CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : pneumoconiose;

Hyponyme MeSH : Bagassose;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-VALIDE
Virage de la radiographie argentique vers la radiographie numérique pour le dépistage des pneumoconioses à l'Institut national de santé publique du Québec
https://www.inspq.qc.ca/publications/1845
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1845_Radiographie_Numerique_Pneumoconioses.pdf
Les Services cliniques de dépistage (SCD) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) assurent le dépistage des pneumoconioses auprès des travailleurs du Québec depuis le début des années 1980. Le dépistage se fait par la radiographie pulmonaire argentique (RA), en suivant les directives du Bureau international du travail (BIT). Les radiographies sont interprétées par des médecins dont la compétence est identique à celle des lecteurs B du National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) et l'interprétation se fait en comparant l'image du patient avec les images radiographiques standardisées du BIT. Les SCD passeront sous peu de la technologie argentique à la technologie numérique. C'est pourquoi l'INSPQ a jugé utile de décrire les changements que pourrait apporter ce virage technologique, dans l'identification des anomalies compatibles avec une pneumoconiose, afin d'outiller les médecins du Réseau de santé publique en santé au travail (RSPSAT) qui prescrivent les radiographies de dépistage. Les objectifs poursuivis étaient les suivants : 1) décrire les techniques des radiographies argentiques et numériques; 2) résumer leurs avantages et inconvénients; 3) revoir les études épidémiologiques comparant les résultats des dépistages des pneumoconioses par radiographies argentiques et numériques et 4) résumer les principales conclusions de la revue des études pouvant aider les médecins du Réseau de santé publique en santé au travail lors de la présentation des résultats des dépistages aux travailleurs.
2014
false
false
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Canada
pneumoconiose
évaluation technologique
dépistage systématique
amélioration d'image radiographique
étude comparative
radiographie

---
N1-SUPERVISEE
Dépistage de l'amiantose, de 2006 à 2010, chez les travailleurs de sept métiers de la construction du Québec
http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1630_DepistAmiant2006A2010ConstrucQc.pdf
Le réseau de santé publique en santé au travail a réalisé un dépistage de l’amiantose, entre 2006 et 2010, auprès des travailleurs de sept métiers de la construction du Québec. En analysant les résultats des activités de ce dépistage, les intervenants de ce réseau ont rapporté déployer beaucoup d’énergie pour ne diagnostiquer que peu de cas.
2013
false
true
false
INSPQ - Institut National de Santé Publique - Québec
Québec
Canada
exposition professionnelle
amiante
pneumoconiose
signes et symptômes
maladies de la plèvre
pneumopathies interstitielles
rapport
asbestose
industrie de la construction
Québec
dépistage systématique

---
N3-AUTOINDEXEE
Pneumoconioses
http://www.sante.public.lu/fr/maladies/zone-corps/poitrine/pneumoconioses/index.html
Si la silicose liée à l'exploitation des mines de charbon est une maladie en voie de disparition, il n'en est pas de même de l'asbestose liée à l'inhalation de particules d'amiantes. Les pneumoconioses sont des maladies professionnelles graves et fréquentes à bien connaître.
2009
false
true
false
Portail Santé - Grand-Duché de Luxembourg
Luxembourg
Luxembourg
information patient et grand public
pneumoconiose
pneumoconiose

---
N3-AUTOINDEXEE
Recommandations (GUIDELINES) pour l'utilisation de la classification internationale ILO dans la lecture des radiographies de PNEUMOCONIOSES
http://www.uvp5.univ-paris5.fr/PNEUMO-PRO/Cours/textes/anthoine_guideline.htm
Cette classification apporte le moyen de décrire et de recenser de façon systématique les anomalies radiographiques thoraciques liées aux inhalations de poussières. Elle est utilisée pour décrire les anomalies radiographiques qui apparaissent dans tous les types de PNEUMOCONIOSES et conçue pour classer les anomalies uniquement vues sur un cliché de face. D'autres techniques d'imagerie peuvent être nécessaires pour évaluer certaines anomalies individuelles, mais ceci n'est pas le but de la classification ILO.
2004
false
true
false
UVP5 (Université Virtuelle Paris 5)
Paris
France
diagnostic par imagerie
cours
classification
pneumoconiose

---
Courriel
29/11/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.