Recevez cette page chaque semaine par courrier électronique, cliquez ici. [894 inscrits au 12/02/2018]
Pour se désabonner, cliquez . Pour en savoir plus sur la description et l'indexation des ressources : CISMeF : pourquoi, comment.

Période du 03-11-2018 au 10-11-2018 rss - Archives - Actualités du site (Blogue) - Créer une alerte personnalisée

documents
  1. Prise en charge des patients avec troubles anxieux entre 2010 et 2014 dans les établissements ayant une autorisation en psychiatrie en France métropolitaine : analyse des données du RIM-P - In Bull Epidémiol Hebd. 2018;(32-33):653-61
    InVS - Institut de Veille Sanitaire 2018 France
    *article de périodique;

    Introduction – Les troubles anxieux regroupent un ensemble de pathologies anxiophobiques et de pathologies de l’adaptation à un facteur de stress. L’objectif est de décrire les patients atteints de ces troubles et pris en charge dans un établissement de santé ayant une autorisation d’activité en psychiatrie en France métropolitaine. Méthodes – Ont été incluses dans l’analyse toutes les personnes, hospitalisées ou prises en charge en ambulatoire dans des établissements ayant une autorisation en psychiatrie, pour lesquelles au moins un trouble anxieux (codes CIM-10 F40 à F48) a été noté en diagnostic principal ou associé. Les données de 2010 à 2014 ont été extraites de la base nationale de recueil d’informations médicalisé en psychiatrie (RIM-P). Résultats – Entre 2010 et 2014, 1 351 649 patients ont été pris en charge pour troubles anxieux. Dans environ 9 cas sur 10, le diagnostic de troubles anxieux était noté en diagnostic principal. Au cours de ces cinq années, une augmentation annuelle de 3,6% du taux de prise en charge pour troubles anxieux a été observée chez les femmes (p 0,001) et de 3,7% chez les hommes (p 0,001). Les augmentations de ces taux concernaient les réactions à un facteur de stress important et troubles de l’adaptation (F43) ainsi que les troubles anxieux autres que phobiques (F41), tandis que les troubles phobiques (F40), troubles obsessionnels compulsifs (TOC, F42) et troubles somatoformes (F45) étaient stables dans le temps. En 2014, le taux de prise en charge était de 670,3 pour 100 000 personnes (780,0 chez les femmes et 553,5 chez les hommes). Plus de la moitié des patients pris en charge pour troubles anxieux présentaient des réactions à un facteur de stress important et troubles de l’adaptation (F43). Quelle que soit la pathologie anxieuse étudiée, à l’exception des TOC qui concernaient autant les deux sexes, les femmes étaient plus souvent prises en charge que les hommes, avec un pic chez les jeunes filles de 15-19 ans. Chez les hommes comme chez les femmes, des taux de prise en charge pour troubles anxieux supérieurs de 20% au taux national ont été observés dans les régions du nord de la France (Bretagne, Normandie, Hauts-de-France et Grand Est). Conclusion – Face à une augmentation de recours aux soins pour certains troubles anxieux au cours de ces dernières années, une surveillance épidémiologique devrait être mise en place à l’aide d’enquêtes et d’analyses des bases de recours aux soins. Le repérage dès l’enfance ou l’adolescence serait nécessaire afin d’instaurer une prise en charge précoce et éviter la chronicisation des troubles, le développement des comorbidités et les conduites suicidaires.

    Voir l'indexation

  2. La prévention des IST chez les jeunes
    Crips PACA - Centre régional d'information et de prévention du sida Provence-Alpes-Côte d'Azur Marseille Nice 2018 France
    *information scientifique et technique;

