CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : strongyloïdose;

Hyponyme MeSH : Anguillulose;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Strongyloïdose : qui est à risque d’infection sévère et comment la prévenir ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Strongyloidose-qui-est-a-risque-d-infection-severe-et-comment-la-prevenir
Le syndrome d’hyperinfestation à Strongyloïdes stercoralis, dont la mortalité est très élevée (60%), survient en général après un traitement immunosuppresseur. En effet, l’immunosuppression cellulaire permet au parasite de se réactiver et de stimuler son cycle d’auto-infection. Il est donc primordial de prévenir cette infection sévère par le dépistage chez les patients à risque avant de débuter un traitement immunosuppresseur, tout particulièrement de corticostéroïdes, même de courte durée. L’ivermectine est le traitement de choix.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
article de périodique
cas clinique
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
ivermectine
antiparasitaires

---
N1-VALIDE
Anguillulose
extrait du polycopié national de parasitologie et de mycologie
http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/anguillulose/site/html/1.html
définition, agent pathogène, clinique, diagnostic biologique, traitement, prophylaxie
2014
true
N
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Parasitologie-Mycologie
France
français
antihelminthiques antinématodes
parasitologie
strongyloïdose
strongyloïdose
signes et symptômes
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloides stercoralis
strongyloides stercoralis
strongyloïdose
strongyloïdose
ivermectine
albendazole
Anguillulose
Anguillulose
Anguillulose
Anguillulose
Anguillulose
Anguillulose
cours
questions à choix multiple
épreuves classantes nationales

---
N1-VALIDE
Eosinophilie : de la néoplasie à l’anguillulose
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-445/Eosinophilie-de-la-neoplasiea-l-anguillulose
L’hyperéosinophilie sanguine, définie par un nombre d’éosinophiles supérieur à 0,5 G/l, est, dans la très grande majorité des cas, secondaire à une autre pathologie. Les causes varient selon les populations étudiées. Les maladies allergiques et les parasitoses figurent parmi les plus fréquentes. Les néoplasies peuvent également provoquer des hyperéosinophilies de degré variable. Le diagnostic étiologique n’est pas toujours simple. Nous décrivons ici un cas dont l’étiologie paranéoplasique a été retenue après avoir raisonnablement exclu une parasitose. Par la suite, les contrôles biologiques ont mis en évidence une anguillulose
2014
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
éosinophilie
tumeurs du sein
strongyloïdose

---
N1-VALIDE
Parasitologie médicale. Généralités et définitions.
extrait du polycopié national de parasitologie et de mycologie
http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/generalite/site/html/
http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/generalite/site/html/1.html
http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/generalite/site/html/cours.pdf
sommaire : parasitologie médicale (généralités et définitions), éosinophilie ; parasitoses : amoebose, giardiose, autres protozooses intestinales, trichomonose, paludisme, toxoplasmose, leishmanioses, trypanosomose humaine africaine (maladie du sommeil), Trypanosomose Humaine Américaine (THAm) - (Maladie de Chagas), oxyurose, trichocéphalose, ascaridiose, ankylostomoses, anguillulose, syndrome de larva migrans (toxocarose et larva migrans cutanée), filarioses humaines, dracunculose, trichinellose, distomatoses : distomatose hépatique à Fasciola hepatica, autres distomatoses, bilharzioses, taeniasis et cysticercose, échinococcoses ; mycoses : dermatophytoses ou dermatophyties, levures et levuroses (généralités), candidoses, cryptococcose, infections à Malassezia, trichosporonose, aspergillose, pneumocystose, histoplasmose ; ectoparasitoses humaines : ectoparasitoses, gale ou scabiose, myiase et tungose ; 265 pages
2014
true
N
true
2eme cycle / master
UMVF - Campus de Parasitologie-Mycologie
France
français
parasitologie
mycologie
maladie du sommeil
aspergillose
pneumonie à pneumocystis
histoplasmose
ectoparasitoses
gale
myiases
mycoses
maladies parasitaires
paludisme
toxoplasmose
leishmaniose
éosinophilie
amibiase
giardiase
cryptosporidiose
microsporidiose
isosporidiose
trichomonase
maladie de Chagas
oxyurose
trichocéphalose
ascaridiose
ankylostomose
strongyloïdose
larva migrans
toxocarose
filarioses
dracunculose
trichinellose
fasciolase
schistosomiase
taeniase
cysticercose
échinococcose
mycoses cutanées
levures
candidose
cryptococcose
pityriasis versicolor
malassezia
levures
Trichosporon
mycologie
Anguillulose
échographie
cours
radioscopie
carte géographique
microscopie
figure

---
N1-SUPERVISEE
Larva currens chez un Européen : cas clinique
http://medecinetropicale.free.fr/caslarva.pdf
Un Européen, technicien des Ponts et Chaussées, âgé de 40 ans, consulte pour des lésions cutanées érythémateuses, prurigineuses, fugaces, siégeant sur les flancs, l’abdomen, et les fesses, évoluant par poussées depuis plusieurs années et s’accompagnant de douleurs abdominales avec diarrhée intermittente. Il a travaillé cinq ans auparavant comme coopérant technique dans différents pays d’Afrique subsaharienne, en particulier en Côte d’Ivoire, au Gabon et au Cameroun.
2013
false
true
false
Médecine tropicale - Diplôme de Médecine Tropicale des Pays de l'Océan Indien
France
français
cas clinique
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
médecine des voyages
médecine tropicale
strongyloïdose
diagnostic différentiel
strongyloïdose

