CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion




Libellé préféré : questions réponses;

Définition CISMeF : travail consistant en une compilation de réponses et questions concernant un sujet donné;

Synonyme CISMeF : QR;

type publication (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

travail consistant en une compilation de réponses et questions concernant un sujet donné

N1-VALIDE
Chirurgie de l’obésité pour les moins de 18 ans : à n’envisager que dans des cas très particuliers
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2620574/fr/chirurgie-de-l-obesite-pour-les-moins-de-18-ans-a-n-envisager-que-dans-des-cas-tres-particuliers
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2620578/fr/questions-reponses-chirurgie-de-l-obesite-pour-les-moins-de-18-ans-a-n-envisager-que-dans-des-cas-tres-particuliers
En France, on estime que près de 4% des jeunes de moins de 18 ans seraient obèses. A cet âge, l’obésité a des effets délétères sur la puberté, le développement osseux mais aussi sur l’image de soi. La HAS a décidé de préciser les rares situations et les conditions dans lesquelles une chirurgie de l’obésité peut être envisagée pour un jeune de moins de 18 ans car aujourd’hui ces opérations se multiplient en dehors du cadre des recommandations officielles.
2016
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
questions réponses
Chirurgie bariatrique
adolescent
Évaluation pré-opératoire

---
N1-VALIDE
Questions-Réponses : Sécuriser la prise en charge médicamenteuse en établissement de santé - Initiative des HIGH 5s Medication Reconciliation - Rapport d’expérimentation sur la mise en œuvre de la conciliation des traitements médicamenteux par neuf établissements de santé français
http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2015-11/rapport_dexperimentation_sur_la_mise_en_oeuvre_conciliation_des_traitements_medicamenteux_par_9_es.pdf
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2574453/fr/questions-reponses-securiser-la-prise-en-charge-medicamenteuse-en-etablissement-de-sante
L’erreur médicamenteuse est l’omission ou la réalisation non intentionnelle d’un acte relatif à un médicament, qui peut être à l’origine d’un risque ou d’un événement indésirable pour le patient. Par définition, l’erreur médicamenteuse est évitable car elle manifeste ce qui aurait dû être fait et qui ne l’a pas été au cours de la prise en charge thérapeutique médicamenteuse d’un patient. Elle peut concerner une ou plusieurs étapes du circuit du médicament, telles que la prescription, la dispensation, la préparation galénique, la délivrance, l’administration, le suivi thérapeutique mais aussi ses interfaces telles que les transmissions. L’objectif de la prise en charge médicamenteuse à l’hôpital est d’assurer au bon patient l’apport du bon médicament, à la bonne posologie, selon la bonne voie, dans les bonnes conditions et au meilleur coût...
2015
false
false
false
HAS - Haute Autorité de Santé
France
français
administration hospitalière
erreurs médicamenteuses
bilan comparatif des médicaments
sécurité des patients
coopération internationale
efficacité fonctionnement
systèmes hospitaliers de dispensation et de distribution de médicaments
erreurs médicamenteuses
préparation de médicament
gestion de la sécurité
préparations pharmaceutiques
questions réponses
rapport
communication
liste de contrôle

---
N1-VALIDE
Autotests de dépistage du VIH - Information à l’intention des professionnels de santé et des associations
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1768844/fr/autotests-de-depistage-du-vih
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2024321/fr/argumentaire-advih-201503
En raison de la commercialisation prochaine des autotests de dépistage de l’infection par le VIH (ADVIH) sur le marché français, la Direction générale de la santé (DGS) a demandé à la HAS de produire un « guide de bonne pratique » d’utilisation des autotests de dépistage du VIH à destination des professionnels en contact avec les usagers ». Ce document s’adresse aux pharmaciens qui délivreront les ADVIH mais également aux autres professionnels de santé au sens large (médecins, sages-femmes, infirmiers) ainsi qu’aux travailleurs sociaux et aux associations susceptibles d’être impliqués dans des questions de prévention et de sexualité en rapport avec le VIH.
2015
false
true
false
Haute Autorité de santé
HAS - Haute Autorité de Santé
France
165. Infections à VIH
français
questions réponses
information scientifique et technique
infections à VIH
sérodiagnostic du SIDA
VIH (Virus de l'Immunodéficience humaine)
autosoins
résultat thérapeutique
dépistage systématique
dépistage systématique
sérodiagnostic du SIDA
diagnostic précoce
trousses de réactifs pour diagnostic
trousses de réactifs pour diagnostic