    Les années 2000 ont vu une recrudescence de la plupart des infections sexuellement transmissibles (IST) ainsi que la réapparition de certaines jusque-là quasiment éradiquées comme la syphilis et la lymphogranulomatose vénérienne (LGV) dans la plupart des pays occidentaux. Cette tendance a été contemporaine de l’augmentation des comportements sexuels à risque et de la diffusion des traitements antirétroviraux pour le VIH. Les IST peuvent avoir de profondes répercussions sur la santé alors même que certaines sont curables à l’aide d’antibiothérapies à dose unique, qu’il existe des vaccins et que l’on dispose de traitements efficaces permettant d’atténuer ou moduler les effets. Depuis 2016 des avancées notables ont eu lieu en matière de santé sexuelle. En l’introduisant dans le code de la santé publique, la loi de 2016 est venue consacrer la notion de santé sexuelle. Cela s’est traduit par l’élaboration d’une Stratégie Nationale de Santé Sexuelle (SNSS) qui fixe en la matière un cadre de référence national et des objectifs ambitieux à l’action publique, qui accorde une place importante à la lutte contre les IST et qui identifie clairement le public jeune comme une cible prioritaire.

    Voir l'indexation

  3. Prise en charge des patients en situation de vulnérabilité sociale : opinions et pratiques des médecins généralistes
    DREES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques 2018 France
    *article de périodique;

    En tant qu’acteurs clés du premier recours, les médecins généralistes ont un rôle central dans la prise en charge des patients en situation de vulnérabilité sociale. Ce rôle peut, cependant, s’avérer complexe car la prise en charge de ces patients soulève différents types de problèmes : des diffcultés cliniques (notamment la fréquence de la multimorbidité), des durées de consultation plus importantes, une coordination souvent délicate avec les secteurs social et médico-social. Malgré ces diffcultés, plus de huit médecins généralistes sur dix estiment qu’il relève de leur rôle d’adapter leur relation au patient selon sa situation sociale, mais aussi de repérer les patients en situation de vulnérabilité sociale. Plus d’un médecin généraliste sur deux souhaiterait ainsi être mieux formé à la prise en charge de ces patients. Par ailleurs, ces diffcultés et ces besoins de formation semblent plutôt atténués par l’expérience que peut représenter une plus grande confrontation à la vulnérabilité sociale dans la patientèle.

    Voir l'indexation

  4. L'ergothérapie pour la schizophrénie offerte par les ergothérapeutes comparativement à des non-ergothérapeutes
    Cochrane 2018 France
    *revue de la littérature; *résumé ou synthèse en français;

    Question de la revue Existe-t-il des données probantes de bonne qualité selon lesquelles l'ergothérapie pour les personnes ayant reçu un diagnostic de schizophrénie est plus efficace si elle est fournie par des ergothérapeutes formés plutôt que par quiconque ?

    Voir l'indexation

  5. Syndromes de Rett et apparentés - Protocole National de Diagnostic et de Soins (PNDS)
    Orphanet 2018 France
    *recommandation professionnelle;

    L’objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint de syndrome de Rett...

    Voir l'indexation

  6. Maladie oligométastatique dans le cancer bronchique non à petites cellules
    OncoLogiK 2018 France
    *algorithme; *recommandation pour la pratique clinique;

    Généralités, bilan d'extension, métastases pulmonaires isolées, métastases cérébrales isolées, métastases surrénaliennes isolées, localisations extra-cérébrales, extra-pulmonaires et extra-surrénaliennes, arbres décisionnels, bibliographie

    Voir l'indexation

  7. Prise en charge pratique des patients sous inhibiteurs de Janus Kinases (JAKi)
    CRI - Club Rhumatismes et Inflammations 2018 France
    *recommandation de bon usage du médicament;

    Encore une révolution en rhumatologie avec l’apparition des traitements de fond synthétiques ciblés ! Ces nouveaux traitements capables d’inhiber une ou plusieurs Janus Kinases (JAK) ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques, mais nécessitent que les prescripteurs se les approprient. Les fiches du CRI sont là pour vous accompagner au quotidien par des réponses argumentées sur l’EBM (EvidenceBased Medicine)...

    Voir l'indexation

  8. Médicaments à base de lévothyroxine : Point de suivi de la diversification de l’offre thérapeutique
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *information sur le médicament;

    La diversification de l’offre thérapeutique se poursuit. D’autres spécialités princeps ou génériques sont en cours d’évaluation par l’ANSM...

