Libellé préféré : recommandation par consensus;

Définition CISMeF : (synonyme : table ronde consensus, expertise collective) méthode d'élaboration de recommandations médicales et professionnelles visant à définir une position consensuelle dans une controverse portant sur une procédure médicale, dans le but d'améliorer la qualité des soins. Cette démarche se fonde sur la réunion d'un jury appelé à faire, sur un thème donné, la synthèse des données scientifiques présentées par des experts et débattues publiquement, en répondant à des questions prédéfinies ... (source ANAES http://www.anaes.fr];

Synonyme CISMeF : rapport d’expertise; RFE; conférence de consensus; expertise collective; avis d'experts; conférence consensuelle; table ronde consensus; consensus formalisé d'experts; consensus formalisé; conférence d'experts; CC; recommandation formalisée d'experts; rapport d’expertise collective; expertise scientifique collective; expertise scientifique;

type publication (CISMeF) : O;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :

(synonyme : table ronde consensus, expertise collective) méthode d'élaboration de recommandations médicales et professionnelles visant à définir une position consensuelle dans une controverse portant sur une procédure médicale, dans le but d'améliorer la qualité des soins. Cette démarche se fonde sur la réunion d'un jury appelé à faire, sur un thème donné, la synthèse des données scientifiques présentées par des experts et débattues publiquement, en répondant à des questions prédéfinies ... (source ANAES http://www.anaes.fr]

N1-VALIDE
NOTE d’appui scientifique et technique de l'Anses relatif au risque d'IAHP (influenza aviaire hautement pathogène) lié à la souche H5N8
https://www.anses.fr/fr/system/files/SABA2016SA0249.pdf
L’Anses a été saisie le 5 décembre par la DGAL d’une question en urgence relative au risque d’IAHP lié à la souche H5N8. Cette saisine a été motivée par l’évolution récente et rapide de la situation de l’influenza aviaire hautement pathogène à H5N8 sur le territoire français...
2017
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
grippe chez les oiseaux
virus de la grippe aviaire hautement pathogène (organisme)
France
virulence
volaille
oiseaux
animaux sauvages
grippe chez les oiseaux
grippe chez les oiseaux
recommandation par consensus
Sous-type H5N8 du virus de la grippe A

---
N1-VALIDE
Diarrhée aiguë du nourrisson et de l’enfant
https://www.gfhgnp.org/recherches-et-formations/diarrhee-aigue-nourrisson-de-lenfant/
Une mise à jour des recommandations du GFHGNP concernant la prise en charge nutritionnelle et médicamenteuse de la diarrhée aiguë de l’enfant qui dataient de 2002 était nécessaire
2017
false
false
false
GFHGNP - Groupe Francophone d'Hépatologie, Gastro-entérologie et de Nutrition pédiatriques
France
français
recommandation par consensus
diarrhée du nourrisson
enfant
nourrisson
Maladie aigüe
diarrhée du nourrisson

---
N1-VALIDE
Trachéotomie en réanimation
http://sfar.org/tracheotomie-en-reanimation/
http://www.srlf.org/referentiels/respiratoire/tracheotomie-en-reanimation/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2017/01/2_RFE-tracheotomie-20dec16.pdf
La trachéotomie est une procédure couramment réalisée en réanimation, mais avec de très grandes disparités selon les équipes, aussi bien en termes de fréquence (de 5 % à 54%) que de modalité, chirurgicale ou percutanée. Les dernières recommandations de la SRLF concernant les voies d’abord trachéal des malades ventilés en réanimation sont anciennes (1998). Il n’existe pas de recommandations internationales récentes, mais seulement de rares recommandations nationales
2017
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
réanimation
trachéotomie
trachéotomie
trachéotomie
trachéotomie
retrait d'une canule de trachéotomie

---
N2-AUTOINDEXEE
Indications de la tomographie par émission de positrons en oncologie - Cancer du poumon
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/indications-de-la-tomographie-par-emission-de-positrons-en-oncologie-cancer-du-poumon.html
Ce rapport présente les indications de la TEP-TDM dans le cancer du poumon, une maladie dont l’incidence et le taux de décès sont très élevés au Québec et au Canada. Les non-indications de la TEP-TDM sont présentées ainsi que des indications en émergence. Ce rapport constitue le premier volet d’une série de publications sur les indications de la tomographie par émission de positrons couplée à la tomodensitométrie (TEP-TDM). Il fait l’objet d’une publication préliminaire puisqu’environ 33 % des examens sont effectués pour le cancer du poumon.
2017
false
false
true
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
recommandation par consensus
indicateur
appareil de tomographie par émission de positrons
cancer
tumeur maligne, sai
tumeurs du poumon
cancer
laisse entrevoir
tomographie par émission de positons
indication de
Cancer du poumon
Tomographie
Indicateurs
oncologique
tomographie
indicateurs et réactifs

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous tocilizumab
Club Rhumatismes et Inflammations (CRI) - mise à jour janvier 2017
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise-en-charge-pratique-des-patients-sous-tocilizumab
Le tocilizumab (RoActemra ) qui est le premier représentant de la classe des inhibiteurs de l'interleukine-6 est un traitement reconnu de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Il est aussi disponible depuis quelques années dans d'autres affections de l'adulte et l'enfant avec un succès affirmé...
2017
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
recommandation de bon usage du médicament
polyarthrite rhumatoïde
tocilizumab
tocilizumab
L04AC07 - tocilizumab
ROACTEMRA
récepteurs à l'interleukine-6
adulte
enfant
perfusions veineuses
injections sous-cutanées
grossesse
continuité des soins
vaccination
arthrite juvénile
hyperplasie lymphoïde angiofolliculaire
spondylarthropathies
rhumatisme inflammatoire des ceintures
artérite à cellules géantes
utilisation hors indication
gestion des soins aux patients
ROACTEMRA 20 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
ROACTEMRA 162 mg, solution injectable en seringue préremplie
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
recommandation patients
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous rituximab
Club Rhumatismes et Inflammations (CRI) - mise à jour janvier 2017
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise--en-charge-pratique-des-patients-sous-rituximab
Le rituximab est maintenant un biomédicament incontournable dans la PR. Cette molécule, qui a un mécanisme d’action original ciblant le lymphocyte B, a aussi un intérêt majeur dans d’autres affections comme les vascularites à ANCA et vraisemblablement les dermatites bulleuses, les cytopénies auto-immunes, les myopathies inflammatoires, la sclérodermie systémique diffuse et certaines atteintes neurologiques. Reste à voir si des AMM seront obtenues...
2017
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
recommandation de bon usage du médicament
polyarthrite rhumatoïde
gestion des soins aux patients
continuité des soins
utilisation hors indication
Rituximab
Rituximab
L01XC02 - rituximab
grossesse
vaccination
procédures de chirurgie opératoire
vascularites associées aux anticorps antineutrophiles cytoplasmiques
MABTHERA
adulte
enfant
facteurs immunologiques
facteurs immunologiques
antigènes CD20
syndrome de Gougerot-Sjögren
sclérodermie systémique
myosite
lupus érythémateux disséminé
recommandation patients

---
N1-VALIDE
Prise en charge du VIH – Recommandations du groupe d’experts
http://cns.sante.fr/actualites/prise-en-charge-du-vih-recommandations-du-groupe-dexperts/
Introduction et méthodologie (janvier 2017) Initiation d’un premier traitement antirétroviral (novembre 2016) Optimisation d’un traitement antirétroviral en situation de succès virologique (novembre 2016) Prise en charge des situations d’échec virologique chez l’adulte (novembre 2016) Primo-infection à VIH-1 (décembre 2016) Infection VIH-2 ; Diversité des VIH-1 (septembre 2016)
2017
false
false
true
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation par consensus
antirétroviraux
adulte
infections à VIH
VIH-1 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 1)
antirétroviraux
VIH-2 (Virus de l'Immunodéficience humaine de type 2)

---
N2-AUTOINDEXEE
Prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP), en préservation de la fertilité et en don de gamètes dans les départements français d’Amérique (DFA) et en métropole dans le contexte du déclin de la circulation du virus Zika
https://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/2017-002recoampzikav4_26-01-2017-2.pdf
Ces recommandations concernent les couples souhaitant une AMP, les patients souhaitant bénéficier d’une préservation de la fertilité et les personnes souhaitant donner des gamètes, lorsque les personnes concernées ou leur partenaire résident dans les départements français d’Amérique (DFA) ou en métropole après avoir séjourné récemment dans une zone de circulation active du virus Zika. Les recommandations visent à réduire le risque d’infection par le virus Zika au cours de la grossesse en prenant en compte à la fois le risque de transmission vectorielle et le risque de transmission par voie sexuelle.
2017
false
false
false
Agence de la Biomédecine
France
français
recommandation par consensus
Infection par le virus Zika
circulant
virus zika
France
Assistance médicale à la procréation
condom
français
Don
gestion des soins aux patients
don dirigé de tissus
amériques
AMP
assistant médical
virus
préservation de la fertilité
fertilité
Gamètes
don
AMP
cellules germinales

---
N1-VALIDE
L'usage rationnel du calcium et de la vitamine D
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20150528.pdf
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_texte_court_20150528.pdf
Prévention de l’ostéoporose et des fractures de fragilité - Des suppléments de vitamine D et de calcium doivent-ils toujours être administrés en complément d’un traitement (bisphosphonates ou autres) d’une ostéoporose ? L’apport de suppléments calciques doit-il être adapté à l’apport alimentaire de calcium évalué à l’anamnèse ? Un dosage initial de la vitamine D et une répétition des dosages de la vitamine D sont-ils justifiés ? L’apport de suppléments de vitamine D et de calcium est-il à recommander en prévention des chutes chez la personne âgée ? Quelle est la sécurité cardiovasculaire de l’administration de suppléments calciques ? Comment le pharmacien (d’officine publique) peut-il contribuer à la bonne gestion de l’administration de suppléments de vitamine D et de calcium ?
2017
false
true
true
Gouvernement Fédéral Belge
Belgique
français
recommandation par consensus
revue de la littérature
administration par voie orale
médecine factuelle
résultat thérapeutique
carence en vitamine D
composés du calcium
A12AX - calcium en association avec la vitamine D et/ou d'autres substances
vitamine D
vitamine D
association médicamenteuse
composés du calcium
fractures ostéoporotiques
adulte
sujet âgé
continuité des soins
maladies cardiovasculaires
cholécalciférol
Recherche comparative sur l'efficacité
ostéoporose
vitamine D
ostéoporose
compléments alimentaires
rôle professionnel
pharmaciens
analyse chimique du sang
A12AA - calcium
A11CC05 - colécalciférol

---
N1-VALIDE
Consensus d’experts sur la prise en charge de la maladie de Fabry
http://www.filiere-cardiogen.fr/consensus-dexperts-sur-la-prise-en-charge-de-la-maladie-de-fabry/
Document rédigé par la Filière Nationale de Santé CARDIOGEN, endossé par l’UFCV et le Groupe de travail Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies de la SFC
2017
false
false
false
Cardiogen - filière nationale de santé maladies cardiaques héréditaires
France
français
recommandation par consensus
maladie de Fabry
maladie de Fabry
maladie de Fabry

---
N1-VALIDE
Prise en charge du syndrome du QT long
http://www.filiere-cardiogen.fr/wp-content/uploads/2017/03/Consensus-QT-long-def.pdf
Document rédigé par la Filière Nationale de Santé CARDIOGEN, endossé par l’UFCV et le Groupe de travail Rythmologie et stimulation cardiaque de la SFC
2017
false
false
false
Cardiogen - filière nationale de santé maladies cardiaques héréditaires
France
français
recommandation par consensus
syndrome du QT long
syndrome du QT long
syndrome du QT long

---
N2-AUTOINDEXEE
Consensus canadien sur la contraception (4e partie de 4) : chapitre 9 – contraception hormonale combinée
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(17)30081-6/abstract
Objectif Mettre à la disposition des fournisseurs de soins des lignes directrices concernant le recours à des méthodes contraceptives pour prévenir la grossesse et la promotion d’une sexualité saine.
2017
false
false
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
recommandation par consensus
résumé ou synthèse en français
prepuce adherence-phimosis
contraception
contraception
hormones
hormone
contraception
consensus
combiné

---
N1-VALIDE
Prise en charge des traumatisés craniens graves à la phase précoce (24 premières heures) - Recommandations Formalisées d’Experts
http://gfrup.sfpediatrie.com/sites/default/files/u12548/rfe_tc.pdf
Ces recommandations concernent la prise en charge précoce (24 premières heures) des traumatismes crâniens graves, et ne prennent pas en compte les traumatismes crâniens mineurs ou modérés, ou la prise en charge plus tardive en neuroréanimation.
2017
false
false
true
GFRUP - Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques
France
français
traumatismes cranioencéphaliques
indice de gravité médicale
monitorage physiologique
traumatismes cranioencéphaliques
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Outils de détection des cancers par le médecin de famille - Recommandations du Comité national d'évolution de la pratique de première ligne à la Direction générale de cancérologie
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001916/
Ces fiches visent à aider les médecins de famille à détecter rapidement et efficacement parmi tous les patients se présentant à eux ceux susceptibles d’avoir un cancer de façon à les investiguer et les référer en consultation spécialisée dans les délais requis.
2017
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
recommandation par consensus
tumeurs
signes et symptômes
facteurs de risque

---
N1-VALIDE
Éducation à l'utilisation pratique et à l'interprétation de la Mesure Continue du Glucose : position d'experts français - Société Francophone du Diabète (SFD)
http://www.sfdiabete.org/sites/sfd.prod/files/files/ressources/mmm_referentielmcg_ep11.pdf
L’utilisation de la mesure continue du glucose interstitiel (MCG) en temps réel par les patients diabétiques se généralise et vient changer les pratiques diabétologiques des patients et des professionnels. Le groupe de travail réunissant des experts français (CNPEDMM, SFD, SFE, CODEHG, EVADIAC, FFD, AJD) a souhaité produire ce consensus pour aider les professionnels à intégrer cette nouvelle technologie dans leur pratique quotidienne et pour répondre aux questions suivantes : pourquoi et comment initier une MCG ? Comment éduquer le patient ? Comment l’aider à gérer les données en temps réel ? Comment analyser les données rétrospectivement ?
false
false
false
SFD - Société Francophone du Diabète
France
recommandation par consensus
éducation du patient comme sujet
autosurveillance glycémique

---
N1-VALIDE
Gestion de l’urticaire en médecine générale - Recommandations d’experts en dermatologie et allergologie
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2017.03040
Cet article explique les recommandations actuelles des experts suisses pour l’évaluation et le traitement de l’urticaire en médecine générale, en se focalisant plus particulièrement sur l’urticaire chronique spontanée. Leur opinion se base notamment sur les recommandations européennes actuelles pour la prise en charge des urticaires chroniques spontanées.
2017
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
recommandation par consensus
urticaire
Urticaire spontanée chronique
maladie chronique
urticaire
indice de gravité médicale
urticaire
antihistaminiques des récepteurs H1
médecine générale

---
N2-AUTOINDEXEE
Pneumonies associées aux soins de réanimation
http://sfar.org/pneumonies-associees-aux-soins-de-reanimation/
La pneumonie associée aux soins est l’infection la plus fréquente en réanimation. En réanimation, cette infection est associée à un taux de décès d’environ 20 %. Cependant, la mortalité attribuable à cette infection reste débattue, étant estimée entre 5 et 13 %. La Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR) et la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF) n’avaient jusqu’à ce jour jamais proposé de référentiel centré sur la pneumonie associée aux soins. Seize experts francophones sélectionnés par un comité d’organisation désigné par les comités en charge des référentiels sous l’approbation des conseils d’administration des deux sociétés ont eu pour mission de produire un référentiel couvrant trois champs spécifiques : prévention, diagnostic et traitement. Les spécificités de différentes populations pré-déterminées (BPCO, neutropénique, post-opératoire et pédiatrie) ont été analysées par des experts identifiés. Deux experts bibliographiques ont analysé la littérature des 10 dernières années sur le domaine en utilisant des mots-clés pré-définis
2017
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
Soins de réanimation
Réanimation
Soins
Soins de réanimation
réanimation
soins
pneumopathie infectieuse
infection croisée

---
N2-AUTOINDEXEE
Anesthésie du sujet âgé : l’exemple de fracture de l’extrémité supérieure du fémur
http://sfar.org/anesthesie-du-sujet-age-lexemple-de-fracture-de-lextremite-superieure-du-femur/
Les sujets âgés de plus de 80 ans constituent la population qui augmente le plus rapidement dans les pays développés. On estime que 16% de la population française aura plus de 85 ans en 2020. Une des conséquences du vieillissement de la population est l’augmentation du nombre de patients qui bénéficient d’un geste sous anesthésie locale, loco-régionale, générale ou encore sous sédation. La prise en charge périopératoire d’un patient âgé, très âgé, voire d’un centenaire est significativement différente de celle d’un patient jeune du fait de modifications physiologique et pharmacologiques liées à l’âge avancé. Il était donc légitime de réunir un groupe d’experts issus de plusieurs Sociétés savantes afin de tenter de répondre à des questions cruciales sur la gestion de l’ensemble des patients âgés et donc vulnérables.
2017
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
Sujet âgé
personnes
Anesthésie
Fémur
membres
fractures osseuses
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
personnes
anesthésie
fémur
fractures du col fémoral

---
N1-VALIDE
Antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle (patients adultes) - Actualisation de recommandations
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/spilf/recos/antibioprophylaxie-version-2017-crc-ca-modif.pdf
L’actualisation des recommandations pour la pratique de l’antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle (patients adultes) est scindée en 4 questions suivies de recommandations sous forme de tableaux encadrant la pratique des prescripteurs. 1/ Quelles chirurgies des classes d’Altemeier doivent faire l’objet d’une antibioprophylaxie ? 2/ Quels sont les principes du choix des antibiotiques utilisés ? 3/ Quel est le moment de la prescription ? 4/ Quelle est la durée de la prescription ?
2017
true
false
true
FFI - Fédération Française d'Infectiologie
France
français
recommandation par consensus
antibioprophylaxie
antibactériens
procédures de chirurgie opératoire
adulte

---
N1-VALIDE
Pertinence de la prescription des examens biologiques et de la radiographie thoracique en réanimation
http://sfar.org/pertinence-de-la-prescription-des-examens-biologiques-et-de-la-radiographie-thoracique-en-reanimation/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2017/01/2_RFE-EC-en-rea-version-15-12-16.pdf
L’enjeu de ces RFE, vise à proposer aux praticiens un cadre raisonné et raisonnable de prescriptions. Une rationalisation des prescriptions d’examens biologiques et radiologiques pourrait s’avérer intéressante en termes de réduction des coûts, de la spoliation sanguine et des risques liés à l’irradiation.
2017
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
réanimation
examens biologiques
troponine
peptides natriurétiques
peptide natriurétique cérébral
hémostase
Examen des urines
sang
fèces
radiographie thoracique
calcitonine
Précurseurs de protéines

---
N1-VALIDE
Enfants: réduire la mortalité
aide-mémoire n 178
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs178/fr/
pneumonie, diarrhée, rougeole, paludisme, malnutrition
2016
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Genève
Suisse
français
mortalité infantile
nourrisson
enfant
enfant d'âge préscolaire
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Recommandations de bonne pratique pour la prise en charge en santé au travail des travailleurs intervenant en conditions hyperbares
https://www.medsubhyp.com/index.php?option=com_content&view=article&id=144:recommandations-de-bonne-pratique-pour-la-prise-en-charge-en-sante-au-travail-des-travailleurs-intervenant-en-conditions-hyperbares&catid=2&lang=fr&Itemid=101
l’objectif de ces recommandations, reflet d’un consensus d’experts (le groupe de travail) basé sur les données acquises de la science au moment de leur rédaction, élaborées selon une méthodologie approuvée par la SFMT et d’après la méthodologie de référence de la Haute Autorité de Santé, est de donner aux médecins du travail les éléments de décision d’aptitude propres à réduire le risque d’altération de la santé des salariés appelés à travailler dans ces conditions physiques particulières
2016
false
false
false
Medsubhyp - Société de Physiologie et de Médecine Subaquatiques et Hyperbares de Langue Française
SFMT - Société française de médecine du travail
France
français
recommandation par consensus
adolescent
adulte
grossesse
hémopathies
maladies cardiovasculaires
maladies de l'appareil respiratoire
maladies de l'oeil
maladies de la peau
maladies des dents
maladies du rein
maladies gastro-intestinales
maladies ostéomusculaires
maladies oto-rhino-laryngologiques
médecine du travail
médecine du travail
médecins du travail
reprise du travail
réglementation gouvernementale
signes et symptômes
sujet âgé
tests auditifs
tests de la fonction respiratoire
évaluation des risques
accidents
barotraumatismes
barotraumatismes
exposition professionnelle
maladie du système nerveux central
médecine du travail
médecine sous-marine
troubles mentaux
évaluation de la capacité de travail

---
N1-VALIDE
Consensus canadien sur la nutrition féminine : adolescence, reproduction, ménopause et au-delà
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)39327-6/fulltext
Objectifs : Doter les professionnels de la santé du Canada de connaissances et d’outils de base, afin qu’ils puissent prodiguer des conseils nutritionnels aux femmes tout au long de leur cycle de vie.
2016
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Suisse
français
recommandation par consensus
femmes
régime alimentaire
Assistance
adolescent
grossesse
prise en charge postnatale
ménopause
prise en charge préconceptionnelle
Troubles de l'alimentation
indice de masse corporelle
acide folique
allaitement maternel
vitamine D
apports nutritionnels recommandés

---
N1-VALIDE
Réactualisation de la recommandation sur la douleur postopératoire
http://sfar.org/reactualisation-de-la-recommandation-sur-la-douleur-postoperatoire/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/08/2-Reactualisation-de-la-recommandation-sur-la-douleur-postoperatoire.pdf
Depuis la Conférence de consensus sur la douleur postopératoire (DPO) de 1997 et les Recommandations formalisées d’expert (RFE) de 2008, il était nécessaire de compléter ou modifier les recommandations déjà existantes. Un groupe de 14 experts ont travaillé sur des questions non traitées dans les référentiels précédents ou sur des recommandations déjà publiées mais modifiées suite à de nouvelles données de la littérature.
2016
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
douleur postopératoire
mesure de la douleur
adulte
enfant
recommandation par consensus
douleur postopératoire

---
N1-VALIDE
Recommandations sur la prise en charge du tabagisme en période périopératoire
http://sfar.org/recommandations-sur-la-prise-en-charge-du-tabagisme-en-periode-perioperatoire/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/08/2-SFAR-RFE-tabac_proposition-CRC.pdf
Le tabagisme actif avant une intervention chirurgicale augmente à la fois la mortalité à l’hôpital et toutes les complications pouvant survenir.
Les médecins impliqués doivent donc se renseigner sur l’éventuelle consommation de tabac, informer des risques inhérents, donner les conseils et/ou offrir une prise en charge, une prescription de substituts nicotinique et un suivi personnalisé afin d’arrêter le tabac le plus en amont de l’intervention chirurgicale. Les enfants doivent être mis à l’écart de tout environnement tabagique le plus tôt possible.
2016
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
tabagisme
période préopératoire
arrêt du tabac
pollution par la fumée de tabac
enfant
Cigarettes électroniques

---
N1-VALIDE
Intubation et extubation du patient de réanimation
Recommandations Formalisées d’Experts
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/09/20160927_RFE_Intubation-Extubation.pdf
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/09/RFE-Intubation-Extubation.pdf
L’intubation et l’extubation font partie des gestes les plus fréquemment réalisés chez les patients de réanimation. Bien que courantes, ces procédures sont associées à une morbi-mortalité importante. L’intubation trachéale du patient de réanimation s’effectue le plus souvent en urgence, chez un patient fréquemment hypoxémique et avec une hémodynamique précaire. Il s’agit donc d’une procédure à haut risque, associée à une incidence élevée de complications (20 à 50%) pouvant menacer le pronostic vital. Selon les sociétés savantes, on parle d’intubation difficile après échec de 3 ou de 2 tentatives de laryngoscopie directe. Dans le contexte de l’intubation difficile, nous disposons de matériels de plus en plus innovants (vidéolaryngoscopes, dispositifs supra-glottiques, bronchoscopes réutilisables et à usage unique…) dont la place respective dans la procédure n’est cependant pas bien codifiée. Le deuxième temps à risque de la gestion des voies aériennes du patient de réanimation se situe au moment de l’extubation. En effet l’échec d’extubation est fréquent, de l’ordre de 10%, il aggrave le pronostic des patients et rend nécessaire une optimisation des conditions dans lesquelles l’extubation est réalisée. La littérature relative à l’intubation et à l’extubation du patient de réanimation s’est considérablement enrichie au cours des dernières années mais nous ne disposons pas, à l’heure actuelle, de recommandations formelles pour une standardisation de ces deux pratiques. Dans ce contexte, il est apparu utile de procéder à une évaluation des données récentes disponibles, permettant d’élaborer des recommandations et des conduites à tenir à l’intention des praticiens.
2016
false
false
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
recommandation par consensus
intubation
extubation
intubation
extubation
Soins de réanimation
pédiatrie
enfant
oxygénothérapie
hémodynamique
capnographie
laryngoscopie
bronchoscopie
hypnotiques et sédatifs
algorithme
sevrage de la ventilation mécanique
dyspnée
ventilation artificielle
complications peropératoires
intubation
extubation

