CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : substances améliorant les performances;

Synonyme CISMeF : produits dopants;

Synonyme MeSH : substances ergogéniques; substances augmentant les performances; substances dopantes; médicaments augmentant les performances; médicaments ergogéniques;

Hyponyme MeSH : Médicaments améliorant les performances;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Les produits destinés aux sportifs peuvent-ils causer des interactions par inhibition des cytochromes CYP2D6 et CYP3A4?
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/les-produits-destines-aux-sportifs-peuvent-ils-causer-des-interactions-par-inhibition-des-cytochromes-cyp2d6-et-cyp3a4
L’apparition de nombreux produits contenant des amines stimulantes, produits commercialisés dans le but de favoriser la perte de poids ou d’augmenter les performances sportives, représente de nouveaux défis pour les pharmaciens, les toxicologues et les autres professionnels de la santé. En effet, très peu de données sur les possibles interactions pharmacocinétiques de ces produits sont disponibles. Liu et Santillo ont donc tenté de déterminer le potentiel d’inhibition in vivo de 27 amines stimulantes sur les cytochromes CYP3A4 et CYP2D6. Ces composés se sont toutefois avérés être de pauvres inhibiteurs du CYP3A4, sauf en ce qui concerne une inhibition non négligeable chez 9 des amines testées. L’inhibition la plus puissante a été obtenue avec la ß-éthylphénéthylamine. En revanche, le potentiel inhibiteur de ces amines stimulantes était plus puissant sur le CYP2D6. Il semble notamment que, parmi toutes les amines testées, la N-benzyl-2-phényléthylamine était l’amine dont le potentiel inhibiteur était le plus puissant sur ce cytochrome. Une relation structure-activité a aussi été démontrée parmi les 23 substituts de ß-phényléthylamine testés. Toutefois, les résultats obtenus ne peuvent être traduits en interactions médicamenteuses in vivo. Donc, ces risques ne peuvent pas être exclus. Bref, seuls 3 composés ont démontré un potentiel inhibiteur intéressant sur le CYP2D6. Ainsi, la vigilance reste de mise jusqu’à l’obtention de données supplémentaires concernant le potentiel d’interactions médicamenteuses avec les produits destinés aux sportifs.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
article de périodique
substances améliorant les performances
amines
interactions médicamenteuses
Cytochromes c'
athlètes
Cytochromes
cytochrome P-450 CYP2D6

---
N1-SUPERVISEE
Les produits d’autosoins ou dopants chez les sportifs
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/les-produits-d-autosoins-ou-dopants-chez-les-sportifs
Le présent article a pour but de sensibiliser les lecteurs aux éléments inconnus entourant l’utilisation des produits d’autosoins ou dopants chez les athlètes amateurs et professionnels. Tout d’abord, bien qu’il soit impossible d’énumérer tous les risques associés aux produits d’autosoins ou dopants, car ils sont trop nombreux, ici sont détaillés plusieurs exemples de toxicité aiguë, subaiguë et chronique. Ensuite, les recommandations de l’Association pour la santé publique du Québec, visant à prévenir les risques associés à la consommation des produits d’autosoins ou dopants, sont présentées. Parmi ces recommandations figurent notamment les suivantes : emploi d’un niveau de langue intelligible par les sites Internet officiels et les outils de transfert des connaissances, resserrement des exigences à l’égard des fournisseurs et transmission à la population de renseignements relatifs aux possibles risques associés à l’utilisation de produits d’autosoins ou dopants.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
article de périodique
substances améliorant les performances
autosoins
athlètes

---
N1-SUPERVISEE
Complications cardiovasculaires associées à l’utilisation des stéroïdes anabolisants
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/complications-cardiovasculaires-associees-l-utilisation-des-steroides-anabolisants
Malgré la surveillance accrue qu’exercent certaines organisations de contrôle du dopage, la prise illicite de stéroïdes anabolisants reste fréquente chez les athlètes amateurs et professionnels. Au cours des dernières années, des coroners ont étudié deux cas de décès possiblement liés à l’usage de ces substances. Les victimes, âgées de 21 et de 34 ans, étaient toutes deux de sexe masculin et consommaient des produits dopants. Dans les deux cas, une analyse anatomopathologique du tissu cardiaque a mis en évidence une thrombose coronarienne aiguë. Bien qu’un lien direct de causalité soit impossible à établir entre l’utilisation de stéroïdes anabolisants et le décès de ces personnes, il est possible que ces substances aient contribué à ces événements. En effet, plusieurs études ont démontré un accroissement du risque cardiovasculaire chez les consommateurs de stéroïdes anabolisants à des fins dopantes. Ces études notent, entre autres choses, un risque accru de subir un infarctus du myocarde; de souffrir d’une cardiomyopathie; de développer des troubles de la coagulation, une dyslipidémie, de l’hypertension artérielle et des troubles de la conduction cardiaque; de souffrir d’arythmies et de subir des vasospasmes. En conséquence, les professionnels de la santé traitant des patients qui souffrent de problèmes cardiovasculaires devraient toujours s’interroger sur la prise de produits dopants et adapter leur prise en charge.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
article de périodique
dopage sportif
substances améliorant les performances
maladies cardiovasculaires
stéroïdes
anabolisants

