CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : Revue Médicale Suisse;

URL : http://www.revmed.ch/

HON : 363433;

GIP UNF3S : false;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Une cardiopathie d’origine inhabituelle
In Rev Med Suisse 2016; 148-151
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-502/Une-cardiopathie-d-origine-inhabituelle
Ce patient de 30 ans, en bonne santé habituelle, a présenté une décompensation psychiatrique unique d’allure psychotique, il y a une dizaine d’années, pour laquelle il a été régulièrement suivi. Il travaille beaucoup, a une vie sociale intense et une activité sportive régulière. En 2011, il consulte son médecin en raison d’un épuisement accompagné de symptômes dépressifs avec traits psychotiques. Il est référé chez un psychiatre qui pose le diagnostic d’un trouble bipolaire de type II dont les épisodes dépressifs peu vent être d’intensité sévère, avec ou sans symptômes hypomaniaques (insomnie, irritabilité, tachypsychie) lors d’épisodes mixtes. Un traitement de quétiapine (Seroquel), venlafaxine (Efexor) et lithium est alors débuté...
2017
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
trouble bipolaire
cardiomyopathie dilatée
cas clinique
Fumarate de quétiapine
continuité des soins
association de médicaments
Chlorhydrate de venlafaxine
neuroleptiques
antidépresseurs
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
cardiomyopathie dilatée

---
N1-VALIDE
Infiltrations intra-articulaires en rhumatologie : mise au point
In Rev Med Suisse 2016; 90-94
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-500-501/Rhumatologie.-Infiltrations-intra-articulaires-en-rhumatologie-mise-au-point
Les traitements intra-articulaires (IA) sont très utiles dans la pratique quotidienne de la rhumatologie, bien que le maintien dans la cavité articulaire et le mode d’action soient encore largement incompris. Les corticostéroïdes (CS) ont été les premiers dans les années 50, et sont toujours les plus utilisés, malgré de potentiels effets secondaires locaux et systémiques. Ces dernières années, d’autres molécules ont été mises au point, notamment dans le traitement de l’arthrose, mais leur efficacité est controversée. Des essais thérapeutiques ont été menés avec des traitements biologiques dans les arthrites inflammatoires, sans succès jusqu’ici. A l’aire des biotechnologies, des molécules visant à augmenter la survie des substances dans l’articulation sont en préparation...
2017
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
injections articulaires
membrane synoviale
synovie
rhumatismes
glucocorticoïdes
glucocorticoïdes
glucocorticoïdes
résultat thérapeutique
acide hyaluronique
viscosupplémentation
antirhumatismaux
antirhumatismaux
plasma riche en plaquettes
radio-isotopes
vecteurs de médicaments
arthrose

---
N3-AUTOINDEXEE
Progestérone par voie vaginale chez les femmes avec une menace d’accouchement prématuré : quelles évidences ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Progesterone-par-voie-vaginale-chez-les-femmes-avec-une-menace-d-accouchement-premature-quelles-evidences
L’association de contractions utérines et d’un col de l’utérus raccourci chez une femme enceinte avant 37 semaines de grossesse est un facteur de risque très important pour un accouchement prématuré. A l’heure actuelle, aucun traitement n’a prouvé son efficacité pour diminuer le risque d’accouchement prématuré chez ces patientes.La progestérone vaginale, administrée de façon prophylactique, s’est révélée efficace pour réduire le risque d’accouchement prématuré chez des femmes asymptomatiques (sans contractions utérines) avec un antécédent d’accouchement prématuré ou avec un col de l’utérus court avant 24 semaines. Malheureusement, l’efficacité de la progestérone vaginale n’a pas été démontrée chez les femmes avec une symptomatologie de menace d’accouchement prématuré. Un essai clinique récent a suggéré un effet délétère de la progestérone chez ces femmes.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
progestérone
Femmes
administration par voie vaginale
progestérone
accouchement prématuré
progestérone
PROGESTERONE
vagin, sai
menace d'accouchement prématuré
Femelle

---
N1-VALIDE
Bon usage des antidépresseurs ISRS durant la grossesse – le défi de l’évaluation de la balance bénéfice-risque
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-510/Bon-usage-des-antidepresseurs-ISRS-durant-la-grossesse-le-defi-de-l-evaluation-de-la-balance-benefice-risque
La décision de proposer un traitement antidépresseur chez une patiente enceinte repose sur une évaluation individualisée du ratio bénéfices/risques. Cet article propose une revue des éléments nécessaires à cette évaluation, tout en considérant la qualité des preuves disponibles en s’inspirant de la méthodologie utilisée en médecine factuelle.
2016
false
false
true
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
inhibiteurs de la capture de la sérotonine
antidépresseurs de seconde génération
grossesse
évaluation des risques
trouble dépressif
inhibiteurs de la capture de la sérotonine
antidépresseurs de seconde génération

---
N3-AUTOINDEXEE
Les scores de risque de développement de maladie veineuse thromboembolique Dans la population ambulatoire et chez les patients hospitalisés pour affection médicale aiguë
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Les-scores-de-risque-de-developpement-de-maladie-veineuse-thromboembolique-Dans-la-population-ambulatoire-et-chez-les-patients-hospitalises-pour-affection-medicale-aigue
La mise en évidence d’un risque accru de maladie veineuse thromboembolique (MVTE) après une opération chirurgicale a initié une démarche similaire pour : 1) les sujets ambulatoires. Dans ce groupe, le score Qthrombosis repose sur l’identification de 8 à 11 facteurs de risque. L’incidence annuelle de MVTE est de l’ordre de 0,15%, 2) les patients admis à l’hôpital pour affection médicale aiguë. Neuf scores sont présentés. Les résultats sont difficiles à interpréter en raison de facteurs de confusion, dont la prise en compte, ou non, de MVTE asymptomatique et la prise non contrôlée de thromboprophylaxie. Les incidences de MVTE sur trois mois varient entre 15 et 0,5%, mais se focalisent actuellement à 1% ou moins. De nouvelles études sont nécessaires pour mieux évaluer la réelle importance du risque de MVTE et détecter les seuls sujets à haut risque justiciables de thromboprophylaxie.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
population
médical
maladie des veines
Maladie
thromboembolie
hospitalisation
Affect
patients hospitalisés
maladie aiguë
patients en consultation externe
thromboembolisme veineux
Population à risque
risque
patient affecté

---
N1-VALIDE
Nodules thyroïdiens bénins : quelle prise en charge en 2015 ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-500-501/Endocrinologie.-Nodules-thyroidiens-benins-quelle-prise-en-charge-en-2015
Le nodule thyroïdien est une pathologie fréquente et majoritairement bénigne. Le but de cet article, après un bref rappel, est de revoir la littérature récente concernant les investigations, le devenir et le suivi recommandés pour un nodule thyroïdien, investigué par une cytoponction à l’aiguille fine, témoignant de son caractère bénin. Les études mentionnées ont été sélectionnées selon divers éléments pertinents pour notre pratique clinique de tous les jours. Quelles sont la place et la performance de l’échographie thyroïdienne ? Dans quelle situation doit-on procéder à la biopsie à l’aiguille fine (PAF) ? Quand devons-nous la répéter ? Nous abordons également les dernières recommandations de l’Endocrine Society parues en octobre 2015, qui permettent d’avoir un consensus de prise en charge des nodules bénins.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
nodule thyroïdien
nodule thyroïdien
nodule thyroïdien
cytoponction

---
N1-VALIDE
Traitements antirétroviraux : utiles de la prévention au traitement de l’infection VIH
In Rev Med Suisse 2016; 97-102
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-500-501/Traitements-antiretroviraux-utiles-de-la-prevention-au-traitement-de-l-infection-VIH
En 2015, d’importantes études ont permis l’élaboration de nouvelles recommandations notamment par l’OMS et la Société européenne du sida (EACS) concernant le traitement préventif du VIH (prophylaxie de préexposition) ainsi que sur les critères d’initiation du traitement antirétroviral. Ainsi, un traitement antirétroviral est indiqué chez tous les patients infectés par le VIH, et ce indépendamment du taux de CD4.Des méthodes innovantes de dépistage, comme par exemple les autotests, ont fait leur apparition en France dans toutes les pharmacies depuis le 15 septembre 2015.Les nouveautés 2015 dans les domaines de la prévention, du dépistage et du traitement sont exposées dans cet article et auront un impact certain sur la prise en charge clinique des patients infectés par le VIH en Suisse...
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Prophylaxie pré-exposition
infections à VIH
infections à VIH
Suisse
infections à VIH
dépistage systématique
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
agents antiVIH
trousses de réactifs pour diagnostic
antirétroviraux
conseil
inhibiteurs de l'intégrase du vih

---
N1-VALIDE
Diabète. Chaussures intelligentes pour patients diabétiques
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-502/Diabete.-Chaussures-intelligentes-pour-patients-diabetiques
Les taux d’ulcération et d’amputation des membres inférieurs chez des patients diabétiques demeurent très élevés et sont donc inacceptables. Les récidives d’ulcères plantaires qui augmentent le risque d’amputation sont fortement liées à la difficulté d’obtenir une décharge d’une zone à risque du pied et surtout le maintien de cette décharge sur le long terme. Vu leur complexité d’utilisation au quotidien, les dispositifs de décharges disponibles actuellement sont très peu prescrits par les spécialistes et très peu portés par les patients, avec une adhérence thérapeutique très basse.Cet article résume la problématique de décharge du pied diabétique et décrit le concept de chaussures intelligentes que nous avons développées, basé sur la mesure et l’adaptation permanente et automatique de la raideur de la semelle en fonction de la vie quotidienne des patients.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
chaussures
pied diabétique

---
N2-AUTOINDEXEE
Diagnostic, prise en charge et traitement du chylothorax
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-504/Diagnostic-prise-en-charge-et-traitement-du-chylothorax
Le chylothorax se caractérise par un épanchement pleural lactescent, qui résulte d’une lésion du canal thoracique, provoquant une fuite de chyle dans l’espace pleural. Son diagnostic repose principalement sur le dosage des triglycérides et/ou la mise en évidence de chylomicrons dans le liquide pleural. Les causes les plus fréquentes de chylothorax sont traumatiques, principalement dans les suites d’une intervention chirurgicale. Parmi les causes non traumatiques, on retrouve fréquemment des tumeurs et notamment des lymphomes.Le traitement conservateur repose sur le drainage pleural avec une alimentation pauvre en graisse et une prise en charge étiologique adaptée. En cas d’échec, il convient d’envisager l’occlusion du conduit lymphatique thoracique par un abord chirurgical ou par radiologie interventionnelle.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
chylothorax
gestion des soins aux patients
Traités (politique)
thérapeutique
aucun diagnostic
diagnostic
chylothorax

---
N2-AUTOINDEXEE
Colique néphrétique : nouveautés sur la prise en charge aux urgences
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-504/Colique-nephretique-nouveautes-sur-la-prise-en-charge-aux-urgences
La prévalence de la colique néphrétique est en constante augmentation dans les pays industrialisés, représentant un motif fréquent de consultation aux urgences. La majorité des patients présente une colique néphrétique simple, qui nécessitera une antalgie et un suivi ambulatoire. Les médecins travaillant dans des centres d’urgences jouent un rôle-clé dans le diagnostic, la prise en charge et l’orientation de ces patients. Ils doivent identifier les facteurs de gravité et recourir à un avis urologique si nécessaire. Cet article résume les dernières nouveautés diagnostiques et thérapeutiques dans la prise en charge et l’orientation des coliques néphrétiques aux urgences.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Urgences
colique nephretique
colique néphrétique
urgence
d'urgence
colique néphrétique
traitement d'urgence
colique nephretique

---
N2-AUTOINDEXEE
Tuberculose osseuse : quand faut-il y penser ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-504/Tuberculose-osseuse-quand-faut-il-y-penser
La tuberculose osseuse, dont la présentation la plus fréquente est la spondylodiscite (également appelée Mal de Pott), est un diagnostic parfois difficile du fait de sa faible prévalence en Suisse. Lors de douleurs vertébrales persistantes, elle doit être évoquée chez des patients à risque, tels que les migrants et les sujets immunosupprimés. Son diagnostic repose sur l’imagerie et la mise en évidence de M. tuberculosis lors d’une ponction-biopsie des vertèbres atteintes, d’une collection paravertébrale, ou encore la présence d’une tuberculose active impliquant un autre site. Il est primordial d’initier le traitement adéquat au plus vite afin d’éviter l’apparition de complications neurologiques et de déformations de la colonne vertébrale. En cas d’évolution défavorable, une prise en charge chirurgicale est alors indiquée.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tuberculose osseuse
tuberculose
Tuberculose osseuse
tuberculose

---
N2-AUTOINDEXEE
La prothèse totale d’épaule inversée
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-504/La-prothese-totale-d-epaule-inversee
Les douleurs de l’épaule comptent parmi les pathologies les plus fréquemment rencontrées au cabinet. Les objectifs d’une chirurgie prothétique de l’épaule sont d’améliorer la mobilité articulaire et de soulager les douleurs. Les prothèses anatomiques ne sont pas adaptées lorsqu’une lésion de la coiffe est associée. Une reparation de la coiffe est envisageable si la qualité des muscles et des tendons est suffisante pour assurer un bon pronostic. En presence d’une coiffe des rotateurs irréparable ou d’atteinte significative de l’articulation gléno-humérale, la prothèse totale d’épaule inversée (PTEI) représente le traitement de choix. Il n’y a pas d’âge limite pour l’implantation d’une PTEI. La récupération fonctionnelle peut être obtenue après quelques jours ou semaines déjà. Des nouvelles voies d’abord permettent une mobilization active immédiate.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
inversion
épaule
prothèse
prothèses et implants
Prothèse
complet

---
N1-VALIDE
Consultation pluridisciplinaire « Souffrance au travail » : une expérience romande
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-504/Consultation-pluridisciplinaire-Souffrance-au-travail-une-experience-romande
Le but de cet article est de présenter la mise en place d’une consultation visant à répondre aux problèmes de souffrance au travail de manière pluridisciplinaire, dans une vision communautaire (collaboration avec le réseau naturel de la personne), les défis rencontrés et les résultats intermédiaires.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndrome d'épuisement professionnel
consultation médicale
réunion de l'équipe médicale interdisciplinaire
équipe soignante
Suisse

---
N1-VALIDE
Approche biopsychosociale des stomatodynies : prise en charge conjointe
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-505/Approche-biopsychosociale-des-stomatodynies-prise-en-charge-conjointe
Souvent réfractaires à une prise en charge traditionnelle, les patients souffrant de stomatodynies peuvent bénéficier d’une prise en charge conjointe médico-psychologique selon une approche biopsychosociale. Afin de considérer les différents facteurs impliqués dans le développement et le maintien de cette pathologie, une consultation spécialisée existe au sein des Hôpitaux universitaires de Genève, issue de la collaboration entre le Service de chirurgie maxillo-faciale et de chirurgie buccale et le Service de psychiatrie de liaison et d’intervention de crise. Cet article décrit comment les stomatodynies se présentent cliniquement et le type de prise en charge que nous proposons dans une vision intégrée de ce phénomène.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stomatodynie
cas clinique
prise en charge de la maladie
douleur chronique
stomatodynie

---
N1-VALIDE
Réanimation cardiopulmonaire : l’essentiel des recommandations 2015
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-505/Reanimation-cardiopulmonaire-l-essentiel-des-recommandations-2015
Les recommandations internationales pour la réanimation cardiopulmonaire (RCP) ont été mises à jour en octobre 2015. Les mesures préconisées depuis 2010 sont renforcées : appel à l’aide immédiat via la centrale d’appel 144, massage cardiaque de haute qualité (fréquence entre 100 et 120/min, profondeur des compressions entre 5-6 cm) et défibrillation précoce augmentent les chances de survie du patient. Cet article passe en revue les éléments essentiels de la réanimation, ainsi que les mesures avancées recommandées.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
réanimation cardiopulmonaire
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-VALIDE
Pyoderma gangrenosum, une étiologie d’ulcère chronique méconnue ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-505/Pyoderma-gangrenosum-une-etiologie-d-ulcere-chronique-meconnue
Nous rapportons le cas d'une patiente de 65 ans suivie depuis plus de quatre ans pour un ulcère de jambe, chez qui une rare combinaison de pyoderma gangrenosum (PG) et d’un cancer du sein a été diagnostiquée. Il s’agit d’une atteinte cutanée peu fréquente, généralement associée à une maladie systémique : digestive, rhumatologique ou maligne. Le diagnostic est essentiellement clinique et la prise en charge poursuit deux objectifs : éliminer toute autre cause d’ulcère cutané et déterminer s’il existe une maladie concomitante susceptible d’être traitée. Un frotti bactériologique ainsi qu’une biopsie doivent être effectués. Le traitement consiste en l’application locale de corticoïdes et en thérapie systémique par corticoïdes ou par agents immunosuppresseurs.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
pyodermie phadégénique
tumeurs du sein
pyodermie phadégénique
pyodermie phadégénique

---
N1-VALIDE
Antibiotiques pour traiter la pharyngite à streptocoque chez les enfants en Suisse : est-ce encore utile ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Antibiotiques-pour-traiter-la-pharyngite-a-streptocoque-chez-les-enfants-en-Suisse-est-ce-encore-utile
Cet article explore les recommandations nationales actuelles, ainsi que les raisons et bénéfices de l’antibiothérapie dans le traitement de cette infection. Une réévaluation, comme dans d’autres pays, de la prise en charge et du traitement de la pharyngite à SGA en Suisse est envisagée
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pharyngite
infections à streptocoques
antibactériens
enfant
Suisse
adolescent
rhumatisme articulaire aigu
pharyngite
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N1-VALIDE
Otite moyenne aiguë et complications à court terme
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Otite-moyenne-aigue-et-complications-a-court-terme
L’incidence des complications des otites moyennes aiguës a fortement été réduite depuis l’avènement de l’antibiothérapie dans la prise en charge de l’otite moyenne aiguë. Ces complications restent cependant encore graves, pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou être à l’origine de graves séquelles chez l’enfant. L’accent est mis sur l’importance du diagnostic de l’otite moyenne aiguë qui reste parfois difficile et sur la connaissance des signes cliniques pouvant faire suspecter une évolution défavorable. Parallèlement aux avancées technologiques médicales, les études progressent quant au développement de nouveaux vaccins et à l’utilisation ciblée de l’antibiothérapie.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
otite moyenne
maladie aiguë
enfant
mastoïdite

---
N1-VALIDE
Prise en charge ambulatoire de la pneumonie communautaire de l’enfant : mise au point
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Prise-en-charge-ambulatoire-de-la-pneumonie-communautaire-de-l-enfant-mise-au-point
En les adaptant au mieux à l’épidémiologie suisse, nous ferons le point sur les recommandations actuelles, en particulier celles de l’Infectious Diseases Society of America (IDSA) et de la British Thoracic Society (BTS), pour les approches diagnostiques et thérapeutiques de la pneumonie en ambulatoire par le médecin de premier recours
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pneumopathie infectieuse
infections communautaires
enfant
pneumopathie infectieuse
nourrisson
adolescent
pneumopathie infectieuse
pneumopathie infectieuse
antibactériens

---
N1-VALIDE
Impact de la vaccination sur les otites moyennes aiguës
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Impact-de-la-vaccination-sur-les-otites-moyennes-aigues
Les otites moyennes aiguës (OMA) sont une cause importante de consultation médicale chez l’enfant et de prise d’antibiotique, avec des complications possibles. Les vaccins conjugués contre les pneumocoques ont été développés dès 2000, avec l’apparition d’abord du vaccin conjugué 7-valent (PCV7), et dès 2011 du vaccin 13-valent (PCV13). Développés pour prévenir les infections invasives à pneumocoques, ils ont aussi contribué à la réduction du nombre d’OMA. Le PCV13 a permis de réduire le portage nasopharyngé de la majorité des sérotypes retrouvés dans les OMA, contribuant ainsi à une réduction évaluée à 77 % du nombre d’OMA à pneumocoques, selon une étude.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladie aiguë
enfant
otite moyenne
vaccins antipneumococciques
streptococcus pneumoniae
infections à pneumocoques

---
N1-VALIDE
Impact de la vaccination sur l’épidémiologie des pneumonies de l’enfant
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Impact-de-la-vaccination-sur-l-epidemiologie-des-pneumonies-de-l-enfant
L’impact de la vaccination sur les pneumonies non bactériémiques à Haemophilus influenzae est difficile à apprécier, faute de documentation microbiologique adéquate. Il a certainement été largement sous-estimé.La vaccination a permis de diminuer l’incidence des pneumonies à pneumocoques. Cependant, l’augmentation de l’incidence d’empyèmes liés à des sérotypes non vaccinaux a été observée dans plusieurs pays. Le remplacement du Prévenar 7 par le Prévenar 13 laisse présager d’une diminution de la survenue de ces infections mais, malheureusement, sans complètement les éliminer.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
enfant
pneumopathie bactérienne
vaccins antipneumococciques

---
N1-VALIDE
Virus respiratoires en pédiatrie, quoi de neuf ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Virus-respiratoires-en-pediatrie-quoi-de-neuf
Cette revue sensibilisera le praticien d’abord sur des virus respiratoires connus des pédiatres tels que le VRS, puis abordera d’autres pathogènes viraux moins connus de la communauté tels que le Human Bocavirus (HBoV)
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies virales
infections de l'appareil respiratoire
enfant

---
N2-AUTOINDEXEE
Scores cliniques pour le risque de récidive de maladie veineuse thromboembolique (MVTE) et pour les relations cancer-MVTE*
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-506/Scores-cliniques-pour-le-risque-de-recidive-de-maladie-veineuse-thromboembolique-MVTE-et-pour-les-relations-cancer-MVTE
Les scores relatifs au risque de récidive de maladie veineuse thromboembolique (MVTE), aux relations entre cancer et MVTE (risque de développement de MVTE, risque de récidive de MVTE, pronostic de l’embolie pulmonaire) et au risque de cancer après la survenue d’une MVTE sont analysés et commentés. Bénéficiant le plus souvent d’une méthodologie appropriée, basés souvent sur des registres importants, ils ont cependant le désavantage de formuler des prédictions qui ne profitent pas nécessairement aux patients. Leur utilisation ne pourra être considérée que lorsque des études d’impact auront démontré leur intérêt.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
récidive
maladie des veines
récurrent
thromboembolisme veineux
cancer
clinique
Cancer
Maladie
cancer
risque
tumeur maligne, sai
relatif
thromboembolie
tumeurs
maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
Les maladies rénales chroniques ne sont pas toutes silencieuses !
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Les-maladies-renales-chroniques-ne-sont-pas-toutes-silencieuses
Les affections touchant les reins sont fréquentes, mais restent longtemps asymptomatiques, ce qui peut mener à un retard diagnostique avec des conséquences sur la prise en charge du patient. Toutefois, certains signes d’alerte, qu’ils soient cutanés, articulaires ou liés à des anomalies des électrolytes devraient mettre la puce à l’oreille et guider le praticien vers l’origine rénale de la pathologie. Certaines maladies rares affectant les reins sont discutées ici sur la base de vignettes cliniques, avec une emphase particulière sur les signes biologiques et cliniques qui mènent à leur diagnostic.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pas de maladie
Malade chronique
maladie chronique
maladie chronique
maladies du rein
maladie du rein

---
N2-AUTOINDEXEE
Magnésium : le lien manquant entre reins et vaisseaux ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Magnesium-le-lien-manquant-entre-reins-et-vaisseaux
L’insuffisance rénale chronique est une maladie fréquente, associée à une morbidité et mortalité cardiovasculaires importantes. La recherche de nouveaux facteurs pronostiques et cibles thérapeutiques est donc essentielle. Un intérêt accru s’est porté récemment sur le magnésium, encore peu étudié dans ce contexte. Dans cet article, nous revenons sur la plupart des études récentes portant sur la relation entre magnésium, maladie cardiovasculaire et insuffisance rénale chronique. Selon les données actuelles, l’hypomagnésémie semble altérer les pronostics cardiovasculaire et rénal. Il en découle que le maintien d’un magnésium normal pourrait être protecteur. Toutefois, l’hétérogénéité des populations étudiées, l’aspect observationnel des travaux et les facteurs confondants résiduels limitent des recommandations de prise en charge définitives.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
rein
MAGNESIUM
manquant
magnésium
magnésium
faute professionnelle
magnésium