---
N1-VALIDE
Prise en charge des traumatisés crâniens graves à la phase précoce (24 premières heures)
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/09/2_PDF_PRISE-EN-CHARGE-DES-TRAUMATISES-CRANIENS-GRAVES_V2-.pdf
Ces recommandations concernent la prise en charge précoce (24 premières heures) des traumatismes crâniens graves, et ne prennent pas en compte les traumatismes crâniens mineurs ou modérés, ou la prise en charge plus tardive en neuroréanimation.
2016
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
traumatismes cranioencéphaliques
échelle de glasgow
monitorage physiologique
hypertension intracrânienne
traumatismes cranioencéphaliques
traitement d'urgence
enfant
adulte
nourrisson

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’anaphylaxie en médecine d’urgence.
In : Ann. Fr. Med. Urgence (2016) 6:342-364
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_anaphylaxie_sfmu2016.pdf
Ces recommandations formalisées d’experts ont été élaborées par la Société française de médecine d’urgence, avec la collaboration de la Société française d’allergologie, le Groupe francophone de réanimation et urgences pédiatriques, et le soutien de la Société pédiatrique de pneumologie et d’allergologie. Leur but est de sensibiliser les urgentistes au diagnostic précoce de cette réaction d’hypersensibilité sévère potentiellement fatale, aux particularités liées à l’âge et à l’identification de ses facteurs de risque.
2016
false
false
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
GFRUP - Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques
SFA - Société Française d'Allergologie
France
recommandation par consensus
anaphylaxie
urgences
traitement d'urgence
anaphylaxie
diagnostic différentiel
anaphylaxie
anaphylaxie
anaphylaxie
épinéphrine
enfant
signes et symptômes

---
N1-VALIDE
RAPPORT de l'Anses sur les substances reprotoxiques et perturbateurs endocriniens : Traitement de l’incertitude dans le processus d’évaluation des risques sanitaires des substances chimiques
https://www.anses.fr/fr/system/files/SUBCHIM2009SA0331Ra-113.pdf
Le présent rapport d’expertise collective se fonde sur une revue critique des principales démarches faisant référence dans le domaine de l’évaluation des risques. Il propose, pour chacune des étapes de l’évaluation des risques, une démarche qualitative et/ou quantitative pour la prise en compte de l’incertitude, adaptée au contexte d’expertise collective en vigueur à l’Anses...
2016
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
évaluation des risques
perturbateurs endocriniens
recommandation par consensus
incertitude
Évaluation de risque sanitaire
indicateurs d'état de santé

---
N1-VALIDE
Hyperaldostéronisme primaire
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/160629_consensus%20hap-%20intro_manuel%20ocmodi.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124%20epidemiologie%20hap.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124_hap_premieres_etapes%20_diagnostiques.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124_etape_confirmation_diagnostique_hap.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124_diagnostic_etiologique_hap.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124-diagnostic_genetique_hap.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124%20chirurgie%20surrenale%20hap.pdf
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Hyperaldosteronisme%20primaire/161124_traitement%20medical%20hap.pdf
Introduction et manuel - Epidémiologie de l’hyperaldostéronisme primaire (HAP), chez qui rechercher une forme sporadique d’HAP ? - Premières étapes diagnostiques - Etape de confirmation diagnostique - Diagnostic étiologique des hyperaldostéronismes primaires - Diagnostic génétique dans l’hyperaldostéronisme primaire - Chirurgie surrénale - Traitement médical de l’hyperaldostéronisme primaire
2016
false
false
true
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
recommandation par consensus
hyperaldostéronisme
hyperaldostéronisme
hyperaldostéronisme
hyperaldostéronisme
hyperaldostéronisme
hyperaldostéronisme

---
N1-VALIDE
Algorithmes d'investigation, de traitement et de suivi pour le lymphome de Hodgkin
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication.html?PublicationPluginController%5Bcode%5D=FICHE&PublicationPluginController%5Buid%5D=462&PublicationPluginController%5BbackUrl%5D=%252Fnc%252Fpublications%252Fpublications.html&cHash=05401a756e7d18823a148d255523b3cd
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_algo_lymphome_hodgkin_dec2016.pdf
Ce document s’inscrit dans une approche de pertinence clinique en facilitant la prise en charge des patients atteints du lymphome de Hodkgin en reflétant à la fois les meilleures données probantes disponibles et la pratique clinique actuellement effectuée au Québec (consensus d’experts). Ce document interactif est issu d’un partenariat entre le Groupe d'étude en oncologie du Québec (GEOQ), la Direction générale de cancérologie (DGC) du MSSS et l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Il est divisé en trois parties principales. D’abord, des algorithmes décisionnels sont présentés. Ensuite, les principales recommandations sont rapportées par thématique. Enfin, on trouve un résumé plus détaillé des principales données probantes et des éléments de discussion qui ont mené au consensus soutenant les algorithmes et les recommandations formulées.
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
recommandation par consensus
algorithme
maladie de Hodgkin
maladie de Hodgkin
maladie de Hodgkin
maladie de Hodgkin

---
N1-VALIDE
Anesthésie Loco-Régionale périnerveuse
http://sfar.org/anesthesie-loco-regionale-perinerveuse/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/12/RFE_ALR_2016.pdf
L’Anesthésie Loco-Régionale périnerveuse (ALR-PN) fait partie des prises en charge majeures en anesthésie réanimation à la fois pour l’anesthésie et l’analgésie postopératoire et est de plus un moyen utile au développement de la chirurgie ambulatoire. La Société Française d’Anesthésie Réanimation (SFAR) avait diffusé en 2003 des Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC/ALR), détaillant largement les données anatomo-cliniques et les techniques utilisées en ALR-PN. Depuis lors, de nouvelles techniques et connaissances se sont fait jour, de nature à modifier les pratiques : échographie comme technique de référence, gestion des anesthésiques locaux et des adjuvants par exemple. Ainsi la rédaction d’un texte faisant le point sur ces nouvelles données, plus de 10 après la RPC/ALR, est apparue nécessaire afin d’aider le clinicien dans sa pratique quotidienne, l’information des patients et la gestion des risques.
2016
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
bloc nerveux

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous ustékinumab
Club Rhumatismes et Inflammations (CRI) - décembre 2016
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise-encharge-ustekinumab
Avec l’ustékinumab s’ouvre une nouvelle ère permettant le « ciblage » de la voie de l’IL12/IL-23. Cette voie a certainement une spécificité dans les affections articulaires et extra articulaires de la « nébuleuse » des spondyloarthrites ce qui en fait un axe thérapeutique particulièrement innovant et attendu pour de nombreux cliniciens rhumatologues, dermatologues, gastro-entérologues et d’autres disciplines. Le CRI et son groupe d’experts multidisciplinaires, pour la première fois en étroit partenariat avec le Groupe PSo de la Société Française de Dermatologie, a donc préparé pour vous les « fameuses » fiches pratiques de l’ustékinumab afin de vous permettre de l’utiliser en maîtrisant le mieux possible tous les aspects importants. L’objectif est de vous accompagner dans votre quotidien par des réponses argumentées sur l’EBM (Evidence-Based Medicine) et le cas échéant, quand le sujet n’a pas été réellement étudié, en vous apportant un avis d’expert partagé...
2016
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
recommandation par consensus
recommandation de bon usage du médicament
gestion des soins aux patients
utilisation hors indication
Ustékinumab
Ustékinumab
L04AC05 - ustékinumab
Interleukine-12
Interleukine-23
médecine factuelle
continuité des soins
maladie de Crohn
psoriasis
arthrite psoriasique
spondylarthropathies
Spondylarthrite axiale non radiographique
Spondylarthrite axiale
injections sous-cutanées
STELARA
grossesse
vaccination
sujet âgé
procédures de chirurgie opératoire
adulte
dialyse
splénectomie
recommandation pour la pratique clinique
recommandation patients

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous méthotrexate
Club Rhumatismes et Inflammations (CRI) - décembre 2016
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/fiches-pratiques-mtx
nous avons récemment pris conscience que nous avions « oublié » le « bon vieux » méthotrexate que nous utilisons aujourd’hui quotidiennement avec un grand profit pour nos patients. La longue histoire de ce médicament nous a montré son utilité, mais a aussi fait émerger de nombreuses questions pratiques pour qu’il soit utilisé avec la meilleure efficacité et la meilleure tolérance possible. Ces dernières années ont vu une évolution pratique considérable concernant l’optimisation de son efficacité par l’augmentation des doses, par le recours à la voie sous-cutanée, mais aussi l’acquisition de connaissances très importantes pour mieux comprendre la tolérance, notamment pulmonaire ou hépatique...
2016
false
false
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
méthotrexate
méthotrexate
gestion des soins aux patients
utilisation hors indication
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
L04AX03 - méthotrexate
administration par voie orale
injections sous-cutanées
polyarthrite rhumatoïde
continuité des soins
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
antirhumatismaux
antirhumatismaux
grossesse
vaccination
insuffisance rénale
dialyse
procédures de chirurgie opératoire
adulte
enfant
arthrite juvénile
arthrite psoriasique
psoriasis
spondylarthropathies
uvéite
dermatomyosite juvénile
sclérodermie d'apparition juvénile
splénectomie
recommandation patients
sclérodermie localisée
sclérodermie systémique
dermatomyosite

---
N1-VALIDE
L’usage rationnel des agonistes du récepteur du GLP-1 en cas de diabète de type 2
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20161117.pdf
1. Quels sont les objectifs généraux d’un traitement d’un patient adulte présentant un diabète de type 2 et quelles approches sont-elles à prendre en compte ? 2. Les objectifs thérapeutiques métaboliques (HbA1c, poids, pression artérielle, profil lipidique) doivent-ils être modulés selon les caractéristiques du patient individuel ? 3. Pour chacun des agonistes du récepteur du GLP-1, quel est, versus autres traitements antidiabétiques (y compris les insulines) - son efficacité sur le contrôle de la glycémie ? - son effet sur le poids corporel ? - son effet sur la pression artérielle ? - son effet sur les évènements cliniques (cardiovasculaires, autres) ? - sa sécurité (hypoglycémies, autres effets indésirables) ? - quelles sont les associations rationnelles avec d’autres médicaments antidiabétiques ? - quel est la population cible ? - comment suivre l’efficacité thérapeutique de ces médicaments ? 4. Quelle est la place des différents agonistes du récepteur du GLP-1 dans une stratégie rationnelle de prise en charge du diabète de type 2 ?...
2016
false
false
false
Gouvernement Fédéral Belge
Belgique
français
analogue du GLP-1
diabète de type 2
revue de la littérature
recommandation par consensus
analogue du GLP-1
résultat thérapeutique
albiglutide
albiglutide
A10BJ - analogues du glucagon-like peptide 1 (GLP-1)
association de médicaments
metformine
hypoglycémiants
hypoglycémiants
glimépiride
dulaglutide
dulaglutide
Liraglutide
Liraglutide
Phosphate de sitagliptine
sulfonylurées
Recherche comparative sur l'efficacité
pression artérielle
exénatide
exénatide
insuline
pioglitazone
tumeurs de la thyroïde
pancréatite
réaction au site de l'injection
maladies cardiovasculaires
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
protéine rGLP-1
protéine rGLP-1
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1
glucagon-like peptide 1
fragments fc des immunoglobulines
protéines de fusion recombinantes
peptides glucagon-like
peptides glucagon-like
fragments fc des immunoglobulines
protéines de fusion recombinantes
peptides glucagon-like
peptides
venins
peptides
venins
thiazolidinediones

---
N1-VALIDE
L’usage rationnel des antibiotiques chez l’enfant en ambulatoire
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20160602.pdf
Chez un enfant (0 à 15 ans), A. dans quelles situations cliniques précises est-il utile (efficacité (guérison clinique, prévention des complications)/sécurité/tolérance) de prescrire un antibiotique ? B. quel est l’antibiotique de premier choix et quelles sont les alternatives ? C. À quelle dose, quelle fréquence et pour quelle durée ? D. L’approche doit-elle être différente en fonction - de l’âge ? - de la fréquence des récidives ? - du contexte (crèche, traitement récent, …) E. Dans quels cas faut-il référer ? F. Une prévention de récidives d’infection est-elle nécessaire et dans quels cas ? 1. En cas de mal de gorge (y compris avis d’expert sur l’abcès latéro- et rétro- pharyngé) 2. En cas d’Otite Moyenne Aiguë 3. En cas de rhinosinusite 4. En cas de laryngite*, trachéite*, bronchite ( avis d’expert sur l’épiglottite) 5. En cas de bronchiolite 6. En cas de pneumonie acquise en communauté 7. En cas de cystite 8. En cas de pyélonéphrite 9. En cas de gastro-entérite 10. En cas d’impétigo 11. En cas de cellulite ou d’érésipèle 12. En cas d’infection cutanée à MRSA 13. En cas de conjonctivite...
2016
false
true
true
Gouvernement Fédéral Belge
français
recommandation par consensus
revue de la littérature
antibactériens
antibactériens
soins ambulatoires
infections bactériennes
enfant
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
Maladie aigüe
pharyngite
amygdalite
otite moyenne
rhinosinusite aiguë (maladie)
sinusite
laryngite
bronchite
trachéite
bronchiolite
nourrisson
pneumonie communautaire
pneumopathie bactérienne
infections communautaires
infections urinaires
gastroentérite
impétigo
Cellulite sous-cutanée
érysipèle
conjonctivite bactérienne
nouveau-né

---
N1-VALIDE
Consensus formalisé : recommandations de pratiques cliniques pour la prise en charge de la migraine du patient adulte africain - In : Pan Afr Med J. 2016; 24: 81
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5012783/
La migraine est une céphalée primaire (selon les derniers critères de l'International Headache Society) qui affecte environ 8% de la population africaine. Les femmes sont plus fréquemment touchées que les hommes et les crises apparaissent le plus souvent avant l’âge de 40 ans. Bien qu'un certain nombre de traitements, de mesure hygiéno-diététiques, et d'autres méthodes non pharmacologiques permettent de limiter l'intensité et la fréquence des crises, la prise en charge médicamenteuse de la crise de migraine est très souvent nécessaire. La disponibilité des traitements et l'accès aux soins diffèrent sur le continent africain et ont conduit à la réalisation du 1er consensus d'experts pour la prise en charge du patient adulte africain. Destiné aux praticiens, ce travail collaboratif multinational a pour objectif de fournir 16 recommandations de pratiques cliniques simples, fondées sur les preuves, et adaptées aux conditions de l'exercice médical en Afrique.
10.11604/pamj.2016.24.81.8695
2016
false
false
true
PMC - PubMed Central
États-Unis
français
recommandation par consensus
migraines
adulte
population d'origine africaine
Afrique
migraines
migraines
migraines
migraines

---
N1-VALIDE
La pollution atmosphérique et ses effets sur la santé - Document d’experts du groupe pathologies pulmonaires professionnelles environnementales et iatrogéniques (PAPPEI) de la Société de pneumologie de langue française (SPLF) - In : Revue des Maladies Respiratoires (2016) 33, 484-508
http://splf.fr/wp-content/uploads/2017/03/Pollution.RMR_.2016.pdf
Ce document, à l’usage des pneumologues, a pour missionprincipale de fournir à ceux-ci une base suffisante pourcommuniquer sur la pollution atmosphérique et ses effetssur la santé respiratoire en France.
2016
false
false
false
SPLF - Société de Pneumologie de Langue Française
France
français
article de périodique
polluants atmosphériques
pollution de l'air
maladies de l'appareil respiratoire
morbidité
maladies de l'appareil respiratoire
Emissions des véhicules
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Quelles mesures pour maîtriser le risque infectieux chez les patients immunodéprimés ? Recommandations formalisées d’experts
https://sf2h.net/wp-content/uploads/2016/12/BD-HY-XXIV-5-SF2H-immunodeprimes.pdf
L’évolution des pratiques médicales dans la prise en charge des patients immunodéprimés a incité la Société française d’hygiène hospitalière (SF2H) et la Société française de mycologie médicale (SFMM) à rassembler les connaissances scientifiques et les experts autour de la problématique de prévention du risque infectieux chez ces patients. Harmoniser les pratiques de prévention nous parait un élément fondamental dans la gestion du risque infectieux au regard des résultats des enquêtes et des publications antérieures de groupes de travail
2016
false
false
true
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
recommandation par consensus
sujet immunodéprimé
évaluation des risques
lutte contre l'infection

---
N1-VALIDE
Recommandations SFCTCV sur l’utilisation de la perfusion pulmonaire ex-vivo
http://www.sfctcv.org/wpctcv/wp-content/uploads/2017/05/SFCTCV_PPEV-Recommandations-SFCTCV-9-12-16_V0.pdf
Ce document rédigé par un groupe d’experts pour la SFCTCV a pour objectifs de faire le point sur le profil des greffons pulmonaires disponibles, de décrire les résultats dans les différentes indications de PPEV et d’établir des recommandations pour l’utilisation de la cette dernière en France.
2016
false
false
false
SFCTCV - Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire
France
français
recommandation par consensus
transplantation pulmonaire
perfusion

---
N2-AUTOINDEXEE
Thrombolyse intraveineuse d’un infarctus cérébral chez un patient sous anticoagulant oral direct – propositions de la société française de neurologie vasculaire (sfnv) et du groupe français d’études sur l’hémostase et la thrombose (gfht)
http://site.geht.org/wp-content/uploads/2017/07/RecoSFNV_GFHT-2016-thrombolyse-AOD.pdf
La littérature étant relativement pauvre sur cette question, avec essentiellement de petites séries de cas et une étude rétrospective, aucune recommandation ne peut être émise et les propositions de ce texte sont donc d’un faible niveau de preuve (avis d’experts). Néanmoins, il nous a semblé essentiel de prendre une position relative à la gestion en urgence d’un infarctus cérébral chez un malade traité par un AOD, cette situation étant de plus en plus fréquente.
2016
false
false
false
GEHT - Groupe d'Etude sur l'Hémostase de la Thrombose
France
français
recommandation par consensus
patients
français
a comme patient
vaisseau sanguin, sai
anticoagulant
fonction hémostatique
bouche, sai
thrombolyse
France
infarctus cérébral
lumière d'une veine
hémostase
anticoagulants
neurologie
proposita
thrombose
Directives
thrombus
sociétés
groupes focalisés
neurologique
thrombose
infarctus cérébral
virus de la fièvre à phlébotomes de naples

---
N1-VALIDE
Recueil de directives pratiques sur la sécurité et la santé dans les ports (version révisée 2016)
http://www.ilo.org/sector/activities/sectoral-meetings/WCMS_546258/lang--fr/index.htm
http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---ed_dialogue/---sector/documents/normativeinstrument/wcms_546258.pdf
Le champ d’application du présent recueil de directives pratiques correspond à celui de la convention no 152 et de la recommandation no 160. Il couvre tous les aspects des travaux de manutention portuaire concernant le chargement à bord ou le déchargement de marchandises des navires ainsi que l’embarquement ou le débarquement de passagers, et englobe le travail connexe effectué dans la zone portuaire. Il n’est pas limité au commerce international mais s’applique également aux activités nationales, y compris sur les voies navigables intérieures.
2016
false
false
false
OIT - Organisation Internationale du Travail
Suisse
français
recommandation par consensus
médecine navale
médecine du travail
santé au travail

---
N1-VALIDE
Utilisation des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse chez l’adulte - Recommandations de bonne pratique clinique par consensus formalisé
http://www.sfetd-douleur.org/sites/default/files/u3349/cahierssfetd/cahier_sfetd_n_4_recos_opioi_des_forts.pdf
L’objectif est de proposer des recommandations pour la prescription des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse de l’adulte, utilisables à la fois en ambulatoire et en milieu hospitalier. Ces recommandations s’adressent à tous les praticiens – quelle que soit leur spécialité - exerçant en ambulatoire et/ou en milieu hospitalier et amenés à prescrire des opioïdes forts chez des patients adultes. Ces recommandations ont également pour objectif de sensibiliser et d’informer les usagers.
2016
false
false
true
SFETD - Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur
France
français
recommandation par consensus
analgésiques morphiniques
douleur chronique
mauvais usage des médicaments prescrits
addiction

---
N1-VALIDE
Avis de l’Anses sur le caractère cancérogène pour l’homme du glyphosate
https://www.anses.fr/fr/content/avis-de-l%E2%80%99anses-sur-le-caract%C3%A8re-canc%C3%A9rog%C3%A8ne-pour-l%E2%80%99homme-du-glyphosate
https://www.anses.fr/fr/system/files/SUBCHIM2015sa0093.pdf
Suite à la publication des résultats de l’évaluation menée au niveau européen dans le cadre de la procédure de renouvellement d’approbation de la substance active glyphosate, et aux résultats, divergents, du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) concluant à un classement de cette substance en tant que cancérogène probable pour l’homme, l’Anses a été saisie sur les dangers du glyphosate pour la santé humaine
2016
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
recommandation par consensus
glyphosate
cancérogènes environnementaux
herbicides
glycine
glycine

---
N1-VALIDE
Plus d’activité physique et moins de sédentarité pour une meilleure santé
https://www.anses.fr/fr/content/plus-d%E2%80%99activit%C3%A9-physique-et-moins-de-s%C3%A9dentarit%C3%A9-pour-une-meilleure-sant%C3%A9
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012SA0155Ra.pdf
Le Programme national nutrition santé (PNNS) vise à améliorer l’état de santé de la population en agissant sur les déterminants majeurs de la nutrition que sont l’alimentation et l’activité physique. L’Anses a été saisie par la Direction générale de la santé afin d’actualiser les repères nutritionnels relatifs à ces déterminants. Le rapport et l’avis publiés ce jour démontrent les effets favorables de l’activité physique et de la réduction de sédentarité en matière de prévention d’un grand nombre de pathologies chroniques. Ainsi, l’Agence recommande la réduction des comportements sédentaires et la pratique d’activités physiques, dans tous les contextes de vie et à tous les âges. Le développement d’espaces réservés aux piétons et aux cyclistes, la promotion des modes de transport collectifs, l’organisation du temps de travail et du temps scolaire permettraient notamment d’atteindre cet objectif.
2016
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
recommandation par consensus
exercice physique
nourrisson
enfant
adolescent
adulte
sujet âgé
grossesse
allaitement maternel
ménopause
recommandation de santé publique
mortalité
diabète de type 2
obésité
maladies cardiovasculaires
tumeurs
broncho-pneumopathie chronique obstructive
asthme
ostéoporose
maladie d'Alzheimer
maladie de Parkinson
maladies auto-immunes
sommeil
risque
plaies et blessures
obésité pédiatrique
obésité pédiatrique

---
N1-VALIDE
Protection oculaire en Anesthésie et Réanimation
http://sfar.org/protection-oculaire-en-anesthesie-et-reanimation/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2016/03/2_RFE-Protection-oculaire-en-Anesth-et-Rea.pdf
Toute perte de conscience prolongée liée à une sédation dans le contexte d’une anesthésie ou de la réanimation, peut entrainer des complications oculaires qui peuvent passer inaperçues puisque le patient ne peut pas manifester sa baisse de vision ou sa douleur. L’objectif de ces recommandations formalisées d’expert (RFE) est de faire des propositions pour prévenir non seulement la survenue des complications cornéennes mais aussi des lésions rétiniennes par occlusion de l’artère centrale de la rétine (OACR) et des neuropathies ischémiques optiques aiguës (NOIA) dans le contexte de l’anesthésie et de la réanimation.
2016
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
anesthésie générale
Lésions de la cornée
réanimation

---
N1-VALIDE
Consensus Formalisé Audiométrie de l'Adulte et de l'Enfant
https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/06/Consensus_audiometrie_2016.pdf
L’audiométrie est la mesure de certains paramètres permettant de caractériser la sensibilité de l’oreille à des stimulations sonores dans des conditions définies. Cette mesure de sensibilité est à distinguer de celle de capacité de discrimination (acuité) ou sélectivité des fréquences ou des niveaux. Aussi, il est impropre de parler d’acuité auditive à propos de l’audiométrie. L’audiométrie liminaire est la mesure des seuils d’audition, tandis que l’audiométrie supraliminaire s’intéresse aux performances de l’oreille à des niveaux supérieurs. La détermination d’une courbe d’audiométrie vocale, par exemple, nécessite de s’intéresser aux niveaux supraliminaires. L’audiométrie, comme les autres mesures, nécessite de définir les bornes entre lesquelles peut varier la grandeur à mesurer de façon à construire une échelle permettant de la quantifier
2016
false
false
true
ORL France
France
français
recommandation par consensus
audiométrie
adulte
enfant
audiométrie