---
N1-SUPERVISEE
Anguillulose maligne chez une Sénégalaise : cas clinique
http://medecinetropicale.free.fr/casanguillulose.pdf
Une jeune femme sénégalaise de 31 ans est hospitalisée à l’hôpital Principal de Dakar pour une diarrhée avec altération de l’état général. La diarrhée est faite d’une dizaine de selles par jour, liquides, fécales, accompagnées de douleurs abdominales et de vomissements. L’atteinte de l’état général est marquée avec une anorexie et un amaigrissement important. Cette jeune femme est traitée pour un diabète sucré par régime et antidiabétiques oraux depuis 2 ans.
2013
false
true
false
Médecine tropicale - Diplôme de Médecine Tropicale des Pays de l'Océan Indien
France
français
cas clinique
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose

---
N3-AUTOINDEXEE
STRONGYLOÏDOSE
http://www.mhcs.health.nsw.gov.au/publicationsandresources/pdf/publication-pdfs/diseases-and-conditions/8255/ahs-8255-fre.pdf
2013
NSW Multicultural Health Communication Service [Australia]
information patient et grand public
strongyloïdose

---
N1-SUPERVISEE
Anguillulose
http://www.cfe.fr/pages/votre-sante/guidespatho.php?id=143
L'anguillulose ou strongyloïdose (strongyloidiasis ou strongyloides infection, en anglais) est une parasitose digestive tropicale, présente dans les Antilles françaises, qui peut donner des formes mortelles chez l'immunodéprimé. Elle est due à un helminthe de la classe des nématodes (ver rond) : Strongyloïdes stercoralis.
2011
false
true
false
CFE - Caisse des Français de l'Etranger
France
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
information patient et grand public
strongyloïdose

---
N1-SUPERVISEE
Lymphome et prurit : une association parfois parasitée
http://www.revmed.ch/numero-204-page-1112.htm
Le Strongyloïdes stercoralis est un parasite qui peut s'acquérir dans les régions tropicales et subtropicales, mais aussi dans certains pays d'Europe. Cette helminthiase, souvent a- ou pauci-symptomatique, peut persister en phase latente durant plusieurs décennies. A l'occasion d'une immunosuppression, elle peut se réactiver et être responsable de complications sévères, parfois fatales, dues à un syndrome d'hyperinfestation. Nous présentons deux cas de réactivation d'une strongyloïdiase chez des patients connus pour lymphomes et traités par chimiothérapie.
2009
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
strongyloïdose
lymphomes
prurit
article de périodique

---
N1-VALIDE
Conduite à tenir devant une strongyloidose
http://www.omge.org/management-of-strongyloidiasis.html
http://www.omge.org/assets/downloads/fr/pdf/guidelines/strongyloidiasis_management_fr.pdf
Indication du niveau de preuve, définition, introduction & éléments fondamentaux, poids de la maladie et endémie, groupes à risques, diagnostic et diagnostic différentiel, conduite à tenir devant une strongyloidose, bibliographie, sites Web utiles, questions et commentaires ; 15 pages
2007
false
O
WGO - World Gastroenterology Organisation
Allemagne
français
anglais
espagnol
portugais
russe
mandarin
strongyloïdose
strongyloïdose
facteurs de risque
diagnostic différentiel
strongyloïdose
signes et symptômes
fèces
recommandation pour la pratique clinique
image

---
N1-SUPERVISEE
Anguillulose
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=76
L'anguillulose est une parasitose due à un nématode intestinal, Strongyloides stercoralis (ver rond). Elle atteint entre 30 et 60 millions de personnes dans le monde et survient principalement dans les zones tropicales et subtropicales dont le sud de l'Afrique, les Antilles, l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud, l'Océan Indien, le Sud-Est asiatique ...
2006
false
N
Orphanet
France
français
maladies rares
strongyloïdose
Anguillulose
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Parasitoses digestives dues à des nématodes
http://medecinetropicale.free.fr/cours/nematode.pdf
études successives de parasitoses digestives à haute prévalence : l'ascaridiose, l'ankylostomiase, l'anguillulose, la trichocéphalose, l'oxyurose, la trichinose, et l'anisakidose ; références bibliographiques
2005
false
N
Médecine tropicale - Diplôme de Médecine Tropicale des Pays de l'Océan Indien
France
français
nematoda
parasitologie
nematoda
ascaridiose
ascaris lombricoides
ascaridiose
ascaridiose
signes et symptômes
ascaridiose
ascaridiose
necator americanus
nématodoses
ankylostomose
ankylostomose
ancylostoma
strongyloïdose
ankylostomose
ankylostomose
strongyloides stercoralis
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
trichocéphalose
trichuris
trichocéphalose
incidence
trichocéphalose
trichocéphalose
oxyurose
enterobius
oxyurose
oxyurose
trichinella spiralis
trichinellose
trichinellose
trichinellose
trichinellose
anisakiase
anisakis
anisakiase
anisakiase
anisakiase
nématodoses
nématodoses
Anguillulose
tableau
cours

---
Courriel
03/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.