---
N1-VALIDE
Anti-vitamine K (AVK) - Dossiers
http://ansm.sante.fr/Dossiers/Anti-vitamine-K-AVK/
Prévention des hémorragies provoquées par les traitements anticoagulants anti-vitamine K (AVK) - La surveillance du traitement par AVK : quelques outils...
2015
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
antivitamines K
antivitamines K
continuité des soins
surveillance pharmacologique
vitamine K
administration par voie orale
anticoagulants
anticoagulants
hémorragie
recommandation patients
recommandation de bon usage du médicament
brochure pédagogique pour les patients
notice médicamenteuse
questions réponses
B01AA - antivitamines K
hémorragie
antivitamines K
hémorragie induite par un anticoagulant (maladie)
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique
indènes
acide benzotétronique

---
N1-VALIDE
Testez vos connaissances en Course d'Orientation
http://quizzco.univ-perp.fr/
2015
false
false
false
true
Université de Perpignan, Via Domitia (UPVD)
France
français
cours
questions réponses
sports
éducation physique et entraînement physique
course à pied
orientation
796.58 - Course d'orientation
153.93 - Tests d'intelligence

---
N1-VALIDE
Les manifestations cutanées des anti-TNF-alpha
In : Hépato-Gastro & Oncologie Digestive - Volume 22, numéro 8, Octobre 2015
http://www.jle.com/fr/revues/hpg/e-docs/les_manifestations_cutanees_des_anti_tnf_alpha_305568/article.phtml
Les anti-tumor necrosis factor (TNF)α représentent une famille de molécules constituées d’anticorps monoclonaux et d’un récepteur soluble dirigée contre cette cytokine pro-inflammatoire, le TNFα. Ces traitements ont profondément modifié la prise en charge des maladies inflammatoires chroniques comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, les arthrites inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde et spondylarthropathies) et le psoriasis. De façon générale, ces traitements sont bien tolérés avec un recul depuis plus de 20 ans. Cependant, leur utilisation de plus en plus fréquente dans les différentes spécialités s’est associée avec l’émergence d’effets secondaires, notamment cutanés. Ces derniers peuvent être classés en trois catégories : les réactions cutanées infectieuses, tumorales et inflammatoires. Ce cas clinique illustre une forme de réactions inflammatoires associées aux anti-TNFα, appelée réaction psoriasiforme et passe en revue l’ensemble des réactions cutanées inflammatoires considérées parfois comme paradoxales associées avec l’utilisation de cette classe de biothérapie.
2015
false
false
false
John Libbey Eurotext
France
français
article de périodique
facteur de nécrose tumorale alpha
facteur de nécrose tumorale alpha
cas clinique
image
maladies de la peau
algorithme
questions réponses
dermatite psoriasiforme
anti-TNF alpha

---
N1-VALIDE
De l'anémie à l'ostéodystrophie : quand rien ne va plus
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2014/02/039-044DreLessard0214.pdf
Madame Henley, 55 ans, souffre d'une néphropathie chronique évoluant depuis plusieurs années. Son médecin de famille l'a dirigée en néphrologie, car son débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) est maintenant inférieur à 30 ml/min/1,73 m2. Quelques mois plus tard, elle présente une hypertension artérielle ainsi qu'un oedème des membres inférieurs.
2014
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
article de périodique
questions réponses
cas clinique
insuffisance rénale chronique
anémie
anémie normochrome normocytaire
troubles du métabolisme du calcium
troubles du métabolisme du phosphore
algorithme

---
N1-VALIDE
Le syndrome des jambes sans repos lorsque les jambes s’impatientent
http://lemedecinduquebec.org/archives/2014/9/3-le-syndrome-des-jambes-sans-repos-lorsque-les-jambes-s-impatientent/
Depuis dix ans, Mme Brossard, 55 ans, se plaint de « douleurs » si importantes aux jambes qu’elles interfèrent avec son sommeil. Elle n’est soulagée que par la marche et doit donc écouter la télévision en faisant les cent pas dans son salon. Ses symptômes deviennent intolérables lorsqu’elle est immobilisée trop longtemps. Sa sœur, qui présente un tableau similaire, lui a suggéré de prendre de la diphenhydramine (Benadryl) pour l’aider à dormir. On lui aurait dit que c’était ses nerfs. Qu’en pensez-vous ?
2014
false
false
false
Le Médecin du Québec
Canada
français
questions réponses
syndrome des jambes sans repos
article de périodique
syndrome des jambes sans repos
cas clinique
syndrome des jambes sans repos

