Libellé préféré : induction d'ovulation;

Synonyme CISMeF : déclenchement ovulation; stimulation ovulation; induction ovulation; hyperstimulation ovarienne; hyperstimulation des ovaires;

Synonyme MeSH : Induction de l'ovulation;

Hypéronyme MeSH : Stimulation ovarienne; Stimulation des ovaires;

Détails


Consulter ci-dessous une sélection des principales ressources :

Vous pouvez consulter :


N1-SUPERVISEE
Existe-t-il des risques accrus de cancer de l'ovaire chez les femmes suivant un traitement médicamenteux contre l'hypofertilité ?
https://www.cochrane.org/fr/CD008215/existe-t-il-des-risques-accrus-de-cancer-de-lovaire-chez-les-femmes-suivant-un-traitement
Contexte Les médicaments pour stimuler l'ovulation sont utilisés pour traiter l’hypofertilité depuis le début des années 1960. Des doutes subsistent quant à l'innocuité de ces médicaments et aux risques potentiels de provoquer des cancers suite à leur administration. De plus, il a déjà été démontré que l'infertilité elle-même augmente le risque de cancer de l'ovaire.
2019
false
false
false
Cochrane
France
français
événements indésirables associés aux soins
méta-analyse
résumé ou synthèse en français
tumeurs de l'ovaire
Appréciation des risques
induction d'ovulation
infertilité féminine

---
N1-SUPERVISEE
Déclenchement de l'ovulation en présence d'un syndrome des ovaires polykystiques
https://www.jogc.com/article/S1701-2163(18)30440-7/abstract
Objectif Évaluer les options pharmacologiques et non pharmacologiques actuellement offertes pour le déclenchement de l'ovulation chez les femmes atteintes d'un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).
https://doi.org/10.1016/j.jogc.2018.05.013
2018
false
false
false
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
recommandation professionnelle
résumé ou synthèse en français
syndrome des ovaires polykystiques
induction d'ovulation

---
N1-SUPERVISEE
Prétraitements lors des cycles de fécondation in vitro et d'injection intracytoplasmique de spermatozoïde
http://www.cochrane.org/fr/CD006109/pretraitements-lors-des-cycles-de-fecondation-vitro-et-dinjection-intracytoplasmique-de
intracytoplasmique de spermatozoïde Question de la revue L'objectif de cette revue était d'évaluer si un prétraitement par une pilule contraceptive orale combinée (PCOC) ou par un progestatif ou un œstrogène seul a une influence sur les résultats de la grossesse chez les couples de faible fécondité ayant recours à une procréation médicalement assistée (PMA)
2017
false
true
false
Cochrane
France
fécondation in vitro
injections intracytoplasmiques de spermatozoïdes
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
induction d'ovulation
oestrogènes

---
N1-VALIDE
Arrêté du 22 juin 2015 définissant les règles de bonnes pratiques applicables à la stimulation ovarienne y compris lorsqu'elle est mise en œuvre indépendamment d'une technique d'assistance médicale à la procréation
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030830477&dateTexte=&categorieLien=id
Les règles de bonnes pratiques relatives à la stimulation ovarienne mentionnée aux articles L. 2141-1 et R. 2141-35 du code de la santé publique sont destinées à encadrer l'induction mono, pauci ou pluri-folliculaire de l'ovulation dans le cadre de la correction d'un trouble de l'ovulation, d'une insémination artificielle ou d'une fécondation in vitro.
2015
false
false
false
Legifrance
France
induction d'ovulation
recommandation pour la pratique clinique
texte juridique
infertilité féminine