---
N1-VALIDE
Maladies génétiques rénales : perspectives diagnostiques
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Maladies-genetiques-renales-perspectives-diagnostiques
Des cas de suspicion de maladie rénale héréditaire sont fréquemment évalués chez les enfants comme chez les adultes. Une anamnèse familiale et/ou un phénotype évocateur(s) mènent à des analyses génétiques. Un diagnostic de confirmation doit s’intégrer dans un conseil génétique multidisciplinaire donnant au patient une orientation pour d’éventuelles grossesses à venir. Il permet également au médecin de stratifier les risques inhérents à la maladie et indique un traitement spécifique dans certains cas. Le temps de diagnostic et les coûts ont été nettement réduits grâce à l’approche par séquençage à haut débit dans de nombreux cas complexes de syndrome héréditaire rénal.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies du rein
maladies rares
maladies du rein

---
N1-VALIDE
Mesures préventives de l’insuffisance rénale aiguë
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Mesures-preventives-de-l-insuffisance-renale-aigue
De nombreuses conditions peuvent conduire à l’insuffisance rénale aiguë. Si certaines constituent des maladies rénales intrinsèques dont l’histoire naturelle ne peut être anticipée, d’autres correspondent à des agressions externes sur un mode hémodynamique ou toxique. Dans une certaine mesure, ces dernières peuvent être en partie prévenues par des interventions relativement simples. La reconnaissance des quelques situations susceptibles de bénéficier d’une stratégie préventive peut permettre de réduire significativement la morbidité, voire la mortalité associées à l’incidence de l’insuffisance rénale aiguë.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
atteinte rénale aigüe
produits de contraste
atteinte rénale aigüe
syndrome de lyse tumorale

---
N1-VALIDE
Tour d’horizon de la dialyse péritonéale
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Tour-d-horizon-de-la-dialyse-peritoneale
Dans cet article, nous reverrons les modalités techniques de la dialyse péritonéale ainsi que ses indications et ses avantages, de même que ses principales contre-indications et complications.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dialyse péritonéale
dialyse péritonéale
dialyse péritonéale

---
N1-VALIDE
Bioinformatique et médecine personnalisée : la Suisse pionnière
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-507/Bioinformatique-et-medecine-personnalisee-la-Suisse-pionniere
La médecine personnalisée, centrée sur les données uniques du patient implique une approche multidisciplinaire dans laquelle patients, praticiens et chercheurs parviennent ensemble à entrevoir le meilleur diagnostic et, de ce fait, à élaborer un traitement « sur mesure » pour chaque individu. Dans ce contexte, la bioinformatique est appelée à jouer un rôle crucial pour offrir des services de pointe adaptés aux besoins des cliniciens.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine individualisée
biologie informatique
Suisse

---
N2-AUTOINDEXEE
Inhibiteurs de la PCSK9 : un nouveau traitement pour l’hypercholestérolémie
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Inhibiteurs-de-la-PCSK9-un-nouveau-traitement-pour-l-hypercholesterolemie
Le traitement de l’hypercholestérolémie entre dans une nouvelle phase de développement avec la mise sur le marché prochaine des inhibiteurs de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9 (PCSK9). La Food and Drug Administration (FDA) et l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont approuvé récemment l’alirocumab et l’évolocumab, des anticorps monoclonaux injectables par voie sous-cutanée toutes les deux ou quatre semaines contre la PCSK9, pour le traitement de l’hypercholestérolémie chez les patients avec une intolérance ou une réponse insuffisance aux statines, surtout en prévention secondaire ou en cas d’hypercholestérolémie familiale. Cette décision est basée sur plusieurs essais cliniques montrant que les inhibiteurs de la PCSK9 baissent le LDL-cholestérol comparés au placebo, alors que les études sont en cours pour évaluer l’impact sur les événements cardiovasculaires.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thérapeutique
nouveau
hypercholestérolémie
hypercholestérolémie

---
N2-AUTOINDEXEE
Peut-on abaisser son taux de cholestérol avec des compléments alimentaires ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Peut-on-abaisser-son-taux-de-cholesterol-avec-des-complements-alimentaires
Les patients ont souvent recours à des compléments alimentaires pour la prévention cardiovasculaire. Une étude, menée aux Etats-Unis, a montré que 75 % des patients avec maladie cardiovasculaire avaient recours à des compléments alimentaires. La levure de riz rouge, les phytostérols et les fibres entraînent une baisse significative du LDL. Le taux de monacoline dans la levure de riz rouge peut varier selon les produits et la pureté n’est pas garantie. Des études prospectives ont montré que les fibres diminuent le risque cardiovasculaire. D’autres substances comme le guggul, le soja et l’extrait de feuilles d’artichaut n’ont pas montré de bénéfice clair en prévention cardiovasculaire. Un suivi du cholestérol peut aider le clinicien à discuter avec son patient des effets de la prise de certains compléments alimentaires.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
compléments alimentaires
cholestérol
complément
cholestérol alimentaire

---
N2-AUTOINDEXEE
Le temps est-il venu d’inclure le « burnout » dans la nosographie ? (1)
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Le-temps-est-il-venu-d-inclure-le-burnout-dans-la-nosographie-1
Entité complexe, le « burnout » s’est invité depuis quelques jours au cœur de l’actualité médicale et politique française. Une proposition de loi émanant de députés socialistes (frondeurs) et écologistes vise à en faire une maladie professionnelle possiblement indemnisée comme telle. Le gouvernement (socialiste) temporise tandis que l’Académie nationale française de médecine s’interroge à haute voix, dans un prérapport rendu public après rédaction par sa commission « Psychiatrie et santé mentale ». C’est là une situation qui permet d’approfondir un sujet généralement survolé ; une situation qui actualise les interrogations de la médecine sur sa compréhension de la « souffrance au travail ».
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndrome d'épuisement professionnel
temps
classification
avec une période

---
N1-VALIDE
Recommandations de prise en charge des dyslipidémies en 2016 en Suisse
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Recommandations-de-prise-en-charge-des-dyslipidemies-en-2016-en-Suisse
La discordance entre les recommandations américaines et la prise de position restrictive du « Swiss Medical Board » sur la prise en charge des dyslipidémies a soulevé de nombreuses questions. Alors que le bénéfice des statines est clair en prévention secondaire, il faut individualiser l’approche selon le score de risque cardiovasculaire de PROCAM, adapté à la Suisse en prévention primaire. Les modifications du style de vie sont prioritaires et un traitement médicamenteux est une option lors de risque élevé ou intermédiaire mais n’est plus recommandé lors de risque faible. Il ne faut pas manquer les dyslipidémies familiales, souvent identifiées qu’après le premier événement cardiovasculaire et nécessitant une prise en charge particulière, les scores de risque n’étant pas fiables dans ces maladies. Les effets indésirables des statines restent un défi au quotidien.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dyslipidémies
dyslipidémies
maladies cardiovasculaires
évaluation des risques
dyslipidémies
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
sujet âgé
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
Suisse

---
N1-VALIDE
Nouvelles recommandations pour le dépistage et la prise en charge des dyslipidémies familiales
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Nouvelles-recommandations-pour-le-depistage-et-la-prise-en-charge-des-dyslipidemies-familiales
Les dyslipidémies familiales, cause génétique fréquente de maladie cardiovasculaire précoce, restent largement sous-diagnostiquées. La prévalence de l’hypercholestérolémie familiale se situe autour de 1/200 à 300 individus, alors que l’hyperlipidémie familiale combinée touche 1-3 % de la population. Un dépistage au cabinet est important, vu que ces maladies entraînent souvent des événements cardiovasculaires avant 60 ans et que les scores de risque habituels ne sont pas valables pour ces patients. On recommande un dépistage dès l’enfance en cas d’histoire familiale positive de maladie cardiovasculaire précoce ou de dyslipidémie parentale sévère. Les modifications du style de vie, l’éviction de facteurs de risque cardiovasculaire additionnels et un traitement médicamenteux individualisé permettent une prise en charge optimale.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dyslipidémies
dyslipidémies
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N1-VALIDE
Adhésion aux statines : mise à jour et plan d’action
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Adhesion-aux-statines-mise-a-jour-et-plan-d-action
Les statines sont considérées comme le traitement de référence de l’hypercholestérolémie, car elles permettent de diminuer le risque cardiovasculaire de 25 %. Pourtant, un tiers des patients chez qui une statine a été prescrite ne les prennent pas régulièrement. L’intolérance aux statines est l’une des causes de ce manque d’adhésion, mais le manque de compréhension et d’éducation du patient par rapport au bénéfice cardiovasculaire joue également un rôle majeur. Une meilleure communication médecin-patient, en tenant compte des perspectives et valeurs du patient, permettra d’aider à trouver des solutions efficaces. Cet article met en lumière la problématique de l’adhésion aux statines et suggère plusieurs pistes afin de l’améliorer.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
observance du traitement médicamenteux

---
N1-VALIDE
Diabète : cibles glycémiques au grand âge et surtraitement
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Diabete-cibles-glycemiques-au-grand-age-et-surtraitement
Les cibles glycémiques du patient âgé diabétique doivent refléter ses préférences, son status clinique et son espérance de vie. La polymorbidité et la présence de troubles fonctionnels ou cognitifs sont de meilleurs prédicteurs d’une espérance de vie limitée et de bénéfices diminués d’un traitement intensif que l’âge seul. Pour la plupart de ces patients, les méfaits d’un traitement antidiabétique intensif en dépassent les bénéfices. Notre étude rétrospective, intégrant 257 patients hospitalisés dans un service de gériatrie sous traitement antidiabétique, montre une incidence très importante de surtraitement et suggère la nécessité de revoir notre pratique pour adopter des cibles de traitement individuelles.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète
diabète
hémoglobine A glycosylée
sujet âgé
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N1-VALIDE
Détection et prise en charge d’un trouble de déglutition neurologique
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-508/Detection-et-prise-en-charge-d-un-trouble-de-deglutition-neurologique
Le trouble de déglutition d’origine neurologique est fréquent et a des conséquences qui peuvent être sévères, dont la dénutrition et la bronchopneumonie. Dans la majorité des cas, il peut être dépisté de manière clinique. La prise en charge comprend quelques mesures générales, une adaptation des textures, une prise en charge spécifique de rééducation et un bilan nutritionnel qui permet de décider d’une éventuelle nutrition entérale complémentaire.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
troubles de la déglutition
troubles de la déglutition
prise en charge de la maladie

---
N2-AUTOINDEXEE
IRM dans le diagnostic des spondyloarthrites axiales : utilité et pièges diagnostiques
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/IRM-dans-le-diagnostic-des-spondyloarthrites-axiales-utilite-et-pieges-diagnostiques
Ces dernières années, l’IRM a pris une place prépondérante dans le diagnostic des spondyloarthrites afin de permettre la mise en place rapide d’un traitement adapté. En routine clinique, les critères de classification de l’ASAS (Assessment of SpondyloArthritis international Society) à l’IRM sont souvent appliqués pour le diagnostic positif de la maladie au stade préradiographique. Cependant, ces signes ne sont pas spécifiques et peuvent être rencontrés dans de très nombreux diagnostics, en particulier les atteintes d’origine mécanique. Nous reverrons la place de l’IRM dans le diagnostic et la classification des spondyloarthrites, les principes généraux concernant la technique IRM, les lésions élémentaires des atteintes axiales à l’IRM, ainsi que les pièges diagnostiques. Nous présenterons également une démarche pratique afin d’augmenter la performance diagnostique de l’imagerie dans ce contexte.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
imagerie par résonance magnétique
Diagnostic
aucun diagnostic
axial
spondylarthropathies
imagerie par résonance magnétique

---
N1-VALIDE
Concept général et pathogenèse des spondylarthropathies
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Concept-general-et-pathogenese-des-spondylarthropathies
Les spondylarthropathies sont un groupe de maladies qui ont en commun la présence de l’antigène HLA-B27 et des manifestations articulaires et extra-articulaires. Cet article discute des différents critères de classification ainsi que de la pathogenèse de la maladie. Bien que celle-ci ne soit pas clairement élucidée, il existe plusieurs hypothèses concernant le rôle de HLA-B27, du microbiome et du stress biomécanique. Ces processus induisent l’activation de nombreuses cytokines comme le TNFα, l’IL-17, l’IL-22 et l’IL-23, ce qui favorise une inflammation accrue et une prolifération osseuse.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
spondylarthropathies
spondylarthropathies
spondylarthropathies

---
N1-VALIDE
Manifestations cutanées du psoriasis associées aux spondylarthropathies
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Manifestations-cutanees-du-psoriasis-associees-aux-spondylarthropathies
Le terme « spondylarthropathies » correspond à un groupe hétérogène de maladies ayant comme dénominateur commun une atteinte articulaire axiale. Dans cet article, nous nous intéresserons principalement aux manifestations cutanées du psoriasis, puisque cette dermatose est associée à l’arthrite psoriasique, une entité classée dans les spondylarthropathies. Nous décrirons les manifestations cliniques du psoriasis ainsi que sa physiopathologie, de manière à comprendre les différences d’efficacité des nombreux traitements de fond des spondylarthropathies (DMARD), au niveau des manifestations cutanées par rapport aux manifestations articulaires. De plus, nous nous intéresserons également au psoriasis induit (paradoxal) par les inhibiteurs du TNFα.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
arthrite psoriasique
psoriasis
psoriasis
signes et symptômes
psoriasis
psoriasis
facteur de nécrose tumorale alpha
spondylarthropathies

---
N1-VALIDE
Arthrites réactionnelles : réactions inflammatoires ou vraie infection ?
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Arthrites-reactionnelles-reactions-inflammatoires-ou-vraie-infection
Les arthrites réactionnelles ont été classiquement définies comme des arthrites aseptiques induites par une infection bactérienne localisée dans un autre organe. Si la forme classique d’arthrite réactionnelle est une forme de spondylarthrite déclenchée en général par une infection bactérienne urogénitale ou digestive, elle n’est pas forcément stérile. Dans certains cas, il peut valoir la peine de traiter une infection lente avec une antibiothérapie de longue durée. Dans une définition plus large du concept d’arthrite réactionnelle, les autres rhumatismes postinfectieux, tels que les arthrites poststreptococciques ou les arthrites postvirales, sont également inclus dans ce paradigme.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
arthrite réactionnelle
arthrite réactionnelle
arthrite réactionnelle
arthrite réactionnelle

---
N1-VALIDE
Spondyloarthropathies : traitements conventionnels et anti-TNF
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Spondyloarthropathies-traitements-conventionnels-et-anti-TNF
Les AINS sont le traitement de première ligne des spondyloarthropathies (SpA) car ils ont démontré leur efficacité dans leur utilisation à court et long termes, en utilisation à la demande ou continue. La prévention de la progression radiologique reste débattue. Le prescripteur doit toutefois prendre en compte les effets secondaires cardiovasculaires, gastro-intestinaux et rénaux des AINS.Les immunosuppresseurs comme le méthotrexate ou la corticothérapie systémique occupent une place marginale dans la prise en charge des SpA.En cas d’échec des traitements par AINS, un des cinq anti-TNF disponibles en Suisse peut être indiqué, tous ayant démontré leur efficacité dans les SpA. Leur prescription par le rhumatologue nécessite un bilan prétraitement et un suivi du patient au long cours.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
spondylarthropathies
anti-inflammatoires non stéroïdiens
facteurs de nécrose tumorale
anti TNF

---
N1-VALIDE
Nouveaux traitements biologiques et synthétiques de fond pour les spondylarthropathies
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Nouveaux-traitements-biologiques-et-synthetiques-de-fond-pour-les-spondylarthropathies
Les seuls traitements biologiques reconnus et remboursés pour l’instant dans les spondylarthrites sont les anti-TNF. Les autres agents biologiques efficaces dans la polyarthrite rhumatoïde se sont avérés peu utiles dans cette indication. Heureusement, ces dernières années sont apparues des molécules biologiques bloquant les cytokines impliquées dans de nouvelles voies de l’inflammation, en particulier celle de l’IL-17. Elles se sont montrées très efficaces contre le psoriasis et à fort potentiel dans l’arthrite psoriasique et les spondylarthrites. Parallèlement, des molécules synthétiques de petite taille capables de moduler la production de cytokines intracellulaires commencent à être commercialisées. Elles aussi sont potentiellement actives dans les mêmes pathologies rhumatismales. Le but de cet article est de passer en revue ces nouveaux médicaments, en particulier de faire le point sur l’état d’avancement de leur développement et leur commercialisation.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
spondylarthropathies

---
N1-VALIDE
Fantasmes inconscients dans la relation médecin-malade
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-509/Fantasmes-inconscients-dans-la-relation-medecin-malade1
Cet article décrit les trois modèles de la relation médecin-patient qui coexistent dans la pratique médicale actuelle : modèles paternaliste, informatif et basé sur le partenariat. Chacun de ces paradigmes attribue des rôles particuliers au médecin et au patient avec son cortège d’expectatives, de craintes et de dérives potentielles. Cet article discute en particulier les émotions implicites et les fantasmes inconscients qui colorent chacun de ces modèles
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Relations médecin-patient
prise de décision

---
N2-AUTOINDEXEE
Le point sur les étiologies biologiques de la transsexualité
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-510/Le-point-sur-les-etiologies-biologiques-de-la-transsexualite
La transsexualité ou dysphorie de genre est un trouble de l’identité sexuelle dont on ne connaît pas les étiologies. Au niveau biologique, on suppose un développement cérébral atypique lors de certaines périodes de sa formation notamment pendant l’embryogenèse, sous l’influence d’une imprégnation hormonale altérée et d’un polymorphisme génétique particulier. Cet article résume les recherches effectuées à ce jour dans ces trois domaines uniquement, écartant les facteurs psychosociaux ou environnementaux.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
transsexualisme
biologie
biologique

---
N2-AUTOINDEXEE
Troubles sexuels chez les patients atteints d’un trouble psychiatrique
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-510/Troubles-sexuels-chez-les-patients-atteints-d-un-trouble-psychiatrique
La littérature scientifique montre que les troubles sexuels sont plus fréquents chez les patients atteints de troubles psychiatriques que dans la population générale. On sait également que la prévalence des troubles sexuels est sous-estimée par les professionnels, en partie parce que les patients en parlent rarement de façon spontanée. Pourtant, les troubles sexuels ont un impact sur la santé mentale des patients. De plus, les psychotropes, en particulier certains antidépresseurs et certains antipsychotiques, peuvent péjorer le fonctionnement sexuel et induire des troubles sexuels. Ces effets secondaires peuvent, en retour, réduire la compliance des patients à leur traitement médicamenteux. Il est donc important que les praticiens prennent en compte le vécu sexuel de leurs patient
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Psychiatrie
trouble
a comme patient
psychiatres
psychiatrique
atteint
personnes atteintes de troubles mentaux
Patients
troubles mentaux
troubles sexuels d'origine physiologique

---
N2-AUTOINDEXEE
Médecine sexuelle en gynécologie-obstétrique
https://www.revmed.ch/RMS/2016/RMS-N-510/Medecine-sexuelle-en-gynecologie-obstetrique
Les spécialistes en gynécologie-obstétrique devraient être les interlocuteurs privilégiés des femmes lorsqu’il s’agit de parler de leur sexualité. En effet, au quotidien, ils évaluent la sphère intime des patientes, ils prennent en charge des pathologies ayant un impact potentiel démontré sur la sexualité et sont très tôt sensibilisés à une approche plus globale de l’individu via la psychosomatique. De plus, les femmes vont avoir un contact avec leur gynécologue-obstétricien à tous les âges, de l’adolescence à la postménopause. A chaque étape, des problématiques sexuelles spécifiques peuvent apparaître, que le spécialiste en gynécologie-obstétrique peut rechercher, investiguer et, en grande partie, prendre en charge. Le lien entre médecine sexuelle féminine et gynécologie-obstétrique est indéniable et mérite d’être favorisé et renforcé.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
gynécologique
Médecine
gynécologie
service hospitalier de gynécologie et d'obstétrique
obstétrique
obstétrique

---
N3-AUTOINDEXEE
Déclenchement de l’accouchement : le pour et le contre
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Declenchement-de-l-accouchement-le-pour-et-le-contre
Malgré la fréquence du déclenchement de l’accouchement, peu d’indications ont été évaluées dans le cadre d’essais randomisés. Dans certains cas, il est nécessaire de mettre un terme à la grossesse à cause d’un risque fœtal ou maternel majeur, mais dans la majorité des déclenchements le bénéfice de l’intervention est discutable. Un bénéfice au déclenchement a été mis en évidence en cas de dépassement du terme, de rupture prématurée des membranes, d’hypertension artérielle maternelle et de suspicion de macrosomie fœtale. En cas de diabète maternel ou de retard de croissance intra-utérin, l’indication au déclenchement de l’accouchement doit être évaluée au cas par cas. Dans les indications mentionnées, il ne semble pas que le déclenchement augmente le risque de césarienne.
2016
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
accouchement provoqué
accouchement
contre

---
N1-VALIDE
Pneumopathies interstitielles liées aux connectivites
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/Pneumopathies-interstitielles-liees-aux-connectivites
Les pneumopathies interstitielles diffuses constituent un élément très important de la clinique des quatre grandes connectivites que sont la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie, la polymyosite/dermatomyosite et le lupus érythémateux systémique. Leur reconnaissance précoce dans le cours de la maladie est très importante car elles vont souvent conditionner le pronostic vital du patient. Le traitement est basé le plus souvent sur des avis d’experts, car il existe très peu d’essais randomisés et contrôlés dans ce type d’affection.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pneumopathies interstitielles
polyarthrite rhumatoïde
dermatomyosite
sclérodermie systémique
lupus érythémateux disséminé

---
N1-VALIDE
Abcès pulmonaires : évolution dans la prise en charge ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/Abces-pulmonaires-evolution-dans-la-prise-en-charge
L’abcès pulmonaire se présente de manière très pléomorphe selon les germes initialement impliqués. Des symptômes généraux et une évolution souvent subaiguë sont retrouvés en cas d’aspiration de la flore oropharyngée, chez des patients avec des troubles de l’état de conscience ou de la déglutition. L’infection est très souvent polymicrobienne, avec présence de germes anaérobes dans deux tiers des cas. La prise en charge consiste en un traitement antibiotique prolongé, jusqu’à résolution ou stabilité de l’image radiologique. En cas d’état toxique ou d’absence de drainage bronchique spontané, un drainage de l’abcès est à discuter. Les sanctions chirurgicales sont peu souvent nécessaires et envisagées indépendamment de la taille de l’abcès excepté lors de néoplasie sous-jacente.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
abcès du poumon
cas clinique
abcès du poumon
facteurs de risque
abcès du poumon
abcès du poumon

---
N1-VALIDE
Chirurgie du rachis lombaire minimalement invasive : passé et présent d’une technique pleine d’avenir
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/Chirurgie-du-rachis-lombaire-minimalement-invasive-passe-et-present-d-une-technique-pleine-d-avenir
La compréhension de sa biomécanique et l’avènement des techniques chirurgicales du rachis lombaire, au début du 20e siècle, ont mené au concept de chirurgie du rachis minimalement invasive, émergente au début du 21e siècle. En réduisant l’accès chirurgical, les pertes sanguines, le taux d’infections, ainsi que la morbidité générale, le pronostic fonctionnel des patients se trouve amélioré. Ceci constitue un véritable défi pour le chirurgien du rachis : maintenir un résultat opératoire de bonne qualité en réduisant significativement les dommages collatéraux liés à l’abord conventionnel relativement délabrant.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Interventions chirurgicales mini-invasives
vertèbres lombales
procédures de neurochirurgie

---
N1-VALIDE
Programme cantonal vaudois de dépistage du cancer colorectal : information et décision partagée
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Programme-cantonal-vaudois-de-depistage-du-cancer-colorectal-information-et-decision-partagee
Le programme cantonal vaudois de dépistage du cancer colorectal vise à faciliter ce dépistage pour la population de 50 à 69 ans. Les deux modalités retenues sont la recherche immunologique de sang dans les selles (FIT) et la coloscopie. La décision de réaliser un test de dépistage et la modalité de dépistage s’appuient sur une consultation individuelle avec un médecin de famille. L’assurance de base prend en charge le remboursement. Le programme vaudois permet l’exemption de la franchise pour la consultation médicale d’information et les deux modalités de dépistage, ainsi que pour la coloscopie de confirmation en cas de test FIT positif. La quote-part de 10 % reste à charge des participants. Des outils de communication ont été développés pour faciliter un entretien de décision partagée dans le cadre d’une consultation médicale.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs colorectales
tumeurs colorectales
dépistage systématique
adulte
sujet âgé
Suisse
programmes nationaux de santé

