CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : tranquillisants;

Synonyme CISMeF : calmants;

Synonyme MeSH : Agents tranquillisants; Médicaments tranquillisants;

Définition VIDAL : Médicament luttant contre l'anxiété et le stress. La majorité des tranquillisants appartiennent à la famille des benzodiazépines. Synonyme : anxiolytique.;

action pharmacologique : O;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Les cadres de la décision de sédation en fin de vie au domicile : le point de vue des médecins de soins palliatifs - In : Anthropologie & Santé Pré-publication 2016
http://anthropologiesante.revues.org/2072
Dans le débat public sur la fin de vie en France, le terme de « sédation » se fait de plus en plus entendre. Quels sont les enjeux concrets de cette nouvelle modalité des pratiques médicales qui consiste à endormir les patients proches de leur mort ? En France, de tels actes sont très mal connus, en particulier au domicile car ils sont très difficiles à observer voire inaccessibles. Nous avons mené une enquête qualitative par entretiens auprès de 27 médecins français formés aux soins palliatifs sur des situations de prise de décision récentes d'une sédation au domicile. Notre approche a consisté, à partir des récits de ces praticiens, à décrypter les enjeux éthiques auxquels ils se trouvent confrontés, à analyser les « cadres » du jugement médical mobilisé dans ces cas, à rendre compte de la perspective du médecin vis-à-vis du patient et de son entourage, et ainsi à mieux comprendre comment ces décisions sont prises. Cette enquête montre que la sédation est une pratique liminaire qui, pour ces praticiens, interroge certains principes des soins palliatifs.
2016
false
false
false
Revues.org : portail de revues en sciences humaines et sociales
France
français
article de périodique
enquête santé
sédation profonde
soins à domicile
rôle médical
entretien
soins palliatifs
soins terminaux
prise de décision
midazolam
tranquillisants

---
N1-VALIDE
Calmants et somnifères
http://www.somniferesetcalmants.be/
Evitez les somnifères ou les calmants sauf si vous n'avez pas d'autres choix. En effet, si vous en prenez trop longtemps, vous pourriez devenir dépendant. Il existe d'autres manières de lutter contre les troubles du sommeil, l'anxiété ou le stress.
false
false
N
false
SPF - Service Public Fédéral - Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Bruxelles
Belgique
français
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
tranquillisants
hypnotiques et sédatifs
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Benzodiazépines dans la dyskinésie tardive induite par les neuroleptiques
http://www.cochrane.org/fr/CD000205
La dyskinésie tardive (DT) est un trouble du mouvement défigurant qui affecte majoritairement la région buccofaciale et est souvent dû à l'utilisation de neuroleptiques. De nombreuses stratégies ont été mises en oeuvre dans la prise en charge de la dyskinésie tardive, et le groupe des benzodiazépines est considéré comme un traitement complémentaire utile chez les patients qui ne peuvent pas arrêter ou modifier substantiellement leur traitement antipsychotique.
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
benzodiazépines
dyskinésie due aux médicaments
neuroleptiques
résultat thérapeutique
tranquillisants

