CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : protonthérapie;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Mise à jour des indications de la protonthérapie en oncologie
http://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/mise-a-jour-des-indications-de-la-protontherapie-en-oncologie.html
La radiothérapie fondée sur l’irradiation de photons, ou photonthérapie (PhT), est une modalité de traitement efficace contre plusieurs cancers. Elle a cependant le désavantage de toucher les tissus sains environnant la tumeur, ce qui augmente les risques de complications, surtout si cette dernière est proche d’un organe vital. La protonthérapie (PrT) peut être proposée comme alternative pour certaines tumeurs difficilement traitables par PhT, ainsi qu’en pédiatrie. Cette technique de radiothérapie permet de détruire les cellules cancéreuses en épargnant davantage les tissus sains voisins. La PrT n’est cependant pas disponible au Québec. Les patients québécois répondant aux indications sont traités aux États-Unis après une évaluation de leur dossier par le Comité consultatif en protonthérapie de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Depuis 2010, 76 patients ont été traités au moyen de la PrT pour un coût de plus de 15 M déboursé par la RAMQ. Le coût d’un traitement par PrT ayant doublé en 5 ans, la Direction générale de cancérologie (DGC) a mandaté l’INESSS afin de mettre à jour les indications cliniques de la PrT et d’estimer le nombre annuel de patients qui pourraient en bénéficier. Le document suivant résume les données probantes récentes issues des rapports d’évaluation et des revues systématiques comparant l’efficacité et l’innocuité de la PrT avec celles de la PhT dans le traitement de plusieurs types de cancers.
2017
false
false
false
INESSS - Institut national d'excellence en santé et en services sociaux
France
français
rapport
Indicateurs
le jour
indication de
oncologique
protonthérapie
indicateur
laisse entrevoir
indicateurs et réactifs

---
N1-VALIDE
Hadronthérapie : rapport préllminaire
http://cedit.aphp.fr/hadrontherapie-protontherapie/
http://alpha-recherche.aphp.fr/wp-content/blogs.dir/85/files/2016/01/b-Hadron-Mode-de-compatibilit%C3%A9.pdf
2016
false
false
false
CEDIT - Comité d'Evaluation et de Diffusion des Innovations Technologiques, AP-HP
France
français
protonthérapie
ions
radiothérapie par ions lourds
539.721 6 - Hadrons

---
N1-SUPERVISEE
Protonthérapie, indications et capacité de traitement
http://www.e-cancer.fr/Expertises-et-publications/Catalogue-des-publications/Protontherapie-indications-et-capacite-de-traitement-Juin-2016
http://www.e-cancer.fr/content/download/158963/2026411/file/Protontherapie-indications-capacite-traitement_2016.pdf
Face au développement de projets d’implantations de protonthérapie, le ministère en charge de la Santé a souhaité mobiliser l’INCa, via une saisine du Directeur général de l’offre de soins (2015). Cette saisine a été l'occasion pour l'INCa de préciser : L’état des lieux des capacités de traitement avec les équipements en place ; La part de traitements réalisés avec cette technique dans ses indications actuelles ; Les indications à venir chez l’enfant, le jeune adulte et l’adulte ; Les indications spécifiques devant faire l’objet de programmes de recherche ; Les biomarqueurs d’orientation vers la technologie protons (marqueurs de résistance ou de susceptibilité à développer des séquelles tardives) déjà identifiés ou devant faire l’objet de programmes de recherche associés).
2016
false
false
false
INCa - Institut National du Cancer
France
français
rapport
tumeurs
protonthérapie
protonthérapie
protonthérapie
protonthérapie

---
N1-VALIDE
Hadronthérapie chez l’enfant – Mise à jour des données probantes concernant 15 cancers pédiatriques : chondrosarcome de la base du crâne Chordome de la base du crâne et (para)spinal Craniopharyngiome Épendymome Esthésioneuroblastome Sarcome d'Ewing Germinome du système nerveux central (SNC) Gliome de bas grade (y compris des voies optiques) Médulloblastome/tumeurs euroectodermiques primitives (PNET) Ostéosarcome non résécable Sarcome pelvien Tumeurs parenchymateuses inéales (autres que le pinéoblastome) Rétinoblastome Rhabdomyosarcome Sarcome paraspinal (type adulte) des tissus mous
http://kce.fgov.be/fr/publication/report/hadronth%C3%A9rapie-chez-l%E2%80%99enfant-%E2%80%93-mise-%C3%A0-jour-des-donn%C3%A9es-probantes-concernant-15-ca
http://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_235Bs_Hadrontherapie_Synthese.pdf
La protonthérapie, une technique de radiothérapie ultra-précise, offre-t-elle plus d’avantages que la radiothérapie classique lorsqu’il s’agit de traiter des enfants ? Elle permet en effet de délivrer une dose de rayons moins élevée aux tissus entourant la tumeur, ce qui devrait diminuer le risque de nouveaux cancers et autres effets secondaires de l’irradiation. L’INAMI a demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) de s’assurer que la technique donne de bons résultats chez les enfants. La question est d’actualité en Belgique, avec l’annonce, au début de cette année, de la construction des premiers centres de protonthérapie. Mais c’est aussi une question à laquelle il est quasi impossible de répondre parce que, malgré des milliers d’enfants traités dans le monde, l’application de cette technique aux cancers pédiatriques n’a fait l’objet d’aucune étude clinique internationale de qualité. Le KCE doit donc conclure que la valeur ajoutée de la protonthérapie n’est pas encore établie dans le traitement des cancers pédiatriques
2015
false
false
false
Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé
Belgique
français
évaluation technologique
enfant
tumeurs
protonthérapie
adolescent
nourrisson
résultat thérapeutique

---
N1-VALIDE
Centre de Protonthérapie de l'Institut Curie
http://www.protontherapie.curie.fr/
Le centre de Protonthérapie constitue l’un des trois plateaux techniques du département de Radiothérapie oncologique de l'Institut Curie
false
false
false
Institut Curie
Orsay
France
Essonne
français
protonthérapie
service de santé

---
Courriel
24/07/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.