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer de la prostate : partager avec le patient les incertitudes
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Depistage-du-cancer-de-la-prostate-partager-avec-le-patient-les-incertitudes
La décision de faire ou non un dépistage du cancer de la prostate au moyen du test prostate specific antigen, ou PSA, reste un thème difficile à aborder. Le rôle du médecin de premier recours est d’aider le patient à choisir entre une éventuelle diminution de la mortalité due au cancer et le risque de traiter un cancer qui n’aurait peut-être jamais provoqué de symptômes. Trois étapes peuvent rythmer une discussion avec l’homme concerné : présenter le choix, discuter des options et prendre une décision. Un outil d’aide à la décision, tel que celui que nous avons adapté d’une brochure du Collège des médecins du Québec, peut aider dans cette discussion complexe.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
tumeurs de la prostate
techniques d'aide à la décision
prise de décision
information en santé des consommateurs

---
N1-VALIDE
Statines en prévention primaire : comment décider avec le patient ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Statines-en-prevention-primaire-comment-decider-avec-le-patient
Le traitement au long cours de l’hypercholestérolémie par une statine diminue le risque d’événement cardiovasculaire et est recommandé en prévention secondaire. En prévention primaire, la décision de débuter un traitement de statines nécessite une pesée des bénéfices et des risques qui diffère pour chaque patient. Un outil interactif d’aide à la décision partagée, développé par la Mayo Clinic, vient d’être traduit en français et adapté à l’épidémiologie des facteurs de risque cardiovasculaires en Suisse, avec comme but de permettre aux patients de prendre une décision au plus près, dans le cadre d’un entretien de décision partagée. Cet article passe en revue les conditions et les bénéfices potentiels d’une décision partagée pour l’introduction d’une statine en prévention primaire, et présente un outil d’aide à la décision utilisable pendant une consultation médicale.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
prise de décision
techniques d'aide à la décision
prévention primaire
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Prise en charge des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires : qu’est-ce qui a vraiment changé en 15 ans ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Prise-en-charge-des-facteurs-de-risque-des-maladies-cardiovasculaires-qu-est-ce-qui-a-vraiment-change-en-15-ans
Chaque année sont issues un nombre considérable de recommandations cliniques pour la prise en charge des facteurs de risque cardiovasculaires. Il peut en ressortir que ce domaine est en perpétuelle évolution avec des changements réguliers pour la pratique ambulatoire, notamment en médecine de famille. On note parfois également une différence importante entre les différentes recommandations. Ceci nous a menés à nous interroger sur l’évolution des recommandations pour la prise en charge du diabète, des dyslipidémies et de l’hypertension artérielle au cours du temps. Cet article propose une revue historique des recommandations américaines et européennes entre 1999 et 2014 afin de mettre en lumière ce qui a réellement changé.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète de type 2
facteurs de risque
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
hypercholestérolémie
hypertension artérielle
diabète de type 2
hypertension artérielle
maladies cardiovasculaires

---
N1-VALIDE
Syndrome de fatigue chronique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Syndrome-de-fatigue-chronique
Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est une pathologie invalidante, moins rare qu’on ne le pense (prévalence de l’ordre de 0,3-0,9 %), qui associe un épuisement physique persistant et inexpliqué à des douleurs diffuses, des troubles du sommeil, des troubles neurocognitifs et neurovégétatifs. Sa physiopathologie est controversée, mais les pistes de recherche actuelles convergent vers une atteinte dysimmunitaire, dans laquelle le stress oxydatif et un dysfonctionnement des mitochondries semblent jouer un rôle. Il n’existe pas de médication ayant démontré une efficacité spécifique pour le traitement du SFC. La prise en charge consiste à limiter les investigations superflues et à encourager le patient vers un reconditionnement à l’effort très progressif, dans le cadre d’un counselling empathique visant à prévenir les pensées négatives.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndrome de fatigue chronique
cas clinique
syndrome de fatigue chronique
signes et symptômes
syndrome de fatigue chronique

---
N1-SUPERVISEE
Précarité et problèmes cutanés
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Precarite-et-problemes-cutanes
Les personnes vivant dans une situation de précarité sont susceptibles de développer un large éventail de problèmes médicaux et les atteintes cutanées sont très fréquentes. Nous présentons quatre situations cliniques de problèmes cutanés fréquemment retrouvés au sein des populations précaires. Leurs diagnostic et prise en charge précoces sont essentiels pour en prévenir l’ultérieure dissémination dans des contextes de promiscuité.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
facteurs socioéconomiques
maladies de la peau
maladies de la peau
maladies de la peau
maladies de la peau
maladies de la peau

---
N2-AUTOINDEXEE
Le rôle des associations de patients face au don d’organes en Suisse romande
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-496/Le-role-des-associations-de-patients-face-au-don-d-organes-en-Suisse-romande
Dans le contexte des mouvements associatifs dans le domaine de la santé, cet article propose de discuter le rôle et les activités des associations en lien avec le don d’organes. Il se fonde sur des entretiens menés avec trente membres de quinze associations de patients transplantés en Suisse romande. Nous décrivons dans un premier temps les trois principaux types d’activités menées par les associations. Si l’entraide et la sensibilisation du public sont prédominantes, les activités politiques s’avèrent marginales. Dans un second temps, nous examinons les différents facteurs susceptibles d’expliquer la capacité limitée d’action des associations, notamment dans l’espace public. Ce manque de visibilité sociale a d’autant plus d’importance dans le contexte actuel où un plan national d’action en faveur du don d’organes se met en place.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Don d'organes
rôle
partie d'un organe
Suisse
a comme patient
suisses
association
acquisition d'organes et de tissus
Face
patients
face

---
N1-VALIDE
Thérapie de deuxième et troisième lignes pour la prise en charge de la dysfonction érectile
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Therapie-de-deuxieme-et-troisieme-lignes-pour-la-prise-en-charge-de-la-dysfonction-erectile
Dans cet article à l’intention des médecins de premier recours, nous résumons les stratégies thérapeutiques de deuxième et troisième lignes pour la prise en charge de la dysfonction érectile, en mettant aussi l’accent sur les erreurs fréquentes qui peuvent se reproduire lors de la prise du traitement médicamenteux de première ligne.Certaines solutions de deuxième intention peuvent aussi être envisagées directement chez les patients présentant des contre-indications à l’utilisation des inhibiteurs de la PDE5
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dysfonctionnement érectile
dysfonctionnement érectile
prothèse pénienne
implantation de prothèse pénienne
inhibiteurs de la phosphodiestérase-5

---
N1-VALIDE
Douleurs et tuméfactions scrotales : prise en charge initiale diagnostique et thérapeutique par le généraliste
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Douleurs-et-tumefactions-scrotales-prise-en-charge-initiale-diagnostique-et-therapeutique-par-le-generaliste
Bien que le problème soit le plus souvent spécifiquement urologique, la douleur et/ou la tuméfaction scrotale n’est pas exceptionnelle dans une consultation de médecine générale. Hormis la torsion testiculaire, qui relève le plus souvent d’une prise en charge dans un service d’urgences, la tumeur testiculaire, l’orchi-épididymite, l’hydrocèle ou spermatocèle, ainsi que la varicocèle sont quatre diagnostics fréquents. Le but de cet article est d’aider le médecin de premier recours à identifier et initialiser la prise en charge des pathologies scrotales fréquentes.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
article de périodique
médecine générale
scrotum
tumeurs du testicule
orchite
épididymite
varicocèle
hydrocèle
diagnostic
thérapeutique

---
N1-VALIDE
Inégalité des sexes face au cancer en urologie
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Inegalite-des-sexes-face-au-cancer-en-urologie
Le but de cette revue est de résumer l’état des connaissances actuelles concernant les inégalités liées au sexe face aux cancers urologiques. Il existe une différence significative d’incidence du cancer de la vessie et du rein, en défaveur des hommes. En effet, un homme a trois fois plus de risque de développer un cancer de la vessie qu’une femme, mais le sexe féminin représente un facteur de risque indépendant pour la récidive et la progression du cancer urothélial. Au moment du diagnostic, un homme présente habituellement un cancer du rein plus avancé qu’une femme. Ces différences sont expliquées partiellement par la consommation de tabac, les hormones sexuelles et les différences génétiques et socio-récréationnelles. Le sexe devrait être pris en considération dans l’information au patient et dans les décisions cliniques du praticien.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la vessie urinaire
tumeurs du rein
répartition par sexe

---
N1-VALIDE
Nouvelles approches dans le traitement des tumeurs non invasives de la vessie
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Nouvelles-approches-dans-le-traitement-des-tumeurs-non-invasives-de-la-vessie
Ne s’étendant que jusqu’à la sous-muqueuse, les tumeurs superficielles de la vessie (pTis, pTa et pT1) sont initialement traitées par résection endoscopique. Selon leurs risques de récidive et de progression, elles bénéficient de traitements complémentaires par instillations intravésicales d’agents cytotoxiques et immuno-modulateurs. Plusieurs nouveaux traitements sont en évaluation, dont de nouvelles souches de BCG génétiquement modifiées ainsi que de nouvelles techniques d’administration de la chimiothérapie, qui semblent améliorer le pronostic oncologique. Vu l’importante prévalence du cancer de la vessie non invasif et de la morbidité qu’il induit, il est vraisemblable que ces nouvelles thérapeutiques se généraliseront dans le futur.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la vessie urinaire
vaccin BCG
instillation intra-vésicale de BCG (procédure)
hyperthermie provoquée
antinéoplasiques
administration par voie vésicale

---
N1-VALIDE
Biopsies de la prostate en 2015 : quelle biopsie pour quel patient ?
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Biopsies-de-la-prostate-en-2015-quelle-biopsie-pour-quel-patient
L’adoption de l’IRM dans le parcours diagnostique a déterminé la transition des biopsies aléatoires aux biopsies ciblées vers les lésions visibles à l’imagerie. L’utilisation de logiciels rendant possible la fusion d’images IRM et échographiques permet d’améliorer significativement la précision diagnostique de ces biopsies. De plus, pour déterminer l’éligibilité d’un patient à une thérapie focale, davantage de précision diagnostique est requise au niveau de toute la glande ; par conséquent, des biopsies avec une densité d’échantillonnage plus élevée par voie transpérinéale peuvent être proposées.Les nouvelles techniques de biopsie de la prostate permettent une prise en charge personnalisée grâce à une meilleure caractérisation de l’agressivité et de l’extension locale du cancer de la prostate.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de la prostate
biopsie
imagerie par résonance magnétique

---
N1-VALIDE
Que faire face à une dilatation pyélocalicielle ?
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-497/Que-faire-face-a-une-dilatation-pyelocalicielle
De par sa longueur et son diamètre restreint, l’uretère est exposé à un risque obstructif élevé au gré de pathologies extrêmement variables. En raison d’une activité péristaltique remarquable, caractérisée par une moyenne de six ondes par minute, la conséquence clinique est aiguë si l’obstacle s’installe subitement. Le signe radiologique d’appel est la dilatation pyélocalicielle, largement répertoriée dans le système médical occidental, eu égard à l’abondance d’imageries pratiquées. De la situation aiguë à la découverte fortuite, sa compréhension doit être approfondie du fait de l’impact potentiel symptomatique immédiat sous forme de colique néphrétique pouvant être associée à un sepsis, ainsi qu’à long terme sur la fonction rénale.Cet article a pour but d’aider le médecin de premier recours à initier son diagnostic et son traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hydronéphrose
hydronéphrose
hydronéphrose
diagnostic différentiel

---
N1-VALIDE
Toxicité médicamenteuse et ophtalmologie
In Rev Med Suisse 2015; 2374-2380
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-499/Toxicite-medicamenteuse-et-ophtalmologie
Touchant essentiellement la partie antérieure de l’œil, toutes les structures de l’organe ophtalmologique peuvent cependant être atteintes lors d’effets indésirables toxiques ou médicamenteux : paupières et conjonctive dans les syndromes de Lyell ou Stevens-Johnson, cornée avec l’amiodarone, muscle ciliaire (accommodation) ou pupille sous antidépresseurs, cristallin avec la cataracte cortico-induite, rétine avec les antipaludéens de synthèse, ou nerf optique sous éthambutol.Trop souvent méconnus en raison de leur habituelle bénignité, ces effets secondaires médicamenteux, typiquement bilatéraux, peuvent pourtant être sévères. Une surveillance simple, consciencieuse et planifiée permet dans une grande majorité des cas de réduire au maximum le risque d’atteinte fonctionnelle et de préserver ainsi une fonction visuelle optimale. L’œil participe à presque 80 % de l’ensemble de nos perceptions sensorielles. Les thérapeutiques pharmacologiques modernes ou princeps, pourtant toujours au plus près de l’organe cible ou de l’atteinte nosologique, sont cependant trop souvent potentiellement toxiques pour les yeux. Le rappel, pour le médecin prescripteur ou référent, des effets secondaires ophtalmologiques revêt ainsi une importance évidente. Nous aborderons ici quelques principaux produits (fréquence de prescription, gravité potentielle ou connaissance récente d’effets oculaires) en précisant la surveillance nécessaire, pour faciliter la collaboration entre praticien généraliste et ophtalmologue...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
effets secondaires indésirables des médicaments
maladies de l'oeil
toxidermies
continuité des soins
surveillance pharmacologique
techniques de diagnostic ophtalmologique

---
N1-VALIDE
Hypertension artérielle et œil
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-499/Hypertension-arterielle-et-oeil
L’hypertension artérielle systémique est répandue dans la population et représente un facteur de risque cardiovasculaire majeur de morbidité et de mortalité. La rétinopathie hypertensive est l’atteinte la plus fréquente. Les signes au fond d’œil sont la vasoconstriction et des signes indirects d’ischémie localisée de la rétine comme les hémorragies rétiniennes, les exsudats mous et durs. Elle peut contribuer à l’aggravation de la rétinopathie diabétique. Les complications oculaires fréquentes sont les hémorragies sous-conjonctivales et les occlusions veineuses. Plus rares mais plus graves sont les neuropathies optiques ischémiques et les occlusions artérielles rétiniennes ou choroïdiennes. Un dépistage est conseillé en cas d’hypertension mal contrôlée ou aiguë, de diabète, ou de toutes autres plaintes visuelles récentes.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hypertension artérielle
maladies de l'oeil
maladies de l'oeil
diagnostic par imagerie
maladies de l'oeil

---
N1-VALIDE
Prise en charge de la rétinopathie diabétique : un combat pour la vue
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-499/Prise-en-charge-de-la-retinopathie-diabetique-un-combat-pour-la-vue
Malgré les progrès considérables en matière de prévention et de traitement depuis les premières grandes études épidémiologiques dans les années 80, la rétinopathie diabétique (RD) représente toujours la première cause de cécité dans la population en âge de travailler. L’intensification des efforts de prévention qui a eu lieu ces dernières années a fait apparaître des résultats prometteurs avec une diminution de l’incidence de la RD. Toutefois, un nombre encore considérable de patients ne suit pas les recommandations métaboliques ou thérapeutiques. Dans la foulée d’une mondialisation en cours et de l’urbanisation croissante de la société, il existe un besoin toujours plus important de comprendre la maladie ainsi que d’améliorer les directives en termes de prévention et de traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
rétinopathie diabétique
rétinopathie diabétique
grossesse
médecine générale
rétinopathie diabétique

---
N1-VALIDE
Névrite du nerf optique : diagnostic, traitement et implications cliniques
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-499/Nevrite-du-nerf-optique-diagnostic-traitement-et-implications-cliniques
La névrite du nerf optique (NNO) est l’un des diagnostics différentiels principaux dans l’évaluation d’une baisse aiguë de la vision chez le jeune adulte et celui d’âge moyen. Son diagnostic se fait cliniquement.Le pronostic fonctionnel est favorable. Les corticostéroïdes raccourcissent l’intervalle de récupération, mais ne changent pas le pronostic fonctionnel à long terme. L’examen complémentaire le plus important pour évoquer le risque associé de développer une sclérose en plaques est l’IRM.La tomographie en cohérence optique (OCT) apporte des informations supplémentaires relatives à l’évolution et au pronostic fonctionnel de la NNO. A l’avenir, l’OCT pourrait permettre de mieux définir la relation entre la NNO et une possible sclérose en plaques.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
névrite optique
signes et symptômes
névrite optique
diagnostic par imagerie
adulte
enfant
sclérose en plaques
diagnostic différentiel
névrite optique
névrite optique
névrite optique

---
N1-SUPERVISEE
Œil et cancer
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-499/OEil-et-cancer
Le cancer implique rarement l’œil et risque d’être reconnu tardivement. Les tumeurs intraoculaires primaires les plus fréquentes sont le rétinoblastome chez l’enfant et le mélanome uvéal chez l’adulte.Le diagnostic différentiel d’une baisse de vision dans un contexte de cancer systémique est varié. Des métastases uvéales sont souvent associées au cancer du sein ou du poumon. Un masquerade syndrome est l’atteinte oculaire, pseudo-inflammatoire, d’un lymphome primaire non hodgkinien du système nerveux central. Un traitement oncologique médicamenteux ou radique peut induire une toxicité, souvent rétinienne. Les syndromes paranéoplasiques, rares, sont causés par des anticorps anticancéreux réagissant contre la rétine. Si le cancer touche l’œil, référer le patient rapidement vers un centre spécialisé pourra faire la différence aux niveaux pronostiques vital et visuel.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de l'oeil
enfant
tumeurs de l'oeil
tumeurs de l'oeil
tumeurs de l'oeil

---
N1-VALIDE
Prescription d’antidépresseurs dans le traitement de la douleur : rôle de la pharmacogénétique
In Rev Med Suisse 2015;1374-1379
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Prescription-d-antidepresseurs-dans-le-traitement-de-la-douleur-role-de-la-pharmacogenetique
Les antidépresseurs, essentiellement les tricycliques et les inhibiteurs non sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, font partie du traitement de la douleur chronique. La prise en charge est compliquée par une grande variabilité interindividuelle de l’efficacité et de la tolérance. Une part de cette variabilité est liée à des polymorphismes nucléotidiques de gènes codant pour des enzymes impliquées dans la pharmacocinétique et la pharmacodynamique de ces molécules. L’identification de ces variants génétiques permettrait d’anticiper les conséquences cliniques et prévoir de façon individualisée les ajustements de médication ou de posologie.Cet article présente les connaissances actuelles sur l’influence de la génétique sur l’efficacité et les effets indésirables des principaux antidépresseurs utilisés dans la douleur...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
douleur chronique
antidépresseurs
antidépresseurs
pharmacogénétique
résistance aux substances
antidépresseurs
cytochrome P-450 CYP2D6
polymorphisme génétique
Polymorphisme CYP2D6
glycoprotéine P
antidépresseurs
catechol O-methyltransferase

---
N1-VALIDE
Utilisation des patchs d’opioïdes dans les douleurs chroniques chez les patients en rémission oncologique
In Rev Med Suisse 2015;1385-1389
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Utilisation-des-patchs-d-opioides-dans-les-douleurs-chroniques-chez-les-patients-en-remission-oncologique
Aujourd’hui, les patients en rémission oncologique sont de plus en plus nombreux et un tiers présente des douleurs chroniques d’étiologies diverses.Dans l’objectif d’un plan multimodal de gestion des douleurs chroniques, les objectifs thérapeutiques, les conditions et les modalités de prescription d’opioïdes au long cours doivent être discutés. La voie transdermique peut être une alternative intéressante lorsque le traitement antalgique des douleurs modérées à fortes est équilibré. Elle permet d’obtenir notamment un confort accru chez certains patients chez qui la prise par voie orale est difficile ou la polymédication gênante. Le rapport bénéfices/risques d’une prescription d’opioïdes dans le traitement de douleurs chroniques des patients oncologiques en rémission doit être régulièrement réévalué...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
patch transdermique
administration par voie cutanée
analgésiques morphiniques
évaluation des risques
patient en rémission
tumeurs
douleur chronique
analgésiques morphiniques
gestion de la douleur
douleur chronique

---
N1-VALIDE
Cannabinoïdes médicaux dans les douleurs chroniques : aspects pharmacologiques
In Rev Med Suisse 2015;1390-1394
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Cannabinoides-medicaux-dans-les-douleurs-chroniques-aspects-pharmacologiques
Sur autorisation exceptionnelle des autorités (Office fédéral de la santé publique), les cannabinoïdes médicaux peuvent être utilisés en usage compassionnel dans des indications comme les douleurs réfractaires. Les preuves de leur efficacité dans les douleurs chroniques sont toutefois limitées, avec un bénéfice clinique modeste. Leur profil d’interactions médicamenteuses est encore peu documenté. Le rôle des cytochromes P450 2C9 et 3A4 dans le métabolisme du tétrahydrocannabinol et du cannabidiol implique des interactions pharmacocinétiques potentielles avec les inhibiteurs et inducteurs des cytochromes auxquelles il conviendrait d’être attentif. Cela concerne certains anticonvulsivants, inhibiteurs de la protéase VIH, susceptibles d’être coprescrits chez les patients souffrant de douleurs de type neuropathique...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
douleur chronique
cannabinoïdes
cannabinoïdes
association cannabidiol tétrahydrocannabinol
résultat thérapeutique
N02BG10 - cannabinoïdes
dronabinol
nabiximols
cannabidiol
interactions médicamenteuses
cannabinoïdes
Suisse
extraits de plantes
association médicamenteuse

---
N1-VALIDE
Antalgie chez les patients avec une atteinte hépatique
In Rev Med Suisse 2015;1380-1384
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Antalgie-chez-les-patients-avec-une-atteinte-hepatique
Chez les patients souffrant d’une atteinte hépatique, la prise en charge optimale de la douleur est rendue difficile en raison de l’absence de recommandations claires. Cet article revoit la littérature concernant les antalgiques d’usage courant (paracétamol, AINS, et opiacés). Le paracétamol peut être utilisé de manière sûre pour une courte durée en limitant la dose à 2 à 3 grammes par jour. Les AINS sont contre-indiqués en raison de leur hépatotoxicité et du risque accru d’effets indésirables graves (hémorragiques, rénaux). Il est préférable d’utiliser les opioïdes glucuronoconjugués (morphine, buprénorphine) mais tous doivent l’être avec prudence en raison du risque d’effets indésirables ; leur utilisation nécessite souvent une diminution des dosages et une augmentation des intervalles d’administration...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
acétaminophène
analgésiques non narcotiques
analgésiques morphiniques
maladies du foie
gestion de la douleur
douleur
revue de la littérature
maladies du foie
anti-inflammatoires non stéroïdiens
maladies du foie
analgésiques

---
N1-VALIDE
Traumatisme et douleur chronique : échos et amplifications des souffrances physiques et psychiques
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Traumatisme-et-douleur-chronique-echos-et-amplifications-des-souffrances-physiques-et-psychiques
Fréquemment, les douleurs chroniques s’installent à la suite d’un traumatisme, ou sont attribuées par le patient à un événement traumatique, que ce lien soit établi ou non. Un contexte traumatique peut avoir un impact psychologique compliquant la prise en charge de la douleur. Cet article propose de revoir les interactions connues entre traumatisme et douleur chronique, ainsi que des considérations thérapeutiques particulières à ces situations complexes, en soulignant les apports spécifiques des différents membres d’une équipe multidisciplinaire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
Douleur post-traumatique
plaies et blessures
douleur chronique

---
N1-VALIDE
Douleurs chroniques non cancéreuses et éducation thérapeutique du patient : une place pour le e-learning ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/Douleurs-chroniques-non-cancereuses-et-education-therapeutique-du-patient-une-place-pour-le-e-learning
Les douleurs chroniques non cancéreuses limitent fortement la qualité de vie des patients. Or, leur prévalence est élevée puisqu’elle se situe entre 25 et 35%, L’éducation thérapeutique du patient permet de travailler sur la connaissance, en termes de savoir et de savoir-faire, de la maladie, du traitement, de la gestion des ressources et des comportements de santé. Le e-learning utilise les nouvelles technologies de communication pour améliorer la qualité de l’apprentissage, en facilitant l’accès aux ressources et en favorisant l’interactivité. Il est attractif par son accessibilité large et sa logistique limitée. Le niveau de preuve de son efficacité est faible en raison de limitations méthodologiques. Quelques études de bonne qualité sont prometteuses, avec un effet positif de programmes de e-learning sur la douleur, le handicap, l’autonomie et le mésusage des médicaments.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
douleur chronique
enseignement à distance
éducation du patient comme sujet

