Titre : Mouvements anormaux et accident vasculaire cérébral;

Année de publication : 2008;

URL : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18760432

URL : http://www.masson.fr/masson/S0035-3787(08)00466-9

URL : http://pascal-francis.inist.fr/vibad/index.php?action=search&lang=fr&terms=20683516

Auteurs : Ghika J;

Lien DOI : 10.1016/j.neurol.2008.07.013;

Résumé : abstract-sec simple-para Les dyskinésies aiguës sont rares (1 %) à la phase initiale d’un accident vasculaire cérébral. Leur survenue différée est plus fréquente, mais aucun chiffre précis ne peut être obtenu dans la littérature. Le spectre entier des syndromes hyper- et hypokinétiques a été décrit, mais trois tableaux seulement sont assez spécifiques d’une lésion vasculaire : le italic limb shaking /italic , l’hémichorée-hémiballisme et l’asterixis unilatéral. Les lésions, en dehors du italic limb shaking /italic qui semble traduire une ischémie transitoire aiguë des noyaux gris et/ou du thalamus, sont répertoriées à tous les niveaux du circuit moteur fronto-sous-cortical, incluant le cortex sensorimoteur frontopariétal, le striatum, le pallidum, les noyaux moteurs du thalamus, le noyau sous-thalamique, le locus niger, le cervelet, le tronc cérébral et leurs voies d’interconnexion et cela aussi bien par une que plusieurs lésions ischémiques ou hémorragiques. L’apparition préférentiellement retardée des mouvements anormaux pourrait témoigner d’un retour à un schéma de fonctionnement moteur plus ancestral, reconstitué par la plasticité cérébrale. /simple-para ;

Numéro : 10;

Pagination : 833-836;

Volume : 164;

Mot-clés auteurs : Dyskinésies; Hemichorée-hémiballisme; Dystonie; Trémor; Myoclonus; Accident vasculaire cérébral; Noyaux gris;

Mois de publication : Oct;

PII : S0035-3787(08)00466-9;

Détails



Indexation :

Spécialité(s) : ****médecine et chirurgie vasculaire
****neurologie
*psychiatrie
*physiologie

Vous pouvez consulter :


Courriel
18/10/2017


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.