---
N1-VALIDE
Contrôle ciblé de la température en Réanimation (hors nouveau-né)
http://www.srlf.org/referentiels/cardio-circulatoire/controle-cible-de-temperature-reanimation-rfe-commune-sfar-srlf/
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/05/20160218_RFE_contr%C3%B4le_cibl%C3%A9_de_la_temp%C3%A9rature.pdf
L’intérêt potentiel du CCT en réanimation a été identifié dans cinq situations cliniques : arrêt cardiaque (AC), traumatisme crânien (TC), accident vasculaire cérébral (AVC), autres agressions cérébrales, et états de choc. Un champ supplémentaire sur les modalités pratiques de mise en oeuvre du CCT a été rajouté. Quinze experts et deux coordinateurs d’experts ont acceptés de réfléchir sur le sujet.
2016
false
false
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
arrêt cardiaque
traumatismes cranioencéphaliques
accident vasculaire cérébral
enfant
adulte
hypothermie provoquée

---
N1-VALIDE
Premier niveau de compétences pour l'échographie clinique en médecine d'urgence
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_ecmu1_2016.pdf
L’utilisation de l’échographie en médecine d’urgence est incontournable. La Société française de médecine d’urgence (SFMU) a pris l’initiative de l’élaboration de recommandations d’un premier niveau de compétences d’échographie clinique en médecine d’urgence (ECMU), dans son champ d’investigations et sur ses modalités d’enseignement et de maintien des compétences. Ces recommandations s’appliquent à la pratique de la médecine d’urgence dans ces différentes modalités d’exercice : intra et extrahospitalière, médecine de catastrophe, médecine d’exception, milieu isolé ou périlleux.
2016
false
false
true
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
France
français
recommandation par consensus
échographie
urgences
compétence professionnelle
médecine d'urgence

---
N1-VALIDE
Prévention du cancer colo-rectal par coloscopie, en dehors du dépistage en population - Consensus et position de la SFED
http://www.sfed.org/files/files/Coloscopie_prevention.pdf
2016
false
false
false
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
français
recommandation par consensus
tumeurs colorectales
coloscopie
tumeurs colorectales

---
N1-VALIDE
Algorithmes d’investigation, de traitement et de suivi pour le cancer du côlon
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication.html?PublicationPluginController%5Bcode%5D=FICHE&PublicationPluginController%5Buid%5D=441&PublicationPluginController%5BbackUrl%5D=%252Fnc%252Fpublications%252Fpublications.html
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/INESSS_Algorithme_traitement_cancer_colon.pdf
Cet outil représente la mise à jour de la version de l’Algorithme d’investigation, de traitement et de suivi du cancer du côlon de septembre 2013. Il s’inscrit dans une approche de pertinence clinique et guide la prise en charge des patients atteints du cancer du côlon en reflétant à la fois les meilleures données probantes disponibles et la pratique clinique actuellement effectuée au Québec (consensus d’experts)
2016
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
algorithme
tumeurs du côlon
tumeurs du côlon
tumeurs du côlon
dépistage systématique
tumeurs du côlon
traitement médicamenteux adjuvant
tumeurs du foie
tumeurs du côlon
recommandation par consensus
soins palliatifs
diagnostic par imagerie
observation (surveillance clinique)
tumeurs du côlon

---
N1-VALIDE
Lupus Erythémateux Systémique
http://www.fai2r.org/index.php/recommandations/recommandations/lupus-erythemateux-systemique
https://gallery.mailchimp.com/4ee662ef89beb0fc6c927e39f/files/Pr%C3%A9vention_des_infections_au_cours_du_LS_chez_l_adulte_et_l_adolescent.pdf
L’objectif de ce travail était de proposer des recommandations relatives aux modalités des vaccinations, de la prévention de la pneumocystose et du dépistage du cancer du col de l’utérus dans le lupus systémique (LS) chez l’adulte et l’adolescent.
2016
false
false
true
FAI²R - Filière des maladies autoimmunes et autoinflammatoires rares
France
français
recommandation par consensus
lupus érythémateux disséminé
vaccins
vaccination
calendrier vaccinal
adulte
adolescent
sujet âgé
grossesse
maladies virales
infections bactériennes

---
N1-VALIDE
Utilisation des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse de l'adulte
http://www.sfetd-douleur.org/sites/default/files/u3349/recommandations/recos_opioides_forts_sfetd_version_longue.compressed.pdf
L’objectif est de proposer des recommandations pour la prescription des opioïdes forts dans la douleur chronique non cancéreuse de l’adulte, utilisables à la fois en ambulatoire et en milieu hospitalier. Ces recommandations ont pour mission de répondre aux deux questions suivantes : - Quels sont les bénéfices et les indications des opioïdes forts dans les douleurs chroniques non cancéreuses ? - Quels sont les risques et les précautions à prendre lors de l’utilisation des opioïdes forts dans les douleurs chroniques non cancéreuses ?
2016
false
false
true
SFETD - Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur
France
français
recommandation par consensus
douleur chronique
analgésiques morphiniques
adulte
résultat thérapeutique
lombalgie
arthrose
fibromyalgie
céphalées
migraines
analgésiques morphiniques
mauvais usage des médicaments prescrits
addiction
dépendance à la morphine
évaluation des risques
névralgie

---
N1-VALIDE
Prise en charge de la cardiomyopathie hypertrophique
http://www.filiere-cardiogen.fr/wp-content/uploads/2016/06/Consensus-experts-CMH-web.pdf
2016
false
false
false
Cardiogen - filière nationale de santé maladies cardiaques héréditaires
France
français
recommandation par consensus
cardiomyopathie hypertrophique familiale
cardiomyopathie hypertrophique familiale
mort subite cardiaque
prévention secondaire
algorithme
Dépistage génétique
cardiomyopathie hypertrophique familiale
grossesse

---
N1-VALIDE
Expositions professionnelles aux pesticides en agriculture
https://www.anses.fr/fr/content/publication-du-rapport-sur-les-expositions-professionnelles-aux-pesticides-mieux-conna%C3%AEtre
https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2011SA0192Ra.pdf
En France, plus d’un million de professionnels du secteur agricole sont potentiellement exposés aux pesticides. L’Anses s’est autosaisie en 2011 pour mener une expertise collective visant à identifier, évaluer et caractériser les expositions aux pesticides des personnes travaillant dans l’agriculture. Dans l’avis qu’elle publie ce jour, l’Anses recommande la diminution des expositions par la réduction du recours aux pesticides, ainsi que différentes mesures de prévention. Par ailleurs, l’Agence recommande d’améliorer les connaissances sur les expositions en conditions réelles d’utilisation, dans un contexte où les données disponibles font aujourd’hui souvent défaut
2016
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
recommandation par consensus
exposition professionnelle
pesticides
agriculture
Agriculteurs
maladies des agriculteurs
exposition professionnelle
maladies des agriculteurs

---
N1-VALIDE
L'usage rationnel des médicaments en cas d'hypertension artérielle
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20151105.pdf
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_texte_court_20151105.pdf
Quelles sont les techniques validées pour la mesure des chiffres de pression artérielle et quels sont les normes et seuils diagnostiques pour ces techniques ? Quelles sont les mesures non médicamenteuses (hygiène de vie, consommation de sel, poids…) à recommander en prévention et pour le traitement de l’hypertension artérielle ? Quelles sont les valeurs cibles d’un traitement médicamenteux ? Quel est le meilleur choix (efficacité/sécurité) pour un traitement initial d’une HTA, monothérapie versus autre monothérapie ou versus polythérapie, pour un traitement initial ? En cas de non atteinte des valeurs cibles déterminées pour un patient avec un traitement, quel est le meilleur choix de stratégie thérapeutique (efficacité, sécurité) pour l’ajout d’autres antihypertenseurs ? Quelles sont les mesures efficaces (et efficientes) pour améliorer l’observance d’un traitement antihypertenseur ?
2015
false
true
true
Gouvernement Fédéral Belge
Belgique
français
recommandation par consensus
revue de la littérature
hypertension artérielle
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
résultat thérapeutique
insuffisance rénale
sujet âgé
diabète de type 2
adulte
maladie coronarienne
défaillance cardiaque
accident vasculaire cérébral
facteurs de risque
antihypertenseurs
antihypertenseurs
hypertension artérielle
comportement en matière de santé
observance du traitement médicamenteux
association de médicaments
association médicamenteuse
médecine factuelle

---
N1-VALIDE
Des effets sanitaires à long terme liés aux conditions de travail dans les égouts
https://www.anses.fr/fr/content/des-effets-sanitaires-%C3%A0-long-terme-li%C3%A9s-aux-conditions-de-travail-dans-les-%C3%A9gouts
https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2010SA0196Ra.pdf
L’Anses publie une expertise sur les expositions et les risques sanitaires spécifiques auxquels sont soumis les égoutiers. Sur la base d’une analyse approfondie de la littérature scientifique mettant en évidence des expositions à de multiples agents chimiques et biologiques, dont des composés cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques présents dans les eaux usées brutes et dans l’atmosphère des égouts, l’Anses conclut à l’existence d’effets sanitaires à long terme liés aux conditions de travail dans les égouts.
2015
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
exposition professionnelle
eaux d'égout
facteurs de risque
mortalité
recommandation par consensus

---
N3-AUTOINDEXEE
Helicobater pylori
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/D4.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation par consensus
pylore

---
N1-VALIDE
Effets sanitaires liés aux expositions professionnelles à des mélanges gazeux respiratoires autres que l’air dans le cadre des activités hyperbares
https://www.anses.fr/fr/system/files/AIR2013sa0030Ra.pdf
Il est demandé à l’Anses d’apporter des éléments concernant les points suivants : Identifier et caractériser les populations concernées par le travail en conditions hyperbares, tous secteurs confondus (activités exercées, effectifs, classes d’âges...) ainsi que les conditions d’utilisation des matériels et mélanges gazeux respiratoires autres que l’air (types de matériels utilisés, mélanges gazeux utilisés, durée et fréquence d’utilisation...). Définir les effets sanitaires (à court et long terme) sur l’organisme liés à l’usage des matériels et mélanges gazeux identifiés. Une attente plus particulière concerne l’utilisation des appareils à recyclage de gaz, les « recycleurs », pour lesquels un complément d’information sur les pratiques et usages à l’étranger ainsi que l’accidentologie au niveau international pourra être réalisé. En complément, un focus est demandé sur la pratique de l’apnée dans le cadre d’activités professionnelles (scientifiques, archéologie, pêche...) afin d’évaluer l’accidentologie liée à cette pratique, les conséquences physiologiques et le cas échéant, d’émettre les recommandations pertinentes associées
2015
false
true
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
rapport
recommandation par consensus
exposition professionnelle
plongée
pause respiratoire
gaz
oxygénation hyperbare
accidents du travail

---
N1-VALIDE
Traumatisme Thoracique : Prise en charge des 48 premières heures
http://sfar.org/?p=7083
http://sfar.org/traumatisme-thoracique-prise-en-charge-des-48-premieres-heures/
Le traumatisme du thorax (TT) reste une problématique de santé tant dans le cadre de la traumatologie sévère que de la traumatologie dite « bénigne ». Dans le cadre de la traumatologie sévère, le traumatisme du thorax est fréquent et reste un facteur de mortalité importante avec une implication dans près de 25% de la mortalité. Les traumatismes du thorax dont la gravité initiale ne relève pas de la traumatologie sévère sont quant à eux associés à une morbidité significative notamment dans des populations à risque. Quel que soit le niveau de gravité du traumatisme thoracique, il semble donc essentiel qu’une stratégie précoce soit adoptée
2015
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
Blessures du thorax
recommandation par consensus
indices de gravité des traumatismes
Blessures du thorax
ventilation artificielle
analgésie
analgésiques
drainage
antibioprophylaxie
radiographie interventionnelle
endoprothèses
Blessures du thorax
thoracotomie
Blessures du thorax

---
N1-VALIDE
Avis d’experts sur les lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés à un implant mammaire
http://www.e-cancer.fr/content/download/64299/576964/file/Avis_dexperts_Propositions_implants_mammaires_mars%202014.pdf
L'Institut national du cancer avait réuni un groupe d'experts en mars 2014 afin de recueillir ses préconisations en termes de conduite à tenir auprès des femmes porteuses d'implants mammaires, indépendamment de leur marque. L'Institut a réuni un nouveau groupe d'experts le 4 mars 2015 pour actualiser ces recommandations sur la question du risque de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) associé aux implants mammaires
2015
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
implants mammaires
implantation de prothèse mammaire
recommandation par consensus
lymphome à grandes cellules anaplasiques
algorithme
prise en charge de la maladie
lymphome à grandes cellules anaplasiques
lymphome à grandes cellules anaplasiques
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Actualisation 2015 des recommandations américaines et européennes pour le traitement du diabète de type 2
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2659&langue=FR
Les recommandations pour le traitement du diabète de type 2, synthétisées par un groupe d’experts au nom de l’American Diabetes Association (ADA) et l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), ont été actualisées début 2015. Comme dans les recommandations précédentes datant de 2012, le traitement doit être centré sur le patient
2015
false
false
false
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
article de périodique
diabète de type 2
hypoglycémiants
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Le consentement libre et éclairé aux soins en psychiatrie
http://www.cpa-apc.org/wp-content/uploads/Consent-2015-57-FR-FIN-web-2.pdf
L’Association des psychiatres du Canada (APC) a publié un premier énoncé de principes sur le consentement en psychiatrie en 1980 sous la plume du Dr C.H. Cahn, et en a publié la version révisée par le Dr J. Arboleda-Flórez en 1988. Bien que de nombreux pans de ces énoncés, original et révisé, soient toujours conformes aux principes de l’exercice prudent et responsable de la psychiatrie, l’APC a convenu pour plusieurs motifs de préciser sa position sur le consentement aux soins en psychiatrie. D’abord, parce qu’elle tient à réitérer sa conviction inébranlable et fondamentale selon laquelle la personne atteinte d’une maladie mentale est un membre actif à part entière de la société, qui possède des droits en vertu de la loi et qui peut se prévaloir de ces droits, notamment celui de disposer de son corps.
2015
false
false
false
APC - Association des Psychiatres du Canada
Canada
français
consentement libre et éclairé
troubles mentaux
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prise en charge des adénomes hypophysaires cliniquement non fonctionnels - Synthèse et recommandations
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Adenomes%20hyphysaires%20non%20fonctionnels/mced%20ahnf%20synthese%20et%20recommandations.pdf
Faute de pouvoir disposer d’études prospectives, a fortiori randomisées contrôlées, le groupe d’experts n’a pu proposer que des recommandations d’experts, basées, au mieux, sur des études rétrospectives.
2015
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
recommandation par consensus
tumeurs de l'hypophyse
Adénome hypophysaire non fonctionnel
tumeurs de l'hypophyse
tumeurs de l'hypophyse
imagerie par résonance magnétique
continuité des soins
prise en charge de la maladie
tumeurs de l'hypophyse
apoplexie hypophysaire
tumeurs de l'hypophyse
grossesse
récidive tumorale locale
tumeurs de l'hypophyse

---
N1-VALIDE
Prise en charge des adénomes hypophysaires non fonctionnels après la chirurgie
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Adenomes%20hyphysaires%20non%20fonctionnels/mced%20ahnf%20prise%20en%20charge%20apres%20la%20chirurgie.pdf
Malgré les progrès récents des techniques neurochirurgicales, la chirurgie des macroadénomes hypophysaires non fonctionnels (AHNF) ne permet souvent qu’une résection partielle de la tumeur et, sans traitement adjuvant, les récidives sont fréquentes
2015
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
Adénome hypophysaire non fonctionnel
tumeurs de l'hypophyse
recommandation par consensus
récidive tumorale locale
tumeurs de l'hypophyse
période postopératoire
continuité des soins
imagerie par résonance magnétique
tumeurs de l'hypophyse
radiothérapie
tumeurs de l'hypophyse
facteurs de risque

---
N1-VALIDE
Explorations neuro-ophtalmologiques d’un adénome hypophysaire non fonctionnel
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Adenomes%20hyphysaires%20non%20fonctionnels/mced%20ahnf%20exploration%20neuro-ophtalmologique.pdf
Nous traiterons successivement les atteintes sensorielles de la vision (acuité visuelle, champ visuel), puis les troubles oculomoteurs, et enfin l’atteinte neuroophtalmologique de l’apoplexie pituitaire.
2015
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
recommandation par consensus
Adénome hypophysaire non fonctionnel
tumeurs de l'hypophyse
tests de vision
troubles de la vision
pronostic
troubles de la motilité oculaire
troubles de la motilité oculaire
troubles de la motilité oculaire
troubles de la motilité oculaire
apoplexie hypophysaire
algorithme

---
N1-VALIDE
Explorations et prise en charge des adénomes hypophysaires non fonctionnels : explorations biologiques et radiologiques
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Adenomes%20hyphysaires%20non%20fonctionnels/mced%20ahnf%20explorations%20biologiques%20et%20radiologiques.pdf
Mots clés : Adénome hypophysaire non fonctionnels, adénomes hypophysaire gonadotrope, adénome hypophysaire silencieux, incidentalome hypophysaire, insuffisance antehypophysaire.
2015
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
tumeurs de l'hypophyse
Adénome hypophysaire non fonctionnel
recommandation par consensus
hormones hypophysaires
Déficit hypophysaire
hypopituitarisme
tumeurs de l'hypophyse
imagerie par résonance magnétique
tumeurs de l'hypophyse

---
N1-VALIDE
Prise en charge des incidentalomes hypophysaires non fonctionnels
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/recommandations/Adenomes%20hyphysaires%20non%20fonctionnels/mced%20ahnf%20prise%20en%20charge%20incidentalomes%20hypophysaires.pdf
Un incidentalome hypophysaire est une lésion hypophysaire découverte fortuitement sur une imagerie cérébrale (scanner, IRM voir TEP) faite pour une autre raison. Dans le cadre de ce consensus, qui a pour objet les adénomes hypophysaires non fonctionnels (NF), la question complète des incidentalomes hypophysaires ne sera pas traitée et nous limiterons nos propos au diagnostic et à la prise en charge des adénomes cliniquement non fonctionnels
2015
false
false
false
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
recommandation par consensus
Adénome hypophysaire non fonctionnel
tumeurs de l'hypophyse
tumeurs de l'hypophyse
tumeurs de l'hypophyse
diagnostic différentiel
tumeurs de l'hypophyse
hormones hypophysaires
observation (surveillance clinique)
algorithme
tumeurs de l'hypophyse
imagerie par résonance magnétique
diagnostic par imagerie
tumeurs de l'hypophyse
tumeurs de l'hypophyse

---
N1-VALIDE
Groupe d’experts pour la prise en charge des PVVIH : actualisation 2015
http://cns.sante.fr/dossiers/groupe-dexperts-pour-la-prise-en-charge-des-pvvih-actualisation-2015-2/
Dans une période où le nombre de nouvelles contaminations par le VIH ne baisse pas en Europe et en France, en particulier parmi les HSH [7-10], il apparaît indispensable d’actualiser les recommandations relatives aux indications et modalités de prescription et délivrance de la PrEP, ce d’autant qu’une demande de recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’association ténofovirDF/emtricitabine en PrEP est actuellement en cours d’examen à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)
2015
false
false
true
CNS - Conseil National du SIDA
France
français
recommandation par consensus
Prophylaxie pré-exposition
adulte
association médicamenteuse
agents antiVIH
essais cliniques comme sujet
Association d'emtricitabine et de fumarate de ténofovir disoproxil

---
N1-VALIDE
Lignes directrices simplifiées sur les lipides - Prévention et prise en charge des maladies cardiovasculaires en soins primaires
http://www.cfp.ca/content/61/10/e439.full
http://www.cfp.ca/content/61/10/e439.full.pdf+html
Objectif Produire un guide de pratique clinique comportant une approche simplifiée à la prévention primaire des maladies cardiovasculaires (MCV), en insistant sur l’estimation du risque de MCV et la prise en charge des profils lipidiques à l’intention des cliniciens de soins primaires et leurs équipes; nous avons recherché la contribution de professionnels des soins primaires qui n’avaient que peu ou pas de conflits d’intérêts et nous nous sommes concentrés sur les données probantes de la plus haute qualité accessibles.
2015
false
false
true
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
maladies cardiovasculaires
prévention primaire
évaluation des risques
recommandation par consensus
algorithme
lipides
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
sujet âgé
adulte
sujet âgé de 80 ans ou plus
acide acétylsalicylique
anti-inflammatoires non stéroïdiens
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
médecine générale
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’infection gonococcique chez les adultes et les jeunes - Nouvelles recommandations
http://www.cfp.ca/content/61/10/e451.full
http://www.cfp.ca/content/61/10/e451.full.pdf+html
Les recommandations thérapeutiques des lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement reposent sur une recherche documentaire de même que sur des catégories de recommandations et des niveaux de qualité de données déterminés par au moins 2 évaluateurs. Les recommandations ont été revues par des pairs et sont en instance d’approbation par le groupe de travail d’experts.
2015
false
false
true
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
recommandation par consensus
gonorrhée
adulte
adolescent
enfant
A54.5 - pharyngite gonococcique
pharyngite
gonorrhée
antibactériens
techniques d'amplification d'acides nucléiques
gonorrhée
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Livre blanc sur la surveillance radiologique des travailleurs
http://www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/radioprotection-homme/Pages/Livre-Blanc-Surveillance-Radiologique-Travailleurs-062015.aspx
http://www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/Documents/radioprotection/DGT-IRSN-ASN-Livre-Blanc-Surveillance-Radiologique-Travailleurs-17062015.pdf
http://www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/Documents/radioprotection/DGT-IRSN-ASN-Livre-Blanc-Surveillance-Radiologique-Travailleurs-synthese-17062015.pdf
Ces travaux ont été menés par un groupe de travail pluraliste composé de professionnels concernés, d’experts, des partenaires sociaux ainsi que des représentants des institutions et administrations concernées. Tenant compte des évolutions des techniques et des situations d’exposition des travailleurs, ainsi que de l’abaissement de certaines valeurs limites d’exposition, ces travaux se sont articulés autour de quatre axes de réflexion : l’objectif de la surveillance radiologique des travailleurs, le rôle et les modalités de mise en œuvre de la dosimétrie externe et interne et le statut des données qui en sont issues.
2015
false
false
false
false
IRSN - Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire
France
français
exposition professionnelle
radioprotection
recommandation par consensus
dose de radiation
rayonnement ionisant
évaluation des risques
valeurs limites d'exposition
contrôle des radiations

---
N1-VALIDE
Consensus national sur la prescription de l'azithromycine dans la mucoviscidose
http://www.federation-crcm.org/downloads/espace_doc/Publis/Abely_2015_Azithromycine_Delphi_definitif.pdf
Aucun consensus n’est aujourd’hui établi concernant les indications du traitement par azithromycine au long cours dans la mucoviscidose ainsi que la posologie, le schéma thérapeutique et la durée. Compte tenu de l’ensemble de ces données, il est apparu qu’un consensus formalisé par les cliniciens suivant des patients au sein des centres de ressources et de compétence pour la mucoviscidose (CRCM) était souhaitable. Pour cela, nous avons appliqué la méthode Delphi qui est une technique reconnue pour colliger des opinions d’experts et pour former un consensus sur lequel baser sa pratique. La méthode facilite la participation homogène d’experts provenant de régions géographiques diverses
2015
false
false
true
SFM - Société Française de la Mucoviscidose
France
français
article de périodique
recommandation par consensus
mucoviscidose
azithromycine
antibactériens
enfant
azithromycine
antibactériens
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Recommandations de prise en charge du carcinome canalaire in situ - Questions d'actualité
http://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Recommandations-de-prise-en-charge-du-carcinome-canalaire-in-situ/(btn)/retour
http://www.e-cancer.fr/content/download/131594/1611027/file/Prise%20en%20charge%20du%20carcinome%20canalaire%20in%20situ%20%E2%80%93%20Questions%20d%E2%80%99actualit%C3%A9%20%E2%80%93%20Version%20interactive.pdf
http://www.e-cancer.fr/content/download/131595/1611036/file/Prise%20en%20charge%20du%20carcinome%20canalaire%20in%20situ%20%E2%80%93%20Questions%20d%E2%80%99actualit%C3%A9%20%E2%80%93%20Rapport%20int%C3%A9gral%20(Recommandations%20et%20r%C3%A9f%C3%A9rentiels).pdf
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Prise-en-charge-du-carcinome-canalaire-in-situ-Questions-d-actualite-Rapport-integral
L’Institut National du Cancer (INCa) et la Société française de sénologie et de pathologie mammaire (SFSPM) ont élaboré en 2009 des recommandations nationales abordant l’ensemble de la prise en charge diagnostique et thérapeutique de ces cancers du sein. Depuis cette date, de nouvelles publications ont fait émerger des interrogations en termes de bonnes pratiques et sur les possibilités de désescalade thérapeutique dans la prise en charge du CCIS (abstention de radiothérapie en cas de tumeur à faible risque de récidive locale notamment, voire surveillance seule). Compte tenu du questionnement actuel sur le surdiagnostic (ou la détection de lésions cancéreuses mais qui n'auraient pas évolué vers un cancer infiltrant du vivant de la personne) et son corollaire le surtraitement, l’INCa a souhaité actualiser ces recommandations afin de mettre à disposition des professionnels des informations sur les bonnes pratiques correspondant à l’état le plus récent des connaissances scientifiques et d’étudier notamment les possibilités de désescalade thérapeutique.
2015
false
false
true
false
INCa - Institut National du Cancer
SFSPM - Société française de sénologie et de pathologie mammaire
France
français
carcinome intracanalaire non infiltrant
recommandation par consensus
carcinome canalaire du sein
biopsie de ganglion sentinelle
imagerie par résonance magnétique
carcinome intracanalaire non infiltrant
carcinome intracanalaire non infiltrant
pronostic
carcinome intracanalaire non infiltrant
récidive tumorale locale
mastectomie partielle
carcinome intracanalaire non infiltrant
résultat thérapeutique
carcinome intracanalaire non infiltrant
carcinome intracanalaire non infiltrant
antinéoplasiques hormonaux
tamoxifène
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
carcinome canalaire du sein
biopsie de la peau
carcinome canalaire du sein
carcinome intracanalaire non infiltrant