---
N1-VALIDE
La néphropathie chronique : comment y mettre un frein ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2014/02/033-038DreNadeau0214.pdf
M. Laforce, 55 ans, vient vous voir pour un suivi. C'est la première fois en deux ans ! Il a cessé ses antihypertenseurs depuis plusieurs mois. Heureusement, il prend toujours ses insulines. Aujourd'hui, sa pression artérielle est de 165 mmHg/95 mmHg. Par ailleurs, vous constatez que son obésité abdominale a évolué. Ses analyses récentes mettent en évidence une néphropathie chronique de légère à modérée, sa créatininémie atteignant 125 µmol/l (DFGe : 55 ml/min/1,73 m2), ainsi qu'une protéinurie équivalant à 600 mg/24 h. Il y a deux ans, sa créatininémie était de 115 µmol/l. Vous expliquez ces résultats à M. Laforce qui se dit prêt à tout pour éviter l'évolution de son état. Par où commencer ?
2014
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
insuffisance rénale chronique
article de périodique
cas clinique
questions réponses
hypertension artérielle
antihypertenseurs
protéinurie

---
N1-VALIDE
Pas anodine, la créatinine
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2014/02/023-029DreChapdelaine0214.pdf
M. Rinfret se présente à votre cabinet pour son premier examen. « À 50 ans, j'ai encore les reins solides ! », vous dit-il.
2014
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
créatinine
article de périodique
cas clinique
questions réponses
insuffisance rénale chronique
algorithme

---
N1-VALIDE
Les infections urinaires chez l'enfant - Quand le pipi va, tout va !
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2014/01/037-042DrFaucher0114.pdf
Laurianne, 3 ans, se présente à votre cabinet pour une dysurie qui dure depuis maintenant trois jours. Elle n'a pas de douleur abdominale ni de fièvre. Sa mère vous demande si elle ne fait pas une autre infection urinaire comme il y a trois mois. Cette situation vous est sûrement arrivée ! Alors, testez la validité de votre approche clinique en répondant aux questions suivantes. Mettez vos connaissances à l'épreuve avec ce jeu-questionnaire de type vrai ou faux !
2014
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
infections urinaires
enfant
article de périodique
questions réponses
infections urinaires
antibactériens
anti-infectieux urinaires
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Pilules estroprogestatives et risque thrombotique
http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Pilules-estroprogestatives-et-risque-thrombotique/
dossier thématique
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
contraceptifs oraux combinés
contraceptifs oraux combinés
association médicamenteuse
progestines
progestines
oestrogènes
oestrogènes
information sur le médicament
thromboembolisme veineux
France
assistance par téléphone
administration par voie orale
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
avis de pharmacovigilance

---
N1-VALIDE
L'érythroplasie vous fait-elle pâlir ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2013/F%C3%A9vrier%202013/033-040DrBergeron0213.pdf
Monsieur Trépanier, 64 ans, veut faire évaluer une « lésion blanche et rouge » sur le côté gauche de sa langue). Il fume un paquet de cigarettes par jour depuis maintenant 40 ans et consomme au moins deux verres de vin quotidiennement. Il vous consulte aujourd'hui, car la lésion saigne depuis une semaine. Une otalgie est aussi apparue il y a deux jours. « Y a-t-il un lien ? », vous demande-t-il.
2013
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
article de périodique
érythroplasie
questions réponses
leucoplasie buccale
image