---
N1-VALIDE
La pleine conscience dans le traitement des addictions
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-480/La-pleine-conscience-dansle-traitement-des-addictions
Les interventions psychothérapeutiques basées sur la pleine conscience sont de plus en plus répandues. Durant les dernières décennies, plusieurs approches et programmes spécifiques ayant fait l’objet de validations scientifiques se sont développés. Pour les addictions, il s’agit d’un programme de prévention de la rechute basé sur la pleine conscience appelé MBRP (Mindfulness Based Relapse Prevention). Dans ce contexte, la pleine conscience favorise la prise de conscience des facteurs déclencheurs et des réactions automatisées en lien avec la consommation de substances. Elle affecte également la gestion des envies de consommer. A ce jour, les recherches scientifiques présentent des résultats encourageants allant dans le sens d’une diminution des envies de consommer ainsi que du risque de rechute.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pleine conscience
addiction
troubles liés à une substance
récidive
prévention secondaire

---
N1-VALIDE
Activité physique, sport et hypertension artérielle
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-481/Activite-physique-sport-et-hypertension-arterielle
L’activité physique fait partie des mesures de changement de style de vie essentielles pour la prise en charge de l’hypertension artérielle, tout en ayant des effets bénéfiques allant au-delà de la réduction des événements et de la mortalité cardiovasculaires. Les recommandations actuelles sont d’intégrer au moins 30 minutes 5 à 7 jours par semaine d’activité d’intensité modérée, bien que divers autres types et durées d’activité montrent des bénéfices bien démontrés, tels que l’ interval training ou les exercices de renforcement. Une équipe pluridisciplinaire intégrant un spécialiste de l’exercice est souhaitée, et il revient au médecin traitant d’évaluer le risque initial pour définir le bilan et le type d’activités adaptées, selon des algorithmes présentés dans cette revue.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
exercice physique
pression artérielle
hypertension artérielle
sports
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet

---
N1-VALIDE
Coureurs souffrant de maux de dos : courir ou ne pas courir?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-481/Coureurs-souffrant-de-maux-de-dos-courir-ou-ne-pas-courir
Nous avons évalué la perception des coureurs de l’impact de ce sport sur le mal de dos.Nous avons interrogé des participants à un semi-marathon au sujet de données de base, des caractéristiques de l’entraînement hebdomadaire et des relations entre la course à pied et le mal de dos.Environ la moitié des 777 participants (54,1%) avait des antécédents de mal de dos. Dans ce sous-groupe avec maux de dos, environ le double signalait une amélioration (49%) plutôt qu’une aggravation (27%) des douleurs en courant. Nous n’avons pas trouvé d’association entre l’impact de la course à pied et d’autres facteurs.Dans cette étude, les effets positifs sur le mal de dos étaient deux fois plus fréquents que les effets défavorables. Il faudrait des études spécifiques pour mieux comprendre ces effets.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
lombalgie
course à pied

---
N1-VALIDE
Conflit fémoro-acétabulaire chez le sportif : prise en charge et traitement
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-481/Conflit-femoro-acetabulaire-chez-le-sportif-prise-en-charge-et-traitement
Diverses pathologies autour de la hanche sont diagnostiquées chez des sportifs de tous niveaux. Le conflit fémoro-acétabulaire (CFA) est responsable d’une baisse de performance lors de la pratique sportive ainsi que d’arthrose précoce de l’articulation de la hanche. Cet article se concentre sur le diagnostic et le traitement rapide du CFA chez les jeunes sportifs. Il a pour but d’attirer l’attention de la communauté médicale sur cette pathologie récente et d’éviter ainsi les résultats délétères pour l’articulation coxo-fémorale associés au diagnostic tardif.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
conflit fémoro-acétabulaire
sports
conflit fémoro-acétabulaire
conflit fémoro-acétabulaire
conflit fémoro-acétabulaire

---
N1-VALIDE
Rééducation des conflits fémoro-acétabulaires et retour au sport
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-481/Reeducation-des-conflits-femoro-acetabulaires-et-retour-au-sport
Les conflits fémoro-acétabulaires sont assez fréquents chez les jeunes sportifs. Il convient de les identifier rapidement afin de ne pas laisser s’aggraver des lésions labro-cartilagineuses. Le traitement conservateur ne doit pas forcer les amplitudes mais rétablir un bon équilibre musculaire autour de la hanche ainsi qu’un meilleur contrôle dynamique du membre inférieur. Il convient aussi d’éduquer le patient à mieux contrôler ses fins d’amplitude de hanche durant ses activités. Si l’approche conservatrice n’est pas satisfaisante, un traitement chirurgical est proposé. La rééducation postopératoire, adaptée au type de correction effectuée, procède par phases, du contrôle moteur au renforcement et jusqu’au retour au sport. L’aspect préventif devrait être mieux étudié afin de préserver la hanche chez le jeune en croissance.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
conflit fémoro-acétabulaire
sports
conflit fémoro-acétabulaire
conflit fémoro-acétabulaire

---
N1-SUPERVISEE
Une pilule pour remplacer l’activité physique ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-481/Une-pilule-pour-remplacer-l-activite-physique
Une récente étude a permis d’isoler deux molécules capables de transformer la graisse blanche («mauvaise graisse», responsable de l’excès pondéral) en graisse brune («bonne graisse», capable de consommer de l’énergie), suscitant un vif espoir dans le traitement de l’obésité et du diabète. L’annonce (plus humoristique que scientifique) de l’auteur de cette étude, selon laquelle cette découverte permettrait de se passer de sport ou d’activité physique afin de perdre du poids, est par contre complètement inappropriée. Elle nous fait néanmoins réagir sur l’importance de promouvoir en premier lieu des moyens de prévention tels que l’activité physique, dont les effets bénéfiques sur la santé sont incontestables, et constitue le meilleur médicament à disposition. Afin d’améliorer la prescription d’activité physique au cabinet médical, différents moyens et outils sont rassemblés dans cet article.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
obésité
diabète
tissu adipeux
activité motrice

---
N1-VALIDE
Actualisation 2015 du traitement de l’hyperglycémie dans le diabète de type 2
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-483/Actualisation-2015-du-traitement-de-l-hyperglycemie-dans-le-diabete-de-type-2
Les propositions de traitement du diabète de type 2, synthétisées par un groupe d’experts européens et américains, ont été actualisées début 2015. L’approche doit être centrée sur le patient et la metformine reste le premier choix pharmacologique incontesté. En cas d’échec de cette monothérapie, la sélection doit s’orienter en fonction des profils d’efficacité, de sécurité et de coût des différents médicaments antidiabétiques. Par rapport à 2012, les principaux changements consistent en l’addition possible d’une gliptine à une bithérapie orale ou à l’insuline, en la commercialisation des inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (SGLT2) (gliflozines, en bi ou trithérapie, y compris en association avec l’insuline) et en la combinaison possible d’une insuline basale avec un agoniste des récepteurs du glucagon-like peptide-1.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète de type 2

---
N1-VALIDE
La maladie rénale diabétique : prise en charge actuelle et perspectives d’avenir
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-483/La-maladie-renale-diabetique-prise-en-charge-actuelle-et-perspectives-d-avenir
La maladie rénale diabétique est la cause la plus fréquente de prise en charge de l’insuffisance rénale terminale dans les pays industrialisés. Sa détection passe par la mesure de l’albuminurie et l’estimation du débit de filtration glomérulaire. Nombreux sont les patients diabétiques qui présentent une baisse de la filtration glomérulaire avant l’apparition de l’albuminurie. En attendant l’arrivée de nouveaux médicaments en cours d’évaluation, la prévention la meilleure pour endiguer l’épidémie d’insuffisance rénale chez le patient diabétique reste l’approche multifactorielle précoce et individualisée, ciblant l’équilibre glycémique (si possible sans induire des hypoglycémies) et le contrôle de la pression artérielle (avec un bloqueur du système rénine-angiotensine), la correction des désordres lipidiques et la lutte contre l’obésité.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
néphropathies diabétiques
facteurs de risque
néphropathies diabétiques
glycémie
néphropathies diabétiques

---
N1-VALIDE
Les scores diagnostiques pour la thrombose veineuse profonde
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-483/Les-scores-diagnostiques-pour-la-thrombose-veineuse-profonde
Sept scores diagnostiques pour la thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs sont analysés et comparés. Deux facteurs rendent cet exercice délicat : le problème des TVP distales et de leur évolution vers l’extension proximale ; le caractère hospitalier ou ambulatoire des patients. Le score le plus utilisé est celui de Wells (1997), modifié en 2003. Il comprend un élément de jugement clinique subjectif. Le score Primary care (2005), moins connu, a des caractéristiques équivalentes et n’inclut que des données dites objectives. La tendance actuelle est de coupler les scores avec le dosage des D-dimères pour exclure avec une excellente sensibilité la probabilité de TVP. Pour les TVP des membres supérieurs, il existe le score récent de Constans (2008), auquel il est également possible d’associer le dosage des D-dimères (Kleinjan).
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
thrombose veineuse
techniques et procédures diagnostiques
membre inférieur

---
N1-VALIDE
Maladie de Whipple : quand y penser ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-484/Maladie-de-Whipple-quand-y-penser
La maladie de Whipple est une infection bactérienne chronique, systémique, causée par Tropheryma whipplei. Les symptômes cardinaux comprennent des arthralgies ou arthrites migrantes, intermittentes et récurrentes suivies de diarrhées, de douleurs abdominales et d’une perte pondérale. Le diagnostic est difficile et repose initialement sur les PCR quantitatives salivaire et fécale pour T. whipplei suivies, si positives, d’une œso-gastroduodénoscopie avec biopsies duodénales. Le traitement consiste en une bithérapie orale de doxycycline et hydroxychloroquine pendant douze mois, suivie de la doxycycline à vie. Bien que rare, cette maladie doit être évoquée régulièrement, son issue pouvant être fatale sans traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladie de Whipple
maladie de Whipple
maladie de Whipple
maladie de Whipple

---
N1-VALIDE
Achalasie: quelle thérapie choisir en 2015 ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-484/Achalasie-quelle-therapie-choisir-en-2015
Le traitement de l’achalasie doit tenir compte du terrain du patient et du type d’achalasie déterminés par la manométrie de haute résolution. La myotomie laparoscopique de Heller et la dilatation pneumatique sont les traitements de première ligne. Les injections de toxine botulique et les traitements pharmacologiques ne sont indiqués que chez les patients à haut risque chirurgical qui ne peuvent pas bénéficier des traitements de première ligne. La myotomie perorale endoscopique (POEM) est une technique récente, prometteuse, réservée aux centres experts d’endoscopie dont la place exacte devra être précisée au terme d’études prospectives randomisées. L’œsophagectomie a une place marginale chez de rares patients avec une forme extrêmement évoluée ou avec un risque de dégénérescence néoplasique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
achalasie oesophagienne
achalasie oesophagienne
achalasie oesophagienne
achalasie oesophagienne

---
N1-VALIDE
Prise en charge des infections d’arthroplasties prothétiques: une collaboration entre chirurgiens et infectiologues
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-484/Prise-en-charge-des-infections-d-arthroplasties-prothetiques-une-collaboration-entre-chirurgiens-et-infectiologues
Les arthroplasties prothétiques de la hanche et du genou sont en augmentation constante à travers le monde, répondant au vieillissement d’une population toujours plus active. Ces interventions sont associées à un taux d’infections compris entre 1 et 2%. Toutefois, en dépit d’un risque relativement faible, cette complication est redoutable tant la morbidité induite est grande pour le patient. Le diagnostic ainsi que la prise en charge d’une infection associée à une arthroplastie prothétique sont soumis aux nouvelles découvertes microbiologiques ainsi qu’à divers consensus. Dans cet article, nous développerons la prise en charge d’une infection sur implant, du diagnostic au traitement en passant par les points encore débattus de nos jours.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique

---
N1-VALIDE
Dépistage et prise en charge de l’hypertension artérielle chez la personne âgée
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-485/Depistage-et-prise-en-charge-de-l-hypertension-arterielle-chez-la-personne-agee
La prévalence de l’hypertension artérielle chez le sujet âgé est extrêmement élevée, et le vieillissement attendu de la population va augmenter cette condition, principal facteur de mortalité. Quelques écueils dans le diagnostic et la prise en charge méritent d’être connus. La définition de l’hypertension artérielle actuelle n’est pas différente chez le sujet âgé, mais le phénotype de présentation est très différent : effet blouse blanche fréquent, importante variabilité tensionnelle, émoussement de l’abaissement nocturne, orthostatisme, dysautonomie, pseudohypertension. Le diagnostic peut être difficile à poser, et le traitement expose à un risque iatrogène de chutes ou d’hypoperfusion, d’effets secondaires plus fréquents en raison de la fragilité et de la polymédication.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
hypertension artérielle
antihypertenseurs
hypertension artérielle
surveillance ambulatoire de la pression artérielle

---
N1-VALIDE
Le travail de nuit ou en rotation : quel impact sur la pression artérielle ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-485/Le-travail-de-nuit-ou-en-rotation-quel-impact-sur-la-pression-arterielle
Le travail en rotation a pris un essor conséquent au cours des dernières années. Par définition, il engendre une perturbation du rythme circadien et de notre horloge biologique. Ses mécanismes physiopathologiques ne sont pas clairement élucidés mais une augmentation du risque cardiovasculaire lui a été imputée. Des études ont également mis en évidence une association entre le travail en rotation et une augmentation de la pression artérielle, alors que les travailleurs en rotation présenteraient un risque accru de développer une hypertension artérielle ou de la voir progresser. Toutefois, l’hétérogénéité des études, les facteurs confondants et la complexité à obtenir un groupe comparatif ne permettent pas de tirer d’évidences solides. Un suivi axé sur les facteurs de risque cardiovasculaires est néanmoins conseillé dans cette population.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tolérance à l'horaire de travail
travailleur de l'équipe de nuit (constatation)
travailleur en rotation (constatation)
pression artérielle
hypertension artérielle
rythme circadien

---
N1-VALIDE
Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) : peut-être pas si inoffensifs que cela
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-485/Inhibiteurs-de-la-pompe-a-protons-IPP-peut-etre-pas-si-inoffensifs-que-cela
La prévalence des traitements de longue durée par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) est en forte augmentation. Leur efficacité est prouvée et leur tolérance à court terme semble bonne. Cependant, il y a lieu de s’interroger sur d’éventuels effets indésirables lors d’administration prolongée. Nous proposons de tenter de faire le point sur les problèmes associés à l’usage des IPP.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
inhibiteurs de la pompe à protons
inhibiteurs de la pompe à protons
inhibiteurs de la pompe à protons

---
N1-VALIDE
Les présentations cliniques atypiques de la prééclampsie
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-485/Les-presentations-cliniques-atypiques-de-la-preeclampsie
La prééclampsie est un syndrome unique à la grossesse qui demeure l’une des causes principales de mortalité et morbidité fœto-maternelles à l’échelle mondiale. La complexité de sa physiopathologie se reflète par un très grand polymorphisme clinique, qui retarde parfois le diagnostic et donc, la prise en charge. Afin de fournir au clinicien un outil efficace, les critères de définition sont périodiquement réévalués par les sociétés médicales. Toutefois, il persiste des cas de prééclampsie qui échappent au cadre de ces définitions.Cet article se propose de discuter les présentations atypiques de la prééclampsie, à savoir, la prééclampsie non protéinurique, la prééclampsie normotensive, la prééclampsie avant 20 semaines d’aménorrhée et la prééclampsie du post-partum.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
prééclampsie
prééclampsie
signes et symptômes

---
N1-VALIDE
Une formation innovante sur l’accompagnement du patient atteint d’hypertension artérielle
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-485/Une-formation-innovante-sur-l-accompagnement-du-patient-atteint-d-hypertension-arterielle
Le MOOC (Massive Open Online Courses) Au cœur de l’hypertension est une formation en ligne innovante. Elle s’adresse aux professionnels de santé pour leur permettre de renforcer leurs compétences dans l’accompagnement du patient souffrant d’hypertension artérielle.Un MOOC est une formation sur internet gratuite et ouverte à tous. Elle a pour but de diffuser largement un enseignement de qualité. Depuis peu, les formations initiales et continues de santé se sont emparées de cet outil puissant. En effet, les MOOC permettent de répondre à plusieurs défis de l’enseignement grâce à des stratégies pédagogiques centrées sur les compétences de l’apprenant : la pédagogie de maîtrise, l’effet de test et l’évaluation par les pairs.Ce MOOC sur l’hypertension souhaite répondre au besoin des soignants de parfaire leurs compétences en accompagnement thérapeutique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hypertension artérielle
enseignement à distance
éducation du patient comme sujet

---
N1-VALIDE
Thérapies actuelles du trouble de personnalité borderline
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-486/Therapies-actuelles-du-trouble-de-personnalite-borderline
Le trouble de personnalité borderline est fréquent et marqué par un trouble de l’identité, une instabilité des émotions, une perturbation des relations interpersonnelles et des comportements autodommageables. Les soignants et les thérapeutes rencontrent des difficultés dans la prise en charge de ces patients, notamment car les fréquentes crises traversées sont difficiles à juguler et peuvent entraîner des ruptures de suivi. Des adaptations techniques et théoriques ont été développées pour améliorer l’efficience du soin à ces personnes. Nous présentons ici les principes à respecter pour qu’un traitement psychiatrique et psychothérapeutique de base corresponde aux bonnes pratiques et minimise le risque d’être iatrogène, mais aussi les principales psychothérapies spécialisées.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
trouble de la personnalité limite
psychothérapie

---
N1-SUPERVISEE
Quel traitement choisir pour la ménopause ? Représentations et usages des Suissesses
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-487/Quel-traitement-choisir-pour-la-menopause-Representations-et-usages-des-Suissesses
Dans la littérature médicale, la ménopause est définie comme une carence hormonale à l’origine de nombreux désagréments, voire de pathologies qu’il faut traiter. A partir d’entretiens approfondis avec 21 Suissesses, cet article s’intéresse, dans une perspective socio-anthropologique, aux usages des traitements par les femmes. Il montre que les pratiques de gestion sont diversifiées, varient selon les représentations de la ménopause, la prévalence des symptômes ménopausiques et en fonction des avantages ou inconvénients attribués à l’une ou l’autre thérapie. De manière surprenante, la substitution hormonale, bien que perçue comme la thérapie la plus efficace, n’est pas la plus prisée du fait des effets délétères que plusieurs femmes lui associent.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hormonothérapie substitutive
thérapies complémentaires
Suisse
ménopause

---
N1-SUPERVISEE
Du bilan préconceptionnel à la prise en charge des pathologies intercurrentes : suivi des grossesses au cabinet
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-487/Du-bilan-preconceptionnel-a-la-prise-en-charge-des-pathologies-intercurrentes-suivi-des-grossesses-au-cabinet
L’évaluation préconceptionnelle concerne toutes les femmes en âge de procréer. Il s’agit, avant tout, de vérifier l’immunité face à des agents infectieux, de dépister certaines infections, de rechercher des maladies génétiquement transmissibles en cas de risque accru, et de revoir toute la médication par rapport à un éventuel risque de tératogénicité.Lors d’une grossesse, l’apparition de maladies, dont la prise en charge peut paraître banale en médecine générale, peut prendre un caractère complexe en raison de risques liés aux médicaments et aux examens radiodiagnostiques. La connaissance des médicaments compatibles avec la grossesse, ainsi que des doses et potentiels effets des irradiations lors d’examens courants est essentielle pour une prise en charge adéquate.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
grossesse
prise en charge préconceptionnelle

---
N1-SUPERVISEE
Contraception et interruption de grossesse
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-487/Contraception-et-interruption-de-grossesse
Cet article décrit les contraceptifs médicaux selon une classification en deux groupes et propose au médecin généraliste de travailler sur la contraception en employant l’approche BERCER afin de favoriser l’observance. Les contraceptifs réversibles de longue durée d’action peuvent être recommandés à toute femme n’envisageant pas de grossesse. Ils ne demandent souvent que peu d’effort pour une efficacité élevée. Un enseignement en matière de contraception d’urgence est requis en cas d’utilisation de méthodes de courte durée d’action.L’interruption de grossesse reste possible, car aucun contraceptif n’est efficace à 100%. L’avortement médicamenteux tend à être plus utilisé que la chirurgie et peut, sous certaines conditions, être proposé à domicile.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
adulte
adolescent
avortement provoqué
avortement provoqué
contraception

---
N1-SUPERVISEE
Les causes de mortalité chez la femme, entre cœur et cancer
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-487/Les-causes-de-mortalite-chez-la-femme-entre-coeur-et-cancer
Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès chez les femmes. Les cancers viennent en deuxième position. On observe chez elles une augmentation de la consommation du tabac avec, comme conséquence, une augmentation de l’incidence du cancer du poumon et des maladies cardiovasculaires. L’arrêt de la substitution hormonale, depuis la démonstration de son association avec une augmentation du risque de cancer du sein, a vu l’incidence de ce dernier diminuer, alors que les maladies cardiovasculaires augmentent après la ménopause. Ces exemples mettent en exergue la nécessité d’une médecine s’intéressant spécifiquement aux femmes, avec une pondération individuelle des facteurs de risque par le médecin.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies cardiovasculaires
Femelle
facteurs de risque
tabagisme
diabète
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
maladies cardiovasculaires
tumeurs
tumeurs
hormonothérapie substitutive
tumeurs

---
N1-SUPERVISEE
La fonction vestibulaire : le sixième sens… ignoré
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-488/La-fonction-vestibulaire-le-sixieme-sens-ignore
Les vertigineux sont souvent mal compris des médecins. Ceux souffrant d’un déficit vestibulaire complet et dont la fonction est restituée par un implant vestibulaire utilisent toutes sortes de mots pour décrire ce qu’ils ressentent à la mise en fonction de la neuroprothèse.Leur sensation allait d’une forte émotion à une sensation de chaleur. La notion de vertige ou mouvement était rare. Comment décrire les sensations données par un sens ignoré et inconscient ? Avec les yeux, on voit ; avec les oreilles, on entend ; aucun terme n’existe décrivant ce qu’on fait avec le vestibule ! On vestibulise ? La notion enseignée selon laquelle les patients vertigineux devraient décrire des déséquilibres ou des vertiges rotatoires, dire si eux-mêmes ou l’environnement tournent, etc., est inadéquate.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
article de périodique
implants cochléaires
maladies vestibulaires
labyrinthe vestibulaire

---
N1-SUPERVISEE
Perspectives thérapeutiques dans la prise en charge de l’acouphène subjectif chronique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-488/Perspectives-therapeutiques-dans-la-prise-en-charge-de-l-acouphene-subjectif-chronique
Il n’existe pas de thérapie efficace pour le traitement de l’acouphène subjectif chronique. Dans cet article, nous présentons une étude sur 66 patients comparant la Tinnitus Retraining Therapy (TRT) avec une approche biopsychosociale (BPS). Les résultats montrent qu’il n’y a pas de différence dans l’évolution de la perception de l’acouphène entre le début de l’étude et après douze mois de traitement dans les deux groupes thérapeutiques. Une importante anxiété pourrait constituer un facteur prédisposant à l’abandon ou à l’inefficacité des traitements. Les patients présentant plus de comorbidités sur le plan biopsychosocial sont davantage réceptifs aux thérapies. Dès lors, le praticien devra élucider les besoins du patient acouphénique en termes de comorbidité et de profils biopsychosociaux.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
résultat thérapeutique
acouphène subjectif
maladie chronique
acouphène

---
N1-SUPERVISEE
Amyloïdose laryngée : revue de la littérature et cas clinique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-488/Amyloidose-laryngee-revue-de-la-litterature-et-cas-clinique
L’amyloïdose regroupe différentes formes d’atteintes organiques et/ou systémiques ; elle est caractérisée par des dépôts fibrillaires au sein du tissu conjonctif. Au niveau de la sphère ORL, l’atteinte isolée du larynx est la plus observée. Cependant, l’atteinte laryngée isolée est rare. Une recherche de formes multifocales ou systémiques au moyen d’examens complémentaires est donc recommandée. Le traitement préférentiel de la forme laryngée isolée est la chirurgie endoscopique avec préservation fonctionnelle.Nous présentons ici le cas d’une patiente de 67 ans, connue pour une laryngite subaiguë résistant au traitement médical chez qui le diagnostic d’amyloïdose laryngée est posé. Nous passons en revue la littérature pertinente, la physiopathologie et les modalités de prise en charge.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladies du larynx
revue de la littérature
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose
amyloïdose

---
N1-SUPERVISEE
Traitement des carcinomes épidermoïdes ORL chez la personne âgée
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-488/Traitement-des-carcinomes-epidermoides-ORL-chez-la-personne-agee
Le but de notre étude est d’évaluer les résultats oncologiques et le type de traitement chez les patients âgés (65-79 ans) et très âgés (L 80 ans), par rapport à la population référence (l 65 ans). Nous avons revu 1047 patients traités entre 2002 et 2012. Avec l’âge avancé on observe, de façon statistiquement significative, plus de traitements palliatifs, plus de femmes et plus de tumeurs avancées. Pour les 947 patients traités à but curatif, les taux de survie sans récidive à cinq ans sont superposables. La survie globale est moins bonne avec l’âge en raison des décès intercurrents, mais la réponse au traitement est identique. En conclusion, un âge avancé est associé à une survie diminuée, sans diminution du contrôle locorégional. L’âge chronologique ne doit pas être utilisé comme facteur prédictif de la réponse au traitement.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
carcinome épidermoïde
carcinome épidermoïde
tumeurs oto-rhino-laryngologiques
sujet âgé
carcinome épidermoïde