---
N1-VALIDE
info - drogues : Les somnifères et les tranquillisants
http://www.prevention.ch/somniferesettranquillisants.htm
historique, La consommation de somnifères et de tranquillisants en Suisse, classification et accessibilité, classification et accessibilité (effets, les benzodiazépines, alternatives synthétiques, médicaments à base de plantes, somnifères et tranquillisants synthétiques : risques et conséquences (une dépendance sur ordonnance, il est dangereux de conduire, attention à l'alcool, usage problématique pendant la grossesse, surdosage, consommation illégale, de Rohypnol , effets secondaires possibles lors d'un usage conforme aux prescriptions), les médicaments pour calmer et endormir ne sont pas à donner à la légère aux enfants, les effets secondaires des somnifères et des tranquillisants à base d'extraits de plantes, alternatives : être attentif à soi-même et à ses soucis
false
N
Swissweb santé publique-prévention-promotion de la santé
Genève
Suisse
français
hypnotiques et sédatifs
benzodiazépines
tranquillisants
Suisse
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Cerveau à tous les niveaux (Le)
http://www.lecerveau.mcgill.ca/
site construit sur 3 niveaux d'explications (débutant, intermédiaire ou avancé) et 5 niveaux d'organisation (social, psychologique, cérébral, cellulaire, moléculaire) ; les thèmes abordés sont les suivants : du simple au complexe (anatomie et fonctions des niveaux d'organisation), la mémoire (apprentissage, oubli et amnésie), le plaisir et la douleur (plaisirs et paradis artificiels), les émotions (peur, anxiété, angoisse), l'évolution (notre héritage évolutif), les troubles de l'esprit (dépression et maniaco-dépression, les troubles anxieux), le corps en mouvement (produire un mouvement volontaire), les détecteurs sensoriels (la vision), le développement de nos facultés (de l'embryon à la morale), de la pensée au langage (communiquer avec des mots), dormir-rêver (le cycle éveil-sommeil-rêve ; nos horloges biologiques)
2011
false
false
false
Copyleft
Université McGill
Montréal
Canada
français
Aire de Broca
Centre de Wernicke
Pédoncule cérébral
Vermis cérébelleux
amygdale (système limbique)
benzodiazépines
récepteurs GABA-A
évolution biologique
cortex cérébral
mitochondries
dépression
trouble dépressif
antidépresseurs
suicide
dépression
trouble dépressif
signes et symptômes
trouble bipolaire
trouble bipolaire
dépression
trouble dépressif
trouble dépressif
dépression
trouble bipolaire
trouble bipolaire
psychothérapie
inhibiteurs de la monoamine oxydase
antidépresseurs tricycliques
inhibiteurs de la capture de la sérotonine
lithium
dépression
trouble dépressif
trouble bipolaire
antimaniacodépressifs
système nerveux central
système nerveux périphérique
amnésie
troubles liés à une substance
cocaïne
éthanol
opium
nicotine
amphétamines
caféine
cannabis
N-Méthyl-3,4-méthylènedioxy-amphétamine
neurones
neurosciences
prosencéphale
agents neuromédiateurs
réseau nerveux
dopamine
troubles anxieux
encéphale
encéphale
cartographie cérébrale
cervelet
système nerveux central
système nerveux périphérique
télencéphale
synapses
transmission synaptique
comportement social
neurones
axones
dendrites
lobe frontal
lobe occipital
système limbique
mémoire
troubles de la mémoire
neurones
principe de plaisir
peur
anxiété
tranquillisants
Vision
rétine
nerf optique
bâillement
stades du sommeil
horloges biologiques
communication
langage
pensée (activité mentale)
troubles du langage
langue des signes
pharynx
voix
larynx
sommeil
rêves
conscience
opsines des cônes
douleur
maladie d'Alzheimer
neuroimagerie fonctionnelle
figure
image
information scientifique et technique
matériel enseignement
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées : prise en charge des troubles du comportement perturbateurs
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_819667/maladie-d-alzheimer-et-maladies-apparentees-prise-en-charge-des-troubles-du-comportement-perturbateurs
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_819695/maladie-d-alzheimer-troubles-du-comportement-perturbateurs-argumentaire
Indication du niveau de preuve, Ces recommandations portent sur la prise en charge des troubles du comportement jugés par l'entourage (aidants et proches, professionnels intervenant auprès du patient, autres patients, etc.) comme dérangeants, perturbateurs, dangereux, que ce soit pour le patient ou pour autrui (opposition, agitation, agressivité, comportements moteurs aberrants, desinhibition, cris, idées délirantes, hallucinations, troubles du rythme veille-sommeil). Les troubles du comportement déficitaires ou de retrait (apathie, repli sur soi, dépression), également fréquents au cours de la maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées, et leur prise en charge ne sont pas traités dans ces RBP.
2009
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
068. Troubles psychiques du sujet âgé
106. Confusion, démences (voir item 129)
français
troubles mentaux
signes et symptômes
troubles mentaux
tranquillisants
maladie d'Alzheimer
tests neuropsychologiques
échelles d'évaluation en psychiatrie
maladie d'Alzheimer
gestion des soins aux patients
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Genre, âges et consommation de calmants, de somnifères et d'antalgiques dans la troisième Enquête suisse sur la santé - ESS-02
http://www.revmed.ch/mh/Revue-medicale-suisse/2006/RMS-81/31354
A partir des données de la troisième Enquête suisse sur la santé (ESS-02), les prévalences, selon le genre, de la consommation de médicaments psychotropes et antidouleur sont présentées. Aux différences de consommation selon le genre, s'ajoutent celles liées à l'âge ; l'usage des médicaments fait l'objet de représentations spécifiques lors de la vieillesse en particulier une représentation de compassion. Les résultats suggèrent que les médecins prescripteurs sont surtout sensibles aux souffrances psychiques issues des maladies physiques et invalidantes liées à l'âge dans des rapports différents d'un type de médicament à l'autre, d'un genre à l'autre. La consommation de médicaments permet de mettre en place une analyse féconde des représentations du genre et de l'âge dans la relation médecin-patient.
2006
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tranquillisants
répartition par sexe
hypnotiques et sédatifs
analgésiques
Suisse
répartition par âge
article de périodique
enquête santé

---
N3-AUTOINDEXEE
Les aînés, les somnifères et les tranquillisants
http://www.phac-aspc.gc.ca/seniors-aines/pubs/sleeping_tranq/seniors_sleep/seniors_sleeping_1f.htm
2005
information patient et grand public
tranquillisants
hypnotiques et sédatifs

---
N1-SUPERVISEE
Somnifères et tranquillisants : renseignements important à l'intention des personnes âgées
http://www.phac-aspc.gc.ca/seniors-aines/pubs/sleeping_tranq/sleep_tranq/sleep_tranq_f.htm
Même si ces pilules peuvent vous calmer et vous aider à dormir dans les moments de crise, elles ne devraient pas être prises longtemps. Elles ne régleront pas votre problème de solitude, d'anxiété ou de sommeil parce qu'elles soignent seulement les symptômes, pas les causes de vos malaises...
2005
false
N
ASPC - Agence de santé publique du Canada
Canada
français
sujet âgé
tranquillisants
hypnotiques et sédatifs
brochure pédagogique pour les patients

---
N1-SUPERVISEE
Mesures d'urgence dans les intoxications aiguës aux tranquillisants et somnifères
http://www.toxi.ch/upload/pdf/05_Tranquillisants.pdf
Ce groupe de substances constitue la cause la plus fréquente des intoxications médicamenteuses aiguës. (généralement tentatives de suicide, en deuxième lieu intoxications accidentelles chez l enfant). La létalité se situe toutefois à moins de 1% en cas de reconnaissance précoce et de traitement.
2003
false
N
Tox - Tel.145
Suisse
français
maladie aiguë
tranquillisants
intoxication
traitement d'urgence
hypnotiques et sédatifs
information scientifique et technique

---
Courriel
08/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.