---
N1-VALIDE
La vignette diagnostique de l'étudiant. Diagnostic d'un diabète gestationnel
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=2402&langue=FR
Le diabète gestationnel (DG) est une complication fréquente de la grossesse. Sa prévalence varie fortement selon la stratégie de dépistage utilisée ainsi que la population étudiée. Le DG expose à un haut risque de complications, à la fois sur le plan maternel et foetal. Ces complications sont en relation directe avec l'hyperglycémie maternelle, mais cette relation est linéaire, sans valeur-seuil clairement définie. Cela explique sans doute pourquoi il est difficile d'énoncer des critères indiscutables de diagnostic du DG. De nombreuses controverses existent depuis plusieurs années dans la littérature quant aux méthodes les plus adéquates pour dépister le DG. Les questions sont relatives à l'intérêt d'une méthode en une ou deux étapes, au test à utiliser en priorité, aux valeursseuil à considérer en fonction du test retenu ainsi qu'au choix d'un dépistage universel ou uniquement ciblé sur les femmes à risque. Un groupe d'experts internationaux a proposé récemment un dépistage universel du DG avec la réalisation d'une hyperglycémie provoquée par voie orale de 2 heures. Une harmonisation des approches diagnostiques du DG est, en effet, indispensable. Cette vignette clinique discute les avantages et désavantages des différentes stratégies proposées pour dépister le DG.
2013
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
diabète gestationnel
article de périodique
cas clinique
questions réponses

---
N1-VALIDE
Comment faire la différence dans la rétinopathie diabétique
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2013/decembre_2013/057-065DreBoucher1213.pdf
Le comité d'experts du Guide de pratique clinique factuelle de la Société canadienne d'ophtalmologie pour la gestion de la rétinopathie diabétique définit cette affection comme suit : « L'expression rétinopathie diabétique décrit les changements de la rétine induits par le diabète. La rétinopathie diabétique se divise en stades non proliférant et proliférant, tous deux pouvant s'accompagner d'oedème maculaire1 ». Testez vos connaissances sur cette complication fréquente du diabète.
2013
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
rétinopathie diabétique
article de périodique
questions réponses
image
rétinopathie diabétique
rétinopathie diabétique

---
N1-VALIDE
Concepts-clés de la cardiologie préventive et de la réadaptation cardiaque
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%c3%a9decin%20du%20Qu%c3%a9bec/Archives/2010%20-%202019/2013/Septembre_2013/045-052DrHayami0913.pdf
Un patient se présente à votre cabinet, rétabli d'un infarctus du myocarde. Il souhaite entreprendre un programme d'exercice physique et recevoir des conseils sur la nutrition. Quelles recommandations lui ferez-vous ?
2013
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
Z50.0 - rééducation des cardiaques
article de périodique
questions réponses
syndrome coronarien aigu
infarctus du myocarde
traitement par les exercices physiques
régime méditerranéen
syndrome coronarien aigu
infarctus du myocarde

---
N1-VALIDE
Le glaucome aigu ou chronique une bombe à retardement
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2013/decembre_2013/039-047DreDesgroseilliers1213.pdf
2013
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
glaucome
article de périodique
questions réponses
glaucome

---
N1-VALIDE
Anticoagulants et nouveaux anticoagulants
Questions/Réponses
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/f6f2d53a601a3f25c5e0eb84dff9dd28.pdf
1. Que sont les anticoagulants ? 2. Quelles sont les grandes classes d'anticoagulants utilisés en pratique clinique ? 3. Quel est le risque de la prescription d'un traitement anticoagulant ? 4. Y a-t-il plus de risques hémorragiques avec les nouveaux anticoagulants oraux ? 5. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*) dois-je faire des tests biologiques ? 6. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), j'ai des tests d'hémostase qui sont perturbés, est-ce normal ? 7. Je suis traité par un nouvel anticoagulant oral (Pradaxa*, Eliquis*, Xarelto*), puis-je prendre d'autres médicaments sans avis médical ? 8. Je suis traité par anticoagulant, puis-je arrêter mon traitement sans avis médical ? 9. Quels sont les signes qui doivent faire craindre un surdosage en traitement anticoagulant ?
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Inhibiteurs du facteur Xa
anticoagulothérapie
Rivaroxaban
Rivaroxaban
Dabigatran
Dabigatran
anticoagulants
anticoagulants
anticoagulants
administration par voie orale
hémorragie
risque
continuité des soins
PRADAXA
ELIQUIS
XARELTO
thrombine
facteur xa
apixaban
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
information sur le médicament
B01AF01 - rivaroxaban
B01AF02 - apixaban
B01AE07 - étexilate de dabigatran
pyrazoles
pyridones