---
N1-SUPERVISEE
Insuffisance respiratoire aiguë et maladies neuromusculaires
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-488/Insuffisance-respiratoire-aigue-et-maladies-neuromusculaires
Les maladies neuromusculaires peuvent affecter tous les muscles respiratoires, conduisant à une insuffisance respiratoire aiguë (IRA). Celle-ci est la cause la plus fréquente de morbidité et de mortalité chez ces patients. Deux situations doivent être distinguées : 1) l’IRA secondaire à une maladie neuromusculaire d’expression aiguë avec une composante réversible (syndrome de Guillain-Barré, crise myasthénique…). 2) L’IRA survenant chez un patient connu pour une maladie neuromusculaire déjà avancée et éventuellement évolutive (sclérose latérale amyotrophique, myopathie de Duchenne…). Cet article décrit l’IRA d’origine neuromusculaire dans ces différents aspects, discute la stratégie de prise en charge initiale aux urgences et identifie les paramètres de surveillance.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
insuffisance respiratoire
insuffisance respiratoire
maladie aiguë
maladies neuromusculaires
insuffisance respiratoire

---
N1-SUPERVISEE
Quelle est l’utilité de la sérologie de Lyme ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-489/Quelle-est-l-utilite-de-la-serologie-de-Lyme
La sérologie de Lyme est trop souvent demandée en l’absence d’un diagnostic différentiel bien établi. Sa faible valeur prédictive positive la rend très souvent peu utile. Une positivité en immunoglobines de type M (IgM) ou G est trompeuse et conduit à des traitements souvent peu justifiables par la motivation clinique. Les approches médicales et épidémiologiques sont incontournables avant un diagnostic sérologique. Communiquées au laboratoire, elles permettent une interprétation des résultats adaptée au stade suspecté, tout en suggérant les recherches adéquates pour en augmenter sa valeur prédictive. Nous présentons ici les bases essentielles et les pièges de la sérologie de Lyme. Nous suggérons les possibilités d’amélioration du diagnostic microbiologique et énumérons les tests qui n’ont pas apporté la preuve d’un bénéfice pour la gestion du patient.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
maladie de Lyme
maladie de Lyme

---
N1-SUPERVISEE
Complications locorégionales des pharyngites : l’exemple du syndrome de Lemierre
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-489/Complications-locoregionales-des-pharyngites-l-exemple-du-syndrome-de-Lemierre
La pharyngite est un motif de consultation fréquent en médecine ambulatoire. Bien que banale la plupart du temps, elle est occasionnellement à l’origine de complications graves qu’il faut savoir reconnaître rapidement. Le syndrome de Lemierre est l’une d’entre elles. Il s’agit de l’association d’une thrombose de la veine jugulaire interne et d’emboles septiques généralement pulmonaires, classiquement causée par le germe Fusobacterium necrophorum. Il touche le plus souvent de jeunes adultes en bonne santé et a une mortalité estimée à 5%. Le diagnostic repose essentiellement sur la présentation caractéristique de la pathologie. Son traitement associe le drainage chirurgical des collections purulentes et des tissus nécrotiques à une antibiothérapie de longue durée. Certains auteurs recommandent une anticoagulation.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pharyngite
pharyngite
pharyngite
syndrome de Lemierre
syndrome de Lemierre
pharyngite

---
N1-SUPERVISEE
Diagnostic microbiologique des infections à Clostridium difficile
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-489/Diagnostic-microbiologique-des-infections-a-Clostridium-difficile
Le laboratoire de microbiologie joue un rôle essentiel dans la prise en charge des infections à Clostridium difficile, dont la fréquence et la sévérité ont tendance à augmenter. Une combinaison de méthodes (culture, immuno-enzymologie, PCR) qui visent à mettre en évidence la bactérie, ses antigènes, ses gènes de production de toxines et les toxines elles-mêmes permet au microbiologiste de livrer au clinicien et au spécialiste en hygiène hospitalière une aide diagnostique fiable répondant aux critères essentiels de rapidité, de sensibilité et de spécificité. Cet article présente les algorithmes couramment utilisés.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
clostridium difficile
infections à clostridium
infections à clostridium

---
N1-SUPERVISEE
La péricardite aiguë
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-489/La-pericardite-aigue
La péricardite aiguë correspond à l’inflammation du sac péricardique. Ses étiologies sont variées et peuvent être regroupées en trois entités : infectieuse, néoplasique et auto-immune bien que l’origine idiopathique ou présumée virale prédomine. Le diagnostic est avant tout clinique et doit être évoqué devant des douleurs thoraciques dépendantes de la position et de la respiration, surtout si celles-ci font suite à une infection virale. Un frottement péricardique est alors recherché à l’auscultation. De plus, un ECG et une échocardiographie, à la recherche d’un épanchement, doivent être réalisés. La présence de surélévations diffuses et concaves du segment ST permet de faire la distinction avec une ischémie myocardique. Actuellement, le traitement de choix de la péricardite aiguë est une association entre AINS et colchicine, ce qui permet de diminuer le risque de récurrence.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
péricardite
péricardite
péricardite
péricardite aiguë
maladie aiguë
péricardite

---
N1-SUPERVISEE
Bienfaits du régime sans gluten : mythe ou réalité ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Bienfaits-du-regime-sans-gluten-mythe-ou-realite
La sensibilité au gluten non cœliaque pourrait expliquer des symptômes digestifs et généraux chez des patients sans maladie cœliaque, mais cette entité récente est controversée. Le rôle du gluten par rapport à d’autres substances alimentaires tels certains saccharides et polyols (FODMAP) demeure débattu. Si un régime sans gluten est clairement indiqué dans la maladie cœliaque et l’allergie au blé, il reste discutable lors de sensibilité au gluten non cœliaque, car les études sont peu solides et contradictoires. Il n’existe pas d’évidence suffisante pour une indication stricte à un régime sans gluten dans des maladies endocrinologiques, psychiatriques ou rhumatologiques, de même que pour améliorer les performances dans la pratique d’un sport de haut niveau.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
régime sans gluten
cas clinique
maladie coeliaque
hypersensibilité au blé
sensibilité au gluten non cœliaque (maladie)
glutens

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome de renutrition inappropriée : aspects pratiques
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Syndrome-de-renutrition-inappropriee-aspects-pratiques
Le syndrome de renutrition inappropriée est fréquent et potentiellement mortel, mais reste sous-diagnostiqué. Il est défini par l’ensemble des manifestations clinico-biologiques qui surviennent lors de la renutrition du patient dénutri. Il est la conséquence du passage du catabolisme à l’anabolisme. Le rôle du déplacement intracellulaire des ions dû à l’insuline et la carence en vitamine B1 sont fondamentaux dans le développement de ce syndrome. Les situations à risque sont multiples et bien résumées par les critères NICE. Pour éviter l’apparition du syndrome de renutrition, il est indispensable de rechercher et corriger tout trouble électrolytique et d’administrer de la thiamine avant de débuter, de manière douce et très progressive, une réalimentation qu’elle soit sous forme orale, entérale ou parentérale.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndrome de renutrition
syndrome de renutrition
jeûne
syndrome de renutrition
facteurs de risque
syndrome de renutrition

---
N1-VALIDE
Stratégies de dépistage de la fibrillation auriculaire
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Strategies-de-depistage-de-la-fibrillation-auriculaire
La prévalence de la fibrillation auriculaire (FA) ne cesse d’augmenter et représente un enjeu majeur de santé publique. Les recommandations actuelles préconisent un dépistage par un ECG chez tout patient 65 ans présentant un pouls irrégulier. Cependant, la sensibilité d’un dépistage unique est peu élévée, en particulier pour les FA silencieuses ou infracliniques. Ces dernières ont pourtant un risque thromboembolique aussi élevé que les FA déclarées cliniquement. L’émergence de dispositifs de monitoring cardiaque continus est un développement important qui permet une détection et une prise en charge plus précoces de la FA. Il n’y a toutefois que peu de données à l’heure actuelle sur le bénéfice clinique de la détection et de l’anticoagulation de ces FA, et donc il semble prématuré de recommander un dépistage systématique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
fibrillation auriculaire
évaluation des risques
thromboembolie
fibrillation auriculaire
sujet âgé
fibrillation auriculaire

---
N1-VALIDE
Aspirine à vie et maladie coronarienne stable avec indication à une anticoagulation: est-ce bien raisonnable ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Aspirine-a-vie-et-maladie-coronarienne-stable-avec-indication-a-une-anticoagulation-est-ce-bien-raisonnable
Chez les patients présentant à la fois une maladie coronarienne stable et une fibrillation auriculaire, un traitement de fond concomitant d’aspirine et d’anticoagulant est souvent prescrit, en raison des bénéfices prouvés de ces deux traitements respectifs sur les événements cardiovasculaires, thromboemboliques et la mortalité. Cependant, des études récentes de cohorte ont démontré que, dans cette population, l’ajout de l’aspirine au traitement anticoagulant n’est pas associé à une réduction des récidives d’événements coronariens ou thromboemboliques mais majore de manière significative le risque hémorragique. Chez ces patients, et particulièrement si leur risque hémorragique est élevé, l’arrêt de l’aspirine peut être envisagé.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
anticoagulants
fibrillation auriculaire
maladie coronarienne
évaluation des risques
hémorragie
anticoagulants
acide acétylsalicylique
association de médicaments
acide acétylsalicylique

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments génériques et biosimilaires : une panacée ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Medicaments-generiques-et-biosimilaires-une-panacee
Les médicaments sont la troisième source de dépenses de l’assurance-maladie obligatoire en Suisse. Les génériques, dont le prix doit être au minimum inférieur de 30% à l’original, permettent des économies substantielles. Leur enregistrement passe par la réalisation d’études de bioéquivalence et leur utilisation est sûre, même si plusieurs facteurs peuvent en influencer l’acceptation par les patients et les médecins. En ce qui concerne les médicaments issus des biotechnologies (ARN recombinant) dont le prix est souvent onéreux, leur substitution accrue par des biosimilaires devrait permettre des économies supplémentaires. En réponse au développement des génériques, certaines compagnies pharmaceutiques adoptent des stratégies dites d’evergreening, qui consiste à apporter des innovations mêmes minimes à la molécule originale dans la perspective de prolonger leur monopole, mais dont les bénéfices cliniques ne sont pas toujours démontrés.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médicaments génériques
produits pharmaceutiques biosimilaires

---
N1-SUPERVISEE
Analyse quantifiée de la marche : mode d’emploi
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-490/Analyse-quantifiee-de-la-marche-mode-d-emploi
L’analyse quantifiée de la marche est devenue un examen médical indispensable pour la prise en charge des patients présentant des troubles complexes de la marche. Comme son nom l’indique, le but de cet examen est de mesurer, en laboratoire, la marche d’un patient. Ces mesures concernent tout d’abord le mouvement en trois dimensions des articulations et des segments corporels, ainsi que les forces qui s’appliquent à ces articulations et enfin l’activité électromyographique des muscles. L’ensemble de ces données quantitatives permet d’identifier les défauts de marche et de déduire les causes probables de ces défauts grâce aux données cliniques disponibles à chaque patient.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
troubles neurologiques de la marche
démarche
médecine générale
examen physique
examen physique
examen physique

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations suisses pour le bilan de santé au cabinet médical
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-491/Recommandations-suisses-pour-le-bilan-de-sante-au-cabinet-medical
La prévention et le dépistage des maladies font partie du rôle de médecin de premier recours. Ces recommandations sont le fruit d’un travail réalisé dans le cadre du programme EviPrev, qui regroupe des personnes affiliées aux cinq centres académiques de médecine interne générale ambulatoire (Lausanne, Berne, Genève, Bâle et Zürich). Plusieurs questions doivent être abordées avant de réaliser une intervention de prévention: dispose-t-on de données démontrant qu’une intervention précoce est efficace? Quels sont l’efficacité et les effets indésirables de l’intervention? Quelle est l’efficience (rapport coût-efficacité) de l’intervention? Quelles sont les préférences du patient quant à l’intervention et aux conséquences de l’intervention? Ces recommandations de prévention visent à répondre à ces questions de manière indépendante, en tenant compte du contexte suisse et en intégrant la perspective du patient dans un entretien de décision partagée.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
bilan
prévention primaire
prévention secondaire
médecine générale
consultation médicale
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
adulte
sujet âgé
dépistage systématique

---
N1-SUPERVISEE
«Docteur, j’ai de la peine à respirer»: perspective hospitalière
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2015/43/fr/fms-02471.pdf
https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-491/Docteur-j-ai-de-la-peine-a-respirer-perspective-hospitaliere
La dyspnée est un symptôme fréquent en milieu hospitalier: elle touche un patient sur deux hospitalisés dans un centre tertiaire, et sa présence est un facteur aggravant la morbidité et la mortalité. Sa détermination, basée sur l’auto-évaluation, doit être systématiquement complétée par une mesure des signes vitaux et par la recherche de signes cliniques de gravité (désaturation, présence d’un stridor, utilisation de la musculature accessoire ou altération de l’état de conscience) qui nécessitent une prise en charge en urgence. Après ces premières mesures thérapeutiques, le bilan diagnostique consiste en une approche multidisciplinaire visant à déterminer les mécanismes physiopathologiques sous-jacents dont dépendra la suite de la prise en charge.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dyspnée
dyspnée
dyspnée
signes et symptômes
dyspnée

---
N1-SUPERVISEE
«Docteur, j’ai de la peine à respirer» : perspective ambulatoire
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-491/Docteur-j-ai-de-la-peine-a-respirer-perspective-ambulatoire
La dyspnée peut être le premier symptôme d’un grand nombre de maladies. Chez les patients vus en consultation ambulatoire, les causes les plus fréquentes de dyspnée sont les maladies pulmonaires et cardiovasculaires. Le déconditionnement constitue un facteur contributif majeur de la dyspnée chez les patients atteints de maladies cardiaques et pulmonaires chroniques. Cet article résume les éléments clés dans l’évaluation des patients souffrant de dyspnée aiguë ou chronique et présente une approche pour la réalisation d’un diagnostic différentiel ciblé des causes les plus fréquentes de dyspnée dans le contexte ambulatoire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dyspnée
maladie chronique
maladie aiguë

---
N1-SUPERVISEE
Dépression, quelle dépression?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-491/Depression-quelle-depression
Malgré les efforts de la neurobiologie et de l’épidémiologie, la dépression reste un trouble aux contours flous. La question controversée de son dépistage par le généraliste en atteste, illustrant au passage certaines tensions entre la psychiatrie et la médecine générale. Nous suggérons un regard plus large sur la dépression, respectant la singularité du patient mais prenant en compte des processus sociaux potentiellement pathogènes. A l’heure des critères diagnostiques opérationnels, l’intuition clinique et le contexte socio-historique de la relation médecin-malade gardent leur pertinence.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
trouble dépressif
trouble dépressif

---
N1-SUPERVISEE
Détresse respiratoire: information à l’attention des patients
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-491/Detresse-respiratoire-information-a-l-attention-des-patients
L’essoufflement, pouvant aller jusqu’à la détresse respiratoire, peut être un état très désagréable, voire anxiogène. Le terme médical désignant la détresse respiratoire est dyspnée, qui provient du grec et signifie «respiration difficile». Toute sensation de respiration difficile est qualifiée de détresse respiratoire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
information patient et grand public
article de périodique
dyspnée
dyspnée
dyspnée

---
N1-SUPERVISEE
Contraception en période de périménopause : indication, sécurité et avantages non contraceptifs
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Contraception-en-periode-de-perimenopause-indication-securite-et-avantages-non-contraceptifs
Les patientes en période de périménopause présentent une fertilité diminuée mais nécessitent une contraception efficace. Une bonne connaissance des modifications physiologiques de cette période de transition est essentielle pour une prise en charge optimale. Jusqu’à 50 ans, aucune contraception n’est contre-indiquée par l’âge seul. Le choix du contraceptif doit être adapté à la patiente, en évaluant les facteurs de risque individuels et en favorisant les éventuels avantages non contraceptifs de la méthode. Les contraceptions à longue durée (stérilet en cuivre, Mirena ou l’implant sous-cutané) offrent une excellente solution sur ces deux plans.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Femelle
médecine générale
périménopause
périménopause
contraception
contraception
périménopause

---
N1-SUPERVISEE
Actualités sur le dépistage et la prévention des infections à VPH dans le cadre des cancers du col utérin
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Actualites-sur-le-depistage-et-la-prevention-des-infections-a-VPH-dans-le-cadre-des-cancers-du-col-uterin
La relation causale entre les virus du papillome humain (VPH) et le cancer du col utérin impacte sa prévention et son dépistage.Les bénéfices du vaccin préventif contre le VPH apparaissent dans la population générale. Son absence de dangerosité est établie. Aussi, ce vaccin est proposé aussi bien aux filles qu’aux garçons. La commercialisation d’un vaccin nonavalent va majorer son activité préventive.Dès à présent, des sociétés savantes proposent un test VPH en première ligne du dépistage du cancer du col utérin après 30-35 ans à la place de la cytologie. Lors de test négatif, l’espacement des dépistages irait jusqu’à cinq ans. Lors de test positif, la cytologie est utilisée pour le triage des patientes, mais d’autres tests sont en cours d’évaluation.Cependant, au vu de l’efficacité vaccinale, les modalités futures et surtout le rapport coût/bénéfice du dépistage devraient être remis en question.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
infections à papillomavirus
infections à papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
vaccins antipapillomavirus
tumeurs de l'utérus

---
N1-SUPERVISEE
Syndrome de la vessie hyper-active chez la femme : un défi de santé publique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Syndrome-de-la-vessie-hyper-active-chez-la-femme-un-defi-de-sante-publique
L’hyperactivité vésicale (HAV) est un syndrome clinique touchant environ 17% des femmes. Souvent associée à une hyperactivité détrusorienne à l’examen urodynamique, cette maladie est honteuse, sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée. Sa pathophysiologie est complexe et les nombreuses alternatives thérapeutiques, dont certaines peu étudiées, visent à améliorer la qualité de vie. En cas d’échec de la physiothérapie, les anticholinergiques représentent la première ligne thérapeutique médicamenteuse et peuvent être complétés ou remplacés par les bêta3-adrénergiques. La neuromodulation sacrée ainsi que la stimulation du nerf tibial postérieur représentent des alternatives intéressantes tout comme l’injection intravésicale cystoscopique de toxine botulinique, une option chirurgicale récemment validée en Suisse pour l’HAV idiopathique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
vessie hyperactive
vessie hyperactive
vessie hyperactive
vessie hyperactive
vessie hyperactive
vessie hyperactive

---
N1-SUPERVISEE
Hernie discale cervicale – diagnostic et prise en charge
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-492/Hernie-discale-cervicale-diagnostic-et-prise-en-charge
La hernie discale cervicale (HDC) est fréquemment rencontrée en médecine de premier recours. Elle peut induire la compression d’une racine cervicale (radiculopathie avec ou sans déficit sensitivo-moteur) ou de la moelle épinière (myélopathie). Le plus souvent, le traitement conservateur permet de soulager le patient. Dans le cas d’une radiculopathie, une intervention neurochirurgicale est recommandée lorsqu’une corrélation clinico-radiologique existe, qu’un déficit neurologique moteur apparaît de manière brusque ou est progressif sous traitement conservateur. Un geste chirurgical est également proposé si les douleurs sont mal contrôlées par le traitement non chirurgical bien mené pour une durée de six à huit mois. La myélopathie cervicale symptomatique pose per se l’indication à une prise en charge chirurgicale.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hernie discale cervicale
vertèbres cervicales
radiculopathie
syndrome de compression médullaire
radiculopathie
radiculopathie
déplacement de disque intervertébral
déplacement de disque intervertébral
complications postopératoires
diagnostic différentiel
déplacement de disque intervertébral
déplacement de disque intervertébral
déplacement de disque intervertébral
déplacement de disque intervertébral

---
N1-SUPERVISEE
Réseaux sociaux : de nouveaux outils de communication et de formation pour les médecins ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-493/Reseaux-sociaux-de-nouveaux-outils-de-communication-et-de-formation-pour-les-medecins
En quelques années seulement de développement, les réseaux sociaux (social media ou #SoMe) atteignent la pratique médicale. Ces nouveaux médias – tels Twitter ou Skype – permettent d’enrichir les échanges entre médecins (télémédecine), entre médecins et patients (consultations à distance), et offrent des perspectives inédites de formation. Ils soulèvent aussi de nouvelles problématiques éthiques, déontologiques et légales : l’extension de l’espace de consultation au-delà du cabinet médical et l’accès à l’information par des tiers, n’ont été que très récemment considérés dans la littérature spécialisée. Nous offrons ici une revue de quelques réseaux sociaux avec leurs caractéristiques, leurs applications et limites, et proposons quelques recommandations de bonne pratique.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
télémédecine
enseignement à distance
médias sociaux
télémédecine
médecine générale

---
N1-SUPERVISEE
Déclaration et traitement des événements indésirables en médecine interne
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-493/Declaration-et-traitement-des-evenements-indesirables-en-medecine-interne
Savoir reconnaître, annoncer et analyser des événements indésirables dans un service de médecine interne est un enjeu quotidien, enseigné à chacun des collaborateurs, et permet de proposer des améliorations utiles aux patients, au service lui-même et à l’institution toute entière. Le Service de médecine interne du CHUV fait ici le bilan de cette procédure institutionnelle – une année après son implémentation – qui met en avant une démarche transparente en matière de communication et de gestion des risques. Le Service de médecine interne souligne l’importance du retour d’information aux signalants, assure à ses collaborateurs un suivi des mesures d’amélioration et propose également la démarche aux signalants externes au service, comme les médecins traitants par exemple.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Maladie iatrogène
amélioration de la qualité
déclaration obligatoire
médecine interne
médecine générale

---
N1-VALIDE
L’annonce de mauvaises nouvelles en binôme médico-infirmier : mise en pratique en médecine interne
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-493/L-annonce-de-mauvaises-nouvelles-en-binome-medico-infirmier-mise-en-pratique-en-medecine-interne
L’annonce d’une mauvaise nouvelle à un patient a un impact énorme pour lui et ses proches, mais également pour les soignants impliqués. La façon dont cette information est transmise peut influer sur le vécu de la maladie et potentiellement sur l’adhésion thérapeutique. Afin d’améliorer cette communication avec le patient et ses proches, le Service de médecine interne du CHUV a mis en place une procédure qui comprend une coordination entre les personnes impliquées avec une annonce en binôme médico-infirmier. Il rappelle que le médecin assistant en charge du patient est le référent de toute nouvelle information. De plus, il met à disposition des soignants des soutiens pédagogiques en communication.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
révélation de la vérité
rôle médical
rôle de l'infirmier

---
N1-VALIDE
Prescription médicamenteuse inappropriée : les nouveaux critères STOPP/START
In Rev Med Suisse 2015 ; 11 : 2115-23
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Prescription-medicamenteuse-inappropriee-les-nouveaux-criteres-STOPP-START
La prescription médicamenteuse inappropriée (PMI) est un problème majeur de santé publique. Elle est associée à une augmentation de la morbi-mortalité et de la consommation des ressources de santé et ce principalement en raison de la survenue d’effets indésirables (EI). La révision systématique des prescriptions médicamenteuses est apparue depuis longtemps comme une solution pour limiter les PMI et les EI directement associés. Dans cet objectif, depuis 2008, la liste des critères STOPP/START est apparue comme un outil séduisant, logique, et facile d’utilisation.Cette version initiale vient d’être mise à jour. Après avoir détaillé les changements apportés, nous présentons le résultat de son adaptation en langue française par un groupe d’experts francophones belges, canadiens, français et suisses...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
ordonnances médicamenteuses
effets secondaires indésirables des médicaments
Liste de médicaments potentiellement inappropriés
prescription inappropriée
Screening tool of older person's potentially inappropriate prescriptions
sujet âgé
Ordonnances inappropriées
prescription inappropriée

