Titre : Protéines isoprénylées et prolifération cellulaire: régulateurs et effecteurs des protéines Ras.;

Année de publication : 1997;

URL : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9255347

URL : http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=2686282

Auteurs : de Gunzburg J;

Résumé : Les protéines Ras jouent un rôle essentiel dans le contrôle de la prolifération cellulaire. Ce sont des petites protéines G monomériques de 189 acides aminés qui lient le GDP et le GTP; elles cyclent entre une forme inactive liée au GDP, et leur forme active liée au GTP, et portent une lente activité GTPase intrinsèque. Elles sont activées par des signaux mitogènes provenant de récepteurs à activité protéine tyrosine kinase via des protéines adaptatrices à domaines SH2 et SH3, et le facteur d'échange Sos, ainsi que par des signaux provenant des récepteurs à sept domaines transmembranaires via les sous-unités βγ des protéines G hétérotrimériques et le facteur d'échange Ras-GRF (ou Cdc25). Des protéines capables de stimuler l'activité GTPase de Ras (GAPs) assurent qu'après une stimulation mitogénique, les protéines Ras retournent à leur état inactif liées au GDP; parmi ces protéines, on compte la p120-GAP, la neurofibromine (produit du gène de susceptibilité à la neurofibromatose de type 1), ainsi que la protéine GAP sup IP4BP /sup dont l'activité est stimulée par l'inositol 1,3,4,5-tétrakisphosphate. Plusieurs effecteurs, responsables des effets biologiques des protéines Ras, ont été identifiés. La sérine/thréonine kinase Raf-1, ainsi que la protéine proche B-Raf, activent la cascade de MAPkinases ERKs. La phosphotidylinositol-3-OH kinase est responsable de l'activation des petites protéines G Rac et Rho qui contrôlent la polymérisation du cytosquelette d'actine, et jouent également un rôle dans la prolifération cellulaire. Les protéines RalGDS RGL et Rlf provoquent l'activation de la petite protéine G Ral. Des expériences récentes, utilisant des mutants du domaine effecteur de Ras, ont permis de démontrer que ces différentes voies coopèrent afin d'aboutir aux effets mitogènes des protéines Ras.;

Numéro : 2;

Pagination : 195-210;

Volume : 191;

Mot-clés auteurs : Article synthèse; Multiplication cellulaire; Produit gène; Protéine G;

Détails



Indexation :

Spécialité(s) : ********physiologie
*****pharmacie
****cytologie
****génétique
****pharmacologie
*médicaments
*métabolisme

Vous pouvez consulter :


Courriel
22/09/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.