---
N2-AUTOINDEXEE
La toxicité des substances améliorant la performance
https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/la-toxicite-des-substances-ameliorant-la-performance
Une substance améliorant la performance (SAP) est un agent utilisé par un athlète en vue d’améliorer ses performances sportives [1]. Le terme dopage réfère directement à l’utilisation de ces SAP afin d’améliorer une performance sportive, mais dans un sport de compétition [1]. L’usage de SAP chez les athlètes a été associé à de la toxicité et à des troubles musculosquelettiques, hépatiques, dermatologiques, endocriniens, rénaux, cardiovasculaires, neurologiques et psychiatriques ainsi qu’à des risques accrus de cancer et de décès.
2017
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
France
français
article de périodique
substances améliorant les performances
effet toxique

---
N1-SUPERVISEE
La signification du neuroenhancement dans la pratique médicale
https://bullmed.ch/fr/archives/article/?tx_ezmjournal_articledetail%5Bidentifier%5D=bms.2013.01391
Le neuroenhancement (NE) – dans le sens d’une amélioration des capacités cognitives et émotionnel les chez des personnes en bonne santé au moyen de substances médicamenteuses – est un thème largement débattu en éthique médicale. Ce faisant, le respect de l’autonomie des demandeurs de produits de NE est en opposition avec les questions liées aux risques encourus et aux évolutions sociales problématiques (pouvant revêtir la forme d’une pression de rendement exagérée avec une désolidarisation croissante).
2013
false
true
false
Bulletin des médecins suisses
Suisse
intelligence émotionnelle
substances améliorant les performances
intelligence
substances améliorant les performances
médecine générale
médecins généralistes
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Human enhancement: introduction et définition
https://bullmed.ch/fr/archives/article/?tx_ezmjournal_articledetail%5Bidentifier%5D=bms.2013.01197
La discussion autour du «human enhancement» porte sur les interventions médicales, dont le but n’est pas de traiter des maladies, mais d’améliorer des caractéristiques non pathologiques. Ce faisant, de nombreuses questions sont soulevées: où se situe exactement la limite entre thérapie et «enhancement»?
2013
false
true
false
Bulletin des médecins suisses
Suisse
substances améliorant les performances
substances améliorant les performances
substances améliorant les performances
substances améliorant les performances
éthique médicale
article de périodique

---
N1-VALIDE
Information concernant la liste des substances et méthodes interdites 2010
http://www.dopage.be/
Journal du dopage Contrôle antidopage Droits et devoirs du sportif Procédure du contrôle anti-dopage Kit de prélèvement d'urine Produits et méthodes interdits Bon à savoir Procédés de dopage Classes de substances dopantes Liste de substances interdites Noms commerciaux des substances et molécules interdites Exemptions médicales Chiffres et statistiques Contrôles antidopage positifs en Communauté française Législation et règlementation Texte général et commentaires Décret et textes officiels Campagne Le sport en santé
false
N
Belgique
français
dopage sportif
substances améliorant les performances
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Les substances dopantes et la lutte contre le dopage dans le sport ? quelques informations sur la problématique du dopage
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2012.07792/
Le terme de dopage désigne chez les sportifs licenciés «la prise ou l'utilisation de substances ou de méthodes figurant dans la Liste des interdictions». L'usage abusif de médicaments dans le cadre du sport de loisirs, par exemple la prise d'anabolisants très fréquente dans le bodybuilding, n'est pas concerné par cette définition. L'Agence Mondiale Antidopage (AMA-WADA) édicte des règlements à l'intention des fédérations sportives et des agences nationales pour la lutte contre le dopage. La généralisation à travers le monde des contrôles antidopage hors compétition serait un pas de plus dans ce combat permanent visant à diminuer le dopage dans le sport.
2012
false
true
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
dopage sportif
substances améliorant les performances
sports
caféine
nicotine
anabolisants
érythropoïétine

---
N1-VALIDE
Dop-Santé, sport et dopage, conduite dopante et produit dopant
http://www.dop-sante.net/
site d'échange et d'information sur les conduites dopantes, la santé des sportifs anonyme et confidentiel
false
N
France
français
dopage sportif
substances améliorant les performances
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
L'«amélioration» de l'humain par des substances pharmacologiques
http://www.nek-cne.ch/fileadmin/nek-cne-dateien/Themen/Stellungnahmen/fr/NEK-CNE_Enhancement_f.pdf
L'objectif est de poser la question des risques pour la santé et la société que font courir les techniques d'«amélioration» de l'être humain utilisées à des fins non thérapeutiques
2011
false
false
false
OFSP - Office Fédéral de la Santé Publique
Berne
Suisse
français
recommandation
substances améliorant les performances
avancée biomédicale
substances améliorant les performances

---
N3-AUTOINDEXEE
Sportifs et produits dopants : prise, emprise, déprise
http://www.erudit.org/revue/dss/2008/v7/n1/019623ar.html
2008
Erudit
Canada
article de périodique
athlètes
substances améliorant les performances

---
Courriel
25/07/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.