---
N1-VALIDE
Approche pratique de l’insomnie en gériatrie : de la plainte au traitement
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Approche-pratique-de-l-insomnie-en-geriatrie-de-la-plainte-au-traitement
L’insomnie de la personne âgée est une pathologie fréquente et ses conséquences en termes de morbidité et sur la qualité de vie sont importantes. D’origine multifactorielle, elle nécessite un traitement spécifique des facteurs causals, concernant les comorbités somatiques ou psychiatriques, et le dépistage de troubles primaires du sommeil. Une prise en charge précoce permet d’éviter la chronicisation des troubles et la prise chronique de benzodiazépines ou d’hypnotiques. Cette dernière, compte tenu de ses effets délétères dans cette population, constitue un véritable problème de santé publique. Nous avons souhaité proposer ici une approche pratique de l’insomnie du sujet âgé allant du diagnostic au traitement en mettant en avant les approches non pharmacologiques, tout en précisant au mieux la place des traitements médicamenteux.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
sujet âgé
syndrome d'apnées obstructives du sommeil
syndrome des jambes sans repos
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
troubles de l'endormissement et du maintien du sommeil
démence

---
N1-VALIDE
Incontinence urinaire chez la femme âgée : que faire au cabinet ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Incontinence-urinaire-chez-la-femme-agee-que-faire-au-cabinet
L’incontinence urinaire (IU) est fréquente chez la femme âgée, mais reste rarement abordée en consultation générale. Pourtant, elle est associée à de nombreuses conséquences sur la santé, particulièrement chez les patientes polymorbides, et à des coûts conséquents. Le médecin de famille est idéalement placé pour dépister et prendre en charge cette problématique. Cet article propose une démarche pour guider le choix des investigations et traitements à envisager en présence d’une incontinence urinaire chez une femme âgée.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
médecine générale
sujet âgé
femmes
incontinence urinaire
cas clinique
incontinence urinaire
incontinence urinaire
incontinence urinaire
incontinence urinaire

---
N1-VALIDE
Mon patient est trop âgé pour une statine : mythes et réalités
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Mon-patient-est-trop-age-pour-une-statine-mythes-et-realites
La thérapie hypolipémiante du patient âgé se situe entre une incidence et une prévalence élevées de maladies cardiovasculaires et une durée de vie restante limitée. Le bénéfice clinique rapide après introduction d’une statine (mois) justifie son indication en prévention secondaire même si la durée de vie est limitée à quelques années. Les guidelines actuelles proposent une posologie modérée chez les patients âgés de plus de 75 ans. L’évidence concernant la prévention primaire est plus faible. La décision thérapeutique se complique par un risque de base élevé pour une grande partie des patients âgés et devrait tenir compte de l’âge biologique plutôt que chronologique. Le traitement par statine est en général bien supporté, ne requérant qu’un suivi clinique régulier, tenant compte des interactions pharmacocinétiques et de la fonction rénale.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
prévention primaire
prévention secondaire
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase

---
N1-VALIDE
Approche ambulatoire de la dénutrition chez la personne âgée
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Approche-ambulatoire-de-la-denutrition-chez-la-personne-agee
La dénutrition est un problème fréquent et sous-diagnostiqué chez les personnes âgées, quel que soit leur lieu de vie, et est associée à un risque accru de morbidité et mortalité. Dans ce contexte, une évaluation nutritionnelle périodique systématique est nécessaire chez les patients de plus de 75 ans. En l’absence de consensus, le critère diagnostique le plus utilisé est une perte pondérale involontaire d’au moins 5% en un mois ou de 10% en six mois. En présence d’une dénutrition, des interventions multimodales visant à augmenter les apports caloriques sont proposées, en ciblant chaque facteur de risque contributif. Un suivi de l’efficacité et une adaptation de ces mesures devront être faits dans les trois mois.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
malnutrition
cas clinique
malnutrition
malnutrition
malnutrition
prise en charge de la maladie
malnutrition

---
N1-SUPERVISEE
Renutrition ou alimentation du senior fragile par sonde : less is more ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-494/Renutrition-ou-alimentation-du-senior-fragile-par-sonde-less-is-more
Syndrome gériatrique, la malnutrition affecte particulièrement les sujets âgés hospitalisés ou institutionnalisés, et sa prévalence augmente avec le degré de fragilité. Les moyens utilisés pour améliorer l’état nutritionnel sont-ils suffisamment adaptés au degré de fragilité des patients âgés ? Une revue de la littérature des complications liées à l’alimentation par sonde dans la démence avancée est abordée dans cet article. Le syndrome de renutrition affectant le sujet âgé fragile est méconnu et non reconnu par les médecins dans cette catégorie de population. A l’aide d’une vignette clinique, représentative des huit cas observés dans notre service de gériatrie, nous exposons les signes cliniques d’appel, les examens de laboratoire à pratiquer et les moyens thérapeutiques à mettre en œuvre.
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
malnutrition
syndrome de renutrition
syndrome de renutrition
foyers pour personnes agées
démence
sujet âgé

---
N1-VALIDE
Le syndrome de chevauchement asthme-BPCO
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/Le-syndrome-de-chevauchement-asthme-BPCO
L’asthme et la BPCO sont souvent vus comme des maladies distinctes et exclusives, principalement en raison de la sélection de cas typiques dans les grandes études cliniques. Cependant, pour de nombreux patients, le clinicien ne peut clairement distinguer entre ces deux maladies, une situation qu’on peut qualifier de «syndrome de chevauchement entre asthme et BPCO». Il est important de reconnaître cette entité car les patients souffrant d’un syndrome de chevauchement entre asthme et BPCO sont plus symptomatiques, ont une moins bonne qualité de vie et souffrent de plus d’exacerbations que les patients atteints d’une seule de ces deux maladies. En attendant que le traitement de cette entité puisse être mieux défini par des études dédiées, il paraît prudent d’introduire précocement des corticostéroïdes inhalés, au vu de leur efficacité établie dans l’asthme.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
asthme
broncho-pneumopathie chronique obstructive
cas clinique
asthme
broncho-pneumopathie chronique obstructive
Syndrome de chevauchement asthme-BPCO

---
N1-VALIDE
La bronchopneumopathie chronique obstructive et son lien avec les facteurs de risque cardiovasculaires
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/La-bronchopneumopathie-chronique-obstructive-et-son-lien-avec-les-facteurs-de-risque-cardiovasculaires
Les patients avec une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) présentent souvent également un ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaires, ce qui non seulement augmente leur taux de mortalité mais a aussi un impact socio-économique majeur sur le système de santé. Hormis des facteurs communs de prédisposition et environnementaux, l’hypothèse d’une inflammation systémique chronique reliant BPCO et comorbidités cardiovasculaires trouve une évidence croissante dans la littérature récente et pourra constituer une nouvelle source d’approches diagnostiques et thérapeutiques par le futur. Dans ce contexte, les études CoLaus et PneumoLaus se proposent d’investiguer davantage les caractéristiques de la population générale lausannoise et plus particulièrement son profil cardiovasculaire et respiratoire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
broncho-pneumopathie chronique obstructive
maladies cardiovasculaires
facteurs de risque
comorbidité

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’hémoptysie massive
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-495/Prise-en-charge-de-l-hemoptysie-massive
L’hémoptysie massive correspond à environ 5% des cas d’hémoptysie et représente une menace vitale pour le patient. L’évaluation rapide de l’origine du saignement et l’identification d’une atteinte respiratoire préexistante sont primordiales pour une prise en charge adaptée visant à maintenir les fonctions vitales et à contrôler la source du saignement. L’embolisation artérielle bronchique est actuellement le traitement invasif de premier choix et la chirurgie thoracique doit être réservée à des lésions localisées à haut risque de récidive, des saignements artériels pulmonaires ou lors d’échec, voire de contre-indication, à l’embolisation.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hémoptysie
hémoptysie
hémoptysie
hémoptysie

---
N1-VALIDE
Concept novateur de formation en ultrasonographie ciblée pour l’intensiviste utilisant l’e-learning et la simulation
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-468/Concept-novateur-de-formation-en-ultrasonographie-ciblee-pour-l-intensiviste-utilisant-l-e-learning-et-la-simulation
Dans les pays qui nous entourent, l’ultrasonographie ciblée par le clinicien (USCC) est devenue un outil indispensable en médecine intensive. En Suisse, bien que l’USCC fasse partie des exigences de la formation en médecine intensive, aucun programme officiel d’enseignement et d’évaluation des compétences n’existe à ce jour. La création d’un curriculum de formation et son implémentation pratique est donc un défi. Les freins et les obstacles au développement de l’USCC dans les unités des soins intensifs (USI) sont multiples.1 La limitation du temps de travail a diminué les opportunités d’apprentissage des gestes techniques. Les multiples tâches cliniques sont contraignantes pour les apprenants et les instructeurs. La sécurité des patients doit être maintenue durant la phase d’apprentissage. Le nombre d’instructeurs qualifiés est encore insuffisant. Le développement rapide de la technologie a eu un impact majeur sur l’éducation médicale, et permet d’envisager des approches d’enseignement et d’évaluation originales. Nous présentons ici un nouveau concept de formation en ultrasonographie (US), basé sur des directives internationales, que nous avons développé ces dernières années et qui permet de surmonter les obstacles décrits ci-dessus.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
échographie
radiologie
enseignement à distance
Formation par simulation

---
N1-VALIDE
Manifestations pulmonaires de la sclérodermie systémique
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/Manifestations-pulmonaires-de-la-sclerodermie-systemique
La sclérodermie systémique (ScS) est une maladie protéiforme dont le pronostic et le traitement sont liés à l’atteinte d’organe. La fibrose pulmonaire (FP) et l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) ou la combinaison des deux représentent les causes principales de mortalité et ont un fort impact sur la qualité de vie des patients avec ScS. La FP débute précocement et progresse habituellement lentement. Cependant, l’insuffisance respiratoire terminale peut s’installer chez environ 10% des patients. L’HTAP peut être une complication précoce ou tardive de la ScS et conduit à une insuffisance cardiaque droite. Les traitements actuels permettent un contrôle partiel des manifestations cliniques liées à la FP et à l’HTAP, mais pour les deux conditions des stratégies thérapeutiques plus efficaces sont encore nécessaires.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sclérodermie systémique
fibrose pulmonaire
fibrose pulmonaire
fibrose pulmonaire
hypertension pulmonaire
hypertension pulmonaire
hypertension pulmonaire
hypertension pulmonaire

---
N1-VALIDE
Syndrome des antisynthétases : diagnostic et traitements
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/Syndrome-des-antisynthetases-diagnostic-et-traitements
Le syndrome des antisynthétases (SAS) fait partie des myopathies inflammatoires. Il est caractérisé, outre une clinique évocatrice, par des anticorps antisynthétases, dont huit sont connus pour le moment. Mettre en évidence ce syndrome oriente le clinicien et le rend attentif au suivi des fonctions pulmonaires et d’une imagerie pulmonaire à la recherche d’une pneumopathie interstitielle en particulier, qui est plus fréquente dans ce sous-groupe de population atteint de myosite et qui aggrave le pronostic de ces patients. C’est donc un diagnostic rare mais important à ne pas manquer.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
syndrome des antisynthétases
myosite
syndrome des antisynthétases
myosite
syndrome des antisynthétases
myosite

---
N1-VALIDE
La maladie liée aux IgG4 : une cause possible d’ictère obstructif
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/La-maladie-liee-aux-IgG4-une-cause-possible-d-ictere-obstructif
La maladie liée aux immunoglobulines de type G4 (ML-IgG4) est reconnue depuis le début des années 2000 comme une entité regroupant un ensemble de maladies inflammatoires à caractéristiques histopathologiques communes. Pouvant atteindre quasiment tous les organes et tissus, elle se manifeste le plus souvent de manière subaiguë chez des hommes de plus de 50 ans, sous forme de masse ou d’agrandissement diffus des organes atteints. L’aspect histopathologique est celui d’une infiltration lymphoplasmocytaire à prédominance de plasmocytes IgG4 positifs et d’une fibrose progressive. Ses caractéristiques cliniques et radiologiques peuvent rendre difficile la distinction avec un processus tumoral. La maladie répond bien à un traitement systémique de glucocorticoïdes, avec toutefois un haut taux de récidives après l’arrêt du traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
article de périodique
immunoglobuline G
cas clinique
signes et symptômes
diagnostic
traitement médicamenteux

---
N1-VALIDE
Syndromes myélodysplasiques et auto-immunité
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/Syndromes-myelodysplasiques-et-auto-immunite
Les syndromes myélodysplasiques (SMD) sont caractérisés par une hématopoïèse inefficace, responsable de cytopénies périphériques. Il s’agit d’un groupe hétérogène de maladies clonales des cellules souches hématopoïétiques. Plusieurs études de cohorte et de nombreux rapports de cas attestent de l’émergence de manifestations auto-immunes chez certains patients atteints de SMD. De même, les patients souffrant de certaines pathologies auto-immunes ont un risque augmenté d’être également atteints d’un SMD. Le but de cet article est de familiariser le praticien avec les liens entre myélodysplasie et auto-immunité. L’accent est mis sur les éléments permettant de rechercher un SMD chez un patient développant une cytopénie dans un contexte auto-immun et vice versa de lister les principales maladies inflammatoires pouvant compliquer un SMD.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndromes myélodysplasiques
syndromes myélodysplasiques
maladies auto-immunes
syndromes myélodysplasiques

---
N1-VALIDE
Immunoglobulines sous-cutanées et programme d’accompagnement : quel est l’intérêt des patients ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-469/Immunoglobulines-sous-cutanees-et-programme-d-accompagnement-quel-est-l-interet-des-patients
Deux voies différentes d’administration existent pour le traitement d’immunoglobulines : intraveineuse (Ig IV – administration mensuelle en milieu médical) et sous-cutanée (Ig SC – auto-administration hebdomadaire à domicile). Selon la littérature, efficacité et sécurité sont similaires, mais les Ig SC pourraient améliorer la qualité de vie et la satisfaction au traitement. La Policlinique médicale universitaire de Lausanne a développé un programme interdisciplinaire d’accompagnement à long terme de patients sous Ig SC. De plus, elle a mené une enquête exploratoire interrogeant des patients sous Ig IV sur leur intérêt pour les Ig SC : les patients intéressés ont jugé moins favorablement l’efficacité et/ou la tolérance des Ig IV et considéré que les Ig SC amélioreraient leur motivation au traitement et l’impact sur leur vie privée et professionnelle.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
immunoglobulines
injections sous-cutanées
évaluation de programme
Accompagnement malade

---
N1-VALIDE
Diagnostic de la gastroentérite bactérienne
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Diagnostic-de-la-gastroenterite-bacterienne
Les agents étiologiques de la gastroentérite aiguë sont variés, mais l’identification des pathogènes reste peu fréquente. Le diagnostic des bactéries entéropathogènes est particulièrement difficile étant donné la grande quantité de germes qui constituent la flore normale et qui se trouvent de façon hautement diversifiée dans la matière fécale. Plusieurs méthodes sont utilisées par les laboratoires de microbiologie pour déterminer les causes des gastroentérites aiguës, incluant la coproculture, les techniques ELISA et la microscopie. Suite à la limitation de ces méthodes conventionnelles, il reste de la place pour l’amélioration de la détection des pathogènes en utilisant les méthodes moléculaires. Cet article discute de ces différentes approches et de leurs limitations.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
gastroentérite
Gastro-entérite bactérienne SAI
maladie aiguë
infections bactériennes
gastroentérite
gastroentérite
diarrhée

---
N1-VALIDE
Arthrite septique bactérienne communautaire chez l’adulte : du diagnostic au traitement
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Arthrite-septique-bacterienne-communautaire-chez-l-adulte-du-diagnostic-au-traitement
L’arthrite septique bactérienne reste un diagnostic difficile en raison de ses manifestations cliniques et biologiques aspécifiques. La prise en charge est souvent une urgence. Après la ponction articulaire, le traitement antibiotique est souvent introduit avant le résultat microbiologique selon la suspicion du clinicien. Le drainage articulaire, soit par arthrocentèse itérative ou par drainage chirurgical, est de mise, suivi d’une antibiothérapie d’une durée et d’une forme qui restent encore à définir. Dans les suites postopératoires, une physiothérapie de mobilisation et une charge selon la douleur permettent d’éviter une ankylose de l’articulation.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
arthrite infectieuse
infections bactériennes
adulte
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
arthrite infectieuse
antibactériens

---
N1-VALIDE
Strongyloïdose : qui est à risque d’infection sévère et comment la prévenir ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Strongyloidose-qui-est-a-risque-d-infection-severe-et-comment-la-prevenir
Le syndrome d’hyperinfestation à Strongyloïdes stercoralis, dont la mortalité est très élevée (60%), survient en général après un traitement immunosuppresseur. En effet, l’immunosuppression cellulaire permet au parasite de se réactiver et de stimuler son cycle d’auto-infection. Il est donc primordial de prévenir cette infection sévère par le dépistage chez les patients à risque avant de débuter un traitement immunosuppresseur, tout particulièrement de corticostéroïdes, même de courte durée. L’ivermectine est le traitement de choix.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
article de périodique
cas clinique
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
strongyloïdose
ivermectine
antiparasitaires

---
N1-VALIDE
Leptospirose familiale après rafting en Thaïlande
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Leptospirose-familiale-apres-rafting-en-Thailande
La leptospirose est une zoonose de répartition mondiale dont le principal réservoir est le rat. L’incidence est environ dix fois plus élevée sous les tropiques qu’en climat tempéré. L’homme s’infecte par contact avec l’urine ou un tissu d’un animal infecté. Seulement 10% des infections sont symptomatiques. Nous présentons deux cas confirmés et deux probables survenus dans une famille au retour d’un voyage en Thaïlande avec pratique de rafting, qui illustrent la variété du spectre clinique. Deux d’entre eux ont dû être hospitalisés et ont présenté une probable réaction de Jarisch-Herxheimer sur traitement de bêtalactamines. Les deux autres ont été traités empiriquement par doxycycline. Nous discutons certains aspects pertinents de l’épidémiologie, de la clinique, du traitement ainsi que de la difficulté de poser un diagnostic précoce de leptospirose.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
français
leptospirose
article de périodique
signes et symptômes
cas clinique
médecine des voyages
leptospirose
leptospirose
pratiquant la descente en eau vive

---
N1-VALIDE
Ebola : le point au crépuscule d’une épidémie inattendue
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-470/Ebola-le-point-au-crepuscule-d-une-epidemie-inattendue
La maladie à virus Ebola sévissant actuellement en Afrique de l’Ouest a fait près de 10 000 morts en une année. 24 patients ont été rapatriés en Europe ou aux Etats-Unis. Un médecin infecté sur le terrain au cours d’une mission humanitaire a été pris en charge aux Hôpitaux universitaires de Genève à la fin de l’année 2014. Cette revue a pour but de faire le point sur l’épidémiologie actuelle, d’exposer les principales caractéristiques virologiques, physiopathologiques, cliniques et diagnostiques de la maladie, et d’aborder les possibilités thérapeutiques. Bien que les derniers rapports épidémiologiques soient rassurants, l’épidémie n’est pas encore sous contrôle. Le développement d’un vaccin efficace et sûr reste nécessaire pour éviter une nouvelle crise humanitaire d’une telle ampleur.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
ebolavirus
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
fièvre hémorragique à virus ebola
antiviraux

---
N1-VALIDE
Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Hepatite-C-epidemiologie-histoire-naturelle-et-diagnostic
L’infection par le virus de l’hépatite C (HCV) représente une des causes les plus fréquentes d’hépatite chronique, de cirrhose et de carcinome hépatocellulaire au niveau mondial. D’énormes progrès ont été réalisés durant ces 25 dernières années depuis la découverte du HCV, notamment dans la compréhension de la virologie moléculaire, de la pathogenèse et de l’histoire naturelle ainsi que dans la prévention, le diagnostic et le traitement de l’hépatite C. Ces avancées seront résumées dans cet article et discutées à la lumière de nouveaux défis.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hépatite C chronique
hépatite C chronique
hepacivirus
hépatite C chronique
hépatite C chronique

---
N1-VALIDE
Hépatite C : traitement actuel
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Hepatite-C-traitement-actuel
Le traitement de l’hépatite C chronique a été révolutionné par l’introduction de nouveaux antiviraux (directly acting antivirals [DAA]). Ces inhibiteurs de protéase, de la protéine NS5A et de la polymérase peuvent être associés dans des traitements oraux hautement efficaces et bien tolérés sans interféron. Dans cet article, nous fournissons un aperçu du traitement actuel de l’hépatite C chronique avec considération particulière des DAA actuellement autorisés en Suisse.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hépatite C chronique
antiviraux

---
N1-VALIDE
Hépatite C: information pour les patients
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Hepatite-C-information-pour-les-patients
L’hépatite C est une inflammation du foie induite par le virus de l’hépatite C (HCV). On distingue aujourd’hui sept sous-groupes (génotypes) de HCV.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
brochure pédagogique pour les patients
hépatite C

---
N1-VALIDE
Enquête auprès des médecins-chefs: les causes somatiques de la fatigue
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Enquete-aupres-des-medecins-chefs-les-causes-somatiques-de-la-fatigue
L’impression subjective de fatigue est un symptôme fréquent, aussi bien au cabinet médical qu’à l’hôpital. En raison de la souffrance considérable et du handicap au quotidien, la gestion des patients «fatigués» représente un défi pour le médecin et le patient. Afin de nous rapprocher de ce thème complexe, nous avons demandé l’aide de médecins-chefs internistes lors de la Conférence des médecins-chefs. En s’appuyant sur des causes inhabituelles de fatigue rencontrées au fil des ans par ces cliniciens expérimentés ou des causes qui ont presque été manquées («near misses»), nous tentons dans le présent article d’éclaircir la question et de faire la lumière sur les causes somatiques de la fatigue.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
enquête santé
fatigue
fatigue
fatigue
syndrome de fatigue chronique

---
N1-VALIDE
Fatigue et dépression
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/Fatigue-et-depression
La fatigue en cas de dépression est mieux caractérisée phénoménologiquement et diffère des autres troubles en termes de diagnostic différentiel. Les différences et concordances avec le burnout sont mises en relief. La fatigue, voire l’épuisement, ne sont pas des symptômes obligatoires des épisodes dépressifs, mais ils participent souvent à une évolution dépressive. Grâce à un modèle circulaire de dépression, le rôle de la fatigue et de son traitement lors d’épisodes dépressifs est discuté.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
fatigue
article de périodique
dépression
diagnostic différentiel
trouble dépressif
fatigue

---
N1-VALIDE
La fatigue en cas de maladies de la dépendance
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-471/La-fatigue-en-cas-de-maladies-de-la-dependance
La fatigue est un symptôme fréquent des maladies de la dépendance. Cet article présente les dépendances les plus fréquentes et les plus importantes, notamment l’alcoolisme, la dépendance aux drogues illicites, telles que le THC, les opioïdes, la cocaïne, l’ecstasy, les psychostimulants et les GHB/GBL (acide gamma-hydrobutyrique/gamma-butyrolactone; «liquid ecstasy»). Il traite spécialement leurs symptomatologie et particularités psychosociales. Par ailleurs, il évoque la dépendance aux médicaments, tels que les benzodiazépines, les analgésiques, les amphétamines et autres, pour laquelle la distinction entre consommation justifiée et abusive est souvent difficile.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
fatigue
troubles liés à une substance
addiction
alcoolisme

---
N1-VALIDE
Stimulation cérébrale profonde : passé, présent et avenir
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Stimulation-cerebrale-profonde-passe-present-et-avenir
Récemment couronnée par le prestigieux prix Lasker, la stimulation cérébrale profonde (SCP) à haute fréquence a été utilisée pour la première fois par l’équipe de Grenoble en 1987 pour le tremblement et en 1993 pour la maladie de Parkinson. On estime à l’heure actuelle que plus de 100 000 patients ont été opérés dans le monde. Bien que son mécanisme soit encore imparfaitement élucidé, la SCP inhiberait ou modulerait l’expression des anomalies de fonctionnement de réseaux neuronaux impliqués dans un ou des symptômes donnés. Le nombre de troubles neuropsychiatriques sévères, potentiellement améliorables par la SCP, est appelé à augmenter. De nombreuses améliorations technologiques de la procédure sont en développement dans le but d’optimiser les résultats thérapeutiques.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde
stimulation cérébrale profonde

