Titre : Radiothérapie guidée par l'image : pourquoi, comment et résultats.;

Année de publication : 2009;

URL : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19211367

URL : http://www.john-libbey-eurotext.fr/medline.md?doi=10.1684/bdc.2009.0801

URL : http://www.jle.com/medline.md?issn=0007-4551&vol=96&iss=1&page=123

URL : http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=21092689

Auteurs : de Crevoisier R; Louvel G; Cazoulat G; Leseur J; Lafond C; Lahbabi K; Chira C; Lagrange JL;

Lien DOI : 10.1684/bdc.2009.0801;

Résumé : . La radiothérapie guidée par l'image (IGRT) a pour objectif la prise en compte des variations anatomiques (déplacements et déformations) survenant entre les séances ou pendant les séances d'irradiation. Elle doit rendre effectives les optimisations récentes de distribution de dose par modulation d'intensité dans une cible tumorale éventuellement définie par imagerie fonctionnelle ou métabolique. L'IGRT permet de localiser la tumeur sous l'accélérateur au moment de la séance d'irradiation, par visualisation directe ou indirecte (marqueurs radio-opaques). Si la position de la tumeur sous l'accélérateur ne correspond pas à sa position théorique définie lors de la planification, le patient est déplacé. Une nouvelle planification peut se discuter en cas de déformation majeure des structures anatomiques. La réalisation technique de l'IGRT s'effectue par des dispositifs complexes, très différents dans leurs principes et leurs mises en oeuvre : principalement la tomographie conique (ou Cône Beam computed tomography, CBCT) et dans une moindre fréquence: la tomothérapie hélicoïdale, le Cyberknife et le système d'imagerie stéréoscopique de basse énergie Novalis . Ces techniques conduisent à un choix de marges rationnelles autour du volume cible. Du fait de leur apparition récente, l'expérience clinique est encore limitée, amis montre une faisabilité avec une toxicité aiguë très faible. Elle est décrite dans cet article selon les localisations tumorales. La dose additionnelle liée à l'imagerie de repositionnement doit être mesurée et prise en compte. Un contrôle de qualité rigoureux est nécessaire dans un double objectif de sécurité et de bonne évaluation du bénéfice clinique de l'IGRT.;

Numéro : 1;

Pagination : 123-32;

Volume : 96;

Mot-clés auteurs : Basse énergie; Cancérologie; Homme; Imagerie médicale; Stéréoscopie; Tomodensitométrie; Tumeur maligne; Variation anatomique;

Mois de publication : Jan;

PII : bdc.2009.0801;

Détails



Indexation :

Spécialité(s) : ********oncologie
********neurologie
*****urologie
****pneumologie
****diagnostic
****thérapeutique
****chirurgie
****informatique médicale
****médecine nucléaire
****rhumatologie
****diagnostic par imagerie
****sciences de l'information
****neurochirurgie
*otorhinolaryngologie
*dispositifs médicaux

Vous pouvez consulter :


Courriel
24/09/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.