---
N1-VALIDE
Gardasil : vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) - Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Gardasil-vaccination-contre-les-papillomavirus-humains-HPV-Point-d-information/(language)/fre-FR
GARDASIL est un vaccin indiqué dans la prévention des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus dues à certaines infections à papillomavirus humains (HPV). Il est disponible en France depuis novembre 2006. Depuis sa mise sur le marché, ce vaccin fait l'objet d'un suivi national renforcé de pharmacovigilance dans le cadre d'un plan de gestion de risque (PGR) national qui complète un PGR européen. L'ANSM rappelle ici les dernières données relatives à cette vaccination...
2013
false
false
false
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18
Vaccin recombinant quadrivalent contre les papillomavirus humains de type 6, 11, 16 et 18
vaccination
GARDASIL
GARDASIL susp inj ser
J07BM01 - Papillomavirus (humain type 6, 11, 16, 18)
infections à papillomavirus
tumeurs du col de l'utérus
gestion du risque
surveillance post-commercialisation des produits de santé
sclérose en plaques
maladies auto-immunes
information sur le médicament
questions réponses

---
N1-VALIDE
L'insuffisance cardiaque : prise en charge et qualité de vie
http://lemedecinduquebec.org/archives/2013/4/
Introduction Insuffisance cardiaque histoire chronique... renouvelée Formation continue L'insuffisance cardiaque : Annexe 13 - Approche réflexive Post-test : L'insuffisance cardiaque Nouveautés en insuffisance cardiaque Attention aux pièges pharmacologiques en cas d'insuffisance cardiaque ! L'insuffisance cardiaque au cabinet : Oufff ! L'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée : mythe ou réalité ? L'insuffisance cardiaque de novo : que faire ?
2013
false
true
false
Le Médecin du Québec
Canada
français
défaillance cardiaque
article de périodique
questions réponses
défaillance cardiaque
défaillance cardiaque

---
N1-VALIDE
EVRA (patch contraceptif) et risque de thrombose veineuse : préférer un contraceptif oral combiné (COC) de 1ère ou 2ème génération - Point d'Information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/EVRA-patch-contraceptif-et-risque-de-thrombose-veineuse-preferer-un-contraceptif-oral-combine-COC-de-1ere-ou-2eme-generation-Point-d-Information/(language)/fre-FR
L'Agence Européenne du Médicament (EMA) a analysé une publication récente sur le risque de thrombose veineuse avec le patch patch contraceptif EVRA. Cette analyse confirme un risque de thrombose veineuse jusqu'à deux fois plus élevé chez les femmes utilisant le contraceptif EVRA que chez les femmes utilisant un contraceptif oral combiné (COC) de 2ème génération contenant du lévonorgestrel...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
administration par voie cutanée
EVRA disp transderm
EVRA
éthinyl estradiol 600microgrammes / norelgestromine 6mg dispositif transdermique (produit)
G03AA13 - norelgestromine et éthinylestradiol
contraceptifs oraux combinés
éthinyloestradiol
norelgestromine
patch transdermique
thrombose veineuse
thromboembolisme veineux
gestion du risque
avis de pharmacovigilance
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
recommandation de bon usage du médicament
norgestrel
oximes
69729088
3400892571720

---
N1-VALIDE
Vaccins pandémiques grippe A (H1N1) et narcolepsie : Mise à jour de l'information sur les dernières données scientifiques- Point d'information
http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Vaccins-pandemiques-grippe-A-H1N1-et-narcolepsie-Mise-a-jour-de-l-information-sur-les-dernieres-donnees-scientifiques-Point-d-information/%28language%29/fre-FR
Plusieurs cas de narcolepsie ont été signalés en août 2010, en Finlande et en Suède, chez des personnes ayant été vaccinées contre la grippe A (H1N1) avec Pandemrix, seul vaccin utilisé dans ces pays durant la campagne de vaccination pandémique 2009-2010. Les autorités de santé européennes ont immédiatement engagé une réévaluation du bénéfice/risque du vaccin Pandemrix. Le signal issu des déclarations de pharmacovigilance a été confirmé par plusieurs études pharmacoépidémiologiques dont une étude française financée par l'ANSM. Ces études montrent qu'il existe une augmentation du risque de narcolepsie chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte jeune. Ce risque a été pris en compte et est en cours d'évaluation au niveau européen. Il devrait conduire à des modifications du résumé des caractéristiques du produit du Pandemrix (RCP) afin de mentionner clairement le risque de narcolepsie et le prendre en considération si ce vaccin devait être utilisé dans le cadre d'une pandémie grippale. Pour mémoire, les vaccins pandémiques dont le Pandemrix, ne sont plus commercialisés depuis la fin de la pandémie de grippe A(H1N1)...
2013
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
vaccins antigrippaux
grippe humaine
sous-type H1N1 du virus de la grippe A
narcolepsie
pandémies
PANDEMRIX
PANDEMRIX susp/émuls p émuls inj
J07BB02 - grippe, inactivé, virus fragmenté ou antigène de surface
Europe
études cas-témoins
évaluation de médicament
information sur le médicament
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
La voix - Physiologie - Phoniatrie : sémiologie
objectifs laryngologie et phoniatrie
http://campus.cerimes.fr/orl/cycle3/semiologie_orl
2012
true
N
true
3eme cycle / doctorat
UMVF - Campus numérique d'ORL
France
français
questions réponses
signes et symptômes
voix
voix
pathologie de la parole et du langage (spécialité)
oto-rhino-laryngologie