---
N1-VALIDE
Conclusions des expertises scientifiques collectives s'appliquant à la population française
http://www6.inra.fr/nacre/Prevention-primaire/Vous-informer-sur/Conclusions-pour-la-population-francaise-des-expertises-scientifiques-collectives
Dans le domaine de la relation entre la nutrition et le risque de cancer, des organisations réalisent régulièrement des expertises scientifiques collectives respectant une méthodologie rigoureuse : au niveau international, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), et le World Cancer Research Fund (WCRF) associé à l'American Institute for Cancer Research (AICR) ; en France, l’Institut National du Cancer (INCa) et l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Après avoir résumé les missions de ces organisations et les méthodes utilisées dans leurs expertises, nous présenterons les conclusions s'appliquant à la population française.
2015
false
false
false
INRA - Institut National de la Recherche Agronomique
France
français
information scientifique et technique
régime alimentaire
tumeurs
tumeurs
régime alimentaire
évaluation des risques
recommandation de santé publique
recommandation par consensus
tableau

---
N1-VALIDE
Consensus Francais sur les Syndromes Myelodysplasiques (SMD) et la Leucémie Myélomonocytaire Chronique : diagnostic, classification, traitements
http://www.gfmgroup.org/fichiers/ConsensusGFM2015.pdf
2015
false
false
false
GFM - Groupe Français des Myélodysplasies
France
français
recommandation par consensus
syndromes myélodysplasiques
syndromes myélodysplasiques
leucémie myélomonocytaire chronique
pronostic
syndromes myélodysplasiques
transplantation de cellules souches hématopoïétiques
transplantation homologue
leucémie myélomonocytaire chronique
transfusion d'érythrocytes
transfusion de plaquettes
agents chélateurs du fer

---
N1-VALIDE
Guide de prise en charge en médecine générale des symptômes du bas appareil urinaire de l’homme liés à une hyperplasie bénigne de la prostate
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/guide-de-prise-en-charge-en-medecine-generale-des-symptomes-du-bas-appareil-urinaire-de-lhomm.html
L’objectif de ce travail était d’établir un guide de bonne pratique à destinée des médecins généralistes pour : poser le diagnostic d’hyperplasie bénigne de prostate (HBP) clinique face à un patient ayant des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) ; traiter et suivre un patient ayant des SBAU liés à une HBP ; identifier les situations pour lesquelles un avis spécialisé est requis.
2015
false
false
false
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
recommandation par consensus
symptômes de l'appareil urinaire inférieur
symptômes de l'appareil urinaire inférieur
hyperplasie de la prostate
symptômes de l'appareil urinaire inférieur
symptômes de l'appareil urinaire inférieur
symptômes de l'appareil urinaire inférieur
hyperplasie de la prostate
hyperplasie de la prostate
médecins généralistes
médecine générale

---
N1-VALIDE
Consensus canadien sur la contraception: 1re partie de 4
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)30034-2/pdf
Objectif Fournir des lignes directrices aux fournisseurs de soins quant à l'utilisation de modes de contraception pour la prévention de la grossesse et quant à la promotion d'une sexualité saine. Issues Orientation des praticiens canadiens en ce qui concerne l'efficacité globale, le mécanisme d'action, les indications, les contre-indications, les avantages n'étant pas liés à la contraception, les effets indésirables, les risques et le protocole de mise en œuvre des modes de contraception abordés; planification familiale dans le contexte de la santé sexuelle et du bien-être général; méthodes de counseling en matière de contraception; et accessibilité et disponibilité des modes de contraception abordés au Canada. Résultats La littérature publiée a été récupérée par l'intermédiaire de recherches menées dans MEDLINE et The Cochrane Library entre janvier 1994 et janvier 2015 au moyen d'un vocabulaire contrôlé (p. ex. contraception, sexuality, sexual health) et de mots clés (p. ex. contraception, family planning, hormonal contraception, emergency contraception) appropriés Les. résultats ont été restreints aux analyses systématiques, aux études observationnelles et aux essais comparatifs randomisés / essais cliniques comparatifs publiés en anglais entre janvier 1994 et janvier 2015. Les recherches ont été mises à jour de façon régulière et intégrées à la directive clinique jusqu'en juin 2015. La littérature grise (non publiée) a été identifiée par l'intermédiaire de recherches menées dans les sites Web d'organismes s'intéressant à l'évaluation des technologies dans le domaine de la santé et d'organismes connexes, dans des collections de directives cliniques, dans des registres d'essais cliniques et auprès de sociétés de spécialité médicale nationales et internationales. Valeurs La qualité des résultats a été évaluée au moyen des critères décrits dans le rapport du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs (Tableau).
10.1016/S1701-2163(16)30034-2
2015
false
false
true
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
recommandation par consensus
contraception
Canada
grossesse

---
N1-VALIDE
HTA et grossesse
http://www.sfhta.eu/wp-content/uploads/2017/03/Consensus-dexperts-HTA-et-Grossesse-de-la-SFHTA-D%C3%A9c.-2015.pdf
Sensibiliser les femmes et tous les professionnels de santé à l’hypertension artérielle et à sa prise en charge, conforme aux données actuelles de la science, est un des enjeux majeurs de ce consensus
2015
false
false
true
SFHTA - Société Française d'HyperTension Artérielle
France
français
hypertension de la grossesse
grossesse
recommandation par consensus
hypertension de la grossesse
hypertension de la grossesse
hypertension de la grossesse

---
N1-VALIDE
Insuffisance rénale aiguë en péri-opératoire et en réanimation (A l'exclusion des techniques d'épuration extrarénale) - Recommandations formalisées d’experts
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/03/2015_RFE_Insuffisance_Rénale_Aigue_en_périopératoire_et_en_Réanimation.pdf
La prise en charge des insuffisances rénales aigues a été répartie en 6 thèmes : stratégies de détection et de diagnostic d'une IRA, l‟évaluation du risque d'IRA, les stratégies de prévention de l'IRA, la gestion des agents néphrotoxiques, les stratégies pharmacologiques de prévention et de traitement de l'IRA, les modalités de nutrition et l‟évaluation de la récupération de la fonction rénale après une IRA.
2015
false
false
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
recommandation par consensus
atteinte rénale aigüe
indice de gravité médicale
enfant
adulte
atteinte rénale aigüe
diagnostic précoce
évaluation des risques
atteinte rénale aigüe
réanimation
période périopératoire
atteinte rénale aigüe
atteinte rénale aigüe

---
N3-AUTOINDEXEE
Bronchites aiguës et exacerbations aiguës de bronchite chronique
http://www.antibiolor.org/wp-content/uploads/antibioville/antibioville_2015/B5.pdf
2015
false
false
false
Antibiolor
recommandation par consensus
bronchite chronique
bronchite chronique
bronchite chronique
bronchite chronique
bronchite aiguë
bronchite aiguë
Maladie aigüe

---
N1-VALIDE
Surveillance cardiaque des patients souffrant de sclérose en plaques débutant un traitement par fingolimod - Recommandations d'experts
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2014.01753/
Le fingolimod 0,5 mg (Gilenya ) est un traitement de première intention de la sclérose en plaques de forme récurrente-rémittente (SEP-RR); il vise à réduire la fréquence des poussées et à ralentir la progression du handicap. Le fingolimod est la première option thérapeutique à s'administrer par voie orale dans la SEP-RR (1 capsule à 0,5 mg par jour). Les données cliniques ont montré que l'instauration du traitement s'accompagne d'une bradycardie transitoire et parfois d'un ralentissement de la conduction atrio-ventriculaire. Dans cet article, des neurologues et cardiologues experts du domaine formulent leurs recommandations communes sur la marche à suivre lors de l'instauration et la poursuite du traitement par le fingolimod en pratique clinique.
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
sclérose en plaques
article de périodique
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
bradycardie
bloc atrioventriculaire
algorithme
bradycardie
bloc atrioventriculaire
recommandation par consensus
bradycardie d'origine médicamenteuse
Cardiotoxicité
Chlorhydrate de fingolimod
Chlorhydrate de fingolimod

---
N1-VALIDE
Expertise en vue de la fixation de valeurs limites d'exposition à des agents chimiques en milieu professionnel
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/VLEP2011sa0356Ra.pdf
Document repère pour l'établissement de valeurs limites applicables en milieu professionnel pour les agents chimiques ayant un effet uniquement irritant ou corrosif
2014
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
valeurs limites d'exposition
recommandation par consensus
irritants
caustiques

---
N1-VALIDE
Conduites addictives chez les adolescents - Usages, prévention et accompagnement - Principaux constats et recommandations
http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-societe/conduites-addictives-chez-les-adolescents-une-expertise-collective-de-l-inserm
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/5965
Ce document présente les principaux constats et les recommandations du groupe d'experts réunis par l'Inserm dans le cadre de la procédure d'expertise collective, pour répondre à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) concernant les conduites addictives chez les adolescents, en particulier sur les usages et les stratégies de prévention et d'accompagnement. Ce travail s'appuie sur les données scientifiques disponibles en date du 2nd semestre 2013. Près de 1 400 articles constituent la base documentaire de cette expertise. Le Pôle Expertise Collective de l'Inserm, rattaché à l'Institut thématique multi-organismes Santé publique d'Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), a assuré la coordination de cette expertise.
2014
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
addiction
usagers de drogues
adolescent
recommandation par consensus
troubles liés à une substance
jeu de hasard
psychologie de l'adolescent
troubles liés à une substance
addiction
addiction
troubles liés à une substance

---
N1-VALIDE
Recommandations sur la prise en charge en ambulatoire des interventions
https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/06/Recommandation_chir_ambu_rhinologie_2014.pdf
Indication du niveau de preuve, Le consensus formalisé (CF) a été choisi par la Société Française d'ORL pour le thème de la chirurgie ambulatoire en rhinologie pour les actes GAMA007, GBPE001, LAEA007 et LAEP002 car : il s'agit de gestes chirurgicaux courants, pour lesquels, il existe un retard de mise en place en France, alors qu'il existe quelques retours d'expérience à l'étranger et en France ; et qu'il y a une forte demande économique, administrative, politique et sociale.
2014
true
false
true
ORL France
France
français
Méatotomie nasale moyenne, par endoscopie
Septoplastie nasale
Réduction de fracture de l'os nasal, par abord direct
Réduction orthopédique de fracture de l'os nasal [des os propres du nez]
procédures de chirurgie ambulatoire
recommandation par consensus
sinus maxillaire
septum nasal
Septoplastie
fractures osseuses
os nasal

---
N1-VALIDE
AVIS et rapport de l'Anses relatif à «l'état des connaissances sur l'impact sanitaire lié à l'exposition de la population générale aux pollens présents dans l'air ambiant»
http://www.anses.fr/documents/AIR2011sa0151Ra.pdf
La saisine avait pour objet de réaliser un état des connaissances sur l'impact sanitaire lié à l'exposition de la population générale aux pollens présents dans l'air ambiant. A l'issue d'une concertation avec les ministères demandeurs, il a été convenu que l'Anses ferait porter les travaux d'expertise sur les objectifs prioritaires suivants : réaliser un état des connaissances sur les pollens et leurs effets sur la santé, sur la place des différents pollens dans l'étiologie des allergies respiratoires, sur l'existence de seuil d'allergénicité et/ou de relation « dose-réponse » ; faire le point sur les interactions entre pollens et polluants atmosphériques ; réaliser un état des connaissances sur les facteurs de développement des plantes allergisantes, d'émission de pollen et de leur dispersion environnementale, sur les facteurs influençant la présence d'allergènes ; faire une description et une analyse des dispositifs de surveillance métrologique en France et à l'étranger, et conduire une réflexion autour de perspectives de gestion pertinentes : quelle échelle, quelles espèces de pollens prioritaires, quels outils de surveillance.
2014
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
recommandation par consensus
pollen
allergènes
exposition environnementale
rhinite allergique saisonnière
hypersensibilité respiratoire
recommandation de santé publique
rapport

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses en réponse à la consultation de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments sur son projet d'avis concernant l'évaluation des risques pour la santé humaine consécutifs à une exposition alimentaire au Bisphénol A
http://www.anses.fr/documents/SUBSTANCES2014sa0033.pdf
2014
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
composés benzhydryliques
phénols
bisphénol A
recommandation par consensus
maladie du système nerveux central
contamination des aliments

---
N1-VALIDE
La nébulisation en rhinologie
https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/06/Recommandation_nebulisation_2014.pdf
Indication du niveau de preuve, Le consensus formalisé (CF) a été choisi par la Société Française d'ORL pour le thème de la nébulisation en Rhinologie car : contrairement à la pneumologie, la nébulisation en rhinologie manque de preuve et peu de molécules ont une AMM; les données scientifiques disponibles chez l'homme sont rares ou discordantes ; il existe un débat concernant cette thérapeutique et ses indications parmi les professionnels et les patients.
2014
true
false
true
ORL France
France
français
nébuliseurs et vaporisateurs
recommandation par consensus
pulvérisations nasales
aérosols
rhinite
sinusite
Rhinosinusite

---
N1-VALIDE
Rapport de l'Anses relatif l'expertise en vue de la fixation de valeurs limites d'exposition à des agents chimiques en milieu professionnel - Document de référence pour la construction et la mesure de valeurs limites d'exposition à des agents chimiques en milieu professionnel (VLEP)
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/VLEP2009sa0339Ra.pdf
l'objet du présent rapport est de proposer une manière de rassembler et d'organiser les données, de considérer les critères de sélection nécessaires au choix des hypothèses avant de construire des valeurs limites d'exposition professionnelle, des valeurs biologiques pour la surveillance des expositions professionnelles ou de recommander des méthodes de mesures atmosphériques adéquates en milieu professionnel.
2014
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
valeurs limites d'exposition
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Quatrième conférence consensuelle sur le diagnostic et le traitement de la démence - Recommandations pour les médecins de famille
http://www.cfp.ca/content/60/5/e244.full
http://www.cfp.ca/content/60/5/e244.full.pdf+html
Indication du niveau de preuve, Objectif Revoir les stratégies diagnostiques de la maladie d'Alzheimer, actualiser les recommandations concernant le traitement des symptômes de démence et proposer une approche thérapeutique à la démence d'apparition précoce et d'évolution rapide.
2014
false
O
Canada
français
article de périodique
recommandation par consensus
maladie d'Alzheimer
démence
maladie d'Alzheimer
démence
médecine générale
médecins généralistes

---
N1-VALIDE
Évaluation des risques liés aux nanomatériaux - Enjeux et mise à jour des connaissances - Avis de l'Anses - Rapport d'expertise collective
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AP2012sa0273Ra.pdf
L'Anses s'est autosaisie le 11 janvier 2012 pour mettre à jour les connaissances et les enjeux relatifs à l'évaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la santé humaine et l'environnement. Cette autosaisine faisait suite à plusieurs rapports publiés par l'Anses en 2006, 2008, 2010 et 2013 portant sur l'évaluation des risques sanitaires et les enjeux sanitaires associés aux nanomatériaux
2014
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
exposition environnementale
nanostructures
évaluation des risques
rapport
recommandation par consensus
exposition professionnelle

---
N1-VALIDE
Inégalités sociales de santé en lien avec l'alimentation et l'activité physique
www.inserm.fr/mediatheque/infr-grand-public/fichiers/thematiques/sante-publique/expertises-collectives/synthese-ec-inegalites-sociales-de-sante-en-lien-avec-l-alimentation-et-l-activite-physique-avril-2014
www.inserm.fr/mediatheque/infr-grand-public/fichiers/thematiques/sante-publique/expertises-collectives/rapport-complet-ec-inegalites-sociales-de-sante-en-lien-avec-l-alimentation-et-l-activite-physique-avril-2014
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/144000279-inegalites-sociales-de-sante-en-lien-avec-l-alimentation-et-l-activite-physique
Ce rapport présente les travaux du groupe d'experts réunis par l'Inserm dans le cadre de la procédure d'expertise collective (voir annexe) pour répondre à la demande de la Direction générale de la santé concernant les stratégies de réduction des inégalités sociales de santé en lien avec l'alimentation et l'activité physique. Ce travail s'appuie essentiellement sur les données issues de la littérature scientifique disponible fin 2012. Près de 1 900 documents ont été rassemblés à partir de l'interrogation de différentes bases de données (Medline, Web of science, Scopus et Pascal). Le Pôle Expertise collective de l'Inserm, rattaché à l'Institut thématique multi-organismes Santé publique, a assuré la coordination de cette expertise.
2014
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
régime alimentaire
exercice physique
facteurs socioéconomiques
recommandation par consensus
disparités de l'état de santé
comportement alimentaire
mode de vie sédentaire
allaitement maternel
France
étiquetage des aliments

---
N1-VALIDE
Prise en charge du choc cardiogénique chez l’adulte - Réanimation (2014) 23:548-557
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/04/1409-Reanimation-Vol23-N5-p548_557.pdf
L’absence d’approche spécifique des formes graves dans les dernières recommandations internationales sur la prise en charge du CC nous a conduits à élaborer ces recommandations. Il a paru aussi intéressant au jury de se prononcer sur la filière de soins pour ces patients très particuliers en insistant sur la notion d’expertise.
2014
false
false
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
recommandation par consensus
choc cardiogénique
adulte
choc cardiogénique
Soins de réanimation

---
N1-VALIDE
Stratégies de réduction de l’utilisation des antibiotiques à visée curative en réanimation (adulte et pédiatrique)
In Réanimation (2014) 23:558-582
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/04/1409-Reanimation-Vol23-N5-p558_582.pdf
Ces recommandations s’adressent aux praticiens qui prennent en charge des patients en réanimation adultes mais également pédiatrique. Pour ces derniers, la littérature est — comme souvent en pédiatrie — moins riche que chez les adultes. Aussi, les intitulés de recommandations doivent‑ils se comprendre comme formulés pour l’adulte. S’ils sont valables pour les enfants, cette précision est donnée...
10.1007/s13546-014-0916-7
2014
false
false
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
article de périodique
antibactériens
unités de soins intensifs
infections bactériennes
recommandation par consensus
Multirésistance bactérienne aux médicaments
adulte
enfant
infections bactériennes
unités de soins intensifs pédiatriques
infections bactériennes
Antibiogramme
hémoculture
staphylocoque à coagulase négative
staphylococcus aureus résistant à la méticilline
antibactériens
antibactériens
infections bactériennes
infections à staphylocoques
tests de sensibilité microbienne

---
N1-VALIDE
Épuration extrarénale en réanimation adulte et pédiatrique. Recommandations formalisées d’experts sous l’égide de la Société de réanimation de langue française (SRLF), avec la participation de la Société française d’anesthésie-réanimation (Sfar), du Groupe francophone de réanimation et urgences pédiatriques (GFRUP) et de la Société francophone de dialyse (SFD)
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/05/1411-Reanimation-Vol23-N6-p714_737.pdf
http://sfar.org/epuration-extrarenale-en-reanimation-adulte-et-pediatrique/
http://sfar.org/wp-content/uploads/2015/10/2_REANIMATION_epuration-extrarenale-en-reanimation-adulte-et-pediatrique.pdf
Les dernières recommandations de la SRLF sur l’épuration continue (1997) sont maintenant anciennes et les recommandations internationales sur la prise en charge de l’IRA (ATS‑ERS‑ESICM‑SCCM‑SRLF) de 2010 mais ne s’intéressaient que partiellement à l’EER. Il est ainsi apparu nécessaire d’élaborer ces recommandations sur les aspects pratiques de l’EER afin de guider les réanimateurs dans la mise en oeuvre de ces thérapies au quotidien.
2014
false
true
false
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
recommandation par consensus
dialyse rénale
adulte
enfant

---
N1-VALIDE
Nutrition artificielle en réanimation
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2016/04/1405-Reanimation-Vol23-N3-p332_350.pdf
http://sfar.org/nutrition-artificielle-en-reanimation%E2%80%A8/
La dénutrition est fréquemment retrouvée chez les patients de réanimation. La balance calorico-azotée est en effet souvent négative devant le manque d’apport et le catabolisme exagéré par la pathologie causale. Le diagnostic, l’évaluation et le traitement de cette dénutrition et/ou sa prévention sont des objectifs majeurs du médecin réanimateur.
2014
false
true
true
SRLF - Société de Réanimation de Langue Française
France
français
recommandation par consensus
réanimation
soutien nutritionnel
brûlures
adulte
enfant

---
N1-VALIDE
L’usage rationnel des hypolipidémiants
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20140522.pdf
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_texte_court_20131121.pdf
Dyslipidémies et risque cardiovasculaire - Efficacité des statines et d’autres hypolipidémiants pour la diminution du risque cardiovasculaire - Sécurité des statines et d’autres hypolipidémiants en prévention cardiovasculaire - Efficacité et sécurité pour certains sous-groupes de patients - Usage rationnel des statines (et autres hypolipidémiants)
2014
false
true
false
Gouvernement Fédéral Belge
Belgique
français
revue de la littérature
hypolipémiants
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
maladies cardiovasculaires
adulte
sujet âgé
insuffisance rénale chronique
dyslipidémies
diabète de type 2
résultat thérapeutique
hypolipémiants
acides fibriques
C10AB - fibrates
C10AA - Inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase
Inhibiteurs de l'hydroxyméthylglutaryl-CoA réductase
C10AX09 - ézétimibe
Ézétimibe
association médicamenteuse
C10BA - inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase en association avec d'autres hypolipémiants
administration par voie orale
Recherche comparative sur l'efficacité
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
L’usage rationnel des médicaments en cas d’insuffisance rénale
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_litterature_resume_20141127.pdf
http://www.riziv.fgov.be/SiteCollectionDocuments/consensus_texte_court_20141127.pdf
Evaluation de la fonction rénale - Médicaments et fonction rénale - Domaines thérapeutiques et classes médicamenteuses particulières (avec attention pour l’efficacité aussi bien que la sécurité) - Rôle du pharmacien dans le suivi des traitements médicamenteux en cas d’insuffisance rénale
2014
false
true
true
Gouvernement Fédéral Belge
Belgique
français
recommandation par consensus
revue de la littérature
guides de bonnes pratiques cliniques comme sujet
médecine factuelle
diabète de type 2
insuffisance rénale chronique
hypoglycémiants
administration par voie orale
anticoagulants
antihypertenseurs
hypertension artérielle
hypolipémiants
dyslipidémies
analgésiques
douleur
antigoutteux
sotalol
digoxine
méthotrexate
lithium
phosphates
laxatifs
association médicamenteuse
Néphropathie induite par les produits de contraste radiologique
continuité des soins
rôle professionnel
pharmaciens
surveillance pharmacologique

