3;

Volume : 35;

Pagination : 256-261;

PII : S0013-7006(08)00153-X;

Mot-clés auteurs : TDAH; Attachement; ; Facteurs périnataux; Axe hypothalamo-hypophysaire;

greenArrow Détails



Indexation :

Spécialité(s) : ************épidémiologie
************environnement et santé publique
************environnement
*****médecine reproduction
****psychiatrie
****gynécologie
****statistique
****toxicologie
****physiologie
****génétique
***diagnostic
**pédiatrie
*néonatologie
*gestion du risque
*obstétrique
*traumatologie

greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
02/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.