---
N1-SUPERVISEE
Chirurgie : obligations légales, éthiques et scientifiques
objectifs généraux de chirurgie
http://campus.cerimes.fr/orl/cycle3/page39_des.pdf
question : la charte de bloc opératoire
2012
true
N
true
3eme cycle / doctorat
UMVF - Campus numérique d'ORL
France
français
questions réponses
oto-rhino-laryngologie
blocs opératoires

---
N1-SUPERVISEE
Principes et règles de chirurgie générale
objectifs généraux de chirurgie
http://campus.cerimes.fr/orl/cycle3/page22_des.pdf
questions : cicatrisation et réparation
2012
true
N
true
3eme cycle / doctorat
UMVF - Campus numérique d'ORL
France
français
questions réponses
chirurgie générale
oto-rhino-laryngologie

---
N1-SUPERVISEE
L'opéré et son environnement
objectifs généraux de chirurgie
http://campus.cerimes.fr/orl/cycle3/page2_des.pdf
questions : anesthésie
2012
true
N
true
3eme cycle / doctorat
UMVF - Campus numérique d'ORL
France
français
questions réponses
chirurgie générale
oto-rhino-laryngologie

---
N1-VALIDE
Planète Ovanta
http://www.serious-game.fr/planete-ovanta-un-serious-game-qui-nous-dit-tout-sur-le-vih/
Planète Ovanta est un jeu en ligne (serious game) conçu pour répondre aux questions que peuvent se poser les personnes vivant avec le VIH, ainsi que leur entourage.
false
false
false
France
français
jeux vidéo
infections à VIH
information patient et grand public
Syndrome d'immunodéficience acquise
questions réponses

---
N1-VALIDE
Troubles électrolytiques reconnaître l'urgence d'agir !
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2012/MQ-12-2012/043-048DreRanger1212.pdf
Nombreux sont les troubles électrolytiques. En effet, il en existe plus d'une dizaine. Complexes, ils doivent être bien maîtrisés en raison de leurs multiples causes et symptômes non spécifiques. Certaines de leurs manifestations sont bénignes, mais d'autres peuvent occasionner des arythmies, voire la mort. La dépolarisation et la repolarisation cellulaires étant régulées par les différents gradients électrolytiques, une concentration anormale de certains électrolytes peut provoquer un trouble de la conduction cardiaque.
2012
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
article de périodique
questions réponses
électrocardiographie
troubles de l'équilibre hydroélectrolytique

---
N1-VALIDE
Bradyarythmies de la personne âgée : vieillir sans trop ralentir
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2010%20-%202019/2012/MQ-12-2012/051-058DrVanier1212.pdf
La bradycardie se définit comme une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute (bpm). Cependant, elle n'est pas toujours pathologique, étant courante chez des personnes saines. Par conséquent, la première étape de l'évaluation est de déterminer s'il s'agit d'une bradycardie symptomatique et, dans un second temps, de la caractériser à l'ECG.
2012
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
bradycardie
sujet âgé
article de périodique
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
Savez-vous où se cachent les vitamines et les minéraux ?
http://www.extenso.org/tests_quiz/quiz04.php
7 questions résultat
false
N
Extenso
Canada
français
minéraux
vitamines
questions réponses

---
N1-VALIDE
Alcootest (L')
http://www.prevention.ch/lalcotest.htm
questions permettant de vérifier l'état des connaissances sur l'alcool et ses conséquences
false
N
Swissweb santé publique-prévention-promotion de la santé
Genève
Suisse
français
consommation d'alcool
consommation d'alcool
questions réponses
information patient et grand public