    Voir l'indexation

  9. Point de situation sur la sécurisation de l’accès aux médicaments dérivés du sang pour les patients dans un contexte de difficultés d’approvisionnement - Point d'Information
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Compte tenu des difficultés d’approvisionnement rencontrées avec plusieurs médicaments dérivés du sang produits par LFB Biomédicaments à la suite d’une coupure générale de leur fournisseur d’électricité, l’ANSM souhaite informer les patients et les professionnels de santé concernés de la couverture des besoins en certains médicaments dérivés du sang au niveau national pour les semaines à venir...

    Voir l'indexation

  10. Ecansya (previously Capecitabine Krka) capécitabine
    EMA - Agence européenne des médicaments 2018 Royaume-Uni
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Ecansya est un médicament qui contient le principe actif capécitabine. Il est disponible sous la forme de comprimés (150, 300 et 500 mg). Ecansya est un médicament «générique» et «hybride». Cela signifie qu’il est similaire à un «médicament de référence», mais qu’il contient le principe actif capécitabine sous un nouveau dosage en plus de ceux existants: alors que le médicament de référence, Xeloda, est disponible sous la forme de comprimés de 150 et 500 mg, Ecansya est également disponible sous la forme de comprimés de 300 mg...

    Voir l'indexation

  11. Imfinzi durvalumab
    EMA - Agence européenne des médicaments 2018 Royaume-Uni
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Imfinzi est un médicament utilisé pour traiter un type de cancer du poumon appelé cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Imfinzi est utilisé chez les patients adultes atteints d’un cancer avancé qui ne peut être enlevé chirurgicalement, mais qui ne s’est pas aggravé après un traitement par radiothérapie et chimiothérapie à base de platine (traitements anticancéreux). Imfinzi est spécifiquement utilisé lorsque la tumeur produit une protéine appelée «PD-L1»...

    Voir l'indexation

  12. Onpattro patisiran
    EMA - Agence européenne des médicaments 2018 Royaume-Uni
    *flux de syndication; *notice médicamenteuse; *résumé des caractéristiques du produit; *évaluation médicament;

    Onpattro est un médicament utilisé dans le traitement des lésions des nerfs causées par l’amylose héréditaire à transthyrétine (hATTR), une maladie au cours de laquelle des protéines anormales appelées «amyloïdes» forment des tissus dans l’organisme, y compris autour des nerfs. Onpattro est utilisé chez les patients adultes présentant des lésions des nerfs de stade 1 ou 2 (au stade 1, le patient est capable de marcher sans nécessiter une assistance; au stade 2, il peut toujours marcher, mais a besoin d’une assistance). L’amylose hATTR est rare et Onpattro a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares) le 15 avril 2011...

    Voir l'indexation

  13. Risque de cancers de la peau associés aux médicaments contenant de l’hydrochlorothiazide - Point d'Information
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    L’hydrochlorothiazide est un diurétique, largement utilisé dans le traitement de l’hypertension artérielle, des oedèmes d’origine cardiaque, hépatique ou rénale et de l’insuffisance cardiaque chronique. Des études récentes ont montré un risque accru de cancer de la peau ou des lèvres (carcinome basocellulaire et carcinome épidermoïde) chez les patients exposés pendant de nombreuses années à des doses élevées d’hydrochlorothiazide.Les patients qui prennent un médicament contenant de l’hydrochlorothiazide (souvent associé à un traitement contre l’hypertension artérielle) doivent surveiller régulièrement l’état de leur peau et limiter l’exposition au soleil.Les professionnels de santé ont été informés de ce risque et des actions à mener auprès des patients concernés...

    Voir l'indexation

  14. Nouvelles recommandations pour la pratique des blocs moteurs périphériques en Médecine Physique et de Réadaptation
    SOFMER - Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation 2018 France
    *recommandation par consensus;

    Les recommandations traitent: 1. Les blocs concernés et les indications 2. Les produits et contre-indications 3. La présence médicale / infirmier et surveillance du patient après bloc et conduite à tenir en cas d’incident 4. Le matériel d’injection et de repérage 5. La préparation du patient et antalgie éventuelle 6. Le contrôle d’efficacité 7. L’information du patient (forme et contenu) 8. La formation du médecin MPR pratiquant...

