CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Titre : Syndromes aortiques aigus et syndrome d’apnées du sommeil;

Année de publication : 2016;

URL : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27614535

URL : http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0755-4982(16)30150-6

Auteurs : Jean-Philippe B;

Lien DOI : 10.1016/j.lpm.2016.05.020;

Résumé : section-title Points essentiels /section-title abstract-sec simple-para Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie très fréquente, souvent présente chez les « patients cardiovasculaires ou métaboliques ». /simple-para simple-para Le SAOS favorise la constitution de lésions artérielles, et ce d’autant plus qu’il est sévère. /simple-para simple-para Il existe une relation étroite entre SAOS et syndromes aortiques aigus (SAA), en particulier la dissection aortique. /simple-para simple-para Cette relation passe entre autres par la dilatation aortique favorisée par le SAOS. /simple-para simple-para La présence d’épisodes répétés de variation brusque de la pression transmurale, exercée sur la paroi de l’aorte, semble jouer un rôle majeur sur cette dilatation. /simple-para simple-para Tout patient porteur d’un SAOS devrait avoir une recherche de dilatation de son aorte par écho-doppler (au niveau thoracique et abdominal). De même, la recherche d’un SAOS devrait être faite chez tout patient ayant une pathologie aortique. /simple-para simple-para L’effet de la pression positive continue chez les patients apnéiques ayant présenté un SAA n’a pas été étudié. /simple-para ;

Jour de publication : 7;

Mois de publication : Oct;

Numéro : 10;

Volume : 45;

Pagination : 892-897;

PII : S0755-4982(16)30150-6;

greenArrow Détails


greenArrow Vous pouvez consulter :


Courriel
09/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.