---
N1-SUPERVISEE
Implants mammaires PIP - Recommandations de prise en charge et modalités pratiques
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/4a65e3d249bf8d96e649e7839d8abde9.pdf
Recommandations générales : 1) Quelles sont les nouvelles recommandations des autorités sanitaires concernant les prothèses mammaires pré-remplies de gel de silicone de marque PIP ? 2) Quelles sont les recommandations qui ont été faites par les experts et l'INCA et ayant conduit à cette décision ? 3) Pourquoi proposer une explantation préventive si les experts considèrent qu'il n'y a pas de risque accru de cancer chez les femmes porteuses de prothèses PIP ? 4) Pourquoi demander une explantation systématique dans un but de prévention et préciser que cela doit être fait sans urgence ? 5) Quelles étaient les recommandations précédentes émises notamment à l'occasion de la 1ère réunion du comité de suivi des femmes porteuses de prothèses mammaires pré-remplies de gel de silicone PIP du 14 décembre 2011 ? 6) Comment les chirurgiens et les établissements vont-ils être prévenus de ces nouvelles recommandations ? 7) Quand aura lieu la prochaine réunion du comité de suivi ? Modalités pratiques de prise en charge des explantations : 1) Quelle est la conduite à tenir ? 2) Je ne sais pas si je suis porteuse de prothèses PIP (pas de carte d'implant, pas de compte-rendu post-opératoire), comment faire ? 3) Je me suis fait opérer à l'étranger comment savoir si j'ai des implants pré-remplies de gel de silicone de la marque PIP ? 4) Comment et quand faut-il prendre rendez-vous avec son chirurgien ? 5) Comment peut-on obtenir les coordonnées d'un établissement de santé pouvant pratiquer l'explantation ? 6) Quelles sont les modalités globales de remboursement des examens et ré-interventions liés au port de prothèses à base de gel de silicone PIP ? 7) Je suis à l'étranger depuis 2 ans comment faire pour une prise en charge pour l'explantation ? 8) Est-il possible de faire analyser les prothèses après explantation ? 8bis) Si je choisis de faire enlever mes prothèses, que deviendront mes prothèses retirées ? 9) Que dois-je faire pour faire reconnaitre les préjudices ?
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
assistance par téléphone
questions réponses
recommandation
brochure pédagogique pour les patients
évaluation médicament
tumeurs du sein
implants mammaires
gels de silicone
ablation de dispositif
défaillance de prothèse
risque
remboursement par l'assurance maladie
implantation de prothèse mammaire

---
N1-SUPERVISEE
Actualité Cancer du sein et Implants mammaires PIP
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/af6924e015c8b08adbf3321c3f114142.pdf
1. Qu'est ce qu'un Lymphome? 2. Est-ce qu'il existe un lien entre le risque de lymphome et le port d'implants mammaires? 3. Est-ce que l'implantation de prothèses mammaires remplies de gel PIP augmente le risque de survenue de lymphome du sein ? 4. Est-ce que l'implantation de prothèses mammaires d'un autre type augmente le risque de survenue du lymphome du sein ? 5. Qu'est ce qu'un cancer du sein 6. Que peut-on dire du cas de cancer du sein récemment signalé ? 7. Est ce que cela change les recommandations de suivi données aux femmes porteuses d'implants PIP ? 8. Quelles sont les modalités de remboursement des examens et réinterventions liés au port de prothèses à base de gel PIP ?
2011
false
N
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
questions réponses
brochure pédagogique pour les patients
assistance par téléphone
implantation de prothèse mammaire
implants mammaires
gels de silicone
tumeurs du sein
lymphomes
risque

---
N1-SUPERVISEE
Le cirrhotique en réanimation
http://sfar.org/le-cirrhotique-en-reanimation/
cirrhotique en réanimation : quel pronostic - syndrome hépatorénal : quelle définition, quel pronostic - syndrome hépatorénal : quels traitements - quels traitements en cas d'hémorragie digestive du cirrhotique - quelle place pour les techniques de suppléance hépatique chez le cirrhotique en réanimation
2011
false
true
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
syndrome hépatorénal
syndrome hépatorénal
syndrome hépatorénal
cirrhose du foie
questions réponses
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Indicateurs dynamiques dans le monitorage hémodynamique
http://sfar.org/indicateurs-dynamiques-dans-le-monitorage-hemodynamique/
pourquoi évaluer la volémie, indices statiques ou dynamiques ... et monitorage invasif... et monitorage non invasif, limites des indices dynamiques, le lever de jambes passif...
2010
false
false
false
SFAR - Société Française d'Anesthésie et de Réanimation
Paris
France
français
techniques et procédures diagnostiques
hypovolémie
hypovolémie
hémodynamique
information scientifique et technique
questions réponses