---
N1-SUPERVISEE
Compléments alimentaires minceurs à base de p-synéphrine : l'Anses publie aujourd'hui ses recommandations
http://www.anses.fr/fr/content/compl%C3%A9ments-alimentaires-minceurs-%C3%A0-base-de-p-syn%C3%A9phrine-l%E2%80%99anses-publie-aujourd%E2%80%99hui-ses
La p-synéphrine, substance présente dans l’écorce d’orange amère, entre dans la composition de nombreux compléments alimentaires dits « minceur ». L’Anses a reçu 18 signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant de la p-synéphrine. A l’issue de son évaluation, l’Anses considère que les apports en p-synéphrine par les compléments alimentaires doivent être inférieurs à 20 mg/jour et recommande de ne pas associer la p-synéphrine et la caféine. Elle déconseille par ailleurs l’utilisation des produits comprenant de la p-synéphrine lors d’une activité physique ainsi qu’aux populations sensibles (personnes sous certains traitements, femmes enceintes ou allaitantes, enfants et adolescents).
2014
false
true
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
recommandation par consensus
compléments alimentaires
synéphrine

---
N1-SUPERVISEE
L'Anses publie ses recommandations en vue de réduire l'exposition à cinq substances reprotoxiques et/ou perturbatrices endocriniennes
perturbateurs endocriniens
http://www.anses.fr/fr/content/lanses-publie-ses-recommandations-en-vue-de-r%C3%A9duire-lexposition-%C3%A0-cinq-substances
2014
false
true
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
recommandation par consensus
n-hexane
toluène
biphényl-2-ol
éther de méthyle et de butyle tertiaire
perturbateurs endocriniens
hexanes
dérivés du biphényle
éthers méthyliques

---
N1-VALIDE
Consensus d’experts : charge virale et risque de transmission du VIH
https://www.inspq.qc.ca/publications/1812
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1812_Charge_Virale_VIH.pdf
préciser la « définition » retenue pour l’expression « charge virale indétectable » (ex. valeur clinique, période d’« indétectabilité », sang, sperme ou autres liquides); • quels facteurs peuvent rendre la charge virale à nouveau détectable (ex. présence d’une ITSS, observance); • quel est l’effet d’une charge virale indétectable sur le niveau de risque associé aux relations orales non protégées et à la pénétration vaginale ou anale non protégée; • est-ce que le risque de transmission est alors semblable, supérieur ou inférieur aux mêmes types de relations sexuelles protégées par un condom?
2014
false
false
true
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
infections à VIH
évaluation des risques
charge virale
recommandation par consensus
comportement sexuel à risque
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
infections à VIH
infections à VIH

---
N1-VALIDE
Pancréatite chronique et substitution enzymatique au cabinet médical
http://medicalforum.ch/fr/n-actuel/article/pancreatite-chronique-et-substitution-enzymatique-au-cabinet-medical.html
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2014.01984/
Ce travail s’adresse aux médecins praticiens. Son but est d’aider à répondre à la question des étapes à suivre en cas de suspicion de pancréatite chronique (PC) ou d’insuffisance pancréatique. Il donne ensuite quelques recommandations sur le bon management de la PC et la conduite de la substitution enzymatique.
2014
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
article de périodique
recommandation par consensus
pancréatite chronique
insuffisance pancréatique exocrine
pancréatite chronique
insuffisance pancréatique exocrine
thérapie enzymatique substitutive
pancréatite chronique
insuffisance pancréatique exocrine

---
N1-VALIDE
Cancer du poumon - Algorithmes d'investigation, de traitement et de suivi
http://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/Rapports/Oncologie/CEPO-GEOQ_Algorithmes_cancer_du_poumon.pdf
Le Groupe d’étude en oncologie du Québec (GEOQ) et le Comité de l’évolution des pratiques en oncologie (CEPO) de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) se sont associés pour développer un outil interactif qui facilitera la prise en charge des patients atteints d’un cancer du poumon. Les travaux ont été effectués avec le soutien de la Direction québécoise de cancérologie (DQC) du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Cet outil innovateur, rédigé par Gino Boily, Jim Boulanger, Stéphanie Goulet et Marie-Christine Paquin, inclut des algorithmes d’investigation, de traitement et de suivi pour le cancer du poumon qui reflètent à la fois les meilleures données probantes disponibles et la pratique clinique au Québec (consensus d’experts). Près d’une cinquantaine d'experts québécois en oncologie, spécialisés dans l’investigation et le traitement du cancer du poumon, ont participé à une rencontre afin de répondre à plus de 140 questions ciblant des thématiques précises. Une revue de la documentation scientifique a ensuite été effectuée pour chacune de ces questions. Les algorithmes ont été rédigés par les méthodologistes du CEPO à partir des réponses aux questions et des données de la littérature
2014
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
Canada
français
algorithme
tumeurs du poumon
tumeurs du poumon
tumeurs du poumon
métastase tumorale
recommandation pour la pratique clinique
tumeurs du poumon
chimioradiothérapie
tumeurs du cerveau
soins palliatifs
tumeurs du poumon
tumeurs osseuses
métastase lymphatique
traitement néoadjuvant
antinéoplasiques
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Réhabilitation rapide après une chirurgie colorectale programmée
http://sfar.org/?p=6745
http://sfar.org/rehabilitation-rapide-apres-une-chirurgie-colorectale-programmee/
Le concept de réhabilitation précoce après chirurgie consiste à proposer aux patients tous les moyens qui permettent de contrecarrer ou de limiter les effets délétères de la chirurgie. Ce concept est adapté à une procédure chirurgicale (par exemple, chirurgie colorectale) et se décline sous la forme d’un programme ou d’un chemin clinique qui couvre les trois périodes (pré-, per- et postopératoires). L’objectif de cette Recommandation formalisée d’experts (RFE) est, d’une part, d’évaluer l’impact de chaque paramètre habituellement inclus dans les programmes de réhabilitation sur six conséquences prévisibles d’une chirurgie colorectale : stress opératoire, iléus postopératoire, déséquilibres hydrique et énergétique, immobilité postopératoire, troubles du sommeil et complications postopératoires. Et, d’autre part, de valider l’intérêt de chacun en termes d’efficacité sur les critères de succès des programmes de réhabilitation
2014
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
chirurgie colorectale
maladies du côlon
maladies du rectum
rectum
côlon
tumeurs colorectales
programme clinique
procédures de chirurgie digestive
rééducation et réadaptation

---
N1-VALIDE
L'examen médical périodique de l'adulte vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) - Guide pour les professionnels de la santé du Québec
http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2014/14-308-07W.pdf
Dans un contexte où le traitement des maladies associées au virus de l’immunodéficience humaine (VIH) devient l’enjeu principal du suivi clinique des personnes vivant avec le VIH, la prise en charge de ces patients nécessite une connaissance approfondie des soins de première ligne tout en tenant compte des particularités de l’infection par le VIH. S’inscrivant dans cette approche de suivi clinique global, ce guide contient des recommandations de divers groupes d’experts pouvant être appliquées à la réalité québécoise et au contexte de l‘infection par le VIH. Il a été écrit par un groupe de rédaction et approuvé par le Comité consultatif sur la prise en charge clinique des personnes vivant avec le VIH. Les principales lignes directrices canadiennes ou internationales sur les soins de première ligne quant au dépistage et au suivi ont été révisées ainsi que les recommandations d’experts internationaux sur le suivi des personnes infectées par le VIH. Les recommandations contenues dans ce document intègrent celles qui sont proposées en 2012 par la Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, en collaboration avec le Collège des médecins du Québec, pour l’évaluation médicale périodique de l’adulte, lesquelles ont été adaptées au contexte de l’infection par le VIH. Un outil d’aide à la pratique clinique est également disponible.
2014
false
false
false
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
Canada
français
infections à VIH
recommandation par consensus
prise en charge de la maladie
continuité des soins
Syndrome d'immunodéficience acquise
vaccins
vaccination
addiction
évaluation des risques
maladies cardiovasculaires
tabagisme
maladies du rein
ostéoporose
tumeurs
Troubles de la cognition
trouble dépressif
contraception

---
N1-VALIDE
Lignes directrices de l’OMS pour le dépistage et le traitement des lésions précancéreuses pour la prévention du cancer du col de l’utérus
http://www.who.int/reproductivehealth/publications/cancers/screening_and_treatment_of_precancerous_lesions/fr/
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/112555/1/9789242548693_fre.pdf?ua=1
Ces lignes directrices fournissent des recommandations pour des stratégies à utiliser dans un programme « dépistage et traitement ». Elles s’inscrivent dans le prolongement du document existant WHO guidelines: Use of cryotherapy for cervical intraepithelial neoplasia (Lignes directrices de l’OMS : utilisation de la cryothérapie pour le traitement de la néoplasie cervicale intraépithéliale, publié en 2011) et du nouveau document WHO guidelines for treatment of cervical intraepithelial neoplasia 2–3 and glandular adenocarcinoma in situ (Lignes directrices de l’OMS pour le traitement des néoplasies cervicales intraépithéliales de stades 2 et 3 et de l’adénocarcinome glandulaire in situ du col de l’utérus) publié simultanément à ces lignes directrices. Ces lignes directrices sont principalement destinées aux décideurs, aux administrateurs, aux fonctionnaires travaillant dans les programmes ainsi qu’à d’autres professionnels du secteur de la santé qui ont la responsabilité du choix des stratégies de prévention du cancer du col au niveau national, régional ou d’un district.
2014
false
false
true
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
tumeurs du col de l'utérus
états précancéreux
états précancéreux
néoplasie intraépithéliale cervicale
néoplasie intraépithéliale cervicale
conisation
cryothérapie
acide acétique
recommandation par consensus
algorithme
tests de détection de l'ADN du virus du papillome humain
dépistage systématique
électrocoagulation
Adénocarcinome in situ
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques

---
N1-VALIDE
Technologies 3D et vision : usage déconseillé aux enfants de moins de 6 ans, modéré pour les moins de 13 ans
https://www.anses.fr/fr/content/technologies-3d-et-vision-usage-d%C3%A9conseill%C3%A9-aux-enfants-de-moins-de-6-ans-mod%C3%A9r%C3%A9-pour-les
https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011sa0334Ra.pdf
Face au développement rapide de nouvelles technologies audiovisuelles en 3D stéréoscopique (3Ds communément appelée 3D), l’Anses s’est autosaisie afin d’évaluer les risques sanitaires potentiels liés à l’usage de ces technologies, notamment sur la vision humaine. Dans les travaux qu’elle publie ce jour, elle recommande que les enfants de moins de 6 ans, dont le système visuel est immature, ne soient pas exposés à ces technologies et que leur utilisation par les enfants de moins de 13 ans soit modérée. Elle fournit par ailleurs une série de recommandations pratiques afin de limiter les risques de fatigue visuelle pouvant être engendrée par ces technologies. Toutefois, compte tenu du manque de données disponibles sur l’exposition à ces technologies, l’Agence estime nécessaire de mener d’autres recherches.
2014
false
false
false
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
France
français
Perception de la profondeur
enfant
nourrisson
rapport
asthénopie
adolescent
recommandation par consensus
exposition professionnelle

---
N1-VALIDE
Activité physique et prévention des chutes chez les personnes ägées - Expertise collective Synthèse et recommandations
http://www.inserm.fr/espace-journalistes/activite-physique-et-prevention-des-chutes-chez-les-personnes-agees-une-expertise-collective-de-l-inserm
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/154000352-activite-physique-et-prevention-des-chutes-chez-les-personnes-agees
Avec l’avancée en âge, chaque personne peut être atteinte par des déficiences sensorielles, motrices et cognitives, ainsi que par des pathologies chroniques. Au-delà de 85 ans, plus des trois quarts des Français déclarent des limitations dans leurs activités. Les chutes, événements fréquents chez les personnes âgées, participent aux risques de perte d’autonomie et d’entrée en institution, et s’avèrent très coûteuses en termes de qualité de vie et de prise en charge. Dans un contexte de vieillissement de la population, leur prévention et la préservation de l’indépendance dans les activités quotidiennes représentent donc des enjeux majeurs de santé publique.
2014
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
exercice physique
chutes accidentelles
recommandation par consensus
sujet âgé
sujet âgé de 80 ans ou plus
facteurs de risque
évaluation des risques
équilibre postural
recommandation pour la politique de santé

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l’hypertension artérielle résistante. Consensus d’experts de la Société française d’hypertension artérielle, filiale de la Société française de cardiologie
La Presse Médicale Volume 43, Issue 12, Part 1, December 2014, Pages 1325–1331 - Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0755498214004825
Pour améliorer la prise en charge de l’HTA résistante, la Société française d’HTA, filiale de la Société française de cardiologie publie onze recommandations dont l’objectif principal est d’apporter des informations actualisées ayant la meilleure justification scientifique et qui soient applicables dans la pratique quotidienne des professionnels de santé travaillant dans le système de santé français. L’HTA résistante est définie par une pression artérielle non contrôlée en consultation et confirmée par des mesures en dehors du cabinet médical, malgré une stratégie thérapeutique comprenant des règles hygiéno-diététiques adaptées et une trithérapie antihypertensive (diurétique thiazidique, bloqueur du SRA [ARA2 ou IEC] et inhibiteur calcique), depuis au moins 4 semaines, à dose optimale.
2014
false
false
true
Elsevier
France
français
hypertension artérielle
article de périodique
recommandation par consensus
algorithme
hypertension artérielle
antihypertenseurs

---
N1-VALIDE
RFE : Prise en charge des infections intra-abdominales
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-inf-intra-abdo-SFAR.pdf
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfesfar2014-infectionsintra-abdominales.pdf
http://sfar.org/prise-en-charge-des-infections-intra-abdominales/
Les objectifs de cette Recommandation formalisée d’experts (RFE) sont : - de préciser la prise en charge médicale et chirurgicale des infections intra-abdominales communautaires - de définir les particularités de la prise en charge des infections intra-abdominales en pédiatrie - de décrire la prise en charge médicale et chirurgicale des infections intra-abdominales associées aux soins
2014
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
infections intra-abdominales
infections intra-abdominales
laparoscopie
radiographie interventionnelle
infections intra-abdominales
infections intra-abdominales
infections intra-abdominales
antibactériens
antifongiques
calendrier d'administration des médicaments
enfant
adulte
infection croisée
complications postopératoires
résistance bactérienne aux médicaments
algorithme
antibiothérapie
infections intra-abdominales

---
N1-VALIDE
RFE : Recommandations sur la réanimation du choc hémorragique
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfesfar2014-chochemorragique.pdf
http://sfar.org/recommandations-sur-la-reanimation-du-choc-hemorragique/
L’objectif de cette RFE est d’éditer des recommandations sur la prise en charge du choc hémorragique, à la phase précoce, en pré et en intrahospitalier. De par Leurs particularités, l’hémorragie digestive et l’hémorragie obstétricale ont été exclues du champ de cette RFE
2014
false
false
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
choc hémorragique
recommandation par consensus
hypovolémie
colloïdes
hémoglobines
vasoconstricteurs
troubles de l'hémostase
acide tranéxamique
antifibrinolytiques
transfusion de plaquettes
fibrinogène
vitamine K
hydroxyéthylamidons
substituts du plasma
anticoagulants

---
N1-VALIDE
Consensus d’experts - Prise en charge de l'hypotension orthostatique
http://www.sfgg.fr/wp-content/uploads/2015/01/Consensus-d-experts-Hypotension-orthostatique-Decembre-2014.pdf
L’hypotension orthostatique (hO) touche 7% de la population générale et sa prévalence augmente avec l’âge (16% des patients de plus de 65 ans), l’institutionnalisation, le traitement antihypertenseur et la polypathologie. L’hO est souvent iatrogène. L’hO symptomatique ou non est un facteur de morbi-mortalité indépendant des pathologies associées et augmente la mortalité totale et cardiovasculaire. L’hO augmente aussi le risque de chute et remet en question le maintien à domicile. Elle a des conséquences économiques et sociales importantes (coût des hospitalisations, de la prise en charge et de l’institutionnalisation). L’objectif de ces recommandations en 10 points est de rendre pratique le diagnostic et la prise en charge de l’hO
2014
false
false
false
SFGG - Société Française de Gériatrie et Gérontologie
France
français
hypotension orthostatique
recommandation par consensus
algorithme
hypotension orthostatique
hypotension orthostatique
hypotension orthostatique

---
N1-VALIDE
Guide de réponse à une éclosion de diarrhée associée au Clostridium difficile (DACD) en milieu hospitalier
https://www.inspq.qc.ca/publications/1964
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1964_Reponse_Eclosion_CDifficile_Hospitalier.pdf
Le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) a rédigé en 2005 un guide à l'attention des centres hospitaliers afin d'améliorer la prise en charge des patients atteints de diarrhée associée au Clostridium difficile (DACD) en soins aigus, et ainsi limiter la dissémination de la bactérie, en absence d'éclosion. Des lignes directrices provinciales ont également été émises en 2008 concernant les mesures d'hygiène et de salubrité au regard du C. difficile. Afin de préserver la qualité des soins et un environnement sécuritaire pour les patients, le personnel et les visiteurs, le CINQ a entrepris de rédiger un document pour améliorer la prise en charge des éclosions de DACD en centres hospitaliers de soins de courte durée. L'ensemble des mesures préventives a été recensé à travers les données récentes de la littérature et à partir des avis d'experts dans le domaine. Les outils présentés permettront une prise en charge optimale en situation d'éclosion de DACD afin de limiter et de contrôler la dissémination de cet agent pathogène. Il est destiné aux spécialistes en prévention et contrôle des infections, médecins, épidémiologistes, infirmières, administrateurs et à toute autre personne responsable de la gestion de ce type d'éclosion.
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
français
guide
clostridium difficile
diarrhée
infection croisée
lutte contre l'infection
diarrhée
infection croisée
infections à clostridium
infections à clostridium
liste de contrôle
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Indication de la tomosynthèse dans une stratégie de détection précoce des cancers du sein
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Indication-de-la-tomosynthese-dans-une-strategie-de-detection-precoce-des-cancers-du-sein
Suite à une première note sur le sujet établie par l’INCa en mars 2013 en réponse à une demande de la DGS et faisant état des lacunes de la littérature, la DGS a saisi l’INCa le 21 janvier 2014 afin de réévaluer l’« Indication de la tomosynthèse et la place de cette technique d’investigation dans une stratégie de détection des cancers du sein »
2014
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation par consensus
mammographie
tumeurs du sein
tomosynthèse mammographie numérique
détection précoce de cancer
évaluation technologique
tumeurs du sein

---
N1-VALIDE
Stratégies de réduction de l'utilisation des antibiotiques à visée curative en réanimation (adulte et pédiatrique)
http://sfar.org/strategies-de-reduction-de-lutilisation-des-antibiotiques-a-visee-curative-en-reanimation-adulte-et-pediatrique/
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-RFE-ATB-Rea.pdf
http://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/Recos/2014-RFE-ATB-Rea-tableaux.pdf
http://www.srlf.org/referentiels/infectiologie/reduction-des-antibiotiques-en-reanimation/
http://www.srlf.org/wp-content/uploads/2015/12/2014_RFE_Antibiotiques_Rea.pdf
Ces recommandations s'adressent aux praticiens qui prennent en charge des patients en réanimation adultes mais également pédiatrique. Pour ces derniers,la littérature est – comme sou- vent en pédiatrie – moins riche que chez les adultes.Aussi,les intitulés de recommandations doivent-ils se comprendre comme formulés pour l'adulte.S'ils sont valables pour les enfants,cette précision est donnée...
http://dx.doi.org/10.1016/j.anrea.2015.06.001
2014
false
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
antibactériens
adulte
enfant
Soins de réanimation
résistance bactérienne aux médicaments
recommandation par consensus
réanimation
utilisation médicament
antibactériens
calendrier d'administration des médicaments
antibiothérapie

---
N2-AUTOINDEXEE
Insuffisance rénale aiguë en périopératoire et en réanimation (A l’exclusion des techniques d’épuration extrarénale)
http://sfar.org/insuffisance-renale-aigue/
2014
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
France
français
recommandation par consensus
atteinte rénale aigüe
négatif
insuffisance rénale aiguë
insuffisance renale
Insuffisance rénale aigüe
dialyse rénale
insuffisance renale
réanimation

---
N1-VALIDE
Avis relatif aux risques liés à l'utilisation de boissons autres que le lait maternel et les substituts du lait maternel dans l'alimentation des nourrissons de la naissance à 1 an
http://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-pointe-les-risques-li%C3%A9s-%C3%A0-l%E2%80%99alimentation-des-nourrissons-avec-des-boissons-autres-0
http://www.anses.fr/fr/documents/NUT2011sa0261.pdf
L'Anses s'est autosaisie le 10 octobre 2011 pour la réalisation de l'expertise suivante : évaluation des risques liés à l'utilisation de boissons autres que le lait maternel et les substituts du lait maternel dans l'alimentation des nourrissons de la naissance à 1 an. Dans cette évaluation, on considèrera dans ces « autres boissons » : les boissons végétales parfois présentées comme des « laits végétaux » (à base par exemple de soja, de riz, d'amande, etc.), ainsi que les laits d'origine animale autre que bovine (par exemple chèvre, ânesse, brebis, jument, etc.).
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
aliment du nourrisson au cours de la première année
recommandation par consensus
boissons
Oryza
lait de soja
lait

---
N1-VALIDE
Manuel de sécurité biologique pour les laboratoires de la tuberculose
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/93398/1/9789242504637_fre.pdf
Ces recommandations s’adressent aux directeurs et chefs de laboratoire ou responsables de programmes antituberculeux ainsi qu’aux techniciens qui pratiquent les examens nécessaires au diagnostic de la tuberculose, notamment lorsque la charge de travail est lourde et les ressources faibles. Dans le présent document on appellera “laboratoire de la tuberculose” le laboratoire ou la partie d’un laboratoire où l’on effectue le diagnostic de la tuberculose
2013
false
true
false
OMS - Organisation Mondiale de la Santé
Suisse
français
tuberculose
laboratoires
recommandation par consensus
gestion de la sécurité
évaluation des risques
dispositifs de protection

---
N1-VALIDE
Valeur guide de qualité d'air intérieur (VGAI) : L?Anses propose deux valeurs pour le dioxyde d?azote
http://www.anses.fr/fr/content/valeur-guide-de-qualit%C3%A9-d%E2%80%99air-int%C3%A9rieur-vgai-l%E2%80%99anses-propose-deux-valeurs-pour-le-dioxyde-d
http://www.anses.fr/fr/documents/AIR2011sa0021Ra.pdf
Le NO2 est un gaz qui provient de multiples sources de combustion dans l'air intérieur (tabagisme, appareils de chauffage et de production d'eau chaude non raccordés, cuisinières à gaz etc.), mais également d'apports de l'air extérieur (trafic routier, sources industrielles, etc.). C'est une substance fortement irritante des voies respiratoires. Les principaux effets respiratoires du NO2 tels que décrits chez l'homme sont des essoufflements, des obstructions bronchiques, des crises d'asthme, ou encore des bronchites.
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
valeurs limites d'exposition
dioxyde d'azote
pollution de l'air ambiant intérieur
recommandation par consensus
dioxyde d'azote

---
N1-VALIDE
Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines Partie II : bains à remous
http://www.anses.fr/fr/content/piscines-et-bains-%C3%A0-remous-l%E2%80%99anses-publie-ses-recommandations
http://www.anses.fr/fr/documents/EAUX2007sa0409Ra-2.pdf
le présent rapport porte sur les bains à remous . Il en décrit notamment : les différents usages ; la nature de l'eau d'alimentation des bassins ; les différents matériaux utilisés ; Il propose ensuite : des règles d'hygiène, de conception et de maintenance des installations ; une liste de produits et procédés de traitements envisageables , ainsi que leurs modalités d'utilisation ; des modalités de surveillance et de contrôle ; des valeurs limites de qualité de l' eau et de l'air .
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
rapport
hydrothérapie
évaluation des risques
exposition environnementale

---
N1-VALIDE
Les effets du plomb sur la santé associés à des plombémies inférieures à 100 µg/L
http://www.anses.fr/fr/content/les-effets-du-plomb-sur-la-sant%C3%A9-associ%C3%A9s-%C3%A0-des-plomb%C3%A9mies-inf%C3%A9rieures-%C3%A0-100-%C2%B5gl
http://www.anses.fr/fr/documents/CHIM2011sa0219Ra.pdf
Les questions sur lesquelles porte la demande d'expertise sont : 1 - Les études suggérant des effets néfastes pour des plombémies inférieures à 100 µg/L constituent - elles une base scientifique suffisamm ent robuste pour justifier l'engagement d'actions spécifiques de gestion ? 2 - Ces questions ont - elles été soulevées dans les autres pays de l'Union Européenne? Quelles mesures et actions techniques ont le cas échéant été engagées pour abaisser le niveau d es plombémies inférieures à 100 µg/L ? 3 - Une ou des doses critiques peuvent - elles être définies pour asseoir la gestion des plombémies modérées 1 et ce, pour quelle population et quel effet ? La population des travailleurs exposés au plomb ne sera pas étu diée.
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
plomb
recommandation par consensus
intoxication par le plomb
Plomb sanguin
plombémie
plomb
exposition environnementale
plomb
enfant

