CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : protéines membranaires;

Synonyme MeSH : Protéines de surface; protéines de la surface de la cellule; protéines de surface des cellules; protéines intégrales de membrane; protéines membranaires des cellules;

Hyponyme MeSH : Protéines membranaires cellulaires; Protéines membranaires intégrales; Protéines de la surface cellulaire;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Dystrophie musculaire des ceintures autosomique récessive type 2B
synonymes : Dystrophie musculaire des ceintures par déficit en dysferline ; LGMD2B
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=268
La dystrophie musculaire des ceintures de type 2B fait partie du groupe des dystrophies musculaires des ceintures (LGMD, de l'anglais Limb girdle muscular dystrophy), maladies génétiquement déterminées caractérisées par une faiblesse musculaire progressive, dans lesquelles les muscles des ceintures scapulaire ou pelvienne sont principalement touchés...
false
N
Orphanet
France
français
protéines du muscle
protéines membranaires
dystrophies musculaires des ceintures
maladies rares
dysferline humaine
dysferlinopathie
dystrophie musculaire des ceintures type 2B
information scientifique et technique

---
N1-SUPERVISEE
Recommandations pour la (bonne) pratique du diagnostic moléculaire de l'hémochromatose liée au gène HFE
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/abc/e-docs/00/04/77/07/resume.phtml?type=text.html
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/abc/e-docs/00/04/77/07/resume.phtml
L'hémochromatose liée au gène HFE (hémochromatose HFE) ou hémochromatose de type 1, est une maladie génétique à transmission autosomique récessive caractérisée par une surcharge en fer progressive de l'organisme se manifestant habituellement chez l'adulte. Le gène HFE, localisé sur le bras court du chromosome 6 (6p21.3), code une protéine qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme du fer en modulant la production d'hepcidine par le foie. La mutation p.Cys282Tyr, à l'état homozygote, explique environ 80 % des cas d'hémochromatose en France. Le test génétique est l'examen clé pour confirmer le diagnostic d'hémochromatose HFE. Une enquête sur les pratiques de huit laboratoires référents français a été réalisée. Les principaux enseignements de cette enquête sont les suivants : 1) la mutation p.Cys282Tyr doit être recherchée en première intention pour établir le diagnostic d'hémochromatose HFE, suivant ainsi les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) qui, en 2005, a considéré que seule l'homozygotie pour la mutation p.Cys282Tyr associée, au minimum, à une élévation du coefficient de saturation de la transferrine permettait d'établir le diagnostic d'hémochromatose HFE \; 2) en association avec la mutation p.Cys282Tyr (génotypes hétérozygotes composites), les variants p.His63Asp et p.Ser65Cys peuvent contribuer à la survenue d'une surcharge en fer modérée \; 3) la réalisation d'une enquête familiale après la détection d'un sujet homozygote pour la mutation p.Cys282Tyr devrait être systématique.
2012
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
hémochromatose
hémochromatose
techniques de diagnostic moléculaire
conseil génétique
Protéine HFE humaine
antigènes d'histocompatibilité de classe I
protéines membranaires

---
N1-SUPERVISEE
L'antigène carbohydrate CA125 : propriétés biochimiques et moléculaires
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/bdc/e-docs/00/04/4A/6F/resume.phtml?type=text.html
L'antigène carbohydrate CA125 est le marqueur tumoral dosé en première intention au cours des cancers épithéliaux de l'ovaire. C'est une glycoprotéine transmembranaire de haut poids moléculaire de type mucine, dont le contenu carbohydraté représente environ 24 à 28 % de sa masse. Le CA125 est le produit de l'expression du gène MUC16 qui est riche en répétitions en tandem (TR). Différentes hypothèses ont été suggérées concernant le mécanisme de sécrétion de ce marqueur tumoral qui peut être soluble ou attaché à la surface cellulaire et faisant des interactions avec d'autres molécules comme la mésothéline et la galectine. Le CA125 peut jouer un rôle très important, via ses interactions, dans la stimulation du processus cancéreux et la dissémination métastatique du cancer de l'ovaire.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
article de périodique
antigènes CA-125
tumeurs de l'ovaire
protéines membranaires
marqueurs biologiques tumoraux