---
N1-VALIDE
AVC travailler avec les professionnels pour améliorer les pratiques
http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_961546/avc-questions-/-reponses
2010
false
N
Haute Autorité de santé
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
accident vasculaire cérébral
information scientifique et technique
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge de la sciatique : Questions
étudiant en neurochirurgie
http://campus.neurochirurgie.fr/spip.php?article709
questions aux orateurs
2009
true
N
Campus numérique de Neurochirurgie
Limoges
France
français
Gestion de la douleur
neurochirurgie
sciatique
sciatique
gestion des soins aux patients
questions réponses
matériel d'enseignement audio-visuel

---
N1-SUPERVISEE
Corrigés de l'ECN G4 blanc décembre 2007
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1197387378395&LANGUE=0
Mme D, âgée de 26 ans, est suivie depuis l'âge de 7 ans pour un diabète insulinodépendant. Ce diabète est compliqué d'une rétinopathie traitée par photocoagulation, d'une néphropathie au stade de micro-albuminurie et d'une hypertension artérielle traitée par renitec 10 mg à 2 comprimés par jour. Elle évoque un désir de grossesse.
2008
false
N
2eme cycle / master
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
116. Complications de l'immobilité et du décubitus. Prévention et prise en charge
118. Principales techniques de rééducation et de réadaptation (voir item 53)
151. Infections broncho pulmonaires communautaires de l'adulte et de l'enfant
335. Accidents vasculaires cérébraux
331. Coma non traumatique chez l'adulte et chez l'enfant
français
corrigé d'annales
épreuves classantes nationales
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
Handicap - Incapacité - Dépendance
http://www.medecine.uhp-nancy.fr/pages/2e_cycle/cours/D3/module4/handicap.pdf
2006
false
N
2eme cycle / master
Université Virtuelle de la Faculté de Médecine de Nancy
Nancy
France
français
questions réponses
personnes dépendantes à domicile
personnes handicapées

---
N1-SUPERVISEE
Corrigé et commentaires de l'EPF de pneumologie
(asthme et pneumothorax)
http://medecine-pharmacie.univ-rouen.fr/jsp/saisie/liste_fichiergw.jsp?OBJET=DOCUMENT&CODE=1169549308641&LANGUE=0
observation, remarques générales, questions
2006
false
N
Université de Rouen, Faculté de Médecine-Pharmacie
Rouen
France
français
pneumologie
pneumothorax
asthme
questions réponses
matériel enseignement

---
N1-SUPERVISEE
Questions/réponses - Prévention des risques professionnels liés à l'influenza aviaire à virus hautement pathogène
http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/documents/pdf/qr_influenza_version_net.pdf
Quel agent responsable ? Quelle maladie chez l'homme ? Quelle maladie chez l'animal ? Quelles mesures collectives de prévention ? Quelle conduite à tenir pour éviter d'être contaminé ? ...
2006
false
N
Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales [français]
France
français
virulence
exposition professionnelle
grippe chez les oiseaux
information patient et grand public
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
Dossier du patient
http://www.uvp5.univ-paris5.fr/staticmed/E-DOSMED/Cours/Dossier%20patient/dossierPatient.htm
quelques questions pour tester vos connaissances, des éléments de références
2004
true
N
2eme cycle / master
Staticmed
Paris
France
007. Les droits individuels et collectifs du patient
français
dossiers médicaux
statistiques comme sujet
questions réponses

---
N1-SUPERVISEE
Les techniques stéréotaxiques assistées par ordinateur : évaluation (réponses)
étudiant en neurochirurgie
http://campus.neurochirurgie.fr/spip.php?article732
questionnaire cours commun SFNC et SNCLF : 12 réponses
2004
true
N
France
français
techniques stéréotaxiques
neurochirurgie
cours
questions réponses

---
Courriel
09/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.