---
N1-VALIDE
Évaluation des impacts sanitaires extra-auditifs du bruit environnemental
http://www.anses.fr/fr/content/lanses-recommande-une-meilleure-prise-en-compte-de-lensemble-des-effets-sanitaires-du-bruit
Si les effets néfastes de niveaux élevés de bruit sur l'appareil auditif sont bien connus, il existe d'autres effets sanitaires du bruit, dits « extra-auditifs », qui peuvent apparaître à des niveaux d'exposition plus faibles, observés par exemple à proximité d'infrastructures de transport ou industrielles. Saisie par les ministères chargés de l'Environnement et de la Santé, l'Agence propose, dans un avis publié ce jour, une méthode d'évaluation des impacts sanitaires extra-auditifs du bruit. Cette méthode est destinée à être utilisée au niveau local pour améliorer la prise en compte des effets extra auditifs du bruit environnemental dans le cadre de l'instruction des projets d'aménagement de ces infrastructures.
2013
false
N
France
français
bruit
rapport
recommandation par consensus
évaluation des risques
Trouble veille sommeil
infarctus du myocarde
troubles de l'apprentissage

---
N1-VALIDE
Organisation et fonctionnement d'un plateau technique en endoscopie digestive
http://www.sfed.org/files/documents_sfed/files/recommandations/Plateautechnique_orgafnnt.pdf
L'objectif a été de proposer un document de cadrage médical et technique définissant au mieux les critères qualitatifs et/ou quantitatifs en termes de : salles d'endoscopie (polyvalente ou interventionnelle) ; endoscopes (durée de vie, maintenance et renouvellement sont bien sûr traités), colonnes et environnement (bistouri électrique, argon, pompe de lavage, ) ; matériel d'endothérapie (selon les pratiques : gastroscopie et coloscopie, bilio-pancréatique, dissection sous-muqueuse ; pour l'urgence : hémostase, extraction de corps étranger,) ; hygiène et désinfection (LDE, ESET, ) ; locaux de stockage, de traitement mais aussi d'accueil ; formation des médecins, des aides-endoscopistes et du personnel non médical ; compte-rendu ; traçabilité ; tout ceci pour une prise en charge et une sécurité optimales pour le patient.
2013
false
N
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
français
recommandation par consensus
endoscopie digestive
endoscopie digestive
unités hospitalières

---
N1-VALIDE
Évaluation des risques sanitaires liés à la présence de résidus de médicaments dans les eaux destinées à la consommation humaine : méthode générale et application à la carbamazépine et à la danofloxacine
http://www.anses.fr/fr/documents/EAUX2009sa0210Ra.pdf
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/EAUX2009sa0210Ra.pdf
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
évaluation des risques
résidus de médicaments
étude évaluation
recommandation par consensus
rapport
carbamazépine
fluoroquinolones
danofloxacine
exposition environnementale
eau de boisson

---
N1-VALIDE
Techniques analgésiques locorégionales et douleurs chroniques
http://sfar.org/?p=6664
http://sfar.org/techniques-analgesiques-locoregionales-et-douleur-chronique/
Indication du niveau de preuve, Les objectifs de cette Recommandation formalisée d'experts (RFE) sont d'une part de valider l'intérêt des techniques d'analgésie locorégionale en termes d'efficacité, de bénéfices et de risques pour le patient et, d'autre part, de préciser leur place au sein des autres propositions thérapeutiques déjà validées et/ou admises à partir des données de la littérature ou de consensus d'experts. Les situations de douleur chronique sont très variées et des recommandations par type de pathologie sont donc nécessaires.
2013
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
céphalée
gestion de la douleur cancéreuse
douleur cancéreuse
recommandation par consensus
douleur chronique
anesthésie de conduction
anesthésiques locaux
céphalées
douleur abdominale
douleur pelvienne
névralgie
membre inférieur
tumeurs
douleur cancéreuse

---
N1-VALIDE
Rapport et avis d'experts sur l'e-cigarette
Avec le soutien de la Direction générale de la santé
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000328-rapport-et-avis-d-experts-sur-l-e-cigarette
L'usage de la cigarette électronique ? ou e-cigarette, ? se répand en France comme dans de nombreux pays, mais est l'objet de multiples interrogations. Le manque d'études scientifiques neutres et indépendantes rend les réponses apportées à ces interrogations particulièrement difficiles. Il est pourtant nécessaire que les utilisateurs du produit, le public, les professionnels de santé et tous ceux qui assurent la promotion de ce produit reçoivent des messages clairs. Entre l'interdiction totale décidée dans certains pays et l'absence totale de règles dans d'autres, les experts consultés pour ce rapport, à partir d'une analyse la plus large et la plus objective possible des données disponibles, ont émis des recommandations.
2013
false
false
false
La Documentation Française
France
français
Cigarettes électroniques
recommandation par consensus
évaluation des risques
nicotine
addiction
Europe
Union européenne
États-Unis d'Amérique
France
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses relatif à la proposition de valeurs guides de qualité d'air intérieur (VGAI) pour l'acroléine
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AIR2011sa0354Ra.pdf
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
acroléine
recommandation par consensus
rapport
recommandation de santé publique
valeurs de référence
pollution de l'air ambiant intérieur
acroléine

---
N1-VALIDE
Consensus d'experts de la Société française de gériatrie et gérontologie et de la Société française de cardiologie, sur la prise en charge de la fibrillation atriale du sujet âgé
Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement. Volume 11, Numéro 2, 117-43, Juin 2013, Gériatrie et gérontologie. Synthèse
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/gpn/e-docs/00/04/88/5B/resume.phtml
La fibrillation atriale (FA) constitue un problème de santé publique avec 600 000 à 1 million de patients concernés en France dont les 2/3 sont âgés de plus de 75 ans. La FA majore le risque de mortalité et représente un facteur majeur de risque d‘accident vasculaire cérébral ischémique (AVC). Chez la personne âgée en FA, les comorbidités sont fréquentes et aggravent le pronostic. La prise en charge de la FA du sujet âgé doit s'accompagner d'une évaluation gériatrique standardisée (EGS) qui apprécie les éléments médicaux, psychosociaux et permet une évaluation fonctionnelle du patient et de sa situation sociale.
2013
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
anticoagulothérapie
fibrillation auriculaire
sujet âgé
recommandation par consensus
fibrillation auriculaire
fibrillation auriculaire
anticoagulants
anticoagulants
questionnaire

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses relatif aux recommandations sur les bénéfices et les risques liés à la consommation de produits de la pêche dans le cadre de l'actualisation des repères nutritionnels du PNNS
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/NUT2012sa0202.pdf
Le poisson et les produits de la pêche possèdent des qualités nutritionnelles précieuses qui en font des aliments particulièrement intéressants au plan nutritionnel, il est ainsi recommandé de consommer du poisson deux fois par semaine, dont un poisson gras. Cependant, du fait qu'ils vivent en contact permanent avec l'environnement, les aliments qui en sont issus sont susceptibles d'être contaminés par des substances chimiques mais également par des micro-organismes. L'Agence a rendu de nombreux avis tant sur l'évaluation des risques liés à la consommation de ces aliments que de leurs bénéfices. Un avis récapitulant l'ensemble des ces recommandations est publié aujourd'hui.
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
Produits de la pêche
régime alimentaire
poissons
recommandation de santé publique

---
N1-VALIDE
Label de la HAS - Thromboses artérielles et veineuses dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation (AMP) : prévention et prise en charge - Argumentaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1625647/en/label-de-la-has-thromboses-arterielles-et-veineuses-dans-le-cadre-de-lassistance-medicale-a-la-procreation-amp-prevention-et-prise-en-charge
http://www.agence-biomedecine.fr/IMG/pdf/argumentaire_amp_thromboses.pdf
Cette recommandation a pour objectifs d'assurer une meilleure prise en charge du risque de thrombose et : d'améliorer l'analyse du niveau de risque de thromboses artérielles et veineuses chez les femmes ayant recours à l'AMP, d'harmoniser le recours aux examens permettant d'évaluer le niveau de risque, de préciser les conditions de prescriptions des traitements préventifs et curatifs des thromboses au cours et au décours d'une AMP, in fine de réduire les accidents thrombotiques veineux et artériels évitables lors d'une AMP pour la sécurité des patientes qui ont recours à l'AMP.
2013
false
true
false
Agence de la Biomédecine
France
224. Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire (voir item 326)
français
anticoagulothérapie
recommandation par consensus
thromboembolisme veineux
thrombose
techniques de reproduction assistée
THROMBOSE ARTERIELLE
artères
thromboembolisme veineux
thrombose
techniques de reproduction assistée
thrombose veineuse
thrombose veineuse
facteurs de risque
grossesse
complications de la grossesse et maladies cardiovasculaires
accident vasculaire cérébral
anticoagulants
héparine bas poids moléculaire

---
N1-VALIDE
Évaluation des risques sanitaires liés à l'utilisation professionnelle des produits bitumineux et de leurs additifs
Avis de l'Anses Rapport d'expertise collective
http://www.anses.fr/fr/content/bitumes-l%E2%80%99anses-formule-des-recommandations-pour-r%C3%A9duire-les-expositions-des-travailleurs
http://www.anses.fr/fr/documents/CHIM2008sa0410Ra.pdf
Les bitumes sont des résidus de raffinage du pétrole utilisés principalement pour les travaux de revêtement routiers. Suite à des signaux d'alertes quant à leurs effets sur la santé des travailleurs, la Fédération nationale des salariés de la construction - Confédération générale du travail, a saisi l'Anses afin d'évaluer les risques sanitaires pour l'Homme. Les résultats de cette expertise sont publiés aujourd'hui. Au regard des données disponibles, l'Anses considère, malgré les progrès réalisés au cours des vingt dernières années, qu'il existe un risque sanitaire associé à une exposition des travailleurs aux liants bitumineux et à leurs émissions. En conséquence, pour réduire les expositions des travailleurs aux émissions de liants bitumineux, l'Agence formule une série de recommandations en matière de prévention du risque chimique.
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
exposition professionnelle
recommandation par consensus
rapport
évaluation des risques
asphalte
hydrocarbures
conducteur de bitumeuse-goudronneuse

---
N1-VALIDE
Handicaps rares : Contextes, enjeux et perspectives
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/4555
http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/4556/expcol_2013_handicaps%20rares.pdf
Sollicité par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), cette expertise collective pluridisciplinaire fait le point sur les connaissances mobilisables afin de contribuer à une meilleure compréhension des handicapes rares, et propose des pistes d'actions et de recherche visant à améliorer l'accompagnement et le bien-être des personnes.
2013
false
N
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
personnes handicapées
maladies rares
recommandation par consensus
enfants handicapés

---
N1-VALIDE
Le parcours de l'opéré en neuro-urologie : de la programmation opératoire à la convalescence. L'avis d'expert du Comité de neuro-urologie de l'AFU
Prog Urol, 2013, 23, 5, 309-316
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/le-parcours-de-lopere-en-neuro-urologie-de-la-programmation-operatoire-a-la-convalescence.html
La prise en charge urologique des patients neurologiques a un double objectif : la prévention de la morbimortalité urinaire et l'amélioration de la qualité de vie globale et urogénitale. Elle impose de prendre en considération les spécificités de la physiologie circulatoire, ventilatoire et digestive, la spasticité, la fragilité cutanée, les handicaps sensitivomoteurs et cognitifs responsables de dépendances de ce groupe hétérogène de patients. Cette prise en charge, pour être optimale, est nécessairement transdisciplinaire et passe par l'organisation d'une filière de soins spécifique assurant un systématisme dans l'encadrement de l'acte chirurgical :
2013
false
N
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
recommandation par consensus
programme clinique
soins préopératoires
soins postopératoires
maladies du système nerveux
procédures de chirurgie urologique

---
N1-VALIDE
Rapport 2013 sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH
http://www.sante.gouv.fr/rapport-2013-sur-la-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih.html
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ouvrages/9782110095633-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih-rapport-2013
http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Morlat_2013_Mise_en_ligne.pdf
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000788-prise-en-charge-medicale-des-personnes-vivant-avec-le-vih-rapport-2013
Indication du niveau de preuve, Élaboré par des experts, avec la contribution de représentants asssociatifs des personnes vivant avec le VIH, ce livre est un exemple de contribution collective à la promotion de la santé, de la qualité des soins et de la démocratie sanitaire. Les récentes évolutions thérapeutiques justifient la parution de cet ouvrage avec les recommandations de bonnes pratiques.
2013
false
O
Ministère des solidarités et de la Santé
Paris
France
français
Syndrome d'immunodéficience acquise
infections à VIH
recommandation par consensus
antirétroviraux
hépatites virales humaines
tumeurs
grossesse
co-infection
enfant
adolescent
adulte
infections à VIH
prise en charge de la maladie

---
N1-VALIDE
AVIS et rapport de l'Anses relatifs à la mise à jour de l'expertise « Radiofréquences et santé »
http://www.anses.fr/fr/content/avis-et-rapport-de-l%E2%80%99anses-relatifs-%C3%A0-la-mise-%C3%A0-jour-de-l%E2%80%99expertise-%C2%AB-radiofr%C3%A9quences-et
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AP2011sa0150Ra.pdf
Indication du niveau de preuve, Il existe un grand nombre de questions en rapport avec les risques pour la santé liés aux radiofréquences qui justifient des études et des travaux d'expertise à venir, en particulier concernant l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, les expositions des enfants et d'autres populations spécifiques, notamment en milieu professionnel. Ainsi, compte tenu d'une part du nombre de publications récentes et de l'attente des résultats d'études en cours de réalisation, et d'autre part de la nécessité d'accorder une attention toute particulière à l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, l'Anses a décidé de reporter l'examen de cette question à la publication d'un rapport spécifique du GT.
2013
false
O
ASEF - Association Santé Environnement France
France
français
évaluation des risques
exposition environnementale
recommandation par consensus
Téléphones portables
radiofréquences, hyperfréquences micro-ondes, antennes
champs électromagnétiques
tumeurs

---
N1-VALIDE
Recommandations d'Experts pour le Risque d'Hyperthermie Maligne en Anesthésie Réanimation
http://sfar.org/?p=7165
http://sfar.org/recommandations-dexperts-pour-le-risque-dhyperthermie-maligne-en-anesthesie-reanimation/
L'Hyperthermie Maligne (HM) est définie comme une réponse anormale aux agents anesthésiques halogénés et/ou au curare dépolarisant chez des personnes présentant une anomalie génétique affectant le muscle strié squelettique.
2013
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
hyperthermie maligne
recommandation par consensus
algorithme
évaluation des risques
hyperthermie maligne
dantrolène
myorelaxants à action centrale

---
N1-VALIDE
Gestion préopératoire du risque infectieux - Mise à jour de la conférence de consensus
https://sf2h.net/publications/gestion-preoperatoire-risque-infectieux-mise-a-jour-de-conference-de-consensus
Indication du niveau de preuve, Les infections du site opératoire (ISO) sont des événements indésirables rares mais pouvant présenter des conséquences sévères en termes de morbidité, de mortalité et de coûts. Leur surveillance et prévention représentent donc un enjeu de santé publique important.
2013
false
true
true
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
lutte contre l'infection
recommandation par consensus
infection de plaie opératoire
hygiène de la peau
anti-infectieux locaux
donner une douche au patient
chlorhexidine
épilation
antisepsie
détergents
champs chirurgicaux
staphylococcus aureus
infections à staphylocoques
porteur sain
peau
nez

---
N1-VALIDE
Référentiel « Aide médicale en mer » Etat des lieux - Recommandations
http://www.sfmu.org/upload/consensus/Ref_AideMedEnMer_2013.pdf
La profession de marin est une des plus exposées du monde du travail. Contrairement à la population générale, plus de la moitié des décés constatés en mer relève de causes accidentelles. La situation d'éloignement s'oppose à la classique proximité terrestre des structures de soins. En l'absence de médecin à bord, la prise en charge des malades et/ou des blessés à bord des navires a justifié la mise en place d'un système de soins basé sur la télémédecine et intégré dans le cadre de l'assistance médicale en mer. Cet isolement, les difficultés de communications et les contraintes d'évacuation rendent nécessaire une culture partagée par les praticiens spécialistes de l'aide médicale urgente [Jaremin 1997]
2013
false
true
false
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Londres
France
français
médecine navale
navires
recommandation par consensus
télémédecine
services des urgences médicales
médecine d'urgence
médecine d'urgence
plongée
traitement d'urgence
relations interinstitutionnelles
coopération internationale

---
N1-VALIDE
Recommandations professionnelles relatives à la prise en charge urologique des patients en hospitalisation ambulatoire.
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1702525/fr/label-de-la-has-chirurgie-ambulatoire-en-urologie
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-ambulatoire-en-urologie-texte-des-recommandations-afu.html
http://sfar.org/recommandations-afusfarafcaanap-chirurgie-ambulatoire-en-urologie/
http://sfar.org/?p=7169
Indication du niveau de preuve, L'Association française d'urologie a souhaité rédiger des recommandations professionnelles relatives à la prise en charge urologique des patients en hospitalisation ambulatoire. Ce travail se fixe pour objectif de présenter les spécificités urologiques et les conditions requises de nature à permettre la prise en charge chirurgicale d'une pathologie urologique en ambulatoire avec les mêmes conditions de sécurité qu'en hospitalisation traditionnelle.
2013
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
307. Tumeurs de la prostate
308. Tumeurs du rein
français
618.920 472 - Douleur chez les enfants
gestion de la douleur
procédures de chirurgie ambulatoire
procédures de chirurgie urologique
recommandation par consensus
complications postopératoires
infection de plaie opératoire
douleur postopératoire
procédures de chirurgie ambulatoire
procédures de chirurgie urologique
éthique clinique
sujet âgé
enfant
personnes handicapées
rôle professionnel
procédures de chirurgie ambulatoire
procédures de chirurgie urologique
rétention d'urine
évaluation des risques
lutte contre l'infection
infections urinaires
douleur postopératoire
hémorragie postopératoire
anesthésie
liste de contrôle
infection croisée

---
N1-VALIDE
Valeur toxicologique de référence par inhalation pour le naphtalène - Avis de l'Anses Rapport d'expertise collective
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/CHIM2009sa0345Ra.pdf
Le naphtalène est un hydrocarbure aromatique polycyclique présent naturellement dans l'environnement. Du fait de sa volatilité, l'exposition par inhalation est la voie prépondérante par rapport aux autres voies. Les sources d'émission de naphtalène dans les logements sont les dispositifs de chauffage, et s'agissant de l'air extérieur, les sources industrielles et le trafic routier. Il n'existe que très peu de données dans la littérature renseignant la toxicité du naphtalène chez l'Homme. L'ensemble des études permettant de caractériser le profil toxicologique de cette substance provient d'études conduites chez l'animal
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
naphtalènes
recommandation par consensus
valeurs limites d'exposition
naphtalène
rapport

---
N1-VALIDE
Le triage en structure des urgences , Recommandations formalisées d'experts Société Française de Médecine d'Urgence
http://www.sfmu.org/upload/consensus/RFE_triage_IOA_2013.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces RFE ont pour but de répondre à quatre questions : Question 1 : définition, objectifs et indicateurs qualité du triage ; Question 2 : quels sont les outils de triage disponibles ? Question 3 : intérêt, rôles et compétences d'un(e) infirmier(e) au triage ; Question 4 : intérêt, rôles et compétences d'un médecin au triage.
2013
false
false
true
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Londres
France
français
recommandation par consensus
triage
rôle de l'infirmier
rôle médical

---
N1-VALIDE
Recueil de lait et entretien des tire-lait en néonatologie
http://nosobase.chu-lyon.fr/recommandations/2013_LaitNeonatologie_ombrel.pdf
Indication du niveau de preuve, Le lait de mère est l'aliment le plus adapté au nouveau-né prématuré. Lorsque l'enfant est très immature, le lait ne peut être donné que par l'utilisation d'une sonde gastrique et doit être recueilli par expression manuelle ou l'intermédiaire d'un tire-lait. Le tire-lait est une source de contamination bactérienne importante et les publications qui font état de transmission d'infection bactérienne par son intermédiaire sont nombreuses. Ce sont le plus souvent des observations de cas isolés. Parfois, on retrouve des contaminations à l'échelle d'une unité qui conduisent dans le cadre d'une démarche qualité à identifier la source de la contamination et à formaliser ou améliorer des protocoles d'entretien du tire-lait. Ceux-ci sont variables mais il est admis que l'entretien du tire-lait doit faire l'objet d'une attention rigoureuse.
2013
false
O
NosoBase
France
français
recommandation par consensus
TIRE LAIT
allaitement maternel
infection croisée
nouveau-né
lutte contre l'infection
infections bactériennes
hygiène
conservation aliments
Alimentation au biberon

---
N1-VALIDE
Pesticides : effets sur la santé
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/4819
http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/4820/expcol_2013_pesticides.pdf
http://www.inserm.fr/content/download/72647/562921/file/Synth%C3%A8se+pesticides+10+juin+13.pdf
Les pesticides regroupent plus d'un millier de substances actives ayant comme caractéristique principale de lutter contre des organismes considérés comme nuisibles (animaux, végétaux, champignons) et sont utilisés principalement en milieu agricole. L'exposition aux pesticides peut se produire directement dans le cadre de leur fabrication ou de leurs utilisations professionnelles ou domestiques, mais aussi indirectement par l'air et l'alimentation. La Direction Générale de la Santé a sollicité l'Inserm pour effectuer un bilan de la littérature scientifique permettant de connaître les risques sanitaires associés à l'exposition aux pesticides, en particulier concernant les pathologies cancéreuses, les maladies neurologiques, la fertilité ainsi que les effets sur le développement du foetus et de l'enfant. Pour répondre à cette demande, l'Inserm s'est appuyé sur un groupe pluridisciplinaire d'experts constitué d'épidémiologistes spécialistes de la santé environnementale ou de la santé au travail et de biologistes spécialistes de la toxicologie cellulaire et moléculaire. Le groupe d'experts a structuré son analyse en trois parties : l'expologie, l'épidémiologie et la toxicologie.
2013
false
false
false
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
France
français
pesticides
exposition environnementale
recommandation par consensus
lymphome malin non hodgkinien
leucémies
myélome multiple
maladie de Hodgkin
tumeurs de la prostate
tumeurs du testicule
mélanome
tumeurs cutanées
tumeurs du cerveau
maladie de Parkinson
sclérose latérale amyotrophique
maladie d'Alzheimer
Troubles de la cognition
troubles anxieux
trouble dépressif
infertilité
grossesse
développement de l'enfant
tumeurs
enfant
adolescent
cancer chez l'enfant
résidus de pesticides
hémopathies
maladies du système nerveux
tumeurs du sein
maladies métaboliques
mélanome malin cutané
mélanome

---
N1-VALIDE
Consensus 2012 sur le diagnostic et le traitement des patients atteints de démence en Suisse
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-382/Consensus-2012-sur-le-diagnostic-et-le-traitement-des-patients-atteints-de-demence-en-Suisse
Le consensus 2012 sur le diagnostic et le traitement des patients atteints de démence en Suisse a été élaboré par une conférence d'experts qui s'est déroulée du 23 au 25 mars 2012 à Lucerne. Après revue des données scientifiques récentes, les auteurs ont rédigé un projet qui a été soumis à de nombreux experts de la démence en Suisse dans le cadre d'une procédure de consultation. Après adaptation et révisions du document initial en fonction des remarques exprimées, l'ensemble des spécialistes consultés et les membres du groupe d'experts adhèrent expressément aux prises de position énoncées dans ce document. La conférence d'experts a été financée par le Forum Alzheimer Suisse.
2013
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
recommandation par consensus
démence
maladie d'Alzheimer
démence
maladie d'Alzheimer
Troubles de la cognition
soutien social
Suisse

---
N1-VALIDE
Recommandations par consensus formalisé - Bonnes pratiques et gestion des risques associés au PICC (cathéter central à insertion périphérique)
https://sf2h.net/publications/bonnes-pratiques-gestion-risques-associes-picc
https://sf2h.net/wp-content/uploads/2014/05/SF2H_bonnes-pratiques-et-gestion-des-risques-associes-au-PICC-2013.pdf
Indication du niveau de preuve, 1. Quelles sont les techniques de pose, quels sont les matériels disponibles et quels sont les coûts des PICC ? 2. Quels sont les risques, sans se limiter aux seules complications infectieuses, mais en abordant aussi les complications occlusives et thromboemboliques ? 3. Quels sont les indications, contre-indications et critères de choix des PICC par rapport aux autres abords vasculaires ? 4. Quelles sont les mesures de prévention lors de la pose des PICC ? 5. Quelles sont les mesures de prévention lors de l'utilisation des PICC ? 6. Comment suivre et surveiller les PICC ?
2013
false
true
true
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
recommandation par consensus
cathétérisme périphérique
cathétérisme veineux central
recommandation de bon usage des dispositifs médicaux
cathétérisme périphérique
cathétérisme veineux central
adulte
enfant
facteurs de risque
thrombose veineuse
infections sur cathéters
cathétérisme périphérique
cathétérisme veineux central
cathétérisme périphérique
cathétérisme urinaire
infection croisée