---
N1-VALIDE
Stimulation cérébrale profonde lors de maladie de Parkinson et autres troubles du mouvement : indications, résultats et complications
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Stimulation-cerebrale-profonde-lors-de-maladie-de-Parkinson-et-autres-troubles-du-mouvement-indications-resultats-et-complications
De nombreuses pathologies du mouvement telles que la maladie de Parkinson (MP), le tremblement essentiel (TE) et les dystonies peuvent bénéficier d’un traitement par stimulation cérébrale profonde (SCP). Ce traitement n’est envisagé qu’en cas de symptômes invalidants malgré une pharmacothérapie optimisée. Il est contre-indiqué en cas de démence, de pathologie psychiatrique non contrôlée et/ou d’affection concomitante à potentiel évolutif à moyen terme. Les principales cibles sont le noyau sous-thalamique pour la MP, le noyau intermédiaire du thalamus pour le TE et le pallidum interne pour les dystonies. La SCP est remarquablement efficace sur les symptômes. Le bon positionnement des électrodes limite le risque de survenue d’effets indésirables qui peuvent être généralement évités par l’ajustement des paramètres de stimulation.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
stimulation cérébrale profonde
article de périodique
maladie de Parkinson
stimulation cérébrale profonde
résultat thérapeutique
stimulation cérébrale profonde
tremblement essentiel
troubles dystoniques

---
N1-VALIDE
Stimulation cérébrale profonde : trajectoire du patient
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Stimulation-cerebrale-profonde-trajectoire-du-patient
Un bilan d’éligibilité à la stimulation cérébrale profonde est réalisé afin de sélectionner au mieux les patients susceptibles d’en bénéficier. Le patient parkinsonien doit arrêter ses médicaments dopaminergiques la veille de l’intervention. Pendant l’opération, le patient doit être éveillé pour un enregistrement de l’activité neuronale et pour une stimulation d’essai permettant de préciser la position des électrodes. En postopératoire, la stimulation est progressivement augmentée en parallèle à une diminution des traitements dopaminergiques. Après une dizaine de jours, le patient rentre à son domicile et les contrôles se continueront en ambulatoire. Un réglage complet des neurostimulateurs est réalisé trois mois plus tard, puis un bilan de l’efficacité se déroule à un an postopératoire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde
détermination de l'admissibilité
continuité des soins

---
N1-VALIDE
Aspects opératoires et péri-opératoires de la stimulation cérébrale profonde
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Aspects-operatoires-et-peri-operatoires-de-la-stimulation-cerebrale-profonde
La stimulation cérébrale profonde (SCP) nécessite l’implantation chirurgicale d’un système comprenant électrodes cérébrales et boîtier(s) de stimulation. Les noyaux cérébraux visés par la méthodologie stéréotaxique d’implantation doivent être visualisés au mieux par une imagerie à haute résolution. La procédure chirurgicale d’implantation des électrodes se fait si possible en anesthésie locale pour faire des mesures électro-physiologiques et tester en peropératoire l’effet de la stimulation, afin d’optimiser la position de l’électrode définitive. Dans un deuxième temps, le ou les générateur(s) d’impulsions sont implantés en anesthésie générale. La SCP pour les mouvements anormaux a une très bonne efficacité et un risque de complications graves faible quoique non nul. Les complications liées au matériel sont les plus fréquentes.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde

---
N1-VALIDE
Stimulation cérébrale profonde : nouvelles cibles et nouvelles indications
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Stimulation-cerebrale-profonde-nouvelles-cibles-et-nouvelles-indications
Grâce aux progrès des neurosciences qui ont permis d’identifier des dysfonctionnements dans les réseaux neuronaux à l’origine de nombreuses maladies psychiatriques et neurologiques, et grâce à l’avènement de la stimulation cérébrale profonde (SCP) – dont le mécanisme d’action précis n’est pas encore connu mais qui agit en influençant ces réseaux par la stimulation d’une petite zone cérébrale profonde jouant le rôle de «nœud ferroviaire» – une foule de nouvelles indications est en train d’émerger, principalement dans le champ de la psychiatrie. S’il est trop tôt pour se prononcer quant à l’efficacité de la SCP pour ces nombreuses indications, il est intéressant de prendre la mesure de l’explosion de leur nombre tout en gardant à l’esprit les principes éthiques indispensables à une recherche médicale de qualité.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde
Syndrome de Tourette
trouble obsessionnel compulsif
trouble dépressif
troubles de la mémoire
maladie d'Alzheimer
addiction
troubles liés à une substance

---
N1-VALIDE
Stimulation cérébrale non invasive : évolution d’un nouveau concept pour la thérapie de la maladie de Parkinson
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Stimulation-cerebrale-non-invasive-evolution-d-un-nouveau-concept-pour-la-therapie-de-la-maladie-de-Parkinson
La maladie de Parkinson (MP) est un problème socio-économique actuel et futur conséquent, surtout dans le contexte d’une population vieillissante. Aux stades avancés de la MP, l’émergence des symptômes réfractaires aux thérapies conventionnelles pose un défi thérapeutique. Le succès de la stimulation cérébrale profonde (SCP) et les progrès dans la compréhension de la physiopathologie de la MP ont montré l’intérêt des techniques de stimulation cérébrale non invasive qui pourront offrir une potentielle alternative thérapeutique. Le traitement du blocage de la marche (freezing of gait), une cause majeure d’instabilité et de chutes pour les patients avec MP, pourrait être amélioré par la stimulation transcrânienne à courant direct. Une étude clinique est en cours au Service de neurologie du CHUV.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde
maladie de Parkinson
blocage de la marche (signe)
troubles neurologiques de la marche

---
N1-VALIDE
Optogénétique : ouvrir de nouveaux horizons thérapeutiques dans la stimulation cérébrale profonde
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-472/Optogenetique-ouvrir-de-nouveaux-horizons-therapeutiques-dans-la-stimulation-cerebrale-profonde
Au cours des dix dernières années, l’optogénétique a révolutionné les neurosciences en permettant une modélisation sans précédent des circuits impliqués dans certaines pathologies cérébrales, telles que l’addiction, la dépression, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et autres troubles anxieux. Plus récemment, cette technique a également permis de proposer de nouvelles thérapies pour ces pathologies. Bien que, pour différentes raisons, l’optogénétique ne puisse encore être appliquée directement à l’homme, nous pensons qu’une étape intermédiaire pourrait consister en l’élaboration de nouveaux protocoles de stimulation cérébrale profonde (SCP) qui s’inspireraient de données prometteuses découlant de l’optogénétique sur les modèles animaux. Nous proposons ici, via des protocoles de SCP inspirés par l’optogénétique, d’affiner les approches thérapeutiques existantes et d’élaborer de nouvelles indications de traitement.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
stimulation cérébrale profonde
optogénétique

---
N1-VALIDE
Chikungunya : la réémergence
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Chikungunya-la-reemergence
Plusieurs arboviroses transmises par des moustiques, comme la dengue, le chikungunya ou le West Nile, constituent un problème de santé globale en augmentation. Leur dissémination vers de nombreuses régions du monde est notamment liée à la mobilité croissante des personnes, réservoirs animaux et vecteurs. Cet article décrit les aspects virologiques, épidémiologiques et cliniques de l’infection par le virus chikungunya, responsable de cas sporadiques ou d’épidémies parfois massives, comme celle survenant depuis décembre 2013 dans les Amériques. Le diagnostic de chikungunya devrait être évoqué chez tout voyageur présentant une affection fébrile accompagnée de douleurs articulaires et parfois d’un rash au retour d’une zone endémique. En l’absence de vaccin, la protection individuelle repose sur la prévention des piqûres de moustique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Fièvre chikungunya
cas clinique
Fièvre chikungunya
Fièvre chikungunya
diagnostic différentiel

---
N1-VALIDE
Schistosomiase aiguë au retour de voyage : Enseignements tirés d’une cohorte de 42 voyageurs exposés
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Schistosomiase-aigue-au-retour-de-voyage-Enseignements-tires-d-une-cohorte-de-42-voyageurs-exposes
La schistosomiase aiguë est une pathologie régulièrement rencontrée chez les voyageurs. En raison de sa longue période d’incubation, de ses manifestations aspécifiques et de la résolution spontanée des symptômes, elle peut facilement ne pas être reconnue par un médecin peu familier des pathologies tropicales. En décembre 2011, une femme de retour de Madagascar, où elle avait été en contact avec de l’eau douce, a été hospitalisée pour un état fébrile d’origine indéterminé. Une schistosomiase aiguë a été diagnostiquée. Un dépistage chez tous les voyageurs de son groupe a révélé une séroconversion chez 78% des participants.Cet article cherche à rediscuter les mesures préventives et diagnostiques à la lumière des enseignements tirés de l’étude de cette cohorte de 42 voyageurs exposés à la schistosomiase.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
schistosomiase
maladie aiguë
voyage
médecine des voyages
cas clinique
schistosomiase
schistosomiase
signes et symptômes
schistosomiase

---
N1-VALIDE
Enfant voyageur en zone tropicale : risques et prévention
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Enfant-voyageur-en-zone-tropicale-risques-et-prevention
L’enfant voyage de plus en plus sous les tropiques. Par rapport à l’adulte, le risque de sévérité de la malaria et de déshydratation sur diarrhée, ainsi que le nombre d’épisodes infectieux, sont accrus. Paradoxalement, l’enfant reçoit moins de conseils prévoyage que l’adulte, et certains parents s’opposent aux vaccins. La consultation doit cibler certains sujets de prévention essentiels. Nous présentons les schémas de vaccination selon l’âge pour les fièvres jaune et typhoïde, les hépatites A et B, les encéphalites à tiques et japonaise et la rage. Nous discutons la prévention non médicamenteuse de la malaria, des accidents, du mal d’altitude, et les prescriptions d’antipaludéens, de solution de réhydratation et d’antibiotiques en réserve, en fonction du poids.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
voyage
médecine des voyages
médecine tropicale
enfant
nourrisson
vaccins
vaccination
paludisme
antipaludiques

---
N1-VALIDE
Le senior en voyage : revue et conseils
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Le-senior-en-voyage-revue-et-conseils
Grâce aux progrès dans les domaines de la santé et des transports, un nombre croissant de personnes âgées voyage. Cette population présente des caractéristiques qui nécessitent d’adapter la consultation prévoyage. Le risque de maladies liées au voyage est associé aux comorbidités préexistantes. En effet, un voyageur âgé en bonne santé n’est pas plus à risque d’être malade pendant le voyage qu’un voyageur plus jeune. Néanmoins, la fréquence et la gravité des complications de certaines maladies liées au voyage sont augmentées. La consultation prévoyage s’occupera, en plus des conseils habituels de prévention et de vaccination, d’identifier les risques de décompensation des comorbidités préexistantes, d’adapter si nécessaire les traitements en cours aux conditions du voyage, et de planifier les soins en cas de décompensation.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
sujet âgé
voyage
médecine des voyages
vaccins
vaccination

---
N1-VALIDE
Paludisme et VIH : quelles interactions ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-473/Paludisme-et-VIH-quelles-interactions
Les patients vivant avec le VIH (PVVIH) voyagent fréquemment, notamment dans les pays tropicaux, avec un risque variable d’être infecté par une des espèces de Plasmodium, protozoaire responsable du paludisme. La co-infection VIH et paludisme augmente le risque de paludisme sévère, de manière proportionnelle avec le degré d’immunosuppression. Les mesures de protection contre les piqûres de moustiques et la prophylaxie médicamenteuse sont donc particulièrement indiquées chez les PVVIH voyageant dans les zones de forte endémicité palustre. Malheureusement, les PVVIH se présentent moins fréquemment à une consultation médicale prévoyage que la population générale. En cas de malaria de retour de voyage, le diagnostic précoce et le traitement à base de dérivés d’artémisinine sont les déterminants principaux du succès thérapeutique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
paludisme
infections à VIH
cas clinique
co-infection

---
N1-VALIDE
L’ordinateur en consultation : peut-on rester centré sur le patient ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/L-ordinateur-en-consultation-peut-on-rester-centre-sur-le-patient
Le dossier médical informatisé, développé depuis une vingtaine d’années dans différents pays, intègre progressivement la majeure partie des cabinets médicaux en Suisse. Les bénéfices escomptés et démontrés portent sur un meilleur accès et partage des informations entre professionnels de la santé, une amélioration des prises en charge médicales et une diminution des erreurs médicales. Même si les patients se montrent globalement satisfaits par rapport à l’informatisation de leur dossier médical, l’utilisation de l’ordinateur en consultation peut considérablement modifier la communication médecin-patient. Cet article passe en revue les différents éléments en lien avec l’ordinateur qui peuvent faciliter ou entraver la communication médecin-patient et propose des stratégies visant à l’optimaliser.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dossiers médicaux électroniques
consultation médicale
Relations médecin-patient
ordinateurs
communication

---
N1-VALIDE
Patients, médecins et internet
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/Patients-medecins-et-internet
La majorité de la population suisse utilise internet pour y rechercher des informations relatives à la santé. L’objectif est d’être mieux informé, avant ou après la consultation. Face à ses patients qui cherchent des informations santé sur internet, le médecin peut conseiller des sites de qualité, que ce soit des portails médicaux ou des sites consacrés à une maladie spécifique. Les médecins ne doivent pas voir l’utilisation d’internet comme une menace mais plutôt comme une opportunité pour renforcer la relation médecin-patient.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
Internet
guide ressources
information en santé des consommateurs

---
N1-VALIDE
L’aventure «MonDossierMedical.ch». En route vers le déploiement à large échelle
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/L-aventure-MonDossierMedical.ch-.-En-route-vers-le-deploiement-a-large-echelle
Le canton de Genève met gratuitement à disposition de sa population un dossier médical électronique partagé et sécurisé, accessible en ligne par les patients et par les professionnels de santé auxquels le patient a donné des droits d’accès. Le projet pilote, pionnier en Suisse, lancé en 2009 sous la forme d’un partenariat public-privé avec la Poste suisse, se déploie largement depuis 2013 et compte déjà plus de 4600 patients et 380 médecins inscrits. Ces chiffres augmentent régulièrement au fur et à mesure que des prestataires de soins (médecins, cliniques privées, laboratoires) rejoignent la communauté. Des éléments complémentaires à valeur ajoutée, comme les plans de soins et de médication partagés augmentent l’attrait de cet outil.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
dossiers médicaux électroniques
Suisse

---
N1-VALIDE
L’informatique : un outil remarquable pour l’enseignement de la médecine interne générale !
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/L-informatique-un-outil-remarquable-pour-l-enseignement-de-la-medecine-interne-generale
INTERMED est un cours complet de trois semaines pour les étudiants en médecine de première année de Master de l’Ecole de médecine de Lausanne. C’est un enseignement innovant basé sur une séquence d’apprentissage individuel par e-learning et d’enseignement en groupe appelé Team-based learning (TBL). Pour permettre cet apprentissage, une série de vignettes interactives multimédias (patients virtuels) et des tests de connaissances ont été développés sur une plateforme web. A travers les vignettes INTERMED, les étudiants effectuent des consultations médicales complètes, en passant par toutes les étapes de la démarche diagnostique. Ils doivent donc soigner virtuellement des malades. INTERMED offre ainsi aux étudiants une expérience authentique dans un environnement engageant mais rassurant, puisque faire des erreurs est permis et sans conséquence
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
enseignement à distance
médecine interne

---
N1-VALIDE
Le médecin face aux bénéfices et aux dangers des réseaux sociaux
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/Le-medecin-face-aux-benefices-et-aux-dangers-des-reseaux-sociaux
Les réseaux sociaux sont caractérisés par une grande diversité d’usages. La plupart des jeunes les utilisent comme un espace d’expérimentation et d’innovation qui leur permet de se familiariser avec les mondes numériques et de se construire en interrelation avec des pairs. Mais les mêmes réseaux sociaux peuvent aussi être utilisés pour éviter des relations dans la réalité ou pratiquer diverses formes de harcèlement. Leur danger spécifique est l’oubli du très grand nombre d’interlocuteurs qui peuvent avoir accès aux informations que chacun y dépose sur lui-même et sur ses proches. Les médecins doivent être particulièrement vigilants à cet aspect.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
réseautage social
soutien social
médecine générale

---
N1-VALIDE
Jaddo – la blogueuse généraliste
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-474/Jaddo-la-blogueuse-generaliste
Jaddo travaille comme jeune généraliste quelque part en France. Elle a repris les initiales du métier qu’elle ambitionnait étant enfant, dresseuse d’ours donc, pour s’en composer un pseudonyme. Sous ce pseudonyme, elle tient un blog1 avec des histoires sur ses expériences de jeune médecin, réunies dans un livre plein d’humour. A part cela, elle est active sur Facebook et Twitter.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
publication de bloc-notes
entretien
médecins généralistes
médecine générale

---
N1-VALIDE
Chimiothérapie de maintenance : futile ou utile ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Chimiotherapie-de-maintenance-futile-ou-utile
Dans le contexte d’une maladie oncologique non guérissable, une thérapie de maintenance vise à prolonger la réponse induite par la chimiothérapie d’induction. On espère ainsi ralentir la progression et prolonger la survie. Deux modalités de maintenance sont décrites. La première, la maintenance de continuation qui consiste en la poursuite de l’un des composants de la chimiothérapie d’induction. La deuxième, la switch-maintenance qui est l’introduction d’une nouvelle thérapie immédiatement après le traitement d’induction. Pour montrer sa supériorité, une stratégie de maintenance doit prouver que l’utilisation d’une thérapie après la phase d’induction est plus efficace que son utilisation lors de la progression. Ce bénéfice doit s’observer sur la survie globale et/ou la qualité de vie.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
chimiothérapie de maintenance
tumeurs

---
N1-VALIDE
Nouvelles immunothérapies du mélanome : mécanismes d’action, efficacité et prise en charge des toxicités
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Nouvelles-immunotherapies-du-melanome-mecanismes-d-action-efficacite-et-prise-en-charge-des-toxicites
Le traitement du mélanome métastatique a été révolutionné depuis 2010 avec l’apparition de nombreuses nouvelles molécules. Actuellement, les oncologues, dermatologues et médecins généralistes sont de plus en plus confrontés aux effets secondaires de ces molécules dans leur pratique quotidienne. Deux classes de thérapie sont disponibles pour le traitement du mélanome métastatique : 1) l’immunothérapie (anti-CTLA-4, anti-PD-1/anti-PD-L1) et 2) les thérapies ciblées avec les inhibiteurs de BRAF et de MEK. L’immunothérapie a une efficacité clinique remarquable, par contre un nombre important de patients développent des effets secondaires immunologiques qui peuvent parfois être fatals. La prise en charge rapide et selon des algorithmes précis de ces effets secondaires immunologiques par les médecins de diverses spécialités est primordiale.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
mélanome
métastase tumorale
ipilimumab
facteurs immunologiques
Récepteur-1 de mort cellulaire programmée
ipilimumab
facteurs immunologiques
effets secondaires indésirables des médicaments
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux

---
N1-VALIDE
Perspectives actuelles sur les soins de support aux patients atteints d’un cancer du poumon
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Perspectives-actuelles-sur-les-soins-de-support-aux-patients-atteints-d-un-cancer-du-poumon
La lutte contre le cancer comprend l’amélioration du taux de survie mais aussi de la qualité de vie des patients. Les soins de support en oncologie ont pour but de réduire le fardeau physique et psychologique des personnes atteintes par une maladie cancéreuse. Ils peuvent également comprendre le développement des capacités d’autogestion des symptômes. Suite à la sévérité des symptômes et au mauvais pronostic, les patients atteints d’un cancer du poumon présentent une prévalence plus élevée des besoins en soins de support que d’autres patients oncologiques. En réponse à ces besoins, des interventions prometteuses se développent actuellement. Elles comprennent des modèles de soins interdisciplinaires intégrant, par exemple, le rôle d’une infirmière référente du cancer du poumon et l’utilisation des nouvelles technologies visant le soutien des patients et de leurs proches.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs du poumon
Soins de support
tumeurs du poumon
rôle de l'infirmier
soins infirmiers en oncologie

---
N1-VALIDE
Nouveautés et perspectives dans la prise en charge des cancers colorectaux et gastriques avancés
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Nouveautes-et-perspectives-dans-la-prise-en-charge-des-cancers-colorectaux-et-gastriques-avances
Les cancers colorectaux et gastriques sont respectivement les quatrième et troisième causes principales de décès par cancer dans le monde. Malheureusement, le cancer gastrique est habituellement diagnostiqué à un stade avancé avec des métastases à distance, c’est pourquoi, les traitements palliatifs sont la pierre angulaire du traitement. Des progrès majeurs dans la compréhension de la biologie tumorale, le développement de biomarqueurs et de thérapies ciblées ont amélioré les options thérapeutiques et le pronostic de ces deux cancers ces dernières années. Dans cet article, nous passons en revue le traitement standard des cancers colorectaux et gastriques avancés et métastatiques, et mettons en lumière les perspectives futures
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs colorectales
tumeurs de l'estomac
métastase tumorale
antinéoplasiques

---
N1-VALIDE
Cancers superficiels de l’œsophage : épidémiologie, diagnostic et traitement
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Cancers-superficiels-de-l-aesophage-epidemiologie-diagnostic-et-traitement
Les cancers de l’œsophage sont diagnostiqués à un stade précoce dans moins de 10% des cas en Europe. Ce sont des cancers superficiels avec une atteinte limitée à la muqueuse et à la sous-muqueuse. L’envahissement ganglionnaire synchrone (EGS) est le facteur pronostique majeur. La chirurgie de l’œsophage est le traitement de référence. La résection endoscopique est aujourd’hui une alternative thérapeutique curative validée. Elle nécessite auparavant la réalisation d’un bilan endoscopique précis, grâce aux colorations chimiques/virtuelles et à l’échoendoscopie (EE), puis une analyse pathologique experte après exérèse tumorale. Elle doit être réalisée pour les tumeurs de bon pronostic après évaluation de l’EGS (ou du risque d’EGS) puis être suivie d’une surveillance endoscopique régulière afin de détecter les récidives tumorales locales.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs de l'oesophage
tumeurs de l'oesophage
tumeurs de l'oesophage
oesophagoscopie

---
N1-VALIDE
Cancer testiculaire : un modèle pour optimiser le suivi radiologique
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Cancer-testiculaire-un-modele-pour-optimiser-le-suivi-radiologique
Le cancer testiculaire, bien que peu fréquent, revêt une importance particulière en oncologie ; il représente actuellement un modèle pour optimiser un suivi radiologique tout en essayant de diminuer l’apparition de tumeurs radio-induites.En effet, cette pathologie présente un taux très élevé de survie nécessitant, au vu du jeune âge des patients, des bilans radiologiques à long terme, auxquels pourront être liés des effets secondaires, en particulier les tumeurs secondaires.Afin de diminuer cela, les recommandations de prise en charge ont évolué et les protocoles de radiologie s’améliorent afin d’exposer à moins de rayonnements ionisants pour un résultat identique.Il est donc devenu primordial de maintenir un suivi optimal tout en essayant d’en minimiser la toxicité.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs du testicule
tumeurs du testicule
tomodensitométrie
tumeurs du testicule
tumeurs du testicule

---
N1-VALIDE
Carcinome hépatocellulaire avancé : importance des essais thérapeutiques
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Carcinome-hepatocellulaire-avance-importance-des-essais-therapeutiques
Dans le carcinome hépatocellulaire, un seul traitement médical est démontré actif : le sorafénib, dont le mode d’action est celui d’une thérapie ciblée bloquant principalement la vascularisation tumorale. Le sorafénib est actuellement utilisé uniquement aux stades avancés inopérables ou en récidive lorsque la maladie est multifocale ou diffuse. Les essais actuels ont pour but d’identifier de nouvelles molécules antitumorales efficaces dans le carcinome hépatocellulaire qui pourraient compléter le sorafénib dans l’arsenal thérapeutique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
carcinome hépatocellulaire
sorafénib
antinéoplasiques
Phénylurées
nicotinamide
nicotinamide

---
N1-VALIDE
Docteur, j’ai chaud ! Gestion des effets de la ménopause chez les patientes atteintes d’un cancer du sein
In Rev Med Suisse 2015;1138-1143
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-475/Docteur-j-ai-chaud-!-Gestion-des-effets-de-la-menopause-chez-les-patientes-atteintes-d-un-cancer-du-sein
L’incidence du cancer du sein est croissante, mais sa mortalité diminue, un double phénomène entraînant une augmentation du nombre des survivantes. La plupart de ces femmes sont ménopausées au moment du diagnostic ou le deviendront suite aux différentes modalités thérapeutiques oncologiques qui leur seront proposées. La majorité présentent des tumeurs hormono-sensibles et devront bénéficier d’un traitement antihormonal. L’hormonothérapie est associée à de nombreux effets indésirables, dont une aggravation des symptômes climatériques avec un impact négatif sur la qualité de vie et en conséquence une adhérence thérapeutique sous-optimale. Certaines thérapies peuvent permettre d’améliorer ces effets adverses et doivent être proposées aux patientes...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tumeurs du sein
antinéoplasiques hormonaux
antinéoplasiques hormonaux
antihormones
antihormones
tumeurs hormonodépendantes
L02B - antihormones et apparentés
préménopause
post-ménopause
bouffées de chaleur
récidive tumorale locale
tamoxifène
tamoxifène
inhibiteurs de l'aromatase
inhibiteurs de l'aromatase
fulvestrant
fulvestrant
observance du traitement médicamenteux
oestradiol
oestradiol
oestradiol

