Libellé préféré : Orégon;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N2-AUTOINDEXEE
Analyse de la prise en charge et de l’orientation des patients de 75 ans et plus consultant pour chute aux urgences du CHU Angers : données de l’évaluation initiale et du suivi à 1 an. Etude OREGoN (Older falleRs : from Emergency to Geriatric Network) Analyse de la prise en charge et de l’orientation des patients de 75 ans et plus consultant pour chute aux urgences du CHU Angers : données de l’évaluation initiale et du suivi à 1 an. Etude OREGoN (Older falleRs : from Emergency to Geriatric Network)
http://dune.univ-angers.fr/documents/dune8323
Introduction : la chute du sujet âgé est un motif de recours fréquent aux urgences, associée à une forte morbi-mortalité, qualifiée de priorité de santé publique. La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié des recommandations en 2009, afin d’orienter les patients chuteurs graves vers une prise en charge gériatrique. Objectif : évaluer le nombre et la proportion de chuteurs graves, selon la définition de la HAS, inclus dans la filière gériatrique un an après leur passage aux Urgences
2017
false
true
false
DUNE - Dépôt Universitaire Numérique des Etudiants - Université d'Angers
France
français
thèse ou mémoire
adhésion aux directives
service hospitalier d'urgences
ensemble de données
Évaluation
a une évaluation
urgence
consultants
d'urgence
Consultation
initial
Patients
urgences
Orégon
prise en charge personnalisée du patient
études de suivi
triage
chute
consultation
Orientation
chutes accidentelles
orientation d'un patient
hôpitaux universitaires

---
N1-VALIDE
Penser solidairement la fin de vie - Commission de réflexion sur la fin de vie en France
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/124000675-penser-solidairement-la-fin-de-vie-commission-de-reflexion-sur-la-fin-de-vie-en-France
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/docfra/rapport_telechargement/var/storage/rapports-publics/124000675.pdf
Le présent rapport est le fruit des réflexions issues de la commission sur la fin de vie présidée par le professeur Didier Sicard. Les différents débats, auditions ou encore déplacements que la commission a organisés révèlent « une réelle inquiétude sur les conditions préoccupantes, trop souvent occultées, de la fin de vie en France et l'impasse des réponses posturales ». La mission relève des difficultés persistantes et des retards dans l'organisation de la prise en charge de la fin de vie en France, particulièrement en raison de l'application jugée insuffisante de la loi visant à garantir l'accès aux soins palliatifs (1999), de la loi relative aux droits des malades (« loi Kouchner » - 2002), et enfin de la loi relative aux droits des malades et à la fin de vie (« loi Leonetti » - 2005). Sur la base de ces différents constats, la commission présente ses observations et recommandations : l'impératif du respect de la parole du malade et de son autonomie ; le développement absolument nécessaire d'une culture palliative et l'abolition de la frontière entre soin curatif et soin palliatif ; l'impératif de décisions collégiales ; l'exigence d'appliquer résolument les lois actuelles ; l'utopie de résoudre par une loi la grande complexité des situations de fin de vie ; le danger de franchir la barrière d'un interdit, la commission insistant sur l'importance symbolique que pourrait constituer une dépénalisation de l'euthanasie.
2012
false
N
La Documentation Française
Paris
France
français
malades en phase terminale
soins terminaux
rapport
Suisse
Pays-Bas
Belgique
Orégon
France
recommandation

---
Courriel
22/05/2018


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.