CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : ptyalisme;

Synonyme CISMeF : salivation excessive; excès de salivation;

Synonyme MeSH : hypersialie; polysialie; sialorrhée;

Terme MeSH Related : bavage;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : Augmentation de l'écoulement salivaire.;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Troubles de l’alimentation et handicap mental sévère
http://www.reseau-lucioles.org/Troubles-alimentation-pratiques.html
http://www.reseau-lucioles.org/IMG/pdf/Troubles-alimentation-pratiques-2.pdf
Troubles de l’alimentation et Handicap mental sévère : Pratiques et connaissances approfondies , ouvrage qui rassemble les connaissances, outils et pistes utiles pour mieux accompagner les personnes atteintes d’un handicap mental sévère (syndromes de Rett, d’Angelman, d’Aicardi, polyhandicap, épilepsie sévère et nombreuses autres pathologies dont celles du « spectre autistique », lorsqu’elles s’accompagnent d’un handicap mental sévère)
2014
false
false
false
Réseau Lucioles
France
français
personnes handicapées mentales
information scientifique et technique
repas
évaluation nutritionnelle
malnutrition
déshydratation
mastication
déglutition
troubles de la déglutition
ptyalisme
reflux gastro-oesophagien
constipation
diarrhée
troubles respiratoires
bruxisme
famille
santé buccodentaire
enfants handicapés
récits personnels
méthodes d'alimentation

---
N1-SUPERVISEE
Médicaments anticholinergiques pour traiter la salivation excessive causée par l'utilisation d'antipsychotiques autres que la clozapine
http://www.cochrane.org/fr/CD009546/medicaments-anticholinergiques-pour-traiter-la-salivation-excessive-causee-par-lutilisation-dantipsychotiques-autres-que-la-clozapine
Contexte : Le traitement de la schizophrénie dépend fortement des médicaments neuroleptiques. L’hypersalivation est un effet secondaire courant lorsque les patients atteints de schizophrénie sont traités avec des médicaments neuroleptiques. L’hypersalivation peut être un problème stigmatisant et embarrassant et peut affecter la qualité de vie et entraîner un arrêt du traitement à base de neuroleptiques. Elle peut également être difficile à traiter. Objectifs : Résumer les meilleures preuves disponibles concernant les effets des anticholinergiques dans le traitement de l’hypersalivation par des neuroleptiques, autres que la clozapine chez les patients atteints de schizophrénie. L'hypersalivation due à la clozapine a été examinée dans une autre revue Cochrane.
2013
false
false
false
Centre Cochrane Français
France
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
antagonistes cholinergiques
neuroleptiques
résultat thérapeutique
ptyalisme
schizophrénie
antagonistes cholinergiques
ptyalisme

---
N1-SUPERVISEE
Prise en charge du bavage chez l'enfant en situation de handicap
http://www.r4p.fr/fiches-pratiques-professionnelles/category/40-fiches-pp
2013
false
true
false
R4P - Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône Alpes
France
français
recommandation professionnelle
examen physique
bavage
ptyalisme
gestion des soins aux patients
enfants handicapés

---
N1-SUPERVISEE
Interventions pharmacologiques pour l'hypersalivation due à la clozapine
http://www.cochrane.org/fr/CD005579
La clozapine est fréquemment utilisée pour les personnes souffrant de schizophrénie. Bien que son utilisation soit associée à de sérieux problèmes tels que l'agranulocytose, la prise de poids et les troubles cardiaques, l'hypersalivation, parfois en quantité rebutante et inadmissible socialement, est également fréquente (30-80 %).
2012
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
résumé ou synthèse en français
revue de la littérature
clozapine
neuroleptiques
ptyalisme
résultat thérapeutique
antagonistes muscariniques
ptyalisme

---
N1-SUPERVISEE
Traitement de la sialorrhée (salive excessive) chez les patients atteints de maladie des motoneurones/sclérose latérale amyotrophique
http://www.cochrane.org/fr/CD006981
Effectuer une revue systématique des preuves relatives au traitement de la sialorrhée dans la MMN, y compris les médicaments, la radiothérapie et la chirurgie.
2011
false
N
Centre Cochrane Français
France
français
revue de la littérature
sclérose latérale amyotrophique
ptyalisme
résultat thérapeutique
maladies du motoneurone
résumé ou synthèse en français

---
N1-SUPERVISEE
Salivation, excessive
enfant
http://www.aboutkidshealth.ca/Fr/HealthAZ/ConditionsandDiseases/MouthandToothDisorders/Pages/Drooling-Excessive.aspx
Les enfants peuvent habituellement contrôler la salivation une fois qu’ils ont atteint l’âge de quatre ans. La salivation excessive peut être embarrassante pour les parents et l’enfant plus vieux. La salivation excessive est courante chez les enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale. Elle peut aussi survenir avec d’autres maladies neurodégénératives. La salivation excessive n’est pas normale chez un enfant plus âgé en santé.
2010
false
true
false
AboutKidsHealth
Canada
ptyalisme
ptyalisme
ptyalisme
ptyalisme
enfant d'âge préscolaire
information patient et grand public
enfant

---
N1-SUPERVISEE
Sialorrhée : quelles sont les options de traitement ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/093-098DOCDaniel1205.pdf
Les glandes salivaires sécrètent quotidiennement 1,5 litre de salive. Soixante-dix pour cent de ces sécrétions proviennent des glandes sous-mandibulaires, 25 %, des glandes parotides et 5 %, des glandes sous-linguales. Lorsqu'un déséquilibre se produit entre la quantité de salive produite et la quantité avalée, on dit qu'il y a hypersalivation ou sialorrhée. ; 4 pages
2005
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
anamnèse
ptyalisme
ptyalisme
article de périodique
tableau

---
N1-SUPERVISEE
Comment traiter l'hypersalivation ?
http://www.fmoq.org/Lists/FMOQDocumentLibrary/fr/Le%20M%C3%A9decin%20du%20Qu%C3%A9bec/Archives/2000%20-%202009/117-120PHVilleneuve0604.pdf
Les troubles neurologiques figurent parmi les causes les plus fréquentes d'hypersalivation. Ainsi, plus de 70 % des patients atteints de la maladie de Parkinson, de 10 % à 40 % des enfants atteints de paralysie cérébrale et un pourcentage indéterminé de patients souffrant de sclérose latérale amyotrophique ou de quadriplégie souffrent de sialorrhée. Certains médicaments peuvent aussi induire l'hypersalivation. ; 3 pages
2004
false
N
Le Médecin du Québec
Canada
français
ptyalisme
ptyalisme
ptyalisme
article de périodique
tableau

---
Courriel
09/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.