---
N1-SUPERVISEE
Hémojuvéline et pathologies du métabolisme du fer
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/hpg/e-docs/00/04/49/F2/resume.phtml
L'hémojuvéline (HJV) est une protéine qui joue un rôle majeur dans le contrôle de l'expression de l'hepcidine et donc dans le maintien de l'homéostasie du fer par l'impact que l'hepcidine exerce sur le contrôle de la biodisponibilité plasmatique du fer. Exprimée sur la membrane de l'hépatocyte, elle joue le rôle de corécepteur des bone morphogenetic proteins (BMP) et participe ainsi à la transmission du signal né de l'interaction entre les BMP et leurs récepteurs. Cela entraîne une expression de l'hepcidine par les hépatocytes au travers de la voie de transduction du signal BMP/SMAD et des BMP-responsive elements localisés dans le promoteur du gène codant l'hepcidine. Une forme soluble de l'HJV, produite par les hépatocytes mais aussi par le muscle strié, second site d'expression de l'HJV, pourrait moduler l'efficacité biologique de la forme membranaire, par compétition avec le récepteur aux BMP. Des mutations homozygotes du gène codant l'HJV sont à l'origine de surcharges en fer hémochromatosiques sévères dites juvéniles, car survenant le plus souvent avant 30 ans, liées à une expression anormalement basse de l'hepcidine. Des cas de digénisme, associant une mutation hétérozygote du gène HJV à une mutation dans un autre gène impliqué dans le développement de surcharges en fer, peuvent être retrouvés. À l'inverse, des anomalies de maturation de la protéine HJV liées à des mutations du gène TMPRSS6 aboutissent à une facilitation de l'expression membranaire de l'HJV, ce qui entraîne une hyperactivité de la voie BMP/SMAD et donc de l'expression de l'hepcidine. Il en résulte en retour une baisse des paramètres sériques du fer et une anémie de type inflammatoire résistante à la supplémentation en fer.
2009
false
N
John Libbey Eurotext
Montrouge
France
français
hémojuvéline humaine
hémochromatose
anémie
protéines membranaires
troubles du métabolisme du fer
fer
protéines liées au GPI
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Mutations du gène HFE1
Classement NABM : chapitre 18 - codes : 8000 et 8001
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_490567
http://www.has-sante.fr/portail/display.jsp?id=c_490566
L'objectif de ce rapport est d'évaluer l'intérêt de la recherche des mutations du gène HFE1 (dont la mutation C282Y) dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique de l'hémochromatose et de préciser les indications de cette recherche
2006
false
N
HAS - Haute Autorité de Santé
Paris
France
français
antigènes d'histocompatibilité de classe I
hémochromatose
protéines membranaires
mutation
hémochromatose
évaluation des actes professionnels

---
N1-VALIDE
Actualités néphrologiques Jean Hamburger
Hôpital Necker 2001
http://www.sfndt.org/sn/enephro/publications/necker/2001.htm
http://www.sfndt.org/sn/PDF/enephro/publications/actualites/2001/2001_25.pdf
suicide des cellules et système immunitaire, contrôle de l'apoptose : quel avenir thérapeutique, clearance phagocytaire des cellules en voie d'apoptose et régulation de l'inflammation glomérulaire, déficit en complément, maladie lupique et apoptose, quelle est la cible optimale de pression artérielle chez les sujets avec une maladie rénale, hypertension hyperkaliémique familiale (syndrome de Gordon) : analyse de la variabilité phénotypique par l'étude de 7 familles, fibrose rénale et système rénine-angiotensine, phénomènes inflammatoires induits par l'angiotensine II et nouvelles approches thérapeutiques, polymorphismes des gènes du système rénine et progression de l'atteinte rénale : une revue critique, contrôle central de la formation osseuse, la leptine dans l'insuffisance rénale, rôle du polynucléaire neutrophile dans les maladies rénales, fonction du polynucléaire neutrophile dans l'insuffisance rénale, quels patients tirent profit de l'angioplastie rénale ?, le rythme de l'hémodialyse : fréquente, prolongée ou fréquente et prolongée ?, néphrine : son rôle dans le rein normal et pathologique, podocine et syndromes néphrotiques cortico-résistants, biologie du podocyte : un nouveau pas en avant, réparation de l'inflammation glomérulaire, les cellules souches hématopoïétiques : applications thérapeutiques dans les maladies auto-immunes et en transplantation d'organe, sénescence rénale, sénescence cellulaire et leur rôle en néphrologie et transplantation, néphrotoxicité des traitements immunosuppresseurs utilisés en transplantation rénale, génétique de la néphropathie diabétique : où en sommes-nous dans la recherche des gènes de susceptibilité ?, maladie de Fabry : manifestations cliniques et progrès récents dans la correction du déficit enzymatique
2001
false
N
SFNDT - Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation
Paris
France
français
système immunitaire
apoptose
protéines du système du complément
lupus érythémateux disséminé
hypertension artérielle
pseudohypoaldostéronisme
pseudohypoaldostéronisme
système rénine-angiotensine
Angiotensine-II
inflammation
système rénine-angiotensine
densité osseuse
leptine
insuffisance rénale
granulocytes
angioplastie
dialyse rénale
protéines membranaires
syndrome néphrotique
facteurs de transcription
glomérulonéphrite
cellules souches hématopoïétiques
maladies auto-immunes
transplantation d'organe
vieillissement de la cellule
insuffisance rénale chronique
immunosuppresseurs
immunosuppresseurs
néphropathies diabétiques
prédisposition génétique à une maladie
apoptose
taux de filtration glomérulaire
maladies du rein
podocytes
protéines et peptides de signalisation intracellulaire
barrière de filtration glomérulaire
podocine
néphrine
microscopie
congrès ou conférence
figure
monographie
bibliographie

---
Courriel
04/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.