CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : neuropathie du nerf médian;

Synonyme CISMeF : neuropathie nerf median;

Hyponyme MeSH : Neuropathie proximale du médian; Névralgie du nerf médian;

Traduction automatique contrôlée du MeSH : maladie impliquant le nerf moyen, de son origine au PLEXUS BRACHIAL à sa fin dans la main. Les caractéristiques cliniques incluent faiblesse du poignet et des flexions de doigts, la pronation de l'avant-bras, l'abduction thénarienne et la perte de sensation sur la paume latérale, les trois premiers doigts et la moitié radiale de l'annulaire. Les sites communs de blessure incluent le coude, où le nerf traverse les deux têtes du slpronator \sl slteres \sl le muscle ( slpronator \sl le syndrome) et dans le tunnel carpien (le SYNDROME TUNNEL CARPIEN).;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Les atteintes du nerf interosseux antérieur en 2004
http://www.rmlg.ulg.ac.be/aboel.php?num_id=1055&langue=FR
L'atteinte du nerf interosseux antérieur (NIA) se caractérise par un déficit moteur pur de la pince pouce-index termino-terminale. Ce déficit, le plus souvent de survenue aiguë, peut être complet ou partiel et être précédé ou accompagné de douleurs. Il faut toujours rechercher des lésions tronculaires associées et des circonstances déclenchantes (opération, accouchement, vaccin, virose, traumatisme bénin...) car ce sont des éléments d'orientation diagnostique importants. Les atteintes partielles sont fréquentes et peuvent être facilement confondues avec une rupture tendineuse. L'examen neurophysiologique comprendra toujours la détection du carré pronateur ou d'un autre muscle innervé par le NIA, l'étude de la conduction du NIA ainsi que l'étude de la conduction motrice et sensitive du nerf médian. Dans ces conditions, l'électroneuromyographie démontre dans tous les cas l'atteinte du NIA et permet de préciser sa nature axonale ou compressive. Ces éléments permettent d'affirmer qu'il s'agit, le plus souvent, d'une mononévrite inflammatoire ou syndrome de Parsonage et Turner qui ne nécessite jamais de recours à la chirurgie. Les compressions traumatiques, moins fréquentes, récupèrent souvent spontanément. Ainsi, en l'absence de tout traumatisme patent, la chirurgie n'est indiquée qu'en cas de non-récupération après 12 à 18 mois d'évolution.
2004
false
N
Revue Médicale de Liège
Belgique
français
diagnostic différentiel
nerf médian
nerf médian
nerf médian
neuropathie du nerf médian
neuropathie du nerf médian
neuropathie du nerf médian
neuropathie du nerf médian
article de périodique

---
Courriel
08/12/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.