Libellé préféré : tests de coagulation sanguine;

Synonyme CISMeF : test coagulation sanguine; Coagulation sanguine, test;

Synonyme MeSH : Exploration de la coagulation; Tests biologiques d'exploration de la coagulation;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Suivi biologique de l’héparinothérapie : intérêt clinique et aspects pratiques
In Ann Biol Clin 2016 ; 74 (6) : 637-52
http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/suivi_biologique_de_lheparinotherapie_interet_clinique_et_aspects_pratiques__308387/article.phtml
Les agents anticoagulants traditionnels comme l’héparine non fractionnée (HNF), les héparines de bas poids moléculaire (HBPM), le fondaparinux, le danaparoïde et la bivalirudine sont utilisés dans la prévention et le traitement des maladies thromboemboliques. Ces molécules ont cependant des limites : leur schéma d’administration contraignant par voie parentérale ainsi que la nécessité d’un suivi biologique régulier pour l’HNF. Les HBPM, de par leur réponse anticoagulante plus prévisible, ne nécessitent pas de suivi biologique systématique. L’utilité de leur suivi biologique dans diverses situations cliniques comme la grossesse, l’obésité et l’insuffisance rénale est, par ailleurs, sujet à débat, en témoignent les divergences entre les recommandations françaises et américaines. D’autres aspects sont également sujets à controverse : la mesure de l’activité anti-Xa en vallée lors d’une grossesse ainsi que le suivi optimal des HBPM chez les patients carencés en antithrombine (insuffisants hépatiques, nouveau-nés). Différents tests sont disponibles sur le marché afin d’assurer le suivi biologique de ces molécules, nous reverrons dans cette revue leur principe ainsi que leurs avantages et inconvénients. La prise en charge de la thrombopénie induite par l’héparine (TIH) nécessite également l’utilisation d’anticoagulants parentéraux : le danaparoïde, la bivalirudine ou l’argatroban. Les modalités de suivi de ces molécules sont peu connues et sont présentées dans cette revue. De plus, une surveillance plaquettaire est indispensable. Cet article a pour but de fournir des lignes de conduite concernant le suivi au laboratoire des anticoagulants parentéraux...
10.1684/abc.2016.1198
2016
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
héparine
héparine
continuité des soins
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
héparine bas poids moléculaire
thromboembolie
thromboembolie
anticoagulants
anticoagulants
injections
fondaparinux
tests de coagulation sanguine
dosage de l'activité antifacteur Xa
numération des plaquettes
temps partiel de thromboplastine
temps de coagulation
grossesse
obésité
insuffisance rénale
adulte
nouveau-né
enfant
thrombopénie induite par l'héparine
danaparoïde
argatroban
bivalirudine
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique
danaproïde
polyosides
acides pipécoliques
hirudines
fragments peptidiques
protéines recombinantes
chondroïtine sulfate B
héparitine sulfate
chondroïtines sulfate

---
N1-VALIDE
Recommandations pour l’accréditation de l’Activated clotting time (ACT) pour la surveillance de l’anticoagulation par l’héparine non fractionnée selon la norme EN ISO 22870
http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/recommandations_pour_laccreditation_de_lactivated_clotting_time_act_pour_la_surveillance_de_lanticoagulation_par_lheparine_non_fractionnee_selon_la_norme_en_iso_22870_304329/article.phtml
Les examens de biologie médicale délocalisés (EBMD) sont encadrés par les exigences de la norme EN ISO 22870 et de la réforme de la biologie médicale qui les placent sous la responsabilité des biologistes. L’ Activated clotting time (ACT) est un test sur sang total réalisé uniquement en délocalisé, indispensable pour surveiller l’anticoagulation par l’héparine, principalement en chirurgie cardiaque avec circulation extracorporelle (CEC) et en cathétérisme cardiaque. Pour aider les comités de biologie délocalisée des établissements de santé, les unités de soins et les biologistes, à se mettre en conformité avec la réglementation, nous présentons les recommandations de la sous-commission « CEC et biologie délocalisée » du Groupe d’étude d’hémostase et thrombose pour l’accréditation de l’ACT. Elles reposent sur les recommandations de la Société française de biologie clinique (SFBC), sur l’analyse de la littérature pour justifier le besoin clinique et pour évaluer les performances analytiques des analyseurs utilisés en France, et sur une enquête de pratiques réalisée auprès de biologistes de centres hospitaliers francais et belges.
10.1684/abc.2015.1035
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
recommandation professionnelle
temps de coagulation activé
tests de coagulation sanguine
tests de coagulation sanguine
agrément
contrôle de qualité

---
N1-VALIDE
Pourquoi, quand et comment doser les nouveaux anticoagulants oraux ?
N 416 Articles thématiques : Angiologie-hémostase
https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-416/Pourquoi-quand-et-comment-doser-les-nouveaux-anticoagulants-oraux
Plusieurs anticoagulants oraux directs (AOD) sont maintenant largement utilisés dans la prévention et le traitement de la maladie thromboembolique. Contrairement aux antagonistes de la vitamine K, les AOD possèdent une pharmacocinétique et une pharmacodynamique prédictibles. C’est pourquoi, ils sont administrés le plus souvent à dose fixe sans suivi de la coagulation en routine. Cependant, pour certaines sous-populations ou circonstances cliniques, la mesure de l’exposition au médicament peut être utile : suspicion de surdosage, patients présentant un événement hémorragique ou thrombotique en cours de traitement, patients en insuffisance rénale, ou ceux nécessitant une chirurgie urgente. Cet article fournit des lignes de conduite pratiques et résume l’influence des AOD sur les tests classiques de coagulation...
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thromboembolie
continuité des soins
surveillance pharmacologique
anticoagulants
administration par voie orale
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
apixaban
facteurs de risque
tests de coagulation sanguine
défaillance rénale chronique
XARELTO
PRADAXA
ELIQUIS
facteur xa
antithrombiniques
Inhibiteurs du facteur Xa
Rivaroxaban
Dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Biologie des anomalies de l'hémostase - Document d'avis
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1084544/biologie-des-anomalies-de-l-hemostase-document-d-avis
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1084543/biologie-anomalie-hemostase-document-d-avis
La CNAMTS a saisi la HAS pour évaluer l'intérêt de différents tests biologiques des anomalies de l'hémostase en vue de l'actualisation du chapitre de la Nomenclature des Actes de Biologie Médicale (NABM) regroupant les actes de biologie médicale consacré à mesurer les anomalies de l'hémostase (sous-chapitre 5-02). Ces tests sont : le temps de saignement (épreuve de Duke, test d'Ivy incision ou test d'Ivy 3 points), le temps de thrombine et la correction du temps de thrombine, le test photométrique d'agrégation plaquettaire, la recherche d'anticorps anti-facteur 4 plaquettaire dans le cadre d'une suspicion de thrombopénie induite par l'héparine de type II, la recherche et le titrage d'inhibiteur contre les facteurs anti-hémophiles, la recherche et l'identification d'un anticoagulant de type lupique, la recherche de la mutation G1691A du gène du facteur V (facteur de Leiden) et de la mutation G20210A du gène du facteur II dans le cadre de la recherche de facteurs de risque de la maladie thromboembolique veineuse.
2011
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
évaluation des actes professionnels
troubles de l'hémostase
tests de coagulation sanguine

---
Courriel
17/10/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.