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous belimumab
Fiches pratiques du CRI
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise-en-charge-pratique-des-patients-sous-belimumab
Le belimumab est le dernier petit venu parmi les biomédicaments des maladies inflammatoires et auto-immunes. C'est un anticorps monoclonal humain avec un mode d'action particulièrement original qui a démontré son efficacité dans le lupus systémique. Cette indication est en soi un événement car c'est la première fois qu'un biomédicament obtient une AMM dans cette maladie. Reste maintenant à bien l'utiliser, c'est-à-dire comprendre sa place dans la stratégie thérapeutique du lupus, mais aussi connaître ses règles pratiques d'utilisation...
2013
false
true
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
bélimumab
bélimumab
gestion des soins aux patients
continuité des soins
L04AA26 - bélimumab
BENLYSTA
perfusions veineuses
lupus érythémateux disséminé
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
recommandation patients
dialyse
splénectomie
vaccination
procédures de chirurgie opératoire
grossesse
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
anticorps monoclonaux humanisés
anticorps monoclonaux humanisés

---
N1-VALIDE
Prise en charge pratique des patients sous anti-IL1
Fiches pratiques du CRI
http://www.cri-net.com/fiches-pratiques-et-recommandations/prise-en-charge-pratique-des-patients-sous-anti-il1
Ces fiches sont justifiées par la commercialisation de plusieurs molécules dans des indications variées, comme la polyarthrite rhumatoïde (anakinra) et les cryopyrinopathies (canakinumab). En réalité, ces molécules sont largement utilisées dans d’autres indications en particulier avec un succès fantastique dans les maladies autoinflammatoires comme la maladie de Still, le syndrome de Schnitzler ou la goutte. Il est donc indispensable d’avoir des avis d’experts d’horizons différents pour bien comprendre les bonnes règles d’utilisation de ces médicaments...
2013
false
true
false
CRI - Club Rhumatismes et Inflammations
France
français
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
antagoniste du récepteur à l'interleukine-1
gestion des soins aux patients
continuité des soins
recommandation de bon usage du médicament
recommandation pour la pratique clinique
recommandation patients
recommandation par consensus
adolescent
enfant
adulte
polyarthrite rhumatoïde
L04AC03 - anakinra
KINERET
Anakinra
canakinumab
canakinumab
Anakinra
L04AC08 - canakinumab
ILARIS
Interleukine-1 bêta
syndromes périodiques associés à la cryopyrine
Maladie de Still débutant dans l'enfance
maladie de Still débutant à l'âge adulte
Arthrite idiopathique juvénile systémique
Péricardite récurrente idiopathique
péricardite
hyperplasie lymphoïde angiofolliculaire
syndrome de schnitzler
fièvre méditerranéenne familiale
maladie d'Erdheim-Chester
maladies rares
déficit en mévalonate kinase
fièvre périodique, familiale, autosomique dominante
rilonacept
rilonacept
L04AC04 - rilonacept
injections sous-cutanées
arthrite juvénile
anticorps monoclonaux
anticorps monoclonaux
fièvre
maladies auto-inflammatoires héréditaires
protéines de fusion recombinantes
protéines de fusion recombinantes

---
N1-VALIDE
Recommandations pour l’utilisation de la toxine botulinique de type A (Botox ) dans l’hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique
Progrès en Urologie Volume 23, Issue 17, December 2013, Pages 1457–1463 - Open Access
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1166708713007379
Objectifs Définir des recommandations pour l’utilisation pratique de la toxine botulinique de type A (BoNTA) dans l’hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique (HAVRI). Méthode Élaboration de recommandations de bonne pratique par consensus formalisé, validées par un groupe de 13 experts puis par un groupe de lecture indépendant.
2013
false
false
false
Elsevier
France
français
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
toxines botuliniques de type A
vessie hyperactive
onabotulinum toxine A
administration par voie vésicale
agents neuromusculaires

---
N1-VALIDE
La fatigue
http://www.palliative.ch/fileadmin/user_upload/palliative/fachwelt/E_Standards/Bigorio_2013_Fatigue_F.pdf
Dans le cadre du processus Bigorio, Palliative CH élabore chaque année des recommandations sur un thème dans le domaine des soins palliatifs. La rencontre 2013 a approfondi le sujet de la Fatigue. Le présent document constitue le résultat condensé des documents élaborés dans les groupes pluriprofessionnels et des discussions en séances plénières. Les recommandations qui suivent sont basées sur l’expérience et l’expertise de spécialistes en soins palliatifs et sur la littérature actuelle. Elles s’adressent en premier lieu aux professionnels travaillant dans le domaine des soins palliatifs spécialisés
2013
false
true
false
Palliative-ch Société Suisse de la Médecine et des Soins Palliatifs SSMSP
Suisse
français
fatigue
soins palliatifs
soins terminaux
recommandation par consensus
fatigue
fatigue

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses en réponse à la consultation de l'Autorité Européenne de sécurité des aliments sur son projet d'avis concernant la ré-évaluation de l'aspartame (E951) en tant qu'additif alimentaire
http://www.anses.fr/fr/content/avis-de-l%E2%80%99anses-en-r%C3%A9ponse-%C3%A0-la-consultation-de-l%E2%80%99autorit%C3%A9-europ%C3%A9enne-de-s%C3%A9curit%C3%A9-des
http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/ERCA2013sa0016.pdf
En 2011, l'Anses a émis un avis examinant deux nouvelles études portant sur d'éventuels effets sanitaires liés à l'aspartame et l'acésulfame de potassium. Suite à cet avis, l'Anses a mis en place un groupe de travail (GT) chargé d'évaluer les bénéfices et les risques nutritionnels (hors interrogations d'ordre toxicologiques) de l'ensemble des édulcorants intenses dont la fin des travaux est prévue pour décembre 2013. Elle a également estimé nécessaire de poursuivre l'évaluation et a sollicité l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour que celle-ci anticipe l'échéance de la réévaluation de la Dose Journalière Admissible (DJA) de l'aspartame initialement prévue en 2020 par le Règlement européen n 257/2010 .
2013
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
aspartame
additifs alimentaires
recommandation par consensus
cancérogènes
phénylalanine
édulcorants

---
N1-VALIDE
iPubli-Inserm - Rapports d'expertise collective - Revue Médecine-Sciences (en construction)
http://www.ipubli.inserm.fr/
Bienvenue sur la nouvelle plate-forme de publication électronique des productions scientifiques de l'Inserm et des Instituts thématiques. Le Département de l'information scientifique et de la communication de l'Inserm, en partenariat avec l'INIST CNRS, a mis en place cette plate-forme afin de pérenniser et valoriser les collections documentaires scientifiques et en assurer une plus large diffusion. La vocation de cette plate-forme est de pouvoir accueillir et diffuser librement le texte intégral des collections de documents scientifiques de diverse nature, produits à l'Inserm ou dans les Instituts thématiques, au fur et à mesure de l'émergence des besoins de la communauté scientifique.
false
N
Le Kremlin Bicêtre
France
Val-de-Marne
français
recommandation par consensus
information scientifique et technique

---
N1-VALIDE
Particularités de la pharmacothérapie dans le cadre des soins palliatifs - Bigorio 2012
http://www.palliative.ch/fileadmin/user_upload/palliative/fachwelt/E_Standards/Bigorio_2012_FR_LW.pdf
Il s’agit dans cette recommandation d’un problème de pratique clinique très fréquent dans le cadre des soins palliatifs: quels médicaments donnons-nous, par quelle voie d’application, dans quelle indication ? Combien parmi eux sont « off-label » ? Que fait-onqu and nous souhaitons, voire même devons recourir à un médicament « off-label » ?
2012
false
true
false
Palliative-ch Société Suisse de la Médecine et des Soins Palliatifs SSMSP
Suisse
français
recommandation par consensus
utilisation hors indication
soins palliatifs
soins terminaux

---
N1-VALIDE
Valeur toxicologique de référence pour le cadmium et ses composés
https://www.anses.fr/fr/system/files/CHIM2009sa0344Ra.pdf
Le cadmium est un métal utilisé dans l'industrie qui se retrouve principalement sous forme d'oxyde, de chlorure, de sulfate, de nitrate ou de sulfure. L'oxyde de cadmium (CdO) peut être présent dans l'atmosphère sous forme de poussières ou de fumées. Le cadmium est aussi présent dans la fumée de cigarette sous forme de très fines particules d'oxyde de cadmium, se déposant principalement dans les alvéoles. Si les populations professionnelles sont le plus souvent exposées par inhalation au cadmium et à ses composés, la population générale est aussi exposée, majoritairement par voie orale (alimentation et eau de boisson), mais aussi par voie respiratoire, en particulier les fumeurs (une cigarette contient en moyenne 2 µg de cadmium)
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
rapport
recommandation par consensus
cadmium
concentration maximale admissible
valeurs limites d'exposition
composés du cadmium
intoxication au cadmium

---
N1-VALIDE
Le syndrome du nez vide (Consensus Formalisé)
https://www.orlfrance.org/wp-content/uploads/2017/06/Syndrome_-nez_vide_2012.pdf
Indication du niveau de preuve, Le consensus formalisé (CF) a été choisi par la Société Française d'ORL pour le thème du syndrome du nez vide car : il est facilement déclinable en situations cliniques élémentaires concrètes ; les données scientifiques disponibles chez l'homme sont rares ou discordantes ; il existe un débat concernant cette entité pathologique parmi les professionnels et les patients
2012
true
false
false
ORL France
France
français
recommandation par consensus
obstruction nasale

---
N1-VALIDE
Médicaments psychotropes : consommations et pharmacodépendances - Synthèse et recommandations
http://www.inserm.fr/content/download/69083/523342/file/Medicaments-psychotropes_texte.pdf
http://www.inserm.fr/index.php/content/download/62752/417054/file/DP+EC+medicaments+psychotropes+def.pdf
http://www.inserm.fr/index.php/espace-journalistes/medicaments-psychotropes-consommations-et-pharmacodependances
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/2071
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000039-medicaments-psychotropes-consommations-et-pharmacodependances
Ce document présente la synthèse et les recommandations du groupe d'experts réunis par l'Inserm dans le cadre de la procédure d'expertise collective (annexe), pour répondre à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) concernant les consommations de médicaments psychotropes et le phénomène de pharmacodépendance.
2012
false
N
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
psychoanaleptiques
recommandation par consensus
pharmacodépendance
troubles liés à une substance
addiction
usagers de drogues
France
psychoanaleptiques

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses relatif au suivi des teneurs en sel des principaux vecteurs entre 2003 et 2011 et simulation des impacts sur les apports en sel de la population française
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2012sa0052.pdf
L'excès de consommation de sel est aujourd'hui reconnu comme un facteur de risque de l'hypertension artérielle et des maladies cardio-vasculaires, ainsi que d'autres maladies, dont le cancer de l'estomac
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
chlorure de sodium alimentaire
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses relatif à l'évaluation des risques sanitaires liés à la présence de N-nitrosomorpholine dans l'eau destinée à la consommation humaine
https://www.anses.fr/fr/system/files/EAUX2012sa0172.pdf
La Délégation territoriale de Seine-Normandie (DT 76) de l'Agence régionale de santé (ARS) de Haute-Normandie a informé la DGS de la mise en évidence, dans le cadre de la campagne nationale de mesures des nitrosamines menée par le Laboratoire d'hydrologie de l'Anses à Nancy (LHN) à la demande de la DGS, de N-nitrosomorpholine (NMOR) dans l'eau brute et l'EDCH de communes proches de Lillebonne (environ 9 000 habitants).
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
alimentation en eau
eau de boisson
recommandation par consensus
N-nitrosomorpholine
nitrosamines
cancérogènes environnementaux
mutagènes
valeurs limites d'exposition

---
N1-VALIDE
AVIS de l'Anses relatif à la survie de Brucella dans les produits laitiers
https://www.anses.fr/fr/system/files/BIORISK2012sa0115.pdf
L'expertise s'est appuyée sur les articles scientifiques référencés et les textes réglementaires relatifs à la prophylaxie collective et à la police sanitaire de la brucellose bovine, ovine et caprine.
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
produits laitiers
microbiologie alimentaire
brucella
recommandation par consensus
brucellose

---
N1-VALIDE
Prise en charge par le réanimateur des hémorragies digestives de l'adulte et de l'enfant
http://www.sfmu.org/upload/consensus/RFE_HemorragieDigestive2012.pdf
Indication du niveau de preuve, Recommandations formalisées d'experts sous l'égide de la Société de Réanimation de Langue Française (SRLF), avec la participation du Groupe Francophone de Réanimation et Urgences Pédiatriques (GFRUP), de la Société Française de Médecine d'Urgence (SFMU), de la Société Nationale Française de Gastroentérologie (SNFGE), de la Société Française d'Endoscopie Digestive (SFED)
2012
false
true
true
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Londres
France
français
hémorragie gastro-intestinale
adulte
enfant
adolescent
article de périodique
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prévenir le risque CMR dans les collectivités territoriales (solvants et peintures, poussières de bois, amiante, pesticides) - Employeurs de la fonction publique territoriale
https://www.cdc.retraites.fr/portail/IMG/pdf/CMR-CollTerr_Juin2012.pdf?cible=_employeur
L'exposition aux agents CMR (agents cancérogènes, mutagènes et repro-toxiques) est très répandue dans le monde du travail et touche de nombreux secteurs d'activité. Les collectivités territoriales, comme les entreprises, sont concernées par ce risque. Le FNP a adressé en juin 2010 une première lettre d'information destinée aux employeurs de la fonction publique territoriale pour les informer sur leurs responsabilités dans ce domaine et leur fournir un outil pour le repérage des dangers CMR dans leurs collectivités. Présentées sous forme de fiches, ces informations pourront constituer pour les collectivités territoriales une aide à l'élaboration de leur Document Unique
2012
false
N
Caisse des Dépôts - Direction des Retraites et de la Solidarité
France
français
Cadres de la fonction publique
Employés de la fonction publique
exposition professionnelle
risque
recommandation par consensus
cancérogènes environnementaux
solvants
peinture
bois
amiante
pesticides
maladies professionnelles

---
N1-VALIDE
Prévenir le risque CMR dans les établissements de santé (médicaments anti-cancer, rayonnements ionisants, formol, solvants, réactifs et colorants) Employeurs de la fonction publique hospitalière
https://www.cdc.retraites.fr/portail/IMG/pdf/CMR-EtsSante_Juin2012.pdf?cible=_employeur
L'exposition aux agents CMR (agents cancérogènes, mutagènes et repro-toxiques) est très répandue dans le monde du travail et touche de nombreux secteurs d'activité. Les établissements de santé, comme les entreprises, sont concernés par ce risque. Le FNP a adressé en juin 2010 une première lettre d'information destinée aux employeurs de la fonction publique hospitalière pour les informer sur leurs responsabilités dans ce domaine et leur fournir un outil pour le repérage des dangers CMR dans leurs établissements. Cette nouvelle lettre, également destinée aux employeurs de la fonction publique hospitalière, vise à les informer sur leurs responsabilités et les mesures à mettre en place pour la prévention de quatre familles de substances dont certaines sont des agents CMR fréquemment rencontrés dans les établissements de santé : 1. Les médicaments anti-cancer 2. Les rayonnements ionisants 3. Le formol 4. Les solvants, réactifs et colorants Présentées sous forme de fiches, ces informations pourront constituer pour les établissements de santé une aide à l'élaboration de leur Document Unique.
2012
false
N
Caisse des Dépôts - Direction des Retraites et de la Solidarité
France
français
Cadres de la fonction publique
Employés de la fonction publique
exposition professionnelle
maladies professionnelles
personnel hospitalier
antinéoplasiques
rayonnement ionisant
formaldéhyde
solvants
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Rôle du traitement endovasculaire dans l'insuffisance artérielle des membres inférieurs selon les nouvelles directives européennes
https://www.revmed.ch/RMS/2012/RMS-343/Role-du-traitement-endovasculaire-dans-l-insuffisance-arterielle-des-membres-inferieurs-selon-les-nouvelles-directives-europeennes
La Société européenne de cardiologie propose pour la première fois un document de consensus concernant la prise en charge de la maladie vasculaire périphérique. En ce qui concerne la modalité du traitement de revascularisation des membres inférieurs, le traitement endovasculaire est recommandé dans la majorité des cas, indépendamment de la présentation clinique (claudication ou ischémie critique) et de la complexité des lésions (TASC II A-B-C). En ce qui concerne les lésions très complexes (TASC II D), le traitement chirurgical est préféré. Toutefois, ces directives suggèrent que ce type de lésion complexe peut aussi être pris en charge de façon percutanée dans des centres expérimentés, surtout en cas de risque chirurgical élevé.
2012
false
N
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
recommandation par consensus
membre inférieur
maladie artérielle périphérique
procédures endovasculaires

---
N1-VALIDE
Bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec hyperplasie bénigne de prostate : recommandations du CTMH de l'AFU
http://www.urofrance.org/nc/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/bilan-initial-suivi-et-traitement-des-troubles-mictionnels-en-rapport-avec-hyperplasie-benigne-de.html
Indication du niveau de preuve, Objectif : Établir des recommandations de bonne pratique pour la démarche diagnostique, le suivi et le traitement d'une hyperplasie bénigne de prostate (HBP). Méthode : Une revue systématique de la littérature a été réalisée. Le niveau de preuve des publications sélectionnées a été évalué. Des recommandations ont ensuite été établies et gradées par un groupe de travail, puis relues par un groupe de relecteurs selon la technique du consensus formalisé.
2012
false
O
Urofrance - Association Française d'Urologie
France
français
troubles mictionnels
hyperplasie de la prostate
recommandation par consensus
algorithme

---
N1-VALIDE
Stratégie du remplissage vasculaire périopératoire
http://sfar.org/strategie-du-remplissage-vasculaire-perioperatoire/
Indication du niveau de preuve, L'objectif de ces recommandations était de faire le point sur les pratiques de remplissage vasculaire (RV) périopératoire ayant démontré un bénéfice pour les patients, afin de les utiliser en pratique quotidienne.
2012
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
soins périopératoires
complications postopératoires
adulte
enfant
nourrisson
solution isotonique
transfusion de soluté de remplissage vasculaire
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Évaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et pour l'environnement
http://www.anses.fr/fr/content/%C3%A9valuation-des-risques-li%C3%A9s-aux-nanomat%C3%A9riaux
L'Afsset publie ce jour les résultats d'une expertise collective sur l'évaluation des risques liés aux nanomatériaux pour la population générale et pour l environnement. Cette expertise a identifié plusieurs centaines de produits de grande consommation contenant des nanomatériaux, présents dans notre quotidien : textiles, cosmétiques, alimentaires, équipements sportifs, matériaux de construction ... Des études nouvelles suggèrent la possibilité de risques pour la santé et pour l'environnement de certains produits
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
sécurité des produits de consommation
dioxyde de titane
silice
argent
produits antisolaires
évaluation des risques
nanostructures
exposition environnementale
titane
titane
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Autisme et autres troubles envahissants du développement : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l'enfant et l'adolescent
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_953959/autisme-et-autres-troubles-envahissants-du-developpement-interventions-educatives-et-therapeutiques-coordonnees-chez-lenfant-et-ladolescent
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1224085/argumentaire-autisme-ted-enfant-adolescent-interventions
http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000029955358&fastReqId=228319796&fastPos=1
Indication du niveau de preuve, Cette recommandation a pour objectif principal l'amélioration des pratiques des équipes amenées à mettre en oeuvre les interventions auprès des enfants/adolescents avec TED, en particulier de mieux évaluer les besoins et ressources individuels de l'enfant et de sa famille, dans chacun des domaines de fonctionnement et de participation habituellement touchés par les répercussions des TED en vue de proposer un projet personnalisé d'interventions coordonnées considérées pertinentes pour répondre à ces besoins. Voir aussi l’annulation partielle prononcée par le Conseil d’État le 23 décembre 2014.
2012
false
true
true
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
053. Développement psychomoteur du nourrisson et de l'enfant : aspects normaux et pathologiques (sommeil, alimentation, contrôles sphinctériens, psychomotricité, langage, intelligence). L'installation précoce de la relation parents-enfant et son importance. Troubles de l'apprentissage (voir item 118)
065. Troubles envahissants du développement (voir items 115, 117, 118, 135)
français
Troubles généralisés du développement de l'enfant
trouble autistique
enfant
adolescent
Troubles généralisés du développement de l'enfant
trouble autistique
parents
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prise en charge de l'orbitopathie endocrinienne - Consensus statement de l'European Group on Graves' Orbitopathy (EUGOGO)
https://medicalforum.ch/fr/article/doi/fms.2012.01042/
EUGOGO est un consortium multidisciplinaire d'endocrinologues, ophtalmologues, épidémiologistes et radiologues avec 13 centres européens au total, dont le groupe suisse basedow.ch. EUGOGO a pour but d'élaborer des recommandations diagnostiques et thérapeutiques basées sur des preuves d'études multicentriques. Le Consensus statement ici présenté donne des informations et indications pratiques sur le diagnostic et le traitement de patients souffrant d'orbitopathie endocrinienne. Cet article présente les éléments les plus importants pour les endocrinologues et non-endocrinologues
2012
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
ophtalmopathie basedowienne
recommandation par consensus
algorithme
article de périodique

---
N1-VALIDE
Consensus en endoscopie digestive : hémostase endoscopique des hémorragies digestives hautes
http://www.sfed.org/files/documents_sfed/files/recommandations/Hemodighaut_hemostaseendo.pdf
2012
false
N
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
français
hémorragie digestive haute
hémorragie gastro-intestinale
endoscopie digestive
hémostase endoscopique
article de périodique
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Dénervation rénale pour le traitement de l'hypertension arterielle
http://www.sfhta.net/article.php3?id_article=188
http://www.sfcardio.fr/sites/default/files/pdf/Consensus.pdf
Plusieurs sociétés savantes françaises regroupant des spécialistes de l'Hypertension artérielle, de la cardiologie et de la radiologie interventionnelle ont souhaité fournir des repères et des règles de bon usage aux médecins cliniciens et interventionnels concernant les indications, la procédure et le suivi de la dénervation rénale pour le traitement de l'hypertension artérielle
2012
true
true
false
SFC - Société Française de Cardiologie
France
français
hypertension artérielle
artère rénale
ablation par cathéter
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prévention des infections associées aux chambres à cathéter implantables pour accès veineux
https://sf2h.net/publications/prevention-infections-associees-aux-chambres-a-catheter-implantables-acces-veineux
Indication du niveau de preuve, Ces recommandations s'adressent à l'ensemble des professionnels impliqués dans la pose, l'utilisation, l'entretien et la surveillance de ce dispositif : chirurgiens, radiologues, anesthésistes, autres médecins spécialistes (infectiologues, cancérologues, hématologues, pneumologues, pédiatres, néphrologues, gastro-entérologues, biologistes…) et généralistes, médecins coordonnateurs d'hospitalisation à domicile, infirmières, puéricultrices, manipulateurs en électroradiologie, hygiénistes hospitaliers… mais aussi aux instituts de formation des professionnels de santé et aux instances chargées de la lutte contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé.
2012
false
true
true
SF2H - Société Française d'Hygiène Hospitalière
France
français
infection croisée
infections sur cathéters
pompes à perfusion implantables
cathétérisme veineux central
cathétérisme veineux central
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prise en charge des risques cardiométaboliques en soins primaires - Résumé de la déclaration consensuelle de 2011
http://www.cfp.ca/content/58/4/e196.full?etoc
Les risques cardiométaboliques (RCM) désignent les facteurs de risque qui augmentent la probabilité d'être victimes d'un accident vasculaire ou de développer le diabète. Ce concept englobe les facteurs de risque traditionnels compris dans les calculateurs de risque, comme l'hypertension, la dyslipidémie et le tabagisme, ainsi que les facteurs de risque nouvellement reconnus comme l'obésité abdominale, le profil inflammatoire et l'ethnicité...Le présent article résume une approche consolidée pour identifi er et prendre en charge les RCM à l'intention d'un public spécialisé en soins primaires.
2012
false
N
Le Médecin de Famille Canadien
Canada
français
article de périodique
recommandation par consensus
algorithme
médecine générale
médecins généralistes
maladies cardiovasculaires
maladies métaboliques
facteurs de risque
évaluation des risques

