CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : Précurseurs de protéines;

Synonyme CISMeF : précurseurs protéine; Protéine, précurseurs;

Synonyme MeSH : Précurseurs protéiques;

substance (CISMeF) : O;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Usage de la procalcitonine pour guider l’utilisation des antibiotiques en cas de sepsis
In Pharmactuel, Vol. 49, No 2 (2016)
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1094
Objectif : L’objectif est de discuter de l’intérêt de la procalcitonine comme biomarqueur de l’infection bactérienne dans les situations de sepsis...
2016
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
infections bactériennes
marqueurs biologiques
hospitalisation
algorithmes
infections bactériennes
dépistage systématique
procalcitonine
sepsie
antibactériens
calcitonine
Précurseurs de protéines

---
N1-SUPERVISEE
Utilisation de la procalcitonine pour le diagnostic et le suivi du traitement des infections respiratoires et du sepsis au Centre hospitalier de l’Université de Montréal
In Pharmactuel, Vol. 49, No 2 (2016)
http://www.pharmactuel.com/index.php/pharmactuel/article/view/1090
En cas d’infection respiratoire basse ou de sepsis, le dosage de la procalcitonine et l’utilisation d’un algorithme décisionnel semblent être associés à une réduction de l’utilisation des antibiotiques, sans répercussions sur le taux de mortalité. Une telle approche permettrait de limiter l’apparition de résistances bactériennes et de réduire les coûts de santé...
2016
false
false
false
Pharmactuel - la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé
Canada
français
anglais
article de périodique
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques
continuité des soins
infections de l'appareil respiratoire
algorithme
antibactériens
sepsie
infections bactériennes
surveillance pharmacologique
infections bactériennes
procalcitonine
hôpitaux
calcitonine
Précurseurs de protéines

---
N1-VALIDE
Vieux et nouveaux biomarqueurs inflammatoires : quelle utilité pour l’interniste généraliste ?
http://rms.medhyg.ch/numero-404-page-2008.htm
Le recours aux biomarqueurs inflammatoires, tels que la vitesse de sédimentation, la protéine C-réactive et la procalcitonine, est largement utilisé dans la démarche diagnostique, pronostique et dans le suivi des patients avec un état fébrile ou des syndromes inflammatoires. Cependant, leur vraie précision diagnostique et leur utilité ne sont pas bien connues et sont probablement surestimées. Le but de cet article est de résumer l’évidence actuelle quant à la précision et l’utilité de ces tests dans les différents contextes de la médecine interne.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
sédimentation du sang
protéine C-réactive
calcitonine
procalcitonine
Précurseurs de protéines
inflammation
calcitonine
Précurseurs de protéines

---
N1-VALIDE
Procalcitonine : doser ou ne pas doser ?
http://rms.medhyg.ch/numero-402-page-1881.htm
La procalcitonine (PCT) est un biomarqueur fréquemment mesuré pour aider à la prise décisionnelle chez le patient fébrile. Cet article représente une revue, non exhaustive, de la littérature concernant l’utilisation de la PCT comme aide pour l’instauration et l’arrêt d’une antibiothérapie. La PCT a fait la preuve de son utilité dans le cadre d’infections respiratoires et lors de sepsis. Dans ces situations, en se conformant aux algorithmes étudiés, une valeur basse de PCT ( 0,25 μg) permet de ne pas prescrire d’antibiotiques ou de les arrêter précocement avec sécurité. L’évidence est toutefois insuffisante pour encourager le dosage généralisé de la PCT chez tout patient fébrile, notamment pour les patients atteints de maladies auto-immunes, ou pour les patients en période postopératoire. Dans ces situations, la PCT n’est pas suffisamment discriminative pour confirmer ou infirmer une infection bactérienne nécessitant une antibiothérapie.
2013
false
false
false
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
procalcitonine
procalcitoninémie
calcitonine
Précurseurs de protéines
antibactériens
infections bactériennes
procalcitonine
calcitonine
Précurseurs de protéines
utilisations de produits chimiques à des fins diagnostiques
antibiothérapie

---
N1-VALIDE
Moins, c'est souvent mieux: une antibiothérapie sur mesure grâce au dosage de la procalcitonine
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/2012/46/fr/fms-01332.pdf
Le développement de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques représente une remise en question potentielle de nombre de succès de la médecine moderne. Une utilisation ciblée et parcimonieuse des antibiotiques est par conséquent de mise. En opposition avec la pratique largement répandue consistant à prescrire des antibiothérapies de durée fixe, certaines études cliniques ont montré que la détermination du marqueur sanguin procalcitonine pourrait permettre une meilleure personnalisation des antibiothérapies
2012
false
false
false
Forum Médical Suisse
Suisse
français
procalcitoninémie
dosage de la procalcitonine
antibiothérapie
antibactériens
calcitonine
procalcitonine
article de périodique
Précurseurs de protéines

---
N1-SUPERVISEE
Procalcitonine
http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2008/2008-21/2008-21-177.pdf
La procalcitonine est le précurseur hormonal de la calcitonine. Contrairement à la calcitonine, sécrétée principalement par la glande thyroïde, la procalcitonine est produite de façon ubiquitaire par tous les organes du corps infectés quand surviennent des infections bactériennes, sous la stimulation conjointe des toxines produites par des bactéries et les médiateurs d'inflammation.
2008
false
N
Forum Médical Suisse
Suisse
français
calcitonine
Précurseurs de protéines
procalcitonine
article de périodique

---
N1-SUPERVISEE
Du bon usage de la procalcitonine
http://revmed.ch/rms/2007/RMS-129/32608
Depuis quinze ans, la procalcitonine est évaluée en tant qu'instrument diagnostique pour détecter un processus infectieux. On assiste aujourd'hui à une augmentation exponentielle de son utilisation chez tout patient fébrile. La procalcitonine a prouvé son efficacité en soins intensifs, comme aide au diagnostic infectieux en cas de choc, comme facteur pronostique et comme indicateur à la durée du traitement antibiotique. Les études hors des services de réanimation concernent, d'une part, les patients se présentant aux urgences avec une infection respiratoire aiguë basse et, d'autre part, les patients présentant un état fébrile comme cause de consultation aux urgences. Les résultats sont encourageants mais préliminaires. Le dosage de la procalcitonine chez des patients sans critère d'infection sévère ne peut pas, pour l'instant, être généralisé.
2007
false
N
Revue Médicale Suisse
Suisse
français
procalcitonine
calcitonine
Précurseurs de protéines
infections bactériennes
article de périodique

---
Courriel
03/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.