---
N1-VALIDE
Péricardite constrictive chronique
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Pericardite-constrictive-chronique
La péricardite constrictive chronique est une pathologie rare caractérisée par un péricarde rigide limitant la compliance myocardique, dont les étiologies principales sont l’infection, la radiothérapie thoracique et la chirurgie cardiaque. La présentation clinique est celle de l’insuffisance cardiaque, donc aspécifique, entraînant souvent un retard diagnostique de plusieurs années. La démarche diagnostique comprend notamment l’échocardiographie et le cathétérisme cardiaque. Un traitement chirurgical, la péricardiectomie, rend cette pathologie curable si elle est identifiée à temps. Cet article a pour but, à travers une présentation de cas et une revue de la littérature, de rappeler la physiopathologie, la clinique et la prise en charge de la péricardite constrictive chronique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
péricardite constrictive
cas clinique
péricardite constrictive
maladie chronique

---
N1-VALIDE
Traitement percutané de l’occlusion coronaire totale chronique : perspectives cliniques en 2015
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Traitement-percutane-de-l-occlusion-coronaire-totale-chronique-perspectives-cliniques-en-2015
Les développements récents dans le domaine de la revascularisation percutanée des CTO ont ouvert une nouvelle voie dans le traitement de ces lésions coronaires complexes. Le paradigme actuel montre que, bien que les lésions de CTO soient fréquentes et associées à un pronostic clinique défavorable, une proportion encore élevée de patients est traitée de manière conservatrice. Une évidence solide démontre cependant les bénéfices cliniques de la revascularisation percutanée des lésions de CTO, en particulier une amélioration de la symptomatologie clinique, de la capacité fonctionnelle, de la qualité de vie et, surtout, de la survie à long terme en cas de succès de recanalisation
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
occlusion coronarienne
occlusion coronarienne
Revascularisation coronaire
intervention coronarienne percutanée

---
N1-VALIDE
Suivi à très long terme après ablation par radiofréquence de la fibrillation auriculaire : expérience à Genève
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Suivi-a-tres-long-terme-apres-ablation-par-radiofrequence-de-la-fibrillation-auriculaire-experience-a-Geneve
L’ablation par cathéter est devenue une modalité de traitement de premier choix dans le traitement de la fibrillation auriculaire (FA), en raison des effets secondaires associés aux médicaments antiarythmiques et à leur efficacité limitée. Cependant, il n’existe actuellement aucune recommandation concernant la prophylaxie des événements thromboemboliques (TE) à plus de deux ans de suivi. Le but de notre étude était d’évaluer le risque TE, ainsi que le résultat de l’ablation de la FA après 5 ans de suivi. Pendant un suivi moyen de neuf ans, 68% des patients ont retrouvé un rythme sinusal stable sans médicament antiarythmique. Le taux d’événements TE a été de 0,41 pour 100 patients/année. Notre étude suggère cependant que les patients ayant un risque élevé pour un événement TE (CHA2DS2-VASc 2) devraient rester sous anticoagulation orale à long terme.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
ablation par cathéter
fibrillation auriculaire
études de suivi
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire

---
N1-VALIDE
Nouveaux outils pour le diagnostic d’arythmies
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Nouveaux-outils-pour-le-diagnostic-d-arythmies
Les troubles du rythme sont des pathologies fréquentes qui se manifestent souvent de façon intermittente, ce qui peut rendre leur diagnostic compliqué, tout particulièrement dans le contexte ambulatoire. Ces dernières années, les progrès technologiques ont facilité l’accès du grand public à des applications de santé.Cet article passe en revue les technologies disponibles et analyse leur utilité pour le diagnostic des arythmies dans le cadre de la pratique clinique quotidienne.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
troubles du rythme cardiaque
matériel de diagnostic
techniques et procédures diagnostiques

---
N1-VALIDE
Implantation de valve aortique par voie transcathéter (TAVI) : update sur les indications
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Implantation-de-valve-aortique-par-voie-transcatheter-TAVI-update-sur-les-indictions
Le traitement standard d’un patient ayant une sténose aortique sévère est actuellement chirurgical. Quand le risque de la chirurgie est trop important, voire inacceptable, la méthode dite d’implantation transcathéter (transcatheter aortic valve implantation – TAVI) est une alternative valable. La décision du choix thérapeutique entre TAVI et chirurgie prend en compte le risque chirurgical (estimé par l’euroSCORE et le STS-PROM) de même que de nombreux paramètres qui dépassent la simple évaluation échographique de la sévérité de la valvulopathie : une évaluation multidisciplinaire en «Heart Team» est donc nécessaire pour évaluer chaque cas dans toute sa complexité.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sténose aortique
Remplacement valvulaire aortique par cathéter

---
N1-VALIDE
Les scores diagnostiques pour l’embolie pulmonaire et les scores d’exclusion de l’embolie pulmonaire
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-476/Les-scores-diagnostiques-pour-l-embolie-pulmonaire-et-les-scores-d-exclusion-de-l-embolie-pulmonaire
Plusieurs scores cliniques pour le diagnostic d’embolie pulmonaire (EP) ont été publiés. Les plus populaires sont ceux de Wells et de Genève révisé, dont des versions simplifiées existent, qui ont été validées. L’un et l’autre de ces scores ont des propriétés équivalentes, à l’exception d’un élément dans le score de Wells qui ressort du jugement clinique. Ces mêmes scores ont été, en combinaison avec les D-dimères (DD), utilisés pour exclure le diagnostic d’EP. Une amélioration importante dans ce processus est récemment intervenue avec l’introduction d’un seuil des DD ajusté à l’âge des sujets de plus de 50 ans.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
embolie pulmonaire

---
N1-VALIDE
Analogues du GLP-1 versus inhibiteurs du SGLT-2 pour les diabétiques de type 2 obèses
In Rev Med Suisse 2015;1227-1233
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Analogues-du-GLP-1-versus-inhibiteurs-du-SGLT-2-pour-les-diabetiques-de-type-2-obeses
Qui n’a jamais eu un patient diabétique de type 2, obèse, mal contrôlé, sous antidiabétiques oraux et insuline, et prenant du poids avec l’escalade thérapeutique ? La mise sur le marché des agonistes du GLP-1 (Glucagon-like peptide-1) et des inhibiteurs du SGLT-2 (cotransporteur sodium/glucose de type 2) permet de repenser la prise en charge de ces patients, grâce à leurs effets favorables sur le contrôle glycémique, le poids et le risque d’hypoglycémie, et complémentaires aux traitements conventionnels. Le cercle vicieux prise pondérale-augmentation des doses d’insuline est limité. Le choix entre ces deux molécules doit se baser sur plusieurs facteurs (cible glycémique, poids, comorbidités, voie d’administration, effets secondaires, etc.), et l’enthousiasme vis-à-vis de ces nouveaux traitements pondéré par le faible recul sur leur sécurité et le manque de données sur les complications micro et macrovasculaires...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
diabète de type 2
obésité
Recherche comparative sur l'efficacité
résultat thérapeutique
incrétines
hypoglycémiants
Liraglutide
glucagon-like peptide 1
exénatide
Canagliflozine
Transporteur-2 sodium-glucose
inhibiteur du SGLT2
dapagliflozine
empagliflozine
luséogliflozine
A10BX - autres antidiabétiques sauf insulines
analogue du GLP-1
article de périodique
2-(3-(4-éthoxybenzyl)-4-chlorophényl)-6-hydroxyméthyltétrahydro-2H-pyran-3,4,5-triol
glucosides
composés benzhydryliques
peptides
venins
sorbitol
sorbitol

---
N1-VALIDE
Metformine : nouvelles données pour une ancienne molécule
In Rev Med Suisse 2015;1222-1226
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Metformine-nouvelles-donnees-pour-une-ancienne-molecule
La metformine est l’agent oral de première intention pour le traitement du diabète de type 2 selon les guidelines. La metformine diminue la production hépatique de glucose, n’induit pas de prise de poids et n’augmente pas le risque d’hypoglycémie. Cependant, plusieurs décennies après son introduction, son mode d’action n’a été que très récemment mis en évidence. Les effets secondaires de la metformine sont bien connus et consistent essentiellement en des problèmes digestifs. Bien que rare, la complication redoutée est l’acidose lactique, qui peut apparaître notamment en cas d’insuffisance rénale sévère ou dans des conditions d’hypoperfusion. Le but de cet article est de revoir les indications thérapeutiques, les risques et bénéfices de ce médicament antidiabétique, mais aussi de discuter de nouvelles évidences en lien avec son mécanisme d’action et des conditions augmentant le risque d’acidose lactique...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
metformine
hypoglycémiants
diabète de type 2
administration par voie orale
A10BA02 - metformine
metformine
hypoglycémiants
évaluation des risques
metformine
hypoglycémiants
acidose lactique
résultat thérapeutique
hémoglobine A glycosylée
glycémie

---
N1-VALIDE
Edulcorants artificiels et diabète : faux amis ?
In Rev Med Suisse 2015;1246-1249
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Edulcorants-artificiels-et-diabete-faux-amis
La consommation de boissons sucrées est associée à une augmentation du risque d’obésité et de diabète de type 2. L’usage des édulcorants artificiels (EA) est dès lors devenu très populaire et ils ont été introduits largement dans notre alimentation avec l’idée de réduire les apports en calories et de normaliser les niveaux de glucose sanguin, sans mettre en cause notre appétence pour le «sucré». Cependant, les résultats d’études scientifiques concernant l’impact de la consommation des EA, notamment sur le risque de diabète de type 2, sont à ce jour controversés. L’objet de cet article est de faire le point sur cette littérature et le rôle des EA dans l’homéostasie glucidique et le risque d’apparition de diabète...
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
édulcorants
diabète de type 2
diabète de type 2
obésité
boissons
boisson gazeuse sans sucre
Édulcorants artificiels
intolérance au glucose
facteurs de risque
aliments
homéostasie glucidique

---
N1-VALIDE
Classification du diabète : vers une hétérogénéité croissante
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Classification-du-diabete-vers-une-heterogeneite-croissante
Cet article a pour objectif de résumer brièvement les types classiques de diabète et de s’attarder sur les formes intermédiaires, moins connues, mais dont le diagnostic revêt de l’importance en raison de la prise en charge et de l’évolution clinique qui sera différente d’un type à l’autre.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
diabète
adulte
adolescent
enfant

---
N1-VALIDE
Pied diabétique infecté : du diagnostic à la prise en charge
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Pied-diabetique-infecte-du-diagnostic-a-la-prise-en-charge
Les infections du pied sont des complications fréquentes et potentiellement dévastatrices de la maladie diabétique. En effet, l’infection touche un pied ulcéré sur deux et conduit fréquemment à une amputation, augmentant la morbidité et les coûts de santé. La neuropathie sensitivo-motrice et l’atteinte vasculaire favorisent la rupture de la barrière tégumentaire constituant le primum movens de cette complication. La prise en charge de ces infections doit se réaliser au sein de centres spécialisés, par une équipe multidisciplinaire afin d’augmenter les chances de succès. Il est crucial que les acteurs de santé impliqués auprès de patients diabétiques sachent prévenir, dépister, mais aussi informer le patient de cette complication et de sa prise en charge.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
infection de pied diabétique
pied diabétique
infection
infection

---
N1-VALIDE
Syndrome des ovaires polykystiques : quoi de neuf ?
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Syndrome-des-ovaires-polykystiques-quoi-de-neuf
Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est la pathologie endocrinienne la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer, avec des implications cliniques importantes comme les troubles de fertilité, l’hirsutisme et les complications métaboliques associées. En décembre 2013, la Société américaine d’endocrinologie publiait ses dernières recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de cette pathologie, suivie par la Société européenne d’endocrinologie, en 2014. Au cours de ses dernières années, le perfectionnement des méthodes de dosage des androgènes avec la spectrométrie de masse et de l’imagerie des ovaires avec l’échographie 3D nous a permis d’améliorer notre compréhension de cette entité. Des nouveaux traitements de l’infertilité ont émergé, comme les inhibiteurs de l’aromatase. Qu’y a-t-il alors de neuf pour le SOPK pour la pratique clinique ?
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
syndrome des ovaires polykystiques
syndrome des ovaires polykystiques
syndrome des ovaires polykystiques

---
N1-VALIDE
Lésions et instabilités scapho-lunaires : les reconnaître et les traiter
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-477/Lesions-et-instabilites-scapho-lunaires-les-reconnaitre-et-les-traiter
Les lésions du ligament scapho-lunaire sont parmi les plus fréquentes du poignet. Non traitée, la rupture complète du ligament entraîne progressivement une arthrose de l’ensemble du poignet. Les lésions sont classifiées en stades selon le degré de la lésion établie par les examens complémentaires ou l’arthroscopie et la durée d’évolution, qui déterminent ensemble le potentiel de guérison et le pronostic. Ceux-ci diminuent rapidement après six semaines, ce qui souligne l’importance d’une reconnaissance précoce des lésions aiguës. Les possibilités thérapeutiques se réduisent sensiblement et vont vers des solutions palliatives lorsque la lésion est chronique et s’accompagne de lésions secondaires.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
traumatismes du poignet
ligaments
entorses et foulures
traumatismes du poignet
traumatismes du poignet
traumatismes du poignet

---
N1-VALIDE
Cigarette électronique : le point en 2015
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Cigarette-electronique-le-point-en-2015
La cigarette électronique produit de la vapeur à inhaler contenant du propylène-glycol, des arômes et de la nicotine libérée rapidement. 6,7% de la population suisse, surtout des fumeurs, ont essayé la cigarette électronique et 0,1% l’utilise quotidiennement. Malgré l’incertitude due au bas niveau de preuves, la cigarette électronique pourrait être efficace pour cesser ou réduire le tabagisme. La sécurité de la cigarette électronique est démontrée à court terme mais pas à long terme ; sa toxicité semble très inférieure à celle du tabac. Les non-fumeurs et les jeunes utilisent peu la cigarette électronique qui ne semble pas les amener au tabagisme. Les mesures de santé publique recommandées sont la régulation du produit avec contrôle de la qualité ainsi que l’interdiction d’usage dans les lieux publics, de publicité et de vente aux mineurs.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
Cigarettes électroniques
Cigarettes électroniques
Cigarettes électroniques
recommandation pour la pratique clinique
résultat thérapeutique
tabagisme
arrêt du tabac

---
N1-VALIDE
Tabacologie : mise au point 2015
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Tabacologie-mise-au-point-2015
Le tabagisme reste un problème majeur de santé publique en Suisse responsable d’environ 9000 décès annuels. En 2013, un quart de la population suisse (15 ans et plus) fumait et plus de la moitié souhaitait arrêter. Cet article propose une mise à jour des recommandations de pratique clinique suisses publiées en 2011 et aborde plusieurs nouveautés, notamment l’attitude concernant la réduction de la consommation, l’arrêt progressif, le prétraitement par des substituts nicotiniques, la commercialisation du spray buccal de nicotine et le remboursement par l’assurance de base (sous certaines conditions) des traitements de varénicline et de bupropion. Un algorithme résume les différentes étapes de prise en charge du patient fumeur.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
France
Suisse
français
article de périodique
tabagisme
algorithme
arrêt du tabac

---
N1-VALIDE
Tabagisme et système digestif : une relation complexe. Partie 1 : maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et consommation de tabac
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Tabagisme-et-systeme-digestif-une-relation-complexe.-Partie-1-maladies-inflammatoires-chroniques-de-l-intestin-et-consommation-de-tabac
Les effets du tabagisme sur les maladies inflammatoires intestinales sont peu connus. Pourtant, cette problématique peut se rencontrer facilement en ambulatoire. Les fumeurs ont un risque doublé de développer une maladie de Crohn qui est chez eux plus active. Ce surrisque diminue significativement déjà après une année de sevrage. On trouve un effet opposé dans la rectocolite ulcéro-hémorragique (RCUH), où le tabagisme joue un rôle protecteur sur le développement et l’activité de la maladie. L’arrêt du tabac provoque une augmentation transitoire du risque de développer une RCUH. La poursuite du tabagisme ne se justifie cependant pas chez ces patients au vu des risques d’atteintes extradigestives à long terme. Il est donc important de conseiller à tous les fumeurs atteints de maladies inflammatoires intestinales d’arrêter de fumer.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tabagisme
maladie de Crohn
cas clinique
rectocolite hémorragique
arrêt du tabac
tabagisme

---
N1-VALIDE
Tabagisme et système digestif : une relation complexe. Partie 2 : microbiote intestinal et tabagisme
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Tabagisme-et-systeme-digestif-une-relation-complexe.-Partie-2-microbiote-intestinal-et-tabagisme
Le système digestif est colonisé dès la naissance par une population bactérienne, le microbiote, qui influence le développement du système immunitaire. Des modifications dans sa composition sont associées à des pathologies comme l’obésité et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Outre les antibiotiques, des facteurs environnementaux comme le tabagisme semblent aussi avoir une influence sur la composition de la flore intestinale, pouvant en partie expliquer la prise de poids à l’arrêt du tabac avec une modification de la composition du microbiote proche de celle observée chez des personnes obèses (profil microbiotique montrant des capacités accrues d’extraction calorique des aliments ingérés). Ces découvertes permettent d’imaginer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques via la régulation de ce microbiome.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tabagisme
Microbiome gastro-intestinal
maladies inflammatoires intestinales

---
N1-VALIDE
Genre et disparités : l’exemple du tabagisme
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Genre-et-disparites-l-exemple-du-tabagisme
La prévalence mondiale du tabagisme est environ cinq fois plus importante chez les hommes que chez les femmes, toutefois cet écart tend à s’égaliser. En ce qui concerne les conséquences sur la santé du tabagisme, les femmes semblent plus susceptibles que les hommes. Elles sont notamment plus à risque de présenter certains cancers pulmonaires ou de décéder de maladies cardiovasculaires. Si les hommes sont moins enclins à demander de l’aide pour arrêter de fumer, les femmes quant à elles ont moins de succès dans leurs tentatives d’arrêt et les traitements semblent moins efficaces chez ces dernières. Des interventions d’aide à l’arrêt et des mesures de prévention du tabagisme adaptées aux spécificités de genre ont le potentiel d’améliorer la prise en charge des fumeurs et de diminuer les disparités de genre en santé.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
tabagisme
identité de genre
répartition par sexe
industrie du tabac
Cigarettes électroniques
tabagisme
arrêt du tabac

---
N1-VALIDE
Stages dans des pays en développement au cours des études de médecine. Eléments de littérature et réflexions basées sur quatre expériences en Suisse romande
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-478/Stages-dans-des-pays-en-developpement-au-cours-des-etudes-de-medecine.-Elements-de-litterature-et-reflexions-basees-sur-quatre-experiences-en-Suisse-romande
Les stages dans des pays en développement pour les étudiants en médecine suisses (et en soins infirmiers) se sont popularisés au cours de ces dernières décennies. En Suisse romande, quatre formats de stage se sont mis en place depuis 1980, dont l’un, le plus récent, regroupant étudiants en médecine et en soins infirmiers lausannois. Ces stages suscitent enthousiasme et engagement sans réserve de la part des participants. Une revue sélective de la littérature met en évidence les nombreux points positifs des stages à l’étranger pour les développements professionnel et personnel des étudiants, mais souligne aussi l’apport que ces stages représente pour les structures d’accueil, pourvu que les institutions impliquées agissent en partenariat et que les stages fassent l’objet d’une bonne préparation de part et d’autre pour éviter des écueils, notamment d’ordre éthique.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
pays en voie de développement
Stage de formation clinique
Cameroun
Inde
Tanzanie

---
N1-VALIDE
Prise en charge du patient splénectomisé en 2015: recommandations et mise au point
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-479/Prise-en-charge-du-patient-splenectomise-en-2015-recommandations-et-mise-au-point
La rate cumule de nombreuses fonctions et joue un rôle critique dans l’immunité face aux bactéries encapsulées. Différentes atteintes à son intégrité, anatomiques ou physiologiques, peuvent conduire à un déficit fonctionnel qu’il soit complet (asplénisme) ou partiel (hyposplénisme), et exposent le patient à un risque de sepsis fulminant ainsi qu’à des complications thromboemboliques. L’objectif de cet article est de fournir au médecin de premier recours les outils nécessaires à l’identification des troubles fonctionnels de la rate et à la prévention de leurs complications. Les dernières recommandations en matière d’antibiothérapie et de prophylaxie vaccinale sont en outre abordées.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
rate
hyposplénisme
maladies de la rate
splénectomie
Asplénie
splénectomie

---
N1-VALIDE
Dépistage du cancer du col de l’utérus en Suisse romande: des trajectoires contrastées
http://www.revmed.ch/rms/2015/RMS-N-479/Depistage-du-cancer-du-col-de-l-uterus-en-Suisse-romande-des-trajectoires-contrastees
Cet article présente les résultats d’une enquête sociologique visant à documenter l’expérience des femmes en matière de dépistage du cancer cervical. 24 entretiens collectifs ont été réalisés en 2012, rassemblant 125 participantes âgées de 24 à 67 ans. Les résultats indiquent qu’il n’y a pas un seul facteur qui explique la non-participation au dépistage, mais bien une combinaison de barrières qui fait obstacle. Pour comprendre certaines ambivalences face au dépistage, il apparaît particulièrement important de mieux saisir les trajectoires de dépistage, associées à différentes étapes du parcours de vie des femmes.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
enquête santé
dépistage systématique
tumeurs du col de l'utérus
tumeurs du col de l'utérus
Participation du patient
Suisse

---
N1-VALIDE
Artérite de Horton : recommandations lausannoises de prise en charge
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-461/Arterite-de-Horton-recommandations-lausannoises-de-prise-en-charge
L’artérite de Horton (AH), une vasculite subaiguë à chronique, est la plus fréquente des vasculites systémiques dans la population âgée de plus de 50 ans. L’absence de critères diagnostiques univoques, ajoutée au fait que le tableau clinique souvent complexe nécessite une prise en charge multidisciplinaire, conduit assez régulièrement à un retard thérapeutique. Il s’agit pourtant d’une maladie nécessitant un traitement urgent en raison du risque de cécité. Cet article présente une revue de l’AH et se conclut par des recommandations institutionnelles lausannoises concernant le diagnostic, la thérapie et la prise en charge multidisciplinaire.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
artérite à cellules géantes
artérite à cellules géantes
signes et symptômes
diagnostic différentiel
algorithme
artérite à cellules géantes
hormones corticosurrénaliennes
immunosuppresseurs
recommandation pour la pratique clinique
traitement corticostéroïde
corticothérapie

---
N1-SUPERVISEE
La misophonie ou l’aversion pour le bruit : à propos d’un cas clinique
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-462/La-misophonie-ou-l-aversion-pour-le-bruit-a-propos-d-un-cas-clinique
La misophonie est un trouble psychique caractérisé par une aversion à certains sons produits par un autre individu. Malgré la chronicité de cet état et le dysfonctionnement induit, la misophonie est à ce jour peu connue des professionnels de santé mentale et n’est pas répertoriée dans les classifications internationales. En effet, nous n’avons retrouvé que peu d’éléments significatifs dans la littérature scientifique concernant l’éthiopathogénie, la prévalence et les critères sociodémographiques de ce trouble, et la recherche dans ce domaine est loin d’être exhaustive. Une prise en soins adaptée d’une patiente souffrant de misophonie au sein d’un centre de consultation à Genève nous a conduits à explorer cette affection afin de mieux la circonscrire et de mieux comprendre sa sémiologie et ses répercussions.
2015
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hyperacousie
échelles d'évaluation en psychiatrie
thérapie comportementale
hyperacousie
bruit
présentations de cas

---
N1-VALIDE
Lymphome cérébral : une présentation classique ?
http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-460/Lymphome-cerebral-une-presentation-classique
Cette patiente de 45 ans, mère de trois enfants, kosovare, ouvrière, est suivie depuis 17 ans pour des lombalgies, des affections virales banales, une chute à vélo et, depuis 2002, une hypertension artérielle essentielle traitée par inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA)
2015
false
true
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
cas clinique
lymphomes
Lymphome cérébral
tumeurs du cerveau
lymphomes
tumeurs du cerveau
lymphomes
tumeurs du cerveau

---
Courriel
28/03/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.