---
N1-VALIDE
Techniques de préservation de la fertilité chez la femme en âge de procréer
http://www.revmed.ch/rms/2014/RMS-N-447/Techniques-de-preservation-de-la-fertilite-chez-la-femme-en-age-de-procreer
Les progrès des traitements oncologiques permettent à un nombre croissant de femmes chez qui un cancer a été diagnostiqué d’envisager une guérison. Au moment du diagnostic ou dans le futur, parmi les jeunes femmes, un grand nombre présente un désir de grossesse. L’effet potentiellement gonadotoxique de certaines chimiothérapies est bien connu. Il est donc essentiel que toutes les patientes qui le souhaitent soient adressées à un spécialiste en médecine de la reproduction afin de discuter les options de préservation de leur fertilité. Actuellement, la stimulation ovarienne avec cryoconservation d’ovocytes ou ovocytes imprégnés représente la technique de choix. Toutefois, si les conditions ne le permettent pas, d’autres options comme la maturation in vitro ou la cryoconservation de tissu ovarien peuvent être discutées.
2014
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
tumeurs
article de périodique
fécondité
algorithme
induction d'ovulation
techniques de maturation in vitro des ovocytes
congélation
stroma du cortex ovarien
jeune adulte

---
N1-VALIDE
Dosage sérique de l’hormone antimüllérienne en gynécologie : indications et limites
https://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-N-403/Dosage-serique-de-l-hormone-antimuellerienne-en-gynecologie-indications-et-limites
L’hormone antimüllérienne (AMH), une glycoprotéine sécrétée par les cellules de la granulosa des follicules (pré)antraux, est un marqueur quantitatif de la réserve ovarienne. Le dosage de l’AMH est prédictif de la réponse à la stimulation ovarienne pour fécondation in vitro (FIV) et permet de détecter les patientes à risque de mauvaise réponse à la stimulation ou de syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO). L’AMH ne prédit pas les chances de naissance vivante après FIV. Elle ne prévoit pas non plus les chances de grossesse spontanée ou de succès après stimulation ovarienne avec/sans insémination intra-utérine. L’AMH est actuellement étudiée pour prédire l’âge de la ménopause, dans le diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques et dans le contexte de traitements chirurgicaux et médicaux pouvant altérer la réserve ovarienne.
2013
false
false
false
RMS - Revue Médicale Suisse
Suisse
français
article de périodique
hormone antimullérienne
induction d'ovulation
fécondation in vitro

---
N1-SUPERVISEE
Le citrate de clomifène en association avec des gonadotrophines pour la stimulation ovarienne contrôlée chez les femmes tentant une fécondation in vitro
http://www.cochrane.org/fr/CD008528
Déterminer si le citrate de clomifène combiné à des gonadotrophines (avec ou sans antagonistes en milieu de cycle) est plus efficace que les gonadotrophines avec hormone libératrice de gonadotrophine (GnRH) pour la stimulation ovarienne contrôlée dans la FIV ou dans le traitement d'injection intracytoplasmique de spermatozoïdes.
2012
false
N
Cochrane
France
français
résumé ou synthèse en français
méta-analyse
fécondation in vitro
gonadotrophines
clomifène
induction d'ovulation

---
N1-SUPERVISEE
Multiperforation laparoscopique par diathermie ou laser pour induire l'ovulation dans le syndrome des ovaires polykystiques anovulatoires
http://www.cochrane.org/fr/CD001122
La résection cunéiforme chirurgicale des ovaires a été le premier traitement reconnu pour les femmes présentant le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) anovulatoires, mais elle a été largement abandonnée en raison à la fois du risque d'adhérences post-chirurgicales et de l'introduction de l'induction médicale de l'ovulation. Cependant, les femmes atteintes de SOPK qui sont traitées avec une induction médicale de l'ovulation, avec des médicaments comme les gonadotrophines, ont souvent une surproduction de follicules qui peut entraîner un syndrome d'hyperstimulation ovarienne et des grossesses multiples. En outre, les gonadotrophines, bien qu'efficaces, sont coûteuses et demandent du temps et leur utilisation nécessite une surveillance intensive. Le traitement chirurgical avec une multiperforation ovarienne par voie laparoscopique (MOL) peut éviter ou réduire la nécessité d'une induction médicale de l'ovulation, ou peut faciliter son utilité.
2012
false
true
false
Cochrane
France
induction d'ovulation
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
syndrome des ovaires polykystiques
diathermie
laparoscopie

