CISMeFÀ propos deSites et documents médicauxTerminologies de SantéConnexion


Libellé préféré : môle invasive;

Définition du MeSH : Tumeur utérine dérivée des TROPHOBLASTES de gestation persistants, plus probablement après une grossesse molaire (MOLE HYDATIFORME). La mole hydatiforme invasive apparaît dans environ 15% des cas après l'évacuation d'une mole complète et moins fréquemment après d'autres types de grossesse. Peut perforer le MYOMETRE et éroder les vaisseaux utérins provoquant une hémorragie. [Traduction effectuée avant 2008];

Synonyme MeSH : Chorio-adénome destruens; Môle disséquante;

greenArrow Détails


greenArrow Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

greenArrow Vous pouvez consulter :

Tumeur utérine dérivée des TROPHOBLASTES de gestation persistants, plus probablement après une grossesse molaire (MOLE HYDATIFORME). La mole hydatiforme invasive apparaît dans environ 15% des cas après l'évacuation d'une mole complète et moins fréquemment après d'autres types de grossesse. Peut perforer le MYOMETRE et éroder les vaisseaux utérins provoquant une hémorragie. [Traduction effectuée avant 2008]

N1-SUPERVISEE
Môle invasive
http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=99925
La môle invasive est une tumeur trophoblastique gestationnelle (TTG ; voir ce terme) qui dérive d'une môle hydatiforme (voir ce terme) et qui s'étend dans le myomètre. L'incidence annuelle et la prévalence ne sont pas connues. Les signes révélateurs sont des métrorragies persistantes inexpliquées ou la ré-ascension, la stagnation, l'absence de normalisation à 6 mois des taux de choriogonadotrophine (hCG) totale sérique après évacuation d'une môle hydatiforme.
2011
false
true
false
Orphanet
France
adulte
information scientifique et technique
môle invasive

---
Courriel
29/11/2016


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.