Libellé préféré : SCT - Société Canadienne de Thoracologie;

URL : http://www.poumon.ca/cts-sct

HON : 217472;

GIP UNF3S : N;

Synonyme CISMeF : sct;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
SCT - Société Canadienne de Thoracologie
http://sct.poumon.ca/cts-sct/
présentation, adhésion, nouvelles et annonces, perfectionnement professionnel, lignes directrices, recherches, revue canadienne de pneumologie, partenaires et commanditaires
false
false
false
Association pulmonaire du Canada
Gloucester
Canada
anglais
français
Canada
maladies de l'appareil respiratoire
société savante

---
N3-AUTOINDEXEE
Diagnostic et traitement des troubles respiratoires
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2018/02/2-CTS-Sleep-Disordered-Breathing-Guideline_FRENCH_2011-Update.pdf
La Société canadienne de thoracologie (SCT) a publié un résumé des lignes directrices sur le diagnostic et le traitement des troubles respiratoires du sommeil de l’adulte en 2006-2007. Ces lignes directrices avaient été élaborées dans le cadre de plusieurs réunions tenues par un groupe d’experts, les données probantes étant classées selon le consensus du comité. Ces lignes directrices ont obtenu une belle réception, et la majorité des recommandations demeurent inchangées. La SCT a entrepris un processus plus rigoureux pour la mise à jour 2011 des lignes directrices et s’est penchée sur huit secteurs considérés comme controversés ou à l’égard desquels de nouvelles données ont émergé. Le comité de la SCT sur les troubles respiratoires du sommeil a posé des questions précises dans chaque secteur. Les recommandations au sujet des temps d’attente maximaux pour obtenir l’évaluation, des systèmes de surveillance portables, du traitement des patients adultes asymptomatiques faisant de l’apnée obstructive du sommeil, du traitement au moyen de la pression positive continue classique par rapport à la pression positive continue automatisée et du traitement de l’apnée obstructive du sommeil chez les patients atteints d’insuffisance cardiaque remplacent celles figurant dans les lignes directrices 2006-2007. Les recommandations sur la chirurgie bariatrique, l’apnée du sommeil complexe et les technologies de pression positive optimales sont de nouveaux sujets qui ne faisaient pas partie des lignes directrices 2006-2007.
2011
false
false
false
SCT - Société Canadienne de Thoracologie
France
français
recommandation professionnelle
aucun diagnostic
troubles respiratoires
maladie de l'appareil respiratoire
Traités
thérapie respiratoire
diagnostic

---
N2-AUTOINDEXEE
Document de principes de la SCS et de la SCT sur l’utilisation des systèmes de surveillance portables pour diagnostiquer l’apnée ou l’hypopnée obstructives du sommeil chez les adultes
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2018/02/3-CSS-CTS-Sleep-Position-Statement-on-Portable-Monitoring-FRENCH.pdf
Le présent document de principes sur l’utilisation des systèmes de surveillance portables (SSP) comme outil diagnostique de l’apnée ou de l’hypopnée obstructives du sommeil (AHOS) chez les adultes se fonde sur le consensus et l’avis d’experts au sujet des normes de pratique exemplaires d’intervenants de l’ensemble du Canada. Ces recommandations ont été préparées pour orienter l’utilisation clinique de cette nouvelle technologie et garantir que les normes d’assurance-qualité soient respectées. Les lignes directrices cliniques sur l’utilisation des SSP pour diagnostiquer et prendre en charge l’AHOS en remplacement de la polysomnographie en laboratoire publiées par le groupe de travail sur les systèmes de surveillance portables de l’American Academy of Sleep Medicine ont permis de personnaliser nos recommandations en vue de tenir compte des éléments suivants : les indications, la méthodologie y compris la participation des médecins, les compétences des médecins et du personnel technique et les exigences de suivi, les considérations techniques, l’assurance-qualité et les directives sur les conflits d’intérêts. Lorsqu’il est utilisé convenablement, sous la supervision d’un médecin formé en médecine du sommeil et conjointement avec une évaluation complète du sommeil, un SSP peut accélérer le traitement dans les situations où la présomption clinique d’AHOS est élevée.
2010
false
false
false
SCT - Société Canadienne de Thoracologie
France
français
recommandation professionnelle
Sommeil
Adulte
sclérodermie systémique
Apnée
papier
adulte
apnée du sommeil
Adulte
apnee du sommeil
systémique
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
politique (principe)
hypopnée
adulte
obstruction
diagnostic
syndrome de Propping-Zerres

---
N2-AUTOINDEXEE
L’optimisation de la réadaptation pulmonaire en cas de maladie pulmonaire obstructive chronique – des enjeux pratiques
https://cts-sct.ca/wp-content/uploads/2018/02/5-Directives-cliniques-SCT-Re%CC%81adaptation-pulmonaire.pdf
La participation à une réadaptation pulmonaire (RP) est la norme de soins pour les patients ayant une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) qui demeurent symptomatiques malgré une thérapie aux bronchodilatateurs. Cependant, des questions sont soulevées à l’égard d’aspects précis du programme de RP, y compris le lieu optimal d’exécution de la réadaptation, les éléments du programme de réadaptation, la durée de la réadaptation, les populations ciblées et le moment de la réadaptation. Le présent document a été compilé pour aborder précisément ces questions cliniques d’importance au moyen d’un processus d’analyse systématique probant dirigé par un groupe d’experts interprofessionnels représentatifs. Les données probantes révèlent qu’il n’y a pas de différences dans les principales issues de la RP entre les patients en milieu non hospitalier (milieu communautaire ou à domicile) et hospitalier. Il est fortement préconisé de recommander que les patients ayant une MPOC amorcent la RP dans le mois suivant une exacerbation aiguë, en raison des avantages liés à l’amélioration de la dyspnée, à la tolérance à l’exercice et à la qualité de vie liée à la santé découlant des soins usuels. De plus, les bienfaits de la RP sont évidents tant chez les hommes que chez les femmes, de même que chez les patients ayant une MOPC modérée, grave ou très grave. L’analyse indique également d’offrir des programmes de RP plus longs, de plus de six à huit semaines, aux patients ayant un MPOC et que, même si l’entraînement aérobique est la base de la RP, l’endurance et la capacité fonctionnelle peuvent s’accroître grâce à un entraînement aérobique et musculaire.
2010
false
false
false
SCT - Société Canadienne de Thoracologie
France
français
recommandation professionnelle
Maladies pulmonaires
Pratique
réadaptation fonctionnelle
rééducation pulmonaire
Maladie chronique
maladie pulmonaire obstructive chronique
Maladie chronique
Maladies
broncho-pneumopathie chronique obstructive

---
Courriel
20/06/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.