---
N1-SUPERVISEE
Protocoles de stimulation ovarienne (anti-oestrogènes, gonadotrophines avec et sans agonistes/antagonistes de la GnRH) dans une insémination intra-utérine (IIU) chez les femmes hypofertiles
http://www.cochrane.org/fr/CD005356
L'insémination intra-utérine (IIU) combinée à une hyperstimulation ovarienne (HO) se révèle être une forme de traitement efficace chez les couples hypofertiles. Plusieurs protocoles de stimulation ovarienne combinés à une IIU ont été proposés, mais nous ignorons quel protocole et quelle dose sont les plus efficaces et économiques.
2011
false
true
false
Cochrane
France
insémination artificielle
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
gonadotrophines
hormone de libération des gonadotrophines
Antagonistes des oestrogènes
induction d'ovulation

---
N1-SUPERVISEE
Comparaison entre la gonadotrophine chorionique humaine recombinante et celle provenant de l'urine pour le déclenchement de la maturation finale des ovocytes dans les cycles de FIV et d'IICS
http://www.cochrane.org/fr/CD003719
Depuis quelques décennies, la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) provenant de l'urine est utilisée pour induire le déclenchement de la maturation finale des ovocytes dans les cycles de fécondation in vitro (FIV) et d'injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (IICS). La technologie recombinante a permis la production de deux médicaments qui peuvent être utilisés dans le même but, pour imiter la poussée d'hormone lutéinisante (LH) endogène. Cela permet d'ajuster la production commerciale en fonction des besoins du marché, l'élimination de la totalité des contaminants présents dans l'urine, et l'administration d'un composé par voie sous-cutanée en toute sécurité et avec une moindre variation entre les différents lots.
2011
false
true
false
Cochrane
France
induction d'ovulation
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
injections intracytoplasmiques de spermatozoïdes
gonadotrophine chorionique
fécondation in vitro

---
N1-SUPERVISEE
Les antagonistes de la gonadolibérine pour les technologies de procréation assistée
http://www.cochrane.org/fr/CD001750
Les antagonistes de la gonadolibérine (GnRH) peuvent être utilisés pour prévenir une poussée d'hormone lutéinisante (LH) en phase d'hyperstimulation ovarienne contrôlée (HOC) sans les effets secondaires hypo-oestrogéniques, la flambée ou la longue période de re-régulation associée aux agonistes. Les antagonistes inhibent directement et rapidement la libération de gonadotrophine en quelques heures en se liant de façon compétitive aux récepteurs hypophysaires de la GnRH. Cette propriété permet leur utilisation à tout moment au cours de la phase folliculaire.
2011
false
true
false
Cochrane
France
techniques de reproduction assistée
résultat thérapeutique
induction d'ovulation
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hormone de libération des gonadotrophines

---
N1-SUPERVISEE
Hormone pulsatile de libération de gonadotrophine pour induction de l'ovulation en cas d'hypofertilité associée à un syndrome des ovaires polykystiques
http://www.cochrane.org/fr/CD000412
Dans des cycles menstruels normaux, la sécrétion de l'hormone libératrice de gonadotrophine (GnRH) est pulsatile, avec des intervalles de 60-120 minutes en phase folliculaire. Le traitement par perfusion pulsatile de GnRH par voie intraveineuse ou sous-cutanée à l'aide d'une pompe portable a été utilisé avec succès chez des patientes atteintes d'hypogonadisme hypogonadotrophique. Partant du principe que les résultats seraient semblables chez les femmes présentant un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), la GnRH pulsatile a été utilisée pour induire l'ovulation chez ces femmes. Bien qu'ovulation et grossesse aient été obtenues, l'efficacité de la GnRH pulsatile chez les femmes atteintes du SOPK n'a pas été clairement démontrée.
2010
false
true
false
Cochrane
France
résultat thérapeutique
infertilité féminine
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
hormone de libération des gonadotrophines
syndrome des ovaires polykystiques
induction d'ovulation