    Voir l'indexation

  15. Hydrochlorothiazide - Risque de cancer de la peau non-mélanome (carcinome basocellulaire, carcinome épidermoïde) - Lettre aux professionnels de santé - Information destinée aux médecins généralistes, internistes, cardiologues, gériatres, dermatologues, néphrologues, pharmaciens d’officine et hospitaliers
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Des études pharmaco-épidémiologiques ont montré un risque accru de cancer de la peau non-mélanome (CPNM) (carcinome basocellulaire, carcinome épidermoïde) lors de l’exposition à des doses cumulatives croissantes d’HCTZ Les patients qui prennent de l’HCTZ seul ou en association avec d’autres médicaments doivent être informés du risque de CPNM et de la nécessité de vérifier régulièrement l’état de leur peau afin de détecter toute nouvelle lésion ou modification de lésion existante et à de signaler toute lésion cutanée suspecte. Les lésions cutanées suspectes doivent être examinées. Le recours à la biopsie peut être nécessaire pour le diagnostic histologique. Afin de réduire le risque de cancer de la peau, il sera conseillé aux patients de limiter l’exposition au soleil et aux rayons UV et d’avoir une protection adéquate en cas d’exposition solaire. L’utilisation d’HCTZ doit aussi être réexaminée avec attention chez les patients présentant un antécédent de cancer de la peau...

    Voir l'indexation

  16. Fluoroquinolones par voie systémique ou inhalée: risque de survenue d'anévrisme et de dissection aortique - Lettre aux professionnels de santé - Information destinée aux médecins généralistes, cardiologues, médecins internistes, infectiologues, pneumologues, ORL, pédiatres, gastro-entérologues, dermatologues, gynécologues, néphrologues, urologues, réanimateurs, gériatres, radiologues, urgentistes, pharmaciens d’officine et pharmaciens hospitaliers
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Des données provenant d'études épidémiologiques et d'études non cliniques indiquent une augmentation du risque de survenue d'anévrisme et de dissections aortiques après traitement par des fluoroquinolnes (ciprofloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine, norfloxacine, fluméquine et ofloxacine). Ainsi, chez les patients présentant un risque de survenue d'anévrisme et de dissection aortique, les fluoroquinolones ne doivent être utilisées qu'après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque et après prise en compte des alternatives thérapeutiques...

    Voir l'indexation

  17. Kétamine : risque d’atteintes uro-néphrologiques, endocriniennes et hépatiques graves lors d’utilisations prolongées et/ou à doses élevées - Lettre aux professionnels de santé - Information destinée aux anesthésistes réanimateurs, aux centres de prise en charge de la douleur, aux centres de prise en charge de brûlés, aux néphrologues, aux centres de transplantation hépatique, aux HAD et aux pharmaciens hospitaliers.
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Dans des contextes d’utilisation prolongée et/ou répétée de kétamine (dont utilisation dans des indications hors-AMM) et en cas d’abus ou de mésusage les effets suivants ont été rapportés : Atteintes uro-néphrologiques telles que hématurie, insuffisance rénale aigüe, cystite non infectieuse, cystite interstitielle (syndrome de la vessie douloureuse) et atteinte rénale liée à une obstruction haute (hydronéphrose). Atteintes endocriniennes telles que des augmentations de la cortisolémie ou de la prolactinémie. Un suivi biologique peut être nécessaire. Atteintes hépatiques, notamment cholestatiques de type cholangite, pouvant être sévères. Dans certains cas ces atteintes ont conduit à des transplantations hépatiques...

    Voir l'indexation

  18. Le sildénafil (Revatio et Viagra et ses génériques) ne doit pas être utilisé pour traiter le retard de croissance intra-utérin - Lettre aux professionnels de santé - Information destinée aux gynécologues, obstétriciens, pneumologues et cardiologues
    ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé 2018 France
    *avis de pharmacovigilance;

    Un essai clinique du groupe d'études STRIDER, visant à étudier l'effet du sildénafil dans le traitement du retard de croissance intra-utérin (RCIU), a été interrompu prématurément en raison d'un nombre plus important de cas d'hypertension pulmonaire du nouveau-né (HTPN) et d'une augmentation de la mortalité néonatale observés dans le bras sildénafil de l'étude comparativement au groupe placebo...

    Voir l'indexation

Courriel
10/11/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.