CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : radiothérapie assistée par ordinateur;

Définition du MeSH : Systèmes informatiques ou programmes utilisés pour calculer précisément le dosage de rayonnement pour le traitement des patients. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme CISMeF : radiothérapie assistée ordinateur;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Systèmes informatiques ou programmes utilisés pour calculer précisément le dosage de rayonnement pour le traitement des patients. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Indications du CyberKnife et essais cliniques en cours en 2009
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/4F/52/resume.phtml?type=text.html
La radiothérapie stéréotaxique fractionnée guidée par l'image telle que le CyberKnife (Accuray Inc. Sunnyvale, États-Unis) utilise un système intégré de tracking adapté aux lésions intra- ou extracrâniennes et permettant une précision millimétrique. Cette irradiation hypofractionnée est utilisée pour des indications curatives ou palliatives. Elle est avantageuse pour les tumeurs radiorésistantes, les réirradiations, pour booster de petits volumes après une irradiation 3D et pour traiter des tumeurs mobiles, en un nombre limité de déplacements. Plus de 60 000 patients ont été traités dans le monde avec le CyberKnife dont 800 patients dans les établissements de soin français de Nice, de Nancy et de Lille. Ces centres experts suivent des programmes d'assurance qualité stricts et travaillent en commun avec la Haute Autorité de santé (HAS) et l'Institut national du cancer (INCa) pour promouvoir des développements cliniques. Le CyberKnife est indiqué (liste non exhaustive) pour des lésions intracrâniennes dont les méningiomes, les neurinomes, les métastases cérébrales, les chordomes et autres tumeurs de la base du crâne, les lésions pararachidiennes ou intramédullaires, et des tumeurs extracrâniennes comme les cancers pulmonaires. La radiothérapie stéréotaxique extracrânienne est en évaluation pour les tumeurs mobiles comme les tumeurs du foie (hépatocarcinomes, métastases, etc.), de la prostate, du sein et des réirradiations, notamment pour les cancers de tête et du cou.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
Interventions chirurgicales robotisées
article de périodique
tumeurs
radiochirurgie
radiothérapie assistée par ordinateur
essais cliniques comme sujet
tumeurs du foie
tumeurs du sein
tumeurs de la vessie urinaire

---
N1-SUPERVISEE
Radiothérapie guidée par l'image : pourquoi, comment et résultats
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/45/BC/resume.phtml?type=text.html
La radiothérapie guidée par l'image (IGRT) a pour objectif la prise en compte des variations anatomiques (déplacements et déformations) survenant entre les séances ou pendant les séances d'irradiation. Elle doit rendre effectives les optimisations récentes de distribution de dose par modulation d'intensité dans une cible tumorale éventuellement définie par imagerie fonctionnelle ou métabolique. L'IGRT permet de localiser la tumeur sous l'accélérateur au moment de la séance d'irradiation, par visualisation directe ou indirecte (marqueurs radio-opaques). Si la position de la tumeur sous l'accélérateur ne correspond pas à sa position théorique définie lors de la planification, le patient est déplacé. Une nouvelle planification peut se discuter en cas de déformation majeure des structures anatomiques. La réalisation technique de l'IGRT s'effectue par des dispositifs complexes, très différents dans leurs principes et leurs mises en oeuvre : principalement la tomographie conique (ou Cone Beam computed tomography, CBCT) et dans une moindre fréquence : la tomothérapie hélicoïdale, le Cyberknife et le système d'imagerie stéréoscopique de basse énergie Novalis . Ces techniques conduisent à un choix de marges rationnelles autour du volume cible. Du fait de leur apparition récente, l'expérience clinique est encore limitée, amis montre une faisabilité avec une toxicité aiguë très faible. Elle est décrite dans cet article selon les localisations tumorales. La dose additionnelle liée à l'imagerie de repositionnement doit être mesurée et prise en compte. Un contrôle de qualité rigoureux est nécessaire dans un double objectif de sécurité et de bonne évaluation du bénéfice clinique de l'IGRT.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
tumeurs
radiothérapie assistée par ordinateur
tumeurs du cerveau
tomodensitométrie à faisceau conique
tumeurs du poumon
tumeurs oto-rhino-laryngologiques
tumeurs de la prostate
tumeurs du rachis
radiochirurgie

---
N1-VALIDE
Information de sécurité concernant le logiciel de planification de traitement des systèmes Hi-Art - TomoTherapy Inc
http://www.ansm.sante.fr/Infos-de-securite/Autres-mesures-de-securite/Information-de-securite-concernant-le-logiciel-de-planification-de-traitement-des-systemes-Hi-Art-de-la-societe-TomoTherapy-Inc/(language)/fre-FR
2008
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
radiothérapie assistée par ordinateur
avis de matériovigilance

---
Courriel
09/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.