---
N1-VALIDE
Déclenchement de l'ovulation en présence du syndrome des ovaires polykystiques
http://sogc.org/wp-content/uploads/2013/02/gui242CPG1005F_000.pdf
http://www.jogc.com/article/S1701-2163(16)34505-4/abstract
Indication du niveau de preuve, Objectif : Analyser les options non pharmacologiques et pharmacologiques actuelles en ce qui concerne le déclenchement de l'ovulation chez les femmes qui présentent un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).
2010
false
false
true
SOGC - Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada
Canada
français
syndrome des ovaires polykystiques
induction d'ovulation
recommandation pour la pratique clinique

---
N1-SUPERVISEE
Déclencheurs d'ovulation chez la femme anovulatoire sous induction de l'ovulation
http://www.cochrane.org/fr/CD006900
L'anovulation est une cause fréquente d'infertilité. Les médicaments utilisés pour traiter l'anovulation comprennent les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes, les inhibiteurs de l'aromatase et les gonadotrophines. Les déclencheurs d'ovulation sont utilisés avec ces médicaments afin de planifier les rapports sexuels. Les déclencheurs d'ovulation sans preuves fiables de la maturité des ovocytes pourraient être programmés de manière inadaptée, augmenter les coûts et le stress psychologique. Cette revue évalue différents déclencheurs d'ovulation utilisés dans le cadre du traitement des femmes anovulatoires avec des agents induisant l'ovulation comparé à une ovulation spontanée.
2010
false
true
false
Cochrane
France
anovulation
résultat thérapeutique
revue de la littérature
résumé ou synthèse en français
induction d'ovulation

---
N1-VALIDE
Médicaments inducteurs de l'ovulation : les gonadotrophines - recommandation de bonne pratique
http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/fa52d19095de16df7be47b08206fa9de.pdf
Indication du niveau de preuve, 'Afssaps actualise la partie concernant les gonadotrophines des Recommandations de Bonne Pratique sur « Les médicaments inducteurs de l'ovulation » diffusées en mai 2004. En effet, une nouvelle réflexion sur le bon usage des gonadotrophines dans le domaine de la stérilité a été mise en oeuvre afin de trouver un réel consensus suite aux réactions soulevées par la précédente version, notamment par rapport à la comparaison faite entre gonadotrophines d'origine urinaire et gonadotrophines d'origine recombinante. Le message principal de cette actualisation indique que les gonadotrophines humaines d'origine recombinante et les gonadotrophines humaines d'origine urinaire ne présentent pas une efficacité clinique différente.
2007
false
O
ANSM - Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
France
français
gonadotrophines
induction d'ovulation
syndrome des ovaires polykystiques
fécondation in vitro
insémination
gonadotrophines
recommandation de bon usage du médicament

---
N1-VALIDE
Traitement de l'infertilité, les grossesses multiples et leurs risques (Le)
énoncé de position
http://www.cmq.org/publications-pdf/p-1-2006-03-01-fr-traitement-infertilite-grossesses-multiples-et-risques.pdf
introduction, problématique complexe, minimiser les risques (réduire le nombre d'embryons réimplantés en FIV, Mieux contrôler la stimulation ovarienne, réduction embryonnaire), recherche, prudence ; glossaire, références, position de divers organismes ; 10 pages
2006
false
false
N
false
CMQ - Collège des Médecins du Québec
Canada
français
événements indésirables associés aux soins
infertilité féminine
grossesse multiple
infertilité féminine
gestion du risque
réduction embryonnaire de grossesse multifoetale
induction d'ovulation
fécondation in vitro
Québec
analyse éthique
codes de déontologie
recommandation de santé publique
recommandation professionnelle

---
Courriel (Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles.)
16/10/2019


[Accueil] [Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.