---
N1-VALIDE
Bris dentaires périanesthésiques (RFE 2012)
http://sfar.org/?p=6579
http://sfar.org/bris-dentaires-perianesthesiques/
Les bris dentaires représentent la première cause de plaintes contre les anesthésistes. Les bris dentaires surviennent le plus souvent lors des intubations orotrachéales et les principaux facteurs de risque sont, premièrement, un état dentaire initial altéré et, deuxièmement, des difficultés d'intubation de la trachée et/ou de ventilation au masque. L'objectif de ce travail a été de rédiger des propositions formalisées d'experts pour la prévention des bris dentaires et pour le cas où un bris dentaire était constaté.'
2012
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
recommandation par consensus
traumatismes dentaires
traumatismes dentaires
anesthésie

---
N1-VALIDE
Note d'étape de l'Anses relative à l'évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants intenses chez la femme enceinte
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2011sa0161.pdf
L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) s'est autosaisie le 30 juin 2011 d'une évaluation des bénéfices et des risques sanitaires d'ordre nutritionnel des édulcorants intenses. Cette première note d'étape porte spécifiquement sur l'évaluation des bénéfices et des risques des édulcorants intenses chez la femme enceinte, suite à une demande spécifique du ministère chargé de la santé.
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
édulcorants
femmes enceintes
grossesse
édulcorants
édulcorants

---
N1-VALIDE
Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires : texte long
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_foyers_infectieux_1.pdf
http://www.societechirorale.com/documents/Recommandations/recommandations_foyers_infectieux_texte_court_1.pdf
Synthèse des recommandations : Le risque infectieux lié aux actes pratiqués en cabinet dentaire doit être relativisé. Il y a en effet beaucoup plus de bactériémies induites par les actes de la vie quotidienne (brossage dentaire, mastication) que par des soins dentaires. Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour rechercher et éradiquer les foyers infectieux bucco-dentaires avant transplantation d’organe, instauration d'un traitement immunosuppresseur, chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie valvulaire.
2012
false
true
true
SFCO - Société Française de Chirurgie Orale
France
français
recommandation par consensus
foyer infectieux dentaire
foyer infectieux dentaire
grossesse
foyer infectieux dentaire
continuité des soins

---
N1-VALIDE
Fibres minérales artificielles : Evaluation de l'exposition de la population générale et des travailleurs
http://www.anses.fr/fr/content/fibres-min%C3%A9rales-artificielles
Les laines minérales et les filaments continus de verre ont été classés dans le groupe 3 du CIRC c'est-à-dire « Inclassable quant à leur cancérogénicité pour l'Homme ». Ils sont exonérés de la classification en tant que substance cancérogène par l'Union Européenne lorsqu'ils répondent aux critères de la directive européenne 97/69/CE. Les laines minérales restent classées irritantes pour la peau.
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
fibres minérales
exposition professionnelle
exposition environnementale
fibres minérales
étude évaluation
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Les fibres courtes et les fibres fines d'amiante
http://www.anses.fr/fr/content/moyens-de-protection-des-travailleurs-aux-fibres-courtes-et-fibres-fines-d%E2%80%99amiante
Prise en compte du critère dimensionnel pour la caractérisation des risques sanitaires liés à l'inhalation d'amiante ; Réévaluation des données toxicologiques, métrologiques et épidémiologiques dans l'optique d'une évaluation des risques sanitaires en population générale et professionnelle
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
exposition environnementale
amiante
exposition professionnelle
amiante
amiante
exposition environnementale
exposition professionnelle
industrie
évaluation des risques
recommandation par consensus
rapport

---
N1-VALIDE
Thyroïde et produits de contraste iodés
http://www.sfendocrino.org/_images/mediatheque/articles/pdf/thyroide_prod_contraste_iode.pdf
false
N
SFE - Société Française d’Endocrinologie
France
français
produits de contraste
iode
maladies de la thyroïde
nourrisson
enfant
adulte
recommandation par consensus

---
N2-AUTOINDEXEE
Aide à l'arrêt du tabagisme chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive
http://www.stop-tabac.ch/fr/les-maladies-consecutives-au-tabagisme/bpco
2012
false
false
false
FARES - Fonds des Affections Respiratoires
recommandation par consensus
broncho-pneumopathie chronique obstructive
patients
tabagisme
tabagisme
arrêt du tabac

---
N1-VALIDE
Valeur toxicologique de référence pour le chlorure de vinyle
https://www.anses.fr/fr/system/files/CHIM2009sa0348Ra.pdf
La source principale d'exposition au chlorure de vinyle dans l'environnement est la production du PVC (Polyvinyle Chloride). Une autre source d'exposition importante est la dégradation microbiologique par déhalogénation anaérobie dans les sols et les eaux souterraines du tétrachloroéthylène (PCE), du trichloréthylène (TCE) et du cis- et transdichloroéthylène (DCE) (utilisés pour des activités de dégraissage, de traitements de surface ou en pressing). La dégradation microbiologique de ces composés produit du chlorure de vinyle en sous-sol, puis sous forme d'émanations via les gaz du sol, vers l'air ambiant et les ressources en eau.
2012
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
rapport
concentration maximale admissible
valeurs limites d'exposition
chloro-éthylène
cancérogènes

---
N1-VALIDE
Traitement pharmacologique de la douleur aiguë dans le Maghreb francophone
Médecine. Volume 7, Numéro 8, 364-70, Octobre 2011, Des recommandations aux pratiques
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/6E/D4/resume.phtml
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/6E/D4/article.phtml
Les recommandations internationales sur la prise en charge de la douleur aiguë en donnent les principales orientations générales, mais ne tiennent pas compte des spécificités socio-économiques, médicales et culturelles des différentes régions du monde. Un groupe d'experts du Maghreb francophone a été réuni pour adapter ces recommandations aux spécificités de cette région. Cet article est la synthèse de ce travail, soulignant notamment les particularités régionales en termes de prise en charge de la douleur aiguë et les recommandations qui en découlent.
2011
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
douleur aigüe
article de périodique
Afrique du Nord
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Préparation à l'endoscopie digestive basse
http://www.sfed.org/files/documents_sfed/files/recommandations/Preparation_endodigbasse_v2.pdf
introduction, objectifs, standards, options, points clés, 8 pages
2011
false
N
SFED - Société Française d'Endoscopie Digestive
France
français
coloscopie
rectosigmoïdoscopie
soins préopératoires
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011. Texte court.
http://sfar.org/?p=6980
http://sfar.org/prevention-de-la-maladie-thromboembolique-veineuse-postoperatoire-actualisation-2011-texte-court/
2011
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
recommandation par consensus
procédures orthopédiques
complications postopératoires
thromboembolisme veineux
article de périodique

---
N1-VALIDE
Recommandations 2011 du Groupe International de Travail sur le Pied Diabétique (IWGDF)
http://www.sfdiabete.org/recommandations/autres-recommandations/recommandations-2011-du-groupe-international-de-travail-sur
http://www.sfdiabete.org/sites/sfd.prod/files/files/Recos-R%C3%A9f%C3%A9rentiels/Recommandations_IWGDF_2011.pdf
Indication du niveau de preuve, Le but de ce document est de fournir des recommandations pour la prise en charge et la prévention qui réduiront l'impact de la pathologie du pied chez les patients diabétiques au moyen de soins de qualité prenant en considération les coûts et en utilisant les principes de la médecine basée sur les preuves auxquels sont adjointes des opinions d'experts. Ce document aborde les principes essentiels dans les soins du pied aux diabétiques avec une description claire des différentes stratégies diagnostiques, préventives ou thérapeutiques. De plus, l'organisation des soins et la mise en application de ces recommandations sont décrites. Ce document comprend trois volets, l'un pour les décideurs de santé, le deuxième pour les généralistes et le troisième pour les spécialistes.
2011
false
false
true
SFD - Société Francophone du Diabète
France
français
pied diabétique
recommandation pour la pratique clinique
recommandation par consensus
image
pied diabétique
pied diabétique
pied diabétique
Cicatrisation de plaie
résultat thérapeutique
pied diabétique
antibactériens
pied diabétique
ostéite
ostéite
algorithme
maladie artérielle périphérique
membre inférieur
maladie artérielle périphérique
chaussures
pied diabétique
amputation chirurgicale
pied diabétique
équipe soignante
pied diabétique
éducation du patient comme sujet
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Co-exposition des professionnels de la lutte anti-vectorielle au DEET et aux insecticides
Risques neurotoxiques liés à la co-exposition des professionnels de la lutte antivectorielle au DEET et à d’autres substances insecticides
https://www.anses.fr/fr/system/files/CHIM2009sa0349.pdf
L'Afssaps a été saisie le 12 août 2009 par la Direction générale de la santé (DGS) et l'Afsset (dont les missions ont été reprises par l'Anses depuis le 1er juillet 2010) le 16 novembre 2009 par la Direction générale de la santé (DGS), la Direction générale de la prévention des risques (DGPR) et la Direction générale du travail (DGT), afin de réaliser l'analyse critique de l'étude de Corbel et al. (2009) et d'en apprécier sa portée en ce qui concerne les co-expositions des professionnels de la lutte antivectorielle (LAV), qui sont exposés au N,N-diéthyl-m-toluamide (DEET) et à des insecticides ayant une action anticholinestérasique ou sur le système de neurotransmission cholinergique.
2011
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
rapport
insectifuges
N,N-Diéthyl-méta-toluamide
exposition professionnelle
exposition professionnelle
insecticides
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Protocole national de soins pour la dysplasie fibromusculaire artérielle
http://www.maladiesvasculairesrares.com/spip.php?article86
Indication du niveau de preuve, Le centre de référence a élaboré en collaboration avec les centres de compétence et avec l'aide méthodologique de la haute autorité de santé (HAS) le protocole national de soins pour la dysplasie fibromusculaire artérielle, en application des dispositions du Plan National Maladies Rares. Dans le cadre de sa mission relative aux affections de longue durée, la HAS doit encore valider officiellement ce protocole
2011
false
true
true
Centre National de Référence des Maladies Vasculaires Rares
France
français
dysplasie fibromusculaire
dysplasie fibromusculaire
dysplasie fibromusculaire
post-cure
continuité des soins
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Urgences obstétricales extrahospitalières
http://www.sfmu.org/upload/consensus/rfe_UrgencesObste_Preh.pdf
Ces recommandations sont destinées aux équipes soignantes non professionnelles de l'obstétrique confrontées aux problèmes spécifiques liés à la prise en charge des situations d'urgences obstétricales en dehors d'une maternité. elles n'ont notamment pas vocation à être des recommandations appliquées en salle de naissance
2011
false
N
SFMU - Société Française de Médecine d'Urgence
Londres
France
français
urgences
accouchement (procédure)
hémorragie
hémorragie de la délivrance
plaies et blessures
grossesse
hypertension artérielle
éclampsie
prééclampsie
accouchement prématuré
transfert d'embryon
recommandation par consensus
algorithme

---
N1-VALIDE
Recommandations pour la surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés à l'action cancérigène des poussières de bois - Label conjoint HAS-INCa
http://www.chu-rouen.fr/sfmt/autres/recommandations_bois_version_courte_14_02_2011.pdf
http://www.chu-rouen.fr/sfmt/autres/argumentaire_reco_bois_24_02_20111.pdf
http://www.chu-rouen.fr/sfmt/autres/synthese_recommandations_bois_14_02_2011.pdf
Indication du niveau de preuve, Ces recommandations visent à optimiser la prévention du risque cancérigène des poussières de bois et le suivi médical des travailleurs exposés à ce risque.
2011
false
true
true
INCa - Institut National du Cancer
France
178. Environnement professionnel et santé au travail
français
cancérogènes
poussière
bois
exposition professionnelle
post-cure
continuité des soins
tumeurs
diagnostic par imagerie
dépistage systématique
France
maladies professionnelles
tumeurs des sinus de la face
tumeurs des sinus de la face
adénocarcinome
recommandation par consensus
tumeurs des sinus de la face

---
N1-VALIDE
Reproduction et environnement - Synthèse
http://www.inserm.fr/content/download/34821/220855/file/synthese_reprod_environ.pdf
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/221
Pour répondre à la demande du ministère de la Santé, un groupe pluridisciplinaire d'experts constitué d'épidémiologistes, de chimistes, d'endocrinologues, de biologistes spécialistes de la reproduction, du développement, de génétique moléculaire, a fait le point dans un premier temps sur les connaissances actuelles en épidémiologie, physiologie et biologie de la reproduction ainsi que sur les méthodes d'études de l'impact sanitaire de contaminants de l'environnement
2011
false
N
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
polybromobiphényles
phénols
phénols
reproduction
phénol
exposition environnementale
bisphénol A
acides phtaliques
polybromobiphényles
hexabromocyclododécane
hydrocarbures bromés
2,2',6,6'-Tétrabromo-4,4'-isopropylidènediphénol
parabènes
hydrocarbures bromés
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Troubles de la réfraction : délivrance de verres correcteurs par les opticiens dans le cadre d'un renouvellement
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1045685/troubles-de-la-refraction-delivrance-de-verres-correcteurs-par-les-opticiens-dans-le-cadre-d-un-renouvellement
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1045694/troubles-de-la-refraction-renouvellement-des-lunettes-argumentaire
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1045695/renouveler-ses-lunettes-de-vue-mode-d-emploi-document-pour-les-usagers-format-a4
Les présentes recommandations concernent la délivrance de verres correcteurs, à l'exclusion de la délivrance de lentilles de contact, dans le cadre du renouvellement avec adaptation, chez des personnes de 16 ans ou plus, atteintes d'un trouble de la réfraction.
2011
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
troubles de la réfraction oculaire
ordonnances
lunettes correctrices
comportement coopératif
relations interprofessionnelles
ophtalmologie
ophtalmologie
France
médecins
troubles de la réfraction oculaire
prévalence
continuité des soins
Allemagne
Belgique
Brésil
Italie
Japon
Roumanie
Royaume-Uni
Tunisie
opticien d'ordonnances
orientation d'un patient
recommandation par consensus
information patient et grand public

---
N1-VALIDE
Mesurer les facteurs psychosociaux de risque au travail pour les maîtriser
http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_SRPST_definitif_rectifie_11_05_10.pdf
Rapport du Collège d'expertise sur le suivi des risques psychosociaux au travail, faisant suite à la demande du Ministre du travail, de l'emploi et de la santé
2011
false
false
false
false
Ministère des solidarités et de la Santé
Paris
France
français
travail
personnalité
facteurs de risque
exposition professionnelle
psychologie
Z56 - difficultés liées à l'emploi et au chômage
Z57 - exposition professionnelle à des facteurs de risque
études de suivi
maladies professionnelles
suivi / follow up
rapport
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Téléphone et sécurité routière
http://www.inserm.fr/content/download/35883/229156/file/telephone_et_securite_routierev1.pdf
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/219
Ce rapport présente les travaux du groupe d'experts réunis par l'Inserm et l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar, ex Inrets) dans le cadre de la procédure d'expertise collective (voir annexe), pour répondre à la demande de la Délégation à la sécurité et à la circulation routières du ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer concernant les risques liés à l'usage du téléphone au volant.
2011
false
N
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
conduite automobile
accidents de la circulation
Téléphones portables
éveil
attention
Téléphones portables
Téléphones portables
risque
gestion de la sécurité
accidents de la circulation
prévention des accidents
Royaume-Uni
recommandation par consensus

---
N1-VALIDE
Prévention du risque allergique peranesthésique (RFE)
Recommandations formalisées d'experts. Texte court
http://sfar.org/?p=6977
http://sfar.org/prevention-du-risque-allergique-peranesthesique-2/
Indication du niveau de preuve, 1. Quelle est la réalité du risque d'hypersensibilité allergique en anesthésie ? Classification. Incidence. Aspects cliniques (immédiats et retardés). Morbidité mortalité. Substances responsables 2. Mécanismes de la sensibilisation et de l'hypersensibilité immédiate aux anesthésiques physiopathologie du choc 3. Conduite du bilan diagnostique de la réaction d'hypersensibilité immédiate 4. Facteurs favorisant une réaction d'hypersensibilité et place du bilan allergologique préanesthésique 5. Prévention primaire et secondaire. Prémédication et technique anesthésique Préparation des patients 6. Traitement des réactions d'hypersensibilité immédiate et, en particulier, du choc anaphylactique survenant en cours d'anesthésie
2011
false
true
true
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
recommandation par consensus
article de périodique
anesthésie
hypersensibilité immédiate
anesthésiques
hypersensibilité immédiate
hypersensibilité immédiate
hypersensibilité immédiate

---
N1-VALIDE
Nutrition et cancers - Légitimité de recommandations nutritionnelles dans le cadre de la prévention des cancers
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2007sa0095Ra.pdf
https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT-QR-NutritionCancer.pdf
Le cancer est un problème majeur de santé publique avec une augmentation régulière du nombre de nouveaux cas chaque année. Il est estimé qu'en France, pour l'année 2010, le nombre de nouveaux cas de cancers s'élèvera à 358 000 (Hospices civils de Lyon/InVS/INCa/Francim/Inserm, 2010). Les conséquences humaines et économiques de cette maladie sont importantes et justifient le développement de stratégies de prévention.
2011
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
tumeurs
régime alimentaire
sciences de la nutrition
tumeurs
aliments
boissons

---
N1-VALIDE
La polypose associée aux mutations bi-alléliques du gène MUTYH
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/La-polypose-associee-aux-mutations-bi-alleliques-du-gene-MUTYH
Conformément aux axes préconisés au sein de la lettre de mission, les principaux objectifs de cette expertise sont : l'évaluation de la fréquence des mutations délétères du gène MUTYH en population générale, chez les personnes porteuses d'une polypose colorectale, chez les patients atteints d'un cancer colorectal ; la description du phénotype et l'évaluation des risques tumoraux associés aux mutations bi-alléliques du gène MUTYH ; la définition de critères d'indication d'étude du gène MUTYH ; l'évaluation de la performance des différentes stratégies d'analyse moléculaire et l'élaboration de recommandations pour la conduite de ces analyses ; l'élaboration de recommandations pour la prise en charge des personnes atteintes ; l'évaluation du risque de cancer colorectal associé aux mutations mono-alléliques du gène MUTYH et l'élaboration de recommandations pour la prise en charge des personnes porteuses d'une telle altération.
2011
false
true
N
INCa - Institut National du Cancer
France
français
recommandation par consensus
Polypose adénomateuse colique
tumeurs colorectales
DNA glycosylases
MUTYH gène mutation
mutY adénine glycosylase

---
N1-VALIDE
Stress au travail et santé - Situation chez les indépendants
Expertise collective - Synthèse et recommandations
http://www.inserm.fr/mediatheque/infr-grand-public/fichiers/thematiques/sante-publique/synthese-stress-au-travail-et-sante
http://www.inserm.fr/mediatheque/infr-grand-public/fichiers/thematiques/sante-publique/texte-integral-stress-au-travail-et-sante
http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/216
Dans le cadre de l'activité professionnelle, des facteurs de stress d'ordre psychologique, social, et liés à l'organisation du travail, peuvent induire des réponses physiologiques et comportementales impliquées dans la survenue de pathologies comme les maladies cardiovasculaires, les troubles de la santé mentale et les troubles musculosquelettiques. Le Régime social des indépendants (RSI) a sollicité l'Inserm afin de disposer d'un bilan des connaissances sur le stress d'origine professionnelle chez les travailleurs indépendants et ses répercussions sur la santé. Regroupant à la fois des compétences en biologie, psychologie, sociologie et économie de la santé, cette expertise collective présente les modèles et les mécanismes explicatifs mettant en relation le stress au travail et les principales pathologies. Les stratégies de prévention individuelle et collective qui se développent dans le milieu des travailleurs salariés peuvent-elles être adaptées aux travailleurs indépendants ?
2011
false
N
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Paris
France
français
recommandation par consensus
exposition professionnelle
Épuisement professionnel
santé au travail
facteurs de risque
Épuisement professionnel
Épuisement professionnel

---
N1-VALIDE
Avis et rapport relatifs à l'étude de l'alimentation totale française 2 (EAT 2) - Tome 1 : Contaminants inorganiques, minéraux polluants organiques persistants, mycotoxines, phyto-estrogènes
https://www.anses.fr/fr/system/files/PASER2006sa0361Ra1.pdf
Les « études de l'alimentation totale » (EAT) sont des études nationales de surveillance des expositions alimentaires conduites à des fins d'évaluation des risques pour des substances chimiques d'intérêt en termes de santé publique. Elles sont construites à partir de paniers représentatifs des consommations alimentaires en France métropolitaine analysés pour un nombre conséquent de substances chimiques susceptibles d'être présentes dans les aliments « tels que consommés ».
2011
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
rapport
minéraux
produits chimiques inorganiques
mycotoxines
phyto-oestrogènes
contamination des aliments

---
N1-VALIDE
Avis et rapport relatifs à l'étude de l'alimentation totale française 2 (EAT 2) - Tome 2 : Résidus de pesticides, additifs, acrylamide,hydrocarbures aromatiques polycycliques
https://www.anses.fr/fr/system/files/PASER2006sa0361Ra2.pdf
Les « Etudes de l'Alimentation Totale » (EAT) sont des études nationales de surveillance des expositions alimentaires conduites à des fins d'évaluation des risques pour des substances chimiques d'intérêt en termes de santé publique. Elles sont construites à partir de paniers représentatifs des consommations alimentaires analysés pour un nombre conséquent de substances chimiques susceptibles d'être présentes dans les aliments « tels que consommés ».
2011
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
rapport
recommandation par consensus
contamination des aliments
résidus de pesticides
additifs alimentaires
acrylamide
hydrocarbures aromatiques polycycliques

---
N1-VALIDE
Situations pathologiques pouvant relever de l'hospitalisation à domicile au cours de l'ante et du post-partum
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1066375/situations-pathologiques-pouvant-relever-de-l-hospitalisation-a-domicile-au-cours-de-l-ante-et-du-post-partum
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1066374/situations-pathologiques-pouvant-relever-de-l-hospitalisation-a-domicile-au-cours-de-l-ante-et-post-partum-argumentaire-90-pages
Indication du niveau de preuve, L'objectif de ce travail est d'optimiser la prise en charge de la femme et de son enfant dans le cadre d'une hospitalisation à domicile (HAD). Ces recommandations définissent : 1. Les situations pathologiques pouvant relever d'une prise en charge en HAD au cours de l'ante et du post-partum ; 2. Les aspects organisationnels de l'HAD permettant de favoriser la coordination entre les différents intervenants ; 3. La prise en charge permettant : de raccourcir voire éviter, une hospitalisation conventionnelle de la femme enceinte ou de la mère et son nouveau-né, d'éviter une ré hospitalisation de la femme enceinte ou de la mère et son nouveau-né, de limiter le recours aux consultations d'urgence après la sortie de la maternité. Des protocoles de prise en charge et de suivi en HAD ont été proposés pour chaque situation pathologique pouvant relever de cette offre de soins.
2011
false
true
false
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
023. Principales complications de la grossesse
339. Prise en charge d'une patiente atteinte de pré-éclampsie
français
recommandation par consensus
ante partum
hospitalisation à domicile
période de péripartum
période du postpartum
périnatologie
troubles du postpartum
prise en charge postnatale
adolescent
adulte
grossesse

---
N1-VALIDE
Consensus formalisé d'experts pour la prise en charge du carcinome à cellules de Merkel
http://www.sfdermato.org/doc/RECO_CNEC.pdf
Le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est une tumeur rare développée à partir des cellules neuroendocrines de la peau. Sa prise en charge diagnostique et thérapeutique n'est pas consensuelle. Dans le but de rédiger des recommandations, le groupe de cancérologie cutanée de la Société française de dermatologie s'est appuyé sur les recommandations existant aux États-Unis et en Allemagne. Les accords entre les deux recommandations ont été validés par le groupe et, devant le nombre important de discordances, le recours à la méthode du consensus formalisé d'experts a été retenu.
2011
false
N
SFD - Société Française de Dermatologie
France
français
recommandation par consensus
carcinome à cellules de Merkel

---
N1-VALIDE
Valeur toxicologique de référence par inhalation pour les effets neurotoxiques du toluène (CAS 108-88-3)
https://www.anses.fr/fr/system/files/CHIM2009sa0342Ra.pdf
Chez l'Homme, une exposition répétée par voie respiratoire au toluène à des concentrations rencontrées en milieu professionnel peut induire des effets neurotoxiques sévères caractérisés par des troubles du comportement, de l'audition et de la vision des couleurs. En cas d'expositions accidentelles ou de toxicomanies, des lésions hépatiques et rénales peuvent être observées. Chez l'animal, les effets rapportés sont similaires à ceux décrits chez l'Homme pour des niveaux de concentration identiques par inhalation.
2011
false
N
ANSES - Agence nationale de sécurité sanitaire Alimentation Environnement Travail
Bron
France
français
recommandation par consensus
maladies du système nerveux
toluène
solvants
valeurs limites d'exposition
exposition par inhalation

---
Courriel
21/10/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.